Nous avons 1114 invités et 10 inscrits en ligne

CR:"A 25 ans, on est jeune!"

  • Messages : 3396
  • Remerciements reçus 807

didierv a répondu au sujet : Re: "A 25 ans, on est jeune!" (:D

daniel popp écrivait:
> Grandiose. Les 89 commencent à se faire
> rares.(tu)

Il en reste heureusement.
Ce fut une année chaude de la fameuse trilogie 88/89/90 qui a produit de nombreux grands vins qui arrivent aujourd'hui à maturité.
Les blancs secs ou moelleux et les rouges de Loire sont superbes.
Un GC nuiton aurait eu sa place
Beau repas les gars

Didier
#31

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3295
  • Remerciements reçus 309

iceteayer a répondu au sujet : Re: "A 25 ans, on est jeune!" (:D

Un GC nuiton aurait eu sa place

Didier, c'était l'Hermitage le grand cru nuiton! ;)
Je crois qu'en premier choix, toute la table est parti sur un grand Bourgogne et moi le premier.

Ce vin là ressemblait un peu à un musigny 89 de Mugnier que j'ai eu l'occasion de boire (ça va faire deux ans, que le temps passe vite) par cette pureté absolue des goûts mais aussi un équilibre en bouche similaire.

Julien
#32

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2737
  • Remerciements reçus 327

ziboss a répondu au sujet : Re: "A 25 ans, on est jeune!"

Trop fort le Julien !
Il a fait 200 km après avoir bu tout cela et sitôt arrivé il fait le CR que je lui avais demandé !


oui des fois t'as pas fini la vaisselle qu'il a déjà posté :)

bravo pour cette dégustation dont le contexte, le millésime, les vins font envie

allez a+

Yann
#33

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3295
  • Remerciements reçus 309

iceteayer a répondu au sujet : Re: "A 25 ans, on est jeune!"

Ca s'appelle l'organisation :D

A bientôt!
Julien
#34

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6946
  • Remerciements reçus 4755

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : CR: A 25 ans, on est toujours jeune !

A 25 ans, on est jeune !

Cette assertion valait pour les vins du millésime 1989 bus en 2014 lors d’une dégustation relatée ci-dessus, mais cela vaut encore plus lorsque Julien fête son anniversaire !
Jeune il l’est sur l’état civil, mais jeune il l’est aussi par son ouverture vers les autres et son désir de découvrir encore plus sur le vin, alors qu’il en connait nettement plus que la plupart de ceux qui ont le double de son âge et même plus…
Et quoi de mieux pour un fou de vin que d’inviter d’autres passionnés pour une dégustation qui fera date ?
J’ai eu la grande chance d’être parmi les heureux élus en compagnie de Benjamin, Bernard, Camille, Claire, Didier, Nicole, Rachid et Samuel. L’ambiance extrêmement chaleureuse a été pour beaucoup dans la réussite de cette demi-journée, mais que dire des plats concoctés par Julien et par son acolyte Bernard ! Et que dire des vins au menu !
Que dire ? Eh bien je vais vous en dire un peu…

Avec de savoureuses gougères

CR: Clos des Maladries – Champagne – Extra-Brut – 2013



Ce vin est élaboré par Etienne Calsac à partir de chardonnay sur des terroirs de grands crus d’Avize. Après un élevage à 30 % en fûts de chêne, il a été dégorgé en août 2017 et dosé à 2 g/l.

La robe est d’un or clair.
Le nez intense est tout en élégance, sur un fruité avenant, finement grillé, où s’entremêlent des notes briochées.
L’attaque assez large laisse le devant de la scène à une grande fraîcheur pour une bouche à la trame tendue et à la bulle subtile. La persistance également en finesse parachève cette belle œuvre.
Une très belle découverte que ce Champagne d’un style très épuré !
Très Bien ++


En accompagnement de délicieuses huitres chaudes gratinées à la fondue de poireau



CR: Domaine Leflaive – Puligny-Montrachet 1er cru – Clavoillon – 1999



La robe présente un or jaune d’une grande densité.
Le nez très intense est encore marqué par son élevage luxueux : les arômes grillés et beurrés se combinent à des notes d’amande, le tout sur un fond de fruits jaunes qui se développe à l’aération dans le verre.
La bouche possède un très beau volume, sa rondeur étant accentuée par le toucher très gras et une bonne sapidité. Le boisé est encore bien présent, relativement enrobé mais pas encore assez à mon goût, certains ayant été moins indulgents.
Le vin prend le dessus sur la très belle entrée mais l’association lui permet de s’affiner.
Très Bien ++, surtout sur le plat.


CR: Jardins des Esméraldins – Vin de Table de France – Genèse blanc



Il s’agit d’un vin de Loire élaboré par Xavier Caillard à partir de raisins du cépage chenin du millésime 2004.

La robe est vraiment bien ambrée.
Peu intense à l’origine, le nez va s’ouvrir à l’aération pour développer une aromatique relativement classique de tilleul et de coing, avec peut-être des senteurs miellées un peu exacerbées.
Un léger pétillant apparait en bouche, l’aromatique se décalant vers la pomme. On ressent une impression de vin très sec, accentuée par une énorme acidité, et en même temps toujours ce côté miellé très riche. Du miel sans sucre ! Le vin s’étire très longuement, j’allais dire indéfiniment, sur une finale très saline.
Un véritable OVNI et une rareté absolue !
Très Bien +


Pour accompagner de superbes coquilles Saint-Jacques aux noisettes et purée de panais



CR: Domaine Jean-Paul & Benoît Droin – Chablis Grand Cru – Les Clos – 2010



La robe affiche un or clair.
Le nez puissant possède une remarquable complexité ; la coquille d’huître se lie aux fruits blancs et des notes miellées disputent à d’autres crayeuses le pouvoir d’élargir la palette.
L’attaque en bouche est d’un volume énorme et se fait sphérique, bien aidée par une grosse matière très mûre. Le vin adopte ensuite un profil plus rectiligne, à la minéralité naissante. La persistance est magnifique et n’est surpassée que par une finale classieuse et d’une précision formidable.
Le mariage est fort réussi avec les Saint-Jacques, grâce à un respect mutuel des saveurs.
Excellent + pour ce bébé grand vin qui se boit avec une facilité déconcertante !


CR: Clos Rougeard – Saumur – Brézé – 2009



La robe présente un or moyen.
Puissant et luxuriant, le nez nous fait voyager en Orient par ses parfums miellés et de fruits jaunes et, plus encore, épicés et exotiques.
Après une longue aération et resservi sur les fromages, des herbes aromatiques apporteront encore plus de complexité.
La bouche conjugue à la fois une matière imposante et riche et une tension énorme. Alors que sur les Clos de Droin l’une précédait l’autre c’est la fusion des deux qui enchante. Puissance et finesse, on a tous les marqueurs d’un grand vin ! La finale reste très sapide sans manquer de salinité.
Il a naturellement un peu écrasé le plat…
Excellent (+) et je serais allé plus haut s’il ne lui manquait pas un peu de la « torchabilité » du Chablis.


Avec un filet de bœuf et purée maison
Julien sait que pour des grands vins il faut des bons produits et de la simplicité : c’était super !



CR: Domaine Jean Tardy – Vosne-Romanée 1er cru – Les Chaumes – 2007



Moyennement sombre, la robe est assez tuilée sur la frange.
Le nez intense exhale un fruité secondaire et des arômes floraux tels que la rose.
Ronde à l’attaque, la bouche est bien équilibrée par une bonne vivacité, ce qui lui confère une très grande buvabilité. D’une longueur honnête la finale fait ressortir un léger déficit de maturité.
Très Bien (+) mais d’autres ont en encore plus apprécié que moi la belle finesse de ce vin.

CR: Domaine Guyon – Echezeaux – 2010



La robe est bien sombre et ne dénote ni indice de jeunesse ni trace d’évolution.
Le nez assez serré mais élégant se détend à l’aération et fait apparaître tour à tour des fruits noirs, des notes épicées et les premières touches florales que j’attends des vieux et grands bourgognes.
La bouche est dense, bâtie sur une grosse matière compacte, encore engoncée dans sa structure de jeunesse, dotée de petits tanins sensibles mais très fins. Elle ne cessera de se libérer peu à peu à l’aération ce qui laisse augurer un avenir radieux.
Très Bien +(+) dès à présent à condition de bien l’oxygéner.


CR: Domaine Comte Georges de Vogüé – Chambolle Musigny – 2006



La robe assez sombre dévoile des reflets bien tuilés.
Intense et très délicat à la fois, le nez propose des arômes de cerise très purs, à peine teintés de rose fanée.
La bouche est l’élégance même, d’une trame toute en finesse, d’une matière mûre et suffisamment dense, d’une texture soyeuse et d’une longueur superlative.
Un village mais pour moi un grand vin !
Excellent +


CR: Château Pontet-Canet – Pauillac – 1990



La robe hésitant entre le sombre et le très sombre présente une certaine évolution.
D’une très belle intensité, le nez somptueux développe une palette d’arômes large et classiques de mine de crayon, de cuir et balsamiques sur un fond de fruits noirs.
La bouche à l’austérité classieuse toute pauillacaine possède encore une trame très serrée, une grande fraîcheur et une persistance superbe toute en finesse.
Excellent (+)


CR: Château Pape Clément – Pessac-Léognan – 1986




Le nez bien ouvert livre des arômes de cassis, de mûre et de cuir, mâtinés de notes fumées prégnantes.
La mâche en bouche surprend par son volume, la richesse de la matière imprime une sensation presque chocolatée, et pourtant l’ensemble ne manque pas de finesse. Sur la longue finale le côté fumé du nez ressort et signe le terroir.
Très Bien ++ / Excellent

C’est à mon avis sur les deux bordeaux que le plat s’est le mieux allié mais les trois bourgognes ont été de beaux faire valoir !

Avec un assortiment de fromages
On a eu droit aux « revenez-y » mais aussi à un extra non prévu et quel extra !

CR: Domaine Guiberteau – Saumur – Brézé – 2005



L’or de la robe est très légèrement ambré et très peu dense.
Le nez d’une grande intensité et d’une finesse égale combine beaux arômes classiques de tilleul et de fruits blancs tels que la poire, ou encore de miel, à d’autres au style légèrement oxydatif comme les raisins secs.
La bouche est magistrale : son équilibre est bâti sur de remarquables appuis tels qu’une belle rondeur sapide, une vivacité à toute épreuve, une sensation de sucre sans sucre. La finale crayeuse est de toute beauté.
Encore un grand vin !
Excellent


Pour accompagner une tarte aux pommes d’anthologie (finesse de la pâte, saveur des pommes, délicatesse de la compote de pommes)

CR: Julien Thurel – Poiré du Loiret

La robe est de couleur paille vraiment claire.
Le nez très intense offre des arômes de … poire très purs.
Toute en tension et dynamique, la bouche, éclairée par ces mêmes belles saveurs de poire très fines, reste présente très longtemps. L’accord avec la tarte aux pommes est remarquable, la tarte apportant son léger sucré et le poiré son élan incisif.
Du niveau d’un Eric Bordelet, entout cas je suis preneur d’une dégustation comparative !
Bien ++

Et voilà, c’est déjà fini, mais quel bon moment passé ensemble grâce à Julien qui a su nous réunir pour partager ce jalon important !
Aucune fausse note, beaucoup de grands vins, des échanges argumentés et joyeux. Bon, on ne va pas attendre 25 ans pour recommencer !

Amitiés oenophiles,
Jean-Loup
#35
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, PBAES, Vougeot, Marc C, HERBEY 99, chrisdu74, daniel popp, Moriendi, LADIDE78, TIMO, iceteayer, Psylo, f.aubin, 4fingers, sebus, Frisette, starbuck, leteckel, jd-krasaki, LoneWD, Gerard58, Pins, Damien72, éricH

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11822
  • Remerciements reçus 1821

jean-luc javaux a répondu au sujet : A 25 ans, on est toujours jeune !

Superbe Jean-Loup et bon anniversaire à Julien!

Ceci ne manque-t-il pas d'un petit chiffre? (2000?)
Il s’agit d’un vin de Loire élaboré par Xavier Caillard à partir de raisins du cépage chenin du millésime 200.

jlj
#36
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3899
  • Remerciements reçus 1944

Vougeot a répondu au sujet : A 25 ans, on est toujours jeune !

Très belle dégustation et super CR ! ::whooo::
Merci Jean-Loup !

Vincent, parti découvrir d'autres horizons.
#37

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6946
  • Remerciements reçus 4755

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : A 25 ans, on est toujours jeune !

Bien vu Jean-Luc, c'est 2004.

Même si le personnage est assez exceptionnel paraît-il, difficile de faire croire qu'il a vinifié des raisins de l'an 200...

Jean-Loup
#38

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1222
  • Remerciements reçus 35

Julien Ko a répondu au sujet : A 25 ans, on est toujours jeune !

Super CR et quelle dégustation, bravo !!!
Bon anniversaire Julien !!

Julien
#39

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4267
  • Remerciements reçus 830

HERBEY 99 a répondu au sujet : A 25 ans, on est toujours jeune !

Bonjour
chouette moment dimanche dernier. Ambiance sympa et décontractée avec un ensemble de vins de très bon niveau et très cohérent je trouve même si il y a de mon point de vue quelques divergences avec les commentaires de Jean Loup. Un point spécial pour la cuisine, simple mais pas simpliste et faisant la part belle aux produits de qualité superlative sans chichi, c'est parfait pour boire de jolis vins et personnellement c'est ce que j'essaie de faire à la maison sinon je prends mes bouteilles et vais dans mon resto préféré!!!

CR: Concernant les vins
le champagne était une très belle découverte, fin et classe avec un côté crayeux du plus bel effet

Grosse déception pour le Leflaive avec un élevage qui me semble surdimensionné. Le vin finit sur des saveurs de caramel au lait avec une amertume difficile, dommage!

Le Caillard était remarquable de densité et de longueur avec une finale saline incroyable. C'est effectivement une rareté, vin ouillé depuis la récolte 2004 et commercialisé au printemps 2017. il devrait encore attendre en bouteille ou être débouché deux ou trois jours avant (technique E. Reynaud)

Le Chablis était d'une gourmandise incroyable, élancé et fin, un profil de coureur de fond. On s'est fait plaisir mais il est parti pour un avenir glorieux je prends les paris.

Le vin des Foucault était hénaurme et a flingué le plat après le passage délicat du chablis!! Un nez de liquoreux et une bouche ample précise et néanmoins sèche. J'ai hésité entre un chenin et un vin du jurançon sec mais un gros machin quand même!!

Les rouges en terme de plaisir ont vu la domination bordelaise pour ma part. Même si j'ai bien apprécié le Tardy qui a bien amorcé son déclin (dernier millésime vinifié par les Tardy avant que la parcelle ne retourne ensuite chez Méo, sniff sniff!). Les deux autres bourgognes rouges doivent encore attendre. Echezeaux est encore une très belle promesse, il va falloir s'armer de patience et pareillement pour le chambolle qui clairement joue en catégorie supérieure

R
#40
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: totolouga, Jean-Loup Guerrin, iceteayer, Psylo, leteckel, jclqu

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1073
  • Remerciements reçus 1178

sebus a répondu au sujet : "A 25 ans, on est jeune!"

Voilà un CR qui, tant dans les verres que dans l'assiette, met sacrément l'eau à la bouche ! Superbe Repas! Bravo

Sébastien
#41

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3295
  • Remerciements reçus 309

iceteayer a répondu au sujet : CR: "A 25 ans, on est jeune!"

CR: Merci Jean-Loup pour ce superbe compte-rendu, comme à ton habitude! Merci à tous d'être venu, pour vos bouteilles et surtout votre bonne humeur autour de la table! Merci aussi pour les cadeaux, je pourrais maintenant boire une belle bouteille dans des verres dignes de ce nom ;)

Bernard a été le chef aux commandes des gougères et des tartes, mais c'est aussi et surtout grâce à lui que je suis venu au vin (en me transmettant pendant mes plus jeunes années ce virus) et que je vous ai tous rencontré, cela fait déjà quelques années qu'on passe des moments mémorables, autour d'une passion commune malgré les différences d'age et nos parcours respectifs... Alors à tous, merci!! Et continuons le plus longtemps possible! (tu)

J'ai adoré le Champagne - Clos des Maladries 2013. Je pense que ça a été une découverte pour tout le monde: un ensemble avec une bulle fine, beaucoup d'allonge et de finesse, très belle persistance. Excellent!

Ensuite avec les huitres gratinées, le Puligny Clavoillon 1999 de Leflaive a été un peu décevant. Le nez était plus sur une aromatique grillée/cacahuète que réellement boisée j'ai trouvé. Par contre dommage que l'amertume assez forte en finale prenne le dessus car derrière la matière et l'équilibre semblent là.
Le Genèse 2004 de Xavier Caillard est une découverte, un nez riche, expressif et incroyablement complexe. La bouche est large mais sèche avec une acidité qui maintient le tout. Finale très longue. Très content d'avoir pu gouter.

Poursuivons avec les Saint-Jacques, tout d'abord le Clos 2010 de Droin qui à mon goût est le blanc du repas! C'est simple, un grand vin qui offre déjà tellement de plaisir, c'est pur, élégant, matière présente, tension et longueur. Superbe!
Le nez du Brézé 2009 me plait moins, un peu trop riche et manquant un peu d'élégance, en revanche la bouche est fuselée, tendue, avec une belle allonge sur une finale saline!

Avec la purée de ratte et les 2.1kg de rôti dans le filet, nous faisons face à 5 rouges! Premièrement le Vosne 1er Cru Les Chaumes 2007 de Tardy avec un nez superbe de finesse et d'élégance avec de délicats arômes de cerise et de fraise. La bouche est de demi-corps mais classe, tanins fondus, beaucoup de fruits. Pas un monstre mais il donne bien du plaisir!
Ensuite l'Echezeaux 2010 Guyon à la robe bien plus sombre, nez encore compact et un peu fermé mais sans bois et qui laisse entrevoir un fruit assez pur. La bouche est pleine, dense avec des tanins équilibrés, belle longueur. A laisser reposer 5/10 ans et on devrait avoir un sacré canon! Dernier représentant du pinot noir, le "simple" Chambolle-Musigny 2006 De Vogue: quel vin! Impressionnant pour un village, nez superbe avec un fruit rouge très présent et hyper gourmand, pointe florale. La bouche surclasse son niveau d'appellation, avec une sacré matière parfaitement équilibrée et donnant énormément de plaisir. j'ai trouvé qu'à boire maintenant, c'était l'extase!
Pontet-Canet 1990 est l'archétype de l'excellent Bordeaux, c'est la deuxième fois que je bois cette bouteille et c'est la deuxième fois que c'est superbe (même si Luc nous dira le contraire ;) ). Il y a tout.
Le Pape-Clément 1986 parait encore jeune et donne lui aussi beaucoup de plaisir. Ces 5 rouges avec le boeuf, c'est simple, c'est régal!

Sur les fromages (2 citeaux superbes, saint-nectaire, chèvre et morbier affiné) Benjamin fait des siennes et dégoupille le Guiberteau 2005. J'ai été un poil moins enthousiaste que mes camarades sur ce vins avec des notes oxydatives un peu présentes qui s'accordent cependant très bien avec les fromages.

Finissons avec les tartes aux pommes et le Poiré de Thurel avec un nez sur l'alcool de poire et la menthe étonnamment. Bouche top car c'est frais et léger, parfait accord pour bien finir le repas!

Encore une fois merci à tous, et à bientôt! (tu)
Julien
#42
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, Psylo, Frisette, leteckel, jclqu

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5072
  • Remerciements reçus 313

ols a répondu au sujet : "A 25 ans, on est jeune!"

Ces sacrés bourgogne 2006 se présente plutôt bien ! Alors que son prédécesseur ... :unsure:
A sa sortie on aurait pas parié un kopec dessus, alors que maintenant... ;)
#43

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5709
  • Remerciements reçus 2697

Frisette a répondu au sujet : "A 25 ans, on est jeune!"

Le Clos 2010, c'est à attendre encore un moment? Sinon, quelle aération pour en profiter pleinement?

Flo (Florian) LPV Forez
#44

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3295
  • Remerciements reçus 309

iceteayer a répondu au sujet : "A 25 ans, on est jeune!"

C'est grand maintenant, mais ça le sera sans aucun doute encore dans 10 ans.
Je l'ai ouvert vers 09h30, tout comme l'échezeaux.

julien
#45
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4267
  • Remerciements reçus 830

HERBEY 99 a répondu au sujet : "A 25 ans, on est jeune!"

Moi je dirais plutôt c'est très bon maintenant mais ce sera bien meilleur dans 10 et et surtout 15 ans

R
#46
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1708
  • Remerciements reçus 467

Psylo a répondu au sujet : "A 25 ans, on est jeune!"

Difficile d’ajouter quelques mots après les CR des copains mais malgré tout pour faire honneur au gamin je vais ajouter quelques mots :D

Plus que les vins je soulignerai l’ambiance décontractée de ce moment de convivialité.

La nourriture était parfaite, des amuses bouches au dessert ... bien jouer les gars.
Le temps s’est écoulé à vitesse grand V entre-coupé de bons moments de rigolade et de partage.

Pour les vins, le Champagne était vraiment une belle découverte avec un nez superbe de précision, une bouche traçante avec un côté vineux du plus bel effet et une très belle finale.

Le Puligny de Leflaive était bien trop marqué par l’elevage à mon goût.
Je n’arrive pas (plus ?) à boire ce genre de vin. Nez vanillé, boisé ... bouche molle, finale beurrée et amer ... direction le crachoir pour moi car intordable et aucun plaisir possible

Derrière le vin de Xavier Caillard pourtant ouvert le matin à 8h présente un nez un peu serré au départ qui s’ouvre doucement et timidement dans les verres dommage car je l’ai goûté meilleur
En revanche la bouche présente une belle structure avec une finale saline et salivante de très belle longueur.

Arrive le Clos 2010 de Droin qui va mettre tout le monde d’accord
Quel superbe vin qui se livre déjà très bien mais qui a tout le potentiel pour devenir un grand vin

Le Breze 2009 fait parler un peu plus la tablée ... on entend un peu de tout.

Je trouve que le nez riche n’est pas en relation avec la bouche qui elle est fraîche et traçante avec tout de même une grosse matière mais pas de lourdeur.
Personnellement j’ai beaucoup apprécié et été agréablement surpris à la levée de la chaussette
En revanche sur l’entree Le vin était trop puissant
A mettre sur un suprême de volaille sauce morilles par exemple ;)

Le rôti est prêt, place aux rouges ...

Le premier présente un nez délicat de fruits rouges et quelques épices qui nous font partir en bourgogne
La bouche est assez déliée et j’aime ce genre de pinot fin et élégant
Finale un peu courte et matière légère mais belle buvabilité pour ce Vosne 2007 de Tardy

l’echezeaux de Guyon 2010 boxe dans une autre catégorie avec de la matière et de la puissance contenue avec un côté suave et juteux.
Vraiment une très belle découverte et surtout encore une fois un futur grand vin (encore trop jeune pour en profiter pleinement)

Arrive encore un pinot ... chambolle 2006 de Vogué qui pour moi n’a rien à faire en appellation village ... mais bon sachant ce que c’est je ne dis rien ... un nez encore un poil serré mais une bouche de très belle qualité
J’ai beaucoup aimé mais les suivantes seront attendues patiemment car rien ne presse.

On change de région avec 2 superbes bordeaux à maturité
Je bois environ 2 bouteilles de Bordeaux par an .... bah ça au moins c’est fait :D

Pontet Canet 1990 commence à présenter une robe aux reflets cuivrés. Le nez est sur les fruits noirs, les feuilles séchées, le sous bois ... et cette bouche fondue, fine et longue ... un vrai bonheur ça descend tout seul

Pape Clement 1986 à un premier nez qui me gêne un peu plus ... j’ai même evoqué (un peu trop rapidement) un bouchon ... mais avec l’aeration cette odeur qui me gênait à disparue et laisse place à un côté fumé et des notes de fruits noirs
La bouche est plus serrée que le précédent et pour le coup je prend moins mon pied
Ceci dit c’est très bon également


L’ami Benjamin qui s’etait barré en douce ouvrir un quille d’after ... revient l’air de rien avec un Breze de Guiberteau 2005 et la perso j’ai pris un pied d’enfer avec ce nez sur le tilleul, les fruits blancs juteux et un pointe oxydative que l’on peut retrouver sur certains grands champagnes ... et cette bouche gourmande qui rempli les joues sans lourdeur avec une très belle finale encore pleine de minéralité
J’ai beaucoup aimé également

Vraiment merci pour l’organisation Julien et le travail que cela génère

Et plus que tout je terminerai en disant :

Les grands vins ... s’ils sont bu avec des gens que je n’apprécie pas n’auront jamais la même saveur que de petits vins bus avec des personnes qui me sont chers.
Et la nous avons réussi à compiler les 2

Merci à vous tous d’etre comme vous êtes

A très vite


Samuel
#47
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Julien Ko, Jean-Loup Guerrin, leteckel, Gerard58

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26068
  • Remerciements reçus 916

Luc Javaux a répondu au sujet : "A 25 ans, on est jeune!"

Pontet-Canet 1990 est l'archétype de l'excellent Bordeaux, c'est la deuxième fois que je bois cette bouteille et c'est la deuxième fois que c'est superbe (même si Luc nous dira le contraire ;) ). Il y a tout.


Je ne dirai le contraire que pour les bouteilles que j'ai dégustées et qui étaient toutes moyennes, provenant toutes de la même source (achat en grande surface). Peut-être un mauvais lot... ;)


Luc
#48

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1209
  • Remerciements reçus 259

bulgalsa a répondu au sujet : "A 25 ans, on est jeune!"

Puisqu'on ne dit pas de quel Luc il s'agit, je me permets dès lors, en tant qu'autre Luc, de mettre mon grain de sel en mentionnant ce que j'écrivais ici il y sept ans (et en plus, je la fais à la F. Audouze) à propos d'une dégustation verticale de Pontet-Canet comportant les millésimes 2008, 2007, 2004, 2003, 2001, 1994 et 1990. Certes, elle date de janvier 2011 , ce fut ma seule expérience avec ce millésime et le vin a bien sûr pu changer depuis, mais quand même :

Mes impressions :
Au nez un coté poussiéreux qui cède la place à des arômes plus nobles de réglisse et de tabac notamment, mais des arômes, comment dire, adoucis et poncés (et non pas altérés) par le temps. Je n'avais plus envie de prendre de notes sur ce vin car je lui ai subitement trouvé un coté apaisant. Ce n'était peut-être (voire probablement) pas le meilleur vin de la soirée, mais il m'a procuré cet aspect de tranquillité qui m'a fait un bien fou. Je m'imaginais bien sur une terrasse un soir d'été ce verre à la main.


Luc
#49
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: francois999

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6042
  • Remerciements reçus 1619

Marc C a répondu au sujet : "A 25 ans, on est jeune!"

Quand il répond présent, le Chambolle de Vogue est clairement un village de premier ordre. Très grand souvenir du 2007 qui était époustouflant.

Avec ces vins et cette cuisine vous avez dû passer une très belle soirée ! Bon anniversaire au Julien, encore (plus que) 5 ans avant le début du déclin :D

Marc
#50

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6946
  • Remerciements reçus 4755

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : "A 25 ans, on est jeune!"

Marc C a écrit

Avec ces vins et cette cuisine vous avez dû passer une très belle soirée !


Faut pas exagérer, Marc, on a commencé à midi et quart... :DD

Jean-Loup
#51

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck