Nous avons 2502 invités et 47 inscrits en ligne

Les vins d'Ascension

  • Manas
  • Portrait de Manas Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 511
  • Remerciements reçus 3759

Les vins d'Ascension a été créé par Manas

Descente en famille en Haute-Savoie pour ce long week end d'Ascension, ou de bien belles choses ont été bues, toujours dans le cadre de bons repas.
Jeudi soir 
Deux bouteilles ouvertes, en toute simplicité, en accompagnement d'une fondue savoyarde :

Domaine Gérard Courbis - Cornas, 2020

Bataille à la cave avec le père : "c'est trop jeune" versus moi "goûtons-en une, on l'a bien goûté au domaine, c'est un joli vin et on en a 6 !"
Carafé 2 heures, le vin est timide au nez certes, mais non fermé à mes yeux comme le prétend le paternel (bon, il est possible que ce coup-ci, je sois de mauvaise foi aussi ), laissant tout de même apparaître, objectivement, de belles notes de fraise et de poivre.

La bouche, elle, s'exprime par contre : il y a du volume, de la gourmandise comme dans mes souvenir à la dégustation lors de mon passage au domaine , avec une matière ample et soyeuse.
C’est bien vinifié !

Le dernier tiers de la carafe est vraiment très bien : le bouquet semble davantage epanoui et plus expressif.

Domaine Vidal-Fleury - Saint-Joseph, 2019

Le nez surprend par sa fraîcheur, c’est plutôt expressif et aérien, et tout semble en place.
On est très porte sur cette fraîcheur accompagnée de notes d’olive noire, et sans doute d’élevage.

Une bouche fluide, facile.

Je suis très agréablement surpris par ce vin de ce domaine qui m’a souvent déçu.
Payé 14€, ce St Jo se situe dans la fourchette la plus basse de l’appellation en terme tarifaire mais certainement pas d'un point de vue qualitatif.
Vendredi midi
Domaine Vincent Dauvissat - Chablis Grand Cru - "Les Clos", 2001



Bu pour lui-même en ce qui me concerne, à l'apéro — les autres préférant le champagne.

Un Clos découvert en rangeant la cave du paternel. Le millésime a disparu. Par conséquent, tandis que je souhaitais opter pour un village 17 de ma réserve, nous optons pour ce GC au millésime inconnu donc, mais qui semble vieux et donc préférable de boire.
Le bouchon lors du retrait laisse finalement apparaître le millésime : 2001.

Nez très floral a l’ouverture puis qui prend des accents beurrés et caillouteux. un nez d'une très belle richesse qui n'aura de cesse d'évoluer au cours des 3 jours.

Bouche présentant un très beau volume, enveloppante, riche et complexe, puis se termine sur une splendide tension mineralo-citronnée.
Les notes de miel sont imposantes et s'affirment au fil de la dégustation.

Un très beau Chablis, entre maturité/richesse et tension.

Puis, belle paire de rouge en accompagnement d’un magnifique Gigot d’agneau et d’un gratin dauphinois :

Château Haut-Marbuzet, Saint-Estèphe, 1995



Ouvert 2h avant, carafé 1h avant dégustation.

Superbe nez précis et net, cuir, tabac, cassis.
Nez profond et en place. Évolue vers le tabac plus intense et surtout, de splendides notes d’épices orientales apparaissent en toute fin de bouteille.

Bouche pleine et intense, sur le fruit et le cuir.
Jolie longueur. En pleine forme, et bien au-delà des espérances que j'avais en faisant l'acquisition de cette bouteille. J’aime beaucoup.

Je me permets une remarque : comment se fait-il que ce château ne jouisse que d’une réputation "moyenne" dans les commentaires de dégustation ? Il ne dépasse que rarement 90/100 sur cellartracker par exemple. On est là sur un millésime bien sans +, mais ce vin s’est objectivement révélé superbe. Remarquez tant mieux, je continuerai de payer mes bouteilles 30€, à l’abri de toute spéculation absurde.
Mais en toute rigueur, à mon humble avis, ce château n’a rien à envier aux 3ème ou 4eme cru classés.

Domaine E. Guigal, Saint-Joseph, "Lieu dit", 2006

 

Épaulé la veille au soir pour le lendemain, rebouché en vacu vin, retrait du bouchon à 9:30.
Cela lui aura fait du bien. 

Nez délicieusement tertiaire, plein, sur le cassis, léger tabac, beaucoup d’épices.
Si ce vin est savoureux en jeunesse, mais se révèle être objectivement un vin de castor, le  boisé est ici parfaitement bien intégré.    

Bouche pleine et soyeuse, belle patine dans laquelle on retrouve les notes de cassis et d'épices.

Je laisse le père faire la peau du Haut-Marbuzet parce que je sais que c’est son péché mignon. De mon côté, je me suis parfaitement bien entendu avec ce lieu dit, que j’ai moins l’habitude de boire si âgé.
En revanche, d'un strict point de vue objectif, pour deux bouteilles à prix comparable, il faut reconnaître que le vieillissement apporte un cran de magie supplémentaire au Bordeaux.
 
Samedi midi : un déjeuner au restaurant "Les Cornettes" à La Chapelle d'Abondance (74)

Domaine Pascal Quenard - Chignin 1903" "Vieilles vignes", 2022

 

Nez assez simple, minéral et décliné autour de quelques fruits jaunes.
Bouche en tension, assez simple, la matière semble très légère, mais désaltérante et salivante.

Parfait à l’apéro et en accompagnement de la (toujours) copieuse salade d'abondance de l'établissement.

Un peu cher sur table, toutefois, pour le plaisir pris (35€)

 

Ensuite, en accompagnement d'un beau carré d'agneau : 

 

 Clos des Papes - Châteauneuf-du-Pape, 2020

Carafé 1h
Nouvelle escarmouche avec le père sur le choix du vin   Il partait sur des vins de gamme plus intermédiaire, c'était sans compter sur le démon Manas ! 
Il faut dire que ce Clos des Papes est à prix caviste sur table, ça encourage à découvrir.
D'autant que j'en ai encavé une, j'étais donc bien curieux de déguster cette bouteille largement encensée par la critique.
Je passe en force pour ce Clos des papes.

Nez d’abord simplement fruité. Aïe, je sens que je vais me faire rentrer dans le lard 

Eh bien pas du tout. Le deuxième verre s’ouvre, mélange de fruits rouges & noirs, d’épices, dans une sensation soyeuse dès le nez et déjà d'une belle profondeur. 
Nez gourmand de prime abord, puis qui gagne en sophistication au fil de la dégustation, entre épices, garrigue, fruits noirs. C'est objectivement superbe.

Bouche splendide de finesse et de soyeux, sans perdre en charpente et en corps. L’ensemble se fait toujours plus complexe avec des arômes encore mieux définis. La tablée est littéralement conquise, et je suis plutôt content d’être passé en force.

Ce vin était énorme aux yeux de tous, et vieillira à merveille.

Pari réussi - cette fois-ci.
Dimanche midi 
En accompagnement d'une douzaine d'escargots :

 

Domaine Gilbert Picq - Chablis, Dessus la Carrière, 2018

Enchanté par le 2017 dont j'ai maintes fois chanté les louanges sur mon forum préféré, je n'ai malheureusement pas retrouvé l'éclat de son prédécesseur. Un nez simplement minéral aux accents de pomme manifestes.
Bouche ou la pomme règne, mais sans gourmandise, comme si le vin était empreint d'une acidité un peu trop prenante et déséquilibrée. 
Nous n'avons pas fini la bouteille sur 3 jours... 

Puis, pour escorter une côte de boeuf de compétition : 



Domaine E. Guigal - Côte-Rôtie - Brune et Blonde, 2005



La hâte et l’excitation d'un enfant avant de déboucher ce flacon, que j'ai acheté précisément pour ce genre d'occasion : celui d'un bon repas de famille.
Elle me surprendra : soit par un nez inconnu, celui d'une Brune et Blonde que je n'ai jamais bu si âgée jusqu’alors, soit par la déception. Ce magnum a choisi la 1ère voie, à mon grand plaisir.

Épaulé 20h à l’avance.

Un premier nez à l’ouverture évolué, superbement epicé. Pas de déception, tout semble en place, harmonieux ; ce vin se livrera avec bonheur le lendemain, je le rebouche donc en vacu vin
Aéré de 9:30 au déjeuner 13:30, le vin se porte toujours aussi bien.

Je fais sentir à des nez plus innocents : "ah oui là c’est épicé" !
Ça l’est, le nez est celui d'une côte-rôtie épanouie donc, violette, épices. C'est un nez précis, avec de jolis arômes bien définis, rien ne dépasse. Le magnum avec l’aération ne cesse ne cesse de gagner en complexité et en profondeur au nez.

Toutefois, j'ai trouvé le nez supérieur à la bouche, laquelle s'est révélée certes jolie, mais pas aussi complexe. Elle nous rappelle que nous ne sommes que sur une côte-rôtie d'entrée de gamme.
On retrouve cependant ce côté soyeux et velouté, signature de la maison.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, dt, rkrk, mgtusi, Galinsky, sideway, chrisdu74, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, trainfr, Vaudésir, Papé, Frisette, Med, starbuck, leteckel, the_ej, vvigne, KosTa74, éricH, Garfield, Ilroulegalet, SG75, Kana
24 Mai 2023 19:21 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21983
  • Remerciements reçus 6229

Réponse de mgtusi sur le sujet Les vins d'Ascension

Voilà un post qui donne faim !

Michel
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Manas
24 Mai 2023 20:04 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6977
  • Remerciements reçus 6147

Réponse de Frisette sur le sujet Les vins d'Ascension


Château Haut-Marbuzet, Saint-Estèphe [...]
Je me permets une remarque : comment se fait-il que ce château ne jouisse que d’une réputation "moyenne" dans les commentaires de dégustation ?[...]
Mais en toute rigueur, à mon humble avis, ce château n’a rien à envier aux 3ème ou 4eme cru classés.



Tu n'as pas tout à fait tord. Il y a quelques années, dans le travail que j'avais réalisé sur les crus classés du Médoc, je l'avais classé 4ème.
Lire ici  Le classement revisité des crus classés du Médoc

Flo (Florian) LPV Forez
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Papé, Ilroulegalet
25 Mai 2023 07:33 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 811
  • Remerciements reçus 2559

Réponse de bassaler sur le sujet Les vins d'Ascension

Une belle côte comme ça mérite une cuisson parfaite : 45 minutes par face (Oliv !)
25 Mai 2023 08:04 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Manas
  • Portrait de Manas Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 511
  • Remerciements reçus 3759

Réponse de Manas sur le sujet Les vins d'Ascension

@Flo, nous sommes d'accord, et merci pour le lien. C'est pas faute d'avoir fait pas mal d'archéologie LPV, mais j'étais passé à ce côté de ce travail, je vais me pencher dessus.
26 Mai 2023 08:13 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck