Nous avons 1437 invités et 41 inscrits en ligne

Déjeuner au restaurant "La nouvelle auberge" à Wihr-au-Val (Haut-Rhin)

  • denaire
  • Portrait de denaire Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2844
  • Remerciements reçus 4103
Un rapide compte-rendu suite à un repas cet été dans cet excellent restaurant du petit village de Wihr-au-Val, dans la vallée de Munster, qui a déjà été mentionné par d'autres en ces pages. Le CR portera surtout sur les vins car étant en famille, l'humeur n'était pas aux photos et à l'analyse des assiettes (tout à ma fainéantise, j'ai même omis de noter les intitulés des plats...).

Quelques mots sur la cuisine malgré tout. Le restaurant comprend deux offres différentes : l'auberge, au rez-de-chaussée, et le restaurant gastronomique, à l'étage (distingué d'une étoile au Michelin depuis 2009). Très belle cuisine précise et gourmande, de facture plutôt classique, tout est extrêmement bien réalisé du début à la fin, on est très exactement dans ce qu'on attend d'un bon restaurant une étoile. Seul petit bémol, le menu végétarien proposé ("inspiration végétale") s'est avéré un ton en-dessous du reste. Une mention en passant (très positive celle-là) pour les menus enfants : là où beaucoup de restaurants, même gastronomiques, proposent aux petits un menu loin des standards de ce que vont manger les grandes personnes, le restaurant leur permet ici de choisir un plat au choix à la carte, la taille des portions étant adaptée. Ce qui a permis à mes filles (5 et 8 ans) de se voir servir un superbe plat de pigeon, foie gras et  fleischnaka de pigeon. C'est rare, et très appréciable. Un mot sur l'accueil de Mme Leray et de son équipe, pour finir : attentif, détendu, prévenant sans être guindé, l'accueil est, en un mot, formidable.

La carte des vins , enfin (on y vient), est réellement enthousiasmante. Ce n'est pas la plus longue parmi les établissements de cette catégorie, loin de là, mais elle est formidablement bien composée et tarifée : riche en Alsace évidemment, mais pas que, elle propose non seulement une sélection de domaines pointue, mais aussi un vrai travail de garde, ce qui leur permet de proposer des vins à maturité ou pas loin, à des tarifs rarement vus pour cette catégorie d'établissement. C'est devenu un poncif, et un regret presque perpétuel en ces pages : dans le haut du panier de la gastronomie française on se retrouve souvent, très souvent, trop souvent, à accompagner des plats magnifiques avec des vins qui boxent plusieurs catégories en dessous, par la faute de coefficients absurdes, ou à commettre des infanticides en série, avec des cartes riches en très beaux vins, mais très jeunes. Rien de tout cela ici, on a une carte qui donne vraiment envie de boire du vin.


Domaine Albert Boxler - Riesling Grand cru Sommerberg 2012

 

Le nez est très beau, totalement ouvert, il évoque les agrumes (pamplemousse, citron vert), les herbes fraîches, mais aussi la pêche et quelques notes d'épices. C'est complexe, harmonieux et engageant.

La bouche est d'un équilibre parfait, elle possède une belle trame d'acidité mûre ainsi qu'une pointe de rondeur qui lui confère une grande gourmandise. Finale nette et salivante, sur les agrumes.

Délicieux, dans un registre relativement tendre (on n'est pas dans le registre des acidités fulgurantes) et d'une grande buvabilité. Il peut attendre sans problème mais offre beaucoup de plaisir aujourd'hui - il n'y a à mon sens pas de raison de se priver de l'ouvrir. Accord impeccable avec un plat de crevettes crues, assaisonnées d'huile d'olive, citron et fenouil.

Excellent -



Domaine Marc Kreydenweiss - Riesling Grand cru Kastelberg 2008

 

Le nez combine des notes fruitées (agrumes et de manière plus discrète mirabelle, pêche) et lactiques (fromage frais). Agréable mais étonnant.

La bouche est assez grasse en attaque, l'acidité est bien présente, mais moins que sur d'autres 2008 goûtés. Il y a là encore ces arômes lactiques bien présents et un côté miellé, qui ensemble lui donnent ce côté "faisselle au miel" que l'on ressent parfois sur des Chablis un peu âgés. La structure est belle, c'est sec, tendu par une belle acidité mûre, mais je n'arrive pas à me laisser complètement convaincre par cette aromatique que j'ai rarement rencontrée sur des rieslings alsaciens.

En choisissant ce vin, j'avais un peu en tête les CR d'oliv et enzo sur ce vin , tout en connaissant la variabilité certaine des bouteilles du domaine (que j'apprécie beaucoup) et le fameux adage sur le fait que passé un certain âge il n'y a pas de grand vin, seulement de grandes bouteilles. Cette bouteille n'était pas à ce niveau là, mais c'est le jeu, ma pauvre Lucette.

Bien ++


Chateau Troplong-Mondot - Saint-Emilion Grand Cru 2008

 

Robe sombre.

Le nez évoque les fruits noirs (mûre) un peu confiturés, des notes boisées (vanille, pain grillé), un peu d'épices. Il est agréable mais moyennement expressif.

La bouche est dense, d'emblée elle donne une impression de richesse, les tanins sont superbes, c'est intense, velouté, il y a une grosse matière sphérique, un jus concentré. Le potentiel paraît très important, mais l'ensemble demande clairement à se détendre. Le vin paraît très jeune, plus que ses 14 ans. Il se livre un peu à l'aération, mais il gardera son quant-à-soi jusqu'à la fin du repas.

Sans doute un très beau vin... dans 10 ou 20 ans. Je croyais naïvement qu'il ait une chance de s'exprimer en approchant la quinzaine d'années, mais le bougre a besoin de plus que cela. Bel accord avec un très joli plat autour de l'agneau.

Bien ++ / Très bien -


Domaine Weinbach - Alsace Gewurztraminer "Clos des Capucins" Cuvée Laurence 2016

 

Nez classique de gewurz, floral, fruité (pêche, litchi), épices, très joli, avec une certaine fraîcheur.  

La bouche est équilibrée, gourmande, digeste, elle a une sucrosité modérée qui lui donne un côté tendre mais pas du tout empesé, il y a une vraie fraîcheur dans ce vin. Finale épicée.

Beau vin, classique dans son aromatique, en finesse pour sa structure. Un bon camarade de table, assez polyvalent pour accompagner avec bonheur les très beaux desserts (le mien autour de l'abricot).

Très bien -

 

Mathieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Nilgiri, Olivier_26, Super-Pingouin, mgtusi, Gibus, sideway, Jean-Loup Guerrin, trainfr, Vaudésir, Papé, Med, starbuck, leteckel, the_ej, éricH, Kiravi, Garfield, Jeanveux, Ilroulegalet
03 Oct 2022 21:49 #1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95763
  • Remerciements reçus 26043
Navré que tu n’aies pas croisé une bouteille parfaite, Mat’. 
Grand souvenir que ce 2008 qui nous avait éblouis quand Enzo était jeune… 

« Ce qui a permis à mes filles (5 et 8 ans) »



Oh di djiou, je viens de prendre un énorme coup de vieux, là !! 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: denaire
03 Oct 2022 23:28 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • denaire
  • Portrait de denaire Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2844
  • Remerciements reçus 4103

oliv post= écrit: Navré que tu n’aies pas croisé une bouteille parfaite, Mat’. 
Grand souvenir que ce 2008 qui nous avait éblouis 😵‍💫 quand Enzo était jeune… 

« Ce qui a permis à mes filles (5 et 8 ans) »



Oh di djiou, je viens de prendre un énorme coup de vieux, là !! 



 

Eh oui, t'inquiètes moi aussi je prends des auto-coups de vieux en les voyant grandir. Je me console en me disant que tout ça finira par nous rapprocher du jour où je pourrai attaquer avec elles la petite pile de 2014 et 2017 qui patientent au fond de la cave (pas encore tout de suite, hein, je vous rassure ) .

Pour le Kastelberg oui c'est sûr ce n'était pas le même niveau que la votre, that's life, il faudra retenter. Et je me suis un peu planté sur le choix de ce Troplong Mondot pas prêt à boire, en regardant a posteriori les commentaires sur le fil du château sur lpv c'était assez prévisible, en plus. Pour une fois que je choisissais un Bordeaux... ça m'apprendra !

Mathieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv
04 Oct 2022 12:00 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1150
  • Remerciements reçus 2293
En tous cas merci Mathieu de me rappeler cette belle adresse que j'ai pas mal fréquentée il y a une quinzaine d'années. C'était à l'époque un des meileurs plans entre la plaine d'Alsace et le periph...
Je me souviens que le poisson y était noblement préparé ainsi que le gibier. 

Salutations 

Christophe 

« Dès que la vie fait mine de m’écraser, je sais que je peux faire confiance au Bandol, à l’ail et à Mozart » Jim Harrison
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: denaire
04 Oct 2022 13:39 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 965
  • Remerciements reçus 1392
et attends le jour, Mathieu, ou elle ramèneront les copains à la maison
et si comme moi tu as de la chance, ce sera l'occasion de tire bouchonner sans que madame y trouve à redire !!!

Christophe - LPV Lyon
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: denaire
04 Oct 2022 14:58 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck