Nous avons 1830 invités et 58 inscrits en ligne

LPV PACA 15 ans déjà !

  • icna
  • Portrait de icna Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 5186
  • Remerciements reçus 6560

LPV PACA 15 ans déjà ! a été créé par icna

LPV PACA fête ses 15ans, même si on n'est plus très nombreux à venir écrire ici, le groupe perdure et continue à envoyer du gros. On se retrouve à Arles où certains ont pris leurs quartiers et connaissent les bons plans. L'antonelle nous a accueilli comme des rois et a supporté notre niveau sonore, une adresse à recommander.
On commence chez Seb avec quelques bulles et un peu de jambon ibérique. 

Marie Courtin efflorescence 2015
Pinot noir extra brut
Le vin est charmeur, un fruité assez mûr avec une légère oxydation. J'aime l'équilibre car ça reste frais avec un joli dynamisme. J'aime

Cerdon Renardat Fache Bugey initiale
Interlude rosé, assez léger joyeux, joli fruité avec un peu de sucre, le genre de vin que j'aime l'été au bord d'une piscine. Là c'est un peu décalé.

Emmanuel Brochet mont benoit
Non dosé, Vendange 18, 35 PM, 40 PN, 25 chardo, 11 mois sur lies.
Joli nez parfumé, floral, pâtissier avec un peu d'oxydation.
Joli volume, ample et un peu vineux, bulle qui disparaît vite avec une assez longue finale qui se retend sur les agrumes, sec et dynamique. J'aime alors que le millésime n'est pas mon préféré.

Jacquesson 745
Base 2017, dosage 0,75, degorgement juin 22.
Le nez est sur le citron meringué, un peu de champignon, c'est assez pur.
La bouche est droite, lisse, super équilibrée, la finale est longue mais un peu monotone. Ça fait joli blanc de blancs d'une grosse maison mais je trouve que ça manque vraiment de relief.
Tous les autres semblent préférer celui là, ils ne sont pas encore convertis au champagne de vignerons.

Début des hostilités au restaurant.

Deutz blanc de blancs 2015
Le nez est brioché sur les fruits blancs, ça fait propre.
La bouche est assez riche sur le brioché. C'est assez ample avec une assez longue finale mais que je trouve pâteuse.
Je pense à une cuvée d'une grosse maison style Roederer. Ça confirme mon goût pour les growers.

Billecart Salmon Nicolas François 2002
60 PN, 40 chardo, dosage 4g.
Le nez est un peu réduit sur le champignon, un peu fromager, ça évolue vers le moka.
La bouche est riche et tendue sur les fruits jaunes avec un peu de charcuterie. Il y a une belle complexité avec une belle acidité et une grosse longueur citronnée. On sent une grosse cuvée déjà pas mal évoluée. A ce niveau là ça me plaît mais je ne tombe pas à la renverse non plus.

On enchaine avec des vins tranquilles.

Saint Joseph Gonon les oliviers 2013
Noix de coco, café, rhum raisin.
Bouche assez légère toujours sur le rhum raisin, caricatural, oxydée mais pas complètement décharnée. 

Bâtard Montrachet Blain Gagnard 2014
Le nez est magnifique, citronné, beurré, mentholé, tilleul.
Il y a un très joli équilibre,  c'est ouvert avec un élevage élégant et une super fraîcheur. Excellent

Corton Charlemagne Bonneau du Martray 2008
Le nez est puissant, beurré, un peu de vanille, des fruits jaunes et du mentholé.
La bouche est large, beurrée avec un léger côté noix de coco. Il y a un joli dynamisme avec du tilleul et des agrumes confits. C'est puissant, très bon mais ça manque d'un peu de subtilité. C'est très bon quand même.

On manque de blanc, heureusement Bidou habite juste à côté.

Patrimonio ADN Gagnepain Risoul 2020
Le nez est très fruité, abricot, floral, même végétal, citron vert.
La bouche est très aromatique, ça manque clairement de matière, écœurant, ça semble manquer de maturité, vraiment pas mon truc, j'étais sur un viogner. 

On passe au rouge et l'agneau délicieux. 

Léoville Las Cases 2001
Le nez est sur les fruits noirs, mûr avec un léger animal.
La bouche est un peu évoluée sur la cerise, l'olive noire, la garrigue, un peu cendré.  Les tanins sont un peu secs mais ça finit sur une belle longueur bien fraîche.

Léoville Las Cases 2002
Le nez montre de la volatile un peu animal.
La bouche est animale, ça renarde mais derrière on a des fruits noirs, de l'olive noire, du réglisse. Les tanins sont fondus, un peu cendré, c'est moyennement long et un peu sec.

Intéressante comparaison avec un 2001 bien devant mais ça ne déchaîne pas les foules.

Barolo Burlotto vigneto monvigliero 2008
Le nez est délicieux sur la fraise, la fraise des bois, c'est un très joli parfum avec une petite évolution sur le sous bois.
La bouche est bien fruitée, c'est puissant et fin à la fois. Il y a une belle longueur épicée. Je pense à un vieux cornas au top. C'est excellent et quel nez!

Mazy Chambertin Rousseau 2008
Le nez est sur la cerise avec un léger élevage classe. C'est fin et persistant.
La bouche est fine, subtile sur la cerise, la rose, c'est délicat, très bien équilibré avec un côté aérien et gourmand. La finale est interminable signant un grand vin.

Chateauneuf du pape Rayas 2008
Le nez est très ouvert sur les épices douces, la rose, le pamplemousse, on est au souk.
La bouche est riche, puissante, complexe avec un côté gingembre détonnant. Ça arrive à grader une belle fraîcheur et ça termine sur une grosse longueur. Excellent.

Côte rotie vernay Maison Rouge 2015
Le nez est surbles fruits noirs, un peu d'élevage sur le yaourt à la myrtille, c'est charmeur.
La bouche est juteuse sur les fruits noirs un peu crémeux mais ça reste assez frais. Jolie finale un peu sur le yaourt avec des épices, un peu acidulé.
A l'aération ça monte clairement d'un cran, c'est plus fondu, très floral avec un petit côté orange sanguine. Avec un peu d'âge ça peut être grand.

Cote Rotie Jamet 2005
Le nez est sur les fruits noirs avec un trait vert et un peu de volatile
La bouche est sur la cerise, l'orange sanguine av un trait vert. C'est élégant et tendu, un peu acidulé et un peu serré sur la longueur.
Sur le coup je préfère le Jamet mais lui est sur la descente alors que le Vernay en devenir et à l'aération le Vernay m'a scotché.

Gdp 2011 bouchonné malgré une jolie matière

Chateauneuf du Pape Hommage à Jacques Perrin 2001
Joli fruité au nez avec de la volatile, assez sudiste mais bien équilibré
En bouche on a un mélange de fruits noirs et rouges, toujours avec de la volatile et une grosse tension qui me fait penser directement à l'Italie. C'est puissant et les tanins qont élégants mais tiennent encore le vin sur la longueur. J'ai pensé à Marie Beurrier. C'est très bon, dans le genre impressionnant.

Porto quinto da Noval vintage 2008
Au nez on a des fruits rouges, du réglisse, un peu de fruits noirs et un peu d'alcool.
En bouche on est plus fruits rouges, c'est sucré mais pas trop avec un côté un peu cendré. Il y a une longue finale gourmande. J'aime.

Karl Erbes Erdener Treppchen Auslese *** Trocken 1992
Le nez est sur les fruits exotiques et pétrole un peu, il y a aussi une touche liegeuse mais qui n'est pas du bouchon puisque ça va s'en aller.
En bouche c'est assez fin plus sur les agrumes, le citron que les fruits exotiques. La finale tombe d'un coup qui me fait repencher pour un défaut. Ce Trocken est sûrement mal placé et/ou trop vieux mais là ça ne me plaît pas.

Ça part un peu dans tous les sens donc un intru se glisse avant le dessert.

Jérôme Galeyrand Gevrey Chambertin En Billard 2019
Le nez est fin sur les fruits rouges, la rose et un léger beurré. C'est jeune.
En bouche c'est parfumé fruits rouges, rose, assez aérien et assez léger mais intense avec de la gourmandise. La longueur est correcte. C'est un vin glouglou et étonnamment fin pour un 2019.

Louis Sipp riesling VT kirchberg de ribeauvillé 2005
Le nez est sur le thé, l'abricot, un peu pétrole avec une impression du sucre.
En bouche c'est frais sur le thé, le citron, moyennement puissant avec un peu d'amertume. Le sucré est assez discret ce qui pêche un peu en dessert, à réessayer sur un plat ou des fromages.

Savennieres clos de la Royauté Le chêne 2018
Le nez est végétal à fond avec du pamplemousse et une bonne concentration.
La bouche est riche sur l'abricot, le chèvrefeuille, les épices. C'est assez dynamique avec une finale assez fraîche avec un peu d'amertume.

Super repas avec toujours une belle ambiance et tout se goutait plutôt bien. Hâte de revoir tout le monde avec Karim ce coup ci.


 

Quentin
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, Gildas, Alain Hinant, dt, Super-Pingouin, Jean-Bernard, matlebat, Galinsky, enzo daviolo, Axone35, denaire, sideway, peterka, olivyeah, podyak, chrisdu74, La Vie est une Fête, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Vaudésir, Papé, Agnès C, sebus, Frisette, Med, starbuck, leteckel, the_ej, éricH, Kiravi, LEON213, Ilroulegalet
03 Avr 2023 16:15 #1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20426
  • Remerciements reçus 1935

Réponse de enzo daviolo sur le sujet LPV PACA 15 ans déjà !

Notre première rencontre et la formation du groupe LPV Paca ne date pas du 1er avril, mais c’est bien en février 2008 que nous créâmes ce groupe formidable où malgré nos nombreuses différences et de goûts, les valeurs essentielles du partage et de la convivialité nous ont toujours uni.
Aussi, même si l’on se voit moins souvent depuis quelques années au complet, c’est à nouveau un bonheur de se regrouper pour de bonnes occasions, les 15 ans de partage commun en étant une bonne.
Merci à Seb et Bidou pour l’organisation avec le restaurateur, ça faisait longtemps que je n’avais pas mangé un agneau confit à couper à la cuillère de ce niveau.
Pour les vins c’était pas mal non plus mais ça avec ce groupe on a l’habitude.
N’ayant pas pris de notes pour l’apéro chez Seb sur les bulles, j’ai juste préféré le 745 de Jacquesson et le Marie Courtin. Pour le Cerdon que je boirai par litre (à 8,5 degrés ça frappe moins), pas de commentaire précis, je l’ai juste amené pour le plaisir simple et immédiat qu’il procure.
On attaque par les vins bus à table (tous à l’aveugle bien sûr) :


Champagne Brut Deutz Blanc de Blanc 2015
Nez très fin, floral, sur les agrumes. C’est délicat avec un très léger oxydatif et très ouvert. Superbe.
La bouche est gourmande, relativement large avec un bel équilibre et de la persistance en bouche. Vraiment très bon. Très Bien +.

Champagne Brut Billecart Salmon « Cuvée Nicolas François » 2002
Nez nettement plus évolué, assez fruité (fruits jaunes) mais aussi des notes de champignon qui s’accentuent à l’aération.
La bouche possède étonnamment une bulle beaucoup plus abondante à l’attaque mais qui avec l’aération partira vite au point de donner l’impression d’en manquer (effet âge). C’est évolué, ça manque un peu de relief malgré de la délicatesse et franchement j’ai bu bien meilleur pour un vin de cet âge mais c’est loin d’être insignifiant. Bien +.

Saint-Joseph Domaine Gonon « Les oliviers » 2013
Nez de pomme, cidre, clairement très évolué.
La bouche confirme l’oxydation et le bouchon défectueux. C’est plat, pas de bol. ED

Bâtard Montrachet Domaine Blain Gagnard 2014
Nez fumé, d’agrumes peu expansif, en retenue.
La bouche est équilibrée et gourmande, il y a une belle énergie dans ce vin conjugué à une certaine rondeur sans que la densité et la matière ne soit très conséquentes. C’est clairement agréable à boire mais à mon sens loin du niveau d’un grand cru, le millésime ayant surement du passer par là. Bien ++/Très Bien.

Corton Charlemagne Domaine Bonneau du Martray 2008
Nez diffus et réduit au départ, iodé puis qui s’ouvre sur du beurré/mentholé assez agréable sans que cela soit très expansif.
Par contre j’ai adoré la bouche juteuse, très énergique, citronnée avec une tension importante, un côté traçant même si aromatiquement sur la retenue. Très beau, surement jeune encore, mais un gros cran au dessus du précédent pour moi. J’ai pensé à un GC chablisien. Très Bien +.

Patrimonio ADN 2020
Nez floral, citronné, sur le buis, très expressif, limite écœurant.
La bouche pète le fruit et le bonbon avec un côté écœurant et un effet de séquence surement accentuant. C’est végétal également et légèrement fatigant à la longue même si bien frais l’été ça doit être agréable, mais il n’était clairement pas placé en bonne position. Bien +.

Saint-Julien Château Léoville Las Cases 2001
Nez mûr sur l’olive avec un léger élevage et des notes végétale qui s’accentuent à l’aération avec un côté poivronné ensuite.
La bouche a des notes de vendange entière, un beau volume, mûre avec un côté sudiste et une fraicheur végétale bienvenue. Cette bouche possède un certain confort et est de qualité même s’il me manque un peu de gourmandise et d’harmonie d’ensemble. Bien fait. Très Bien.

Saint-Julien Château Léoville Las Cases 2002
Nez qui fait techno, amylique, un peu de réduction aussi puis qui évolue vers des notes de poivron rouge marquées.
La bouche est végétale, austère, dure avec une finale qui serre. C’est frais mais végétal, de longueur correcte sur le poivron. Pas ma came et un gros cran en dessous du 01, pas surprenant. Bien.

Barolo Domaine G&B Burlotto « Montvigliero »2008
Nez subtile et délicat sur la confiture de rhubarbe me dit mon voisin et il vise juste. Des notes d’épices douces, de petits fruits rouges. Très joli.
La bouche est pleine, dense, gorgée de fruit et encore riche même si les tannins sont de grande qualité et fondus. C’est sudiste classe dans l’esprit, sur la fraise des bois et de belle persistance finale. Très beau vin à pleine maturité. Très Bien +/Excellent.

Mazy Chambertin Domaine Armand Rousseau 2008
Très joli nez complexe sur le pot pourri, la fraise, les épices orientales. Vraiment avenant.
La bouche est juteuse, délicate, glissante sans tannins, d’une grande finesse et gourmande. Il lui manque un peu de glycérine et de densité pour en faire un must à mon goût mais au vu du millésime (aucune note végétale), rien à dire c’est très bon. A boire. Très Bien (+).

Chateauneuf du Pape Château Rayas 2008
Nez complexe et envoutant sur les épices douces, la garrigue, le souk, typiquement dans le style de la maison. Très beau.
La bouche est dense, sudiste, gourmande, presque envoutante, glycérinée avec une légère amertume finale mais une énorme persistance. Ensemble très juteux, on a envie d’en boire encore et encore. Magnifique vin qui se met vraiment en place. Excellent.

Côte Rôtie Domaine Vernay « Maison rouge » 2015
Difficile de passer après Rayas mais il faut avouer que ce vin s’en sort plutôt très bien.
Le nez d’olive, fumé est assez fin malgré un léger élevage encore présent.
La bouche est juteuse et dense avec beaucoup de fraicheur (trait vert) et d’énergie.  C’est encore jeune, d’un style plutôt moderne mais parfaitement équilibré et de bonne persistance. Très bon. Très Bien +.

Côte Rôtie Domaine Jamet 2005
Nez plus en retenue avec quelques effluves animales qui partiront à l’aération pour laisser place aux épices douces, fruits noirs, encens et des notes de vendange entière. Très joli. La bouche est vraiment juteuse, la salivation est activée et les superbes tannins ne viennent pas affermir l’ensemble. On sent une syrah plus évoluée, à son optimum avec beaucoup de caractère jusque dans une finale très longue sur des notes d’agrume superbe. Magnifique vin. J’avoue par goût préférer ce style moins poli et consensuel au précédent mais ce sont deux belles Côtes Rôties. Excellent.

Vin de Pays de l’Hérault Domaine de la Grange des Pères 2011
Bon autant le dire de suite, je n’ai pas tout compris à cette bouteille mais comme j’ai eu la chance que le fond de bouteille reste à côté de moi, nous sommes quatre à avoir pu confirmer bien après que cette bouteille n’était pas TCA.
Au service le nez est riche, gorgé de fruit confiturés mais une pointe de satané bouchon montre le bout de son nez, du moins croit-on qu’il s’agit de cela, et ça persiste un bon moment pour gâcher le plaisir.
La bouche est pleine, très belle en amplitude et tactilement mais là encore il y a une gêne, on sent le vin touché malgré une grosse bouche. ED
Je suis revenu sur cette bouteille bien plus tard et là je n’ai rien compris. Le vin était devenu une caricature de GDP et pétait l’anchois/cacahuète/nuoc mam, idem en bouche sans perception de bouchon. C’en était devenu presque too much. Vraiment une curieuse expérience.

Chateauneuf du Pape Domaine Beaucastel « Hommage à Jacques Perrin » 2001
Nez précis sur les épices, agrumes, mentholé, de raisin frais mais aussi une note d’acétate et une volatile bien présente qui perturbent ce nez.
La bouche est juteuse, dense, gourmande, plutôt riche mais aussi compensée par une acidité surprenante assez haute qui fait perdre en gourmandise sur la finale même le volume, la qualité des tannins sont à noter. Il y a du vin. Bien mieux goutée que lors d’un anniv de Karim mais beaucoup moins de plaisir que le Rayas. Très Bien.

Porto Quinto Do Noval 2008
Superbe nez de tarte aux myrtilles, de cacao, de la volatile et des effluves d’alcool perceptibles dans un ensemble qui reste avenant.
La bouche m’a plus impressionnée par sa densité, sa richesse et son équilibre parfait sans alcool perceptible et un sucre parfaitement intégré. C’est d’une grande douceur tactile, les notes de chocolat sont imposantes mais c’est aussi gorgé de fruit et long. Un superbe vin. Très Bien +.

Riesling Auslese Trocken Weingut Karl Erbes « Erdener Trepchen » 1992
Bon autant le dire de suite, ce vin n’était vraiment pas placé où il le fallait ce qui l’a fortement desservi.
Toutefois, il propose un nez très agréable de poire, de pâte sablée, pétrolé, frais, sur les agrumes, le citron vert et l’orange. L’aération lui a bénéficié. Joli.
La bouche est très sèche, mûre mais droite et son austérité est accentuée par le vin précédent. Une note iodée et les agrumes apparaissent en finale. C’est à boire mais il y a beaucoup de qualités dans ce vin. A revoir.
Bien ++/Très Bien

Riesling Grand Cru VT Domaine Louis Sipp « Kirchberg de Ribeauvillé » 2005
Nez pur sur le citron vert dans un ensemble simple mais net.
La bouche possède un léger sucre, ce n’est pas d’un grand volume et ça manque un peu d’énergie. Ça se sirope sans déplaisir jusque dans une finale de longueur moyenne. C’est à boire mais j’avoue préférer nettement les secs du domaine. Bien +

Savennières Clos de la Royauté « Le Chêne » 2018
Joli nez de tarte tatin, d’agrumes et de miel.
La bouche est très bien équilibrée, gourmande, pas très puissante, sans grand relief mais aucune lourdeur et agréable à siroter. Bien ++/Très Bien

Mon top 3 de la journée:

1. Rayas 08
2. Jamet 05
3. Montvigliero 08 et Quinto Do Noval 08
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, Galinsky, sideway, peterka, olivyeah, podyak, La Vie est une Fête, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Agnès C, Frisette, Med, starbuck, leteckel, the_ej, Kiravi, Garfield
04 Avr 2023 09:35 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3009
  • Remerciements reçus 7934

Réponse de leteckel sur le sujet LPV PACA 15 ans déjà !


Bâtard Montrachet Domaine Blain Gagnard 2014
Nez fumé, d’agrumes peu expansif, en retenue.
La bouche est équilibrée et gourmande, il y a une belle énergie dans ce vin conjugué à une certaine rondeur sans que la densité et la matière ne soit très conséquentes. C’est clairement agréable à boire mais à mon sens loin du niveau d’un grand cru, le millésime ayant surement du passer par là. Bien ++/Très Bien.



 

Superbe série.
Bravo à ce groupe historique !

Pour 2014 en Bourgogne, autant le millésime n'est pas sans doute exceptionnel en rouge, autant en blanc il a quand même une super réputation que je ne trouve pas usurpée au regard de ce que j'ai bu. Mais c'est peut-être encore jeune.

Je vois que vous avez bu une nouvelle fois ce Monvigliero 2008 et que ça a l'air toujours aussi bon. Ca fait envie.

ArnoulD avec un D comme Dusse
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: enzo daviolo
04 Avr 2023 21:37 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • icna
  • Portrait de icna Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 5186
  • Remerciements reçus 6560

Réponse de icna sur le sujet LPV PACA 15 ans déjà !

J'ai vraiment beaucoup aimé le Batard et l'ai préféré au corton Charlemagne et je n'étais pas le seul autour de moi.
Je l'ai même trouvé assez jeune avec du potentiel. 
Je me pose plus la question pour les 2008 qui sont peut-être à boire sans trop attendre?

Quentin
05 Avr 2023 08:21 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5606
  • Remerciements reçus 9048

Réponse de starbuck sur le sujet LPV PACA 15 ans déjà !

C'est là qu'on voit toute l'utilité qu'il y a d'avoir plusieurs retours sur une soirée parce qu'il n'y a pas une vérité établie dans la dégustation d'un vin.

Une partie de l'intérêt de ce forum étant d'essayer de connaitre les goûts d'un contributeur pour mieux comprendre les vins qu'il décrit et finalement supposer qu'ils nous plairaient ou pas.

Sylvain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, trainfr
05 Avr 2023 08:33 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck