Nous avons 1904 invités et 49 inscrits en ligne

LPV B.A.C. fait son Sanatorium

  • the_ej
  • Portrait de the_ej Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 1052
  • Remerciements reçus 1540

LPV B.A.C. fait son Sanatorium a été créé par the_ej

C’est par une belle journée ensoleillée de juillet (oui, le 1/4h toulousain c’est dépassé, nous le CR a 1 mois ¼ de retard) que nous répondons favorablement à l’invitation de Thibault pour une séance de remise en forme. Il faut dire que l’occasion était belle : ça sent les vacances, on nous promet de bons petits plats faits maison, on s’est pas vus depuis des lustres, les glougloucars sont de sortie, et en plus je vais faire la connaissance du compère Fredimen qui n’a pas l’air piqué des hannetons ! Cerise sur le gâteau, pas besoin d’essayer de trouver de baby-sitter, les enfants sont acceptés !Nous voilà donc partis pour un repas accompagné à notre habitude de vins sans thème (si ce n’est de se faire plaisir, faire découvrir et tenter un accord pas délirant) et totalement à l’aveugle pour les autres convives.Bon, par contre, c’était il y a quelques temps, et mes notes étant légères, le CR sera rapide…

Apéro : toasts de foie gras (pas maison) et saumon gravlax (maison) aneth et poivre Timut
Roederer - Brut premier - Champagne
Débouché sur l’instantRobe très claire. Bulle moyenne.
Nez sur le fruit frais, beurré/vanillé. Au démarrage la bouche est un peu comprimée et relativement discrète : citronnée, minérale, fraîche, presque légère. Puis le vin s'ouvre bien à l'aération et s’étoffe un peu.

Roederer - Cristal – Champagne 2012
Débouché sur l’instant lui aussi.S’il est tout aussi clair, la bulle est sensiblement plus fine.
Le nez est plus droit de prime abord, plus minéral, avec un léger citron. A l'aération (et au réchauffement) par contre, il devient beaucoup plus profond. La bouche s’étoffe et l’aromatique se développe avec un côté plus mûr et praliné. Dommage, le verre est vide (la bouteille aussi). Il aurait vraiment mérité une plus longue aération.

Bordaxuria - Irouléguy blanc 2019
Doré net. Le vin est de prime abord une joli bébé rond, enveloppant avec une finale bien fraîche malgré tout. Minéral et fruit jaune dominent les arômes.Si initialement le manseng avance masqué, là aussi au bout d’un certain temps le vin a tendance a se réveiller, se tendre et offre un superbe accord (le meilleur à mon goût) avec le saumon.

Nicolas Pointeau - Miss Terre – Chinon 2017
Robe très pâle.Nez clairement sur la pomme verte, la poire fraîche, ça sent le ch’nin.
La bouche est raccord : tendue, fraîche, aromatique à fond poire, et une légère amertume qui ressort au réchauffement.Pas autant à son aise sur le saumon que le précédent.

Entrée : œuf mollet frit, purée de petits pois, sphère de gelée de bouillon de crustacés
Domaine de l'Ecu - Orthogneiss - Muscadet Sèvre et Maine 2014
Nez iodé, salin, coquille d'huître. Par contre surprise, la rondeur prend le dessus sur la fraîcheur, c’est même un poil mou (plus qu’à l’ouverture le matin en tout cas, alors qu’on n’était déjà pas sur un laser)
Un vin qui aura énormément fait voyager. Si l’aromatique iodée pouvait orienter, le manque criant de vivacité n’a dirigé personne vers l’embouchure de la Loire. Et pour combler le tout le plat l’a mangé !

Daniel Dugois - Auréoline - Arbois 2015 (savagnin)
Paille clair
Le nez est frais entre pomme et citron, c’est précis et maîtrisé.
La bouche est très fraîche, salivante et même tendue, ça trace droit et pourtant ce n’est pas le moins du monde crissant. L’équilibre comme l’aromatique sont parfaitement maîtrisés.On part bien volontiers sur un joli chardonnay, et pourtant cette tension aurait dû nous emmener plus à l’Est. C’est vraiment très bien fait et pour le prix c’est un vrai bonheur !

Avant le plat
Romain le Bars - Tavel 2020
Couleur grenadine claire, on n’est plus vraiment sur un rosé. Plus Domaine des Tours que Parisy, quoi.
Le nez est très primaire sur le fruits rouge, floral. La bouche est dans le ton, une infusion de fruit acidulé, floral (hibiscus).Ce côté primaire me perturbe et pourtant c’est meilleur qu’une grande majorité de vins primeurs. Et si ça coule tout seul et avec facilité je me demande si ça ne me lasserait pas. Enfin, c’est parfaitement net.

Plat : épaule d’agneau cuisson basse température et ratatouille
Domaine de la Butte - Haut de la butte - Bourgueil 2015
Grenat foncé brunissant.
Le nez n’est pas très confortable, un peu animal, végétal. La bouche poursuit sur un côté austère, aux angles pas tout à fait arrondis. Un côté poivron vert qui me fait penser à un cabernet franc, version fourbe. Pourtant c’est 2015 ! Heureusement, le plat le rend plus aimable, espérons que le temps en fera autant.

Ermitage du Pic St Loup - Guilhem Gaucelm - Pic St Loup 2011
Là par contre, grosse claque.Robe pourpre presque impénétrable.Nez immédiatement charmeur : un panier de fruits rouges et noirs épicés, aux herbes. La bouche est un oxymore : charnue et en finesse et fraîcheur. Avec en bonus la gourmandise et la longueur soyeuse, ça coule tout seul.Ça sent la syrah, mais pas que, et effectivement, si une belle cuvée nord rhodanienne est évoquée, il y a des évocations qui nous ramènent plus au sud.Et bien sûr une évidence totale sur le plat.

Pierre Gonon - Saint Joseph 2012
Violacé,  trouble.
Animal, acide, séchant. Manque flagrant de plaisir.Il devait passer avant, GG a été ouvert pour lui laissé une chance de se rattraper mais non, la bouteille est probablement défectueuse quand je repense à sa sœur délicieuse il y a quelques années. Flûte !

Château Montus – Madiran 2005
Grenat sombre.
Puissant, sérieux, tannique, (beau) bordelais dans l'esprit je trouve avec une belle fraîcheur mûre. Ça déménage mais ce n'est pas lourd. Par contre un peu jeune et renfrogné. D’une jeunesse insolente et à l’avenir grand ouvert, capable d’en remontrer à de crus prestigieux du médoc j’imagine.

Plateau de fromages variés (contribution collégiale)
Camin Larredya - L'iranja - Vin de France (pas à l’aveugle, l’apporteur avait vendu la mèche)
Un véritable ovni : la robe est évidemment orangée, ce vin est super puissant, tendu. L’aromatique est baroque, décadente, charmeuse (en plus c’est légèrement sucré), légèrement tannique. Et pourtant malgré les curseurs poussés à fond le vin reste gourmand et presque facile. Bon, à 16°, on n’en boirait pas impunément des litres tout de même…

Gâteau
Lou Guishu - L'umami - vin de riz
En v’là un autre, d’ovni !Robe ambré, nez hyper floral, très aromatique, à l’image d’un gewurztraminer.
Sensation de bonbon fruité, barbapapa, renforcé par la rondeur du sucre, et pourtant ce n’est pas lourd car la fraîcheur est préservée. L’aromatique est entêtante toutefois, mais dans son style c’est vraiment attachant je trouve.

Carole Bouquet - Passito de Pantelleria 2012
Robe acajou
Changement de registre avec une panoplie de fruits secs (raisin de corinthe, figue) évoquant un vin de paille.
Bouche riche, épaisse, puissante, puis l'acidité arrive et porte très longuement la finale confite. Plus un vin de méditation plutôt qu’à boire à grandes lampées. Ça tombe bien, la bouteille ne fait que 50cl !

Et voilà, une journée passée à la vitesse de l’éclair, encore pleine de belles découvertes, de bons moments entre potes, et comme on n’en a jamais assez, j’ai eu droit à une séance de rattrapage pour venir récupérer un carton laissé sur les escaliers en partant.On se donne rdv à la rentrée ?

Jérôme
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, oliv, Olivier Mottard, Sylv1, lucas_mir, bertou, chrisdu74, Jean-Loup Guerrin, Raboso del Piave DOC, Vaudésir, Papé, sebus, Frisette, leteckel, Pins, ysildur, Fredimen, Kiravi, Garfield
23 Aoû 2021 23:27 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1284
  • Remerciements reçus 31

Réponse de thibsana1985 sur le sujet LPV B.A.C. fait son Sanatorium

Ce fut un plaisir de vous accueillir à la maison et de cuisiner pour vous!   Merci pour cette ambiance et vos apports!

Mon emménagement dans la région Bordelaise s'est au final bien déroulé, mais vous allez me manquer! Je vais essayer de rejoindre un groupe LPV local, et je leur ferai certainement quelques infidélités... Après tout, Toulouse n'est pas si loin 

Bisous les loulous!!

PS: Petite précision, il s'agissait de poivre de Sichuan avec le saumon gravlax, ça se marie à merveille ensemble 

"Le vin Anglais, c'est un peu comme le rock Français..." (John Lennon)
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: the_ej, Fredimen
05 Sep 2021 12:19 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • the_ej
  • Portrait de the_ej Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 1052
  • Remerciements reçus 1540

Réponse de the_ej sur le sujet LPV B.A.C. fait son Sanatorium

Raaah, Sichuan et pas Timut, désolé, ma mémoire m'a joué des tours !
Et bien sûr qu'on on espère bien te recroiser par ici ou par là-bas 

Jérôme
05 Sep 2021 12:40 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck