Nous avons 1495 invités et 70 inscrits en ligne

Les amis, c'est la vie !

  • Messages : 18732
  • Remerciements reçus 2274

mgtusi a répondu au sujet : Les amis, c'est la vie !

James 2009 c'est ce que j'ai acheté pour mon fiston.
A chaque fois que je vais chez JMB il m'en ouvre pour voir l'évolution.

Michel
#1171

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1523
  • Remerciements reçus 548

herve2 a répondu au sujet : Les amis, c'est la vie !

Intéressant le ressenti très différent par rapport à James 2009.
J'ai ouvert ce week-end ma dernière James 2005 et, comme les deux précédentes, elle a fini en sauce. Garde irréprochable, bouchon parfait, tout juste imbibé sur deux millimètres mais quelle dureté et quels arômes foxés !!
Deux heures de carafe et une agitation énergique n'y aurons rien fait. Le soir, même constat. Aucun plaisir possible avec une telle bouteille. Il me reste encore un exemplaire du millésime 2006. Je verrai bien. Mais je m'éclate bien davantage sur le long terme avec les cuvées plus basiques.

Cordialement,

Hervé
#1172
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, jean-luc javaux

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20014
  • Remerciements reçus 800

enzo daviolo a répondu au sujet : Les amis, c'est la vie !

Peut-être quelques bretts sur 05, pas impossible pour certaines bouteilles. Heureusement c'est rarement la norme, James vieillit longtemps même si avant 2014, ce n'est pas la cuvée que je préfère chez jean-marc.
#1173
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jean-luc javaux

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83235
  • Remerciements reçus 8832

oliv a répondu au sujet : Les amis, c'est la vie !

Voyage(s) au bout de l'enfer, fin !



Éclaircie sur le Vercors


La nuit a été courte !
Il parait que la station sismologique du coin aurait enregistré un léger mais régulier tremblement de terre vers 4 à 5h du mat', rapport aux ronflements à en dégonder les portes qui émanaient de certaines piaules !

Euh, les copains, c'est qui le gros malin cette nuit qui a remplacé ma brosse à dents par une râpe en métal ?
La vache, après la douche, le dentifrice a l'air d'être monté au chlorydrique et j'ai l'impression de me brosser les ratiches à coups de râpe à fromages !
Mais comment qu'il fait pour afficher un tel sourire carnassier, l'Enzo, après tant d'années de consommation de gamay ?

Après un bon petit déjeuner au café pour les uns, aux fromages pour les autres (rien de mieux qu'un patch au Saint Nectaire pour bisouter la dentine :oops:), il parait qu'une bonne balade ouvrira l'appétit.
En bon gars bien élevé mais ô combien naïf, je m'exécute... dans tous les sens du terme !
Ben oui, c'est que le Vercors, c'est un chouia plus dénivelé qu'une promenade digestive chez les Javaux...
Et ajoutez ce menu détail que j'avais mésestimé : alors que moi, je suis de plus en plus adepte de l'horizontale après le repas, la famille Pélusse est devenue psychopathe de la promenade en verticale !

Vous vous souvenez , Pélusse, c'est le mec qui m'assure qu'il assure et assure qu'il m'assure...




Exercice pédagogique avec Tonton Pélusse



Sauf que depuis cette première proposition douteuse de bondage dans les hauteurs, j'ai constaté comme un effet de vase communiquant et inversement proportionnel entre nos masses corporelles...
Alors qu'il est devenu tout sec et buriné comme un vieux loup de montagne, moi j'ai pris des entournures à postuler comme mannequin vedette chez un manufacturier de pneu bien connu de à Clermont.

Donc n'ayant pas abandonné la théorie si chère à Marc Jolivet qui veut que quand les gars de 100 kgs dévissent, ceux de 60 décollent et malgré l'insistance de l'autre giBon et les quolibets des gamins, je décide de prudemment laisser l'Oliv se cailler les noyaux sur le plancher des vaches !
Avec tous les pépins générés par la tempête de neige de la veille, faudrait voir à pas emmerder les secours locaux avec un grand sifflet collé à la falaise, tétanisé par la trouille.

Finalement et même s'il ronfle comme un marteau piqueur, j'aurais peut-être dû écouter les conseils d'Enzo et partager sa sieste !
Bon, malgré les injonctions, les conseils et les sous-entendus, force est de constater que notre Pélusse a du talent plein ses mains désormais aussi caleuses que celles d'un chimpanzé maçon.
Les gamins ont apprécié la leçon et c'est frigorifiés mais l’appétit bien ouvert qu'on remet ça pour une dernière ligne droite.

Petit florilège des autres vins croisés ce week-end !





Jacques Perrin, Petite Arvine, Fully, cuvée Aria, 2018



Robe très claire, à peine teintée.
Très joli nez pur et franc, sur le rhubabe, le fenouil.
Bouche d'une grande tension en attaque, sur des sensations cristallines portées par un volume sans creux.
Vin bien construit, délicat, à la fois précis et d'une grande gourmandise aromatique.
Finale resserrée autour de son acidité et qui appelle la table pour s'équilibrer.
Vraiment très bien.


Domaine Vincent Dauvissat, Chablis 1er cru La Forest, 2005



Robe jaune paille.
Nez curieux, sur des notes lactées, sur le caillé et pourtant un côté eau de Cologne pas très agréable.
Bouche à la fois tendue mais sans vraie tenue, toujours marquée par ce lacté gênant.
Finale pas en place, entre le saillant et une certaine âpreté.
Je n'ai pas aimé du tout.


Domaine Vincent Dancer, Meursault 1er cru Les Perrières, 2010



Bouchon parfait.
Robe jaune paille très claire.
Beau nez fin et élégant, compromis d'un élevage sans poids et de belles notes florales et minérales d'une grande précision.
Bouche parfaitement construite autour d'une acidité traçante et aérienne qui propulse une belle matière élancée dans un ensemble d'une impeccable lisibilité à la structure sans faille.
Finale salivante et fraîche à souhait, avec encore un beau potentiel de complexification aromatique.
Très beau.
A attendre encore.


Domaine Zind Humbrecht, Riesling, Brand, 2008



Robe nettement dorée.
Nez puissant, un peu lourd par son pétrole très présent et qui prend le pas sur de jolies senteurs exotiques (passion, mangue) en les écrasant de son ampleur.
La bouche est en revanche splendide, sur une attaque avec quelques résiduels immédiatement mobilisés par une acidité somptueuse qui crée un point d'équilibre brillant, longuement porté par des extraits secs impactant le palais.
Finale remarquable de persistance et de plaisir !
Superbe !


Domaine Jean-Marc Burgaud, Beaujolais-Villages Nouveau, Du Vin !, 2019



Robe violine.
Nez poivré, sur le jus de fruits noirs frais et un petit côté jus de raisin moins agréable.
Bouche souple, sur un beau fruit croquant sans vulgarité, sur les fruits noirs.
Finale facile et glissante.
C'est bon !


Domaine Guillaume Gilles, Côtes du Rhône, Les Peyrouses, 2009
Magnum



Robe sombre, sur un violet sans réelle évolution.
Nez mat, sur les fruits noirs, un côté concentré sanguin qui demande à se détendre.
Bouche puissante et trop massive pour moi, sur une grande concentration dense qui manque de confort et de déliés.
Finale impactante mais aux tanins et au volume encore à fondre.
A attendre.


Domaine Lionnet, Cornas, Terre Brulée, 2009



Robe violacée bien brillante.
Nez serré, sur les fruits noirs frais, moins compact que le Peyrouses mais encore assez noir et fermé d'expression.
Bouche là encore un peu trop puissante pour moi (Enzo, ta g....e !), sur une densité qui s'enroule dans une belle acidité mais pour un volume qui reste encore un peu trop ferme pour moi.
Finale manquant de confort, sur un saillant qui doit s'harmoniser.
A attendre.


Domaine Robert Michel, Cornas, La Geynale, 2005



Robe sur une petite évolution brique.
Très beau nez précis, délicat et généreux à la fois, sur les fruits noirs en train de virer aux fleurs séchés, de puissantes et très agréables notes épicées et résineuses, entre le poivre, la girofle et l'aiguille de pin, l'ensemble étant rafraîchi par des belles notes d'agrumes, sur l'orange sanguine. Superbe !
La bouche commence à livrer un équilibre fondu entre une jolie matière à la texture moelleuse et une acidité mobile et pointue qui apporte de l'allant. Les goûts sont complexes, avec toujours cet ensemble épicé peau d'agrume très agréable.
La finale se resserre autour de tanins encore saillants qui me laissent à penser que ce vin a encore du potentiel d'amélioration pour gagner en harmonie.
Très bien.


Domaine Daniel Bouland, Morgon, Vieilles Vignes, 2005



Robe bleutée avec un peu d'évolution sur le disque.
Nez de fruits noirs en train d'évoluer vers quelque chose de malté et minéral, un peu ferrique assez difficile à décrire.
La bouche en revanche, je coince un peu...
L'ensemble me semble trop ferme, tant en acidité qu'en présence tannique, avec pas mal d'amertume.
Je passe la parole (et mon verre) aux copains...


Domaine Jean-Marc Burgaud, Morgon, James, 2005



Robe plus évoluée, sur un bordeaux brique.
Nez moche, avec des notes un peu animales, sur le viscéral, le giboyeux peu avenantes.
Bouche affreusement dure, cisaillante d'acidité et raide de corps et de tanins.
Finale terriblement sèche et aride, sans aucun confort et donc plaisir possible pour moi.


Euh, les copains, y'a pas un pinot qui traine en rab', là, siouplait ?!
J'ai le pdf qui menace de porter plainte à la gendarmerie pour séquestration et coups et blessures répétées...



Domaine Lionnet, Cornas, Terre Brulée, 2003
Magnum



Robe grenat tuilée assez profonde.
Beau nez au bouquet avenant et complexe, sur de belles notes épicées qui s'enroulent dans un ensemble au fruit évoluant vers les fleurs séchées, le tabac avec une vraie gourmandise !
Aaaaaaaaah, ben là, oui, je suis !
Belle attaque juteuse, avec une petite douceur confortable parfaitement mobilisée par une acidité franche et de petits tanins croquants qui font saliver, l'ensemble produisant un équilibre à la fois facile et sur une allonge fraîche sans aucun confit.
Belle finale juteuse et salivante, sur une grande complexité aromatique et avec encore de la jeunesse par sa présence tannique.
Très bien !


Histoire d'Enfer, Pinot Noir, L'Enfer du Calcaire, 2016



Robe pourpre toute jeune.
Nez puissant et rococo, sur les fruits rouges compotées, la grenadine, presque des notes exotiques.
Bouche pulpeuse, ultra mûre, un peu trop confite pour moi, sur un jus doux aux goûts de coulis de fruits rouge, de barbe à papa.
Finale sans tanins mais un peu chaleureuse.
Un peu trop riche pour moi.


Henri Maire, Vin Jaune d'Arbois, 1973



Robe bronze un peu terne et trouble.
Nez classique et sans défaut, pas très puissant, sur la noix, le céleri, des notes chaudes de pierre au soleil et un côté un peu poussiéreux.
La bouche est plus avenante, sur une jolie attaque au moelleux de texture et à la presque sucrosité perçue.
Le vin déroule une vraie présence malgré une certaine lenteur (comme moi ce matin pendant la balade...), avec un côté facile sans grande complexité mais confortable et à la complexité aromatique agréable.
La finale n'est pas très longue ni puissante mais apporte un vrai plaisir.
Bien.

Émotion pour tous les Alamis autour de la table quand je leur raconte l'histoire de cette bouteille que je ne pouvais partager qu'avec eux !


Domaine Poudéroux, Maury, vendange mise tardive, 2012



Robe presque noire à cœur et un peu éclaircie sur le disque.
Superbe nez juteux et frais à la fois, sur le coulis de fruits noirs, la gelée de mûre, des notes florales, sur la violette et d'étonnantes notes qui m'évoquent le thym citron.
Bouche délicieuse de gourmandise et de fraîcheur, sur un jus à la sucrosité croquante parfaitement mobilisée par une belle acidité mais surtout par de délicieux petits tanins qui font saliver.
Seule la finale qui s'effondre un peu vite limite les superlatifs.
Très bien !


Domaine Jo Pithon, Coteaux du Layon Saint-Aubin Clos des Bois, 1995



Robe cuivrée.
Nez sur une volatile importante, assez limite pour moi, sur des notes de miel et de safran.
Bouche extrème, à la fois sirupeuse par sa liqueur importante mais déséquilibrée par son acidité vinaigrée mordante.
Finale saillante et à l'aromatique un peu fuyante.
Je n'ai pas aimé.





Quel superbe week-end !
Encore un qui prouve combien le vin est un fabuleux prétexte à bons moments, un génial métier à tisser les amitiés, un extraordinaire lubrifiant à bonheur partagé.
Et même si le temps a été autant compté qu'un petit peu chafouin, le Diois et plus généralement le Vercors est une région à l'authenticité qui donne envie de revenir en profiter lors des beaux jours.

Bon ben c'est le moment du Triloulou !
Et ce coup là, avec 6 heures de route, j'ai le temps de le maturer...

Merci à nos amis vignerons pour leur tolérance à nos excès légendaires.
Et les copains, à très très vite pour un nouvel épisode.

Les amis, c'est la vie ! oo,
Bises
Oliv
#1174
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, dfried, PBAES, Gildas, Jean-Paul B., Sylv1, dt, monta, jean-luc javaux, peterka, Jean-Loup Guerrin, tonioaja, Val59, f.aubin, sebus, Frisette, GAET, leteckel, Damien72, ysildur, éricH, Garfield, Delphinette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11829
  • Remerciements reçus 1848

jean-luc javaux a répondu au sujet : Les amis, c'est la vie !

Merci pour ses toujours beaux moments rapportés!
L'Enzo m'a l'air bien concentré et sérieux... ;)

jlj
#1175

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1829
  • Remerciements reçus 1905

leteckel a répondu au sujet : Les amis, c'est la vie !

Merci Oliv' de nous faire vivre encore une fois ces moments comme si on y était (tu)

oliv écrit: Euh, les copains, c'est qui le gros malin qui a remplacé ma brosse à dents par une en métal ?
La vache, après la douche, le dentifrice a l'air d'être monté au chlorydrique et j'ai l l'impression de me brosser les ratiches à coups de râpe à fromages !


:DD
Je reviens d'un weekend dans le Jura, je peux faire mienne cette phrase.
Avoir fait tourner du jaune (entre autre) dans ma bouche pendant 2 jours a aussi fragilisé ma dentition ! 8-x

oliv écrit: Quel superbe week-end !
Encore un qui prouve combien le vin est un fabuleux prétexte à bons moments, un génial métier à tisser les amitiés, un extraordinaire lubrifiant à bonheur partagé.


Mais comme j'ai eu l'immense privilège d'avoir été invité par le JuraTour pour leur session hivernale, je ferais aussi mienne cette conclusion.

PS : Vraiment étonnante cette bouteille de Dauvissat Forest 2005 qui ne se présente jamais pareil :roll:

ArnoulD avec un D comme Dusse
#1176

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83235
  • Remerciements reçus 8832

oliv a répondu au sujet : Les amis, c'est la vie !

jean-luc javaux écrit: Merci pour ses toujours beaux moments rapportés!
L'Enzo m'a l'air bien concentré et sérieux... ;)


Son verre est vide au moment de la photo, ça l'inquiète !
Pis y'a Dieu sur Terre en face de lui. :whistle:

PS: Il s'est sacrément détendu plus tard dans la soirée...

Avoir fait tourner du jaune (entre autre) dans ma bouche pendant 2 jours a aussi fragilisé ma dentition !


Le Mont d'Or en patch a été inventé pour ça ! MiaM!
#1177

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3757
  • Remerciements reçus 107

totolouga a répondu au sujet : Les amis, c'est la vie !

Merci Oliv!!!

Tu ne te feras jamais au Gamay c'est une (quasi) certitude. Surtout la cuvée James que tu as tenté de me faire boire.....et je n'avais pas encore mon pdf actuel :O!

De bien beaux moments relatés encore une fois. :kiss:
#1178

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83235
  • Remerciements reçus 8832

oliv a répondu au sujet : Les amis, c'est la vie !

totolouga écrit: Merci Oliv!!!

Tu ne te feras jamais au Gamay c'est une (quasi) certitude. Surtout la cuvée James que tu as tenté de me faire boire.....et je n'avais pas encore mon pdf actuel :O!


Quand je vous dis que les amis, c’est la plaie ! ::oups::
#1179

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3757
  • Remerciements reçus 107

totolouga a répondu au sujet : Les amis, c'est la vie !

enzo daviolo écrit: Peut-être quelques bretts sur 05, pas impossible pour certaines bouteilles. Heureusement c'est rarement la norme, James vieillit longtemps même si avant 2014, ce n'est pas la cuvée que je préfère chez jean-marc.


Quelques Brett??!!
Laurent, c'est plutôt un élevage avicole ce James 2005! Oliv a tenté de me faire goûter ça il y a quelques années....Je le soupçonne d'avoir voulu confirmer qu'il n'était pas seul à exécrer ce type de vins!

Heureusement Franck a fini par me faire apprécier les bojo, il faut quand même bien sélectionner les vignerons!
#1180
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: monta

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83235
  • Remerciements reçus 8832

oliv a répondu au sujet : Les amis, c'est la vie !

:cartj:

Ce vin était (déjà à l'époque*) affreusement sec.
Mais en aucun cas un jus de bretts comme tu le décris, Raph' !

lapassionduvin.com/f...

Essaie de te trouver un Chinon 2002 d'Alliet ou un bon Bonneau des familles, tu vas rapidement voir la différence... :whistle:



*Di djiou, relire tout ça m'a mis la larme à l'oeil...
Quels merveilleux moments ! oo,
#1181

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20014
  • Remerciements reçus 800

enzo daviolo a répondu au sujet : Les amis, c'est la vie !

J'ai écrit "quelques bretts" Raph au sens où toutes les bouteilles ne sont pas touchées sur James 05. Lors de notre dernière verticale chez jean-marc, le 05 était très bon.
Par contre la description du lien d'oliv est à mon sens caractéristique d'un vin bretté (acetate, acescence, plus de fruit, dureté).
#1182

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11829
  • Remerciements reçus 1848

jean-luc javaux a répondu au sujet : Les amis, c'est la vie !

Par contre la description du lien d'oliv est à mon sens caractéristique d'un vin bretté (acetate, acescence, plus de fruit, dureté).

Bretté ou piqué?

jlj
#1183

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83235
  • Remerciements reçus 8832

oliv a répondu au sujet : Les amis, c'est la vie !

enzo daviolo écrit: J'ai écrit "quelques bretts" Raph au sens où toutes les bouteilles ne sont pas touchées sur James 05. Lors de notre dernière verticale chez jean-marc, le 05 était très bon.
Par contre la description du lien d'oliv est à mon sens caractéristique d'un vin bretté (acetate, acescence, plus de fruit, dureté).


Euh, on a encore une fois pas bu le même vin alors... ::oups::

Car le 2005 post verticale était aussi intordable que la bouteille bue chez Raph'.

Oliv, fan de Coche, pas de Folcoche
#1184

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20014
  • Remerciements reçus 800

enzo daviolo a répondu au sujet : Les amis, c'est la vie !

non comme d'hab, ton pdf anti gamay a encore frappé. relis la verticale, legui a aimé comme moi. zX

jean-luc, j'y vois plus une volatile haute qu'un vin vin piqué avec l'acetate qui accompagne souvent les bretts.
#1185

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83235
  • Remerciements reçus 8832

oliv a répondu au sujet : Les amis, c'est la vie !

Ah mince, j’avais oublié cette verticale dont je n’ai jamais eu le temps de lier mes notes aux tiennes... :oops:
#1186

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3757
  • Remerciements reçus 107

totolouga a répondu au sujet : Les amis, c'est la vie !

jean-luc javaux écrit: Par contre la description du lien d'oliv est à mon sens caractéristique d'un vin bretté (acetate, acescence, plus de fruit, dureté).

Bretté ou piqué?

jlj


Je me souviens de volatile c'est sur et en relisant le fil sans doute piqûre acétique.
#1187

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83235
  • Remerciements reçus 8832

oliv a répondu au sujet : Les amis, c'est la vie !

Réveillon entre Alamis !


Gnamas gnamas



Champagne Salon 1996



Bouchon horrible à extraire, j'ai bien cru y laisser une artère ou devoir sortir le sabre !
Robe d'un très léger jaune vert très peu teintée mais présentant une mousse quasi inexistante.
Très beau nez net et précis, d'une grande finesse, sur des notes terriblement chablisiennes, sur le calcaire, la craie mouillée, la coquille d'huître, le citron. Ça renifle avec grande élégance le minéral !
Très belle bouche parfaitement tramée, d'un équilibre remarquable entre une très grande tension dont le tranchant est caréné par une superbe matière qui semble délicate de premier abord mais dont la puissance à cœur et la capacité de relance impactent littéralement le palais.
La bulle est délicate mais crémeuse et chatouillante et les goûts sont aussi chablisiens que les senteurs du nez.
L'équilibre produit est phénoménal, s'ouvrant sur une finale qui n'en finit pas de finir...
Une main de fer dans son gant de velours, une danseuse dont l'élégance masque l'exceptionnel niveau athlétique, une beauté de ligne qui cache un moteur à réaction, amenant la concorde autour de la table.
Grand vin !



Foie gras



Château Grillet 2004



Robe sur un doré léger.
Nez pur et agréable, compromis de senteurs de citron confit et de notes pâtissières, sur la crème et la pâte à chou.
Bouche massive en attaque, sur une immédiate sensation d'épaisseur glycérinée.
Le vin possède du volume et de la présence mais son importante amertume et son manque d'expression aromatique le rendent trop statique et lent à mon goût.
Finale lourde et chaleureuse.
Un vin pas à mon goût.



Velouté de cèpes



Domaine Coche-Dury, Auxey-Duresses rouge, 2008



Robe grenat rouille très claire.
Nez évolué, sur le poivre gris, un léger iodé, des notes fruitées agréables, sur la gelée de framboise.
Bouche d'une grosse tension en attaque, sur une acidité pointue à la limite de l'acéré et qui dévore quand même un peu trop une matière de demi corps.
Les goûts fruités sont agréables, sur un point d'évolution qui commence à tirer sur le tertiaire.
Finale d'expression froide et mordante, sur un saillant qui confine au strident.
Plaisir limité pour un vin trop strict et dont je pense qu'il aurait dû être bu sur le fruit.



Carré de veau aux légumes d'hiver rôtis



Domaine Coche-Dury, Volnay 1er cru, 2008



Robe rubis vermillon.
Nez fin et léger, sur la groseille, un léger mentholée, des notes de pot pourri.
Bouche fluide et véritablement percluse d'acidité, sans tenue ni chair pour la compenser.
De curieux goûts blets et végétaux, sur la vieille grenade ajoute au déplaisir.
Finale aride et stridente.
Aucun plaisir possible, comme lors de ma précédente dégustation de ce vin avec les potos du 75.

Ils sont quand même forts, Enzo et Pélusse !
Sans se consulter, mes deux machins arrivent à ouvrir un Coche du même millésime. A croire qu'ils en ont plus que moi en cave !
La preuve que le hasard n'a rien à faire dans les affinités électives...




Domaine Robert Michel, Cornas, La Geynale, 1986



Nez douteux, sur la gouache, le vernis, des notes croupies.
Bouche aride, sèche et totalement liégeuse.
Damned, même Dieu sur Terre ne peut rien contre un bouchon...



Fromages de la maison Vergne



Domaine Jamet, Côte Rôtie, 2005



Robe violacée sans réelle évolution.
Joli nez assez serré et jeune, sur les fruits noirs, la cendre, de délicates notes résineuses.
Bouche juteuse et très bien équilibrée entre une belle matière dense et concentrée et une acidité structurelle très agréable.
L'ensemble est encore très jeune, avec un tactile encore plein de reliefs qui peut gagner en harmonie et une intensité aromatique encore primaire.
Finale agréable mais pas forcément interminable, avec des petits tanins à fondre.
Plutôt très bien.


Duo choco


Domaine Bordatto, Joko, Vin doux naturel Tannat vieilles vignes, muté à l'eau de vie de Sagarno



Robe violette presque noire.
Nez affreusement marqué par une volatile énorme et des notes indéniablement brettées.
La bouche est un vrai jus de pansement, sur des notes de sparadrap et un râpeux brulant redoutable pire qu'un Nadal en fond de court.
Même le tennisman de service autour de la table pourtant bretteur dans l'âme rend les armes.
ED ?
#1188
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, PBAES, Gildas, Jean-Paul B., Vougeot, sideway, peterka, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Vaudésir, 4fingers, Frisette, leteckel, david84, Damien72, éricH

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1829
  • Remerciements reçus 1905

leteckel a répondu au sujet : Les amis, c'est la vie !

Voilà une année qui commence...disons moyennement ("viniquement" parlant) :huh:

ArnoulD avec un D comme Dusse
#1189

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83235
  • Remerciements reçus 8832

oliv a répondu au sujet : Les amis, c'est la vie !

On avait tout bu avant le gong de la 25ème heure... ::fz::
#1190

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18381
  • Remerciements reçus 3289

Eric B a répondu au sujet : Les amis, c'est la vie !

Le Joko était en effet déficient. On est plutôt sur la cerise noire et la pomme (le sagarno étant le nom du "cidre" basque).

Eric
Mon blog
#1191
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5819
  • Remerciements reçus 2967

Frisette a répondu au sujet : Les amis, c'est la vie !

leteckel écrit: Voilà une année qui commence...disons moyennement ("viniquement" parlant) :huh:


C'était pour mieux préparer le dry january!!!::fz:: ::out::

C'est vrai que le terme strident était effectivement parfaitement adapté pour ce Volnay 1er Cru 2008 de Coche Dury...

Flo (Florian) LPV Forez
#1192

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3903
  • Remerciements reçus 1951

Vougeot a répondu au sujet : Les amis, c'est la vie !

Aaaaahhh... Salon...oo,
Premier vin bu lors de la formation de LPV Haute-Normandie.
Souvenir impérissable de ce 90 et une folle envie de recroiser, un jour, un champagne de ce calibre.

Vincent, parti découvrir d'autres horizons.
#1193
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Gildas

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3464
  • Remerciements reçus 2817

starbuck a répondu au sujet : Les amis, c'est la vie !

Coche-Dury, c'est un peu comme Ramonet. On y vient pour les blancs, on y reste pour les rouges..;)

:DD :DD :DD :DD :DD
Bon j'avoue que c'est facile de se moquer en sortant une phrase de son contexte ;)

Oliv, tu n'as encore pas dit à tes amis que les bourgognes rouges 2008 sont à sortir pendant le carême et non au réveillon zX

Sylvain
#1194
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: leteckel

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11829
  • Remerciements reçus 1848

jean-luc javaux a répondu au sujet : Les amis, c'est la vie !

Merci pour le CR.
C'était couillu de mettre deux Bourgogne rouges de 2008... :) vous vous étiez concertés? ou c'est l'apport du même convive?

jlj
#1195

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7038
  • Remerciements reçus 5037

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : Les amis, c'est la vie !

Dommage pour les nombreuses déceptions, mais nous on n'est pas déçus car on a toujours les chouettes commentaires d'Oliv.

Et il y avait Salon 1996 : sans doute le meilleur Champagne qu'il m'ait été donnée de boire à ce jour !

Jean-Loup
#1196

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1829
  • Remerciements reçus 1905

leteckel a répondu au sujet : Les amis, c'est la vie !

jean-luc javaux écrit: Merci pour le CR.
C'était couillu de mettre deux Bourgogne rouges de 2008... :) vous vous étiez concertés? ou c'est l'apport du même convive?
jlj


Tout est expliqué :
Ils sont quand même forts, Enzo et Pélusse !
Sans se consulter, mes deux machins arrivent à ouvrir un Coche du même millésime. A croire qu'ils en ont plus que moi en cave !
La preuve que le hasard n'a rien à faire dans les affinités électives...

ArnoulD avec un D comme Dusse
#1197
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jean-luc javaux

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83235
  • Remerciements reçus 8832

oliv a répondu au sujet : Les amis, c'est la vie !

Oliv, tu n'as encore pas dit à tes amis que les bourgognes rouges 2008 sont à sortir pendant le carême et non au réveillon


Je vais quand même pas la ramener quand ils essaient de me faire plaisir, sans se consulter en plus ! ::oups::

Ce qui est génial, c'est que c'est seulement en rédigeant le compte rendu que j'ai constaté combien les vins avaient déçu.
Alors que la soirée, elle, était superbe !

Comme quoi, les vins, c'est bien. Mais les amis, c'est mieux !
Pas sûr qu'une merveille bue avec un fâcheux laisserait autant de beaux souvenirs...
#1198
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Paul B., Eric B, peterka, HERBEY 99, TIMO, Vaudésir, Psylo, sebus, leteckel

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83235
  • Remerciements reçus 8832

oliv a répondu au sujet : Les amis, c'est la vie !

jean-luc javaux écrit: Merci pour le CR.
C'était couillu de mettre deux Bourgogne rouges de 2008... :) vous vous étiez concertés? ou c'est l'apport du même convive


Auxey : Pélusse
Volnay : Enzo

Et comme toujours dans cette rubrique : tout à l'aveugle.

Je vous dis pas l'éclat de rire quand les chaussettes sont tombées ! :/:
#1199

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4313
  • Remerciements reçus 1003

HERBEY 99 a répondu au sujet : Les amis, c'est la vie !

En 2008 seuls les plus beaux terroirs (assez régulièrement les GC) ont pu tirer leur épingle du jeu concernant les rouges. Mais comme le dit Olivier avant le vin il y a des amis. J'ai des souvenirs mitigés de "grosses cartouches" bues en mauvaise compagnie et de grands moments de rigolade et de plaisir avec de "superpotes" et des vins modestes voire pas terribles mais pagrav!!
#1200

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck