Nous avons 791 invités et 16 inscrits en ligne

Au piano, il met le paquet, Denaire !

  • Messages : 12
  • Remerciements reçus 0

gregorysalgues a répondu au sujet : Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

Merci Eric,
je me disais vraiment que outre mes fautes d'orthographes, je devais vraiment aller consulter !!!!!!!!!!!

Ps: Combien faut il de message ?
#91

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17983
  • Remerciements reçus 2830

Eric B a répondu au sujet : Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

On ne sait pas vraiment, en fait. Je dirais 25-30.... Vu que tu as écrit 4 messages en un an, si tu continues à ce rythme, tu devrais arriver à avoir accès aux MP dans 5-6 ans ;)

Eric
Mon blog
#92

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12
  • Remerciements reçus 0

gregorysalgues a répondu au sujet : Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

exellent!!
#93

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2217
  • Remerciements reçus 20

denaire a répondu au sujet : Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

Avec le retard habituel, mes impressions sur les vins :

Bénédicte & Stéphane Tissot, Crémant du Jura, BBF

Nez légèrement oxydatif, pomme verte, un peu d’agrumes, de grillé. Agréable.
La bouche présente une belle matière, une acidité présente mais pas excessive. C’est bon, avec un caractère certain, mais la bulle est un peu vive et la bouche un poil stricte, ce qui empêche ce vin de passer dans la catégorie du dessus en termes de gourmandise.

Bien+

Domaine Stéphane Bernaudeau, Vin de France, Les Nourrissons, 2010

Nez sur les agrumes, la pomme verte, quelques notes grillées. Pas pleinement épanoui, mais agréable.
La bouche présente une belle matière et une belle acidité enrobée.
C’est bon, mais un cran en dessous du 2008, seul millésime que j'aie goûté au même âge. Je ne sais pas trop quoi en penser en termes de garde, peut-être faut-il attendre un peu les bouteilles restantes.

Bien+

Domaine Meyer Fonné, Riesling, Wineck Schlossberg, 2007

Nez aux notes de citron confit, de fruits exotiques, légère touche terpénique.
La bouche est ronde, avec une légère sucrosité, que ne parvient pas tout à fait à équilibrer une acidité un peu en retrait.
Bon vin, mais qui manque un peu de dynamisme en bouche.

Bien

Domaine Louis Sipp, Riesling, Kirchberg de Ribeauvillé, 2007

Joli nez, qui évolue sur des notes assez comparables au Meyer-Fonné, avec peut-être un peu plus de précision et de fraîcheur, dominé par de belles notes d’agrumes.
La bouche présente elle aussi une certaine rondeur, mais cette fois parfaitement équilibré par une acidité au cordeau. Finale nette, propre, salivante. C’est très bon, on a envie d’en boire à grandes lampées !

Très bien

Domaine Fourrier, Chambolle Musigny, Vieille Vigne, 2009

Nez sur une dominante fruitée, cerise, framboise, un trait de menthol. Frais, agréable.
Bouche plutôt en finesse, tannins délicats, finale nette, sur des arômes de fruits rouges agréables. C’est bon.

Bien++

Domaine des Perdrix, Nuits St Georges 1er Cru Aux Perdrix, 2008

Nez sur les fruits rouges frais, des notes grillées, agréable.
En bouche, il y a une matière certaine, mais une acidité élevée qui donne un peu de dureté à la bouche.
Un beau vin dans le contexte du millésime, mais le contexte du millésime est décidément compliqué.

Bien+

Domaine Bizot, Vosne Romanée, Les Jachées, 2011

Nez ouvert, sur un fruit mûr, notes épicées.
Bouche juteuse, qui offre un fruit franc, des tanins bien définis, une acidité présente mais pas excessive. C’est bon !
Un vin qui semble plus à point que ce que son millésime suggère.

Très bien

Domaine Guy Moulinier, Saint Chinian, Les Terrasses Grillées, 2000

Nez évolué, épices douces, prune.
En bouche, les tannins sont fondus, l’acidité plutôt élevée, la longueur moyenne.
Un vin qui paraît un peu fatigué.

Assez bien+

Domaine Louis Chèze, Saint Joseph, cuvée Prestige de Caroline, 2005

Nez sur une dominante de notes grillées, torréfiées, « sombre », épices (poivre), un peu animal, fruit ténu.
La bouche offre une matière dense et une acidité élevée. Je peine à être séduit par une aromatique trop austère à mon goût.

Assez bien+

Château La Casenove, Côtes du Roussillon, Cuvée Commandant Jaubert, 1998

Nez qui évoque le vieux bois, un peu balsamique, champignon, pas très agréable.
En bouche, matière assez maigre, acidité élevée, longueur plutôt faible.
Peu de plaisir à trouver sur cette bouteille. J’avais été beaucoup plus convaincu par mes précédentes rencontres avec ce vin dans ce millésime.

Assez bien-

Domaine Ganevat, Côtes du Jura, Schiste, 2004

Nez sur la pomme verte, le grillé, une touche de vanille.
Bouche grasse et fraîche, notes de pomme verte, de citron, sur un équilibre assez vif. La finale présente cependant surtout des notes de vanille un peu trop insistantes et pas franchement fondues dans l’ensemble. Joli vin pour le reste, qui joue bien sa partition sur les fromages.

Bien++

Domaine Dupasquier, Roussette de Marestel, 1988

Nez sur le miel, la cire, une touche de champignon. Le fruit (mirabelle) est plus ténu.
La bouche est grasse, belle matière, soutenue par une fine acidité. Il y a une certaine fraîcheur aromatique. Néanmoins, un vin qui manque un peu de peps, et paraît sur la pente descendante, malgré une certaine jeunesse.
Très différent de ce que j’avais goûté il y a quelques années, où j’avais été marqué par des notes de truffe blanche. Il n’est pas complètement étonnant qu’il y ait une certaine variabilité sur des bouteilles de cet âge, cela dit.

Bien-

Domaine François Chidaine, Montlouis sur Loire, Les Bournais, 2005

Très joli nez, avec un beau fruit, un peu compoté, notamment autour de jolies notes de framboises.
Bouche pleine, équilibrée, avec une sucrosité franche mais pas excessive, beaucoup de fraîcheur. Très gourmand.
Une cuvée que j’avais beaucoup aimé jeune, dans ce millésime, et qui continue de bien se porter.

Très bien

Domaine Cauhapé, Jurançon, Noblesse du Temps, 2001

Nez exotique, épicé, une touche de vanille, de pralin.
La bouche présente un gros volume en attaque, avec une franche liqueur, mais elle sait rester fraîche, belle acidité. Très belle longueur, fruitée et légèrement épicée.
Très beau vin, qui paraît très jeune.

Très bien

Glenturret 1980

(regoûté le lendemain)
Nez sur la poire, l’ananas, l’amande.
Beaucoup de douceur en bouche, avec une grande finesse. Passé une certaine vigueur en attaque, on ressent dès le milieu de bouche une grande douceur, un côté aérien. La longueur énorme, sur des arômes fruités extrêmement séduisants. Jamais ressenti autant de fruit dans un whisky !

Très bien++

Clynelish 1972

(regoûté le lendemain)
Nez plus classique, moins fruité, un peu plus « pâtissier » et plus épicé, et surtout avec un alcool plus sensible.
La bouche est plus puissante, un peu plus brutale aussi en attaque. Belle longueur, mais il est dur de passer derrière le charme, la douceur et la longueur du précédent.

Bien

Merci à mes compères gunthards pour leurs généreux apports et leur bonne humeur, on remet ça dès que possible!

A très bientôt,

Mathieu
#94

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 169
  • Remerciements reçus 0

G Gildas a répondu au sujet : Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

Bravo Denaire pour ce diner une fois encore magnifique...

Une petite question, je suis intrigué par l'embouteillage de tes whiskys, d'où viennent-ils ?

J'aime beaucoup Glenturret, j'avais également beaucoup apprécié celui-ci (Embouteillé par Signatory)

Egalement doux et fruité...

Gildas
#95

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82015
  • Remerciements reçus 7476

oliv a répondu au sujet : Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

Ces whiskies sont des mini flasques échantillonnées pour notre Flo.
Elles permettent de se faire un avis en mutualisant une bouteille au prix d'achat unitaire conséquent.

Oliv
#96

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18204
  • Remerciements reçus 1833

mgtusi a répondu au sujet : Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

Et bien voilà, vous m'avez donné envie, j'ai donc dûment commandé du Glenturret 1993, car le fruit dans le whisky, j'aimerais bien découvrir !

Michel
#97

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1963
  • Remerciements reçus 0

Flo a répondu au sujet : Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

Michel, essaie de trouver des vieux Benriach (1975, 1976...).
Du pur fruit exotique, absolument génial !

Florian
#98

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2217
  • Remerciements reçus 20

denaire a répondu au sujet : Re: Au piano, il met le paquet, Denaire !

oliv écrit: Ces whiskies sont des mini flasques échantillonnées pour notre Flo.
Elles permettent de se faire un avis en mutualisant une bouteille au prix d'achat unitaire conséquent.


Et elles permettent de faire l'éducation des copains! Tous les plus beaux whiskys que j'ai goûtés (dont quelques trucs vraiment incroyables) l'ont été grâce aux petites fioles magiques de notre Flo... Merci!

Mathieu
#99

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82015
  • Remerciements reçus 7476

oliv a répondu au sujet : Vendredi 13 au Gunthard Horror Wine Show

Vendredi 13 au Gunthard Horror Wine Show




Tous les LPViens de cercles de dégustations occultes ont un jour connu ce moment cauchemardesque où s'enchainent les grimaces, rictus de douleur, énervements de déception et cris de souffrance face aux gadins qui s'accumulent.

Déjà qu'arriver à réunir tout le monde, entre les papa-papous noyés dans les couches, les agendas ministériels de robot COP ou les Gnafrons exilés provinciaux tient de l'exploit sur le papier... Alors quand notre Santa semble transporté par de mauvaises énergies (un comble!) et que notre bondissant Flo se retrouve noyé sous les Bibs en série, on aurait dû se dire que ça démarrait douteux, notre affaire !
Les langues mauvaises et fourchues diront qu'on était sûrement en jour Pissenlit, de ceux qu'on bouffe par la racine.

C'est dans ces moments que l'amitié prend tout son sens car quand les vins déçoivent, il reste toujours la rigolade et le plaisir d'être ensemble à ceux qui ont compris que la valeur des copains compte plus pour ce qu'ils sont vraiment que leur seule capacité d'apporteur en liquide.

Enfilez vos gousses d'ail ! Sortez vos crucifix !
Le sang du Christ est servi.



Prêts à la souffraaaaaaaance, amis Gunthards ?






Domaine André Bonhomme, Viré-Clessé, Cuvée Spéciale, 2016



Robe jaune très claire à peine teintée.
Nez ultra ouvert, un peu trop opulent à mon goût, sur de belles et puissantes notes florales et d’agrumes presque entêtantes sans élevage masquant.
Attaque de bouche riche, avec un volume tapissant bien tranché par une acidité présente.
Le vin déroule sa jolie aromatique florale jusque dans une finale efficace qui se resserre autour d’une petite amertume.
Bien à très bien.


Champagne Philiponnat, Clos des Goisses LV, 2000
Dégorgé en février 2017, dosage 4.5g/l



Robe nettement dorée.
Nez complexe qui signe le vin d’un certain âge, sur l’écorce d’orange séchée, le lait d’amande, la pomme reinette bien mûre et des notes épicées.
Belle attaque puissante, avec une matière ample avec beaucoup de fond, donnant une impression de puissance bien maîtrisée par une acidité enrobée qui relance l’ensemle.
La bulle est crémeuse et assez peu présente et s’éteint dans une finale longue et étirée par une très belle amertume.
Très bien.


Weingut Jakob Schneider, Niederhäuser Hermannshöhle Riesling trocken, Magnus, 2016
AP 7 750 052 47 17



Robe à peine teintée d’un léger gris vert.
Superbe nez pur et ouvert, à la fois causant et sans excès d’opulence, sur la mandarine, le citron vert, une pointe minérale pas du tout pétrolée toutefois.
La bouche est beaucoup plus fermée, ultra tendue par sa construction cristalline autour d’une acidité serrée et de légers amers et qui laisse une certaine impression d’austérité en l’état.
Finale ultra salivante mais qui manque un peu de charme aromatique.
Très bien pour moi mais à réserver en l’état aux amateurs de vins tranchants.



Euh, salivant, le machin !



Domaine Vacheron, Sancerre, Les Romains, 2005



Robe jaune dorée.
Nez très évoluée, sur le tabac, le torréfié, des notes lactées qui laissent craindre une certaine fatigue.
Confirmation de l’oxydation en bouche qui manque de tout, volume, chair, relance pour compenser une acidité âcre assez désagréable.
Finale décharnée et amère.
Aucun plaisir possible.


Domaine Vincent Dauvissat, Chablis 1er cru La Forest, 2008



Robe vieil or.
Nez totalement oxydé, sur le beurre rance et la noix.
Bouche creuse et amère, flinguée jusqu’à l’os.
Grrrr !



Gniark, gniark, gniark !
Epouse-moi, chéri ! Avec le voile, je deviens belle !



Clos Lapeyre, Jurançon sec, Mantoulan, 2008



Robe dorée.
Nez discret, serrée, sans grande expressivité sinon quelques senteurs de zeste d’orange.
Bouche à l’attaque ultra tendue autour d’une acidité saillante mais pas agressive.
Le vin déroule une structure un peu linéaire autour de son côté pointu et manque de développement aromatique pour apporter une réelle complexité.
Finale mordante et salivante mais pas emballante pour autant.
Trop tard ?


Domaine Marie-Thérèse Chappaz, Grain Gamay, 2011



Robe violacée assez profonde.
Nez léger, sur les fruits noirs et un petit côté « pinard de comptoir » peu attirant.
Bouche terriblement végétale et râpeuse, sans volume ni chair.
Finale rébarbative d’une verdeur redoutable.
Aïe !



Oh my gode !



Domaine Henri Germain & Fils, Beaune Bressandes 1er cru, 2006



Robe claire, sur un rubis légèrement orangé.
Très joli nez de pinot, délicat et gourmand, sur les petits fruits rouges enrobé d’un léger végétal élégant, sur la cendre froide.
Bouche fine, sur une texture veloutée en attaque qui manque peut-être un peu de fond pour développer plus de présence et d’ampleur sur le palais mais qui offre néanmoins du plaisir par son équilibre et sa précision aromatique.
Finale souple aux tanins fondus, agréable sans être interminable et un peu abimé par une petite amertume.
C’est bon quand même !


Domaine Simon Bize & Fils, Savigny-Les-Beaune 1er cru Les Talmettes, 2009



Robe sombre, sur un grenat qui tire sur le violet.
Nez comprimé, très peu expressif et qu’il faudra remuer fortement pour libérer de minces notes de fruits noirs et de poivre vert dans le verre.
Bouche puissante mais pas en place, sur une structure acide très présente mais dissociée d’une matière concentrée dont la densité n’est pas du tout fondu, livrant un vin puissant et carré assez difficile à lire.
Finale serrée et impactante, à l’amertume assez forte.
J’ai pensé à une syrah Rhône nord…
A attendre impérativement.


Domaine Valdenaire, AGC* Jardin des Vosges, Clos du Ménil, 2015

Robe cristalline, sur un délicat jaune paille aux reflets verts.
Nez agréable et net, sur le citron vert et d’étonnantes senteurs mentholées qui évoquent le parfum chlorophylle qu’on trouve dans les chewing-gum.
Bouche sans défaut mais… redoutable d’acidité (j’ai cru qu’on allait perdre notre Gui !), à faire passer un citron jaune pour un loukoum, citrique à souhait et qui laisse la bouche sèche pendant de longues secondes.
Mais force est de constater qu’on a croisé pire ce soir !
Donc l’histoire Guntharde retiendra qu’un certain vendredi de l’an de Grâce 2018, notre Mathieu a mis la raclée à un Dauvissat !

*Appellation Gunthard Contrôlée ::oups::

Clos Ménil, Clos Rougeot, Clos Velicane...
On va bientôt pouvoir lancer une thématique Vins LPViens ! :cheer:




Parce que je le Vosges bien !



La Galotière, Cidre du pays d'Auge, cuvée Prestige



Robe bronze ambrée.
Nez très marquée par les bretts, sur le sparadrap, le cuir et qui enrobent de senteurs très fruitées, sur la confiture d’abricot, la gelée de pomme.
Attaque en bouche sucrée, sur une sensation de douceur un peu trop présente et qui prend le pas sur une matière puissante et presque tannique avec un petit côté rapeux qui rafraichit l’ensemble.
Mais la finale est un peu trop sucrailleuse pour me convaincre totalement.


Domaine Meyer-Fonné, Alsace riesling Grand Cru Wineck Schlossberg, Le Samson, 2008



Robe sur un beau doré brillant.
Joli nez toute en élégance et en précision, sur des notes de praliné, de confiture d’orange, de menthe et de fines senteurs minérales.
Bouche assez délicate, sur une sucrosité légère de VT légère et qui s’enroule dans une matière sans grande intensité pour livrer un équilibre tendre pas très puissant mais très agréable de fraicheur et de buvabilité.
Finale efficace, pas énorme de persistance mais qui appelle la soif.
Très bien.



A la prochaine !



Force est de reconnaître que si, sur les vins, on a connu soirée moins effrayante, niveau tortore, le chef Denaire est toujours aussi doué, sortant des plats magnifiques de précision comme de beauté avec la coolitude absolue qui le caractérise !

Un grand merci à Maëllis et Mathieu pour cette soirée superbe prolongée loin dans le matin et qui prouve qu'on peut passer un beau moment même quand les vins nous jouent l'auberge rouge du cul tourné.

Bises sanglantes à tous,
A très vite,
Oliv
#100
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PBAES, Gildas, Vougeot, jean-luc javaux, denaire, Jean-Loup Guerrin, crossbow, TIMO, GILT, tonioaja, tomy63, ols, starbuck, leteckel, jd-krasaki, jclqu, Damien72

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5074
  • Remerciements reçus 312

ols a répondu au sujet : Vendredi 13 au Gunthard Horror Wine Show

:O!
#101

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2307
  • Remerciements reçus 918

GILT a répondu au sujet : Vendredi 13 au Gunthard Horror Wine Show

Un noeud lunaire?
#102

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 559
  • Remerciements reçus 775

bassaler a répondu au sujet : Vendredi 13 au Gunthard Horror Wine Show

Chablis 2008 oxydé !!!! Hallucinant
#103

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5451
  • Remerciements reçus 2238

Frisette a répondu au sujet : Vendredi 13 au Gunthard Horror Wine Show

C'est clair, d'autant que ce Forest sur ce millésime est à proprement parler excellent !

Flo (Florian) LPV Forez
#104

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5974
  • Remerciements reçus 1383

Marc C a répondu au sujet : Vendredi 13 au Gunthard Horror Wine Show

bassaler écrit: Chablis 2008 oxydé !!!! Hallucinant


S'il provient de la légendaire cave d'Oliv, tout est possible.

Je note avec intérêt que la grande habileté du vigneron a permis de préserver le Clos Menil des excès de maturité de 2015 et de préserver toute la fraîcheur et la délicatesse du fruit. Chapeau !

Gros cafard de ne pas avoir pu être des vôtres (heureusement que je n'ai pas prévu de prendre l'avion dans les prochains jours :P). A une prochaine !

Marc
#105

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82015
  • Remerciements reçus 7476

oliv a répondu au sujet : Vendredi 13 au Gunthard Horror Wine Show

Le Dauvissat n'était pas mien. Mais le Chappaz, si !
#106

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5974
  • Remerciements reçus 1383

Marc C a répondu au sujet : Vendredi 13 au Gunthard Horror Wine Show

Oui mais le Chappaz me semble fidèle à ce qu'on est en droit d'attendre de lui :D

Marc
#107

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4203
  • Remerciements reçus 673

HERBEY 99 a répondu au sujet : Vendredi 13 au Gunthard Horror Wine Show

Dommage Olivier pour le Dauv', je n'ai personnellement le souvenir que d'une seule bouteille oxydée, Preuses 2000 achetée bien sûr au domaine et qui m'a été changée par le boss lui même sans bouger une oreille. Quant aux bouteilles bouchonnées un peu plus mais pas de quoi crier au scandale, franchement pas de bol et personnellement je ne crois pas avoir entamé mon stock de cru 2008, j'espère avoir toujours autant de chance, on verra bien!!!

R
#108

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5074
  • Remerciements reçus 312

ols a répondu au sujet : Vendredi 13 au Gunthard Horror Wine Show

Marc C écrit: Oui mais le Chappaz me semble fidèle à ce qu'on est en droit d'attendre de lui :D

Marc


Avec Chappaz, Chappaz ou ça caz ! :D
::out::
#109

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1558
  • Remerciements reçus 45

crossbow a répondu au sujet : Vendredi 13 au Gunthard Horror Wine Show

ols écrit:

Marc C écrit: Oui mais le Chappaz me semble fidèle à ce qu'on est en droit d'attendre de lui :D

Marc


Avec Chappaz, Chappaz ou ça caz ! :D
::out::


Purée et c'est pas donné le vin surprise :(
#110

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2653
  • Remerciements reçus 114

milleret a répondu au sujet : Vendredi 13 au Gunthard Horror Wine Show

" Le Dauvissat n'était pas mien. Mais le Chappaz, si !

Par correction , on va éviter de nommer le responsable ...si c'est ton ami qui t'a procuré ce vin , je vais finir pas ne plus fréquenter les sélections de ce petit voyou ..hihihi .
Pour Dauvissat 08 , j'espère qu'il s'agit d'une bouteille isolée ... je n'ai jamais eu le moindre problème avec ses vins ..et depuis plus de 20 ans .
#111

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2522
  • Remerciements reçus 2

oenopol a répondu au sujet : Vendredi 13 au Gunthard Horror Wine Show

Salut à tous,

j' ai bu un clos des goisses 2000, cuvée simple, au restaurant ce week-end. Bien plus évolué que le vôtre,
solaire et fruits bien mûrs, mais manque de complexité et de vivacité pour le pédigree.

Amicalement, paulo

Amicalement,
Paul
#112

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5074
  • Remerciements reçus 312

ols a répondu au sujet : Vendredi 13 au Gunthard Horror Wine Show

Les anciens lâchent LPV
Aller, un petit effort, Mets un peu d'encre dans ton porte plumes ! :cheer:
#113

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck