Nous avons 1531 invités et 46 inscrits en ligne

CR: Quelques CR en retard ....

  • Messages : 2890
  • Remerciements reçus 1114

tonioaja a créé le sujet : CR: Quelques CR en retard ....

Après plusieurs de nombreuses soirées marquée par de belles bouteilles et malheureusement assez peu de prises de note, il est temps de saisir le temps disponible pour réparer les erreurs du passé. Désolé, je n'ai pas retrouvé toutes les photos non plus :dash:


CR: L'Ermitage du Pic Saint Loup – Pic Saint Loup – Guilhem Gaucelm 2013


Débouché 4h à l’avance. Ce millésime dense s’est livré à moitié car la matière est pour l’instant compacte et malgré la fraicheur évidente du vin, il est évident que l’attente est de mise car la fougue prend le pas sur la complexité. Pourtant 2016 fût radieux !



CR: L'Ermitage du Pic Saint Loup – Pic Saint Loup Rouge – Guilhem Gaucelm 2016


Après un carafage de 2h, ce millésime se montre absolument superbe.
Un nez brillant, floral à souhait, très marqué par la syrah, dans une pureté aromatique ravissante. Violette très puissante, olive noirs, garrigue et touche mentholée.
La bouche est au diapason, un élevage imperceptible, des tannins déjà très fins ainsi qu’une fraicheur parfaitement dosée dans un esprit super juteux.
Du très beau matos et diabolique de plaisir malgré la gourmandise.



CR: Mas Jullien – Terrasse du Larzac Rouge 2010

Débouché 3h à l’avance, ce vin s’est montré digne de son pédigrée mais un poil compact.
Nez sombre, sans pour autant être austère, tapenade, olive, encre, algue, poivré et épicé. La bouche est très dense mais les tannins sont enrobés, et c'est plut^to très bien dans l'ensemble mais je lui reproche un certain manque de gourmandise. A attendre sûrement pour moi.



CR: Azienda Agricola E.Pira & Figli – Barbera d’Albas Superiore 2016


Je ne retrouve pas mes notes …
Débouché 10h à l’avance, le vin aurait sûrement profité d’un bon cour de carafe.
On reprend les notes du Langhe Nebbiolo et on ajoute de la profondeur et de la complexité. C’est floral, juteux, et à la fois la mâche est bien présente mais tellement fine en texture, c’est un très beau vin !




CR: Domaine de la Marinière – Chinon Blanc – La Galippe 2016

Ouverture au débotté, nez assez austère marqué par un côté végétal, reglissé, badiane, menthe blanche et un bois assez net, un peu trop présent. Avec l’aération, le nez se complexifie et fait apparaitre le tilleul et le sureau, affinant le caractère boisé. La bouche est cependant encore sur le bois, avec l’anis en première ligne, du gras et de l’ampleur en milieu de bouche, mais rattrapés par une très belle salinité en finale qui retend l’ensemble du vin.
A attendre et/ou à faire respirer longuement.




CR: Domaine Thierry Navarre – Vin de France Rouge - Ribeyrenc 2016

Nez pur, très gourmand, du petit fruit rouge croquant, presque floral, orange sanguin, fraise écrasée, rose, framboise et légère touche végétale type géranium. La bouche est plutôt légère, mais le jeu de la gourmandise est parfaitement respecté, c’est suave, digeste et légèrement amer en finale.
Un très joli vin de plaisir avec un cépage original que l’on croise assez peu souvent.






CR: Domaine Jo Landron – Muscadet Sèvre et Maine – Amphibolite 2018


A l’ouverture, le nez n’est pas hyper expressif et le service un poil trop frais ne lui rend pas service.
Après 40minutes d’aération, le réchauffement, fait émerger des notes salines, une belle minéralité, type pierre à fusil, et des touches des fruits blancs. La bouche est verticale, et l’austérité de départ se fait plus harmonieuse, dévoilant un poil de gras en cœur de bouche et une finale un peu chaleureuse, doublée d’une amertume saline.
Bien +





CR: Domaine Daniel Bouland – Morgon – Les Délys 2018


Carafé 2h. Le nez est très pur, comme souvent chez Bouland, sanguin, groseille, cerise noire, poivré et épicé. La bouche est pleine, la matière est là mais encore une fois, rien n’est lourd ou chargé, la salinité s’impose et même si les tannins sont encore un poil saillants, le vin procure déjà beaucoup de plaisir. A reprocher peut être, un côté un peu écœurant en finale, avec ces notes viandés et sanguines un peu lourdes. A attendre sereinement.
B+ Potentiel ++



CR: Domaine Albert Mann – Riesling 2016

Nez sublime d’entrée de jeu, on est sur de l’ultra variétal comme j’aime. Le pétrole , l’exotisme à plein nez, des agrumes, citron, pamplemousse rose, passion.
La bouche est saline et salivante, l’acidité vive mais mûre, impactante et jouissive rend le vin diabolique de digestibilité.
Une très belle entrée de gamme qui vieillit admirablement bien ! Superbe !
L’accord avec le tartare de saumon est cependant imité car le vin manque un poil de rondeur. Le Jurançon aura été plus adapté.




CR: Domaine Camin Larredya – Jurançon Sec – La Part Davan 2018


Nez très pur, à l’exotisme superbe, mangue, passion, ananas, légèrement pétrolé.
Grand raffinement en bouche, il y a un côté légèrement gras, mais très cadré grâce à cette déferlante de fraicheur. L’accord avec le tartare de saumon est très beau car la fine pellicule de gras épouse les contours du plat et l’acidité vient ensuite tout dégraisser.





CR: Domaine Guigal : Hermitage Rouge 2006

Bouteille débouchée un poil tard mais le vin s'est exprimé de mieux en mieux au fil de la soirée
Le nez nous emmène instantanément sur le Rhône nord, de la syrah bien élevée, très fumée, avec cette sensation de lard grillé, de poivre fin et de violette florale à souhait.
La bouche se montre encore un poil fougueuse et l'élevage est encore bien présetn même si l'aértion lui a fait beaucoup de bien.
Un très joli vin qui demande amha encore 5 ans de garde pour digérer cet élevage luxueux.




CR: Clos Triguedina - Cahors - Probus 1999

Bouteille ouverte 5h à l'avance.
Le nez est superbe, un Cahors assagi et complexifié par le temps. Du cuir, des notes de sous bois, de champingon, de truffe, et cette salinité sanguine type jus de viande qui est très jolie.
La bouche dévoile des tannins enrobés, polis par les années de cave mais la matière reste vive et conjugue aujourd'hui profondeur et délicatesse.
Du très beau Cahors.







CR: L'Ermitage du Pic Saint Loup - Pic Saint Loup - Tour des Pierres 2013


Bouteille débouchée 2h avant dégustation.
Le nez est superbe de gourmandise. Ca sent le jus de groseille, la violette, avec une touche plus épicée qui complexifie l'ensemble.
La bouche est hyper salinvante, juteuse à souhait, la matière n'est pas ultra riche mais tout est très bien équilibré.
Du plaisir immédiat ( pour un 2013). Et un très beau rapport qualité Prix !
Une cuvée qui m'a bluffée par son potentiel de garde et sa pureté d'expression.





CR: Château Les Primevères - Saint Emilion 1998
Bouteille rescapée de l'ancienne cave de mon père, je dois dire que je n'en attendais pas beaucoup ...
Et pourtant, le vin est certes en phase déclinante mais il a des choses à dire.
Le nez est évolué, sous bois, humus, vieille cerise, touches de tabac, pointe végétale.
En bouche, la matière est fine et l'acidité plus en avant que les tannins mais l'ensemble est cohérent et se boit avec grand plaisir, sur cette complexité typique d'un Bordeaux âgé.
#1
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Gildas, Alex, matlebat, A42T, bulgalsa, Moriendi, FloLevBen, Oyaji-sama, supervedro, sebus, Frisette, Med, Gerard58, Damien72, éricH, Martino, Fredimen, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck