Nous avons 2187 invités et 56 inscrits en ligne

Rencontre de quelques LPV75 et LPV VdM autour de Bourgognes 2017

  • podyak
  • Portrait de podyak Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 533
  • Remerciements reçus 670
CR:
A l’occasion d’une rare remontée du doyen (et un des fondateurs) de LPV75,  je propose de nous retrouver dans notre repaire habituel du 14ème et propose comme thème, « Bourgogne 2017 » (je trouve que les blancs ont de beaux équilibres et ont toujours été à mon goût. Les rouges commencent à bien se déguster et sont ceux qui s’abordent le mieux en ce moment des 7 derniers millésimes). Comme souvent ces derniers temps avec lpv75, peu de monde disponible pour une dégustation, je propose d’inviter quelques Val de Marnais d’un groupe ami. Je suis plus que feignant en CR depuis quelques années mais que dire de mes acolytes d’un soir, que je balance sans vergogne, sait-on jamais, si l’un d’eux voulait rebondir sur mon CR... Je suis donc accompagné d’altau, AntoineM pour lpv75, et de CAB 1861, jclqu et Leauduvin pour lpv VdM :p
Chacun place son apport comme il le sent dans la série. J’étais censé n’en connaître aucun autre, mais certains m’ont dévoilé –volontairement ou non- le(s) leur(s).
Les vins sont dégustés les uns après les autres, sauf pour la dernière paire de blancs…

Olivier Morin, Crémant de Bourgogne Brut, Tentation
50% Chardonnay - 50 % Pinot Noir - 8 g/l.
(à l'aveugle)

Nez assez séducteur sur du citron mûr, un léger brioché, un peu de pomme verte. Sapidité en bouche, bulles assez nombreuses, relativement fines et fuyantes, c'est frais et on ne sent pas les 8 g/l. Assez léger en bouche, petits amers de peau d'agrumes. Ce n'est pas d'une complexité ni d'une matière folle, mais cela se boit drôlement bien, c'est friand. Et au tarif annoncé par Bruno (10,5 €), on en a largement pour son argent !
B (14)

Gilbert Picq & ses Fils, Chablis, Dessus la Carrière 2017
Ouvert la veille, j'avais cru déceler des notes un peu liégeuses. Refermé, rouvert à 18h le lendemain, elles avaient disparu, autant apporter la bouteille en bonus 
Avec 2-3 camarades, on y retrouve ces notes qu'on pourrait prendre pour liégeuses (un je ne sais quoi végétal/champi), mais c'est fugace, et cela laisse place à des notes plus classiques de coquille d'huitre, mousse des bois, caillou mouillé. En bouche, le vin est frais, sec, assez dense, sans trop d'acidité ressentie, avec de jolies notes salines en finale. Au réchauffement, je crois y déceler un peu de citron et même une pointe pâtissière/beurrée (même si je sais qu'aucun Picq ne voit de bois). Il gagne à l'aération et au réchauffement. Tout le monde l'apprécie, à des degrés divers, certains n'hésitant pas à le mettre en fin de repas sur le podium des vins du soir. On peut l'attendre encore sereinement.
TB- (15,5)

domaine de l’Enclos, Chablis 1er Cru La Fourchaume 2017
(à l'aveugle)
Nez sur le citron, quelques fruits secs, (ça m'évoque un peu un champagne Blanc de Blancs qui aurait perdu ses bulles). Sec en bouche, un peu de mâche, plutôt salivant, assez long. Peut-être un petit manque de peps, un vin qu'on aimerait un peu plus longiligne, moins "rond".  Certains y décèlent quelques notes d'élevage, et s'orientent vers un vin beaunois. Je ne les trouve pas si marquées que cela, et je penche par conséquent plus naturellement vers un Chablis, plutôt mûr avec un chouille de confort (plus typé Raveneau que Dauvissat) ou un mâconnais, plus frais.
B++ (15)

domaine Sylvain Langoureau, Puligny-Montrachet 1er Cru Les Chalumaux 2017
Nez assez classieux, avec un petit élevage grillé/toasté encore un peu en avant, mais aussi des notes de citron mûr, florales. Belle matière en bouche, avec un équilibre maturité/acidulé qui rend le vin gourmand, assez exubérant. Mon camarade à ma gauche lui trouve un côté cristallin, soit, mais je le trouve en tout cas bien représentatif de ce qu'on peut attendre d'un bon 1er cru de la côte de Beaune. Je suis tombé sur quelques 2016 de Langoureau qui ont évolué un peu rapidement (et même sur un Chalumeau 2017 qui avait déjà une touche de miel), mais celui-ci est pimpant de jeunesse et aurait pu être attendu sans souci.
TB (16)

domaine Henri Germain & Fils, Meursault 1er cru Poruzots 2017
Nez d'abord assez discret, s'ouvrant peu à peu sur des notes de citron, citron mûr, pointe grillée, pierre à fusil. La bouche est nette, vive, longiligne. Le vin est tout en finesse, avec un équilibre assez haut, sans manquer de densité en bouche. Il est peut-être encore un tout petit peu fermé, il peut se complexifier mais le plaisir est déjà bien là, et il fait quasi l'unanimité sur la série de blancs, à l'instant présent.
TB++ (17)

Jean-Claude Bachelet, Chassagne-Montrachet 1er Cru Les Macherelles 2017
On ressent plus l'élevage que chez son voisin, avec un citron pâtissier, des notes fumées, grillées, et des petites épices. La bouche est un peu plus large, avec un peu de gras aussi mais la matière est là. Le vin finit sur  de légers amers de zeste et des petites épices (poivre blanc ?). On sent qu'il y a de la puissance, une certaine maturité mais c'est encore un peu jeune et le vin peut encore s'affiner.
TB(+) (16+) aujourd'hui, sûrement mieux dans quelques années

Coche-Dury, Auxey-Duresses 2017
Robe assez claire. Très joli nez mix floral / fruits rouges et noirs acidulés, un peu de ronce, petites épices douces. Le vin est plutôt en dentelle, en finesse avec une note acidulée agréable et des notes florales en rétro. Très légère accroche résiduelle. Longueur honorable. Très agréable, on se ressert volontiers. Des notes de pot-pourri apparaissent au réchauffement. Pas la grosse claque du 2002 mais un très très beau Pinot qui se boit déjà bien, tout le monde l'a apprécié avant la levée de la chaussette et l'a mis sur le podium de la soirée, et certains l'ont même placé en 1er ou grand cru beaunois.
TB++ (17)

Jean-Claude Ramonet, Chassagne-Montrachet 1er Cru Boudriotte 2017
(à l'aveugle)
Robe au moins aussi  claire que le Coche. Nez fruits rouges et noirs frais, un peu d'amande, qui s'estompe à l'aération. Les fruits presque primaires et des notes florales arrivent à l'aération. Jolie texture en bouche, le vin glisse bien avec des tannins fondus. Un peu plsu de maturité ressentie que sur le Coche qui donne un sentiment de vin plus puisssant mais la texture est un peu plus fine. Elégant. Quelques fins amers en finale. Joli, j'aime beaucoup également et difficile de le départager du précédent.
TB+ (16,5)

domaine de Montille, Beaune 1er Cru Les Perrières 2017
Nez fruits noirs (myrtille), légère volatile (touche vernis/colle), une touche de ronce, quelques épices. Petit perlant en bouche. Notes acidulées, grains de tannins un peu plus épais, plus velours que soie, un côté un peu plus "rustique", asséchant. Quelques notes un peu kirschée au réchauffement. Le jugement peut paraître sévère d'autant que le vin se boit quand même très bien, il pinote indéniablement, mais il a un côté un peu austère que ses compagnons d'un soir n'avaient pas. A attendre que cela se desserre un peu.
B++ (15) en l'état

Philippe Chéron, Nuits-Saint-Georges 1er Cru Les Murgers 2017
(à l'aveugle)
Robe de loin la plus sombre de la soirée. Au nez, le côté sombre se confirme avec des fruits noirs mûrs, une pointe "jus de viande", quelques épices, ça me plaît plutôt. La bouche est puissante, volumineuse avec de la mâche,  des tannins encore présents, mais plutôt fins et une maturité indéniable en bouche (on flirte avec une impression de SR). Des notes torréfiées, un peu de réglisse et une pointe plus frâiche/végétale (menthol ?) complètent l'ensemble. L'ensemble est assez sudiste, et, à l'aveugle, on pourrait aisément s'écarter de la Bourgogne (un petit air de Syrah ?). L'ensemble est plutôt plaisant mais à l'opposé des 2 premiers rouges, et, gagnera peut-être à être attendu.
TB(+) (16+)

Château Haut-Bergeron, Sauternes 1988
(à l'aveugle)
Robe ambrée évoluée. Le nez ne trompe pas et le botrytis est évident. Cire, miel, fruits secs, agrumes confites, un peu de rancio, un pincée de safran, la sucrosité et la liqueur en bouche sont encore impressionnantes, c'est riche. Le vin, comme beaucoup de Sauternes (et assimilés) à mon goût, manque un peu de fraîcheur, de vivacité, une petite note acidulée serait la bienvenue à mon palais. Le vin plaît à certains mais je ne suis pas très amateur de ces équilibres...
B- (13,5)

Jolie soirée, bien entouré, avec aucune fausse note,et un niveau général élevé et homogène.


 

Tuukka
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, PBAES, Jean-Paul B., dt, Super-Pingouin, Eric B, matlebat, sideway, chrisdu74, La Vie est une Fête, Moriendi, bibi64, alain_vin, Vaudésir, Papé, Frisette, Med, starbuck, leteckel, the_ej, ptitcoco, Pat_Champ, No Sport, KosTa74, Remueur, Kiravi, Garfield, Ilroulegalet, Manas, SG75, forty-one, Tessouille
17 Mar 2023 10:06 #1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck