Nous avons 1902 invités et 52 inscrits en ligne

Session lyonnaise

  • Vesale
  • Portrait de Vesale Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 745
  • Remerciements reçus 4232

Session lyonnaise a été créé par Vesale

Après la matinée passée au domaine David Duband pour la journée portes ouvertes, direction Lyon pour remplacer la paulée du domaine et retrouver Garfield et quelques compères!

Tout est bu à l'aveugle ou presque (on connait un peu nos caves respectives) à l'exception du Champagne

On attaque par une bulle pour se mettre en jambe et faire venir les derniers retardataires:

Ruinart Blanc de Blancs
Garfield
Nez plutôt sympa de chardonnay, bouche sans grand intérêt, trop dosé, court en bouche.
Vésale:
Nez de chardonnay plutôt élevé, assez rond, bouche large avec une finale citronnée, assez classique

Domaine Ramonet - Chassagne Montrachet 2013
Garfield
Nez sur la poire, le coing, assez discret, élevage bien intégré et minimaliste, bouche avec une belle finale saline. J'évoque un chenin élevé en fût...raté on est bien en Bourgogne, on évoque alors un millésime frais et un terroir plutôt minéral comme Puligny, on se rapproche... Prix domaine, rapport qualité prix énorme, prix caviste, ça ne les vaut pas. En terme de profil et plaisir, pour rester sur la comparaison avec les chenin, je le placerais du niveau d'un Blot (pas les top) par exemple.  Bien + 

Vésale:
Pour moi dès le nez, on est sur un chardonnay et plutôt dans un style qui me plait, fruits blancs, agrumes, fines notes grillées et beurrés, 
La bouche le confirme, j'imagine un cru en Côte de Beaune sur un millésime frais, en évoquant 14 au départ,
Belle évolution pour ce village qui se goute très bien, avec une belle fraicheur, longueur niveau village,
Bien+/Très bien

Dominio Del Aguila - Albillo Vinas Viejas 2016
Garfield:
(mon apport blanc) : après m'être fait balader par Simon sur ce vin, j'ai eu le même plaisir de changer de rôle pour observer les errances des copains ;) Ce vin fait incroyablement bourguignon avec un grillé du plus bel effet, au nez et en bouche, seule l'aromatique hors réduction dénote (végétale, pâte d'amande, fleur aquatique, un peu comme les Collier 2012 qu'on avait bu l'année dernière). Evidemment unanimité sur la Bourgogne (Guillaume dira que non mais il a quand même dit Dents de Chien Morey Coffinet au nez), et on me cite des grands terroirs du triangle d'or vu la longueur et la puissance du vin. L'apporteur du vin suivant me demandera même si je n'ai pas aussi apporté un Coche car il trouve ça très ressemblant... Stupéfaction à la révélation de l'étiquette, effet réussi j'étais ravi. Tout le monde a beaucoup aimé, il faut cependant noter que le fond de bouteille que l'on a regouté en fin de repas sur le fromage était moins sympathique, ayant perdu la réduction séductrice (et trompeuse) l'aromatique du cépage ressort avec un côté un peu pataud et trop aquatique (genre nénuphar). A 65 euros, pas sûr que j'en rachète, mais j'ai bien apprécié ce vin et le plaisir de le faire découvrir aux autres. Très bien (mes conseils pour les heureux possesseurs : ouvrez les juste une heure a l'avance et service un peu frais, n'attendez pas que la réduction se dissipe à l'aération ou que les années s'en chargent je pense). 

Vésale:
Nez qui en impose, puissant, avec une belle réduction, du fruit mur, des épices...je demande assez vite à Charles si il s'agit du Chassagne  Dents de Chien 18 de Morey Coffinet que nous avons eu l'occasion de gouter ensemble au domaine tant j'y vois une vraie parenté...
Tout le monde évoque un chardonnay plutôt coté Meursault et cite un style à la Coche
En bouche, c'est très puissant, large, riche et très long...on est franchement niveau premier cru (voir plus)...
Par contre, je n'arrive pas à confirmer mon impression du nez sur le Chardonnay, il y a un truc qui ne colle pas, 
Au réchauffement, le vin gagne en lourdeur et je fins presque par le trouver un peu écœurant
Charles finit par donner l'indice de trop en disant que la 1ere fois qu'il l'avait gouté il avait pensé Meursault Perrieres, cet indice me faisant comprendre que nous sommes donc en Espagne!
C'est vraiment très bien fait, ravi d'avoir découvert ce fameux vin espagnol à l'aveugle, le nez fait clairement (grand) chardonnay, mais en bouche pour moi il y a un truc qui ne colle pas, mais très belle découverte,
Très bien

Domaine Coche Dury - Corton Charlemagne 2011
Garfield:
Vu l'apporteur et ses annonces préalables on savait qu'on partait sur un Coche, je ne dirais pas que le nez est typique sous peine de devoir me justifier en 3 parties thèse anti thèse synthèse comme la dernière fois (dédicace aux coupeurs de cheveux en 4), mais disons que ça me rappelle des vins que j'ai déjà bu de ce domaine... grillé céréalier sur le sésame, et même le gras de viande comme le remarquera justement Madame Garfield, a l'aération on aura aussi des fruits jaunes. Le vin est comme souvent au domaine d'une puissance (presque d'une violence je dirais) impressionnante, démonstratif, imposant, énorme longueur et rémanence, trame assez acide. On n'a pas beaucoup de fruit, on évoque donc un millésime type 11 ou 13, banco pour 11. Guillaume décèlera un léger liège que je n'aurais probablement pas remarqué en solo, qui ne gêne pas du tout au nez et en bouche si on y fait attention apporte une petit côté asséchant en finale, rien de grave. Je n'ai pas forcément pensé Corton Charlemagne la dessus, manquant un peu de complexité aromatique pour l'image que j'en ai, je pensais un meursault PC type cailleret. Ca reste excellent et la bouteille n'a pas fait long feu, bien plus prête que le 2009 gouté en juin. 

Vésale:
Nez assez dingue de puissance mais aussi d'élégance, 
En bouche, c'est comme souvent incroyable de volume, de densité aromatique, de texture, de tension, de longueur, 
J'ai un petit doute sur du liège mais vraiment discret, en fin de repas je ne le sens plus du tout,
Pour le coup sur ce genre de millésime ça semble prêt à boire en l'état, pas grand intérêt à l'attendre plus longtemps (au contraire du 2009 bu récemment),
Excellent

Domaine Fourrier - Gevrey Chambertin Vielles Vignes 2017
Garfield:
Robe trouble et de couleur claire (ça peut sembler paradoxal, mais c'est le rouge qui est clair, si vous suivez), nez à fond sur l'orange sanguine et le poivre, un peu réglisse aussi,  je pense directement à un grenache et évoque Reynaud. Tout le monde est sur un pinot que je n'arrive pas à placer sur ce vin. La bouche présente un côté poivré prononcé, un grain de tannins un peu épais, qu'on perçoit physiquement, ça fait un peu rustique et en même temps infusé, comme un chateauneuf genre mas saint louis ou bienheureux (en plus délicat quand même). Longueur sympathique sur les épices surtout. Guillaume me dit qu'on a déjà bu ce vin ensemble, du coup je coince... il ne ressemble pas du tout a celui bu au Soufflot l'année dernière qui était un coulis de fruits rouges enrobé dans un élevage gourmand et super soyeux. Le lendemain, il avait retrouvé une couleur plus marqué, une robe moins trouble et des tanins plus fins, je pense qu'il a souffert du trajet. Bien (et honnêtement je suis déçu par rapport à celui déjà gouté). 

Vésale:
(Mon apport)
Nez de pinot infusé comme j'adore, ça embaume les fleurs, les petits fruits rouges, note d'orange sanguine, épices (clou de girofle en particulier!)
En bouche, j'adore aussi, c'est à la fois très doux mais d'une profondeur aromatique et d'une densité peu commune, la finale laisse une sensation épicée sur la langue, très belle longueur pour un village, on boxe plutôt dans la catégorie beau premier cru à mon sens
Tous les convives ont beaucoup apprécié et n'ont pas eu de doute sur le pinot...(A part Charles du coup!)
Très bien +

Domaine Alain Collardot - Chambolle Musigny 1er Cru Les Charmes 2012
Garfield:
Robe plus prononcée, nez un peu pommadé, on sent que le vin n'est pas jeune, les arômes tertiaires sont là, humus, viande, cuir, prune aussi, la bouche est d'une belle amplitude mais avec encore des tanins un peu asséchants, on évoque Corton ou Nuits, on n'aurait pas placé ça sur un climat de Chambolle encore moins les Charmes, on avait parié aussi sur un millésime 11/13 plutôt que 12 du fait de l'acidité. Surement un peu plus évolué qu'il n'aurait du. Bien -

Vésale:
Nez assez terrien, avec pas mal de tertiaire, ça fait déjà un peu évolué,
En bouche encore un peu de tanins, j'évoque Corton sur 2011 pour le coté un peu terrien/rustique, 
Grosse surprise à la levée de la chaussette tant pour le millésime que pour l'appellation,
Bien

Domaine Antonin Guyon - Corton Bressandes 2011
Garfield:
Robe plus claire, nez plus appétant sur les fruits rouges, on voit également que ce n'est pas récent, note végétale bien présente aussi. On part sur la cote de nuits sur un millésime frais, genre 11 ou 14 vu la trame acide présente en bouche (pas désagréable au demeurant si on mange avec). Finalement on est bien cette fois en côte de Beaune, mais sur un profil plus en dentelle que le précédant. Belle finesse, même si le millésime le dessert avec ces notes végétales qui ne sont pas ma tasse de thé (c 'est le cas de le dire). Bien + 

Vésale:
Joli nez, sur les fruits rouges acidulés, griottes, framboises, fraises des bois, discrètes notes de sous bois, 
En bouche, c'est fondu, avec une jolie texture, à la fois fin mais avec une belle concentration, belle longueur,
On part sur un beau cru de la cotes de nuits sur un millésime frais, et pas de bol, il est là le Corton 11! ça rend modeste l'aveugle..!
Très bien

Domaine Chicotot - Nuits Saint Georges Les Saint Georges 2012
Garfield:
Robe rouge vif, nez intense sur la groseille, la réglisse, les épices, un peu de boisé aussi, la bouche présente une grosse matière mais tout cela n'est pas (encore?) en place, car d'une part on a cette attaque en bouche très large mais avec encore des tanins, et d'autre part une trame acide très prononcée (trop à mon gout) qui fait durer par contre très longtemps une aromatique de fruits rouges acidulés et d'agrumes (orange). J'avais écrit à Madame Chicotot qui m'a très gentiment répondu pour me signifier qu à son sens c'était déjà abordable, il faut reconnaitre qu'en mangeant sur le poulet ça allait bien car l'acidité était tamponnée par le plat qui faisait ressortir les fruits et la belle longueur, mais en solo, même le lendemain midi, ça reste un peu trop acide à mon gout. Bien + (déception relative aussi, j'en attendais plus notamment sur le toucher de bouche que j'ai trouvé un peu rustique/brut de décoffrage)

Vésale:
Nez élégant, fruits rouges, pas mal d'épices, un coté sanguin,
En bouche, gros volume, le vin dégage une belle puissance, bien équilibré à mon sens par une trame acide sans excès, et qui porte une belle longueur, un peu de tanins mais rien de dérangeant, c'est encore très jeune mais déjà plaisant,
Je pars sur 2012 en cotes de nuits sur une belle appellation, c'est une belle bouteille avec encore beaucoup de potentiel,
Très bien


Je pense que c'est la 1ere fois que l'on goute autant différemment les vins avec Charles, 
Une très belle soirée dans tous les cas, et toujours aussi marrant de découvrir les vins à l'aveugle,

Merci de nous avoir lu jusqu'au bout!

Guillaume
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Paul B., Jean-Bernard, chrisdu74, La Vie est une Fête, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, bibi64, trainfr, Vaudésir, Oyaji-sama, Papé, sebus, Frisette, starbuck, leteckel, LLDA, Garfield
03 Déc 2021 17:31 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck