Nous avons 2206 invités et 73 inscrits en ligne

Le concours de la RVF

  • Messages : 11927
  • Remerciements reçus 1947

jean-luc javaux a répondu au sujet : Le concours de la RVF: Chablis 28/04/18

Hier à Chablis, trois duos belges dans les quatre premiers! (1-2-4)
Félicitations aux amis en pleine forme... et principalement au duo LPV-BW qui termine deuxième.

jlj
#211

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7184
  • Remerciements reçus 5712

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : Le concours de la RVF: Chablis 28/04/18

Il fallait venir, Jean-Luc, pour prendre la troisième place...

Mais c'est vrai qu'ils sont forts ces belges !

Jean-Loup
#212

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11927
  • Remerciements reçus 1947

jean-luc javaux a répondu au sujet : Le concours de la RVF: Chablis 28/04/18

Je devais faire équipe avec Eric Derenne mais j'ai "malheureusement" dû laisser ma place à Philippe deux jours avant... et annuler réservations de belles tables et autres rendez-vous... :X
Comme ils ont bien fait honneur à leur rang, ce n'était qu'un demi-malheur; et sans doute un bonheur pour eux... B)

jlj
#213

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83673
  • Remerciements reçus 9471

oliv a répondu au sujet : Le concours de la RVF: Chablis 28/04/18

Le palmarès sur www.larvf.com/vin-ch... .
#214

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5368
  • Remerciements reçus 3309

Olivier Mottard a répondu au sujet : Le concours de la RVF: Chablis 28/04/18

Bravo à eux et un spécial bravo à Philippe HAID, membre du CRD-LPV Belgique. :woohoo:

Olivier
#215

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11927
  • Remerciements reçus 1947

jean-luc javaux a répondu au sujet : Le concours de la RVF: Chablis 28/04/18

spécial bravo à Philippe HAID

Bravo à Philippe bien entendu et sans oublier Henri, son comparse ardennais!

jlj
#216

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 298
  • Remerciements reçus 213

farandolier a répondu au sujet : Le concours de la RVF

Une manche assez compliquée.
Bravo aux équipes belges pour leur performance.
Il fallait aller le chercher le pinot du Languedoc que pour ma part j'ai mis en Maury sec avec une quasi certitude malgré mon coéquipier qui avait effectivement évoqué le pinot sur sa première impression.

Va falloir continuer à s'entraîner :)
#217

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83673
  • Remerciements reçus 9471

oliv a répondu au sujet : Concours de dégustation

www.decanter.com/lea...

Aux sophrologés des concours, aux angoissés de la dégust', à tous ceux qui s'enfilent à tour de semaine du Vin de Pays de ChéMaTante pour briller le jour J, je devrais leur présenter notre champion Gunthard !

Un café d'autoroute, une sèche grillée sur le parking et un grand éclat de rire juste avant de rentrer en salle et emballé, c'est pesé niveau méthodologie... :evil:
#218

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7184
  • Remerciements reçus 5712

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : CR: Préparation au concours de dégustation de la RVF

CR: Préparation au concours de dégustation de la RVF

Mon club Amphores de Bourges va participer en force au concours de dégustation organisé par la RVF le 9 mars en Touraine, avec cinq équipes. Il faut dire que ce n’est pas trop loin et que le record absolu de participation sera battu avec 80 équipes participantes !
Les petits nouveaux ont voulu s’y préparer et m’ont demandé d’organiser une séance de préparation (je n’ose pas dire d’entraînement). Je suis sceptique quand je sais que beaucoup s’entraînent toutes les semaines mais je ne peux rater une occasion de découvrir de nouveaux vins…

Le cadre est donc le suivant :
- Suite aux défections, la participation est : une paire qui se présentera réellement, une paire reconstituée avec deux candidats esseulés et mon partenaire Bernard dont j’observerai les réactions sans intervenir.
- Dix vins et non douze pour ne pas faire trop long, mais sur une répartition similaire aux conditions du championnat : quatre blancs, cinq rouges, un liquoreux.
- Chacun des participants apporte un ou deux vins après sélection par moi selon ses propositions. Lorsqu’il pense reconnaître son apport, le participant l’annonce à son partenaire et ne dit plus rien.

Voici donc mon avis sur chaque vin (c’est étonnant de voir que l’on ne déguste pas du tout de la même façon lorsque l’on recherche les caractéristiques, les points forts et les point faibles, à l’aveugle ou pas, et lorsque l’on cherche avant tout à trouver ce que l’on a dans le verre).
Je donnerai aussi les réactions de mon partenaire, ses hypothèses, ses doutes, ses aller-retours…:?

Mas de Valbrune – Clairette du Languedoc – Praelude – 2016


Robe paille soutenue, brillante.
Nez ouvert sans plus, avec des fruits blancs, des notes florales (angélique) et d’amande.
La matière en bouche est vraiment légère, la vivacité est nette et l’amertume en finale très présente qui fournit une certaine allonge mais peu engageante.
Un vin sans défaut mais sans qualité non plus.
Assez Bien

Un vin difficile, qui a beaucoup fait voyager Bernard : rolle, puis melon de Bourgogne, ugni blanc, clairette (« mais ce serait plus floral »), manseng, marsanne et même chardonnay et sauvignon, pour enfin revenir à un rolle de Provence… Je pense qu’à l’aveugle je me serais facilement accordé sur le rolle, faute de mieux…


Domaine Vincent Carême – Vouvray – Le Peu Morier – 2016


Robe d’un bel or brillant.
Beau nez très intense entremêlant des arômes de tisane (tilleul), de fruits très mûrs (coing ou ananas) et des touches crayeuses.
La bouche combine une belle ampleur et une superbe acidité vertébrale, tout en gardant une forte sapidité de fruits jaunes et exotiques. La finale de grande qualité est plus pierreuse que crayeuse.
Très Bien +

Bernard part d’entrée vers le gros manseng, sans doute attiré par les arômes d’ananas voire exotiques. Il n’évoque pas d’autre hypothèse et c’est un zéro pointé alors que les deux autres équipes ont trouvé le chenin (moi aussi !), l’une sur Vouvray et l’autre sur Montlouis.


Domaine Cuilleron – Saint-Joseph – Le Lombard – 2012


Un monocépage de marsanne.

Robe dorée.
Nez dont l’intensité d’abord moyenne va augmenter à l’aération en offrant des fruits jaunes, des notes pâtissières (brioche et même gâteau) et d’amande.
La bouche présente un beau volume, un léger gras, un boisé prégnant et une grosse amertume en finale.
Pas mon style préféré mais un vin de gastronomie. Bien +

Je vois mon Bernard sûr de lui sur un assemblage marsanne - roussanne du Rhône septentrional mais hésitant très longuement sur le cépage majoritaire. Il annoncera finalement roussanne, dommage, mais se rachètera avec l’appellation Saint-Joseph !


Domaine Wymann – Alsace – Pinot Gris – Trottacker de Ribeauvillé – 2015



Robe vieil or.
Nez très intense et avenant, aux arômes exotiques et floraux.
En bouche les sucres résiduels sont très importants, évoquant une vendange tardive dans la fourchette basse, et l’aromatique semblable à celle du nez. Elle reste cependant tendue, avec une chouette allonge et une finale très salivante sans l’amertume que je trouve habituellement dans le gewurztraminer.
Un beau vin si on n’est pas rebuté par le sucre.
Bien ++

C’était l’apport de Bernard qui n’a donc pas eu à chercher, contrairement à moi car il m’avait servi ce vin à l’aveugle…
J’ai suivi la piste des arômes et suis parti d’entrée sur un gewurztraminer, sans noter que l’aromatique n’était pas exubérante et que mon marqueur en bouche faisait défaut… Un zéro pour moi mais je n’aurai pas l’occasion de me rattraper…
:pinch:


Château de Minière – Bourgueil – 2014

Robe sombre et très jeune par ses reflets nettement violacés.
Au nez, belle expression de fruits rouges (framboise) et noirs (myrtille), avec une touche de poivron bien mûr qui disparaîtra après plusieurs dizaines de minutes au réchauffement dans le verre.
La bouche est marquée par un fruité acidulé mais la matière est suffisante pour lui apporter une certaine tenue, la finale dénotant un trait vert teinté d’amertume.
Un vin de Touraine bien fait et typique.
Bien +

Bernard part d’entrée sur un gamay de Touraine, évoque à peine un cabernet franc pour terminer sur un pinot noir du Centre-Loire…
Quoi, j’aurais trouvé, moi !
;)


Mas des Bressades – Costières de Nimes – Cuvée Tradition – 2016


Un assemblage de 55 % grenache, 40 % syrah et 5 % cinsault.

Robe noire et bien jeune.
Nez comprimé plus que concentré, sur les fruits très noirs, les arômes de torréfaction dont le chocolat et le pruneau.
La bouche charpentée et capiteuse est sur une aromatique de fruits confiturés, habillée d’un manteau de tanins gras et d’une finale assez persistante.
Assez Bien +

Bernard part d’entrée sur le grenache et n’en démordra pas, à juste raison. En revanche l’appellation Maury sec est bien vue, mais pour un peu plus tard… :woohoo:


Domaine d’Homs – Cahors – 2014


Un vin à base de malbec (95 %).

Robe assez sombre aux reflets encore violets.
Nez très intense, d’abord sur le fumé puis les fruits noirs avec une touche végétale.
La bouche est de demi-corps, peu intense aromatiquement, moins qu’au nez, avec une finale qui s’arrondit plus.
Assez Bien + / Bien

Bernard part plutôt sur le malbec et évoque aussi le cabernet franc. Il a finalement un sans faute avec le cépage, l’appellation et le millésime. :jump: J’espère que ne l’aurais pas influencé car à l’aveugle je pense que j’aurais dit cabernet franc.


Les Vignerons de Tautavel Vingrau – Maury Sec – Borée – 2016


Un assemblage de 60 % grenache, 30 % carignan et 10 % syrah.

Robe assez claire plutôt jeune.
Nez d’une belle intensité, sur des fruits noirs presque confits, bien complétés par des notes florales et de garrigue rafraîchissantes.
La bouche est assez massive, chocolatée, aux tanins bien présents. Elle manque un peu de vivacité sauf sur la finale plus élancée.
Bien +, d’autant que le lendemain une certaine fraîcheur s’est faite ressentir.

Pour Bernard c'est un assemblage grenache-syrah mais avec quel cépage majoritaire ? Il choisit syrah… :?


Château Puy Castéra – Haut-Médoc – 2015


Un assemblage de 50 % cabernet sauvignon, 35 % merlot, 14 % cabernet franc et 1 % petit verdot.

Robe sombre et jeune.
Nez d’une très belle intensité, assez classieux, proposant du café, du grillé et des fruits noirs bien mûrs (cassis).
La bouche est ronde et équilibrée, à la belle matière fruitée, un rien solaire mais avec une acidité très suffisante. La finale toute en finesse s’étire bien.
Bien ++ / Très Bien


Bravo à Bernard qui est resté dans le Bordelais malgré le millésime qui a pu tromper les autres participants. Certes il a annoncé merlot comme cépage principal mais il y en avait pas mal !


Clos Lapeyre – Jurançon – La Magendia – 2007


Un monocépage de petit manseng.

Robe d’un vieil or bien profond.
Nez d’une intensité moyenne, sur l’ananas rôti et les fruits confits, donnant presque une impression de botrytis.
La bouche possède une liqueur légère d’une grande finesse, et surtout une acidité hors norme qui structure le vin et l’affine de plus en plus sur la longueur.
Un liquoreux très digeste et très bon !
Très Bien +

Bernard part sur le chenin (botrytis et acidité), hésite avec le petit manseng, mais revient à son premier avis…:(


Au final une sélection assez représentative de ce que l’on peut trouver dans les dégustations du concours de la RVF, un Bernard qui a alterné le très bon et le moins bon… Le jour J il faudra que je l’aiguille sur la bonne piste lorsqu’il est dans l’erreur et que je lui fasse confiance lorsqu’il est génial… à moins que ce soit l’inverse !

Jean-Loup
#219
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, PBAES, didierv, bertou, podyak, daniel popp, Moriendi, LADIDE78, bibi64, GILT, DUROCHER, MathiasB, leteckel, Damien72, éricH

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18542
  • Remerciements reçus 3541

Eric B a répondu au sujet : Préparation au concours de dégustation de la RVF

Pour Bernard c'est un assemblage grenache-syrah mais avec quel cépage majoritaire ? Il choisit syrah… Au fait c'est quoi ce camaralet ????

Ça m'étonnait un peu qu'il y ait du Camaralet dans ton Maury sec – et qu'il ait le droit à l'appellation. Car c'est un cépage blanc que l'on trouve sur Jurançon (dans le Guilhouret du Clos Thou, par ex). J'ai donc recherché rapidement et je suis tombé sur cet assemblage : 60% Grenache Noir, 30% Carignan Noir, 10% Syrah (ce qui me parait plus dans le cahier des charges de l'appellation

Eric
Mon blog
#220
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7184
  • Remerciements reçus 5712

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : Préparation au concours de dégustation de la RVF

Merci Eric !
Cela m'étonnait en effet mais c'est ce que m'avait dit l'apporteur…
Du coup Bernard a trouvé les 10 % de syrah !

Jean-Loup
#221

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 521
  • Remerciements reçus 623

Patrick Essa a répondu au sujet : Le concours de la RVF

Faites plutôt vos révisions sur les vins du Sud de la France et les les assemblages languedociens. Car c’est le fond de commerce de ce championnat...
#222

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1978
  • Remerciements reçus 2398

leteckel a répondu au sujet : Le concours de la RVF

Patrick Essa écrit: Faites plutôt vos révisions sur les vins du Sud de la France et les les assemblages languedociens. Car c’est le fond de commerce de ce championnat...


Bah avec la moitié des vins (si on considère Jurançon comme un vin du Sud de la France), c'est ce qu'ils ont fait.

ArnoulD avec un D comme Dusse
#223

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11927
  • Remerciements reçus 1947

jean-luc javaux a répondu au sujet : Le concours de la RVF

C'est vrai.
Mais je me trompe peut-être mais je pense que Patrick parle plutôt des blancs de Provence et du Languedoc, grenaches, clairette, Vermentino, ugni, bourboulenc etc où les nuances sont parfois compliquées.
En tout cas pour les buveurs de riesling, chardonnay ou chenin...B)

jlj
#224

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7184
  • Remerciements reçus 5712

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : Le concours de la RVF

En effet Jean-Luc.
D'ailleurs la clarinette clairette du Languedoc a fait faire à Bernard le tour de France !

Jean-Loup
#225

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11927
  • Remerciements reçus 1947

jean-luc javaux a répondu au sujet : Le concours de la RVF

Jean-Loup: la clarinette du Languedoc à fait faire à Bernard le tour de France !

C'est qu'il ne connaît pas encore la musique... :DD
Le Pr(a)élude en si mineur n'est pas affaire de débutant!

jlj
#226

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7184
  • Remerciements reçus 5712

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : Le concours de la RVF

Aïe, l'écriture intuitive des smartphones...
Et pourtant Bernard connait la musique, pas la clarinette mais la basse !

Jean-Loup
#227

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 841
  • Remerciements reçus 1144

ysildur a répondu au sujet : Le concours de la RVF

Si la clarinette, n'est déjà pas facile à mettre en musique, penser à l'appellation clairette du Languedoc en concours, c'est être très courageux^^

Je vois que pas mal de lpvien seront du concours. J'y serai également, dans la horde d'envahisseurs venant du plat pays (qui est le mien).

Au plaisir!

Laurent
#228

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18542
  • Remerciements reçus 3541

Eric B a répondu au sujet : Le concours de la RVF

Je vois que pas mal de lpvien seront du concours. J'y serai également, dans la horde d'envahisseurs venant du plat pays (qui est le mien).

Ces Belges, tous des brel(es) ;)

Eric
Mon blog
#229
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: ysildur

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3501
  • Remerciements reçus 927

didierv a répondu au sujet : Le concours de la RVF

Un match entre le Centre et les Belges ?

Didier
#230

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7184
  • Remerciements reçus 5712

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : Le concours de la RVF

Oui mais nous on est avantagé car après chaque but c'est balle au Centre !

Jean-Loup
#231

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1571
  • Remerciements reçus 237

docadn a répondu au sujet : Le concours de la RVF

Bonjour,
Déjà 7 ans que je contais nos exploits sur ce fil, recueillant, à défaut d’une victoire sans appel pour une première participation, les encouragements et remerciements de nombreux lpviens faisant vite oublier cette cuisante mais néanmoins drôle d’expérience.

En 2019, c’est à Bourgueil et dans son abbaye que se déroule cette manche ligérienne du fameux « concours de la RVF ».

C’est toujours en compagnie de ma « boite de pétri favorite » (comprendre qu’on peut y effectuer de splendides cultures, mais qu’à la moindre exposition prolongée à l’air, elle développe des souches quasi mortelles que seul l’Oxyboldine peut soulager) que nous participons à notre 3ème session ensemble.
Un Cantenac-Brown (il était plus bronzé que moi) nous accueille tout sourire, ainsi que les 79 équipes présentes.

Nous trouvons laborieusement notre table et adhérons immédiatement à l’idée pertinente de permuter nos places avec l’équipe voisine (les tables avaient été organisées de manière à être face à face, ce qui est moyennement pratique pour communiquer).

- Il est quasi 09h15 quand la traditionnelle bulle arrive. Ma trousse de non-secours du 8-7 qui aime les bulles comme je vénère les chansons du groupe Téléphone me laisse analyser ce 1er jus.
Assez rapidement, mon tarin vire le chardo de mon pronostic. Les effluves sont fermentaires, un sentiment fort de « boisé-élevé » et une matière en bouche qui me rappelle le Blanc de Noirs de Lahaye.
C’est bien plus « lacté-boisé », un poil « serré-fermé » mais au joli crayeux final. Mon alter-vino souffle « pas chardo », nous sommes raccord, je lance « Blanc de Noirs ». Nous tentons une cuvée Millésimée : je lance 2012 !

Blancs Vin N° 1 :
Cépages : pinot meunier
Appellation : Champagne
Producteur (Château ou domaine) : Beaumont des Crayères
Nom de la cuvée : Fleur de meunier brut nature
Millésime : 2012
-> Nous : Champagne - Pinot Noir - Gonet Medeville - Bt 1er Cru Blanc de Noirs 2012
(Nous avons tout, sauf le cépage, le domaine et la cuvée (communication macroniste post- Gilets jaunes)

- Un gros élevage et des notes beurrées puissantes dégoulinent du second verre. Si mon cerveau bizarre part toujours sur l’aligoté avant de cerner le chardo, le principal étant le résultat.
L’attaque « chardo-boisée » allume le voyant vert pour le chardo. La matière est « souple-lâche », pas du tout chablisienne (vu que je bois 72,9% de chardo de cette région les autres étant hors de ma portée fiscale). C’est jeune, un poil asséchant en finale. Mes 4 synapses grillent déjà quand je tente de placer péniblement ce dernier au milieu du Tétris bourguignon.
C’est là que « la machine de guerre oxyboldinée » se met en marche ! Nous matchons tout 2 sur chardo, mais lui voit cela plus au sud. Nous gribouillons « Rully » 17 avec l’assurance d’un parieur Betclic sur un imperdable retour PSG-MUN !

Vin N° 2 :
Cépages : chardonnay
Appellation : Bourgogne
Producteur (Château ou domaine) : Jean Féry et fils
Nom de la cuvée : Les Monatines
Millésime : 2017
-> Nous : Chardonnay - Rully - Chanson - 2017
(vraiment pas loin du tout, et j’ai vérifié ils font du Rully, eh ouais, allez vous nous le filer ?!)

- 3ème godet exhalant une scierie sudiste en reconversion dans la confiserie. L’attaque est très exotique, sur des flaveurs d’ananas.
Et là, je fonce directement en Jurançon avec son cortège de gros manseng. Mon binôme est bien plus méfiant (et il a raison), perdu devant tant « d’atypicité ». Nos digressions doivent même lui faire dire « et pourquoi pas du chenin ?! ». Nada, je te dis que c’est de l’ananas, ça pousse pas en Ligérie (même si j’ai rayé « grenache gris sur schiste »), j’assume… très moyennement en voyant le résultat.

Vin N°3 :
Cépages : chenin
Appellation : Montlouis
Producteur (Château ou domaine) : Thierry Mosny
Nom de la cuvée : Les graviers
Millésime : 2017
-> Nous : Gros Manseng - Jurançon Sec - Clos Thou 2016
(oui, bon ça sent quand même grave l’ananas pour du Montlouis !)

- Le vin de toutes les discussions… il faut dire qu’on a clairement ramé comme des damnés (comme beaucoup semble-t-il).
Si je pense dans un 1er temps, dans mon coin, à un « vin de coopé-gâvé de levures exogènes » qui me fait loucher vers un « Tariquet 1ères Grives », je termine la description par : typé sudiste, bonbon anglais, banane++, pas terros du tout. Nous gardons le verre pour revenir dessus. Le Parker de Limoges lancera même « pourquoi pas du colombard… » . Nous finirons en toute logique par le placer en Corse !
En refaisant le match et à l’annonce du résultat, je le vois rôtir avec amour ses gonades en arrosant ces dernières d’un jus de viande « corsé ». Un seul dégustateur avait trouvé le cépage.

Vin N° 4 :
Cépages : colombard
Appellation : vin de pays d’OC
Producteur (Château ou domaine) : Domaine des Maels
Nom de la cuvée :
Millésime : 2018
-> Nous : Vermentino - Corse-Calvi 2017
(vraiment pile dedans, on va tuer le concours !)

- Ce 5ème vin est presque une délivrance. Nous sourions spontanément comme 2 ados découvrant la page « soutifs et culottes » du catalogue de La Redoute 78. Le verre hurle « savagnin » et encore « savagnin »… c’est sûr, « nos zobs aux piranhas » que ça en est !!
Le stylo danse. Les notes « oxy-noix » nous font même corriger « Côtes-du-Jura » pour placer « Arbois »…

Vin N° 5 :
Cépages : savagnin
Appellation : Etoile
Producteur (Château ou domaine) : Domaine Montbourgeau
Nom de la cuvée : savagnin
Millésime : 2015
-> Nous : Savagnin - Arbois - La Pinte 2013
(Étoile, mais noooooon !)

- C’est l’heure du 1er rouge de la session. Là encore, ce regard complice surjoué qu’on ne voit que dans les sit’com. Le pinot noir évolué, rustique, astringent, trop jeune… c’est sûr, c’est ça… mais d’où ?!
Si comme un centriste tiède j’évoque « pinot noir de Loire », le « Guide Vert du Limousin » place ce dernier plutôt dans l’auxerrois. Va pour Irancy, je ne bois du pinot noir que les jours de fête… et nous zappons le plus connu des ligériens : Sancerre.

Vin N° 6 :
Cépages : pinot noir
Appellation : Côtes de Nuits Village
Producteur (Château ou domaine) : Jadot
Nom de la cuvée : Le Vaucrain
Millésime : 2014
-> Nous : Pinot Noir - Irancy - Richoux 2016
(01h40 seulement entre ces 2 terroirs, selon Viamichelin)

- La robe de ce second rouge est sombre, jeune, à l’élevage conséquent, au reste bien plus discret. Le séjour en bouche me fait opter pour une syrah fort élevée.
L’attaque est très mûre, épicée… pas d’olive, mais ça épice. Je me risque même au cousinage mondeuse-surah pour les épices sous le regard courroucé du « David Biraud de sa rue », mais pas un gramme de tapenade.
Les pourparlers armorico-limougeaux restent moins tendus qu’un accord de désarmement et plus proches des élastiques d’un vieux calbut usé mais confortable.
Nous balançons comme depuis le début n’importe quoi en terme de domaine, mais tentons de gratter des pions sur les millésimes. Là encore, notre expertise, nos palais font encore mouche, le brouillon servant juste de photocopie plus propre que notre copie finale.

Vin N° 7 :
Cépages : merlot 80 % cabernet franc 15%
Appellation : Bordeaux Supérieur
Producteur (Château ou domaine) : Château Le Pin Beausoleil
Nom de la cuvée :
Millésime : 2016
-> Nous : Syrah - Pic St-Loup - Hortus - Grande Cuvée 2015
(eh ouais on a un problème entre l’est et l’ouest, parce que niveau parallèle on est pas si mal !)

- Mais qu’est ce qu’il ont à foutre du partout du pinot noir dans cette dégustation !! Mon co-vilote me suit, puis se rétracte. Je bloque sur pinot, lui non… c’est pas du pinot répète-t-il environ 77 fois. Tant pis, j’assume encore… bon, nous sommes presque rassurés de voir que personne n’a misé sur une folle noire !!

Vin N° 8 :
Cépages : folle noire 60% grenache 40%
Appellation : Bellet
Producteur (Château ou domaine) : Château de Crémat
Nom de la cuvée :
Millésime : 2014
-> Nous : Pinot Noir - Marsannay - Bart - 2015
(c’était pas déconnant… si je pouvais lire toutes les autres propositions !)

- Me voilà chez moi. Sûrement le vin sur lequel nous avons le plus discuté (et gardé pour revenir dessus) mais le mieux construit sa fiche d’identité.
Si pour une fois je ne décèle pas le pinot qui m’a hanté sur la moitié des vins, je pars sur un cab’ franc fugace, pour mieux remonter la Loire, sauter dans les Gorges de l’Ardèche puis rebondir dans le Rhône !!
C’est sur la bouche, puis à l’évolution olfactive que j’ai retrouvé mes repères « grenache-syrah sudiste, épicée, chaude », dont l’équilibre et la finesse nous mèneront à Châteauneuf.
Le pif connecté de mon vieux rat d’œnothèque va jusqu’à susurrer « mourvèdre » et se diriger pour le coup sur la cité castel-papale. Je le suis aveuglément tellement les critères semblent évidents.
Nous garderons aussi ce verre quelques temps. Une inversion des cépages qui nous coûtera forcément cher pour la victoire finale !!

Vin N° 9 :
Cépages : syrah 75 % grenache 20 % mourvèdre 5 %
Appellation : Terrasses du Larzac
Producteur (Château ou domaine) : Domaine des Causses d’Arboras
Nom de la cuvée : L’Extrème
Millésime : 2016
-> Nous : Grenache-syrah (major grenache) - CDP - Vieille Julienne - 2016
(comme au tiercé, pas dans l’ordre ça paie moins !)

La robe la plus sombre de la séance, qui aurait dû éveiller nos soupçons. Mais l’élevage, le soyeux et l’élégance notables de ce jus très mûr me font entrer dans la quête du « cab’ So ». Mon bicéphale qui adore errer dans les confins de l’ampélographie a forcément évoqué le tannât, mais vu le côté très classieux (et notre mépris conscient pour ne pas le trouver digne de ce jus), nous annonçons, sans hésiter 2 siècles, une génétique de rive-gauche bordelaise.

Vin N° 10 :
Cépages : tannat
Appellation : IGP Comté Tolosan
Producteur (Château ou domaine) : Moulin du Mont Lauzin
Nom de la cuvée : Grain noir
Millésime : 2016
-> Nous : Cab’ Sauvignon - Bordeaux Pauillac - Pibran 2014
(comme quoi, le tannât ça fait pas chier que pour le sourire séducteur de schtroumpf, mais aussi quand on se trompe !)

- La fin approche, c’est le moment de sortir (enfin) le grand jeu… attention, on va tous vous… dire au revoir !
Enfin, je ne l’espérais plus : mon cab’ franc adoré* !!
Tout y est, l’attaque, l’expression, la finale… vraiment on peut pas me tromper sur le cab’ franc !!

Vin N° 11 :
Cépages : grenache 90 % syrah 10 %
Appellation : Minervois
Producteur (Château ou domaine) : Château Coupe Roses
Nom de la cuvée : Granaxa
Millésime : 2014
-> Nous : Cab’ franc - Saumur-Champigny - RN Legrand - Rogelin 2015
(oh ça va c’est bon, je vous entends quand même rire !!)

- Le chemin de croix se termine enfin !!
Nous hésitons comme des bambins au resto entre « purée-saucisse » ou « purée-saucisse ».
C’est pas du ch’nin, c’est sûr… mais c’est quoi ?!
Nos cervelles grillées bloquent sur seulement 2 coins de France : Loire ou Sud-Ouest… à aucun moment nous ne pensons à l’Alsace !!
Nous vomissons un sauternes, sans que le gewurztraminer ne nous ait caressé une seule seconde le cortex !!

Vin N° 12 :
Cépages : gewurztraminer
Appellation : Alsace grand cru
Producteur (Château ou domaine) : Cave de Hunawhir
Nom de la cuvée : VT
Millésime : 2016
-> Nous : Sémillon - Sauternes - Myrat 2014
(ça fait 03h15 qu’on a le cul vissé sur des chaises d’école des 70’s, un peu de clémence !).

Bilan : pour une 3ème participation, nous étions bien moins tendus que les 2 fois précédentes. Ce « relâchement » n’a aucunement influé sur notre nullité crasse dans l’identification des cépages et des crus proposés.
Je conseille toujours, vivement à tous, cet exercice qui remet le vin au centre et nos égos à leur place.
Je précise que mon collègue est globalement 20 fois meilleur que mezigue dans cet exercice. Je peux avoir 2-3 fulgurances par an, mais il est rare qu’elle se révèle dans ces moments cruciaux.
Nous terminons dans le Bottom 20 (quand nous terminions dans le Top 20 à Sancerre), classement mérité vu le nombre de boulettes/décisions unilatérales accumulées.
Des conditions de dégustation plutôt correctes (même si les sodomites de diptères vont gnagnater sur les températures des vins, sans tenir compte que nous sommes au mois de mars avec des locaux conçus pour prier pas pour picoler, sinon je veux bien les voir faire mieux) quand on mesure le nombre de participants, à l’organisation huilée, dans le service comme dans les « resucées » demandées !!



*(pour les lpviens ayant moins d’une décennie de lectorat sur LPV, je suis l’équivalent d’un repenti de Daesch pour le cab’ franc… j’ai fait parti d’un programme de réinsertion ayant eu pour vocation de canaliser et soigner ma haine tenace pour ce cépage… programme couronné d’un succès sans équivalent, quand j’ai enfin pu trouver des cab’ franc mûrs et surtout bons !! Donc, gardez espoir si, comme moi, vous considérez que les jus de poivrons devraient être inscrits dans la Convention de Genève)
#232
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, oliv, winaddict33, PBAES, Gildas, Sylv1, Jean-Bernard, Eric B, legui, matlebat, Vougeot, didierv, mgtusi, aquablue, jean-luc javaux, Gibus, sideway, MrBonhomme, oenoJB, podyak, Jean-Loup Guerrin, Go6s, LADIDE78, bibi64, Raboso del Piave DOC, GILT, Selassie, DUROCHER, MathiasB, TristanBP, Loïc38, Agnès C, sebus, Frisette, Med, starbuck, leteckel, jd-krasaki, Damien72, Jullux, éricH, Kiravi, LudwigMozart, Garfield

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2016
  • Remerciements reçus 1205

DUROCHER a répondu au sujet : Le concours de la RVF

Moi je lis en plusieurs fois,c'est trop jouissif.....
#233

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7184
  • Remerciements reçus 5712

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : Championnat de dégustation RVF à Bourgueil : comment on va (presque) à la catastrophe

En complément du reportage très complet et surtout hilarant de docadn (tu) (merci pour les précisions sur les vins que j’ai reprises en copier-coller ;)), le mien a pour but de montrer combien la dégustation à l’aveugle est difficile. Mais cela, vous le savez tous…
J’ai fait équipe avec Bernard, mon fidèle partenaire, et après avoir tout connu ou presque en une vingtaine de participations (une place d’avant-derniers, une place de second, et beaucoup de places entre les deux mais pas également réparties :( ) j’ai bien cru que nous allions cette fois-ci hériter de la dernière place.
Vous ne m’en voudrez pas des descriptions plus que sommaires des vins mais quand on cherche, on n’analyse pas de la même façon. Mes notes étaient un peu plus étayées mais je vais surtout vous faire part de nos hypothèses, nos divergences, nos aller-retours, nos allers sans retours, … :whistle:
Mais j’ai eu aussi la chance d’être assis à côté du jeune, sympathique et très compétent (voir résultats en fin de CR) Laurent (Ysildur) et de discuter pas mal à la pause puis en attendant les résultats avec Sylvain (Sylv1). Je ne les connaissais pas « en réel » et c’est toujours sympa de rencontrer des LPViens. :jump:


Vin n°1
Cépages : pinot meunier
Appellation : Champagne
Producteur (Château ou domaine) : Beaumont des Crayères
Nom de la cuvée : Fleur de meunier brut nature
Millésime : 2012


Un effervescent rustique et très acide.
Je pars sur chardonnay et Bernard également, puis nous le trouvons vraiment très acide et indigne d’un Champagne. Je n’ai pas noté lequel de nous deux a évoqué le premier le chenin…
Pourtant nous conseillons toujours aux novices de répondre « Champagne », ce qui permet d’avoir les 5 points de l’appellation, et si cela n’en est pas, de les perdre comme presque tout le monde…
Eh bien, nous avons fait l’erreur en annonçant chenin et Saumur… :dash: alors que 95 % des participants ont dû annoncer un Champagne. :oops:

Vin n°2
Cépages : chardonnay
Appellation : Bourgogne
Producteur (Château ou domaine) : Jean Féry et fils
Nom de la cuvée : Les Monatines
Millésime : 2017


Un vin très boisé où je ressens énormément d’abricot, et je pars donc sur le viognier. Bernard est lui sur le chardonnay mais trouve du coup lui aussi des notes d’abricot. Nous transigeons sur un cépage qui peut aussi avoir ces arômes et être très boisé en Rhône septentrional, la marsanne sur Saint-Joseph, très jeune donc 2017.
Tous les dégustateurs que j’ai pu interroger ont annoncé un chardonnay de Bourgogne, soit entre 11 et 14 points dans la vue en fonction de l’appellation proposée…(td)

Vin n°3
Cépages : chenin
Appellation : Montlouis
Producteur (Château ou domaine) : Thierry Mosny
Nom de la cuvée : Les graviers
Millésime : 2017


Un vin pas très aromatique, sans caractère. Je pense à défaut d’autre chose au melon de Bourgogne, voire à l’aligoté et Bernard au chardonnay ou au chenin. Je prends le dessus avec le melon (c’est moi qui dois l’avoir, le melon) et le Muscadet. C’est du chenin, trouvé par certains. Cela fait deux fois que j’induis mon partenaire en erreur… Je limite la casse avec le millésime.

Vin n°4
Cépages : colombard
Appellation : vin de pays d’OC
Producteur (Château ou domaine) : Domaine des Maels
Nom de la cuvée :
Millésime : 2018


Un vin très aromatique qui sent le bonbon anglais. Je n’ai pas d’idée et Bernard propose le gros manseng, ce qui n’est pas idiot du tout… sauf que c’est du colombard. Dommage, j’en bois de temps en temps car ma chère et tendre aime bien, mais je n’y ai pas pensé : pas de regret, un seul participant l’a trouvé.

Vin n°5
Cépages : savagnin
Appellation : Etoile
Producteur (Château ou domaine) : Domaine Montbourgeau
Nom de la cuvée : savagnin
Millésime : 2015


Un vin puissant à l’oxydation prononcée avec une forte amertume et très végétal en bouche. J’aime bien les vins oxydatifs mais là c’était vraiment nul… Bon on trouve notre premier cépage, le savagnin, à l’unanimité de nous… ;) mais aussi à la quasi-unanimité des participants ! Certains ont parait-il tenté la grosse côte avec le chardonnay.

Vin n°6
Cépages : pinot noir
Appellation : Côtes de Nuits Village
Producteur (Château ou domaine) : Jadot
Nom de la cuvée : Le Vaucrain
Millésime : 2014


La robe claire et les arômes pinotant en bouche (mais pas au nez) m’envoient immédiatement sur le pinot noir. Bernard pense plutôt au poulsard, voire au trousseau. Je le convainc de répondre pinot noir de Sancerre, car je décèle quelques arômes fumés caractéristiques de notre belle région du Centre-Loire. Bon, on a les 9 points du cépage, comme beaucoup, 1 point pour le millésime mais pas la région ! Nous aurions dû savourer car notre quête des cépages va s’arrêter là… :(

Vin n°7
Cépages : merlot 80 % cabernet franc 15%
Appellation : Bordeaux Supérieur
Producteur (Château ou domaine) : Château Le Pin Beausoleil
Nom de la cuvée :
Millésime : 2016


Un vin très noir aux accents chocolatés, de fruits noirs et d’épices. Pour moi, c’est de la syrah, pour Bernard un assemblage grenache-syrah avec dominante du premier… Je le convainc de mettre syrah à cause de la couleur et des épices, mais de toute façon a tout faux. C’est du merlot, que l’on trouvera… mais sur un autre vin… Je ne peux même pas invoquer une inversion de verre : l’un faisait partie de la 1ère série (vins 1 à 7) et l’autre de la 2ème… Encore une fois le seul point du millésime.

Vin n°8
Cépages : folle noire 60% grenache 40%
Appellation : Bellet
Producteur (Château ou domaine) : Château de Crémat
Nom de la cuvée :
Millésime : 2014


Un vin aux arômes grillés voire de brûlé, une bonne acidité. Bernard part sur cabernet franc ou malbec, j’élimine le cabernet franc car je n’y trouve aucune trace de poivron. On annonce donc malbec, ce qui ne me paraît pas idiot au vu du cépage majoritaire (folle noire) que personne n’a trouvé. Mais bravo à ceux qui annoncé grenache pour les 40 % présents dans l’assemblage. (tu)

Vin n°9
Cépages : syrah 75 % grenache 20 % mourvèdre 5 %
Appellation : Terrasses du Larzac
Producteur (Château ou domaine) : Domaine des Causses d’Arboras
Nom de la cuvée : L’Extrème
Millésime : 2016


La robe est assez claire, les arômes sont très épicés et floraux. Je pars donc sur le pineau d’Aunis, Bernard sur le grenache ou le carignan. On se met d’accord sur la négrette (!) et nous sommes très contents de nous ::turn:: : cela sent la syrah mais la robe est claire. Eh ben dans le Languedoc ils font des syrahs assez claires… Pour se consoler on a le millésime.

Vin n°10
Cépages : tannat
Appellation : IGP Comté Tolosan
Producteur (Château ou domaine) : Moulin du Mont Lauzin
Nom de la cuvée : Grain noir
Millésime : 2016


La robe noire aurait effectivement dû nous alerter (quoique, quand on voit que cela a donné un mauvais indice sur le vin précédent…). Certes il y a une grosse matière, c’est très fruits noirs, sudiste, un peu de chocolat. Je propose grenache et Bernard merlot de la Rive droite sur un millésime chaud. Je le suis et je n’ai pas bien fait mais de toutes façons j’avais tout faux moi aussi…

Vin n°11
Cépages : grenache 90 % syrah 10 %
Appellation : Minervois
Producteur (Château ou domaine) : Château Coupe Roses
Nom de la cuvée : Granaxa
Millésime : 2014


Beaucoup d’acidité volatile, puis fruits noirs et cuir, alcool et fraîcheur en même temps, c’est donc un « sudiste frais ». Pour une fois nous sommes d’accord sur grenache, en assemblage, du Languedoc. Mais c’est frais donc il doit y avoir du mourvèdre et il y en a peut-être tellement qu’il doit être majoritaire… :? Voilà comment on perd bêtement 9 points ; on pourra se consoler avec la région et même avec une appellation limitrophe (Saint-Chinian / Minervois), soit 4 points.

Vin n°12
Cépages : gewurztraminer
Appellation : Alsace grand cru
Producteur (Château ou domaine) : Cave de Hunawhir
Nom de la cuvée : VT
Millésime : 2016


Un liquoreux qui joue dans l’élégance, avec peu d’alcool et peu de sucres résiduels, mais manquant de fraîcheur.
Philippe de Cantenac nous présente le plus souvent un vin du Sauternais, de la Loire ou du Jurançonnais. J’élimine les deux derniers à cause du manque d’acidité et me dirige vers un Loupiac ou Cadillac. Mais Bernard me dit que cela muscate… Ben oui ! Je le suis complètement sur un muscat d’Alsace mais lui rappelle que l’on a plusieurs fois confondu muscat et gewurz. Nous nous replongeons donc dans le verre et le verdict est sans appel : muscat ! C’est un gewurztraminer mais grâce à Bernard on a eu la bonne appellation.:)


Quoi, nous ne sommes pas derniers avec seulement deux cépages sur douze ? 70èmes sur 79 équipes… Le niveau est tombé bien bas, ma petite dame… :huh:
Nous nous consolons avec la formidable cinquième place de nos camarades de club Frédéric et Xavier. (tu) Trois participations pour l’un, deux pour l’autre et pour la première fois ensemble… Mais avec une séance d’entraînement ensemble, relatée un peu plus haut, qui a manifestement porté ses fruits ! Enfin, pour eux…
Et je salue les bons résultats des autres LPViens :
- 14ème place de Nicolas Arlicot et Dimitri Jusczyk
- 15ème place de Sylvain (Sylv1)
- 24ème place de Laurent (Ysildur)
Et surtout ne pas oublier que même les meilleurs peuvent se planter (mais eux c’est rare !). Un double champion du monde par équipe et je crois champion d’un Masters en solo a terminé 49ème… Mais plutôt bien par rapport à nous !

Jean-Loup
#234
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, Gildas, Alex, docadn, Jean-Paul B., matlebat, didierv, aquablue, podyak, LADIDE78, bibi64, MathiasB, sebus, Frisette, Med, GAET, leteckel, Damien72, éricH, Kiravi, Garfield

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11927
  • Remerciements reçus 1947

jean-luc javaux a répondu au sujet : Championnat de dégustation RVF à Bourgueil : comment on va (presque) à la catastrophe

le lien RVF pour ceux que cela intéresse avec les vins et le classement.

jlj
#235
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: LADIDE78, DUROCHER

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 841
  • Remerciements reçus 1144

ysildur a répondu au sujet : Championnat de dégustation RVF à Bourgueil : comment on va (presque) à la catastrophe

Ce n’est pas le tout d’être taquin avec les camarades de Francie, il est temps d’assumer et de poster nos ressentis et résultats du concours :cheer:

Pour la petit histoire, cela fait un peu plus de deux années qu’en compagnie de mon frangin, nous nous sommes pris de passion pour les concours de dégustation à l’aveugle. En ce qui concerne le championnat de France organisé par la RVF, il s’agit pour nous, d’une première tentative. Il s’agit également pour nous de profiter d’un round d’entraînement, étant donné que Philippe de Cantenac est le préposé pour la finale du championnat de Belgique qui aura lieu à la fin de ce mois.

Pour la petit histoire (bis), après avoir hérité du numéro 69 ( il fallait bien que cela tombe sur nous…) et avoir cravacher, avec mon équipier, pour trouver notre place dans cette immense salle, où les numéros des tables étaient disposés avec une logique qui m’échappe encore…, à peine installé que mon voisin de droite me demande lequel de nous deux est « Laurent Katz/ Ysildur" Eh bien, il s’agissait de Monsieur Jean-Loup Guerrin himself ! Comme quoi le monde est petit et permet de rencontrer l'un des lpviens que je suis avec le plus de plaisir sur le forum ^^

Trêve de bavardage, voici nos ressentis :

PS: Je me suis aussi permis de récupérer les infos des vins postées par DOCADN ;)

Vin N° 1 :
La couleur est paille, tirant vers l’or. La bulle est fine.

Au nez, les arômes sont un peu fermentaires, pâtissiers avec des notes grillées, florales, de fruits blancs bien mûrs.
La bouche est assez puissante, avec une belle tension sur le citron, ce qu’il faut de rondeur, mais un côté un peu lacté rend la fin de bouche un peu plate. C’est assez vineux.
Bon, c’est une cuvée avec une certaine ambition, on se dit, soyons stratégique, tablons sur le classique : Chardonnay/ champagne. On le millésime en 2008 de chez Pouillon (plus pour le folklore, et parce qu’il faut bien nommer un producteur, que par certitude, ce sera d’ailleurs une constante pour tous les producteurs cités^^).
Il s’agissait :

Cépages : pinot meunier
Appellation : Champagne
Producteur (Château ou domaine) : Beaumont des Crayères
Nom de la cuvée : Fleur de meunier brut nature
Millésime : 2012


Bref, un début moyen, mais peu d’équipes auront osées tablées sur un pinot meunier.

Vin N° 2 :
La robe est paille, or. Au nez on identifie rapidement que le bougre a connu du bois. Il est porté par des notes grillées, toastées faisant très « élevage à la bourguignonne », un côté floral, des fruits jaunes assez mûrs.
La bouche est ample, tapissante avec une finale sur l’acidité. Le vin est un peu bonbon, beurré, avec un léger plat en milieu de bouche.
Le manque de fraîcheur de la cuvée nous aura ennuyé et baladé en Rhône nord sur de la marsanne/roussanne pendant longtemps. Ayant un gros doute, surtout vu la présence de marqueurs du chardonnay, nous l’avons laissé se réchauffer pour mieux juger si le peu de fraîcheur venant de l’amertume ou de l’acidité. In fine, ce sera bien de l’acidité, et donc nous sommes partis sur un chardonnay de Bourgogne sur un millésime chaud (2015, qui ne m’a pas encore convaincu dans cette région) en Chassagne de chez Louis Jadot.

Il s’agissait :

Cépages : chardonnay
Appellation : Bourgogne
Producteur (Château ou domaine) : Jean Féry et fils
Nom de la cuvée : Les Monatines
Millésime : 2017


On est pas trop mal, même si nous sommes déconnectés en ce qui concerne les millésimes ou les appellations (ce sera une constante tout du long..)

Vin N°3 :
Si le vin n°2 nous aura posé des problèmes, ce ne sera pas le cas du suivant.

La robe est assez pâle. Le nez est sur la verveine, les fruits blancs (poire, poire, poire !!!). Rien qu’au nez, l’hypothèse du chenin nous saute aux yeux (pour une autre petite histoire, on en avait goûté une vingtaine la veille…je vous en parlerai dans un autre post !).
La bouche est tendue, sur une minéralité crayeuse, du miel, de l’abricot, de la poire…
Bref, peu d’hésitation, nous tablons sur un chenin de Loire. On hésite longtemps entre Montlouis ou Vouvray avant de le placer en Vouvray 2016 de chez Vincent Carême.

Cépages : chenin
Appellation : Montlouis
Producteur (Château ou domaine) : Thierry Mosny
Nom de la cuvée : Les graviers
Millésime : 2017


Pour le coup, c’est râlant d’encore perdre des points sur le millésime et l’appelation…the running gag continue pour nous…

Vin N° 4 :
Le vin suivant nous donne des arômes de bonbon anglais, de fleurs printanières.
En bouche, l’attaque est ronde, grasse, avec ce qu’il faut de fraîcheur portée par une belle amertume pour porter le vin. Seul un côté légèrement aqueux en milieu de bouche m’a un dérangé. C’est assez exubérant sur le côté floral ressenti au nez.
Nous partons directement dans le sud, avec comme hypothèse le rolle ou la clairette. Nous tablons sur le rolle pour le léger côté aqueux et le plaçons au château de Roquefort en côtes de Provence 2017.

Il s’agissait :

Cépages : colombard
Appellation : vin de pays d’OC
Producteur (Château ou domaine) : Domaine des Maels
Nom de la cuvée :
Millésime : 2018


Une seule équipe va le trouver celui-là…Beaucoup seront partis comme nous sur le rolle.


Vin N° 5 :

Le dernier vin de la série des blancs secs se présente avec une robe or, limite ambrée.
Comme pour beaucoup, rien que le nez nous suffira pour le placer. On est sur un vin oxydatif avec des senteurs de noix verte, curry.
Pour tout dire, ayant à peine goûté la bouche, je n’ai pas de notes sur le sujet. Juste qu’en l’état, ce n’était pas mon trip du tout. J’aime les vins jaunes quand ils sont sur la finesse et la complexité, ce n’était pas le cas pour moi avec ce vin. De fait, nous le plaçons en savagnin du jura, en Arbois 2014 de chez Rolet (pas d’apriori sur le domaine, fallait juste bien en indiquer un sur la feuille^^)
Il s’agissait :

Cépages : savagnin
Appellation : Etoile
Producteur (Château ou domaine) : Domaine Montbourgeau
Nom de la cuvée : savagnin
Millésime : 2015


Pour ne pas changer…pas l’appellation…pas le millésime.


Vin N° 6 :
Je profite de l’arrivée du vin numéro 6, le premier rouge qui clôturera la première série, pour saluer le très bon service que nous avons eu. Pour que autant de concurrents soient servis correctement dans une salle un peu exiguë pour circuler facilement, c’est une belle prouesse.

Revenons au vin…La robe est d’un rouge très pâle. On voit très clairement sa feuille au travers.
Le nez « pinote » gentiment, avec des arômes grillés, de la framboise, des fleurs fanées, de la cerise. Pas monstrueux, mais bien fait.
La bouche est décevante par rapport au nez, très acide, fluette, un peu végétale. On retrouve les mêmes arômes que pour le nez.
Nous n’hésitons pas pour placer ce vin en pinot noir. Nous discutons où le placer. Ne retrouvant pas les marqueurs de l’Alsace ou de la Loire, on part sur la Bourgogne, dans un millésime difficile : 2013 en mercurey du domaine Raquillet (encore une fois, au hasard, et sans jamais avoir bu un verre de ce domaine, le plouf plouf dans le guide RVF^^).
Il s’agissait :

Cépages : pinot noir
Appellation : Côtes de Nuits Village
Producteur (Château ou domaine) : Jadot
Nom de la cuvée : Le Vaucrain
Millésime : 2014


Dois-je encore évoquer le millésime et l’appellation ??


Vin N° 7 :
Le premier rouge de la seconde série arrive. La robe présente des reflets violacés, avec une intensité moyenne (on voit encore légèrement à travers).
Le nez, agréable en soi, est sur les fruits noirs, le cassis, la réglisse, un côté légèrement mentholé (végétal) et des arômes boisé, assez élégant.
En bouche, l’attaque est ronde sur les fruits noirs compotés, le pruneaux, toujours un léger végétal, le milieu de bouche possède un côté un brin animal et des tanins bien présents, avant qu’une belle fraîcheur ne vienne équilibrer le tout. C’est assez sympa comme vin.
Pour le placer, nous partons rapidement, du fait de sa couleur, son côté mentholé et sa fraîcheur sur un malbec en Sud-ouest. Avant de l’indiquer sur la feuille, j’évoque merlot et Bordeaux pour voir l’avis de mon équipier, mais ça ne lui parle pas. Bref, nous restons sur un malbec, en cahors et nous le plaçons au château Haut monplaisir en 2014.
Il s’agissait :

Cépages : merlot 80 % cabernet franc 15%
Appellation : Bordeaux Supérieur
Producteur (Château ou domaine) : Château Le Pin Beausoleil
Nom de la cuvée :
Millésime : 2016


Bref, une belle bulle sur celui-ci…Dommage.

Vin N° 8 :
Voici venu le temps…du premier vin qui va nous donner du fil à retordre dans cette seconde série…
La robe est sur la cerise, assez pâle.
Le nez est assez animal (réduction ?), sur les fruits rouges, un brin d’épices et du toasté.
La bouche est clairement réduite, sur des arômes alimentaires, un côté chaleureux porté par des arômes de fruits à noyau, une grosse acidité sur la groseille. La finale est portée par une amertume un peu dissociée du reste du vin, qui donne que très peu l’envie de boire une seconde gorgée. Un vin que je n’ai pas compris.
Du fait de sa forte acidité et de son côté animal, je propose à mon équipier un Trousseau du Jura, mais sans certitude. Il le voyait plus sudiste du fait de son côté chaleureux, mais ne trouve rien de mieux à proposer que le Trousseau. On le placera en Arbois 2015 de chez Frédéric Lornet (encore une fois, jamais bu de vin de chez Lornet, c’est plouf plouf qui a décidé !).

Il s’agissait :

Cépages : folle noire 60% grenache 40%
Appellation : Bellet
Producteur (Château ou domaine) : Château de Crémat
Nom de la cuvée :
Millésime : 2014

Bon, sur 80 équipes, personnes ne l’a trouvé… on va pas s’éterniser dessus^^


Vin N° 9 :
Le vin suivant arrive. Mon équipier étant servi avant moi, il a déjà un large sourire avant même que je ne puisse ne fusse que humer le breuvage. Bref, il griffonne déjà une supposition sur sa feuille pendant que moi j’analyse la robe…

La robe présente des reflets violacés, avec une intensité de couleur assez claire, sur la cerise.
Au nez, je comprends rapidement le pourquoi du sourire de mon équipier… Il y a des fruits noirs, de la réglisse, un côté animal, orange sanguine…Bref, ça sent la syrah
La bouche est fluide, ronde, portée par une belle fraîcheur et des tanins certes encore présents, mais fin. On retrouve les mêmes arômes qu’au nez. Bref, pas de tracas pour le cépage… Par contre, vient l’éternel débat : où le placer ? mon équipier le voit en Languedoc en assemblage, moi en mono sur le Rhône nord… mon côté grande gueule finira par l’emporter et nous le placerons chez Laurent Combier, croze-Hermitage, 2016.

Il s’agissait :

Cépages : syrah 75 % grenache 20 % mourvèdre 5 %
Appellation : Terrasses du Larzac
Producteur (Château ou domaine) : Domaine des Causses d’Arboras
Nom de la cuvée : L’Extrème
Millésime : 2016


Bref, j’ai eu droit au regard noir du frangin à la correction^^


Vin N° 10 :
L’avant dernier rouge arrive. Il a, de nouveau, une robe violacée, mais profonde. On voit à peine à travers le liquide.
Le nez est sur les fruits noirs à l’alcool, le cuir, un côté animal, un peu de végétal.
La bouche est ample, ronde, soyeuse, avec un côté chaud/froid et des tanins assez puissants. C’est assez long en bouche et plutôt intéressant.
Nous hésitons entre un GSM, un mourvèdre ou un tannat. De par son côté fruits à l’alcool, et le côté cuir, nous penchons pour un mourvèdre de Provence, Bandol, du domaine de la Bastide blanche 2016.

Il s’agissait :
Cépages : tannat
Appellation : IGP Comté Tolosan
Producteur (Château ou domaine) : Moulin du Mont Lauzin
Nom de la cuvée : Grain noir
Millésime : 2016


Dommage pour le Cépage...concernant l’appellation, je pense que personne n’y aura pensé !

Vin N° 11 :
Le dernier rouge arrive. Sa robe est bien moins foncée que le vin précédent. Sur le grenat.
Le nez est sur les fruits rouges, un côté pivoine, des arômes herbacé (foin) et de la réglisse.
La bouche est bien ronde, ample, sur les mêmes arômes qu’au nez, des tanins présents, voire légèrement asséchant se mêle à une petite acidité qui donne ce qu’il faut d’équilibre au vin.
Mon frère, comme moi pensons à un assemblage du Languedoc-Roussillon. Du fait de sa structure, la grenache nous paraît dominer cet assemblage et nous proposons donc un collioure du domaine Cazes en dominance de grenache sur 2016.

Il s’agissait :

Cépages : grenache 90 % syrah 10 %
Appellation : Minervois
Producteur (Château ou domaine) : Château Coupe Roses
Nom de la cuvée : Granaxa
Millésime : 2014



Vin N° 12 :
Le petit dernier ! Un vin sucré…Ce que je ne bois jamais….et mon équipier itou.
Bref…la robe est paille avec des reflets verts.
Le nez est sur l’abricot, le raisin, un peu de rose.
La bouche est sur la mangue, le raisin. Le vin est assez plat, très sucré et le manque de fraîcheur m’écœure assez rapidement.

Nous ne réfléchissons pas trop et tapons un muscat en Beaumes de Venise du domaine des Bernardins (mes excuses, c’était le seul producteur dans mon guide^^) 2015.
Il s’agissait :

Cépages : gewurztraminer
Appellation : Alsace grand cru
Producteur (Château ou domaine) : Cave de Hunawhir
Nom de la cuvée : VT
Millésime : 2016

Bref, complètement passé à travers celui-ci…Son côté pataud nous ayant amené directement plus dans le sud.

Voilà, c’est terminé pour notre premier concours RVF.
C’est une expérience intéressante, les conditions de dégustation étant différentes de celles que nous connaissons en Belgique (aussi bien dans le système de cotation que dans la promiscuité avec les autres équipes). Niveau bilan, assez content du nombre de cépages que nous avons trouvés, par contre, il apparaît clairement que notre manque d’expérience se paie sur les appellations et les millésimes. Bref, on va encore devoir faire des travaux pratiques ^^

In fine, nous finissons 24ème sur 79 équipes avec un total de 78 points. Pour la 3ème petite histoire, La Belgique place 3 équipes dans le top 10, malgré que nos champions du monde en titre aient connus "un jour sans".

Laurent
#236
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, Gildas, docadn, Jean-Paul B., matlebat, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, bibi64, DUROCHER, MathiasB, condorcet, sebus, Frisette, Med, leteckel, Damien72, éricH, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7184
  • Remerciements reçus 5712

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : Championnat de dégustation RVF à Bourgueil : comment on va (presque) à la catastrophe

Bravo Laurent pour le superbe CR et pour votre perspicacité, à toi et à ton frère, sur les grands classiques proposés.

Je suis particulièrement surpris que vous ayez pu reconnaître le chenin sur le vin n°3, qui nous a paru assez insipide, surtout après la vingtaine de vins de chenin de Jacky Blot que vous avez bus la veille !

Jean-Loup
#237

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4290
  • Remerciements reçus 1734

LADIDE78 a répondu au sujet : Championnat de dégustation RVF à Bourgueil : comment on va (presque) à la catastrophe

Bravo à tous , pour avoir pris le temps , de faire vos CRs , de nous les faire partager si rapidement, sur cet événement vu de l intérieur , un grand merci (tu)
didier

Mal- voyant depuis 29 ans et passionné de vins comme vous tous
#238

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 841
  • Remerciements reçus 1144

ysildur a répondu au sujet : Championnat de dégustation RVF à Bourgueil : comment on va (presque) à la catastrophe

Jean-Loup Guerrin écrit: Bravo Laurent pour le superbe CR et pour votre perspicacité, à toi et à ton frère, sur les grands classiques proposés.

Je suis particulièrement surpris que vous ayez pu reconnaître le chenin sur le vin n°3, qui nous a paru assez insipide, surtout après la vingtaine de vins de chenin de Jacky Blot que vous avez bus la veille !

Jean-Loup


Merci Jean-Loup. J'avoue qu'il nous a sauté au nez à tous les deux assez rapidement. Pas hyper concentré, mais les marqueurs aromatiques que l'on identifie pour ce type de chenin y était. Un peu l'inverse du chardonnay pour lequel il nous a fallu bien 30 minutes pour trancher...Comme quoi, on est loin d'une science exacte et l'évidence pour les uns ne l'est pas pour les autres.

Je vais essayer de pondre ce soir un compte rendu de la superbe dégustation de chez Jacky Blot. on a quitté les copains avant la fin, mais avec pas loin de 35 vins goûtés..

Laurent
#239

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83673
  • Remerciements reçus 9471

oliv a répondu au sujet : Championnat de dégustation RVF à Bourgueil

Où est Charlie ! ::oups::


www.lanouvellerepubl...
#240

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck