Nous avons 1731 invités et 69 inscrits en ligne

Restaurant Au Fil du Zinc à Chablis

  • Messages : 20014
  • Remerciements reçus 801

enzo daviolo a répondu au sujet : Restaurant Au Fil du Zinc à Chablis

mgtusi écrit: J'avoue également que les bons chablis jeunes me bluffent toujours alors que les âgés, il faut tomber sur une phase qui me plaît. Le mousseron et le miel, personnellement je ne kife pas.


mousseron-miel (moi j'aime sauf si c'est monolithique) mais c'est la phase avant qu'ils soient à maturité. Et il n'y a pas besoin de taper dans les GC pour avoir un message aussi ébouriffant.
#91

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11830
  • Remerciements reçus 1848

jean-luc javaux a répondu au sujet : Restaurant Au Fil du Zinc à Chablis

C'est un peu hasardeux de faire des généralités, ici comme en général.
Parler de la période idéale pour boire les vins de Chablis, sans parler du vigneron (Dauvissat ne se présentera jamais comme Droin) du millésime (13 versus 14 par exemple), du stock personnel en cave , de l'appellation, etc.
Sans oublier la liberté et le plaisir personnels... ;)

jlj
#92
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: chrisdu74, pierrat

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20014
  • Remerciements reçus 801

enzo daviolo a répondu au sujet : Restaurant Au Fil du Zinc à Chablis

la généralité elle concerne les phases réelles Jean-Luc. il ne s'agit pas de dire quand exactement elles se présentent car c'est impossible et dépends des crus, des millésimes et des vignerons avant tout, mais il y a bien trois phases classiques à Chablis (le côté mielleux étant la seconde).
#93

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11830
  • Remerciements reçus 1848

jean-luc javaux a répondu au sujet : Restaurant Au Fil du Zinc à Chablis

enzo daviolo écrit: la généralité elle concerne les phases réelles Jean-Luc. il ne s'agit pas de dire quand exactement elles se présentent car c'est impossible et dépends des crus, des millésimes et des vignerons avant tout, mais il y a bien trois phases classiques à Chablis (le côté mielleux étant la seconde).


Bien entendu et d'accord.
Je disais juste que d'office attendre 30 ans (GC de 86 qui se comporte très bien) ne convenait pas nécessairement à tous les vins de tous les vignerons et tous les millésimes, ni surtout à tous les dégustateurs.

jlj
#94

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18399
  • Remerciements reçus 3297

Eric B a répondu au sujet : Restaurant Au Fil du Zinc à Chablis

Loin de moi l'idée de généraliser. Je suis juste surpris qu'une bonne partie des CR sur les Chablis se fait sur des vins de moins de 10 ans (et je pourrais dire pareil pour Sancerre) alors que la plupart se bonifient au vieillissement.

Eric
Mon blog
#95

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4315
  • Remerciements reçus 1011

HERBEY 99 a répondu au sujet : Restaurant Au Fil du Zinc à Chablis

Jean-Luc
Qui parle d'attendre au moins 30 ans? Ce me semblerait ridicule et qui pourrait le faire? Mais comme Eric je suis aussi étonné que des amateurs boivent si tôt et si vite ces vins qui ont souvent besoin d"un mûrissement conséquent en cave (10 ans minimum) pour exprimer toutes les qualités dont ils sont capables. Mes "expériences" les plus belles se sont faites avec des vins régulièrement plus âgés encore (surtout Raveneau et Dauvissat).
Evidemment j'en bois des plus jeunes car j'en ai encore pas mal et heureusement j'y trouve aussi du plaisir, récemment une Montée de Tonnerre 2010 sur les conseils du vigneron.

Tes réflexions sont frappées au coin du bon sens car tous les amateurs ne sont pas forcément amateurs de vins plus évolués mais les CR sur des Chablis de 20 et davantage ne sont pas très fréquents sur le forum!!
#96
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Paul B.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83245
  • Remerciements reçus 8840

oliv a répondu au sujet : Restaurant Au Fil du Zinc à Chablis

Chers anciens,
Rappelez vous quand même votre première à deuxième décennie d'amateurs ! Vous buviez quoi ?
Car n'allez pas nous désespérer Billancourt !

Un des aspects les plus extraordinaires et donc frustrants de l'univers du vin reste ce point de bascule que parvient à opérer ce produit entre le moment de plaisir et celui de l'émotion, entre l'immédiat d'une bonne bouteille et la complexité d'un grand vin à point.
C'est la responsabilité de ceux qui nous ont devancé dans leur parcours que de faire comprendre aux plus jeunes de faire l'effort d'attendre afin de ne pas s'interdire de vivre ces grands moments de mémoire face aux vins aboutis.

Mais clairement pour celui qui débute et qui n'a pas la chance d'être né dans une famille où les aïeux lui ont facilité le travail, bordel ce que c'est dur !
Car en attendant, on boit quoi ?

C'est dans ces moments là que tout le génie d'LPV me saute aux yeux.
Car sans un Galinsky, sans un Gti, sans mon Al', sans l'Enzo, sans Rachid et sans un paquet d'anciens qui m'ont devancé sur la route et emmené sur leurs traces, jamais je n'aurais pu comprendre le centième de ce que leur générosité m'a permis d'apprendre.

Écoutez ceux qui savent.
Transmettez à ceux qui débutent.
Tout ça autour d'un verre et pas que de discours qui peuvent donner l'impression d'agiter la gourde pleine à un assoiffé dans le désert.
Laissez le temps au temps. Le partage le permet ! Et un jour qui se rapprochera bien vite, vous serez celui qui fera profiter les jeunes. De son savoir, de ses conseils et de grands vins à point.

Amicalement,
Oliv
#97
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PBAES, Jean-Paul B., Eric B, Galinsky, enzo daviolo, Axone35, A42T, HERBEY 99, daniel popp, Psylo, sebus, Frisette, GAET, leteckel, LoneWD, Damien72, Kumquat, Kiravi, Bobo1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18399
  • Remerciements reçus 3297

Eric B a répondu au sujet : Restaurant Au Fil du Zinc à Chablis

Car en attendant, on boit quoi ?

Des (bons) muscadets, des picpouls, des chitrys, des (bons) aligotés, des trocken allemands...

Eric
Mon blog
#98

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11830
  • Remerciements reçus 1848

jean-luc javaux a répondu au sujet : Restaurant Au Fil du Zinc à Chablis

Mes "expériences" les plus belles se sont faites avec des vins régulièrement plus âgés encore (surtout Raveneau et Dauvissat).

Ben voilà Rachid! ;)
En mettant "surtout Raveneau et Dauvissat" ( même si j'aurais mis " surtout Dauvissat et Raveneau"...), tu confirmes qu'il y a des domaines où c'est différent; où les phases de fermeture sont moins étalées, où les vins peuvent être plus vite prêts.
Et bien entendu idem pour les millésimes, les climats, etc

Et bien entendu d'accord avec Olivier.

J'ajoute encore un point important (et puis j'arrête :) ):
C'est d'autant plus difficile pour ceux qui boivent une bouteille en famille (fût-elle de deux...) tous les soirs, qui reçoivent les enfants et beaux-enfants tous les dimanches.
On fait quoi? On leur sert du muscadet, du picpoul ou du Greco bianco tous les dimanches??? B)

jlj
#99

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20014
  • Remerciements reçus 801

enzo daviolo a répondu au sujet : Restaurant Au Fil du Zinc à Chablis

Pour moi il y a des muscadet qui méritent impérativement d'être attendus.
je ne crois pas qu'il y ait que raveneau et dauvissat qui soient si différents ni les phases de fermetures moins étalées, d'ailleurs jeune un raveneau c'est souvent peu bandant.
#100

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18399
  • Remerciements reçus 3297

Eric B a répondu au sujet : Restaurant Au Fil du Zinc à Chablis

D'accord pour les muscadets. Mais il y en a qui sont faits pour être appréciés jeunes.

Eric
Mon blog
#101

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1831
  • Remerciements reçus 1911

leteckel a répondu au sujet : Restaurant Au Fil du Zinc à Chablis

Tout ça autour d'un verre et pas que de discours qui peuvent donner l'impression d'agiter la gourde pleine à un assoiffé dans le désert.

Excellent ! (tu) :DD
Sinon, il me semble (mais je reconnais que mon expérience des vieux chablis est très limitée) que les vins de Droin se goûtent quand même souvent (très) bien jeunes!

ArnoulD avec un D comme Dusse
#102

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1406
  • Remerciements reçus 328

GAET a répondu au sujet : Restaurant Au Fil du Zinc à Chablis

Oliv,

Le sage a parlé ! Et même bien parlé.
Gaëtan
#103

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1077
  • Remerciements reçus 1003

Jean-Paul B. a répondu au sujet : Restaurant Au Fil du Zinc à Chablis

oliv écrit: Chers anciens,
Mais clairement pour celui qui débute et qui n'a pas la chance d'être né dans une famille où les aïeux lui ont facilité le travail, bordel ce que c'est dur !


Après, il y a deux autres étapes aussi un peu dures.
La première, c'est quand tu achètes un vin et que CellarTracker te dit que la fin de la plage de maturité se situe au-delà de ton espérance de vie.
La seconde, c'est quand tu achètes un vin et que CellarTracker te dit que la fin le début de la plage de maturité se situe au-delà de ton espérance de vie. ::oups::

Jean-Paul
#104

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3421
  • Remerciements reçus 842

didierv a répondu au sujet : Restaurant Au Fil du Zinc à Chablis

Mais clairement pour celui qui débute et qui n'a pas la chance d'être né dans une famille où les aïeux lui ont facilité le travail, bordel ce que c'est dur !
Car en attendant, on boit quoi ?

Laissez le temps au temps. Le partage le permet ! Et un jour qui se rapprochera bien vite, vous serez celui qui fera profiter les jeunes. De son savoir, de ses conseils et de grands vins à point.

Amicalement,
Oliv


Oliv tu as posé la question et donné la réponse.
On boit quoi?
Ben au début des bouteilles moins chères et de garde moindre, mais en même temps on met de côté des bouteilles pour plus tard.
Et si on s'intéresse vraiment aux vieux vins il y a les enchères, Le Bon coin, ebay et les anciens
Mais avant tout il faut être patient.
20, 25 ou 30 ans c'est vite passé.

Didier
#105

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 655
  • Remerciements reçus 13

viny95 a répondu au sujet : Restaurant Au Fil du Zinc à Chablis

Bonjour a vous tous et toutes .

Hier j ai eue le grand plaisir d y manger
Nous arrivons en retard :huh: car on sortait du Domaine de l enclos .

L accueil est vraiment chaleureux la salle est pleine
on nous installe au fond , l endroit est parfait
on commande 2 menus a 37e et un Chablis de Raveneau 2014
qui se boit très bien la robe est d un jaune dorer foncer
le nez sur les agrumes avec une bouche salin iodé un très bon chablis .













Voila pour moi un très bon repas ou le service y est parfait les mets sont excellents
avec de bonnes portions bref un très bon moment passer a table et en un mot
j ai vraiment hâte d y retourner ::turn::

@micalement fabrice %tchin
#106
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Galinsky, DUROCHER, Garfield

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83245
  • Remerciements reçus 8840

oliv a répondu au sujet : Un superbe dîner au Fil du Zinc à Chablis

Un superbe dîner au Fil du Zinc




Cette année, deux de mes punks sont restés à la gare, dûment remplacés par une paire de Gunthards et un petit jaune sans gilet.
Ils manqueront donc cette étape désormais incontournable de notre séjour annuel à Chablis qu'est devenue le Fil du Zinc.

Et c'est peu de dire combien ce restaurant est enthousiasmant !
Pour la qualité de sa cuisine, précise, moderne sans modernisme artificiel, technique sans chichi ni épate, calibrée idéalement pour éviter le si détestable effet bouchée qui me fout si souvent en rogne.
Ici pas de virgules d’esthétique ou de shampoing d’ego dans les assiettes, des produits et du goût !

Et à tous les LPViens curieux qui auront un jour la chance de s'attabler au Fil du Zinc avec un peu de temps devant eux, je recommande vraiment de poser les ego, les attentes, les noms à faire et les a priori au vestiaire et de laisser carte blanche au patron, Fabien Espana.
Ce garçon a tout compris au monde de la restauration pour amateurs de vin, respectant les producteurs, les clients et la cuisine qu'il sert en proposant des accords d'une rare intelligence.
Il maitrise sa carte comme je l'ai rarement vécu, avec une intimité simple et un contact avec les vignerons qu'il sait défendre et avec le client qu'il sait respecter et qui se traduit par des discussions passionnantes, ouvertes d'esprit, curieuses et sans jamais imposer ses goûts.
Il sait vous claquer des découvertes, transcender les réputations d'appellations en vous sortant des rapports qualité prix redoutables sans pousser à la conso, le tout dans une atmosphère simple et décontractée, sans jamais verser dans le revers du pesant ni du copinage faux-cul avec le client.

Le genre d'adresses comme on rêverait d'en trouver partout en France !






Gnama gnama, concombre mariné au yuzu



Domaine François Raveneau, Petit Chablis, 2014



Robe toute claire, à peine teinté.
Nez précis et délicat, parfait compromis de notes florales et minérales d'une grande finesse et précision.
Bouche ciselée absolument géniale de tenue et d'expression, sur une trame acide énergique et racée d'une grande force motrice. Le vin s'exprime sur un pointu frais et fuselé brillant de contrôle, conciliant fraîcheur désaltérante d'une acidité parfaitement intégrée et une vraie force d'expression avec une matière qui a du fond, sur des goûts délicatement citronnés et pierreux.
Finale scintillante et nerveuse, irrésistible de plaisir et de classe et qui appelle la soif.
Chapeau bas !! oo,



Beignet au boudin noir



Domaine Paul & Marie Jacqueson, Bouzeron Les Cordères, 2016



Robe jaune grisée très peu teintée.
Nez pur et franc, sur les fleurs blanches, le citron jaune, un petit côté anisé et de notes crayeuses très agréables.
Jolie attaque tonique, sur une acidité bien présente et qui propulse une matière agréable, offrant un certain volume et beaucoup de fraîcheur.
Goûts délicats en phase avec le nez, un peu plus sur le minéral peut-être.
La finale est en revanche totalement inexistante, le vin s'abimant un peu dans un côté presque plat qui ferme un peu tôt l'envol.
Mais j'aime beaucoup quand même, même s'il n'a pas la cohérence ébouriffante du Raveneau !



Autour de l'asperge, culatello, sauce moutardée



Domaine Vincent Dancer, Bourgogne blanc, 2015



Robe jaune paille.
Nez d'un grand classicisme et d'une totale maîtrise, quand l'élevage bois est perçu mais qu'il soutient le fruit (fruits jaunes léger, fleurs blanches) sans s'imposer ni l'épuiser. C'est très pur, classe et plein de gourmandise.
Bouche délicieusement facile, sur un volume plein mais bien droit, parfaitement porté par une acidité mûre remarquablement intégrée et qui donne au vin une assise et un rythme très agréable.
Ajoutez une grande précision et pureté aromatique, signes là encore d'une parfaite maitrise de l'élevage et pas besoin de vous dire que des chardonnay de ce niveau, on aimerait en croiser plus souvent.
La finale est juteuse et pleine de relance, appelant à se resservir avec avidité.
Un petit délice ! (tu)

Et v'lan, Fabien nous refait le plan du Saint Aubin 2015 d'Hubert Lamy de l'an dernier.
Si ce coup là, on était bien en Côte de Beaune, personne n'a misé un kopeck sur le millésime.
Une entrée de gamme de compétition !




Maquereau mariné, galette de pois chiche, pomme de terre au Masala

Plat brillant où le croquant de la galette répond au fondant du maquereau dans un chaud froid génial, la pomme de terre épicé apportant fondant et le petit twist aromatique qui emporte l'ensemble !
Bravo ! oo,



Domaine Albert Mann, Pinot noir Grand P, 2013



Robe violacée et profonde d'une grande concentration.
Nez mat sur les fruits noirs, avec de la droiture et un côté sérieux qui manque d'expressivité.
Bouche puissante, d'une grande densité de matière mais que je trouve un peu sévère, avec un côté brut d'extraction, manquant de confort et de déliés.
L'aromatique restant comme comprimée, sur un fruit noir qui tirerait presque sur la syrah de granit, j'ai peine à situer ce vin et surtout à prendre du plaisir face à ce bloc masculin et anguleux.
Mais ouf, je suis pas seul, Marc est là pour me soutenir car l'Enzo est déjà en train de hululer au fragile qui comprend rien à la grandeur de la mâche des vins qu'ont du fond.
J'ai bien conscience que je suis pas en train d'arranger ma réputation d'intolérant notoire au palais pénible mais j'y peux rien. J'ai beau y revenir, le réchauffer ou l'aérer, ce vin dont je reconnais les qualités de constitution me laisse totalement froid.
Bon, à la fois, au vue des prix de sortie domaine, quitte à ce qu'un miracle arrive un jour et que je fasse ma révolution copernicienne, autant que ce soit sur un domaine ou un secteur qui satisfassent mon banquier. ::oups::
Je passe la main aux copains pour qu'ils décrivent leur plaisir car je suis passé totalement à côté des mérites de cette bouteille.
A revoir.



Gâteau de ris de veau, oignon, jus de homard

Autre plat d'un niveau ** remarquable de maîtrise par son jeu de texture sur le fondant et par son puissance de goûts.
Brillant !



Château des Tours, Côtes du Rhône, 2013



Robe rubis tuilée clair.
Nez qui ne laisse pas 5 secondes de doute sur la provenance, déroulant la gourmandise classique de la maison, compromis de notes d'orange sanguine, de fraise poivrée mentholée, de cendre, de réglisse avec un peu d'alcool.
Après le pinot alsacien, là, c'est sûr, ça cause !
La bouche est gourmande à souhait, sur un jus doux avec une petite sucrosité gourmande bien portée par une acidité agréable. L'ensemble est lascif et suave, très facile, sur des goûts de fraise, de poivre, d'agrumes.
Bon, vu que je suis déjà le pisse froid de service, autant en profiter... car j'ai un peu de peine à suivre le réchauffement qui accentue l'alcool et crée un point d’écœurement face à ce côté froufroutant. En gros, un verre ça va mais pas plus.
Alors bien sûr, si tous les vins pouvaient avoir cette évidence, personne ne serait contre cette forme de garantie de plaisir.
Mais si j'aime bien savoir ce côté évident et consensuel accessible dans ma cave, je n'en boirais pas des litres non plus.
Finale douce, totalement sur le fruit, sans tanins mais un peu chaleureuse quand même.
Je chipote mais c'est très bon quand même.



Canette de Chalans au BBQ, endive, purée de carotte au cumin



Fromages, confiture de pissenlit



Eric Bordelet, Poiré Authentique



Robe jaune grisée.
Nez sur la... poire, le citron jaune, une pointe de bretts (étable) pas écœurante.
C'est la bouche qui est bien plus intéressante, proposant une très grande acidité qui tranche dans une sucrosité fraîche très agréable offrant un équilibre désaltérant portée par une finale légèrement tannique qui fait saliver par son petit côté astringent.
Bien pour conclure un repas long.



Fraise, rhubarbe, bavarois au kirsh

Comme très souvent, la qualité des desserts au Fil du Zinc est remarquable !
Fraîcheur et précision des goûts, avec un bavarois magnifique de gourmandise.




Quelle superbe soirée ! :jump:
Le genre de moments entre amis comme on les adore sur LPV, ouvert d'esprit, pétulant, gueulard parfois quand on est pas d'accord (je devrais jamais sortir sans mon Santa !).
Et au final, du bonheur et du plaisir, rien que du plaisir.

Mimi, t'es prévenue, tu pourrais bien prendre cher l'an prochain.
Parce que la gentillesse et la générosité, à ce niveau là, ça mérite une revanche ! oo,


Merci à Fabien et toute l'équipe du Zinc comme à ma bande de copains pour ce moment d'exception.
Bisous aux absents, y'en aura d'autres pour rattraper ceux-là !

Oliv




Crédit photos Philippe Ricard
#107
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, PBAES, aquablue, Galinsky, enzo daviolo, jean-luc javaux, Gibus, Marc C, peterka, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, TIMO, Agnès C, sebus, starbuck, leteckel, Pins, Damien72, ysildur, Garfield

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6077
  • Remerciements reçus 1734

Marc C a répondu au sujet : Un superbe dîner au Fil du Zinc à Chablis

Rien à ajouter au compte-rendu d'Oliv, si ce n'est que comble du bonheur, tous les vins nous ont été servis à l'aveugle. Une très très belle série de blancs avec au final le Raveneau en tête pour ce qui me concerne. Très content d'avoir goûté les deux rouges qui m'ont confirmé que je n'avais pas besoin de prospecter dans ces directions : je n'ai rien compris au Mann qui m'a laissé de marbre et le Reynaud est déjà dans le trop pour moi. C'est toujours mieux de ne pas être seul dans ces cas là, histoire de ne pas se sentir comme Bill Murray dans Lost in Translation...

Je ne connaissais l'endroit que de réputation et j'ai été franchement enthousiasmé tant par la cuisine que l'ambiance. Si je passe à nouveau dans le secteur, ce sera un stop obligé ! Encore merci à toute l'équipe et à notre très très généreuse amphitryon.

Marc
#108
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18399
  • Remerciements reçus 3297

Eric B a répondu au sujet : Un superbe dîner au Fil du Zinc à Chablis

Ils sont étonnants, les beignets : on dirait des galets.

Eric
Mon blog
#109

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83245
  • Remerciements reçus 8840

oliv a répondu au sujet : Un superbe dîner au Fil du Zinc à Chablis

Exactement le visuel en effet, entre le galet et l’œuf de merle.
#110

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11830
  • Remerciements reçus 1848

jean-luc javaux a répondu au sujet : Un superbe dîner au Fil du Zinc à Chablis

Rien à ajouter au comte-rendu d'Oliv,

C'est toujours un bon plan de le laisser dégainer le premier... ;)

Le Fil du Zinc, j'irais chercher les commandes à Chablis rien que pour y passer quelques heures; c'est effectivement toujours un bon moment de gastronomie, tant que de convivialité.

jlj
#111

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1843
  • Remerciements reçus 996

dt a répondu au sujet : Un superbe dîner au Fil du Zinc à Chablis

Bravo !
Et honnêtement, c'est rafraichissant de voir certains CR où les hôtes ne vont pas uniquement dans ce restaurant pour y boire des vins de Raveneau, Dauvissat ou Coche Dury (bon il y avait un Raveneau mais le petit Chablis...) :)

Denis
#112
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, HERBEY 99

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18753
  • Remerciements reçus 2281

mgtusi a répondu au sujet : Un superbe dîner au Fil du Zinc à Chablis

C'est au Fil du Zinc où j'ai dégusté les meilleures préparations de maquereau.

Dire qu'il y en a certains qui veulent que seuls les poissons "nobles" aient droit de cité au restaurant !

Michel
#113

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6077
  • Remerciements reçus 1734

Marc C a répondu au sujet : Un superbe dîner au Fil du Zinc à Chablis

Le plat de maquereau est vraiment très bon. Une réussite assurément, et au-dessus de n'importe quel plat à base de sole ! Je mets une deuxième bûche au feu pour soutenir Michel B)

Marc
#114

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18753
  • Remerciements reçus 2281

mgtusi a répondu au sujet : Un superbe dîner au Fil du Zinc à Chablis

D'ailleurs whoswho1932 (Nico) m'a donné une superbe et simplissime recette de maquereau confit que je n'ai pas encore pu tester.

Michel
#115

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5829
  • Remerciements reçus 2973

Frisette a répondu au sujet : Un superbe dîner au Fil du Zinc à Chablis

Il est bon notre Nico, mais par contre qu'est ce qu'il est chiant à écrire son pseudo...n'est ce pas Michel !

Flo (Florian) LPV Forez
#116
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: mgtusi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18753
  • Remerciements reçus 2281

mgtusi a répondu au sujet : Un superbe dîner au Fil du Zinc à Chablis

Frisette écrit: Il est bon notre Nico, mais par contre qu'est ce qu'il est chiant à écrire son pseudo...n'est ce pas Michel !


At the matter of fact

Michel
#117

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20014
  • Remerciements reçus 801

enzo daviolo a répondu au sujet : Restaurant Au Fil du Zinc à Chablis

Ton message d'intro est parfait Oliv, je partage à 100%.
A part nos deux nico, il ne manquait que Rachid, partie remise l'année prochaine dans ce superbe endroit où en dehors de la cuisine remarquable, cohérente du début à la fin sans superfétatoire, on a le plaisir de pouvoir goûter sans a priori à l'aveugle grâce au professionnalisme de Fabien, un vrai grand passionné.

perso, dans les blancs, seul le bouzeron ne m'a pas plu, je l'ai trouvé terne (effet de séquence aussi avec le remarquable petit chablis de Raveneau), sans relance et avec une finale très courte. Les deux autres vins d'entrée de gamme étaient remarquables, digne d'appellation plus prestigieuses.
Lorsqu'on a un palais normalement constitué :DD , le pinot alsacien de Mann est surement celui qui m'a le plus impressionné dans les quelques pinots alsaciens goûtés. Une matière remarquable, beaucoup de précision et sans manquer de finesse. impossible pour moi de le voir en Alsace, par contre il ne faisait aromatiquement aucun doute qu'il s'agissait d'un pinot (mais où?). Dommage que le prix ne soit pas un cadeau car il y a vraiment du vin.
#118
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Psylo

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 590
  • Remerciements reçus 909

bassaler a répondu au sujet : Restaurant Au Fil du Zinc à Chablis

Prélude à un week-end bourguignon toujours attendu avec impatience, une halte salvatrice en terres icaunaises, à la fois pour couper la route entre Normandie et Côte d’Or mais également pour se restaurer. Comme depuis 2 ans maintenant, le choix est vite arrêté, à Chablis, au restaurant au Fil du Zinc.


Repas classique entrée-plat-dessert, pour un prix modique (33 €), avec à la clé le triplet qualité / présentation / service. Cerise sur le gâteau, une superbe carte des vins, très orientée dans le Chablisien.
Au menu :


Terrine de pintade et foie gras / Gelée de volaille
Alliance très réussie de la tradition bistrotière (terrine) et de l’élégance et du goût (foie gras). Présentation très graphique qui met les papilles en émoi. Belle entrée en matière



Canard challandais / Betterave / Figue grillée / Sauce au vin rouge
Quelle viande cuite à la perfection, respectant le grain et le « jus » du canard, accompagnements en contre-point avec un côté terrien (betterave) mais élégant, une fine sucrosité justement mesurée (quenelle d’oignons confits) et une aromatique fruitée (figues). Excellent


Poire / Dacquoise / Caramel / Crème pâtissière
Croustillant de la dacquoise, velours de la crème pâtissière, sucre fin du caramel et acidité de la poire. Grande association de saveurs pour ce dessert très réussi


Pour accompagner ce repas, nous avons choisi un Chitry, Vau du Puits 2015, Olivier Morin : avec l’adoubement de Fabien Espana, ce choix s’est révélé gagnant, et plus que judicieux. Un nez immédiat, gourmand et déjà gouleyant, sur la griotte noire bien juteuse, des fragrances fumées élégantes, une pointe de grain tannique fin. Bouche qui pourrait paraître fine et acidulée, mais ce vin est un « faux maigre ». Le fruité est soyeux, les tannins sont veloutés, l’ensemble étant porté par une acidité presque épicée. En fin de bouche, on décèle une empreinte saline très vineuse, avec de la mâche, un glycériné velouté et une vraie gourmandise. Revenons à cette première impression de légèreté, vite démentie par un accord particulièrement réussie avec la chair tendre et finalement assez musclée du canard. Le concerto était parfait ! Petite appellation, mais (encore une fois) un grand plaisir à la clé. Excellent +

Confirmation de l’excellence de l’adresse dans un esprit « Bistrot chic ». Carte renouvelée pour notre plus grand plaisir. Une adresse incontournable pour notre prochaine visite sur Chablis (vivement le début de l’année 2020 !).
#119
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, dfried, PBAES, Jean-Bernard, Eric B, Gibus, A42T, Jean-Loup Guerrin, TIMO, Frisette, GAET

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11830
  • Remerciements reçus 1848

jean-luc javaux a répondu au sujet : Restaurant Au Fil du Zinc à Chablis

Rien qu'à lire les CR du Fil du Zinc, j'entends les grands éclats de rire de Fabien qui résonnent...
Merci!

jlj
#120
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120starbuck