Nous avons 971 invités et 8 inscrits en ligne

Dégustation "On se fait plaisir "

  • Messages : 305
  • Remerciements reçus 661

Garfield a créé le sujet : Dégustation "On se fait plaisir "

Habituellement notre groupe d'oenophiles se réunit autour d'une thématique précise (cf CR des soirées précédentes) mais la, en post COVID, on avait juste envie de se revoir autour de bonnes bouteilles ! (en revanche j'ai toujours en travers de la gorge la soirée chenins de Loire prévue mi-mars à la maison qui vous vous en douterez n'a pas eu lieu, j'avais réussi à convaincre cette bande d'irréductibles bourguignons sur cette thématique, mais je ne désespère pas je retenterais ! ). Bref, chacun apporte ce dont il a envie, avec 2 bouteilles à l'aveugle servies par notre hôte du jour, et le reste étiquette découverte.

Crémant du Jura – BBF Stéphane Tissot :

Garfield : nez oxydatif, bouche confortable avec finale saline, on est bien sur un chardonnay du Jura élevé en fûts ! l’absence de dosage n’est pas du tout ressentie, le vin est équilibré mais pas très long. Et puis il faut aimer la noix… Bien - (et un peu cher pour le prix , 21,8 euros au caveau a Arbois, d’ailleurs je n’ai pas noté la date de dégorgement, mais acheté cet hiver)

Vésale : Nez sur des notes oxydatives, léger coté tourbé, en bouche la bulle est fine, la finale assez saline mais sans grande longueur
C’est bon mais j’en attendais un peu plus


Saint Véran Dominique Cornin 2017 :


Garfield : nez de chardonnay ayant eu chaud, poire caramélisée, fruits confits, bouche moins solaire que le nez, longueur correcte. Ca se boit, mais sans plus . Bien –

Vésale : Nez « en rondeur », fruits mûrs amandes, élevage encore présent mais sans excès avec des notes de caramel
La bouche est au diapason du nez, avec un peu plus de fraicheur à mon sens, longueur moyenne
Bien –

Givry 1er Cru «En Veau » Domaine Joblot 2017 :

Garfield : exactement similaire a la bouteille ouverte il y a plusieurs mois, un beau jus …de planche ! nez outrancier sur la vanille, coco, quelques notes torréfiées, la bouche est très grasse sur un grillé / toasté et la vanille. Il y a de la matière, mais l’élevage est bien trop présent pour que j’y prenne du plaisir. Assez bien

Vésale : Le nez est très élevé, surtout sur la vanille, quelques fruits blancs émergent en dessous, un peu d’amande, noisette
En bouche, l’aromatique est dominée par les notes d’élevage, la matière en dessous en pourtant belle, belle longueur, bon équilibre acide/gras.
A l’heure actuelle il ne faut pas être allergique au bois, mais il y a tout pour faire une jolie bouteille dans quelques années

Bouteille mystère n°1 :

Garfield : robe très dorée, nez tertiaire sur le champignon, le sous bois, la noisette, le beurre. La bouche est très soyeuse, sur des arômes de noisette et de beurre, la finale est longue sur une aromatique plus « champignon ». C’est un Corton Charlemagne du domaine Rapet 1990, un vieux monsieur de 30 ans !
Un très bon vieux chardonnay qui se tient encore très bien. Les non amateurs n’ont pas aimé du tout car n’ayant jamais rencontré de chardonnay aux arômes tertiaires. Pour être honnête, j’ai bien aimé mais je les préfère plus jeunes (les bouteilles…). Très bien

Vésale : Pas à l’aveugle pour moi, le bouchon est nickel, imbibé sur toute la hauteur mais de bonne qualité, il vient en un bloc sans problème. Le vin est débouché et servi dans la foulée. La robe est bien dorée comme un vieux chardonnay. Le nez est d’emblée assez complexe, beurre, noisette, champignons, sous-bois, un petit côté mirabelle également. La bouche est très fraiche, la longueur est +++
Très beau vin avec une belle évolution.

On passe aux rouges :

Côte Rôtie - Château de Montlys – Christophe Semaska 2016 :

Garfield : nez très séduisant sur la myrtille, la violette, un soupçon de poivre et d’élevage, la bouche est plus tannique que le nez, ça râpe un peu. Bien +, mais du potentiel.

Vésale : Courte excursion hors de Bourgogne, nez assez gourmand, fruits noirs, violette, vanille. En bouche, beau volume, tanins encore un peu présents. Bien en l’état

Gevrey-Chambertin Sylvie Esmonin 2016 :

Garfield : à nouveau un joli nez sur la fraise, les épices, pas d’élevage perceptible, la bouche montre un vin assez extrait mais bien fait, avec des tanins présents non asséchants, un beau volume en bouche, des notes d’élevage (café) s’additionnent aux fruits rouges. Bien + / Très bien

Vésale : Le nez est assez explosif sur les fruits noirs et rouges, la bouche est riche et dense, quelques tanins encore présents, des notes torréfiées en fin de bouche. Très bon

Gevrey-Chambertin Vieilles Vignes Domaine Humbert Frères 2015 :


Garfield : le vin de la soirée pour moi, parfait équilibre entre élégance et puissance, le nez est somptueux, framboise, floral, soupçon de vanille, la bouche est très soyeuse, le vin caresse les joues comme on aime avec les jolis pinots, beaucoup de fruit, quelques tanins affirment la structure du vin. Longueur de bon niveau pour l’appellation. Un régal. Très bien + / excellent

Vésale : Je rejoins Charles sur ce gevrey, le vin est ouvert, à la fois gourmand et riche, le nez est très causant dès l’ouverture, fraise/fraise des bois, fleurs séchées, légères notes d’élevage, grosse matiere et longueur pour un village, beaucoup de plaisir sur ce vin et encore pas mal de potentiel ! Excellent

Nuits-Saint-Georges 1er Cru « Aux Perdrix » Domaine des Perdrix 2014 :

Garfield : un nez assez mutique, le vin est sombre, en bouche une trame acide assez marquée accompagne les fruits noirs et un élevage encore présent. Bien trop jeune (surtout en magnum). Bien +

Vésale : Nez plus « sage », moins explosif, fruits noirs, epices, en bouche le vin parait plus austere, ça reste très bien fait, sans doute à attendre encore pour pouvoir en profiter pleinement. Bien +

Bouteille mystère n°2:

Garfield : nez étonnant qui me fait partir sur un vieux grenache (groseille, poivre), la robe est claire. La bouche est courte, le vin est assez fluet. Probablement une évolution un peu anormale. C’est un Vougeot Clos du Prieuré Domaine de la Vougeraie 2009. Assez bien (et je ne dis pas ça parce que je suis vexé de ne pas avoir trouvé le pinot ;) )

Vésale : Les avis ont été assez discordants sur ce vin.
Je pars plutôt sur un pinot en année chaude (j’y vois un 2003…), nez sur les fruits compotés, le poivre, un petit côté garigue assez inhabituel (d’où l’hypothèse du grenache), je lui trouve plutôt une jolie longueur et une structure qui se tient encore bien
Un vin qui a sans doute évolué un peu rapidement mais que j’ai bien aimé !
Bien +


Pour conclure, un niveau plutôt élevé pour une reprise, avec deux très beaux gevrey et un beau cadeau de notre hôte avec ce corton charlemagne trentenaire ! Et surtout quel plaisir de se revoir après ces quelques mois d'isolement social, des amis et des bonnes bouteilles, l'esprit LPV quoi !

Charles
#1
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, Olivier_26, podyak, chrisdu74, bulgalsa, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, bibi64, Vaudésir, vivienladuche, Frisette, oberlin, starbuck, leteckel, LoneWD, Pins, faka, Vesale, Delphinette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck