Nous avons 2224 invités et 35 inscrits en ligne

ZWTG & une guest star parisienne

  • claudius
  • Portrait de claudius Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Enregistré
  • Messages : 10224
  • Remerciements reçus 3896

ZWTG & une guest star parisienne a été créé par claudius

Voyage plusieurs fois reporté, Oliv a enfin pu venir découvrir le lieu historique du ZWTG en nous rejoignant Yves et moi à Zürich 

dégustation à l'aveugle 

Coche-Dury Meursault Les Chevalières 2011
très beau nez sur une note de réduction, la pierre à fusil et une note grillée 
en bouche note de citron agréable et goûteuse qui tend le vin, note minérale marquée,
longiligne, intense et droit 
belle longueur, spécialement pour un blanc
ensemble élégant avec beaucoup de personnalité
excllent

paire thématique

1) Markus Ruch Gächlingen Schlemmweg pinot noir 2018  
marqué par le CO2 qui se dissipe à une vitesse ahurissante, 
note de rafle au nez avec beaucoup de fruit
+ ductile et pliant en bouche que 2) , + aimable à ce stade 
vraiment très bien 

2) Gérard Mugneret Vosne Romanée cuvée Précolombière 2018 
+puissant en bouche, encore monolithique, + large, + profond, masse de fruit 
mais il y a aussi une note minérale marquée 
très bien mais à attendre maintenant 

l'idée de cette paire était de comparer 1 PN Suisse avec 1 Bourgogne du même millésime dans la même classe prix
alors que j'ai déjà bu 2 bt de Précolombière 18 et que je les ai à chaque reconnues à l'aveugle (cf ZWTG du mois de décembre et la rubrique Mugneret) 
là je ne l'ai non seulement pas reconnu mais confondu avec le Markus Ruch !
   ...  un nouveau producteur Suisse à suivre 

 


Comm.G.B.Burlotto Barolo Monvigliero 2009 
1er nez qui fait penser à du nebbiolo, de la dentelle parfumée, ultra fin et savoureux en bouche , tanins hyper fins,
chaque molécule de ce vin s'exprime déjà parfaitement, vin complexe, élégant, parfaitement proportionné, d'une grande délicatesse pour un Barolo,
vin cueilli à sa parfaite apogée, LE Barolo pour amateur de Bourgogne
 

 


Giuseppe Rinaldi Barolo Brunate - Le Coste 2008 
que dire si ce n'est que c'est un grand vin ! le top du Barolo dans un millésime qui commence à se boire super bien, 
le nez est un chef d'oeuvre évolutif et complexe d'arômes, la bouche est ample, riche, mûre, avec des accents balsamiques,  
j'ignore pourquoi mais j'ai pensé au Richebourg 99 de la DRC bu au mois de juin 2021 avec Anthony, la richesse, la profondeur  et la maturité sans doute 
ou tout simplement l'évidence de se retrouver face à du grand ... 


Luciano Sandrone Cannubi Boschis 2006 
pour les Barolo le millésime 2006 n'est pas encore ouvert ni expressif, ce Cannubis Boschis en est l'une des exceptions.
Excellent en tous points, un peu plus moderne dans sa conception, plus statique au niveau des arômes et des saveurs que le précédant,
tanins parfaitement mûrs et arrondis,
c'est objectivement excellent et très bien fait, un petit chef d'oeuvre apollinien qui n'accède toutefois pas à la dimension poétique supérieure du G.Rinaldi 



 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Anthony, PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, Gildas, Jean-Paul B., dt, tht, Nilgiri, Super-Pingouin, Axone35, Gibus, denaire, sideway, peterka, A42T, bertou, bulgalsa, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Benoit Hardy, Vaudésir, DUROCHER, Papé, starbuck, leteckel, éricH, Garfield, Manas
10 Fév 2022 10:27 #1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95057
  • Remerciements reçus 25104

Réponse de oliv sur le sujet ZWTG & une guest star parisienne

Domaine Coche Dury, Meursault Les Chevalières, 2011

Bouchon très curieux car marqué d'une affreuse trace noire qui m'a fait craindre une cata et pourtant parfaitement intègre et adhérent.
Nez classique et assez changeant, qui oscille entre réduction grillé, notes minérales de pierre frottée et un fruit citronné presque médicinal très agréable.
Bouche structurée et effilée à la fois, sur une trame acide que je trouvais un peu mordante à l'ouverture.
Mais le vin n'a cessé de gagner en volume et en chair au réchauffement. Le fond de bouteille laissé à l'air et à la température était impeccable de tenue et d'allonge.
Un vin très classique de ce que je connais du domaine et irréprochable de qualités si on aime ce style.

Une très grosse pensée pour mon Al' qui m'avait offert ce vin au temps des plus belles heures à ses côtés.


Markus Ruch, Gächlingen Schlemmweg pinot noir, 2018

Robe pourpre d'une jeunesse assez patente.
Nez sexy à l'ouverture, sur un fruité gourmand enroulé dans des notes épicés et résinés.
Le réchauffement dans le verre ramène alors un lacté qui lui fait perdre en gourmandise mais qui disparaitra sur le fond de bouteille terminé en fin de repas.
Belle bouche pleine et structurée une fois un petit perlant évacué, avec une matière pleine de fond mais sans lourdeur ni grosse extraction.
La texture est charnue et veloutée à la fois, avec une acidité parfaitement mûre et des tanins de grande qualité qui étirent le vin.
L'élevage est encore un peu perceptible et doit se fondre afin que le vin gagne en harmonie.
A revoir avec très grand intérêt dans quelques années.
Très bien !


Domaine Gérard Mugneret, Vosne-Romanée, cuvée Précolombière, 2018

Robe plus claire avec une petite teinte rubis cuivrée.
Nez serré, avec une pointe animale difficile à décrire et qui me gêne un peu, entre le bois humide et la fourrure.
Bouche un peu sévère avec un côté brut et anguleux qui ne me convient pas trop, sur un ensemble monolithique assez peu expressif et gourmand en l'état.
Je suis plus dur qu'Yves et Claude dans mon ressenti en aveugle pour un vin qui m'a semblé un peu sec.


Comm. G.B. Burlotto, Barolo Monvigliero, 2009 

Robe légère sur un grenat presque rubis mais sans teinte orangée.
Beau nez immédiat, pur et franc, sur la fraise épicée, de très belle note mentholé, sur un côté charmeur par son fruit mais noble et complexe par ses atours éthérés.
Bouche délicieusement lisible, souple et fraîche, sur un trame acide parfaitement intégrée à une matière souple et pleine à la fois.
Les goûts sont très agréables et faciles à lire.
Finale d'une buvabilité totale avec un fort goût de reviens-y !
Très bien !


Giuseppe Rinaldi Barolo Brunate - Le Coste 2008

Très belle robe grenat soutenue et bien brillante avec une petite évolution tuilée.
Nez magnifique, sur un bouquet plus complexe que le Burlotto, avec un côté confortable, sur un balsamique épicé qui complexifie le fruit, sur des notes de fruits rouges et de pivoine.
La bouche est littéralement somptueuse d'équilibre, de ces merveilles de vins qui semblent à la fois dotés de fond et n'avoir aucun poids sur le palais. Les sensations sont à la fois denses et aériennes, avec une présence exceptionnelle qui est celles des plus grands vins qui figent les instants.
Le retour sur le Burlotto confirme que nous sommes en face d'un petit bijou.
Car le vin que j'avais adoré quelques minutes plus tôt ne peut pas lutter face à cette harmonie parfaite.
La finale est à la fois jouissive et infinie, toute en présence tactile et en allonge.
Une merveille !


Luciano Sandrone Cannubi Boschis 2006

Robe plus profonde et sombre sans pour autant verser dans la noirceur.
Nez plus riche et travaillé, avec un petit caramel qui chatouille des notes chocolatées.
Bouche encore très jeune, assez solaire, sur une belle chair pleine et une matière impactante, avec des tanins perceptibles.
Le contraste avec la dentelle du Rinaldi dessert sûrement la lecture de ce vin en accentuant ses éléments mécaniques de construction.
Mais l'ensemble possède des qualités de fond qui doivent pouvoir se combiner encore mieux, je pense.
Très bien mais dans un style peut être un peu moins à mon goût.


Quel plaisir que de se revoir enfin après tant d'occasions plantées par ce satané tousse ensemble !
Un énorme merci à Claude pour son accueil, à Petra pour sa cuisine absolument merveilleuse (et je pèse chaque lettre de mes mots) qui met si bien les vins en valeur et les amis en joie et à Yves pour son esprit si acéré avec qui je partage quelques affinités électives.

Portez vous bien, portez vous fort.
Et vivement de se revoir tous très vite pour une prochaine aventure,
Les amis, c'est la vie !
Oliv
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Anthony, claudius, PtitPhilou, Olivier Mottard, Gildas, Jean-Paul B., tht, Nilgiri, Gibus, denaire, sideway, peterka, A42T, bertou, bulgalsa, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, trainfr, Benoit Hardy, Papé, starbuck, leteckel, éricH, Garfield
10 Fév 2022 21:03 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8466
  • Remerciements reçus 401

Réponse de Anthony sur le sujet ZWTG & une guest star parisienne

Les Rinaldi(s) en 2008, ce sont des merveilles de finesse et de jouissance …

Anthony
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, oliv, monta
11 Fév 2022 06:57 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck