Nous avons 609 invités et 18 inscrits en ligne

CR: A Beaune toute pour New LPV Paris

  • Messages : 4109
  • Remerciements reçus 1158

Vaudésir a créé le sujet : CR: A Beaune toute pour New LPV Paris

Bonjour à tous,

Je retrouve ma petite équipe après les avoir abandonné sur Saint Emilion, je remercie Sébastien de m’avoir véhiculé et pour l’organisation de cette soirée (qui était avec Antoine et Martin soit dit en passant à la dégustation, la paulée de David Duband et a croisé la fine équipe qui nous compte leurs récits).

Désolé Vivien je n’ai pas utilisé ton titre proposé, tu pourras si tu retranscris des notes de la soirée, c’est parti tout à l’aveugle comme il se doit.

Apéritif hors thème pour commencer :

a)Une bulle dont la robe est légèrement dorée, nez de pomme, assez fermentaire pour ma part, de la tension, un peu raide en bouche, je la goute vraiment mal, l’ayant déjà bu et je ne retrouve pas ce que j’en connaissais (après avoir vu l‘étiquette).
J’aurai du la regouter un peu plus aéré et moins fraiche, elle aurait sans été bien plus à mon gout, la je suis passé clairement à coté.

CR: Domaine de La Taille aux Loups Triple Zéro 2013 Jacky Blot

b)Robe claire, nez exotique à l’ouverture, bouche raide, sèche, amer, la connaissant (dégusté fin octobre à Chablis) ce n’est pas encore cela, très déçu.
J’ai regouté le Chablis en fin de repas et bien aéré et réchauffé c’est une tout autre histoire, c’est beaucoup plus ouvert, plus rond tout en gardant de la tension, mais sur ce millésime je préfère pour l’instant ceux de W.Fevre et G & N. Fèvre en attendant celui de Schaller , à reboire plus posément.

CR: Chablis Domaine Droin 2017

Paire de blancs :

a)Robe claire, nez fin, citronné, bouche fine, tendue, longiligne, finale sur des amers je lui trouve peu de matière pour un Beaune, en le regoutant après l’autre, la bouche est devenue plate et la finale inexistante, je suis sans doute un peu dur mais pour un village ça m’étonne, pas étonnant à la levée de la chaussette, déçu.

CR: Cote de Beaune Le Clos des Topes Bizot 2011 Chantal Lescure

b) Robe légèrement dorée, nez plus dense, certains y voit du souffre, d’autres du phosphore, moi des vieux champignons, en bouche il y a de l’élevage, c’est gras, beurrée, champignon de cave, il y a de la matière comparé à l’autre, élevage non digéré ? encore surpris par ce vin que je ne comprend pas, bon je n’étais pas le seul sur ce coup.

CR: Beaune PC Aigrots 2010 Albert Morot

Première paire rouges :

a) Robe rubis sombre, au nez fruits noirs, cassis, bien constitué en bouche mais c’est plutôt en finesse, légèreté, une bonne acidité étire le vin, un 2014 ? surpris d’apprendre que c’est 2015, le millésime ne sautant pas au yeux.

CR: Beaune PC Grèves 2015 Domaine Bertelemot

b) Robe sombre, nez de fruits murs, plus floral, bonne matière aussi mais la finale tend vers de la verdeur, c’est plus végétal que l’autre, on part sur un 2011, dommage il manque quelques choses.

CR: Hospices de Beaune Beaune PC Cuvée Dames Hospitalières 2011 Seguin-Manuel

Deuxième paire de rouges :

a) Servi trop frais, commentaires après petite pause avec YR et réchauffement du liquide, robe sombre, bouche dense, structuré, c’est vertical, fruits murs, bel équilibre matière/acidité, un beau bébé qui mériterai 5/10 ans de plus comme le cite mon voisin YR, il m’en reste sur ce millésime d’une autre appellation qui attendront.

CR: Beaune PC Les Sizies 2010 Domaine Jean Guiton

b) Robe sombre aussi, nez plus flatteur, bonne T°, la bouche confirme, c’est plus flatteur, plus rodeur et une bonne acidité aussi qui allonge le vin, semble moins structuré que son voisin mais j’ai bien aimé son immédiateté, à attendre ou plus près à boire ?
CR: Beaune PC Les Grèves 2010 Domaine de Montille

Troisième paire de rouges :

a) Robe sombre, nez mur, de la densité et de la maturité, j’y vois bien un 2009, mon voisin plus un 2005, c’est bon, bien équilibré, bien fait, ça se goute déjà bien, de la part de Vivien, un Bordeaux pinoté ?

CR: Beaune PC Grèves 2005 Domaine Bernard Morey

b) Robe sombre aussi, un beau bouquet au nez, ça semble jeune aussi, en bouche belle élégance, entre matière, équilibre, ça tient bien la route, c’est plus fin et subtil que son partenaire, très belle quille, connaissant François, une Vigne de l’enfant Jésus de Bouchard, non alors ce sera un Clos des Mouches de Drouhin, exact, cool.

CR: Beaune Clos des Mouches 2005 Domaine Drouhin

Dernière paire de rouges :

a) La robe est sombre, nez à maturité, bouche dense, structuré, il y a de la matière, c’est jeune aussi, 1999 ou 2002 connaissant un peu Yves, très beau vin qui se dévoile peu à peu, c’est très bon.

CR: Beaune PC Clos des Couchereaux 2002 Domaine des Héritiers Louis Jadot

b) Robe beaucoup plus évolué, le nez évolué mais pas classe, vieux vin sans doute, en bouche on retrouve cette impression, bon je n’en suis pas fan, il aurait fallu le boire plus tôt, enfin ce n’est qu’un avis perso, ça peut plaire à certains.

CR: Beaune Village VV 1988 Dominique Laurent

Voila c’est fini avec certaines très belles bouteilles, après 2 liquoreux que j’ai zappé , des Beaune levrouté ? pas de commentaires de mon coté, on était bien hors du thème.

Un petit ressenti de notre organisateur Sébastien ? ça fait longtemps que je ne vois plus ses écrits même succincts ou alors sur la Paulée de Duband

Prochaine : dernière de l’année ou grosses quilles, on n’est pas en retard ce coup-ci et c'est François qui s'y colle.

Stéphane
#1
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Vougeot, bonaye, Jean-Loup Guerrin, leteckel, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux