Nous avons 2082 invités et 45 inscrits en ligne

CR: Déplacement burgonde pour quelques Foréziens!!!

  • Frisette
  • Portrait de Frisette Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 6203
  • Remerciements reçus 3916
CR: Déplacement Burgonde pour quelques Foréziens!!!

En cette fin d'automne, ou les feuilles sont à terre, les foréziens sont bel et bien debout pour un pèlerinage de quelques heures (et quelques belles bouteilles) en cette belle terre bourguignonne. Nous partîmes à 3 (le chauffeur Jean Bernard, Cédric et votre serviteur) de bonne heure (et de bonne humeur!!!). Après avoir traversé la campagne roannaise, avoir cherché La Clayette (pas celle de la cave...le village...pour finir par ne pas le trouver!!!) nous voilà arrivé dans cette fort belle région burgonde, ou les vignes sont pour l'instant au repos.



Après un casse croûte improvisé face à l'abbaye de Cluny, et un petit canon ...



pour reprendre des forces et du courage, nous rejoignons notre hôte Simon, au Clos des Lambrays pour une visite mémorable. A la suite de celà, nous reprenons notre cheval d'acier pour nous promener et nous recueillir quelques instants...Croix de bois, croix de fer, si je mens, je vais en enfer!!! (enfin, si c'est ici, je veux bien!!!)



Non sans avoir fait un petit crochet par la cité beaunoise, illuminée et parée de ces habits de lumière....


Nous voilà arrivé chez notre hôte. Le principe ce soir? Il nous offre quelques unes de ces bouteilles (chacune censée correspondre au goût ou à un attrait personnel de chaque convive, ce qui est en soit un bel acte de générosité et de recherche), nous lui apportons 2 bouteilles communes (un blanc et un rouge), le tout à l'aveugle. Les derniers convives arrivent (Nico pour le Forez, Francis, puis Jean Marc un peu plus tard pour les bourguignons), nous pouvons commencer cette soirée qui s'avèrera de très très haut niveau...
Go? c'est parti!!!

Vin 1: Champagne Brut Grand Cru, 2000, Egly Ouriet
Le premier vin est un effervescent. La robe est légèrement orangée, un peu vieil or. La bulle est très fine et peu vivace. on a un nez un peu oxydatif, sur le marc de raisin, les fruits jaunes mûrs, il y a peu d'effervescence. En bouche, on retrouve un vin mâchu, très puissant. On ressent du coing, un peu de raisin, mais aussi une pointe oxydative, légèrement champignoneuse et épicée, un peu trop prononcée pour moi. Les amers en final sont également un peu marqués et dérangeants. Au total, selon moi, c'est très (trop?) massif. Et même si c'est très charnu, droit, peu dosé, bien équilibré, j'ai un peu de mal à accrocher. J'évoque un champagne sur un grand terroir, vraisemblablement un Grand Cru, à dominante pinot noir, sur un millésime comme 1998, d'un grand vigneron (ou maison) tels que Jacquesson, Boulard, Selosse...Bien (15/20)

Vin 2: Chevalier Montrachet 2006, Ramonet
Le second est un blanc sec à la robe jaune claire. Le nez est un peu porté sur la réduction: allumette grillée, pétard. A l'aération, les fleurs blanches apparaissent...La bouche est juste superbe. Elle est grasse, on retrouve une belle matière, fluide...de la poire, l'élevage se fait légèrement sentir, c'est très rond, on ressent une légère empreinte minérale. La finale est un peu grillée, avec de beaux amers. La finale est belle. On est selon moi sur un excellent chardonnay, encore un peu jeune, j'ai l'impression qu'il est un peu sur la retenue. J'adore. J'évoque au départ Chassagne (du style Blanchot Dessus, ou un terroir de cette envergure, chez un vigneron comme Ramonet ou Roger Belland, sur 2007) car il me paraît droit et un peu pierreux. Après discussion, la floralité apparait, je ne l'avais pas perçue au départ, et l'idée d'un grand Puligny est lancé... Excellent à Exceptionnel (17,5/20). Regoûté 2 heures plus tard, il s'est encore plus ouvert, et la note s'en serait encore vue meilleure...Superbe.

Vin 3: Riesling Clos Sainte Hune 2009, Trimbach
Le second blanc présente également une robe jaune claire, mais légèrement plus foncée que le précédent. Le nez est un peu fermé, légèrement anisé. En bouche, on retrouve une arômatique très légèrement anisée, avec des notes de chlorophylle, de verveine. On est face à une belle acidité, et un très très léger gras (infime). Il me faut un peu de temps et d'aération pour retrouver des notes de zestes d'agrûmes, notamment d'orange, pour pouvoir situer ce vin. Au final, il s'agit d'un vin traçant, classieux, que j'imagine comme étant un grand riesling encore jeune (2010?). Excellent (17/20)

Vin 4: Corton Grand Cru Les Maréchaudes 1981, Domaine Saier
Bouteille non prévue au départ et offerte par Thierry Brouin ( voir ici ). Le nez est liégeux...la bouteille n'a pas survécue...ED

Vin 5: Vosne Romanée 1er Cru, Les Gaudichots 2009, Forey Père & Fils
Ce vin rouge présente une robe grenat rubis pour moi.. Le nez est typique d'un beau pinot, cassis, framboise. Elegant et fin. Ensuite...quelle bouche!!! On retrouve une grande finesse tannique avec un joli grain, un très bel éclat de fruit, un léger graphite. C'est un vin totalement délié, délicat, avec une bouche réellement exemplaire. Un coup de coeur. J'imagine direct un Grand Cru bourguignon (Clos de la Roche Ponsot?), sur un millésime très jeune (2011). C'est Exceptionnel (18/20).

Vin 6: Saint Julien Beychevelle, Château Léoville Las Cases 1985 (bouteille commune, non à l'aveugle)
Vin débouché (Audouzé) 5 heures, très beau bouchon long, impregné sur la quasi totalité. Provenance d'un caviste qui l'avait acheté en primeur.
La robe est grenat rubis, éclatante, assez jeune. Elle est simplement légèrement plus translucide sur le disque, sans signe majeur d'évolution. Le nez est typiquement cassis, boîte à cigare, hâtre de cheminée, fumée, cèdre...Très classe. En bouche, on retrouve ces notes de tabac, de havane...mais également de petits fruits, notamment le cassis, avec un très léger soupçon de poivron, de façon subliminale. La bouche est très fraîche, d'une grande longueur, avec un très fin côté crémeux. Il est pur, long...Bref, c'est un vin qui a la classe, et est tout simplement Grand (19/20). C'est la seconde fois que je goûte ce vin cette année ( voir ici ), et on est au même niveau globalement. Une réussite.

Vin 7: Hermitage La Chapelle 2003, Paul Jaboulet Ainé
Le vin suivant possède une robe grenat foncée. Au nez, on retrouve des notes de grain de blé, un peu de pruneau. c'est un peu réduit, le nez ne fait pas très net. En bouche, on retrouve une matière ferrugineuse. Il paraît un peu évolué, avec des notes de terre, un peu de fourrure, d'animal...En second lieu, on retrouve des fruits noirs, avec un côté un peu cuit, mais surtout des notes d'alcool un peu prégnantes qui déséquilibrent le vin. Il s'agit d'une déception (et ce, bien avant la levée de l'aveugle) concernant ce vin à la matière assèchante. C'est pour moi un vin d'assemblage syrah/grenache, type Châteauneuf du Pape (Vieux Télégraphe?) sur un millésime 1998. Comme disait Nico: "Je sens la syrah réduite qui pue le cul de chaval!!!". Merci Nico pour ton éclairage et ces précisions!!!;):D Regouté avec de la joue de porc, c'est un peu mieux, le gras du plat masque un peu les défauts mais cela reste néanmoins insuffisant à ce niveau. Au total, c'est juste Correct à Assez Bien (13,5/20), en tout cas bien moins goûté que La Chapelle 1999

Vin 8: Sidre Brut Tendre, Eric Bordelet (2013)
Un effervescent d'un autre style qui arrive: la robe est jaune orangée. On est en présence d'un nez de pomme. En bouche, on retrouve de la pomme, avec un style légèrement oxydatif. C'est droit, bien construit. C'est pour moi Très Bien (16/20), j'aime beaucoup cette première en ce qui me concerne.

Vin 9: Savennières Clos de la Coulée de Serrant 1991 (seconde bouteille commune, non à l'aveugle)
La robe est jaune d'or. Le nez est sur le champignon, la terre. En bouche, on retrouve la quinquina, l'orange amère (et son écorce). C'est un vin tendu, droit, avec une belle mâche, un peu de fruits jaunes, une petite pointe oxydative, et surtout de gros amers en final. C'est pour moi comme un sanglier: ça court tout droit sans réfléchir, et ça défonce tout sur son passage! C'est un style particulier, un vin au caractère affirmé, qui à priori, ferait jeune. Très Bien (16/20), en tout cas, bien plus belle expérience que celle-ci . Elle s'est bien comportée sur le fromage. Je suis heureux de l'avoir recroisé...et ça montre que les Coulées sont capables de bien vieillir. Mais je ne me battrai pas pour en acquérir...

Vin 10: Tokaji, Azsu Eszencia 1997, Dizsnoko
Le dernier vin de la soirée est un liquoreux. La robe est orangée, acajou, ambrée. Au nez, on retrouve de l'alcool, avec un côté un peu oxydatif, qui s'accompagnent de notes de datte, de figue, un peu de violette...En bouche, on retrouve de l'écorce d'orange. C'est doucereux, extrêmement bien équilibré, avec malgré tout une grosse acidité (ce n'est pas un défaut, je précise). La même arômatique qu'au nez se retrouve. La longueur est belle, l'accord avec le gâteau (pâte sablée, avec une sorte de mousse dense à la pistache et griotte légèrement confites) fonctionne très bien. J'étais parti sur un Rivesaltes d'une petite quarantaine d'années. C'est Excellent (17/20).

Et c'est ainsi que se conclue cette superbe soirée ou la qualité des vins goûté n'aura eu d'égal que la générosité de notre hôte. Merci pour tout Simon, à très vite les copains pour une prochaine soirée toujours aussi sympa, et bonnes fêtes de fin d'année.



Le line up.

Merci de m'avoir lu.

Flo (Florian) LPV Forez
13 Déc 2015 17:40 #1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1354
  • Remerciements reçus 773

Réponse de Krabb sur le sujet Déplacement burgonde pour quelques Foréziens!!!

Super CR Flo!

Tu as du y passer un temps fou...

Je vais pouvoir me mettre au mien.

Simon.
13 Déc 2015 17:51 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2813
  • Remerciements reçus 588

Réponse de Cédric42120 sur le sujet Re: Déplacement burgonde pour quelques Foréziens!!!

Merci d'avoir ouvert ce fil, Flo ;)
... et merci à Simon pour ce beau noël avant l'heure (tu)
Mes commentaires suivront..

Cédric - LPV FOREZ
13 Déc 2015 19:48 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1354
  • Remerciements reçus 773
Vous en connaissez beaucoup vous des gars qui feraient 300 km de route en plein hiver pour une dégustation ?
Bon sur LPV pas mal ;) mais sinon???

L'idée d'une rencontre inter LPV avait germé en octobre et s'est concrétisée vendredi. Pour le plaisir de tous je crois.

6 bouteilles de ma cave pour 2 (superbes) apports de mes invités.

Domaine Egly Ouriet - Brut 2000
Élevage sur lattes 72 mois, Dgt Juillet 2007

Robe orangée, bulle fine.
Bulle est très fine, nez un peu oxydatif, assez typé macvin.
En bouche, du gras, des amers marqués (trop).
Une belle matière, avec un joli miellé, une belle persistance aromatique.
Un joli vin.

Domaine Ramonet - Chevalier Montrachet 2006

Robe jaune clair. Nez floral d'une pureté incroyable. Je n'ai pas senti la réduction évoquée par Flo.
Bouche superbe, avec un volume extraordinaire, du gras, de la matière...
La finale est belle, terriblement longue.
Un vin très typé Puligny par ce volume, mais qui a manqué d'une vibration, d'un coup de pep's pour en faire un canon fabuleux.

Domaine Trimbach - Riesling Clos Sainte Hune 2009

Robe dorée.
Arômes terpenniques au nez, sur les beaux agrumes.
On est face à une belle acidité, une amertume douce remarquable.
Un vin très pur.
Un vin d'une qualité éblouissante.
Le plus beau qualificatif pour moi est que ce vin est évident.

Domaine Saier - Corton Grand Cru Les Maréchaudes 1981

La bouteille n'a pas survécue, merci quand même à Mr Brouin.

Domaine Forey - Vosne Romanée 1er Cru "Les Gaudichots" 2009

Robe grenat rubis.
Le nez très pinot, cassis, framboise. Élégant et fin.
Je rejoins Flo, Bouche avec des tannins fins, un vin totalement délié, délicat, avec une bouche réellement exemplaire.
Et quelle longueur. Pour le prix de l'époque, quelle quille...

Château Léoville Las Cases 1985 (à l'aveugle)

Robe grenat rubis, éclatante, assez jeune.
Nez sur le cassis, la suie, qui part ensuite sur le poivron. C'est très agréable, je pars sur un Bordeaux de 20 ans (cela m'a rappelé Cheval Blanc 1995)
Fraicheur en bouche, matière, volume, longueur superbe.
Un Bordeaux comme ça, quelle classe...
Franchement un grand vin, celui de la soirée pour moi...

Paul Jaboulet Ainé - Hermitage La Chapelle 2003

Et ben là ça le fait moins...
Robe orangée, avec à boire et à manger dans le verre.
Nez qui pue, c'est ça La Chapelle???
Bouche sèche, tanins durs, amertume XXL...
Je ne dis pas ça souvent mais j'ai trouvé cela dégueulasse.
Le prix payé aussi compte tenu du verre.

Clos de la Coulée de Serrant 1991- Savennières
(seconde bouteille à l'aveugle)

Robe or.
Le nez sur les fruits blancs, puis quand même un côté champignon.
En bouche, une minéralité amère se dessine.
Un vin intellectuellement intéressant car je ne savais pas du tout quoi en penser.
Quelle région, ?
Quel cépage, ?
Quel millésime, ?
Est ce que j'aime ou pas, ?
Bref, un vin qui m'a dérouté.
Au final, j'ai aimé la découverte, le vin un peu moins.

Dizsnoko - Tokaji Azsu Eszencia 1997

Robe marron. Au nez l'écorce d'orange m'est évidente.
Ce qui m'a frappé en bouche, c'est l'acidité pour un vin avec un tel SR.
Cela lui donne un équilibre et un pep's incroyable, un vrai exploit.
Bouche sur le raisin de Corinthe avec un volume agréable.
La longueur est belle, un grand vin.

De belles discussions, un vrai beau moment, merci d'être passé !

:)-D

Simon.
13 Déc 2015 20:38 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5936
  • Remerciements reçus 1264

Réponse de Jean-Bernard sur le sujet CR: Déplacement burgonde pour quelques Foréziens!!!

Merci à Simon de nous avoir invités à rencontrer deux de ses camarades de Dijon.
Et bravo à lui d'avoir imaginé que ça marcherait. Francis et Jean-Marc je vous salue.
C'est toujours étonnant de constater l'alchimie quasi immédiate qui s'opère lors de ce type de soirée.

Vin 1: Champagne Brut Grand Cru 2000, Egly Ouriet

Pomme tatin, beurre, fruits à coque se renforçant sur la noix à l'aération.
Bouche structurée verticalement, avec une certaine intensité d'expression et de la fraîcheur.
La finale est prolongée par de beaux amers (qui deviendront un peu présents à la longue) et un côté acidulé plein de peps.
C'est un peu monolithique et trop puissant pour l'apéro.
Ca manque un peu d'élégance. Déçu à la vue de l'étiquette mais il parait que 2000 n'est pas top en champagne.

Vin 2: Chevalier Montrachet 2006, Ramonet

Le premier nez est sur la pierre à fusil et un côté végétal.
En bouche la première impression est d'austérité, malgré le gras qui devient presque sucré en finale.
Une amertume un peu forte.
Beau volume en bouche avec trois dimensions bien dessinées. De la longueur digne d'intérêt.
L'ennui c'est que la structure interne est bien cachée, donnant l'impression d'un vin limite mollasson, alourdi par le bois?
Le fond de verre est sur la cacahuète, les fleurs blanches et un côté minéral.
Mon premier Chevalier me déçoit mais peut-être ne suis-je pas très sensible au style Ramonet.

Vin 3: Riesling Clos Sainte Hune 2009, Trimbach

Le premier exprime d'abord une note d'anis prégnante. Un voile minéral fait penser immédiatement à un riesling.
La bouche est enrobée par un beau gras, l'acidité est intégrée, le tout donnant un grand équilibre. La finale est un peu végétale. C'est long.
Ni éclatant ni opulent, un peu austère, on est sur un vin d'un grand classicisme, qui pour le coup ne m'a pas vraiment passionné, en dépit de ses qualités.

Vin 5: Vosne Romanée 1er Cru "Les Gaudichots" 2009, Forey Père & Fils

Nez sur le yaourt aux fruits rouges, la réglisse, les fleurs.
Frappé par la finesse des tanins et un côté travaillé, patiné, velouté.
Une infime fermeté apporte un brin de virilité à toute cette féminité.
En finale ça resserre à peine et c'est long!
Un vin avec du fond, une très légère fraîcheur végétale et surtout une impression de minéralité (tension).
Très beau pinot. J'en ouvrirais bien tous les dimanches!

Vin 6: Saint julien Beychevelle, Château Léoville Las Cases 1985

Note de poivron, cassis, fumée, tabac.
Bouche veloutée, pleine et bien fraîche.
De la jeunesse mais ça manque de sensualité ou d'énergie.
Beaucoup de distinction, un peu trop peut-être.
C'est parfait dans le style mais ça ne me chavire pas.

Vin 7: Hermitage La Chapelle 2003, Paul Jaboulet Ainé

Nez d'animal mort, fruits à l'alcool.
La bouche est un peu sèche.
Ce vin n'a pas retenu mon attention, j'ai pris peu de notes du coup.

Vin 8: Sidre Brut Tendre, Eric Bordelet (2013)

J'ai bu mes deux verres cul sec! On devrait s'obliger à faire un break systématique dans nos soirées avec ce genre de boisson.

Vin 9: Clos de la Coulée de Serrant, Savennières 1991

Le nez, mazette! Puissamment minéral, médicinal, gentiane, la pâte d'amande, la colle à papier...
La bouche est puissante, énergique avec un caractère de folie et un toucher superbe.
C'est d'une longueur absolue. Grand vin. Une rencontre, une claque.

Vin 10: Tokaji Azsu Eszencia 1997, Dizsnoko

Nez pâtissier, caramel, cerise... Miam
Un bouche une acidité de malade! Pourtant y a tout ce qui faut en sucre.
Ca brûle un peu la gorge mais c'est super bon.
Et superbe avec la tarte pistache/cerise.

Bravo pour le fondant magique des joues de porc mon cher Simon.
Bravo à Francis pour sa salade incroyable (poivron, champignons noirs, quinoa, épices multiples, thon de ligne et j'en oublie). Absolument délicieuse.
Merci à tous pour l'ambiance, ça a illuminé mon week-end.

A bientôt pour de nouvelles aventures.

JB
13 Déc 2015 21:19 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Frisette
  • Portrait de Frisette Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 6203
  • Remerciements reçus 3916

Réponse de Frisette sur le sujet Déplacement burgonde pour quelques Foréziens!!!

JB, tu as raison de souligner la qualité des mets proposé : la joue de porc était succulente (y'a pas fallu trop me forcer pour en reprendre!!!) et la salade de Francis était une tuerie !!!

Flo (Florian) LPV Forez
13 Déc 2015 21:37 #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 942
  • Remerciements reçus 42
Pas du tout de sensation chaleureuse sur Ste Hune 09? l'alcool était un peu trop présent pour moi lors d'une dégustation Trimbach qui m'avait fait préférer FE 09
13 Déc 2015 22:19 #7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2813
  • Remerciements reçus 588

Réponse de Cédric42120 sur le sujet Re: Déplacement burgonde pour quelques Foréziens!!!

Non, aucune sensation de millésime chaleureux 😊

Cédric - LPV FOREZ
13 Déc 2015 22:45 #8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3321
  • Remerciements reçus 317

Réponse de whogshrog43 sur le sujet Déplacement burgonde pour quelques Foréziens!!!

Saint Hune 2009 on sent que c'est bien mur quand même mais effectivement aucune chaleur mais de la densité tout en restant pur.

Amicalement.
Nico
___________________________
Longue vie aux mangeurs d'étoiles...
20* : les vins de rêve / De 19,5 à 18* : les vins exceptionnels / De 17,5 à 16*: les vins excellents / De 15,5 à 13,5* : les bons vins / De 13 à 11,5* : les vins corrects / 11* et moins : les vins médiocres *A mon goût à l'instant t
14 Déc 2015 05:43 #9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1354
  • Remerciements reçus 773
Je trouve que Nico a bien résumé St Hune 2009. Une main de fer dans un gant de velours!

Simon.
20 Déc 2015 18:00 #10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2813
  • Remerciements reçus 588

Réponse de Cédric42120 sur le sujet Re: CR: Déplacement burgonde pour quelques Foréziens!!!

Voilà avec un peu de retard ... mais pas entièrement de mon fait ;). Voici mes impressions sur cette belle soirée. Merci à Simon pour son accueil, sa générosité et aux autres pour cette belle soirée.
:)-D

Champagne Brut Grand Cru, 2000, Egly Ouriet

Nez complexe et profond sur des notes pâtissières, de fruits murs, d'écorce d'agrume/d'agrume mais aussi marquée par une touche d'épice (curry/cannelle) et de champignon . Légère trace oxydative. Fond de verre sur l'hydromel.
Bouche ronde, dense, charnue sur les fruits murs. On retrouve cette légère trace d'épice (curry ) et des notes champignonneuses . Bulles fines. Des amers se lèvent en milieu de bouche et prolongent la final. Légère amertume "border line" en persistance..
Dans l'ensemble, un belle bouteille, plus champagne de gastronomie à mon sens. A boire.

Bien/Très Bien

Chevalier Montrachet 2006 Domaine RAMONET

Nez typique à mes sens de l'élevage bourguignon par ses notes grillées. A l'agitation, les fruits reprennent le dessus. C'est intense sur les fruits blancs, les agrumes, les fleurs blanches tout en gardant une patte boisée sur un léger grillé ainsi que sur les fruits à coque me rappelant l'amande.
Bouche volumineuse, pleine, présentant un paradoxe délicatesse/puissance mais manquant de nervosité pour détendre cette généreuse matière encore bridée par son élevage. A l'aération, le vin a gagné en tension et déroule une lente mais longue vague aromatique qui envahi littéralement le palais. L'acidité amène un peu de peps en final.
Une belle matière puissante et maitrisée qui nécessite sans doute encore un peu de temps pour s'épanouir et apporter un peu de charme à cette beauté froide.

Bien/Très Bien

RIESLING Clos St Hune 2009 TRIMBACH

Notes terpéniques. Nez d'une timidité séduisante. Beau fruité à dominance de fruits blancs et d'agrumes.. fond sur les herbes médicinales.
La bouche est plus affirmée et fait preuve d'une belle matière et d'une once de caractère par un côté racé, fumé ... Terroir es tu là ??8-)
C'est profond, fruité sur un fond minéral doucement fumé (silex). Une force tranquille, contrebalancée sereinement par de beaux amers et une juste acidité... Persistance XXL. Un sentiment de plénitude totale !!!
Pour être dur, je dirais que ce vin présente peut-être le défaut de ses qualités par son coté évident, son classicisme et manque d'un petit brin de folie pour toucher l'excellence. Mais dans le style, c'est absolument parfait !

Très Bien/Excellent

Corton Grand Cru Les Maréchaudes 1981, Domaine Saier

Un vin qui n'a hélas pas survécu ! Le côté brouillon et poussiéreux ressenti au domaine a basculé sur le liège.. Il aura su pourtant nous montrer une facette intéressante à l'ouverture sur place.

Vosne Romanée 1er Cru, Les Gaudichots 2009, Forey Père & Fils

Nez sur de jolis fruits frais avec une trace verte m'évoquant dans un premier temps les petites baies et le bourgeon de cassis puis dans un second une déclinaison de cerise avec toujours cette touche végétale apportant fraicheur et profondeur. Une sensation velouté par un voile légèrement vanillé. Des notes florales (plus définies en fond de verre).
La bouche est délicate, veloutée, tout en finesse et montre une belle pureté de fruit sur une déclinaison de cerise, la queue de cerise avec toujours ce petit trait vert. C'est long, très long... sans creux, légèrement graphite, séduisant au possible de part son enveloppe crémeuse. On est clairement sur un beau pinot... encore sur la pureté de sa jeunesse mais clairement accessible. Quel plaisir. On se tait (sauf un) et on apprécie !!!
Très beau moment.

Excellent

Saint Julien Beychevelle, Château Léoville Las Cases 1985

Nez légèrement poussiéreux puis ce nuage s'estompe, laissant apparaître un panier de beaux fruits. Il y en a pour tous: baies noires, fruits à noyaux (prune, cerise). C'est complexe sur un fond réglissé.
Bouche présente d'entrée, suave, veloutée sur de beaux fruits. Connaissant l'âge de cette bouteille, je suis épaté par l'insolente jeunesse de ce vin. On sent les prémices du tertiaire donnant juste ce qu'il faut de complexité mais c'est bien le fruit qui domine. Vin plein, long, persistant sans défaut de matière.
Comme pour TRIMBACH, je dirai qu'il manque un brin de folie pour toucher l'excellence. Mais c'est tout de même magnifique. Un des plus beaux bordeaux croisés jusqu'à maintenant!

Très Bien / Excellent

Hermitage La Chapelle 2003, Paul Jaboulet Ainé

Le nez m'a fait voyager. Elégant et complexe, j'ai trouvé des notes de fumé, d'anchois, de pot pourri sur un fond de fruits murs voir cuit à base de baies noires et de pruneau.
En bouche, c'est marqué par l'alcool. On retrouve ces fruits murs et cuits. A l'agitation, il prend un côté austère avec des tannins un peu durs, asséchants. C'est lourd, décharné, avec un creux en milieu de bouche. Manque cruel d'équilibre.
A l'aveugle, j'étais sur un châteauneuf du pape déséquilibré par un élevage massif sur un millésime chaleureux et difficile ( 2003 parfaitement cohérent )
Bizarre cette cuvée ? j'avais trouvé un côté bourguignon au 99 et me v'là à C9P sur le 2003.

Moyen/Bien

Sidre Brut Tendre, Eric Bordelet

Un réparateur de palais !! Fruité, tendre, velouté.. légèrement fermier.

Savennières Clos de la Coulée de Serrant 1991

Nez précis, net, sur les fruits blancs et jaunes. Une sensation huileuse. Des notes d'écorce d'orange.. La fraicheur de la menthe blanche.
En bouche, on est clairement dans un registre sec. C'est tranchant. Bouche pleine, longiligne.. beau volume et belle structure. Beaux amers sur les agrumes et leurs écorces. Il y a une force, une énergie dans ce vin. Traces minérales.
Mes sensations sur ce vin m'ont déstabilisé.. n'arrivant pas à dire si j'aime ou j'aime pas !! C'est vraiment déroutant.
Note technique: 10/10 Note artistique (plaisir) 5/10. Au global, un vin qui ne laisse pas insensible et qui va marquer ma vie (ou ma curiosité) de passionné.

Très Bien

Tokaji, Azsu Eszencia 1997, Dizsnoko

Nez séduisant, complexe, confit sur le coing, notes de fruits rouges, l'écorce d'orange, le raisin de corinthe, le safran, des fruits secs sur la figue, la datte.. Magnifique fond de verre à dominance de figue.
Bouche confite à dominance de coing. Pattes de fruits rouges. Sucres fondus, imposants, massifs... Et si une belle acidité contrebalance cette opulence confite, j'ai pris plaisir sur un verre mais mon pdf a déclaré forfait sur le second.

Bien/Très Bien

Merci à tous pour cette soirée mémorable.
Merci de m'avoir lu.

Cédric - LPV FOREZ
21 Déc 2015 12:05 #11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1354
  • Remerciements reçus 773
Ca fait quelques beaux CR ça...

Allez Nico on attend plus que toi!

Simon.
21 Déc 2015 13:12 #12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3321
  • Remerciements reçus 317

Réponse de whogshrog43 sur le sujet Re: Déplacement burgonde pour quelques Foréziens!!!

J'étais parti pour mais une chti panne de LPV a chamboulé mon agenda mais çà va se faire ;)

Amicalement.
Nico
___________________________
Longue vie aux mangeurs d'étoiles...
20* : les vins de rêve / De 19,5 à 18* : les vins exceptionnels / De 17,5 à 16*: les vins excellents / De 15,5 à 13,5* : les bons vins / De 13 à 11,5* : les vins corrects / 11* et moins : les vins médiocres *A mon goût à l'instant t
22 Déc 2015 19:19 #13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck