Nous avons 3040 invités et 52 inscrits en ligne

LPV BzH Acte XXXX

  • Selassie
  • Portrait de Selassie Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 592
  • Remerciements reçus 153

LPV BzH Acte XXXX a été créé par Selassie

Bonsoir,

La 40ème rencontre de notre cercle breton s'est tenue ce samedi en petit comité (8) une nouvelle fois, avec un nouveau venu. Bienvenue à Florian.
Toujours au sein de notre QG : La Mirlitantouille à Rennes.
Pas de thème, pas de prise de tête, juste l'envie de se faire plaisir.
Le line up, avant l'arrivée des CR

Champagne Grand Cru - Les Carelles - Jacques Selosse
Rully 1er Cru - Margotés 2020 - Domaine Dureuil-Janthial
Cotes-du-Jura - les Varrons Chardonnay 2015 - Domaine Labet
Vin de France - Les Rouliers 2015 - Richard Leroy
Margaux - 2015 - Château Cantenac Brown
Châteauneuf-du-Pape - 1998 - Le vieux Donjon
 Vin de France - Ministre Impérial 2015 - Comte Abbatucci
Chinon - Clos du Noyer 2015 - Domaine Grosbois
Vacqueyras - Réserve 2008 - Chateau des Tours
Barbaresco - Bric Balin 2006 - Moccagatta
Coteaux de l'Aubance - 2020 - Domaine de Montgilet
Alsace Grand Cru - Schoenenbourg 2000 - Marcel Deiss

Martin
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: docadn, breizhmanu, GILT
13 Jui 2024 21:01 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Selassie
  • Portrait de Selassie Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 592
  • Remerciements reçus 153

Réponse de Selassie sur le sujet LPV BzH Acte XXXX

Après 5 mois d'abstinence d'alcool pour cause de bonnes résolutions sportives et 2 sessions manquées, quel plaisir de retrouver les copains dans notre repère habituel!
Mes sens sont un peu engourdis mais on va essayer d'en faire sortir quelque chose de correct.

On commence par une bulle très fine à l'œil, sur un nez oxydatif ++ et des aromes champignonnesques. Une fois en bouche la bulle se fait plus intense, c'est tendu tout en étant crémeux. C'est très long sur le retour des champignons. C'est Excellent. (comme d'habitude)
Champagne Grand Cru - Les Carelles - Jacques Selosse

La robe fait jeune. Le nez est élevé et ne renie pas ses origines de chardo bourguignon avec une touche de citron. C'est vif et large à la fois sur une belle amertume finale, ce qui donne un bel équilibre. Très bien.
Rully 1er Cru - Margotés 2020 - Domaine Dureuil-Janthial

La robe est trouble, le nez est moins expressif que le précédent, avec une légère réduction. Waouh, la bouche est ultra puissante, c'est tendu et très long avec un retour fruité. Quelle énergie! C'est Délicieux.
Cotes-du-Jura - les Varrons Chardonnay 2015 - Domaine Labet

Servi en carafe, il y a un peu de bulles et le nez est très fruité. La bouche est vive, sur la pomme granny, tout en étant plus confortable et fruité que le précédent, avec moins de puissance. C'est très long et on pense à un Chardonnay de nouveau. Délicieux aussi.
Vin de France - Les Rouliers 2015 - Richard Leroy

Quelle série de blancs, rarement on en a eu une de ce niveau! Difficile de passer ensuite…

Robe opaque très jeune avec un nez de cabernet lacté élevé. La bouche est amère. Moyen en l'état.
Margaux - 2015 - Château Cantenac Brown

Robe très vieille et nez fruitée sucrée avec peut-être un petit quelque chose qui nous fait penser à un défaut. La bouche est très fruitée, évoluée et équilibrée, tout semble bien en place. On part sur un Châteauneuf évolué. Très bien pour moi, mais moins bien pour les collègues.
Châteauneuf-du-Pape - 1998 - Le vieux Donjon

Robe jeune. La bouche est fraiche et fruitée sur des aromes sudistes avec une touche herbacée (vendange entière?) et une pointe d'évolution qui se fait sentir. Bel équilibre même si les tannins sont bien présents. Très bien.
 Vin de France - Ministre Impérial 2015 - Comte Abbatucci

Nez de fruit pur, puissant, le plus beau nez jusqu'ici. La bouche est veloutée, fruitée, sur des aromes sudistes et pas de tannins. On tombe de notre chaise en voyant un Cabernet Franc, même le cabernophobe en a repris ! Très bien.
Chinon - Clos du Noyer 2015 - Domaine Grosbois

Robe évoluée style café. Je retrouve le café au nez (illusion d'optique?) et les agrumes ++. La bouche est puissant sur la peau d'agrumes, c'est chaleureux et un peu amère mais l'équilibre tient. Bien.
Vacqueyras - Réserve 2008 - Chateau des Tours

Robe opaque. Nez fruité et herbacé. La bouche est tannique mais fraiche. On part en Italie, mais c'est plus facile en connaissant l'apporteur. C'est jeune mais fait pour aller loin (quoi, ça a déjà 20 ans!). Excellent.
Barbaresco - Bric Balin 2006 - Moccagatta

Belle série de rouges aussi, peut-être moins homogène que les blancs mais avec quelques pépites.

Nez safrané++ et pommes aux fours -> Chenin. Il y a une belle acidité et des sucres pas trop lourd même si c'est pas encore tout à fait cohérent entre les deux, comme dissocié. En tout cas l'équilibre est top et c'est pas lourd pour le dessert. Très bien.
Coteaux de l'Aubance - 2020 - Domaine de Montgilet

Nez pétrolé ++ avec des agrumes, de l'orange. La bouche est équilibrée mais la finale est un peu amère et végétale. Une acidité un peu molle mais ce n'est pas non plus lourd. Bien
Alsace Grand Cru - Schoenenbourg 2000 - Marcel Deiss


Voilà pour moi, une très belle dégustation d'où sont ressortis le Labet immense et le Selosse toujours au top, Et beaucoup de choses intéressantes, le Richard Leroy, le Vieux Donjon et le Barbaresco notamment.
La prochaine en septembre avec la rencontre interrégionale.
 

Martin
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, docadn, Jean-Paul B., tht, matlebat, bertou, bulgalsa, breizhmanu, bibi64, GILT, TristanBP, Papé, Blog, Agnès C, sebus, Frisette, GAET, starbuck, leteckel, the_ej, KosTa74, Kiravi, LEON213, Ilroulegalet, Nicolathicaz, Droop
15 Jui 2024 18:28 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1641
  • Remerciements reçus 788

Réponse de docadn sur le sujet LPV BzH Acte XXXX

Nouvelle session, et non des moindres, avec cette 40ème édition du cercle breton… une séance en petit comité.
Format que j’apprécie de plus en plus par les interactions plus nombreuses et complètes avec l’ensemble des convives.
Le Mirlitantouile, toujours fidèle à son sens de l’accueil, de l’attention/intérêt d’un groupe obnubilé par la chose liquide.
A ce jour, sûrement l’un des 3 meilleurs QG qui a hébergé notre groupe foutraque !!
Bienvenue à Florian, que l’on est impatient de lire aussi sur ce fil…
C’est parti… pour les blancs !

Champagne Grand Cru - Extra Brut (1,3 g selon le rfid) - Les Carelles - Jacques Selosse :

Comme à l’accoutumé, c’est Hervé qui nous réveille/met en condition nos papilles avec une rôteuse que l’on place immédiatement en Champagnie.
Un nez fermentaire, métallique, à l’entame crémeuse, complète, évoluée, à l’oxy prononcé mais fort bien équilibré.
C’est la bulle qui reste surprenante en bouche Vs le visuel (plus grosse en bouche qu’à l’oeil). Déroulé très élégant/classieux, finale salivante sur la friandise acidulée.
Je trouve cet exemplaire plus équilibré que la dernière goûtée avec le groupe (Champagne Grand Cru - Jacques Selosse - Ambonnay - Lieux Dits - "Le bout du Clos » Cf LPV BzH acte XXXVII), dont le caractère oxy. était aux limites de « l’acceptable » pour moi, alors que c’est d’un équilibre ahurissant pour l’exemplaire du jour. Encore merci Hervé de nous partager/donner accès à ces jus intouchables pour l’immense majorité du commun des mortels. EXC

Rully 1er Cru - Margotés 2020 - Domaine Dureuil-Janthial

Un nez qui nous envoie directement en Bourgognie et en Chardonnerie via les caractères boisé/fruité intenses et affirmés.
Ces 2 caractéristiques se confirment intensément en bouche, additionnées de notes de poivre blanc. C’est très large en l’état, jeune, à l’acidité remarquable (si c’est du chardo, et cela en fut), doté d’un équilibre impressionnant.  TB+

Cotes-du-Jura - les Varrons Chardonnay 2015 - Domaine Labet

Une robe trouble, qui n’est pas pour rassurer certains de nos sénateurs/dégustateurs, notre « vinblancophobe » local en tête.
Le nez fait très « jurassien » (ne me demandez de quoi cela est composé, c’est compliqué à expliquer, mais « le Jura, ça sent ça »). Bouche large, puissante, à l’acidité une fois de plus démoniaque et addictive. Equilibre d’école, mais il en a encore énormément sous la godasse. TB++/EXC

Vin de France - Les Rouliers 2015 - Richard Leroy

Devant la vague inédite d’annulation, après accord de « MC La Rocaille », je troque mon rouge par un blanc.
Je découvre que c’est la 40ème, va pour une « vache sacrée » !!
A l’ouverture, ça autolyse à mort… et c’est perlant/gavé de gaz au goûtage !
Je parviens à me procurer une carafe, je secoue énergiquement et obtient de mon co-dégustateur/placier de le passer en dernier pour qu’il « s’ouvre ».
L’aspect trouble n’est pas pour rassurer les mêmes becs méfiants de sénateurs/dégustateurs.
Le cousinage olfactif avec le Labet précédent est troublant.
L’élevage « à la bourguignonne » est forcément trompeur… seul MC La Rocaille finira par susurrer « chenin » quand la majorité vote encore et toujours « chardo ».
Moins fringant que dans mes souvenirs, cela reste d’un haut niveau.
L’autolyse a quasi disparu, l’acidité pour « un 15 qui a fait sa malo » remarquable, la longueur conséquente et les vibrations finales vont presque émouvoir « l’ambassadeur des vins rouges italiens ».
Son « c’est bon » sonne comme un succès pour moi.  TB

Une série de « blancs secs » relativement spectaculaire… et qui le restera au regard des rouges à suivre…
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Alain Hinant, Jean-Paul B., tht, Axone35, bulgalsa, breizhmanu, bibi64, Vaudésir, TristanBP, Papé, sebus, Frisette, oberlin, Med, GAET, starbuck, leteckel, the_ej, vvigne, Kiravi, Garfield, Vesale, Ilroulegalet, Nicolathicaz, Droop
17 Jui 2024 20:12 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1920
  • Remerciements reçus 4493

Réponse de sebus sur le sujet LPV BzH Acte XXXX

Coucou !
A mon tour de livrer mes impressions sur cette très agréable 40ème session, le Mirlitantouille continue de nous accueillir avec toute leur sympathie, on les en remercie grandement. On souhaite la bienvenue à Florian qui rejoint ce groupe de joyeux amateurs.
Je remercie à nouveau tous les participants pour leur contribution à ces moments de partage si singuliers qu'on attend qu'une chose ; d'être dispo pour la suivante ! Et Go!

Champagne Grand Cru - Extra Brut Les Carelles - Jacques Selosse
Robe dorée sans bulles perceptibles 
Très beau nez sur un combo oxy-fruité, joliment épicé et un peu de champi à l'aération. 
Bouche confortable en attaque, délivrant une bulle bien fine et crémeuse absolument pas envahissante, une matière vineuse qu'un fil acide étire de tout son long. pour une superbe relance finale, toujours sur ce combo oxy-fruité très persistant.
C'est très bon !
Big Up renouvelé à Hervé qui nous fait régulièrement découvrir ses beaux vins effervescents qui nous régalent.
​​​​​

Rully 1er Cru - Margotés 2020 - Domaine Dureuil-Janthial
Robe moyennement soutenue 
Le nez est agréable, il délivre une réduction grillée, ça citronne, du santal en arrière-plan. 
Bouche à l'attaque ample, du confort en son milieu, pour une finale solaire mais pas mal, quelques amèrs attribués au bois, bien équilibrés par la présence d'une acidité plutôt salivante.
Voilà un bien joli blanc, qu'on imagine bien en Bourgogne.
 

Cotes-du-Jura - les Varrons Chardonnay 2015 - Domaine Labet
Robe trouble paille. 
Le nez présente lui aussi une légère réduction, sur un fruité tendance nature et des agrumes. 
La bouche est tendue est ample, d'une grande puissance et sapidité, hyper salivante avec une acidité démonstrative et pourtant bien mûre, étirant le vin dans sa finale très longue, presque crayeuse. 
Un vin qui envoie du pâté comme on dit dans le milieu charcutier.
C'est bluffant et superbe! 
 

Vin de France - Les Rouliers 2015 - Richard Leroy
Robe presque moins trouble et plus claire que le précédent 
Le nez s'exprime également sur une réduction grillée. 
La bouche s'est débarrassée de son perlant sensible ressenti au moment où nous goûtions les vins pour les ordonner, elle fait montre d'une belle vivacité d'emblée, hyper salivante elle aussi, la matière fait demi-corps mais je me demande si c'est pas l'effet séquence qui me donne cette impression, car passer après le Labet est quand même un beau challenge, finale sur un joli fruit, citronné, le vin laisse toutefois en fin de bouche, une pointe d'un précurseur qui m'évoque ce qui pourrait devenir de la souris, mais c'est tellement discret que cela ne perturbe en rien la dégustation. Très bon blanc, placé lui aussi en Bourgogne...
 

Je suis raccord avec mes compères; une superbe série de blancs, qui place la barre haute pour les rouges à suivre:

Margaux - 2015 - Château Cantenac Brown
Robe sombre 
Le nez délivre des notes lactées-vanillées, du fruit rouge et noir en arrière-plan. 
La bouche est suave, au toucher velouté, les tanins sont confortables, la finale est encore marquée par un boisé lactée qui maquille l'ensemble, limitant le plaisir à ce stade. 
A attendre pour mon goût.
 

Châteauneuf-du-Pape - 1998 - Le vieux Donjon
Robe, trouble et évoluée
Le nez est marqué par les herbes aromatiques, le café, un peu de solvant aussi. Il a plus dérangé d'autres camarades que moi. 
La bouche aussi a dérangé, pour ma part, je la trouve déliée en attaque puis le vin gagne en puissance, avec notamment l'apparition d'amers marqués, (un peu gênants le vin bu seul, mieux avec mon plat) rétro sur le pruneau et le café, l'équilibre global reste cependant plutôt bon pour mon goût, même si je reconnais que c'est plus dur en dégustation pure. Je suis reparti avec le reste de la bouteille, que j'ai regouté le soir, et là, les amers sont vraiment trop appuyés et dérangeant rendant le plaisir nul. 
 

Vin de France - Ministre Impérial 2015 - Comte Abbatucci
Robe grenat. 
Le nez est assez discret, un peu poivré et fruité. 
Bouche soyeuse en attaque, sensation d'une matière un peu demi-corps qui délivre un petit côté végétal, elle se fait plus astringente en finale où l'on retrouve le caractère fruité poivré mais qui reste timide. J'ai eu du mal à ressentir ce que ce vin voulait nous raconter, même en le regoûtant en fin de série.
  ​​​​​​​

Chinon - Clos du Noyer 2015 - Domaine Grosbois
Robe sombre 
Le nez offre un beau fruité rouge élégant et profond, du poivre et un peu d'épices. 
La bouche se fait soyeuse en attaque, la matière est élégante et s'exprime sur une sensation « végéto-crémeuse » en son milieu, pour se faire mûre en finale, soutenue par les notes poivrées avec une belle rétro fruitée.
C'est très bon, mon rouge préféré de la série.
J'étais pourtant pas confiant à l'ouverture le matin, la volatile était vraiment sensible, un peu moins au moment d'ordonner les vin. L'aller-retour express carafe-bouteille avant de partir aura peut-être aidé. 
On notera que notre cabernophobe en chef est reparti avec le fond de bouteille, ça fait plaiz', surtout s'il en prend! 
  ​​​​​​​

Vacqueyras - Réserve 2008 - Chateau des Tours
Robe évoluée sombre 
Le nez evoque les herbes médicinales et l'orange sanguine 
La bouche semble souple et ronde en attaque, la matière possède une petite sucrosité en son milieu, mais elle va développer puissance et chaleur alcooloseuse en finale, s'exprimant sur les agrumes. Trop chaleureux et puissant pour mon goût, ce qui est quasiment toujours le cas pour moi avec cette cuvée. 
  ​​​​​​​

Barbaresco - Bric Balin 2006 - Moccagatta
Robe sombre. 
Le nez est dominé par des notes lactées laissant une mince place au fruité mûr.
Bouche au volume ample, les tanins sont très fins, plutôt élégants, là aussi une petite sensation de sucrosité au milieu de bouche, puis le lacté ressort, la finale est mûre et reste ample, un poil astringente encore. Ce dernier rouge qui m'a évoqué un amarone « moderne » mérite encore d'attendre pour digérer son caractère lacté.
 

Une série de rouges plus solala, terminons par les sucres :

Coteaux de l'Aubance - 2020 - Domaine de Montgilet
Robe dorée 
Le nez mêle les fruits blancs, jaunes et exotiques s'appuyant sur un socle safrané. 
La bouche est fruitée, joliment vive, à l'équilibre glissant avec une finale rayonnante, tenue par l'acidité contrebalançant bien les sucres. 
C'est délicieux et je suis toujours aussi enthousiaste avec cette cuvée. 
  ​​​​​​​

Alsace Grand Cru - Schoenenbourg 2000 - Marcel Deiss
Robe bien dorée 
Le nez pétrole, s'exprime sur les agrumes : citron vert, et l'écorce d'orange. 
La bouche est ronde, de demi corps, l'acidité passe une tête, puis repart pour laisser en finale une sensation d'amertume marquée sur l'écorce d'orange et le kumquat. 
L'équilibre de ce vin me convient moins.
 

Ainsi s'achève cette session où les blancs et la bulle ont dominé les débats
 

​​​​​​​
Bel été à tous et vivement la prochaine !

Sébastien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, docadn, Jean-Paul B., tht, chrisdu74, bulgalsa, breizhmanu, GILT, Vaudésir, TristanBP, Frisette, oberlin, GAET, starbuck, leteckel, the_ej, Kiravi, Vesale, LEON213, Ilroulegalet, Nicolathicaz
19 Jui 2024 10:53 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1641
  • Remerciements reçus 788

Réponse de docadn sur le sujet LPV BzH Acte XXXX

Suite et fin...

Margaux - 2015 - Château Cantenac Brown

La robe sombre, le nez de/des cabernets très prononcés, l’élevage aussi. Un jus de menuiserie, en l’état pour moi, une expression très lactée, au cassis marqué en final. Florian ne sait pas (encore) que les jus bordelais n’ont pas les plus grandes faveurs du groupe le plus sodomite de diptères de l’ouest, lui préférant les « gros jus ritals » dont nous gratifie régulièrement le Sieur Axone. Bof


Châteauneuf-du-Pape - 1998 - Le vieux Donjon

Un nez « résineux », que je qualifie rapidement comme « pété »… comme pour se consoler, la bouche est moins disgracieuse que le nez… mais ça ne reste pas net du tout, avec sa finale de pruneau intense. NN


 Vin de France - Ministre Impérial 2015 - Comte Abbatucci

Un chouette nez, accueillant ,se présente à nos cloisons nasales encore traumatisées par le jus précédent. Une attaque délicate, qui vire au poivre, puissant… tout se déroulait bien, quand un végétal peu gracieux et/ou une rafle très marquée décidèrent de semer la zizanie dans cette bouteille au pedigree qui ne sut tenir son rang/sa réputation après avoir dévoilé son identité. AB+


Chinon - Clos du Noyer 2015 - Domaine Grosbois

Une ambiance de cheminée froide flotte au-dessus du verre. La bouche trahit un élevage conséquent/ambitieux. Le jus s’extrait relativement bien de cette gangue et laisse entrevoir un caractère qui me fait voyager vers les contrées de la syrah. Malgré une volatile marquée, j’ai  enfin de l’appétence pour un rouge dans cette série remuante et troublée. je me ressers… qu’est ce que c’est bon un cab’ franc qui goûte comme une syrah #mauvaiseFoi #CabernophobeEnDétresse. TB


Vacqueyras - Réserve 2008 - Chateau des Tours

Une robe trèèèès évoluée, aux limites de l’inquiétant. Ça hume la résine (mauvais souvenir du Donjon précédent) et l’acacia. En bouche, ça part sur la cerise à l’eau de vie, les agrumes… arrrgh, encore un énième Vacqueyras du Sorcier de Sarrians qui ne va pas arranger mon opinion sur cette cuvée. Bof


Barbaresco - Bric Balin 2006 - Moccagatta

Ça hume fort le genévrier pour démarrer. La bouche est très tannique, à l’élevage très/trop présent, l’acidité haute. Peu de plaisir en l’état… on a beau se dire que le machin est majeur dans la dimension humaine mais encore ado dans celle du vin. AB-


Au tour des « sucreries »…


Coteaux de l'Aubance - 2020 - Domaine de Montgilet

Le duo safran/datte me fait partir sur un chenin dès le reniflage. Une acidité bienvenue, haute mais très appréciable en l’état. Une matière que je trouve un poil demi-corps, que j’aurai aimé un peu plus « épaisse ». Pour autant, cela donne une grande buvabilité et une gourmandise accomplie à ce petit nectar à la finale de fruits de la passion. TB+


Alsace Grand Cru - Schoenenbourg 2000 - Marcel Deiss

Un nez de « moustache carrée des années 30 », aux hydrocarbures dominants viennent conclure cette session LPV BzH XXXX.
Une acidité remarquable là encore. Las, une amertume hybride de pamplemousse et d’orange amère gâche le déroulé et la finale d’un Grand Cru forcément décevant en l’état. B-

Ainsi s’acheva cette séance où, une fois n’est pas coutume dans notre groupe, les blancs secs mirent une pâtée à tous les rouges et les moelleux réunis.
Au plaisir de se revoir très vite pour encore couper des cheveux en 8 sur « la souris, la volatile, l’élevage, gna gna gna » et philosopher inutilement mais agréablement sur la chose…
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, bulgalsa, breizhmanu, bibi64, GILT, DUROCHER, TristanBP, sebus, Frisette, GAET, leteckel, the_ej, Kiravi, LEON213, Ilroulegalet, Droop
19 Jui 2024 19:40 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95781
  • Remerciements reçus 26062

Réponse de oliv sur le sujet LPV BzH Acte XXXX

Di djiou, le Doc qui se refait la cerise sur un cabernet fourbe, c'est du jamais vu !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: docadn
19 Jui 2024 20:26 #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3290
  • Remerciements reçus 4829

Réponse de GILT sur le sujet LPV BzH Acte XL

Cela devient frustrant voire rageant de ne pas pouvoir vous accompagner dans ces beaux moments...

Gilles
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: docadn
19 Jui 2024 20:36 #7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1641
  • Remerciements reçus 788

Réponse de docadn sur le sujet LPV BzH Acte XL

Gilles,

Je te comprends... je ressens un peu la même chose quand je rate une session... mais la prochaine sera la bonne !
PS : merci pour le format XL en romain, mais je trouvais que XXXX ça faisait moins textile !!
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: GILT
19 Jui 2024 20:48 #8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5
  • Remerciements reçus 18

Réponse de Nicolathicaz sur le sujet LPV BzH Acte XXXX

C’est beau de voir un club aussi investie, chacun donne son CR sur LPV. Bravo 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, docadn, Jean-Paul B.
19 Jui 2024 21:19 #9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95781
  • Remerciements reçus 26062

Réponse de oliv sur le sujet LPV BzH Acte XXXX

Nicolathicaz post= écrit: C’est beau de voir un club aussi investi, chacun donne son CR sur LPV. Bravo 



 

Si seulement tous les cercles LPV pouvaient être aussi réglo vis à vis du site...
19 Jui 2024 21:34 #10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2369
  • Remerciements reçus 3409

Réponse de DUROCHER sur le sujet LPV BzH Acte XXXX

J'ai hésité,j'aligne ces quelques phrases bien tardives(vacances sans connection oblige) mais j'ai envie d'apporter mon ressenti pour cette 40 ème.
Bienvenue à Florian et même si cette fois ce n'était pas la meilleure comme l'exprime souvent un absent de cette session c'était quand même pas mal et l'ambiance toujours aussi sympa.

Les Blancs:

Champagne Grand Cru-Extra-Brut "les Carelles" Jacques Selosse
Jolie robe aux bulles discrètes.
Au nez c'est tout de suite jouissif++avec cet oxydatif subtilement dosé et ces épices.
Bouche d'un très beau volume avec toujours un défilé de bulles discrètes,cet oxydatif et puis cette tension qui allonge cette belle matière.La fin de bouche est fruitée et impactante.
Superbe une fois de plus et merci au généreux copain Hervé..

Rully 1er Cru-Margotés 2020 Domaine Dureuil-Janthial
Première fois pour un vin de ce domaine si prisé et très heureux de goûter.
La robe est claire et nette.
Le nez est juvénile,élevé avec des agrumes.
La bouche est puissante,sphérique,boisée et citronnée.Heureusement l'acidité ne fait pas défaut.La finale est épicée et la longueur satisfaisante.
A attendre mais beau vin pour moi.

Côtes du Jura-Varrons 2015-Domaine Labet.
Déjà dégusté cette cuvée,je pense ne pas avoir été le seul à identifier région et domaine.
La robe n'est pas nette du tout.
Le nez est réduit,c'est vraiment jurassien nature,un peu de fruits,épices aussi,j'aime beaucoup.
La bouche est très puissante,impactante,je vais encore dire vibrante.L'acidité est très haute,l'ensemble est tendu+,c'est baroque,c'est superbe et la bouteille est vite vidée.

Vin de France les Rouliers 2015 Richard Leroy
On est dans le Nature mais le bon,le très bon.
Robe pas nette non plus.
Le nez dévoile des notes grillées.
La bouche est moins puissante que celle du Labet mais elle est tonique et dotée d'une acidité parfaite.C'est crayeux,salivant,tendu,prégnant.Je pense Chenin,j'ai bon,de l'excellent chenin.

Je vais dire grande symphonie avec cette bulle et ces trois blancs de haute volée.
Perso je vais m'ennuyer avec les rouges,pourtant de bien belles étiquettes.
A suivre,reprise en douceur.
Bernard
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, docadn, breizhmanu, sebus, leteckel, Kiravi, Garfield, Ilroulegalet
28 Jui 2024 11:20 #11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2369
  • Remerciements reçus 3409

Réponse de DUROCHER sur le sujet LPV BzH Acte XXXX

Les Rouges

Margaux 2015 - 3ème Grand Cru Classé Cantenac-Brown
De la génération de ceux biberonnés aux Bordeaux je serai moins dur que les copains.Ce Margaux,super propriété vendue et revendue, a surtout comme défaut sa jeunesse.C'est un ado élégant, chiquement élevé,suave,souple.Je trouve des arômes fruités,de la fraîcheur  mais c'est masqué par ce bois ,peut être se fondera t-il? Retrouvons le dans 15 ans minimum.
C'est vrai qu'ici,que ce soit Rive gauche ou droite,les Bordeaux ça n'emballe pas la troupe hi hi!

Châteauneuf du Pape  1998 le Vieux Donjon
Pour moi c'est flingué,aucun plaisir,dur.

Vin de France - Ministre Impérial 2015  - Domaine Abbatucci
Fan des vins de ce producteur(mon apport) c'est correct au nez avec fruits noirs,épices,herbes locales...ça se gâte sérieusement en bouche,c'est très vite lourdingue,végétal++,astringent.Avec Axone(Philippe) on est d'accord gros pète sur cette bouteille.La précédente était bcp plus avenante sans être non plus très grande,là je pensais à un millésime difficile.Au vu des CR cette cuvée vaut le détour.

Chinon - Clos du Noyer 2015 - Domaine Grosbois.
Et bien voilà ,celui -là est tout bon.
La robe est foncée,brillante.
Le nez est bien fruité,net.
La bouche est bien équilibrée,souple,presque suave,bien fruitée,fraîche.
Toutes les régions défilent dans ma caboche,sudistes surtout sur un terroir frais et puis voilà ,un cab franc de Chinon.Bluffant mais en tout cas très agréable.On se ressert facilement...

Vacqueyras - Réserve 2008 - Château des Tours
Avec cette cuvée j'ai goûté mieux mais plus souvent pire.
La robe n'évoque pas un vin du maître mais le nez oui,orange sanguine,floral aussi.
La bouche est de puissance moyenne proposant un duo sucrosité-amers assez équilibré.Un peu chaud en finale mais j'apprécie ce vin.

Barbaresco - Bric Balin 2006 - Moccagatta
Déjà goûté(même millésime?) , j'avais plus apprécié.Là c'est un ensemble assez serré,tannique sur une acidité haute.L'ensemble manque de confort et pourtant on sent la qualité du breuvage.Mauvaise phase,attendre encore?

Les Sucres

teaux de l' Aubance 2020 - Domaine de Montgilet
Un très beau classique dirais-je
Belle robe or
Beaucoup de fruits au nez, blancs mais surtout jaunes.
Fruits que l'on retrouve en bouche,cette dernière n'étant pas trop volumineuse mais bien équilibrée.L'acidité est juste comme il faut,ce beau sucre est très digeste,c'est très bon..

Alsace Grand Cru - Schoenenbourg 2000 Marcel Deiss
Une fois encore j'attendais plus de cette cuvée haut de gamme.
Pétrole beaucoup,agrumes aussi au nez.
En bouche les amers me gênent dès l'entame et s'amplifient en milieu de bouche.L'acidité devrait être plus prononcée; on est à la limite de la lourdeur.
Quand on sait le prix actuel on en demande plus...

Voilà on a passé un chouette après-midi,on se retrouve en principe fin septembre-début octobre.
Bonnes vacances aux travailleurs,je vous laisse la place.
Cordialement
Bernard
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, docadn, Jean-Paul B., bibi64, Vaudésir, sebus, Frisette, GAET, starbuck, leteckel, Kiravi, Ilroulegalet
28 Jui 2024 16:19 #12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5
  • Remerciements reçus 47

Réponse de ff35 sur le sujet LPV BzH Acte XXXX

Bonjour à tous,

Je souhaite tout d'abord remercier les membres du cercle LPV BzH pour le très chaleureux accueil qui m'a été réservé pour ma toute première participation, ainsi que pour la qualité des vins proposés. J'ai pris beaucoup de plaisir au cours de la dégustation, notamment avec les blancs secs de début de repas. A mon tour de livrer mes impressions.

Je commence par les blancs.

Champagne Grand Cru - Les Carelles - Jacques Selosse

Une belle robe dorée avec des bulles très fines. Oxydatif mais très élégant, le nez évoque d’emblée les fruits jaunes exotiques et le cèpe, ainsi que des épices qui pour ma part restent très discrètes et n’apparaissent que dans un second temps. En bouche, on retrouve les fruits et champignons, avec des bulles bien présentes, une sensation crémeuse et une acidité maîtrisée qui procure beaucoup de plaisir avec une très longue finale.

Rully 1er Cru - Margotés 2020 - Domaine Dureuil-Janthial

Une robe dorée plutôt limpide, un nez frais marqué par les agrumes, notamment le citron. La bouche est agréable, il y a un brin d’amertume, de boisé, l’ensemble m’évoque de la citronnelle, et une belle acidité. Très bonne découverte.

Cotes-du-Jura - les Varrons Chardonnay 2015 - Domaine Labet

La robe est paille et trouble. Le nez est fruité et révèle de la noix avec une légère réduction. Le tout est plutôt plaisant. En bouche, le vin est puissant, mais avec une belle acidité qui rend l’ensemble fort agréable. La finale est très longue et les arômes persistants. Excellent.

Vin de France - Les Rouliers 2015 - Richard Leroy

Robe claire et assez trouble. Au nez, j’hésite entre des fruits divers (reine claude, mirabelle ?), avec du miel et des arômes grillés, un peu beurrés également. En bouche, l’équilibre est superbe, avec une belle acidité et de la puissance toute en délicatesse. Quelques amers en finale qui ne gâchent pas mon plaisir sur ce très bon vin.

Florian.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, Alain Hinant, docadn, Jean-Paul B., Axone35, breizhmanu, Selassie, DUROCHER, Papé, sebus, Frisette, leteckel, Garfield, Ilroulegalet
08 Juil 2024 19:50 #13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5
  • Remerciements reçus 47

Réponse de ff35 sur le sujet LPV BzH Acte XXXX

Suite et fin. 

Margaux - 2015 - Château Cantenac Brown 

Robe sombre. Le nez évoque des fruits noirs qui sont éclipsés par des arômes lactés et poivrés assez prononcés. En bouche, on retrouve davantage les fruits, mais le boisé et les tannins ne sont pas complètement fondus ce qui rend le vin un peu austère. Ce vin était mon apport et s’est révélé décevant en comparaison du millésime 2014 qui me laisse un plutôt bon souvenir. 

Châteauneuf-du-Pape - 1998 - Le vieux Donjon 

La robe laisse présager une certaine évolution. Au nez, on part sur des fruits très mûrs et des plantes. S’il trahit un défaut, c’est surtout en bouche que cela m’a dérangé, les fruits mûrs mêlés à une certaine sucrosité me procurant une sensation plutôt désagréable. 

Vin de France - Ministre Impérial 2015 - Comte Abbatucci 

Robe grenat et nez agréable, sur les épices (poivre) et des herbes assez discrètes. Ce côté végétal est beaucoup plus prononcé en bouche, avec de la puissance et une certaine amertume. 

Chinon - Clos du Noyer 2015 - Domaine Grosbois 

La robe est d’un beau rouge sombre. Instantanément, le nez me fait tomber amoureux : une explosion de fruits presque confits, des épices délicates. En bouche, c’est crémeux, avec de beaux petits fruits noirs (mûre, myrtille) dont on ne se lasse pas. Une belle finale. Excellent. En rentrant chez moi, j’ai constaté que j’avais plusieurs bouteilles du même domaine en cave (Clos du Noyer, Gabarre et Clôture 2020), que du plaisir en perspective. 

Vacqueyras - Réserve 2008 - Château des Tours 

La robe est évoluée et tire vers le brun. Le nez évoque de l’orange amère et du végétal, la sensation est plutôt surprenante. En bouche, c’est très puissant, très chaleureux, avec ce même arôme d’orange amère avec pas mal de sucre en finale. Un beau vin même s’il manque un peu de légèreté à mon goût. 

Barbaresco - Bric Balin 2006 - Moccagatta 

La robe est sombre. Le nez nous fait partir en terre méditerranéenne avec du thym, du romarin… La bouche est assez tannique, végétale, avec un peu de sucre. Assez agréable. 

Coteaux de l'Aubance - 2020 - Domaine de Montgilet Très belle robe dorée et nez sur le miel et l’abricot mûr. En bouche, on part sur le fruit, beaucoup plus exotique cette fois-ci. Une belle acidité rend le tout plutôt plaisant.

Alsace Grand Cru - Schoenenbourg 2000 - Marcel Deiss La robe est dorée. Le nez est très marqué par le pétrole et les agrumes, surtout le citron. En bouche, il y a une belle acidité, du sucre, de beaux agrumes un peu amers que je trouve personnellement agréables. 

Encore merci pour ces bons moments, en particulier avec le champagne Selosse, le chardonnay jurassien et le Chinon. 

Florian.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, docadn, Vaudésir, DUROCHER, Zimmy, sebus, GAET, starbuck, leteckel, Ilroulegalet
10 Juil 2024 20:01 #14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck