Nous avons 1378 invités et 51 inscrits en ligne

New LPV Paris N°87 Puligny-Cornas

  • Vaudésir
  • Portrait de Vaudésir Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 6458
  • Remerciements reçus 6508

New LPV Paris N°87 Puligny-Cornas a été créé par Vaudésir

Pour cette soirée sous le signe du Chardonnay et de la Syrah on se retrouve dans notre 2 eme QG, ne manquait que notre caviste, notre pécheur et un rhume à contraint le dernier à renoncer.

Dégustation à l'aveugle comme d'habitude:

Paire 1 Puligny Village :

Domaine François Carillon 2014 vs Domaine Jacques Carillon 2011


Robe très légèrement dorée, léger grillé, fruits de belle maturité, bouche assez grasse, un poil chaude qui l’a desservi à l’ouverture par rapport à la suivante, je lui trouve pourtant une belle matière  avec de beaux amers et une assez fine tension, c’est avec les fromages à la fin du repas qu’elle s’épanouira et montrera de la complexité, je l’ai fini ce soir et elle était encore en pleine forme.

Robe très claire, nez réduit, protégé, n’exprimant que de légers agrumes frais, en bouche c’est rectiligne, tendu sur le citron jaune frais, pomme verte mais monolithique, au fur et à mesure du réchauffement la finale devient pour mon ressenti assez plate et portée par des notes végétales,éteinte sur les fromages les limites du millésime sans doute.

Paire 2 Puligny Premier Cru :

Domaine Philippe Chavy Les Folatières 2010 vs Domaine Jacques Carillon Les Perrieres 2010


Robe dorée, nez ne laissant pas de doute, elle fait assez évoluée sans être dans une phase oxydative, léger beurre rance, fruits murs et miel, de la rondeur avec une fine acidité qui tend l’ensemble, un vieillissement un peu trop rapide.

Robe très claire, nez fin réduit, agrumes citrons, fleurs, la bouche montre une belle matière, tendue comme la N° 2, caillouteuse, un cousinage certain, toujours un monolithisme mais tout est amplifié, à la fin du repas toujours sur des fromages et réchauffée, le vin prend toute sa place en bouche et devient beaucoup plus harmonieux tout en conservant une belle tension, sans s’avachir ni présenter non plus des notes végétales comme sa petite sœur.

Solo Puligny Premier Cru :

Olivier Leflaive Les Champs Gains 1992


Robe dorée qui signe un chardonnay évolué, nez de sous-bois, de champignons, pas de truffe non, du fruits plus jaunes bien présents et murs, bouche à la fois mur, grasse , enrobée et tendue, un très bel équilibre et une superbe tenue dans le temps, pas un once d'oxydation, très belle bouteille de notre ami Jo comme d'habitude.

 

Les Cornas à suivre.......

Stéphane

 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Olivier_26, Super-Pingouin, denaire, sideway, bonaye, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, TristanBP, Papé, leteckel, the_ej, Garfield, forty-one, Jean F
10 Nov 2022 21:13 #1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Vaudésir
  • Portrait de Vaudésir Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 6458
  • Remerciements reçus 6508

Réponse de Vaudésir sur le sujet New LPV Paris N°87 Puligny-Cornas

Les Cornas maintenant :

Solo Cornas:

Domaine Vincent Paris Granit 30 2015

Robe sombre, nez bien ouvert, fruits noirs avec de la fraicheur, légère tapenade, la bouche est d’une belle structure encore à affiner mais les tanins ne sont pas agressifs, un vin très jeune à qui il manque un peu de temps mais c’est déjà très joli, fini le lendemain la structure se faisant déjà plus aimable, peut attendre sereinement.

Paire 1 Cornas :

Domaine du Tunnel Vin Noir 2011 vs Domaine Paul Jaboulet Ainé Les Grandes Terrasses 2010

Robe sombre, nez fin et élégant sans esbroufe, fruit noirs, légères épices, la bouche est en finesse avec encore une belle structure, toujours des fruits murs avec une fine acidité, un vin très élégant, belle partition que l'on peut boire dès à présent.

Robe légèrement évoluée, au nez une pointe liégeuse parmi de beaux fruits, la structure est plus affiné que la précédente, tanins plus polis, retour sur cette pointe liégeuse qui va et vient au fil de l’aération, c’est joli mais sans doute pas entièrement représentative de cette cuvée.

Paire 2 Cornas :

Domaine du Vieux Moulin 2006 vs Delas Chante-Perdix 1989

Robe sombre, peu évoluée, le vin le plus apaisé, des fruits encore bien présents, structure doucereuse, bonne fraicheur, l’apporteur fait la mou, bon tous les Cornas ne peuvent avoir une grosse structure et une grosse acidité, un Cornas féminin comme le laisserait supposer l’étiquette.

Robe évoluée, servi très, trop fais, difficile de lecture au nez, en bouche ça manque de gourmandise car porté par une grosse acidité mais pas dévorante, il y a la matière pour la supporter, au réchauffement le vin prend plus d’ampleur toujours tenu par cette acidité qui est tout à fait acceptable, de légère notes mentholées font leurs apparitions, mais je n’ose quand même l’imaginer à sa naissance, belle tenue tout de même.

Prochaine soirée : Repas de fin d'année en espérant de belles choses avec un repas amélioré et tout le groupe présent , on laisse notre MC gérer l'ensemble des apports et du restaurant.

 

Stéphane
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Super-Pingouin, bonaye, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, DUROCHER, Papé, Frisette, Kiravi, Ilroulegalet
11 Nov 2022 12:05 #2
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck