Nous avons 3334 invités et 46 inscrits en ligne

De jolis vins pour la venue de Nico et en diner ce WE : Chambertin Clos de Beze, Vosne Romanee, Hermitage...

  • matlebat
  • Portrait de matlebat Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 3544
  • Remerciements reçus 7452
 Bonjour à tous,



Le passage à Paris de Nicolas a été l'occasion d'un diner du DOP sans thème défini, si ce n'est, vin pour la venue de Nico :-)
 
Diner italien, et 4 blanc pour commencer

 
Fichier attaché :


Un joli Antinori blanc Orvieto 22 (Pinot blanc, viognier), bien aromatique au nez, ample et droit en bouche, finale un poil souple mais bien saline. TB-Excellent 90+ (16+)
 
Un 2eme blanc au nez très "Simone" mais à l'acidité en bouche bien plus développé. C'est tendue, vif tout en étant joliment enrobé, cela m'évoque tout de suite Jurançon sec. Finale acidulée de jolie persistance sur le citron, puis plus fruit jaune, avec des notes fenouil, voir menthol sur fond d'amande. Excellent 91 (16,5) que Jurançon, Hours Marie 2007
 
On monte encore d'un cran avec ce nez très chardonay au départ avec sa poire marqué d'une petite réduction grillée, qui s'estompe très vite pour laisser le coing, puis les jolis note tilleuls s'exprimés sur un fond tourbé. Le chenin ne fait plus grand doute, la bouche ronde ample, bien soutenue par une jolie fraicheur finissant de convaincre, et donnant un acidulé friand dans une belle et longue finale. Excellent 93 (17) que ce Vouvray, Huet Le Mont sec 2005
 
Pour moi, le 4eme blanc sur le caramel au beurre salé à passer le Rubicon, mes camarades l'apprécient plus que moi ce Chablis, Droin Grenouille 2009.
 
On m'averti tout de suite que le dernier blanc n'est pas pour moi :-). En effet le nez Rancio sur la noix n'est pas mon style. Bouche droite tendue, finale fraiche mais bien enrobé. Joli vin mais pas ce que j'aime que ce Fino, Pago Balbaina Corrales.

 
Fichier attaché :


On attaque les 8 rouges prévus par ce joli vin, très pinot bourguignon comme j'aime, au nez de framboise, note florale pivoine, pointe épice réglisse, fond noyau léger moka. La bouche est corpulente, jolis tanins soyeux, c'est tonique, allez un poil souple, dans une finale tendre, mais toujours tonique. Excellent 92 (17) que ce Beaune, Domaine des Croix Les Bressandes 2017
 
A nouveau joli nez, assez classe, avec une fine réduction grillé/choux, sur la framboise, groseille, bote plus boisé, et épicé, réglisse, girofle, fond moka. La bouche est corpulente, large, ample, à l'attaque avec des tanins soyeux, puis de la fraicheur, c'est acidulé, même bien acidulé, droit, profond, avec une pointe ronce sous-bois, champignon, humus apportant un petit plus de complexité. La finale est fraiche tonique, voir vive et belle persistance pour ce Vosne Romanée, Jean Grivot les Beaux Monts 2010. Excellent 93 (17)
 
Ensuite, mon apport, si à l'ouverture vers 16H, le vin était assez élégant, ce soir à 22H, le fruit, les notes épices girofle et le fond moka, sont dominés par des notes de verdeur, de "végétales" pas nobles, de petit pois, de rafle pas mûr... Décidément, toujours un souci avec ce cru. Au prix de l'époque (55€) on peut l'excuser. Au prix actuel, j'espère qu'ils ont mieux réussi le 2021. AB-Bien 86 (14,5) pour ce Clos des Lambrays 2004.
 
Petite inversion sur la photo car nous commençons par un nez un peu marqué de réduction fumé avant que ne se développe, la framboise, la groseille, les notes épices réglisse puis tabac, boite à cigare, une pointe humus, champignon noble, cèpe sur fond de cuir, whaouh... La bouche est à l'unisson, charpentée, complexe, aux tanins soyeux, denses, c'est puissant et délicat, frais et friand dans sa finale et longue persistance classe. Excellent-Exceptionnel 95 (18) pour ce Chambertin Clos de Beze de Bart 2009
 
Le suivant présente aussi un joli nez mais moins complexe et un peu plus végétale, ronce, sous-bois, le champignon se fait plus salpêtre que cèpe grillé. Bouche droite, plus tendue, tanins moins enrobant et finale bien que longue, moins friande et complexe. Excellent 93 (17) pour ce Chambertin Rossignol Trapet 2007
 
Le vin suivant attaque sur le fumé, l'encre, le graphite, puis le fruit rouge, et les notes ronces nous ramène en bourgogne. La bouche est assez austère, profonde, droite, toujours ce coté encre, et qui évolue un peu pneu chaud dans une finale fraiche et profonde. TB 90 (16) pour ce Nuits Saint Georges Mugnier Clos de la Maréchale 2010.
 
On change ensuite un peu avec un nez de cerise, légèrement kirchée, épicée sur un fond de vieux cuir qui marque. La bouche est corpulente, tanins soyeux, c'est frais avec du volume et une certaine élégance sur le vieux cuir. La finale est fraiche, bien acidulée et longue. Excellent 93 (17) pour ce Barbaresco, Sottimano Cotta 2006
 
Enfin, on finit sur une jolie friandise, avec un nez très bonbon anglais, cerise noire, note d'épice, pointe presque mentholé sur fond léger cuir. Bouche corpulente, fraiche et acidulé, tanins soyeux et jolie finale friande. Excellent 92 (17) pour ce Barbaresco Casina delle Rose Tre Stelle 2019.
 
Un bien joli diner avec Clos de Beze de Bart à la réputation non usurpée :-)
 
Ce WE, diner sympathique avec :

 
Fichier attaché :


Collioure, Domaine Rectorie L'Argile 2021 (vidéo 1:00) : Un nez de fruit jaune, note fenouil presque menthol, pointe foin séchée, garrigue, fond amande, cire d'abeille. La bouche est ronde ample à l'attaque puis de la fraicheur, c'est vif presque, un peu de gaz sans doute, sur la poire, le fruit jaune, note fenouil puis plus menthol, pointe herbe séchée, foin, fond cire d'abeille. La finale est ample, du volume puis fraiche, et jolie persistance. Excellent 92 (16,5)

 
Fichier attaché :


Chateauneuf du Pape, Clos Mont Olivet 2017 (vidéo 2:30) : Un nez séduisant, expressif, prune, cassis, puis fruit rouge, fraise, note épice réglisse, pointe garrigue, fond olive noire et cacao. La bouche est charpentée, ample, tanins soyeux, c'est droit, voir frais, car acidulé, cassis, prune, puis fraise, note épice réglisse, puis plus garrigue, herbe séchée, pointe violette, fond olive noire et cacao. La finale est puissante, mais équilibrée par une fraicheur bienvenue, et belle persistance même si un peu lourd en dégustation pure... Excellent 93 (17,5) Mais A attendre que cela s'apaise car là même à table le 3eme verre se sent...

 
Fichier attaché :


Hermitage, Guigal 2014 (vidéo 4:30) : Un nez évolué, de cassis, note encens, de fumé, d'âtre, pointe olive noire, fond cuir. La bouche est charpentée, droite, profonde, tanins soyeux, c'est frais, acidulé, cassis, note encens, tabac, âtre, fumé, pointe olive noire, fond de cuir. La finale est fraiche, tonique, puissante, profonde et belle persistance. Excellent 93 (17)

 
Fichier attaché :


Volnay, Rebourgeon Mure Caillerets 2021 (vidéo 6:00) : Un nez appétant, de cerise puis sureau, note droite, fraiche de ronce, sous-bois, pointe florale pivoine fond noyau amande caroube. La bouche est charpentée, droite, des épaules servis par des tanins fins et précis, c'est droit, frais, assez sérieux sur la cerise, le sureau, note fraiche ronce, presque rafle, pointe florale pivoine qui allège, fond noyau amande caroube. La finale est fraiche mais bien enrobée, friande et jolie persistance. C'est très bon, Sylvia adore Excellent 93 (17) et un autre 2021 très réussi.
 
Amicalement, Matthieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, Papé, Frisette, starbuck, leteckel, KosTa74, Jean F, Allobroge
16 Jui 2024 17:00 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck