Nous avons 2518 invités et 54 inscrits en ligne

CR: Ouverture de l'Euro (et des bouteilles!) dans le Nord-Forez!!!

  • Frisette
  • Portrait de Frisette Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 6203
  • Remerciements reçus 3916
CR: Ouverture de l'Euro (et des bouteilles!) dans le Nord-Forez!!!

Ce vendredi 10 juin 2016, nous voilà 5 passionnés (Nico, JB, Simon, Cédric et moi-même) sélectionnés chez Cédric, qui nous recevait, pour le match d'ouverture de l'Euro 2016. Cette session, notre hôte décidait de nous régaler tant d'un point de vue solide, que liquide (open cave)...et il y arriva fort bien!!!B)- Mais vu que nous ne sommes pas des bêtes, une bouteille commune aura été apportée par nos soins, afin que Cédric puisse également jouer un peu à l'aveugle! Par ailleurs, notre dégustation aura été orchestrée de fort belle manière, nous permettant de voir le match en léger décalé. Notre prestation aura été meilleure que celle de notre équipe de France, mais les résultats seront identiques: victoire et joie auront été au rendez vous, et c'est bien celà l'essentiel!!!

Pour le menu, ce fût...comme d'habitude, c'est à dire excellent!!!(:P)
- Brioche à l'andouillette
- Salade fraîcheur melon/avocat/crevettes/pamplemousse et pignons de pin, lait de coco/pamplemousse
- Velouté de choux fleur/parmesan et pilons de poulet au barbecue
- Côtelettes d'agneau au barbecue (sauce réduite balsamique) et gratin de patates douces
- Plateau de Fromages
- Ananas mariné au miel, mignardises chocolat et marron, glace vanille


Tous les vins sont bus à l'aveugle, sauf le vin n°6.

Vin 1: Olivier Horiot, Champagne, 5 Sens(NM, 5 cépages)
La robe est jaune claire. La bulle est très fine. Le nez est citronné, avec une très légère note d'évolution sur le champignon. En bouche, on retrouve une belle acidité, qui tend le vin, très citronnée. C'est frais et dense, la bulle est très fine. On retrouve une légère amertume en finale. L'ensemble est bien équilibré, avec un dosage juste (qui au final est un non-dosé...mais la vendange devait être très mûre pour donner cet équilibre là). C'est joli, j'aime bien. Très Bon à Excellent (16,5/20). Je partais sur un champagne BSA de grande maison (Drappier? Gosset?) avec un assemblage Pinot Noir / Chardonnay.

Vin 2: Dirler Cadé, Alsace Grand Cru (Riesling), Spiegel, 2008
La robe est jaune claire, qui commence à se dorer. Le nez est légèrement grillé. On retouve également des plantes médicinales et de la ciboulette. La bouche est grasse en attaque, finement acide, puis se tend en seconde partie de bouche. On retrouve d'évidentes notes terpéniques (pétrôle, plastique) et d'agrumes (citron vert, mandarine et leurs zests). Une évolution commence à poindre, sur le raisin de corinthe, un léger miel. Il se conclue par de fins amers, sur une finale sèche et hypersalivante. C'est Très Bien à Excellent (16,5/20), pour cette "Belle nana sans maquillage" (Simon). Je partais sur un GC d'Alsace en Riesling (et pourquoi pas un Schlossberg! ;) )

Vin 3: Markus Molitor, Zeltinger Sonnenuhr Auslese,**, 2014, Riesling, Mosel
La robe est jaune claire. On retrouve un nez d'agrumes assez fin, sur la cacahuète, puis à l'aération, un peu de violette, qui n'est pas sans rappeler quelques notes présentes sur certains Viognier, comme le soulignait JB. La bouche est ronde, grasse, sur les agrumes, notamment le pamplemousse et l'ananas. Il est pur, droit, avec un léger grillé faisant évoquer un bel élevage. L'ensemble est puissant et long, très long. C'est Excellent à Exceptionnel (17,5/20), sans doute un des plus beaux blancs de cette année. Je voyais un très beau blanc de la Côte de Beaune (1er voir Grand Cru), dans le style Pierre Yves Colin-Morey.

Vin 4: Alain Voge, Saint Péray, Fleur de Crussol, 2010
La robe est jaune d'or. Le nez est un peu fumé, vanillé avec une pointe de caramel. On présuppose un élevage un peu luxueux. La bouche est puissante, légèrement grasse, avec un coté herbacé. On sent une grosse matière, très mûre (beau millésime?). Malheureusement, il est un peu déséquilibré en finale, par des amers imposants et un peu dérangeants. C'est Bon à Très Bon (15,5/20), peut être souffre t'il d'un effet séquence? Je partais sur un blanc du languedoc.

Vin 5: Thierry Allemand, Cornas, Chaillot, 2012
La robe est grenat foncée. Le nez est légèrement fumé, avec un peu d'épices et mentholé. On retrouve également un peu de cerise. La bouche est souple et fraîche, avec un peu de mâche et une fine trame tannique. L'aromatique est pure, sur les fruits rouges, les plantes aromatiques (thym, garrigue), avec un côté viandeux et poivré. Le graphite s'invite en finale pour retendre le vin. C'est Très Bon (16/20), un peu jeune, je l'aurais placé en languedoc. Un Cornas (surprise à la découverte de l'étiquette) qui s'est siroté tout seul devant la première période!!!B)-

Vin 6: Château L'Evangile, 1986 (Non à l'aveugle)
La robe est grenat tuilée. Le nez est décevant, un peu champignonneux, compoté et sanguin. On retrouve un beau toucher de bouche. Celle-ci est ronde, fondue, presque un peu plate. Le corps est aqueux, avec un creux assez marqué, la finale est un peu courte. L'aromatique est simple, sur le cassis et le pruneaux. Malgré une belle fraîcheur, il manque de caractère. Une déception, pour cet Assez Bon à Bon vin (14,5/20).

Vin 7: Léon Barral, Vin de Table, Valinière, 2000
La robe est grenat à reflets rubis. On est en présence d'un nez de fruits rouges, mentholé, avec un côté charcutier/boyau de porc. La bouche est légèrement sucrailleuse, ronde, grasse et gourmande. Une pointe de volatile empêche le vin d'être lourd. Les tanins sont fins. On retrouve des épices, du poivre, de la garrigue. Il a un côté gourmand et élégant avec un fruité pur (pêche de vigne et agrumes, en plus des fruits rouges). Il fini long, sur le chocolat, le graphite, la terre mouillée après l'orage. C'est complexe, très plaisant, j'aime beaucoup, et celà me fait penser à une grosse cuvée languedocienne comme j'avais pu en goûter récemment . Je partais Guilhem Gaucelm. C'est ma première Valinière, et c'est effectivement un sacré canard très beau. Excellent à Exceptionnel (17,5/20). Merci Cédric!;)

Vin 8: Dirler Cadé, Alsace Grand Cru (Gewurztraminer), Kessler, Vendanges Tardives, 2007
La robe est d'or. On a un nez de safran, de fruits jaunes confits. La bouche est belle, grasse, ronde, un peu crémeuse, avec un beau rôti. L'aromatique est semblable au nez. L'acidité en finale est belle. Je ma vautre lamentablement, je partais sur un Sauternes, vraiment pas vu venir l'Alsace, et encore moins le gewurztraminer!!!::o...Excellent (17/20)

Vin 9: Domaine Berta Maillol, Banyuls, 2000
La robe est grenat, légèrement tuilée. Le nez est déséquilibré sur l'alcool, la cerise à l'eau de vie. La bouche paraît perlante, avec une matière dissociée...pas de plaisir en l'état, Non Noté.


Le line-up!!!...


Et voilà, encore un beau chapitre d'écrit dans cette équipe LPVienne!!! Merci à toi Cédric, merci à Gaëlle de nous supporter (et que je me suis tenu, ça n'a pas été moi le plus bruyant!!!), et merci les copains, c'est toujours un régal (dans tous les sens du terme) de se voir, et celà ne donne qu'une nouvelle envie, celle de recommencer!!!

A très bientôt, la prochaine étape s'annonce déjà pas mal!!!

Merci de m'avoir lu.

Flo (Florian) LPV Forez
12 Jui 2016 11:27 #1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3321
  • Remerciements reçus 317
Bonjour à tous,

Merci Flo d'ouvrir le bal...top soirée encore une fois sous le signe du vin mais également de l'amitié qui nous lie tous maintenant. Et puis victoire des bleus ;)

quelques précisions solides :

- la salade : effectivement il y avait pamplemousse mais aussi avocat, crevettes, melon surtout et sauce avec lait de coco et jus de pamplemousse. Super frais et çà matchait pas mal avec le riesling.
- la sauce avec l'agneau est sur une base de jus d'agneau (chutes caramélisées), échalotte et déglaçage au vinaigre balsamique puis réduction...c'était top d'ailleurs.

les précisions sur le liquide arrivent ;)

Amicalement.
Nico
___________________________
Longue vie aux mangeurs d'étoiles...
20* : les vins de rêve / De 19,5 à 18* : les vins exceptionnels / De 17,5 à 16*: les vins excellents / De 15,5 à 13,5* : les bons vins / De 13 à 11,5* : les vins corrects / 11* et moins : les vins médiocres *A mon goût à l'instant t
12 Jui 2016 12:02 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4398
  • Remerciements reçus 2121
bravo Florian
pour le CR , j espère que nous en aurons d autres ( le plus possible ) dans le courant de ce mois . C est très bien d avoir donné le coup d envoi sur le forum , j espère que nous assisterons a d autres rencontres sur d autres stades

merci le forez :)-D

didier

Mal- voyant depuis 29 ans et passionné de vins comme vous tous
12 Jui 2016 12:11 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5936
  • Remerciements reçus 1264
Une bien belle soirée encore une fois, merci les amis! Bravo à Cedric qui a parfaitement géré le service des vins, le barbecue et la diffusion du match. Merci à lui également pour cette sélection issue de sa cave. (tu)

Vin 1: Olivier Horiot, Champagne "Les Riceys", 5 Sens
Un nez minéral et citronné. La bulle est joyeuse dès l'attaque. La matière est portée par une belle acidité. En milieu apparaît une amertume importante et la finale, de bonne densité, est un peu serrée. Pas mal mais peut-être un peu jeune, d'autant qu'avec cinq cépage on pourrait s'attendre à plus d'expression aromatique.

Vin 2: Dirler Cadé, Riesling, Alsace Grand Cru Spiegel 2008
Nez opulent, sur le miel, l'hydrocarbure, la mine de crayon, qui oriente déjà bien sur le cépage et la région. La bouche est étonnante, avec une acidité assez haute et une matière volumineuse et peu dense. Belle persistance sur l'agrume confite, la cire. De la personnalité. Limite déçu à la découverte de l'étiquette tant je ne retrouve pas le style dense et intense de Dirler sur ce millésime. Je me dis que ce vin est plus évolué qu'il ne devrait. Ca reste bien bon.

Vin 3: Markus Molitor, Zeltinger Sonnenuhr Auslese**, Riesling Mosel 2014
Nez qui m'évoque tout d'abord le viognier. Des notes de savon fleuri et minérales. La bouche est grasse, opulente mais équilibrée par une grosse acidité. Hyper bon, intense, presque riche mais pas lassant du tout. Compte tenu de l'équilibre je pense à un riesling allemand. Superbe découverte en ce qui me concerne.

Vin 4: Alain Voge, Fleur de Crussol, Saint Péray 2010
Nez sur la mirabelle, minéral. La bouche est grasse avec du volume, peu acide, équilibrée par l'amertume. Je suis pas très fan, ça me fait penser à un genre de Saint-Péray, et le Saint-Péray je suis pas fan. :)

Vin 5: Thierry Allemand, Cornas, Chaillot, 2012
Vin qui a eu besoin de temps pour se départir de sa réduction. Nez mi-sudiste mi rhône nord. Une note vanillée très présente plane au dessus d'un mix viandé, épicé. la bouche est fondue, peu de structure, une belle fraîcheur. Ca manque de gourmandise et de croquant. Cerise/queue de cerise en finale. Content de découvrir cette cuvée, mais c'est peut-être un peu jeune.

Vin 6: Château L'Evangile, Pomerol 1986 (Non à l'aveugle)
Nez assez simple mais très fondu, sur le tabac, la crème de cassis vieillie, un côté floral. La bouche est pas mal du tout avec un superbe touchée de tanins et un côté juteux (pas l'habitude sur les vieux bordeaux). C'est élégant mais un peu chiant quand même.

Vin 7: Léon Barral, Valinière, Vin de Table 2000
Nez sur garrigue, un poil réduit au départ (cadavre) mais qui va développer une belle complexité. La bouche est volumineuse, dense, sucrée, fondue mais quand même un peu "too much", sauvée par une volatile importante mais intégrée. J'évoque sans conviction une GDP. En finale ça part sur la pêche, le jus de viande et la syrah (épice, violette). Finalement peu surpris à la découverte de l'étiquette. Alors celui-là il est pas chiant (mais un peu lourd! :D ). A boire avec un plat très très puissant.

Vin 8: Dirler Cadé, Gewurztraminer Alsace Grand Cru Kessler, Vendanges Tardives 2007
Pas de prise de note mais je pars sur une VT de gewurztraminer bien née. Richesse maitrisée, matière dense et caressante, fraicheur et élégance. Tip top.

Vin 9: Domaine Bertha Maillol, Banyuls 2000
La robe est grenat, légèrement tuilée. Contrairement à tous, et sans doute grâce à mon nouveau palais en fonte, je n'ai pas décelé le perlant! :D J'ai trouvé l'ensemble pas si mal, assez typique, quoi qu'un peu chaleureux. Je n'en dirai rien de plus étant bien fatigué à ce moment là.

Mon top trois de la soirée: 1 Riesling de M Molitor, 2 Gew VT de Dirler, 3 L'Evangile selon Saint-Pomerol.

Merci de m'avoir lu.

JB
13 Jui 2016 12:10 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1354
  • Remerciements reçus 773
A nouveau je me joins au concert de louanges pour notre hôte du soir! Merci Cédric! Quelle belle soirée ! CR:

Mes commentaires de cette très jolie dégustation :

Olivier Horiot - "Les Riceys"- 5 Sens 2009
Dgt 08/2013 / 0 Dosage

Robe dorée, peu de bulles dans le verre.
Nez discret et plaisant, légèrement oxydatif.
Bulle qui claque en bouche, du gras. Légers amers et pointe oxydative.
Ensemble agréable, belle densité, belle sapidité et très joli équilibre.
L'absence de dosage ne se fait pas du tout sentir, je pensais à une cuvée haut de gamme d'une maison de négoce à cause d'un style très consensuel à mon goût.

Dirler Cadé - Riesling Alsace Grand Cru Spiegel 2008

Robe dorée, nez qui pétrole.
Très élégant. Bouche fraiche, citronnée, avec un bel enrobé.
La bouche est traçante, on retrouve une jolie sapidité.
Un très très bel ensemble à maturité qui m'a fait penser dans le style et sans l'évolution à un Kessler 1996 de Dirler bu la veille.
Pas loin cette fois.

Markus Molitor - Zeltinger Sonnenuhr Auslese** Riesling Mosel 2014

Un bouchon la veille à notre soirée LPV Dijon et revoilà la bouteille changée par mon caviste le matin même.
Robe claire, nez fumé, orange amère.
Bouche avec une amertume magnifique sur l'écorce d'orange.
Belle longueur avec une acidité remarquable, très belle longueur.
Un grand vin, d'une grande buvabilité, mais dans un style un peu extrême question équilibre.

Alain Voge - Fleur de Crussol - Saint Péray 2010

Robe dorée, nez avec un élevage luxuriant.
Élevage très présent en bouche, trop même car je crois percevoir les amers de la "grosse" planche.
L'aération l'aide mais c'est toujours compliqué à boire.

Thierry Allemand - Cornas "Chaillot" 2012

Robe grenat foncé.
Nez sur l'olive noire la garrigue. Je pense à un Languedoc.
Très sudiste dans l'esprit. Côté jus de viande en bouche, c'est puissant, tanins fins.
Belle longueur, sur le viandox, c'est facile à boire.
Un très joli vin.

Château L'Evangile - Pomerol 1986 (Non à l'aveugle)

Robe légèrement marron.
Nez floral sur le miel cristallisé, les épices.
Bouche sur le miel, c'est léger, délicat et d'une grande suavité.
Un vin vin d'une classe aristocratique.

Léon Barral - Valinière Vin de Table 2000

Robe grenat, nez charmeur, moderne, chocolat, caramel.
Alcool et chaleur en bouche, malgré des notes de cassis.
Mouais c'est un peu lourdaus quand même...
Peu de plaisir pour moi.

Dirler Cadé - Gewurztraminer Alsace Grand Cru Kessler Vendanges Tardives 2007

Robe orangée, nez sur le coing, l'ananas.
Belle acidité en bouche pour un sucre d'une grande fraicheur.
Pas mal du tout pour ne pas dire mieux!

Domaine Bertha Maillol - Banyuls 2000

Pas de commentaire à part le perlant ;)

Bon ben on remet ça bientôt il parait.... Et en Bourgogne en plus !

Merci de m'avoir lu.

Simon.
13 Jui 2016 20:41 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26094
  • Remerciements reçus 947
Intéressant de lire vos commentaires respectifs concernant l’Évangile et Valinière, deux vins au style que tout oppose, et qui permettent de définir les goûts des uns et des autres...

Luc
14 Jui 2016 09:56 #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5936
  • Remerciements reçus 1264
Oui mais non :)
En ce qui me concerne je suis plus enclin à apprécier le style Barral et son côté sauvage, à peine civilisé et parfois baroque mais sur cette bouteille, c'était trop; ce qui m'a fait lui préférer, par défaut, un vin plus chiant. ^^

JB
14 Jui 2016 17:38 #7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Frisette
  • Portrait de Frisette Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 6203
  • Remerciements reçus 3916
Luc, c'est très vrai ce que tu marques. Nos goûts sont assez différents au sein du cercle, on le sait et c'est notre "force", ce qui nous permet de faire de sacrées belles éclectiques!!!B)-

Flo (Florian) LPV Forez
14 Jui 2016 20:03 #8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2813
  • Remerciements reçus 588
Bonjour,

CR:Ravi également par cette belle soirée :)

Etant le régional de l'étape, et partagé entre service et fourneaux, pas de prise de notes, ni de "masturbation analytique" (pour une fois;)), afin de profiter pleinement des moments passés à table. Voici, tout de même, quelques impressions succintes ...

Belle entame avec cette belle cuvée du domaine Horiot, "5SENS", j'ai aimé cette belle densité de fruit, ses bulles fines, le côté net et bien défini de ce vin encore un peu jeune.. Petite précision, il s'agit d'un assemblage de 5 cépages (arbanne, Pinot M, pinot N., pinot B, Chardonnay) de 5 vignes différentes des " Riceys".

Bien que le plaisir fut là, je ne pense pas qu'on a choppé le Dirler Cadé - Riesling Alsace Grand Cru Spiegel 2008 , comme on aurait du... Malgré cette "maturité accélérée", j'ai aimé sa complexité entre fruit, sucrosité, minéralité et acidité.

Concernant Markus Molitor - Zeltinger Sonnenuhr Auslese** Riesling Mosel 2014, en plus de ce côté variétal du riesling, j'ai aimé cette touche racée que j'apparente au Viré Clessé du domaine de la Bongran, bu dernièrement chez JB.

Connaissant les goûts de mes convives, je n'attendais pas d'éloges particulières sur le Saint Péray, Fleur de Crussol, 2010 du domaine A.Voge. Il s'agit de vieilles vignes de 70 ans avec certes un élevage prononcé mais pas forcement en inadéquation avec la matière. Un vin généreux, riche que j'ai préféré associer à un plat que d'ouvrir pour lui-même. Et je suis pas d'accord avec ce raccourci trop facile d'associer l'exubérance d'un vin avec son élevage, ici on est sur un 100% marsanne ! Pour moi, c'est le cépage qui n'a pas fait l'unamité, et non l'élevage .. AMHAB)-

2012, se goutant bien, j'avais donc décidé d'ouvrir un Cornas chaillot de T.Allemand . Bu pour lui-même, vin accessible, sauvage, fin, complexe, même si encore un peu jeune.

Venait ensuite cette bouteille commune de mes invités, Château L'Evangile - Pomerol 1986 Vin très accessible, velouté. Joli mais sans charme, dirais-je, et pour reprendre les mots d'un mes camarades, un peu chiant pour le coup. J'avais trouvé plus de profondeur sur le Léoville las cases 85 bu à la dernière "off". Attention , c'est une belle bouteille, tout de même, insolente de jeunesse !!! mais qui ne me fera pas virer dans le superlatif...

On a ensuite retrouvé un vin plus sauvage, caractériel, fougueux avec Valinière de Léon Barral 2000. Plus complexe aussi. Je ne l'ai pas trouvé chaleureux. La bouteille s'est d'ailleurs finie aisément. Encore de belles années à venir pour ce "simple" vin de table.

Dirler Cadé - Gewurztraminer Alsace Grand Cru Kessler Vendanges Tardives 2007, Equilibre parfait. Sucres fondus, fruits confits, fraicheur des agrumes. Très Beau, à boire au biberon !

Domaine Bertha Maillol, Banyuls, 2000, invité ou plutôt curiosité de dernière minute. Léger perlant, pas d'intérêt flagrant mais pas non plus un désastre. pour moi, on l'a bu comme on devait tout simplement le boire.

Merci à vous aussi..
Merci de m'avoir lu...

Cédric - LPV FOREZ
15 Jui 2016 12:38 #9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3321
  • Remerciements reçus 317
Bonjour à tous,

à mon tour afin d'assurer le grand chelem ;)

Vin 1: Olivier Horiot, Champagne "Les Riceys", 5 Sens

Nez expressif sur des notes citronnées et un côté floral. En bouche la matière est d'une belle densité, juteuse, mure mais la seconde partie de bouche est marquée par une amertume prégnante, évoquant le bois vert et manquant de noblesse qui se prolonge sur des notes de bâtons de réglisse qui me font grimacer...dommage car il y a carrément du "jus" là dedans.

Vin 2: Dirler Cadé, Riesling, Alsace Grand Cru Spiegel 2008

Nez puissant, expressif, complexe, presque baroque sur l'ananas confit, un côté miellé, le beurre légèrement rance...
En bouche la matière est large, grasse mais presque vaporeuse, caressante, légèrement déstructurée avec dans son coeur une belle acidité, presque mordante qui tire le vin sur des notes d'écorces d’agrumes. J'aime vraiment bien même si ce n'est pas du tout conforme aux récents Spiegel 2008 que j'ai pu boire qui étaient encore de petits puceaux alors que cette bouteille semble bien plus mature.

Vin 3: Markus Molitor, Zeltinger Sonnenuhr Auslese**, Riesling Mosel 2014

Un nez assez monstrueux en intensité avec la cacahuète et le sésame grillé puis à l'air des notes exotiques et florales de toute beauté...
En bouche l'intensité se confirme, une matière très dense même si grasse et ronde mais surtout un structure "minérale" magnifique, caillouteuse, presque austère qui enrobe la superbe acidité. On est proche des sommets pour moi avec cette bouche...

Vin 4: Alain Voge, Fleur de Crussol, Saint Péray 2010

Joli nez mais une bouche large, sans structure, mollassonne...le contraire de ce que j'aime sur les blancs

Vin 5: Thierry Allemand, Cornas, Chaillot, 2012

Un nez assez expressif, sauvage sur des notes sudistes, le jus de viande avec côté un peu boisé (café torréfié).
En bouche les tanins sont de belles qualité même si on sent la jeunesse en finale, le côté sauvage se confirme avec une acidité un peu haute donnant de la race à la bouche un peu stricte et un peu serrée. Ca finit un peu "sec" mais çà se boit plutôt déjà bien.

Vin 6: Château L'Evangile, Pomerol 1986 (Non à l'aveugle)

Nez expressif bien que manquant de complexité sur le pruneau, la confiture de cassis, la tabac.
En bouche le toucher est remarquable avec des tanins poudrés au possible mais la bouche est un peu aqueuse bien qu’élégante et la finale donne un sentiment de classe par sa facilité et par la sensation tannique superlative. C'est plutôt pas mal, encore bien debout...finalement le problème c'est le prix actuel

Vin 7: Léon Barral, Valinière, Vin de Table 2000

Alors celui là il m'a baladé...un nez où il se passe plein de trusc avec pour moi un côté fruit à noyau, la cerise avec une sensation solaire, le jus de viande, les épices...
En bouche c'est un mélange de sauvage par son acidité haute, de "terrien" par son côté structure, de classe par son toucher de bouche, de solaire par la sensation de chaleur et de nordique par sa grande fraîcheur. Difficile de rester insensible (et moi j'aime) même si c'est déroutant.

Vin 8: Dirler Cadé, Gewurztraminer Alsace Grand Cru Kessler, Vendanges Tardives 2007

Un nez expressif avec les classiques du Gewurztraminer en aromatique mais avec délicatesse mais pas que...l'exotique, le safran en sus et surtout la bouche est une merveille de pureté, d'équilibre...c'est cristallin, frais, long, classe...magnifique !!

Vin 9: Domaine Bertha Maillol, Banyuls 2000

Mon premier Banyuls pétillant ;) Pas grand chose à dire là dessus...sans vice ni vertu...

Voilà pour mes impressions concernant les vins de cette superbe soirée. Merci les amis pour ces moments :)-D (tu)

Amicalement.
Nico
___________________________
Longue vie aux mangeurs d'étoiles...
20* : les vins de rêve / De 19,5 à 18* : les vins exceptionnels / De 17,5 à 16*: les vins excellents / De 15,5 à 13,5* : les bons vins / De 13 à 11,5* : les vins corrects / 11* et moins : les vins médiocres *A mon goût à l'instant t
16 Jui 2016 19:18 #10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Frisette
  • Portrait de Frisette Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 6203
  • Remerciements reçus 3916
Et nouveau 100% dans le Forez!!! B)

Flo (Florian) LPV Forez
17 Jui 2016 10:26 #11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck