Nous avons 1374 invités et 76 inscrits en ligne

CR: (Mini) Tour de France des Blancs 2014

  • Messages : 5694
  • Remerciements reçus 2683

Frisette a créé le sujet : CR: (Mini) Tour de France des Blancs 2014

CR: (Mini) Tour de France des Blancs 2014


2014 semble être promis à un bel avenir, en particulier pour ce qui est des vins blancs, dans l’hexagone. L’idée était de faire le point sur ce millésime qui se prétend être un futur grand et de garde, en faisant justement un petit tour de France, non exhaustif, bien sûr. 9 échantillons provenant de ma cave, + 1 pirate fourni par un ami formeront ce beau panel sur le papier, couvrant 6 régions. Je ne suis pas à l’aveugle, sauf pour le pirate. Tous les vins ont été ouvert à 19h45 pour une dégustation débutant à 20h30 environ. Seuls le Puligny et le Riesling sont carafés dès ouverture.


En guise de mise en bouche, on commence par une doublette de vins « méridionaux », aux cépages rhodaniens, sur le rhône nord et le languedoc.
Vin 1 : Domaine de Montcalmès, Coteaux du Languedoc, 2014
1,5 ha de vignes d’une vingtaine d’année implantées sur un coteau argilo-calcaire sur la commune de Puéchabon. Assemblage à 50/50 de Marsanne et Roussanne, élevage en fûts de chêne et demi-muids d’un ou deux vins pendant 24 mois.
La robe est jaune bouton d’or. On a un nez un peu huileux, sur les fruits jaunes très mûrs, assez riche, avec des notes perceptibles d’alcool à brûler. La bouche est très large, enveloppante et grasse, sur le beurre frais. On retrouve une aromatique étonnamment terpénique, avec un fin pétrole, complété de notes tourbées et de fruits jaunes très murs. La matière semble commencer à se dissocier légèrement avec une sensation de maturité avec en parallèle un creux et une composante aqueuse assez paradoxale. La finale, correcte, se présente un peu sèche et se tend par une acidité étonnante, qui apparaît seulement à cet instant, laissant une impression générale de début de dissociation, confirmé par des marqueurs visuels, olfactifs et gustatifs d’évolution. Ce n’est pas désagréable en soi, c’est même franchement buvable, mais sur cet échantillon, plus pour longtemps. Bien (15/20), à boire. Un tout petit peu déçu malgré tout car je l’aurais pensée un peu moins évoluée.

Vin 2 : Les Vins de Vienne, IGP Collines Rhodaniennes, Taburnum, 2014
1,5 ha de Viognier sur Micaschistes, à Seyssuel, sur les lieux-dits Le Château et Gornière, plantés il y a une grosse vingtaine d’années. Parcelles en coteau exposées sud/sud ouest, à la densité de 10000 pieds/ha sur échalas et cordon de royat. Rendement de 45hL/Ha, élevage de 16 mois sur lies en fûts de chêne français.
La robe est jaune d’or. On a un nez très floral, de belles notes de vanille - noix de macadamia (glace Ben&Jerry) et avec un fond tourbé et légèrement pétroleux. La bouche est très grasse et large, on retrouve un côté caramel, sur la tourbe, mais pas lourd car rafraîchi judicieusement par de belles notes végétales à type de chlorophylle et de thé vert, ainsi que de jolies notes florales (fleurs blanches). On a un très beau volume, sphérique, plein, sans creux, avec toujours une finale longue, soulignée plus que portée, par des amers nobles, élégants et parfaitement fondus dans cette masse pleine de charme et à maturité. Très Bien + (16,25/20), à boire également mais semble être sur un plateau plus stable de maturité que le Montcalmès.
Pour la petite histoire, cela fait un moment que je préparais cet atelier. Pour cela, j’avais demandé à un ami qu’il me fournisse cette bouteille, sans lui dire qu’elle servirait à cette dégustation : il l’a beaucoup aimé, sans la reconnaître.


Série de Chardonnay, aux origines et aux hiérarchies diverses.
Vin 3 : Domaine Simon Bize & Fils, Bourgogne, Les Champlains, 2014
4 ha de Chardonnay (95%) et Pinot Beurot (5%) en complantation, au dessus des Goudelettes, sur la commune de Savigny Lès Beaune, sur un coteau exposé Est en sortie de combe, sur un sol caillouteux, sur la roche mère, bordée de meurgers. Elevage de 6 à 12 mois en barriques (15 à 30% de fût neuf).
La robe est jaune claire. On a un nez frais, sur le graver humide, toasté/beurré, de tilleul, assez classique d’un beau chardonnay. La bouche est tendue, légèrement beurrée, avec de belles notes rafraîchissantes de chlorophylle et de citron jaune. Le volume est très satisfaisant, avec une finale moyenne, qui se conclue par des amers un peu grillés. Un très beau bourgogne générique, à la lecture parfaitement claire et typique, et à l’excellent rapport qualité/prix en direct domaine. Il me fait la même impression largement positive qu’au domaine il y a 2 ans. Très Bien + (16,25/20).

Vin 4 : Domaine Bénédicte & Stéphane Tissot, Arbois, Les Graviers, 2014
Vignes de Chardonnay de 40 à 70 ans, plantées sur des sols peu profonds, très caillouteux, éboulis calcaires du Bajocien, recouvrant des argiles du Lias, exposés Sud et Ouest. Ouillage et élevage de 12 mois en fût (dont 1/3 neuf) sur lies.
La robe est d’or. On a un nez fumé, tourbé, sur le whisky, avec une composante de céréales grillées, assez remarquable du domaine sur les quelques expériences que j’en ai. On a une bouche dense, portée par une belle acidité motrice rendant le tout très fluide. On retrouve une aromatique précise sur le citron vert, finement épicée (poivre blanc), avec toujours ces notes riches de tourbe et de whisky, dominantes, donnant un côté légèrement entêtant et un peu écœurant. Un style un peu à part, même si c’est très bien fait. Très Bien – (15,75/20)


Doublette, transformée en superbe triplette grâce à l’ajour d’un pirate de luxe…
Vin 5 : Domaine Morey Coffinet, Chassagne Montrachet 1er Cru, En Cailleret, 2014
0,65 ha de Chardonnay, sur 2 parcelles (l’une sur un sol très mince, très proche de la roche et l’autre en contre-bas, sur un sol un peu plus riche et profond) plantée en 1985 et 1990 sur un climat au sud de Chassagne-Montrachet. En coteau à environ 300 mètres d’altitude, sur un sol argilo-calcaire peu profond et très pierreux. Elevage de 15 mois en fûts de chêne, de 228 et 350L, dont 35% neuf.
La robe est or claire. On a un nez boisé, vanillé, avec de la noix de coco. La bouche est tonique, pleine, avec une fine sensation tannique, procuré par des notes de graviers humides et de fine amertume grillée. Les marqueurs d’élevage sont bien moins présents en bouche qu’au nez, même si quelques légères traces de beurre frais existent. On retrouve du citron jaune et du citron vert, de l’écorce d’orange, pour une aromatique assez précise, tendue sur les agrumes et leurs zestes. La finale est longue, soulignée par de beaux amers de zestes. Très Bien à Excellent (16,5/20), peut se boire mais à attendre également. Fonctionne très bien avec des poissons crus (sushis, sashimis…).

Vin 6 : Domaine Leflaive, Puligny Montrachet 1er Cru, Les Pucelles, 2015
La robe est jaune claire. On a un nez énorme, d’une profondeur incroyable, dominé par l’élevage, mais un put*** de bel élevage luxueux ! Le grillé, le sésame et le beurre frais se tirent la bourre à qui mieux mieux, avec derrière un timide citron. La bouche est énorme de volume, de densité et de tension. On a des notes précises et fraîches de chlorophylle, de menthe blanche, d’herbe coupée, avec en complément du citron et du poivre blanc. C’est d’une longueur assez incroyable, avec de nobles amers, élégants et discrets qui portent ce vin et l’entrainent très loin. Très jeune, et encore au-dessus des trop rares Leflaive que j’ai croisé. Grand - (18,75/20)

Vin 7 : Domaine Jean Paul & Benoît Droin, Chablis 1er Cru Montée de Tonnerre, 2014
1,76 ha de Chardonnay âgés de 50 ans environ, sur des sols exposés Ouest sur la rive droite du Serein. Ils sont peu profonds, avec des calcaires marneux ocres du Kimméridgien, typiques du chablisien, complété de veines d’argiles bleues, avec présence d’Exogyra Virgulae. Elevage en cuve inox et fûts.
La robe est or claire. On a un nez de citron vert, très puissant, presque terpénique, avec de belles notes de menthe et d’herbe coupée. La bouche est très tendue, avec toutefois un soupçon de gras pour donner volume et plénitude. On a une aromatique très portée sur les agrumes, dont le citron vert, mais également le citron jaune, le pamplemousse…C’est traçant et long, avec une finale d’une grande tonicité et fuselée. On est dans un registre plus droit que les 2 chardonnays précédents, mais sans qu’il ne soit dénué de gourmandise. Très belle acidité dynamique, rendant invisible toute marque amère. Très jeune là aussi, mais déjà Excellent + (17,25/20).


Doublette de Chenin assez piégeuse à la suite de cette magnifique série bourguignonne…
Vin 8 : Domaine de la Taille aux Loups, Montlouis sur Loire, Les Hauts de Husseau, 2014
Plusieurs parcelles de Chenin de plus de 70 ans sur Montlouis, sur des argiles à silex, sur roche mère calcaire. Elevage de 16 à 18 mois. 12 mois en barriques, les mois restants en barriques (¼ neuves, ¼ un vin, ¼ 2 vins, ¼ 3 vins) ou en cuve selon les millésimes.
La robe est or claire. On a un nez de tilleul, de menthe ainsi qu’une belle floralité (fleurs blanches). La bouche est souple, ronde, un peu aqueuse, même si je pense qu’il y a un effet séquence avec les vins précédents. La matière semble en dentelle, presque évanescente, ce qui rend se vin assez délicat, mais également avec un charme certain. On retrouve cette floralité, avec ces notes mentholées, d’herbe coupée, de chlorophylle, et légèrement briochées. Il finit cependant un peu court. C’est Très Bien – (15,75/20) malgré tout, mais je reste confiant, car je suis persuadé d'un effet séquence dommageable. Assez bourguignon d’esprit, un certain nombre des camarades s’est trompé et avait misé sur un nouveau chardonnay.

Vin 9 : Domaine Romain Guiberteau, Saumur Brézé, 2014
Vignes de Chenin, de 5 à 80 ans, sur un sol argilo-calcaire. Elevage de 24 mois en fûts neufs.
Robe or claire. Le nez est grillé, sur le sésame, sur les fruits blancs et un peu de pétard, mais de façon puissante et explosive. La bouche est ample, de gros volume sans qu’il n’y ait trop de gras, très puissante, avec une acidité haute propulsant très longtemps une matière dense. L’aromatique retrouve les éléments du nez, à savoir un joli sésame grillé, de fines notes de pétard et de beaux fruits blancs. On pourrait là aussi se perdre en Bourgogne, ce qui a été fait par mes camarades. L’ensemble est très long, avec une finale tendue du même acabit. Puissant, musclé, précis sont des qualificatifs qui lui vont bien. A attendre pour encore plus de complexité. Excellent à Exceptionnel (17,5/20)

Vin 10 : Domaine Albert Mann, Alsace Grand Cru, Schlossberg, 2014
Sol de Granite, à Kientzheim, sur lequel pousse du Riesling. Les rendements sont de l’ordre de 30hL/ha. Elevage sur lies, avec persistance de 3g/L de sucres résiduels.
Cette cuvée s’était déjà mis en évidence lors du terroir commun sur le Schlossberg .
La robe est or claire. On a un nez franchement terpénique, sur le citron vert, le pétrole, un peu de plastique. Le nez est d’une grande fraîcheur et d’une précision remarquable. La bouche est d’une tension impressionnante, dense, et d’une longueur extraordinaire, ce qui lui confère une matière assez impressionnante, parfaitement sèche et caillouteuse. On retrouve du citron vert, des terpènes, un peu de marc de raisin : superbe, précis tout en étant en même temps acidulé, frais et gourmand. Tout jeune, de garde mais déjà sacrément bon, sans aucune sucrosité ressentie. Exceptionnel à Grand (18,5/20)


Conclusion :
Très haut niveau global, sans déception majeure. Sur cet échantillon, les vins aux cépages « sudistes » paraissent être à boire, alors que les autres ont l’avenir devant eux, avec une composante aromatique très primaire et des élevages à encore digérer, même si l’ensemble est approchable dès maintenant, sans faute de goût.
Concernant l’ordre, peut être aurais-je dû placer les 2 chenins avant les chardonnay. Ceux-ci se sont montrés très beaux, avec ce qu’il faut de densité et de tonicité pour aller loin. Le Brézé et le Schlossberg sont également superbes de profondeur, traçants et d’une jeunesse insolente et d’une fraîcheur superlative. Eux aussi devraient défier le temps.
Gros coups de cœurs donc pour le Leflaive, le Mann et le Guiberteau, sans toutefois oublier les autres vins, et qui forment tous de beaux vins de gastronomie.
Quoi qu’il en soit, sur cette dégustation, le millésime 2014 en blancs, tient toutes ces promesses, avec des vins taillés pour la garde, présentant grâce et harmonie, le plaisir étant au rendez-vous sur chaque exemplaire testé, avec pour la plupart, ce qu’il faut pour qu’ils s’améliorent encore. Par conséquent, on devrait pouvoir se régaler encore plus dans les années à venir...




Le très beau Line-Up!!!

Flo (Florian) LPV Forez
#1
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, PBAES, Alex, Jean-Paul B., Jean-Bernard, didierv, Gibus, sideway, peterka, Nathenri, breizhmanu, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, bibi64, TIMO, Vaudésir, vivienladuche, Oyaji-sama, Val59, f.aubin, Agnès C, sebus, oberlin, GAET, starbuck, leteckel, jd-krasaki, Lomax, LoneWD, Gerard58, Cristobal, Pinardo, Martino, Fredimen, Kiravi, Garfield, Vesale, M_Gerardy, JeanRX, Bug

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4505
  • Remerciements reçus 1668

Vaudésir a répondu au sujet : (Mini) Tour de France des Blancs 2014

Tu t'es bien rattrapé Flo B)
Stéphane
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5694
  • Remerciements reçus 2683

Frisette a répondu au sujet : (Mini) Tour de France des Blancs 2014

Oui, je ne me suis pas manqué de respect!!! ;)

Flo (Florian) LPV Forez
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1254
  • Remerciements reçus 1149

vivienladuche a répondu au sujet : (Mini) Tour de France des Blancs 2014

Superbe dégustation Flo (tu)
Sur Rémus Plus 2014, on est à 20% de barriques neuves (1/5), peut-être même légèrement moins. Cela baisse de façon constante ensuite.
#4
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5694
  • Remerciements reçus 2683

Frisette a répondu au sujet : (Mini) Tour de France des Blancs 2014

J'ai retranscris les rares informations trouvé sur internet, mais je te crois volontiers !

Flo (Florian) LPV Forez
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck