Nous avons 1266 invités et 60 inscrits en ligne

Un weekend particulier pour LPV PACA

  • Messages : 4155
  • Remerciements reçus 787

icna a créé le sujet : Un weekend particulier pour LPV PACA

On se retrouve à presque tous les pacas (+ guest ;) pour un weekend un peu spécial dont on avait tous un peu besoin.

Le rendez vous est donné tôt pour aller nous recueillir sur la tombe de l'un des nôtres puis s'en suivront plusieurs repas agrémentés de bouteilles diverses et variées. Le mot d'ordre est qu'il faut profiter d'être ensemble et ne pas craindre la démesure si cher à notre groupe (et pour le coup on va y aller franchement avec des excès surement néfaste à certains vins mais pour des moments de convivialité inégalable).

On commence par un vin bu dans le coffre des voitures en attendant les derniers arrivants (spéciale Arnaud).

Domaine chevalier Crozes hermitage blanc les pends  2018
C'est rond, facile mais avec un boisé qui ressort surtout au réchauffement.

S'en suit un petit pic nic dans un parc.

V Pinard Sancerre Petit chemarin 2017 
C'est mûr, élégant avec une bonne tension en finale j'aime.

Domaine des tours Vdp 2006 
Ca fait un peu vieux vin, la patte reynaud n'y est pas pour moi et le plaisir est limité.

Vernay Saint Joseph Terre d'encre 2017
Le nez est top, florale avec du fruit et un peu de boisé élégant
Le toucher est soyeux, c'est gourmand avec un bel équilibre, c'est top.

Arrive la pièce maîtresse avec un festin gargantuesque chez Bidou qui nous a régalé du début à la fin.

Les conditions ne sont pas optimales et la découverte par série qui marche très bien habituellement aura fait grincé quelques dents. Merci a ceux qui ont organisé l'ordre et qui ont su rester droit dans leurs bottes tout le long du repas (après ils étaient moins droit ;)

Selosse VO champagne
Degorgement  2017
Le nez est crémeux, brioché, patissier.
La bouche est ample, on retrouve le brioché, le crémeux. C'est puissant et assez gras, on a un peu d'abricots et un peu d'oxydation. La finale est longue sur la craie et les agrumes.
Pas mauvais mais pas fou et surpris à la découverte de l'étiquette car il y manque de dynamisme.

Domaine Souch Jurançon sec 2008
Le nez est très exotique avec un peu de boisé. 
La bouche est sur le pamplemousse et l'ananas avec une belle tension. C'est long, salivant et électrisant. Super représentant de cette appellation.

Pascal Cotat sancerre les monts damnés 2012
Le nez est un peu exotique mais plus sur le melon d'eau par rapport au précédent. 
En bouche il y a un beau volume,  c'est cristallin,  tendu avec le pamplemousse qui ressort. La finale est longue, saline sur des épices légères. Je pense à un dagueneau, j'aime ce vin.

Van berg BGO La Terre 2007
Le nez est riche sur la pêche, le caramel, la rhubarbe. 
La bouche est ample, assez riche avec du volume. On a de la banane, de la coco et du vanillé. La finale est tendue, un peu citronnée avec un retour du caramel. Je reconnais ma bouteille et regrette cette oxydation précoce. 

Coche dury Meursault 2006
Le nez est boisé mais assez élégant sur la cacahuète. 
La bouche est ample avec un boisé élégant mais sur la noix de coco, le caramel, on a aussi des agrumes, du citron. La longueur est moyenne et le plaisir est un peu limité.

Ramonet chassagne Montrachet 1er cru les ruchottes 2008
Le nez est un peu réduit sur le grillé, le sésame, avec du tilleul et de la gentiane.
La bouche est sur le pralin, c'est ample et juteux avec de la complexité. Il y a une longue finale citronnée, c'est vraiment très bon.

Bouchard beaune 1er cru les vignes de l'enfant Jésus 2008
Au nez on a un peu de griotte et une touche liegeuse.
En bouche on a la griotte mais aussi un coté très asséchant. Je pense à un problème de bouteille.

Marquis d'angerville Volnay 1er cru clos des ducs 2007
Le nez est fin et mûr à la fois, sur la cerise.
C'est vraiment glouglou avec une belle finesse et une belle acidité. Ca fini juste un peu sec avec des épices mais c'est très plaisant.

Mortet gevrey Chambertin 1er cru lavaux saint jacques 2008
Le nez est énorme, on a de la cerise, c'est torréfié avec de l'orange sanguine.
En bouche on a un joli volume avec un toucher magnifique, velouté. C'est très long sur le beurré et les épices. J'adore. 

Arlaud Clos de la roche 2010
Le nez est magnifique sur les fruits rouges, c'est floral avec un coté sanguin qui va évoluer sur le café. 
En bouche il y a une belle ampleur, c'est fin, acidulé avec de l'orange sanguine. Longue finale mais qui sèche un tout petit peu. Une très belle bouteille.

Mongeard mugneret vosne romanee 1er cru les orveaux  2011
Le nez est un peu vert avec de la cerise.
En bouche on retrouve la cerise avec de la matière mais un coté vert voir en sous maturité qui rend le tout assez sec.

Roc des anges Iglesia vella 2018
Le nez est sur la pomme, la poire et un léger caramel.
L'attaque est large sur la pomme verte et un coté chewing gum. La finale est un peu sèche avec une forte acidité et du citron. L'équilibre n'y est pas.

Beaucastel Chateauneuf de pape blanc 2010
Le nez montre du sésame et un coté mentholé. 
La bouche est large, assez riche sur la poire avec un peu de bois et une sensation de sr. Il y a un peu d'amertume en finale. Pas mal mais en dessous de ce que j'attends de cette étiquette. 

Terrasse d'Élise pradel 2011
ED (spéciale Manu)
Ca fait plusieurs fois que ce domaine nous laisse un peu tomber ces derniers temps.

Brunello Di montalcino, stella Di campalto, riserva 2009.
Le nez est sur la fraise avec un peu de vernis.
La bouche est sur les fruits rouges, assez juteuse avec un peu de sucrosité. Il y a aussi du tabac blond, de la groseille avec un coté vif. La finale sèche un peu. Pas mal.

Grange des pères 2009
Le nez est riche sur les fruits noirs, le pruneau.
La bouche a un petit perlant mais est riche avec un peu de sucrosité. On a du réglisse, du zan,  de l'olive et de l'alcool. C'est solaire et décevant. 

Prieuré saint Christophe Mondeuse 1989
Le nez est sur la confiture de fruits.
La bouche est asséchante avec un gros fruité sur la cerise et un coté tannique et dur. Ca fait passé en même temps. Dommage.

robert Michel Cornas geynal 1989
Le nez est assez discret mais joli sur un fruité fin.
La bouche est juteuse avec une belle fraîcheur. On a de la cerise, des épices, c'est fin et tendu, j'aime. 

robert Michel Cornas geynal 2005
Il y a un joli nez prometteur et qui fait plus jeune.
En bouche on a de l'olive noire avec un gros jus et de la cerise. Les tanins sont durs et ça finit sur une amertume assez marqué. Pas mon truc.

Il est décidé de faire une interlude avec des champagnes rosés, histoire de recalibrer le palais, malheureusement je penses que ça a plus desservi les vins qu'autre chose mais sur le papier ça se tentait.

Jacqueson dizzy terre rouge 2007
Degorgement 28 mars 2012, 3.5g
Robe assez foncée. 
Le nez est sur les fruits rouges, assez frais.
La bulle est assez fine, sur les fruits rouges, on a une sensation d'un peu de sr. La finale est salivante sur le citron vert avec un peu d'amertume. N'arrive pas à montrer son meilleur côté mais sûrement pas aidé par l'ordre. 

Selosse rosé 
Degorgement 8 août 2013
La robe est juste légèrement tachée. 
Le nez ouvert sur le patissier.
En bouche c'est patissier, crémeux, oxydatif avec du sous bois. C'est ample et complexe. Pas fou mais très sympa.

Par contre coup de gueule car j'avais mis un verre de coté pour regouter calmement et un goujat me l'a jeté pour me voler mon verre, ça ne se fait pas, j'étais bien frustré. 

On enchaîne avec une triplette annoncée a l'avance sur les 3 parcellaires en côte rotie de guigal. En fait il y a aura une introduction (on pense tous à une cote rotie du même millésime) puis une triplette.

Guigal Cote Rotie La Turque 2006
Le nez est envoûtant sur les fruits noirs, c'est  floral avec un joli boisé. 
En bouche on a un joli jus sur les fruits noirs, c'est gourmand. Très bon.

Pour le triplette mes notes sont faibles: 

Guigal Cote Rotie La landonne 2006
Ce vin est d'abord assez accessible et ouvert, d'un très bon niveau mais celui du milieu va lui faire de l'ombre.

Vernay Cote Rotie Maison Rouge 2006
Celui domine la triplette. Il a tout, plénitude, finesse, aromatique complexe et envoûtante, toucher soyeux et belle longueur. Magnifique.

Guigal Cote Rotie La landonne 2006
Cette bouteille est la plus en dedans, seul ça doit être très bon mais là il paraît un peu fermé, un peu austère

Et oui Philippe s'est trompé et a pris 2 Landonne au lieu d'une Mouline, un grand malade!!! Merci pour ta générosité. Sylvain nous ayant fait une feinte comme lui seul en est capable en mettant la Turque en prélude, le Vernay en sort grand vainqueur. Peu de gens ont repéré que deux vins se ressemblaient vraiment beaucoup, comme quoi chaque bouteille est vraiment unique.

Ca fait beaucoup de vins et même en recrachant je galère à enchaîner.

Charvin Chateauneuf du pape 1998 
Il y a un gros nez puissant avec du fruit. 
La bouche est vraiment fatigante avec une sucrosité ++, un vin que je n'ai pas envie de boire.

La Bouissière Gigondas font de tonin 1998 
On a un grenache un peu évolué, un joli toucher et un gros contraste avec le précédent. Sur le coup bien au-dessus.

Beaucastel Chateauneuf du pape 1997 
Je passe à côté, je sens qu'il y a du potentiel mais je n'y suis pas, palais fatigué.

Domaine des tours Vacqueyras 2010 
c'est puissant sur les fruits noirs, massif, ça manque de finesse à attendre. Celui ci est fatigant.

Rayas 2001 
Le nez est magnifique, typé, profond sur les agrumes, la fraise. On a un peu d'évolution.
La bouche est soyeuse, fraîche et parfumée, un reynaud au top de sa forme. Celui là me remet en selle.

Dagueneau Buisson Renard 2011 
Le nez est excessif sur l'abricot, pas très équilibré.
En bouche, c'est très aromatique, un peu écœurant avec en même temps un coté aqueux, bizarre la finale manque de tension, sûrement un problème. 

Muré Gewurztraminer clos saint landelin 1989 
Il y a un joli nez sur le thé avec un gros débat bergamote ou pas :) 
En bouche on a encore pas mal de sucre avec des jolis arômes et une belle complexité, seule la finale manque de longueur à mon goût. Bernard a pris du retard, du coup je lui ressert ce vin et le  litchi est apparu à fond.

Lambert Vin Jaune 2006
Le vin est sur la noix, pas mal typé mais je le trouve pas trop puissant et l'accord avec les fromages l'aide bien, correct. 

 pouderoux Maury blanc
 Il y a une jolie aromatique gourmande mais la finale manque de tension à mon goût et ça fini un peu lourd.

Taylor Dow's Porto tawny 10 ans
 Il y a un joli nez un peu oxydatif mais la bouche est un peu simple. Le sucre ne me dérange pas, j'aime bien.


On finit la soirée au bar de folie de Bidou et j'ai pu découvrir ce qu'est un bon gin tonic. Je suis accro depuis. 
J'ai aussi fait découvrir le caroni 17 ans à certains et c'est bon ce truc ;)

Le lendemain midi, au restaurant, on profite encore de quelques bonnes bouteilles.

Roche aux moines savennieres 2015 
C'est assez mûr sur le miel avec une belle complexité et une finale assez saline. C'est un joli vin encore assez jeune.

Maxime Cheurlin Noellat Haute cote de nuits 2015 
Encore un peu d'émotion avec le dernier vin bu par Eric, il y a un très joli nez sur la cerise avec un peu de réduction genre animal. La bouche est soyeuse, super équilibrée, ça se boit tout seul, belle bouteille.

Domaine des tours Merlot syrah 2003 
Pas à l'aveugle car en mémoire d'Éric
C'est typé reynaud, l'aromatique est sur une belle fraîcheur. Cest suave et équilibré. Ça fait plusieurs fois qu'on goûte très bien ce vin, incroyable de faire ça sur 03 (je me demande si y a pas du 02 la dedans)

Habrard Crozes Hermitage 2010 
Le nez est un peu simple, fruité, ça passe sans marqué les esprits non plus.

Il est temps de rentrer et d'arrêter un peu les excès, des souvenirs et du partage plein la tête. 

Quentin
#1
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, oliv, Olivier Mottard, Gildas, tht, Super-Pingouin, Jean-Bernard, Galinsky, enzo daviolo, vinozzy, jean-luc javaux, bertou, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, bibi64, Vaudésir, Friends, condorcet, Val59, supervedro, Frisette, GAET, starbuck, leteckel, éricH, Fredimen, Kiravi, Garfield, JeanRX, Torsten

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 412
  • Remerciements reçus 351

Moriendi a répondu au sujet : Un weekend particulier pour LPV PACA

Trente-cinq vins le dîner, gargantuesque en effet. Je ne sais pas comment vous faîtes. Perso je fatigue au bout de 6/8 vins et à la douzaine mon palais est anesthésié. :o

Beaux flacons en tout cas. :)

“Ce matin, après avoir entendu un astronome parler de milliards de soleils, j'ai renoncé à faire ma toilette : à quoi bon se laver encore ?” - Cioran // Serge
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4155
  • Remerciements reçus 787

icna a répondu au sujet : Un weekend particulier pour LPV PACA

35 c'est clairement trop mais avec 10 de moins ça passe bien. Faut juste prendre son temps.

Quentin
#3
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jean-luc javaux

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5635
  • Remerciements reçus 2551

Frisette a répondu au sujet : Un weekend particulier pour LPV PACA

Oui, et puis certaines circonstances font que l'on dépasse le cadre simple du vin. Quand c'est pour rendre hommage à l'un des siens, je crois que la raison est, justement, d'en être un peu dépourvu...
En tout sacrée série! (tu)

Flo (Florian) LPV Forez
#4
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, enzo daviolo, condorcet

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82832
  • Remerciements reçus 8305

oliv a répondu au sujet : Un weekend particulier pour LPV PACA

On commence par un vin bu dans le coffre des voitures


Y'a quand même plus simple comme endroit quand on veut boire un coup..

Quand j'vous dis qu'ils sont frapabouls, ces PACAs ! ::zinzin:: ::dance:: :DD

CR à venir... un jour... bientôt... quand j'pourrai !
Di djiou, c'est quand même plus rapide à rincer qu'à écrire, le vin...
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 676
  • Remerciements reçus 40

Friends a répondu au sujet : Un weekend particulier pour LPV PACA

Belle série et bel hommage à votre ami. Mais si j'ai bien compris les 35 vins c'est sur un week entier donc 3 ou 4 repas. Pas juste un repas ?
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4155
  • Remerciements reçus 787

icna a répondu au sujet : Un weekend particulier pour LPV PACA

Non un repas, y a plus de vins sur les 3 repas ::zinzin::

Quentin
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82832
  • Remerciements reçus 8305

oliv a répondu au sujet : Un weekend particulier pour LPV PACA

Coup de bar chez les Paca

En saoulvenirs d'un ami



Depuis ses bientôt deux décennies d'existence et au delà de ces écrans que nous consultons tous chaque jour afin d'échanger et enrichir notre passion du vin, il y a la vie.

Des centaines d'amateurs ont pu tout au long de ces années se rencontrer, partager des bouteilles et des moments de table à la générosité rare, celle qui fait que sans convivialité, le monde du vin n'est rien.
Mais au delà du vin et dans toutes ces rencontres, des affinités se sont créées et des amitiés en sont issues, de ces relations qui vous changent la vie et qui perdureront même quand on oubliera ce qui nous avait réuni.

LPV, c'est une auberge aux portes de saloon toujours ouvertes et qui permet à tous de s'exprimer librement et quel que soit son niveau socio-culturel, initiant des rencontres qui transcendent beaucoup des limites que la vie et ses a priori nous imposent trop souvent.
Et LPV Paca est sûrement le cercle qui incarne dans son ADN tout ce que ce forum a de meilleur.
Ces gars là sont énormes, avec une faconde joviale et une générosité excessive dont Pagnol aurait sûrement fait un de ces plus beaux films.
Même si les carrières des uns les poussaient plus au nord, même si les vies des autres réduisaient parfois le temps disponible au partage en ligne ou à la gaudriole, les liens n'ont jamais fait que se renforcer.
Et avec le temps, c'est une petite famille que ce cercle est devenu, croquant les joies de la vie à mâchoires déployées et lampées assoiffées.

Alors que tousse ensemble confiné, le monde vivait en pleine angoisse, il a fallu que l'un des nôtres croise la route funeste d'un putain de 4x4, laissant les siens et le monde orphelin d'un père, d'un fils, d'un frère et d'un ami. Et surtout d'un homme bien.
Je suis sûrement le moins légitime du groupe pour vous parler d'Eric. Mais ma vision de l'homme, même si lointaine, est nourrie de l'émotion qui a saisi le groupe à l'annonce du drame et qui dira toujours plus que mes mots l'homme d'exception qu'il était.

Comme souvent sur LPV, les affinités aussi immatérielles qu'électives nous avaient fait nous renifler depuis très longtemps déjà, par les vins que nous avions en cave ou encore par les domaines que nous cotoyions.
Il m'avait fallu 10 ans pour faire enfin sa rencontre alors que nous nous connaissions de loin mais comme depuis toujours pourtant.
J'y avais croisé un homme délicieux de gentillesse et de savoir être, joyeux et passionné, avec la joie d'être père et de profiter de cet instant à part entouré de ses désaltérego.

Le regard des autres quand on n'est plus et la qualité des souvenirs qu'on leur laisse signe la valeur d'un être.
L'émotion qui a frappé le groupe ne pouvait trouver d'autre issue que d'honorer Eric de notre présence et d'essayer de combler le vide par une de ces soirées pleines de genérosité qu'il aimait tant.

Les amis, c'est la vie.
Pour toujours ! oo, oo,








Champagne Sélosse, Extra Brut VO



Enzo
Joli nez oxydatif sur les fruits jaunes et les fruits secs.
La bouche possède une bulle fine mais je la perçois un peu trop dosée pour mon goût avec une richesse conséquente. Finale très longue sur les agrumes avec de beaux amers et un fond de verre précis. Très Bien.

Oliv
Robe dorée assez nettement évoluée.
Nez sur un style oxydatif assez marqué, sur les fruits à coque, avec néanmoins un joli fruit présent, sur la peau d’orange séchée.
Bouche puissante, riche, à la fois comme épaisse de texture et sur une sensation de dosage qui l’empâte un peu.
C’est vineux mais presque trop, avec un côté roboratif qui manque d’allant et de fraîcheur à mon goût.
Bien


Domaine de Souch, Jurançon sec, 2008



Enzo
Nez crémeux, mielleux, un léger vanillé, sans bois.
La bouche est vraiment très jolie, à la fois mûre et riche mais particulièrement bien équilibrée par une superbe acidité qui étire le vin sur des notes exotiques jusque dans une finale salivante et très gourmande. J’adore. T
rès Bien +.

Oliv
Robe bouton d'or.
Beau nez franc, sur le jasmin, l'orange, de fines notes d'ananas et de lait d'amande.
Bouche brillante d'équilibre, à la fois laser par une acidité dantesque et généreuse par un beau volume plein et riche à la texture presque moelleuse.
Les goûts sont délicieux, sur un exotisme léger matiné d'un pierreux crémeux très agréable.
Finale classe et gourmande à la fois, électrique sur la langue.
Superbe !


Domaine Pascal Cotat, Sancerre, Monts Damnés, 2012



Enzo
Nez sur la croûte de fromage, les agrumes et un côté iodé pas du plus bel effet.
La bouche est bien équilibrée, plutôt cristalline et droite mais aussi variétale et manquant d’un peu de densité.
Longueur finale correcte.
Bien ++.

Oliv
Robe jaune paille.
Nez sur un léger floral exotique, entre la fleur d'orange et la mangue et des notes minérales plus resserrées.
Bouche enrobée, sur un bon volume en attaque aux note chablisiennes de coquille d'huitre.
Le déroulé peine un peu à accélérer, sur un aspect linéaire un peu, comme manquant de densité en milieu de bouche.
La finale est en revanche d'une longueur correcte.
Bien


Domaine Van Berg, Bourgogne Le vin le plus simple, 2007



Enzo
Nez très ouvert qui dépote sur des notes exotiques, miellées, d’agrumes. Joli.
Malheureusement la bouche ne convainc guère avec des amers de bois marqués, une sécheresse peu agréable bien que l’équilibre ne soit pas en défaut.
Bien.

Oliv
Robe dorée.
Nez puissant, évolué, solaire, sur des senteurs de citron, de verveine mais aussi des notes vernis.
Bouche riche, sur un gros volume à la belle relance acide, avec une chaleur sudiste et une vinosité qui m'oriente en Hermitage.
Goûts évolués, sur la peau d'orange séchée.
Finale massive et marquée par de gros amers qui appellent la table.
Bien


Domaine Coche-Dury, Meursault, 2006



Enzo
Nez avec une perception sucrée, chaleureux, bourguignon dans le style avec un vanillé présent.
La bouche est riche avec de la sucrosité, on perçoit l’élevage, beaucoup de gras pour un vin « travaillé » manquant de naturel.
Longueur correcte. Pas ma came.
Bien +

Oliv
Robe jaune vert de gris.
Nez très classique mais sans grande complexité, sur un léger grillé, des notes de citron vert et de beurre.
Bouche là encore très classique, sans folie, sur une sensation de jeunesse, avec un élevage beurré présent qui pèse un peu trop aromatiquement sur un belle ensemble à la fois et nerveux.
Finale longue mais monolithique de goûts.
Bien+ pour un vin étonnant de jeunesse.


Domaine Ramonet, Chassagne Montrachet 1er cru Les Ruchottes, 2008



Enzo
Nez avec un léger grillé, sur le pralin, beurré et assez fin. Plutôt classique sans grand intérêt.
La bouche par contre est vraiment superbe, à la fois dense et tendue, le vin possède une largeur et un gras que tempère une superbe acidité.
La tension ne nous quitte pas jusqu’en finale, longue avec une belle rétro pralinée. Délicieux.
Très Bien +/Excellent.

OIiv
Robe sur un doré léger.
Nez réducteur, sur la croûte de fromage, un fin grillé, des notes d'herbes séchées, entre le thé à la menthe et le foin.
Bouche magnifique de structure et de présence, sur un point de maturité idéal, offrant une matière à l'épaisse riche mais parfaitement et immédiatement tranchée par une superbe acidité.
L'équilibre sur le palais est parfait et le vin possède de la relance pour propulser une finale magnifique de présence et de persistance, sur des goûts qui m'évoquent furieusement Chablis.
Excellent !





Domaine Bouchard Père et Fils, Beaune Grèves 1er Cru Vignes de l’Enfant Jésus, 2008



Enzo
Nez évolué et fin sur la framboise mais qui évolue vite sur une réduction métallique, peut-être un mauvais bouchon.
La bouche fine est plus sèche et décharnée que de normal, surement un problème de bouchon défectueux (pas de TCA).
ED

Oliv
Robe de pinot évolué, sur un grenat tuilé.
Nez ferme et réducteur, sur un grillé gaz peu avenant. Les copains annoncent "bouchon". Moi comme d'habitude, je ne l'ai pas.
Bouche à l'attaque juteuse, sur de jolis goûts de griotte mais qui se resserrent rapidement sur des amers secs qui brident son expression.
Finale étriquée.
ED ?


Domaine Marquis d’Angerville, Volnay 1er Cru Clos des Ducs, 2007



Enzo
Nez précis de cerise, d’encens, gorgé de fruit. Très joli !
La bouche est fine, délicate avec des tannins fondus et une certaine droiture.
La finale acidulée et salivante est très agréable avec une bonne persistance. Un très joli vin à boire.
Très Bien (+).

Oliv
Robe très claire, rubis oeil de perdrix.
Nez délicat, léger et infusé, sur la rose, la cerise enroulé dans un léger végétal.
Bouche nerveuse, sur un équilibre pointu tout en élégance, sur un fruit délicat et délicieux de précision.
Déroulé franc sur une petite fermeté tannique salivante qui étire la finale.
Très bien


Domaine Denis Mortet, Gevrey-Chambertin 1er cru Lavaux St-Jacques, 2008



Enzo
Nez boisé, grillé, fumé qui s’ouvre après une bonne aération dans le verre sur des notes de cerise.
La bouche est salivante, très bien équilibrée et de beau volume avec une énergie conséquente et sans l’agressivité acide du millésime.
Les tannins sont de qualité et la finale très longue sur les agrumes et un boisé malheureusement légèrement prégnant qui lui fait perdre en charme. Joli vin néanmoins.
Très Bien.

Oliv
Robe grenat sombre à peine marquée d'une légère évolution sur l'extérieur du disque.
Superbe nez joufflu et causant, sur un élevage fumé café marqué mais qui n'écrase pas les notes de cerise noir et d'orange sanguine du fruit.
Bouche superbe de texture, charnue et velouté, avec une qualité de tanins remarquable, sur une richesse de volume parfaitement mobilisée par une acidité parfaite.
Les goûts sont ceux du nez, presque lascifs par leur évidence et leur générosité.
Finale géniale de suavité et de douceur tactile.
Avec Quentin, nous n'avons aucun doute que c'est un Mortet ! Mais alors le millésime... quelle maturité de raisin et quelle maitrise pour sortir un vin aussi bien doté sur un millésime si difficile !
Si l'élevage est sans aucun doute très présent, de la qualité pareille, j'en redemande !
Superbe ! Et quel potentiel !


Domaine Arlaud, Clos de la Roche, 2010



Enzo
Nez complexe, légèrement grillé, floral, sur la framboise, les agrumes dont l’orange sanguine. Superbe nez.
La bouche ne déçoit pas, elle est ample, riche, particulièrement juteuse, pleine et salivante.
Harmonie idéale jusque dans la très longue finale. Magnifique bouteille.
Excellent.

Oliv
Robe claire, sur de nets reflets rouille.
Nez magnifique, sur les petits fruits rouges, la rose, des notes d'encens. C'est précis, causant et envoûtant !
Bouche classieuse, d'une délicieuse précision aromatique, juteuse en attaque et nerveuse à la fois par une belle présence acide et des tanins qui apportent structure et mâche.
Finale longue mais qui peut encore gagner en fondu et en harmonie en intégrant définitivement ses tanins.
Superbe !


Domaine Mongeard Mugneret, Vosne-Romanée 1er cru Les Orveaux, 2011



Enzo
Nez de vendange entière, mentholé, mûr, agréable.
La bouche certes salivante est plus ferme et surtout dominée par un végétal trop présent tendant à indiquer un léger manque de maturité jusqu’à une finale trop courte.
Ça manque d’un peu de corps et maturité.
Bien +.

Oliv
Robe grenat clair aux reflets rouille.
Nez sur la grenadine, des notes florales (lys) mais aussi un végétal racinaire très présent qui me fait penser immédiatement à un 2011.
Confirmation en bouche où le marqueur gazonneux prend le pas sur toute expression aromatique et où la structure faible, un peu légère et sans chair s'étiole très rapidement.
Pas fan.


Le Roc des Anges, IGP des Côtes Catalanes, Iglesia Vella, 2018



Enzo
Nez de miel, de poire, de pomme mûre, agréable.
La bouche sur la pomme reinette est plutôt salivante, vivifiante avec un côté sec tendre et surtout un aspect très primaire. Pas trop ma came.
Bien +

Oliv
Robe cristalline.
Nez amylique, sur le chewing gum, la poire.
Bouche bancale, ultra acide malgré un côté légèrement rondouillard, toujours sur ces goûts artificiels.
Finale raide et amère, sans aucun équilibre.
Je n'ai pas aimé du tout...


Château de Beaucastel, Châteauneuf du Pape blanc, 2010



Enzo
Nez de sésame très monolitique que je n’aurai pas réussi à faire évoluer dans le verre.
La bouche est riche, large avec pas mal de gras et une pointe de sucrosité.
Un léger boisé est perceptible et ça manque un peu de tonus même si l’alcool n’est que peu perceptible. Un peu usant à boire néanmoins.
Bien +(+)

Oliv
Robe jaune paille.
Nez puissant, sur le grillé, un côté minéral curieux, sur le pierreux mentholé et des notes de pneu.
Bouche riche et glycérinée, sur des goûts de fruits blancs, de fenouil, sur une matière épaisse et ample tenue plus par les amers que par l'acidité.
Finale lourde et trop lente à mon goût, manquant de tonus malgré une véritable présence et persistance.
Trop sudiste pour moi.







Domaine La Terrasse d’Elise, IGP Hérault, Le Pradel, 2011



Enzo
Nez oxydé de pomme, figue.
Bouche madérisée.
ED

Oliv
Robe marron peu engageante.
Nez oxydé, sur la noix, les fruits secs.
Bouche cuite jusqu'à l'os.
Mort.


Tenuta Stella di Campalto, Brunello di Montalcino Riserva, 2009



Enzo
Nez de fraise, d’herbes aromatiques avec une pointe de vernis qui s’est estompée à l’aération.
La bouche est fondue et gourmande, très salivante avec des tannins fins et une belle énergie.
C’est juteux jusqu’en finale. Très bon.
Très Bien (+).

Oliv
Robe très nettement évoluée, sur un net tuilé.
Nez curieux, à la fois gourmand par un joli fruit et pour autant comme usé et chafouin, par des notes vernis et un côté poussiéreux.
Bouche à l'équilibre instable entre une belle matière charnue et une acidité cisaillante qui crée un point de raideur assez gênant.
Finale un peu fuyante et chaleureuse où le vernis domine.
Curieux vin où un peu trop de défauts chahutent une belle matière.


Domaine de la Grange des Pères, Vin de Pays Pays d’Hérault, 2009



Enzo
Nez assez animal, sauvage, sur le pruneau.
La bouche est riche avec une forte sucrosité, réglissée, sur le bois de santal dans un ensemble solaire qui fatigue le palais. Je ne reconnais pas la fraîcheur d’une GDP. Décevant ou bouteille défectueuse probablement.
Assez Bien +.

Oliv
Robe sombre.
Nez capiteux et lourd, sur le pruneau, les fruits noirs, le foin.
Bouche massive et sucraillonne, pesante par un fruit confit sans allant, sur la confiture de cerise noire.
Finale sirupeuse et lourde qui n'apporte aucun plaisir.
A revoir.


Domaine du Prieuré St Christophe, Vin de Savoie, Mondeuse Prestige, 1989



Enzo
Nez de vieille cave humide puis à l’aération de ronce, mentholé.
La bouche est fraîche, les fruits sont mûrs mais il y a quelque chose de pas net sur cette bouteille avec des tannins secs et surement un bouchon défectueux. ED

Oliv
Nez de serpillière humide.
Bouche délavée, rincée par le TCA.
ED


Domaine Robert Michel, Cornas, La Geynale, 1989



Enzo
Pas mal de réduction sur ce nez qui a du mal à s’ouvrir si ce n’est quelques effluves de fruits noirs.
La bouche est gourmande malgré de tannins qui serrent (servie un peu trop fraîche comme toutes les syrahs que cela a pénalisé), de belle densité, fraîche et juteuse et bien équilibrée.
Finale de longueur moyenne.
Très Bien (+).

Oliv
Robe évoluée, avec du corps toutefois.
Nez mat et fermé, à la limite du mutisme.
Bouche statuée, sur une belle matière dense et une trame acide plein de relance qui donne un vin avec de l'assise et de la tenue.
Mais il lui manque du charme aromatique pour apporter plus de plaisir hédoniste.
Finale honnête aux tanins encore présents.
Bien


Domaine Robert Michel, Cornas, La Geynale, 2005



Enzo
Nez poivré, fumé et sur les fruits noirs. Net bien que peu expressif.
La bouche propose une belle gourmandise sur l’olive noire bien que les tannins serrent un peu.
La matière est jolie, relativement déliée et énergique jusque dans la belle finale. Très bon.
Très Bien +

Oliv
Robe sombre.
Nez compromis de notes de fruits noirs, de poivre avec un côté floral. On sent que le vin ne s'exprime pas totalement, comme réservé et un peu en dedans.
La bouche confirme ce potentiel certain par un équilibre réussi mais encore à fondre et à polir entre une matière encore brute et une belle trame acide.
Finale ferme aux tanins encore saillants mais juteuse et à l'avenir grand ouvert.
A attendre encore.


Champagne Jacquesson, Extra Brut Rosé Terres Rouges 2007
Dégorgement 2012



Enzo
Nez délicat et peu exubérant de fraise, peu complexe.
La bouche est bien équilibrée avec de jolies bulles, assez vive et de bonne énergie bien que pas très persistante. Encore jeune.
Bien ++

Oliv
Robe rosée foncée.
Nez sympathique, franc, sur la fraise, la fraise des bois, un petit côté Cerdon.
Bouche facile, simple mais efficace dans son registre franc et gourmand très immédiat.
La bulle en revanche s'évanouit en quelques minutes dans le verre et la finale ne tient pas l'allonge.
Bien


Champagne Selosse, Brut Rosé
Dégorgement août 2013



Enzo
Nez mûr et évolué de champignon, sous bois.
La bouche est évoluée également, gourmande, à l’acidité assez haute mais avec un certain charme jusque dans la finale.
Très Bien.

Oliv
Je suis passé totalement au travers de ce vin auquel je n'ai rien compris.
Je lui ai trouvé du vernis et des goûts de vinaigre blanc très déplaisants.
Mais comme j'étais le seul, j'exerce mon droit de nullité en chose à bulles. Ou de fatigue ! ::oups::




La marche du dindon©, décuvage nocturne façon Paquablue



Domaine Guigal, Côte Rôtie, La Turque, 2006



Enzo
Nez de cendre froide avec un peu de boisé qui a du mal à s’ouvrir.
La bouche est assez ferme, juteuse à l’attaque avec un beau volume. Ça goûte surement plus austère que ça n’est en raison d’une température un peu fraîche.
Belle finale en persistance avec un peu d’amer néanmoins.
Très Bien.

Oliv
Robe profonde, sur un pourpre bleuté.
Nez sur les fruits noirs, le foin et un boisé caramel assez présent et donc pesant.
Très belle matière dense et riche, avec de la présence et une belle acidité mais aussi un côté encore carré qui sèche un peu aux entournures.
Finale encore marquée par le bois et qui doit être attendue en espérant que ça se fonde.
Bien à très bien.


Domaine Guigal, Côte Rôtie, La Landonne, 2006



Enzo
Nez épicé, sur le chocolat, paraissant riche.
La bouche est juteuse, séveuse, assez puissante mais très salivante et possédant un superbe équilibre global. En milieu de bouche le vin possède une grande relance, toujours avec cette puissance contenue, et une longue finale tapissant bien le palais.
Encore jeune néanmoins.
Très Bien +/Excellent.

Oliv
Robe sombre.
Beau nez, ultra classique, droit et franc, sur les fruits noirs, l'olive de la même couleur, de jolies senteurs cacaotés balsamiques.
Bouche ample et charnue, moelleuse de texture avec un corps glycériné parfaitement porté par une belle acidité.
Belle trame franche et fraîche sur un déroulé sanguin, avec un vrai corps et beaucoup de présence.
Finale longue et classieuse, pleine de relance, sur des tanins superbes.
Très beau.


Domaine Georges Vernay, Côte Rôtie, Maison rouge, 2006



Enzo
Nez somptueux sur l’orange sanguine, l’encens, les agrumes, floral, l’archétype des grandes syrahs ayant commencé à évoluer.
La bouche est très suave, d’une immense gourmandise et ample. La délicatesse est remarquable et si les tannins sont encore présents, leur qualité ajoute à la suavité d’ensemble jusque dans la finale superbe épicée. Grand vin. Excellent.

Oliv
Robe bleutée.
Superbe nez généreux et franc, au bouquet complexe exprimant les fruits noirs, la résine, le pamplemousse, un sublime côté floral. C'est magnifique !
Et la bouche ne déçoit pas, sur une délicatesse sans faiblesse, un équilibre remarquable entre matière souple et juteuse, une acidité franche et fraîche et une précision de goûts délicieuse.
Finale ciselée et longue, sur des tanins parfaitement intégrés.
Splendide !


Domaine Guigal, Côte Rôtie, La Landonne, 2006



Enzo
Nez assez terreux, d’humus, d’épices, plus compacte, l’effet de séquence accentuant certainement cette perception.
La bouche est ample aux tanins très importants en perception, on sent un vin encore jeune et pas prêt avec une grosse matière et une austérité réelle.
La finale parait sèche et amère avec un végétal perceptible. Surement à revoir et l’opposé de la bouteille bu avant le Vernay. Pas facile le vin…..
Bien ++

Oliv
Robe plus sombre.
Nez très fermé, mat, sur de minces senteurs de fruits noirs et un côté un peu métallique.
Bouche dense et carrée, aux beaux goûts épicés mais à la structure brute et concentrée qui manque d'expressivité, avec de l'amertume.
Finale puissante et tannique qui manque d'aménité.
Allez avoir des certitudes après ça !


Domaine Charvin, Châteauneuf du Pape, 1998



Enzo
Nez assez moche sur la cacahuète, le champignon.
La bouche est riche avec un peu de sucrosité, tout de même chaleureuse même si elle ne manque pas d’une certaine gourmandise. A partir du milieu de bouche, c’est linéaire, sans relance et pas très long.
Ce manque de finesse et de relief m’interroge sur la forme de cette bouteille car mes souvenirs de ce vin étaient bien plus positifs.
Bien +

Oliv
Robe assez claire aux reflets marrons.
Nez terne, iodé et métallique, avec un net côté usé.
Bouche à la forte sucrosité, sur un moelleux de texture épais et lent, sans trame ni relance.
Finale linéaire et fatiguée.
En fin de vie, je pense.


Domaine la Bouissière, Gigondas, Font de Tonin, 1998



Enzo
Nez métallique au départ qui s’ouvre vite sur les fruits noirs et les épices douces. C’est frais et avenant.
La bouche possède une belle énergie, encore beaucoup de fruits, aucune perception boisée sur une base glycérinée fraîche et gourmande.
La jeunesse du vin est insolente encore et seuls quelques tannins sur la finale la rappelle. Très belle bouteille.
Très Bien +.

Oliv
Robe sombre aux atours roussis.
Beau nez plein et capiteux, sur les fruits noirs épicés, avec de la fougue et une expression de jeunesse.
Très belle bouche ample et pleine, sur un volume riche mais bien mobile sur le palais grâce à une acidité structurelle bien présente et à de beaux extraits secs.
Belle finale solaire aux jolis goûts tertiaires, avec une présence tannique qui fait saliver.
Très bien.


Château de Beaucastel, Châteauneuf du Pape, 1997



Enzo
Superbe nez complexe sur les agrumes, de fines épices douces, une touche métal, de tabac.
La bouche est harmonieuse, juteuse, glissante et salivante. La gourmandise du grenache à maturité est terrible et la finale longue apporte une touche finale superbe à ce vin à son optimum.
Un pur délice que cette bouteille. Dur à cracher.
Très Bien +/Excellent.

Oliv
Robe grenat clair.
Très beau nez au tertiaire élégant, sur le tabac, les fleurs séchées, des notes de peau d'agrumes et fruits rouges secs.
Bouche classe au superbe toucher doux et soyeux, sur un équilibre suave et délicat irrésistible.
Finale évidente de plaisir, sur une qualité de tanins géniale.
Un superbe vin qui va de soie !


Château des Tours, Vacqueyras, 2010



Enzo
Nez exubérant, sur les fruits très mûrs et gorgés de sucre avec un côté noir.
La bouche est riche et sucrée avec un alcool sensible sur des notes très mûres, réglissées.
L’ensemble est too much, pas bien en place et surement à revoir au vieillissement.
Bien +(+)

Oliv
Robe grenat sombre.
Nez sur un joli fruit, la gelée de fruits noirs (cassis, myrtille), le pamplemousse rose mais aussi de fortes vapeurs d'alcool.
Bouche réglissée et confit, avec une sucrosité lourde mais surtout un côté capiteux ardent qui me fout le pdf en feu.
Finale excessivement pesante et chaleureuse.
Euh, là, j'avoue, je suis en souffrance...


Château Rayas, Châteauneuf du Pape, 2001



Enzo
Nez mûr et mat sur les épices douces, la figue, la cerise. Précis à défaut d’être très fin.
La bouche est juteuse dès l’attaque, ample et de gros volume. On perçoit une légère sucrosité, de la glycérine mais l’alcool est parfaitement intégré malgré une certaine puissance qui se dégage. Elle possède un très beau déroulé jusque dans la longue finale jeune et salivante, aucune fatigue sur le palais.
Un superbe vin encore jeune à l’avenir radieux qui a perdu ses défauts de jeunesse avec un alcool dissocié.
Très Bien +

Oliv
Robe sur un grenat léger avec un petit peu d'évolution.
Nez complexe, étonnant, à la fois riche par des notes de fruits noirs mais aussi frais par un côté médicinal, sur le thym, un floral, sur le lys.
Bouche puissante, jeune d'expression avec un beau volume charnu et velouté en attaque mais qui se resserre assez vite sur une forme de densité de corps. L'aromatique est entre deux âges, plus vraiment primaire mais comme un peu sur la réserve.
L'ensemble est d'évidence plein de potentiel car on sent l'équilibre encore à polir pour atteindre plus d'harmonie.
Très bien.


Domaine Dagueneau, Pouilly-Fumé, Buisson Renard, 2011



Enzo
Nez qui fait très techno et amylique sur le bonbon, la croûte de fromage et manquant de naturel.
La bouche est variétale, sucrailleuse avec une finale amère et fatigante qui ne donne pas envie de se resservir.
Après un joli 2009 récemment, ce vin déçoit.
Bien.

Oliv
Robe jaune paille.
Nez vulgaire, sur des notes amyliques écoeurantes, des notes de pneu et lactées désagréables.
Bouche mollassonne et totalement bancale, quand une sucrosité lourde est dissociée d'un ensemble acide amer peu avenant.
Finale désagréable, variétable et sans équilibre.
Je n'ai pas aimé du tout.


Domaine Marie-Anne & Frédéric Lambert, Côtes du Jura Vin Jaune, 2006



Robe vieil or.
Nez moche, rustique, sur le vieux cuir humide.
Bouche à la jolie trame fraîche, plutôt de demi corps mais sans lourdeur alcoolique.
Mais les goûts sont ceux du nez, manquant de noblesse, sur le cuir et le raisin sec.
Finale sans grande présence ni allonge.
Un peu simple.


Domaine Muré, Alsace Gewurztraminer Grand Cru Vorbourg Clos St Landelin Vendanges Tardives, 1989



Enzo
Nez avenant sur le miel et le thé noir.
La bouche est riche, très sucrée avec peu d’acidité perceptible.
On la perçoit encore jeune sur des notes de rose mais pas particulièrement longue. Sans défaut néanmoins.
Bien ++.

Oliv
Robe dorée.
Nez élégant, sur le thé, la bergamote, de fines notes miellées.
Bouche un peu lente à mon goût, sur des goûts agréables mais dont la relance peine à s'enclencher par manque d'acidité.
Finale facile et confortable, assez courte mais sur un beau fruit franc.
Bien+


Domaine Pouderoux, Maury blanc



Enzo
Nez délicat, floral, pas très expressif.
La bouche est riche, juteuse et gourmande, sans lourdeur grâce à un sucre parfaitement intégré. Pas de perception d’alcool lié au mutage.
On a envie de se resservir. Très bon.
Très Bien (+).

Oliv
Robe sur un doré léger.
Nez sur le beurre frais, le raisin blanc, un petite pointe capiteuse.
Bouche agréable, riche par sa sucrosité mais pas pesante.
Jolie finale sur des goûts francs, sur le muscat.
Bien+


Porto Dow’s Old tawny 10 ans d’âge



Enzo
Nez assez fin sur la cerise à l’eau de vie.
La bouche parait dissociée par l’alcool qui ressort trop à mon goût. Peu de plaisir.
Assez Bien

Oliv
Robe cuivrée.
Nez agréable, sur la figue sèche, la datte, le chocolat blanc et les épices douces.
Bouche plus anodine, souple mais sans vinosité et un peu mangée par l'alcool.
Finale courte et chaleureuse.
Bien




Ah bordel, on devrait leur donner par défaut leur carte de donneurs d'orgasmes à ces PACA ! Et pour eux, le zéro huit cent sera un vrai numéro verres !
Ils sont fous, ces mecs là ! 35 bouteilles en une soirée... plus tout ce que la décence distillatrice empêche de révéler !
La nuit a été longue pour certains, interminable pour d'autres et carrément sans fin pour un quarteron d'hommes de fer.

Mais le Bidou Bar, c'est comme au Fight Club, tout n'est pas cirrhose et il y a des règles à respecter :
- Ce qui se joue dans l'antre de SerreCheu reste dans ses altitudes.
- Quelqu'un crie stop, quelqu'un s'écroule ou n'en peut plus, le combat est terminé.
Entre les deux, chuuuuuuuut....... ::oups::

Un jour, j'en ferai un bouquin et vous saurez alors tout de la marche du dindon à l'oeil fermé, de la recette du vier beurre façon Manu ou du bonheur rabelaisien de la pomme de pin dans son usage nocturne...

Mais mince, ça va pas arranger mes entournures un week-end pareil.
C'est que je commence à avoir le capot qui cache la manivelle, moi...
Les amis, c'est la vie. Et la vie continue. Même s'il nous manque un ami.

Merci à tous pour ces moments d'exception, Bidou en tête pour son accueil dantesque.
Passez un bel été et vivement la prochaine, les copains !
Bises,
Oliv
#8
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, PtitPhilou, Olivier Mottard, PBAES, Gildas, Alex, monta, Olivier_26, Super-Pingouin, didierv, mgtusi, aquablue, icna, daniel.gureghian, Galinsky, enzo daviolo, jean-luc javaux, sideway, peterka, bertou, chrisdu74, La Vie est une Fête, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Cédric42120, Mousse et pampre, Vaudésir, tonioaja, condorcet, Val59, Frisette, GAET, IH1456, starbuck, Raisin breton, leteckel, the_ej, david84, LoneWD, ptitcoco, Cristobal, éricH, Kiravi, Garfield, Vesale, JeanRX, Torsten

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5635
  • Remerciements reçus 2551

Frisette a répondu au sujet : Un weekend particulier pour LPV PACA

Sympa le gîte !!! Et très bel hommage...

Flo (Florian) LPV Forez
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2498
  • Remerciements reçus 110

freemanu a répondu au sujet : Un weekend particulier pour LPV PACA

Merci Oliv pour ton CR et le boulot que tu as fait.
C'est une belle émotion de lire le récit de nos aventures et de revoir toutes ces images. Ca permet de revivre furtivement tous ces moments.
Quelle partie de rigolade quand même...

Manu LPV PACA
#10
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Gildas, icna, enzo daviolo

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82832
  • Remerciements reçus 8305

oliv a répondu au sujet : Un weekend particulier pour LPV PACA

Quelle partie de rigolade quand même...


Ah ça, la narration par Philippe au petit déj' de la balade des derniers guerriers de la nuit, je suis pas prêt de l'oublier.
J'en avais mal au ventre à me tordre de rire et j'ai bien cru que j'allais y perdre un zygomatique ! :DD :DD :kiss:

J'en ai quelques uns de grandioses dans la boite à souvenirs.
Mais aucun doute que ce week end est dans les plus beaux.
#11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1772
  • Remerciements reçus 1640

leteckel a répondu au sujet : Un weekend particulier pour LPV PACA

Magnifique hommage (et énooooorme boulot) (tu)

ArnoulD avec un D comme Dusse
#12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 301
  • Remerciements reçus 228

Val59 a répondu au sujet : Un weekend particulier pour LPV PACA

Témoignage et série exceptionnelle, bravo (tu) !

Amicalement,
Valentin
#13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18463
  • Remerciements reçus 2069

mgtusi a répondu au sujet : Un weekend particulier pour LPV PACA

Le porto c'était un Dow's ou un Taylor's ?
Les avis disent verge.

Sinon, splendide récit comme d'hab !

Michel
#14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2734
  • Remerciements reçus 685

Alex a répondu au sujet : Un weekend particulier pour LPV PACA

Merci mille fois Oliv' pour l'émotion formidable que tu nous retranscris ici.
Personnellement j'aime autant lire le contexte et l'ambiance que les Cr des vins dégustés.
T'es un champion et j'en profite pour saluer LPV Paca en adressant mes condoléances à tous les proches, famille et amis d'Eric.
J'aurais envie d'en savoir plus sur... bonheur rabelaisien de la pomme de pin dans son usage nocturne, suis pas persuadé que ce soit pour réactiver le barbecue...
Alex
#15
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, aquablue

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18463
  • Remerciements reçus 2069

mgtusi a répondu au sujet : Un weekend particulier pour LPV PACA

Alex écrit: J'aurais envie d'en savoir plus sur... bonheur rabelaisien de la pomme de pin dans son usage nocturne, suis pas persuadé que ce soit pour réactiver le barbecue...
Alex


Sans doute quelque chose comme les trois coquillages...

Michel
#16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 271
  • Remerciements reçus 26

kcopper a répondu au sujet : Un weekend particulier pour LPV PACA

Bravo Michel pour cette perspicacité !!!
#17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2734
  • Remerciements reçus 685

Alex a répondu au sujet : Un weekend particulier pour LPV PACA

Je n'osai l’imaginer ::whooo::
#18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4649
  • Remerciements reçus 248

aquablue a répondu au sujet : Un weekend particulier pour LPV PACA

Mais, comme dirait Kevin, de la jeune, de la souple, qui ne fait pas mal ....:DD :DD
#19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2734
  • Remerciements reçus 685

Alex a répondu au sujet : Un weekend particulier pour LPV PACA

C'est que je commence à avoir le capot qui cache la manivelle, moi...

J’avais raté ça :D

U made my day bro, thank you !!

Alex
#20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2920
  • Remerciements reçus 1170

tonioaja a répondu au sujet : Un weekend particulier pour LPV PACA

Superbe, comme toujours !

Antoine. Passionné tout court
#21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19978
  • Remerciements reçus 741

enzo daviolo a répondu au sujet : Un weekend particulier pour LPV PACA

mgtusi écrit: Le porto c'était un Dow's ou un Taylor's ?
Les avis disent verge.

Sinon, splendide récit comme d'hab !


Dow's
#22

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5140
  • Remerciements reçus 1500

Olivier Mottard a répondu au sujet : Un weekend particulier pour LPV PACA

Un CR d’une intense émotion, transcendé par la générosité d’une bande de potes dont l’amitié semble indéfectible. oo,
Bravo et merci pour cette tranche de vie et d’humanité ! :/:

Olivier
#23
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Alex, enzo daviolo

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2734
  • Remerciements reçus 685

Alex a répondu au sujet : Un weekend particulier pour LPV PACA

D’ailleurs c’est tellement beau et bien écrit que je ne peux résister à remonter ce fil pour que les malchanceux passés à côté aient la chance de lire ce texte émouvant et captivant.

En ce moment ça poste beaucoup sur lpv, la communauté est très active et on peut s’en réjouir et moi même parfois, en me connectant pourtant au moins deux à trois fois par jour, je dois remonter le temps pour essayer de ne pas passer à côté de pépites et pourtant dieu sait que j’en rate malgré tout...

Alex
#24
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11820
  • Remerciements reçus 1819

jean-luc javaux a répondu au sujet : Un weekend particulier pour LPV PACA

Merci pour ces beaux moments d'émotions diverses et si vraies.

jlj
#25
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 264
  • Remerciements reçus 242

ptitcoco a répondu au sujet : Un weekend particulier pour LPV PACA

Très beaux moments de partage et d'émotions.....

Je voulais simplement rajouter, puisqu'il me semble que votre réunion s'est tenue à serre chevalier, qu'il y a une excellente auberge à Montgardin (la ferme du moulin) tenue par 2 soeurs. Elles proposent un menu unique dont le plat principal est une pintade fermière servie avec une Charlotte au pommes de terre.
C'est très bon, et je pensais que ce menu s'accompagnerait parfaitement avec les vins d'un cercle LPV.
Juste au cas où...

OAC
#26
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck