Nous avons 1237 invités et 72 inscrits en ligne

New LPV Paris : Saint-Emilion : Un bien Beau-Séjour en coup de Canon à Soutard

  • Messages : 1264
  • Remerciements reçus 1174

vivienladuche a créé le sujet : New LPV Paris : Saint-Emilion : Un bien Beau-Séjour en coup de Canon à Soutard

Les premiers frimas d’automne et d’autres circonstances amputant notre joyeux groupe d’un certain nombre de fidèles compagnons, c’est à 7 que nous nous retrouvons ce jeudi soir dans notre QG du 10ème arrondissement au John Viande.
A noter que les 2 kg de côte de bœuf fort goûteuse ont admirablement accompagné le thème du jour, préparé aux petits oignons par l’un de nos fins connaisseurs ès Bordeaux, Maître YR. On aurait piqué ou revendiqué mon os que j’ai rongé jusqu’à la plus indicible miette de chair que j’aurais grondé et sauté à la gorge du premier venant comme l’affreux roquet que je suis… :evil: 8-x zX

Petit comité, nombre raisonnable de bouteilles, délicieuse cuisine pour carnassiers, bonne humeur habituelle. Que demander de plus ??? La description des vins bien entendu, et ceux-ci ont été très à la hauteur de nos attentes +++ (tu) (tu) (tu)


New LPV Paris présente :


Saint-Emilion : Un bien Beau-Séjour en coup de Canon à Soutard




Paire n°1

Vin n°1 :
La robe est à teinte violine brillante. Le nez présente de belles notes de cacao frais, de fruits sombres, de fruits noirs, de bois précieux. La bouche est de très bel équilibre, avec un très beau jus, une belle matière de bonne densité. On y retrouve une belle fraîcheur avec une fine acidité, puis des notes de bois précieux, un peu de tabac, une sensation terrienne un peu graphitée. Un vin de très jolie longueur. C’est très très bon pour commencer !!! Très bien +

Vin n°2 :
La robe est violine plus sombre, dense. Le nez est concentré, sur de fines notes de fruits des bois, parfum raffiné. La bouche est de superbe complexité, elle est séveuse, avec beaucoup de mâche, un superbe jus, des fruits rouges et noirs, devenant presque fourrés dans un fin chocolat, un léger moka. Le jus est sapide, gourmand, frais, un léger menthol, une superbe longueur. Grande digestibilité pour ce superbe vin très abouti. Très bien ++ / excellent

Il s’agit de :
Château Le Châtelet – Saint-Emilion Grand Cru 2005 – Réserve du Château
Déclassé en 1996, reclassé en 2012, ce cru de nouveau grand cru classé est l’un des plus petits de Saint-Emilion, avec un vignoble d’à peine plus de 3 hectares, magnifiquement situé entre Beau-Séjour Bécot et Clos Fourtet.
Château Moulin Saint-Georges – Saint-Emilion Grand Cru 2003
L’autre propriété de la famille Vauthier d’Ausone



Vin n°3 (servi seul)
La robe est très très sombre, opaque, dense. Le nez est ultra concentré, d’une précision aromatique redoutable, c’est une essence de fruits noirs et de fruits des bois. La bouche est redoutable d’équilibre : elle est en impose par sa magnifique puissance maîtrisée, par son fruit savoureux, ses tanins mûrs et délicats. C’est un vin complet, grandement abouti, d’une profondeur colossale, avec un jus somptueux au toucher de bouche. C’est également salin, finement crayeux et d’immense longueur. C’est un vin éblouissant, très jeune encore, au tout début de son apogée, à goûter sur les 30 prochaines années. Grand vin déjà

Il s’agit de :
Château Beau-Séjour Bécot – Saint-Emilion Premier Grand Cru Classé 2005
Indéniablement l’un de mes châteaux préférés



Paire n°2

Vin n°4 :
La robe est opaque, trouble, sombre, mais bien brunie. Un nez plein, de fruits sombres légèrement compotés, de boîte à cigare, de tabac brun, de cèdre, de menthol. La bouche présente une superbe texture, le vin est profondément marqué par un côté très sanguin, hémoglobine même, avec une touche terrienne carbonée ferreuse. Dans cette grande complexité, on retrouve de subtiles épices comme la noix de muscade, le paprika doux. Voici un vin de grande sève, abouti dans son expression, idéalement à point aujourd’hui, à la fois délicat mais charpenté, d’immense longueur. Voilà l’archétype du grand Saint-Emilion à parfaite maturité. Grand vin

Vin n°5 :
La robe est grenat soutenu. Le nez est moins complexe que son acolyte, avec néanmoins un joli fruit, du tabac blond. La bouche est de jolie matière, là aussi la complexité est moindre, mais c’est un vin tout en sobriété, assez cistercien avec un très joli fruit, des notes de tabac blond, une petite note vanillée et néanmoins une belle allonge. Très bien (+)

Il s’agit de :
Château Canon La Gaffelière – Saint-Emilion Grand Cru Classé 1989
L’un des autres grands châteaux que j’apprécie, les cousins font aussi de magnifiques vins en Teutonie à Schwaigern…
Château Grand Pontet – Saint-Emilion Grand Cru Classé 1998
Première rencontre pour moi avec ce château



Paire n°3

Vin n°6 :
La robe est dense, sombre. Le nez est puissant, sanguin, terrien, très fruité, de haute maturité. La bouche est de haute densité, sur un style riche, mûr, solaire, là encore avec une grosse matière. On y retrouve des fruits sombres et noirs presqu’en compote, avec là aussi une profonde sensation terrienne et une superbe présence épicée. C’est un très beau vin de gastronomie, séveux et de superbe longueur. Très bien ++ / excellent

Vin n°7 :
La robe est sombre et très soutenue. Le nez est d’une magnifique pureté aromatique, de grande complexité, un vrai ravissement pour moi de plonger mon nez dans le verre. La bouche présente un jus absolument savoureux de très grand équilibre et d’une précision admirable. Que c’est bon un grand Saint-Emilion à maturité : la trame est aboutie, le jus est délicat, raffiné et très fin. La matière est aujourd’hui finement amadouée. Les tanins sont absolument tip top. Le fruit est toujours présent tout au long du parcours en bouche, accompagné par de belles épices, avec une délicieuse acidité en fin de bouche qui vient vivifier l’ensemble et lui redonner de la tonicité. Immense longueur. Grand vin. Il y a quand même une sensation familière entre les deux flacons, par les épices notamment…

Il s’agit de :
Château Soutard – Saint-Emilion Grand Cru Classé 1989
Château Soutard – Saint-Emilion Grand Cru Classé 1985

Et là encore, domaine dont j’ai toujours hautement apprécié les vins, j’y ai par ailleurs fait une magnifique visite l’an passé



Extra ball susucre

Parce que ce n’est pas possible de terminer une telle soirée sans un beau liquoreux…

Vin n°8 :
La robe est presque ambrée, lumineuse. Le nez présente un botrytis pur et prégnant, avec de belles notes de fruits secs, d’orange confite, puis de fruits confits. Ce magnifique botrytis se retrouve en bouche, conférant au vin un côté sphérique, aérien, une magnifique fraîcheur, le tout combiné avec un corps de grande classe, avec une finesse des arômes absolument remarquable, le tout côtoyant de nobles épices telles que le safran et le curry doux. L’acidité de grande justesse rend ce vin délicat et raffiné d’une digestibilité et d’une buvabilité exquises. La longueur et la rémanence sont formidables. Magnifique vin. Grand vin

Il s’agit de :
Château Coutet – Barsac – Premier Cru Classé 1990
Petit clin d’œil au Coutet de Saint-Emilion…




Le débrief

Deux mots : high level !!!!

Il est assez rare pour le souligner ces derniers temps, enfin une soirée où toutes les bouteilles se sont bellement tenues et surtout à la hauteur de leur réputation. Le marqueur récurrent était d'ailleurs : bouteilles vides!!! (et crachoir vide également...) :DD

Mon top 3 :
Beau-Séjour Bécot 2005 : diabolique, un potentiel énorme, mais déjà presqu’au zénith
Soutard 1985 : l’aristocratie, dans ce qu’elle a de plus belle, en pleine force de l’âge
Canon La Gaffelière 1989 : terre et roi sont un !!!


A part : magnifique Coutet 1990, il est absolument sur l’Olympe actuellement
Il vieillira sûrement encore bellement, mais il est tellement irrésistible et abouti aujourd’hui


Un petit coup de gueule pour terminer. :dash:
Je n’ai que quelques mots à dire. Gardez vos grands Bordeaux et buvez-les à maturité. oo, oo, oo, :kiss: :kiss: :kiss:
J’en ai assez de lire certains tabasser inopportunément des vins bus dans leur jeunesse à un âge et à un stade parfaitement inadaptés. Dans ces cas-là, buvez d’autres choses, ou bien achetez des vins d’un âge révolu si vous ne souhaitez pas attendre le temps nécessaire. On trouve en ventes aux enchères (et elles sont nombreuses) de beaux châteaux dans de beaux millésimes à des prix bien inférieurs à ce que se vendent les 2010, les 2015 ou les 2016. Les vins des décennies 80 et 90 sont encore accessibles pour une bonne majorité des millésimes.
Sinon abstenez-vous !!! Stop au Bordeaux bashing. :cartj:


Rendez-vous en terre inconnue à Beaune à la fin du mois avec Maître Seb !!! ::oups::


Portez-vous bien ++++
#1
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, oliv, milleret, tht, matlebat, didierv, Gibus, sideway, bertou, podyak, bonaye, lutembi, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, Vaudésir, DUROCHER, condorcet, ols, Frisette, GAET, starbuck, farandolier, FlavFirst, Damien72, DaGau, Pattricio, éricH, Yoannc, Djcomix

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3425
  • Remerciements reçus 847

didierv a répondu au sujet : New LPV Paris : Saint-Emilion : Un bien Beau-Séjour en coup de Canon à Soutard

Je n’ai que quelques mots à dire. Gardez vos grands Bordeaux et buvez-les à maturité. oo, oo, oo, :kiss: :kiss: :kiss:

Tu prêches à un convaincu mon cher Vivien

J'espère que tu as gardé des forces pour la suite. La régie me glisse que le we va être chaud patate.
Attention le Cul de Beaujeu et les Monts Damnés y de la pente.

Didier
#2
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: vivienladuche

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 289
  • Remerciements reçus 174

farandolier a répondu au sujet : New LPV Paris : Saint-Emilion : Un bien Beau-Séjour en coup de Canon à Soutard

vivienladuche écrit: Un petit coup de gueule pour terminer. :dash:
Je n’ai que quelques mots à dire. Gardez vos grands Bordeaux et buvez-les à maturité. oo, oo, oo, :kiss: :kiss: :kiss:


Tout à fait, cela se trouve Sociando-Mallet 2007 sera bon dans 10 ans :whistle:
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4589
  • Remerciements reçus 1760

Vaudésir a répondu au sujet : New LPV Paris : Saint-Emilion : Un bien Beau-Séjour en coup de Canon à Soutard

farandolier écrit: Tout à fait, cela se trouve Sociando-Mallet 2007 sera bon dans 10 ans :whistle:



Fort heureusement Vivien parle de grands Bordeaux : zX
#4
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: TIMO, vivienladuche, FlavFirst

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2352
  • Remerciements reçus 1494

matlebat a répondu au sujet : New LPV Paris : Saint-Emilion : Un bien Beau-Séjour en coup de Canon à Soutard

C'est François qui serait content de lire ça :-)
Et oui Soutard 89 et 85 sont de très belles bouteilles, je suis bien d'accord
Amicalement, Matthieu
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4589
  • Remerciements reçus 1760

Vaudésir a répondu au sujet : New LPV Paris : Saint-Emilion : Un bien Beau-Séjour en coup de Canon à Soutard

Merci pour ton superbe titre et CR Vivien (tu) qui m'a fait vivre la soirée que j'ai du déclinée faisant parti des amputés (pas tout de suite, je blague ):D , mon Moulin Saint-Georges aurait permis de faire une autre paire, dommage.
Je me rattraperai pour la prochaine A Beaune toute.
Stéphane
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2653
  • Remerciements reçus 114

milleret a répondu au sujet : New LPV Paris : Saint-Emilion : Un bien Beau-Séjour en coup de Canon à Soutard

"" Et oui Soutard 89 et 85 sont de très belles bouteilles, je suis bien d'accord ""

Le temps des belles affaires dans les premières foires aux vins ...Soutard 89 était présent en quantité sur Grenoble ....la même année et au même endroit des palettes de Las Cases 88 .
L'année 2019 approche ...30 ans .

"" Je n’ai que quelques mots à dire. Gardez vos grands Bordeaux et buvez-les à maturité."" ...

Vivien , c'est plus facile pour toi ...c'est ce qui était enseigné dans toutes les facs de Pharmacie !! Mais à l'époque on pouvait se permettre de tout acheter par caisses de 12 et souvent des palettes complètes : Las Cases 88 - Soutard 89 ..même une petite caisse de 12 Petrus 82 à 240 frs ht pièce chez Duclot ...mais bon de nos jours , pour ce prix on a encore accès à un autre grand vin Sociando -Mallet ....
#7
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: gertrude

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 578
  • Remerciements reçus 161

bonaye a répondu au sujet : New LPV Paris : Saint-Emilion : Un bien Beau-Séjour en coup de Canon à Soutard

Pas grand chose à ajouter au CR très détaillé de Vivien si ce n'est qu'à l'issue de la dégustation, tous les participants étaient d'accord pour considérer qu'il n'y avait rien à jeter !
Il faut souligner l'excellence de Beau-séjour Bécot 2005 qu'il faudrait pouvoir regoûter dans 10 ou 20 ans quand il aura atteint sa plénitude.
C'était le cas de Soutard 89 et 85, le 89 sur la finesse et le 85 sur la longueur, le second avec une robe plus soutenue.
Deux superbes bouteilles qui remontent à l'époque où Soutard était sous la férule de la famille des Ligneris.
C'est ainsi que je me souviens qu'en 1983, à l'occasion de ma première visite, faite à l'improviste, j'avais été acceuilli par Jacques des Ligneris qui m'avait reçu dans son salon à l'étage, où nous avions devisé agréablement assis sur des fauteuils Louis XV.
C'est à cette occasion qu'il m'avait expliqué que château Soutard avait dû cesser d'assembler ses caisses bois à queue d'aronde !
Cet homme de tradition qui savait recevoir comme un seigneur, etait pourtant qualifié dans le voisinage de "baron rouge" car il ne cachait pas des idées plus à gauche que ses alter ego.
Je me souviens aussi qu'à l'occasion d'une autre visite, son fils, François des Ligneris m'avait fait partager son indignation devant le déclassement injustifié de château Beau-séjour Bécot, lors de la révision du classement de 1986.
Voilà des propriétés qui produisaient des vins de caractère, sans concession aux modes et faits pour durer, comme les hommes qui les dirigeaient...
Soulignons enfin que dans la spirale inflationniste actuelle, château Beau-séjour Bécot observe une certaine sagesse tarifaire, comparé à ses pairs, avec un prix primeur 2017 inférieur au 2015, ce qui est aurait dû être la règle plutôt que l'exception lors de cette campagne.

Un seul regret pour cette soirée, c'est que Stéphane (Vaudésir), notre fondateur, n'ait pu être présent.
Nous lui souhaitons un prompt rétablissement.
#8
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: matlebat, Vaudésir, vivienladuche, FlavFirst

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 413
  • Remerciements reçus 32

fcook41 a répondu au sujet : New LPV Paris : Saint-Emilion : Un bien Beau-Séjour en coup de Canon à Soutard

belle dégustation ,j ai bu la plupart des vins et cela me conforte dans mes choix de l époque

merci
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2727
  • Remerciements reçus 38

Go6s a répondu au sujet : New LPV Paris : Saint-Emilion : Un bien Beau-Séjour en coup de Canon à Soutard

Magnifique série ! Bravo pour cette belle sélection, c'est le bonheur d'avoir un sans faute.

Gardez vos grands Bordeaux et buvez-les à maturité.

Tu prêches des convaincus ;)
Quand je repense aux âneries que j'ai pu lire tout à l'heure :(

Gaultier (62)......................Amateur de vins liquoreux rares ou hors-normes !
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 779
  • Remerciements reçus 57

MB a répondu au sujet : New LPV Paris : Saint-Emilion : Un bien Beau-Séjour en coup de Canon à Soutard

Gardez vos grands Bordeaux et buvez-les à maturité.


Merci Vivien pour ce CR auquel je ne peux que souscrire : les "grands" Bordeaux à maturité, c'est très bon !

Amicalement. Maxime
#11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1053
  • Remerciements reçus 171

yr a répondu au sujet : New LPV Paris : Saint-Emilion : Un bien Beau-Séjour en coup de Canon à Soutard

Bonsoir à tous.

Quelques amis, une bonne ambiance décontractée, et quelques vieux Bordeaux..que faut il de plus pour un soirée vineuse réussie ?? je vous le demande !

Que les anti-Bordeaux aillent se cuire un œuf, l’essentiel étant de passer un bon moment, ce qui fût chose faite.

Chacun ayant fait un effort de qualité sur les flacons apportés, il n y eu aucune déception ni déchet ce soir là d’ailleurs.
NB : Etant le (très)grand ordonnateur de la soirée, pour une fois je ne goute donc pas à l’aveugle..


Paire N° 1
Les deux vins sont plutôt jeunes, même si la carrure du N° 2 est plus massive.. Les tanins des deux flacons demandent encore à se fondre, mais l’extraction est adroitement réalisée dans les deux cas.

Un supplément de race, de gout pour le second flacon à mon sens.

Vin N°1:CR: Château Le Chatelet 2005
Vin N°2 : CR: Moulin Saint Georges 2003

Première fois que je goute le Chatelet, c’est pas mal du tout sur ce millésime. Le MSG 2003 est trapu, musclé, à laisser vieillir à mon gout mais ayant déjà bu qq millésimes + vieux je ne suis pas surpris.

Vin N°3
Robe sombre, le nez indique immédiatement que nous sommes dans le haut de gamme « sérieux ». C’est encore jeune, fruits noirs, vanille mais tout ceci doit se fondre. La bouche confirme un très haut niveau, extraction exemplaire sur ce flacon qui plairait beaucoup aux amateurs de vin jeunes..
Très belle longueur en bouche, un gros calibre qui se comporte déjà très bien.
Très belle grande bouteille !! (et ce m’est pas mon apport, mais l’ayant déjà bu j’étais très confiant dans son potentiel). Attendre 10 ans si on peut, il n’en sera que meilleur !

CR: Chateau Beauséjour-Bécot 2005

Paire N° 2
Le premier vin est rouge sang, la robe est assez jeune contrairement à son voisin qui tire sur la brique.
Le nez du vin N° 4 est très concentré, et complexe. Cuir, sang , à profusion. Le Vin N° 5 est d’un registre plus simple sur le tertiaire, avec des notes de tabac, de sous-bois.
Très belle attaque en bouche du vin N° 4 qui creuse alors nettement l’écart avec le N°5 qui est de niveau fort correct, mais ne peut rivaliser.
Vin 4 : CR: Canon La Gaffelière 1989
Vin N° 5 CR: Grand Pontet 1998

Le Grand Pontet fait plus évolué que le CLG alors qu’il est plus jeune de 9 ans ! Il faut dire que j’avais conservé un excellent souvenir de CLG 89 (on doit retrouver un post en archive)..mais aussi fulminé avec un exemplaire bouchonné !!
Mais celui de l’ami Vivien était extra, peu évolué par rapport à mes souvenirs. Vin de très haut niveau, a parfaite maturité.


Paire N° 3 CR: Soutard 1989 Vs Soutard 1985
Les deux vins ont un cousinage « nasal » assez évident je trouve ! (enfin je fais le barbot parce que moi je connais les bouteilles !!).
Les deux structures sont un peu équivalentes, ensuite les avis sont partagés sur les préférences…Nous sommes dans les deux cas sur des vins tertiaires, tabac,, humus, fumée, mais je trouve que le 1985 est certes plus leger de corps, mais avec un bouquet, une complexité supérieure.

Je n’en fais pas non plus un dogme, c’est affaire de gout personnel je le concède volontiers. Si vous n’êtes pas d’accord, vous reporter à ma recommandation aux anti-Bordeaux, vous voyez que je suis de très bonne humeur.

Vin N° 8

Vivien n’a évidemment pas résisté au plaisir d’apporter un liquoreux. Je dois avouer que j’étais passablement inquiet devant son choix, mes essais personnels avec ce château n’ayant pas toujours été marqué par des réussites (pourtant choisis dans les grands millésimes des années 80).

Visuellement l’affaire est évoluée, vieil or qui commence à tirer vers le caramel clair.

Le premier nez est très bon, on perçoit le botrytis de façon nette, grande concentration en vue !

La bouche confirme un très bel équilibre, le vin est de bonne concentration, mais une bonne acidité soutient bien le tout.
Longue finale sur les épices, un cote safran notamment. Et évidemment avec un petit retour guilleret du botrytis..

Le meilleur CR: Château Coutet (1990) que j’ai bu …et de très loin !! Très bonne surprise en ce qui me concerne, j’aurais plutôt décerné un bonnet d’âne à cette propriété. Comme quoi il n’y a que les andouilles qui ne changent pas d’avis -Je vous rassure j’ai toujours préféré le Boudin-.

A son top actuellement, il reste encore du fruit. Ensuite c’est affaire de gout personnel, mais j’ai un peu de mal avec les vieux liquoreux qui tirent sur la crème brulée, , l’amertume. Mais ce n’est aucunement le cas de ce flacon qui est très très bon ce soir.

Les heureux participants de cette soirée vont bientôt se retrouver pour de nouvelles aventures au pays des vins de Bône. Nous verrons si le niveau d’ensemble y sera aussi homogène.

YR
#12
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, vivienladuche, Frisette, Damien72, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck