Nous avons 1296 invités et 68 inscrits en ligne

LPV PACA 40-Côte à Côte

  • Messages : 19991
  • Remerciements reçus 777

enzo daviolo a créé le sujet : LPV PACA 40-Côte à Côte

CR:
Allez j'ouvre le fil de jolie dégust de samedi dernier préparée de main de maitre par Olivier dans ce qui devient une cantine pour certain, le Caesar Palace à Marseille.
Le Chef nous ayant proposé de faire une dégustation de différentes côtes de bœuf (1 angus irlandaise je crois, 1 blonde d'aquitaine maturée et une angus maturée au whisky), il s'agissait d'amener des rouges avec le mot "côtes" sur l'étiquette, paris "presque" respecté.
Un joli moment de convivialité, habituel pour nous tous quand on se retrouve.
A part le Champagne, les vins ont été servis par paire ou triplette:

Champagne Brut Roses de Jeanne « Cote de Val Vilaine 2014
Blanc de Noir. Bu à l’aveugle.
Joli nez bien mûr qui mélange des notes de fruits blancs, d’agrumes, une pointe grillée qui part à l’aération dans un ensemble avenant et pur.
La bouche possède une bulle de qualité mais assez abondante sur une impression de douceur tactile et une sensation peu corsée. C’est un champagne gourmand, plutôt léger et pas très long mais qui apporte du plaisir par sa maturité sans défaut et sa pureté aromatique. Bien ++.

1ère paire:

Puligny Montrachet 1er Cru Domaine Carillon « Les Perrières » 2009
Bu à l’aveugle.
Nez d’élevage bourguignon très marqué sur le beurré, l’amande, sans fruit.
La bouche est pire, si elle est grasse, elle possède aussi un alcool sensible et surtout est dominée par son élevage sur des notes de vanille/ananas entêtantes, le vin manquant en outre d’ampleur et d’énergie. Ça manque clairement de vin pour supporter un tel élevage, les amers de bois sont prononcés, aucun plaisir possible pour ma part. Assez Bien.

Rully 1er Cru Domaine Jacqueson « La Pucelle » 2015
Bu à l’aveugle.
Nez assez frais, élevé également mais clairement moins que le précédent. C’est mûr sur les fruits jaunes, cela semble riche.
La bouche est bien plus déliée que le vin précédent avec un élevage peu sensible mais avec des amers présent surement à un alcool assez perceptible qui font penser à un vin plus sudiste. Le vin reste salivant, correctement construit avec une persistance finale moyenne. Pas mal mais pas mon style. Bien +.

2ème paire:

Côtes de Nuit Village Domaine Antoine Lienhardt « Les plantes aux bois » 2014

Bu à l’aveugle.
Nez de cerise, plein de fruit, pur avec un trait vert. Sympa.
La bouche est fraiche avec un certain volume mais aussi une astringence élevée pour ce vin très jeune qui se double d’amer prononcés. C’est en finale que l’acidité devient très forte et que l’on doute de la pleine maturité du vin. C’est très droit (trop), certes encore bien jeune, peu gourmand et pas encore en place, mais on peut douter de son évolution même si la pureté du vin est une qualité. Bien (+).

Morgon Domaine Burgaud « Côte du Py » 2015
Bu à l’aveugle.
Nez métallique au départ, puis de framboise avec une touche animale également, ça manque de précision à ce stade.
La bouche est immédiatement charmeuse, très fraiche, de belle densité, déliée avec des jolis tannins dans un ensemble juteux et gourmand. Bien sûr c’est jeune et ça serre encore un peu, mais ça pète le fruit jusque dans une finale de persistance correcte. Une jolie bouche qui régale. Bien ++/Très Bien.

3ème paire:

Côtes du Rhône La Pialade 2008
Bu à l’aveugle.
Fabuleux nez complexe sur l’orange confite, l’encens, les épices douces, une touche de musc, les agrumes. Difficile d’en sortir, grand nez.
La bouche est riche et délicate mais n’atteint pas le niveau du nez. Elle est très glycérinée et l’alcool que l’on ne percevait pas en jeunesse est désormais bien sensible sans obérer pour autant complètement la finesse, la douceur et la gourmandise de ce vin. Longue finale sur les épices et l’orange. C’est très bon mais à mon sens désormais à boire avant déclin. Très Bien.

Côtes du Rhône La Pialade 2010
Bu à l’aveugle.
Nez moins explosif, plus en retenu sur de jolies notes fruitées de cerise, de fraise.
La bouche est remarquable, bien plus structurée que le 08, sa densité, sa richesse et sa largeur confère un grand équilibre d’ensemble sur un volume qui emplit la bouche jusque dans la longue finale épicée et sur les agrumes qui font saliver longtemps. Superbe bouche. Très Bien +.

1ère triplette:

Echezeaux Grand Cru Domaine Confuron Cotetidot 2004
Bu à l’aveugle.
Nez épicée, sur le cacao, assez fermé avec un élevage qui ressort un peu.
La bouche est assez riche et large mais avec un alcool trop sensible et un côté glycériné bien présent. Le vin possède du jus avec de jolis tannins, sans notes végétales et avec une certaine gourmandise sans élevage perceptible. Finale suave avec des amers un peu trop sensibles. Au regard du millésime ce vin possède pas mal de qualité, mais il me manque quelque chose. Bien ++/Très Bien.

Cornas Domaine Robert Michel « La Geynale » 1989
Passé un peu d’acétate, le vin développe des senteurs d’épices, de fruits noirs, de grenadine aussi après aération dans le verre.
La bouche est fraiche, sanguine, d’un gros volume dans une douceur tactile très agréable avec beaucoup d’élégance. La finesse en bouche caractérise le vin sans qu’il ne trahisse son âge au milieu des deux bourgognes. Finale longue sur les épices douces, l’encens. Très bon. Très Bien +.

Clos Vougeot Grand Cru Domaine Confuron Cotetidot 2001
Bu à l’aveugle.
La grosse déception du jour dans la mesure où le bouchon a touché irrémédiablement le vin. Dommage car la matière derrière paraissait splendide. ED

2ème triplette:

Côtes du Vivarais Domaine Gallety « La Syrare » 2005
Bu à l’aveugle.
Nez floral, métallique, de violette qui ne se livrera jamais pleinement dans le verre mais pas désagréable.
La bouche est riche mais n’a malheureusement pas digéré son élevage. Le style est du coup très « international » quand bien même on perçoive un beau jus, il est pollué aromatiquement par cet élevage vanillé qui apporte un côté pommadé quelque peu écœurant. Finale correcte. Difficile de se resservir. Bien +.

Côtes du Vivarais Domaine Gallety « La Syrare » 2011
Bu à l’aveugle.
Nez réduit, très pétard qui ne partira pas vraiment malgré aération dans le verre.
La bouche est largen possède de très jolis tannins suaves dans un ensemble gourmand. On perçoit une pointe d’élevage non dominante sur le café mais le joli jus est salivant jusque dans la finale de bonne persistance. Très bon. Très Bien.

Côte Rôtie Domaine Gangloff « Barbarine » 2010
Bu à l’aveugle.
Nez profond, juteux, fumé, réglissé, sur les fruits noirs, on a envie d’y mettre les lèvres tellement c’est avenant.
La bouche ne déçoit vraiment pas, elle est ultra juteuse, gourmand, très ample avec des tannins d’une douceur incroyable et beaucoup de fruits noirs. L’équilibre est génial, le vin parait aérien malgré sa densité et sa persistance aromatique est à la hauteur, on salive longtemps et on a envie de se resservir. Tellement toujours délicieux. Un peu plus de complexité aromatique et ce sera grand. Très Bien +/Excellent.

dernière paire:

Alsace Pinot Gris Domaine Zind Humbrecht « Clos Windsbuhl » 1998
Nez exotique, sur le kumquat, l’orange, le fruit de la passion, les agrumes. Très pur et avenant.
La bouche est grasse, d’un superbe équilibre où le sucre non négligeable se trouve absorbé par une matière dense avec un acidulé rafraichissant qui porte le vin sur le palais. C’est long, absolument pas fatigant malgré la richesse et d’un redoutable accord avec le dessert sur les fruits exotiques. Très Bien +.

Sauternes Château Suduiraut 1978
Bu à l’aveugle.
Nez très évolué sur le caramel, le café, mentholé, le safran, l’aération lui faisant du bien au nez comme en bouche.
La bouche est riche et assez large, à l’alcool un peu trop présent mais qui ira en diminuant en perception à l’aération dans le verre. C’est large, sur un registre caramélisé, avec encore pas mal de sucre et une douceur tactile agréable. Pas forcément dans une phase qui m’éclate mais si on lui donne le temps de s’aérer, il apporte du plaisir. Très loin d’être au bout. Bien ++/Très Bien.
#1
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, ricobang, hyllos, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4176
  • Remerciements reçus 835

icna a répondu au sujet : LPV PACA 40-Côte à Côte

Super content d'enfin revoir une partie du groupe, à refaire rapidement.

CR:
Champagne Brut Roses de Jeanne « Cote de Val Vilaine 2014
Le nez n'est pas très expressif avec une pointe exotique style ananas.
Les bulles sont fines, c'est assez rond et gourmand avec un petit coté exotique, c'est mûr, la finale est bien tendue avec un peu de citron vert. J'aime mais je ne suis pas objectif car non à l'aveugle.
TBien -

Puligny Montrachet 1er Cru Domaine Carillon « Les Perrières » 2009
Bu à l’aveugle.
Le nez est expressif, beurré sur les fruits blancs.
La bouche montre du gras avec du caramel, du beurré, l'élevage est bien marqué et surtout un peu monochromatique. C'est assez long sur la vanille avec heureusement de la tension en finale et des amers un peu marqués.
Moyen

Rully 1er Cru Domaine Jacqueson « La Pucelle » 2015
Bu à l’aveugle.
Le nez est frais et exotique sur l'ananas.
La bouche est assez riche et charmeuse sur les fruits exotiques et les fruits jaunes, la finale reste assez fraiche et longue. manque un poil de tension pour vraiment m'embarquer mais ça se boit avec plaisir.
Bien ++

Côtes de Nuit Village Domaine Antoine Lienhardt « Les plantes aux bois » 2014
Bu à l’aveugle.
Le nez est assez pur sur les fruits noirs, la cerise.
En bouche les tanins serrent un peu, c'est pur mais fermé. Il y a du fond mais ça manque de soyeux. Il y a du fruité mais aussi pas mal de réglisse. L'ensemble reste trop sec et avec des amers et de l'acidité en final. J'ai vraiment du mal à accrocher en l'état mais peut être que la garde permettra de tout équilibrer. A revoir.
Moyen

Morgon Domaine Burgaud « Côte du Py » 2015
Bu à l’aveugle.
Le nez est sur les fruits noirs et la groseille.
La bouche est assez concentrée, il y a un gros jus, des fruits frais, corbeilles de fruits noirs, de la groseille, belle fraicheur. La finale est un peu austère ce qui donne à penser que ce vin est encore à attendre. Beau potentiel.
Bien ++

Côtes du Rhône La Pialade 2008
Bu à l’aveugle.
La robe est claire et trouble.
Au nez on a de la fraise, du poivre, du mentholé et de la rose, superbe.
En bouche on retrouve un joli fruité, de la fraise, du pamplemousse, un coté pétale de rose, c'est aérien, fin et élégant tout en étant long et complexe.
Excellent

Côtes du Rhône La Pialade 2010
Bu à l’aveugle.
Le nez est sur les fruits rouges mais avec plus de concentration et plus de retenu que le précédent.
En bouche c'est plus dense sur les fruits rouges, le poivre , les épices et un petit coté vert. C'est plus droit et sérieux que le précédent et qui semble encore pas totalement ouvert. C'est long avec des amers et un beau dynamisme.
TBien

Echezeaux Grand Cru Domaine Confuron Cotetidot 2004
Bu à l’aveugle.
Le nez est fumé avec de la violette et un peu d'élevage.
La bouche est sur les fruits noirs, le poivre et un coté sanguin. Ca serre un peu en milieu de bouche. La finale montre une pointe d'alcool mais en mangeant ça s'estompe, c'est suave mais ça finit un peu court et plat. J'étais à fond parti sur une syrah :?
Bien

Cornas Domaine Robert Michel « La Geynale » 1989
Bu à l’aveugle.
Le nez est plus compacte sur les fruits noirs, c'est pur.
En bouche on a des fruits noirs, c'est puissant, sanguin, concentré et soyeux. L'ensemble fait encore compacte (et jeune!!) mais c'est bien accessible.
TBien-

Clos Vougeot Grand Cru Domaine Confuron Cotetidot 2001
ED dommage ça semblait grand derrière le bouchon!

Côtes du Vivarais Domaine Gallety « La Syrare » 2005
Bu à l’aveugle.
Le nez est sur les fruits noirs, la cerise, du moka, c'est charmeur.
En bouche on a des fruits noirs, du chocolat, c'est rond et riche avec un coté suave mais ça manque de dynamisme, de caractère et ça finit un peu court.
Bien

Côtes du Vivarais Domaine Gallety « La Syrare » 2011
Bu à l’aveugle.
Au début il y a une grosse réduction assez tenace, pétard.
En bouche on a un gros fruité sur les fruits noirs, c'est concentré et épicé. C'est puissant avec une grosse matière tannique mais ça reste suave et frais. Il y a un très beau potentiel qui ne demande qu'à s'ouvrir.
TBien

Côte Rôtie Domaine Gangloff « Barbarine » 2010
Bu à l’aveugle.
Le nez est classe, juteux et profond.
La bouche est sur les fruits noirs avec une belle tension. C'est fin et élégant où tout est à sa place. On est clairement sur la classe d'une belle cote rôtie avec du fond et un superbe dynamisme. J'adore et je n'ai pas reconnu ma bouteille que je n'attendais pas à un niveau si élevé.
Excellent

Alsace Pinot Gris Domaine Zind Humbrecht « Clos Windsbuhl » 1998
Bu à l’aveugle.
Le nez est sur les fruits frais, exotique.
En bouche on a un gros fruité, de l'abricot, des fruits exotiques, de l'ananas, c'est riche et très frais en même temps. C'est tendu, long et gourmand avec peut être un poil trop d'amer. Ca fait encore très jeune.
TBien

Sauternes Château Suduiraut 1978
Bu à l’aveugle.
Le nez est rôti, cuit sur l'abricot et le caramel, le café et l'orange confite.
La bouche est riche, fondue, harmonieuse. La finale est tout en finesse sur l'abricot et la mangue mûre.
TBien

Très bonne session.

Quentin
#2
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, david84

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 334
  • Remerciements reçus 57

olivyeah a répondu au sujet : LPV PACA 40-Côte à Côte

CR:
A mon tour de partager mes impressions sur les vins dégustés lors de cette session. Étant l'organisateur, aucun vin a été dégusté à l'aveugle, et les notes sont concises..

Pour l’apéro :
Nez discret, un peu de fruits blancs.
La bouche est tendue, fleurie et fruitée. Il y a une belle tension et c’est salivant. L’aromatique me fait partir sur du pinot et non sur du chardonnay. Un bon vin d’apéro !
Domaine Rose de Jeanne,Champagne "Cote de Valvilaine" (100% pinot noir)

Paire de blancs :
Le premier a un nez de fruits exotique.
La bouche est très fruitée, mure avec des fruits blancs. Il y a une belle tension et une belle longueur qui finit sur des notes de caramel.
Domaine Carillon, Puligny Montrachet 1er Cru Perrière 2009

Le second a un nez puissant et intense sur les fruits, l’ananas.
La bouche est très fruitée, glycérinée. La puissance laisse la place à l’élégance et il y a une super longueur. Je le trouve un peu dissocié et il faut attendre un peu pour les suivantes !
Domaine Jacqueson, Rully 1er Cru « La Pucelle » 2015

Paire de rouges :
Le premier a un nez sur la cerise et un peu iodé.
La bouche présente des tanins fermes et secs qui assèchent la bouche. Il y a des fruits rouges acidulés qui disparaissent pour laisser la place à la trame acide. Il est assez court en bouche.
Domaine Antoine Lienhardt, Cote de Nuits « les planes au bois » 2014

Le second a un nez très fruité, sur la cerise.
La bouche est sur les fruits rouges, il y a plus de fond que le premier. La finale est sur les agrumes et il y a une belle longueur.
Domaine Burgaud, Morgon « Cote de Py » 2015

Une nette préférence pour le Morgon !!

Paire de rouges :
Le premier a un robe trouble et très claire. Le nez est sur la rose, les agrumes et le poivre.
La bouche est d’une élégance folle. Un super toucher !! Il y a des agrumes des fruits rouges. D’une super longueur, il est peu puissant mais a une présence en bouche extraordinaire. Coup de cœur !
Cote du Rhône La Pialade 2008

Le second a plus de fond, des fruits rouges et du poivre. En bouche il est sur les fruits rouges, le poivre. Le toucher est lui aussi superbe, Il y a plus de fond, de puissance et d’amplitude. La finale est sur les agrumes.
Cote du Rhône La Pialade 2010

Triplette de rouges :
Le premier a un nez sanguin, sur les fruits rouges. Il est agréable.
La bouche est souple, le toucher très beau. Il y a des fruits rouges, un peu poivré et mentholé. Très agréable, belle suavité et longueur.
Domaine Confuron Cotetidot Echezeaux 2004

Le second est très élégant. Le nez est sur des notes d’évolution et de fruits rouges acidulés. Le nez est très plaisant.
La bouche est d’un toucher superbe. Encore très jeune, il est sur des notes de fruits rouges acidulés. Il y a une pureté et une élégance. Belle longueur et équilibre. J’aime beaucoup!
Domaine Robert Michel, Cornas « La Geynale » 1989

Le troisième est marqué par le bouchon. Dommage !!!!
Domaine Confuron Cotetidot, Clos de Vougeot 2001

Triplette de rouges :
Le nez du premier est suave sur les fruits noirs et le caramel.
La bouche est fruitée, suave sur les fruits noirs et les épices. L’élevage ressort un peu et la longueur est superbe…
Domaine Gallety, Cote du Vivarais « La Syrare » 2005

Le second a un nez sur les fruits noirs, la cerise et le poivre. Il est élégant et puissant.
La bouche est sur les fruits noirs et l’élevage. Il y a du fond et le toucher est très agréable.
Domaine Gallety, Cote du Vivarais « La Syrare » 2011

Le troisième est pour moi le vin de la journée. Le nez est élégant et intense. Subtil et complexe, sur les épices, le poivre du Sichuan, les fruits noirs, la cardamome. Tout est à sa place et forme un patchwork.
La bouche est d’un équilibre remarquable, la texture est subtile, le vin est suave. Il est sur les aromes du nez. La longueur et l’amplitude sont remarquables !
Domaine Gangloff, Cote Rôtie « Barbarine » 2010.

Pour le dessert une paire :
Le premier a un nez très élégant et frais sur les fruits exotiques.
La bouche présente une superbe buvabilité. Il est aérien et élégant. Il y a des fruits exotiques, du kumquat. La fraicheur de ce vin est remarquable est la longueur très belle. Très belle bouteille !
Domaine Zind Humbrecht, Alsace Pinot Gris « Clos Windsbuhl » 1998

Le second a un nez très riche sur le miel et un peu lourd.
La bouche est également un peu lourde, sur l’orange confite et le caramel. Belle amplitude et longueur mais un peu écœurant pour moi.
Château Suduiraut, Sauternes 1978

En rouge les pialade (des "vins qui reposent les neurones" tellement ils sont évidents!) et la barbarine sont au dessus du lot, la Geynale a été la première que j'ai gouté à ce niveau!
En blanc le Clos Windsbuhl est mon préféré.

Encore une belle journée passée ensemble, vivement la prochaine!

Cheers,
Olivier
#3
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 671
  • Remerciements reçus 149

Sylv1 a répondu au sujet : LPV PACA 40-Côte à Côte

A mon tour de remercier Olivier pour l’organisation sans faille de cette belle dégustation et de renouveler mes compliments au Caesar Place qui est un repère épicurien et gastronomique à recommander chaudement ! Le thème est original : déguster différentes côtes de bœuf avec des vins de côtes, sur l’étiquette ou dans la zone (les côtes bourguignonnes sont acceptées par exemple). Pour le bœuf, nous avons eu droit à de la Blonde de Galice maturé 5 à 6 semaines par un boucher du pays basque, à un Angus d’Aberdeen en provenance direct de chez Miller (Ecosse) et enfin encore de l’Angus élevé en France, maturé 8 semaines dont 2 dans du whiskey Jameson. Ça promet… Note sur 4*.

Domaine Rose de Jeanne, Champagne "Cote de Valvilaine" (100% pinot noir)
Joli nez brioché et assez sexy.
La bulle est fine, élégante, il y a des notes d’ananas, probablement de fruit exotique, avec une légère note végétale qui vient complexifier l’ensemble. Je suis sous le charme.
Le vin est vif et long, assez mûre et cet équilibre donne beaucoup de gourmandise.
Je suis parti sur un très beau Vouvray. Perdu, et je découvre un nouveau type de Champagne en pinot noir, j’aime beaucoup ! ***

Domaine Carillon, Puligny Montrachet 1er Cru Perrière 2009
Le nez est intense et présente un beau boisé, avec des notes complémentaires de lys et de beurre.
L’attaque est grasse, très mure, avec un élevage dominant caractérisé par des arômes de vanille, agréables certes, mais trop monolithique.
Vin dense, qui manque globalement de fraicheur même si la finale parvient à trouver un certain pouvoir de relance vivifiant, mais toujours trop marqué par la vanille.**

Domaine Jacqueson, Rully 1er Cru « La Pucelle » 2015
Nez très exotique, avec de l’asperge également. Très plaisant, et je suis très loin de penser que ce vin puisse être du chardonnay.
Bouche grasse et mure, avec de belles notes de fruits exotiques.
Le vin semble sudiste dans sa construction, assez glycériné, mais sans touche alcooleuse.
Quelle surprise à la vue de la bouteille ! Un effet millésime certain par cette belle maturité couplée à une acidité discrète. C’est bon ! **(*)

Domaine Antoine Lienhardt, Côte de Nuits « les planes au bois » 2014

Nez discret, qu’il faut chercher pour trouver d’agréables notes de rose et de cerise. C’est suave et fin, je regrette juste un petit manque de puissance pour être plus engageant.
Le vin se présente en deux temps. L’attaque est agréable, sur la jeunesse avec beaucoup de fruit. L’acidité est bien présente, les tannins sont encore saillants.
En final le vin est dur, vert, austère même. Trop jeune sûrement, et peut être pas mon style même s’il y a du plaisir dans le verre. **

Domaine Burgaud, Morgon « Cote de Py » 2015
Joli nez fruité.
En bouche il y a un beau jus, avec du fruit et un bel équilibre.
Le gamay est clairement reconnaissable, et visiblement la patte du vigneron aussi (je ne suis pas assez spécialiste), avec ce que j’appelle de « l’austérité dans la gourmandise ».
Finale courte qui donne soif ! **(*)

Cote du Rhône La Pialade 2008
Voici la première claque de la dégustation. Nez très agréable « à la Reynaud » avec toute la palette habituelle, la fraise, le menthol, l’orange sanguine, etc…
La bouche est superbe, très subtil, avec un toucher très suave, comme une caresse.
Le vin est ouvert, à point, poivré. Il a peut-être un peu moins de fruit qu’il y a 2 ans, mais il compense par une finesse accrue et un côté évanescent séducteur.
Très gros plaisir. ***(*)

Cote du Rhône La Pialade 2010

Nez très aromatique axé principalement sur les fleurs. C’est beau mais moins sensuel et complexe que sa grande sœur.
Toucher de bouche superbe, grande finesse.
Vin long et jouissif, d’une extrême gourmandise, là encore gros plaisir. ***(*)

Domaine Confuron Cotetidot Echezeaux 2004

Nez animal avec un peu de fruit. C’est puissant.
La puissance se confirme en bouche, il y a du vin ! C’est très beau, avec des tannins fins et une légère sensation d’alcool.
J’ai bien aimé ! ***

Domaine Robert Michel, Cornas « La Geynale » 1989
Le nez est marque par des notes de rose, de vieux vins.
Bouche agréable mais qui manque cruellement de gourmandise pour moi, avec des tannins encore serrés.
Et bien ce n’est pas encore cette fois-ci que je vais aimer cette cuvée. C’est correct pour moi. **

Domaine Confuron Cotetidot, Clos de Vougeot 2001
Le nez apporte un doute, la bouche confirme. Dommage car il y a du vin, du beau, avec une souplesse tactile qui accentue la déception.

Karim, à propos de la dernière côte de bœuf au whiskey : « Les gars goutez-ça, c’est tendre comme les câlins de Maman ! »

Domaine Gallety, Cote du Vivarais « La Syrare » 2005
Superbe nez de syrah, c’est racé, animal, avec des notes d’olives et tapenade.
Bouche sphérique, complexe, tendre, qui procure un énorme plaisir dans sa construction et son intensité.
Finale jouissive et longue. Magnifique vin à maturité. ***(*)

Domaine Gallety, Cote du Vivarais « La Syrare » 2011
Nez un peu moins intense que le précédent, mais tout aussi complexe sur des notes d’anchois, de petits pois, de moka. Elevage agréable.
La bouche est concentrée, juteuse, je trouve le vin encore fermé aromatiquement.
Ca s’améliore avec beaucoup d’aération avec une intensité aromatique croissante et de beaux aromes de réglisse.
C’est très bon. ***

Domaine Gangloff, Cote Rôtie « Barbarine » 2010

Avec le nez de ce vin-là, on passe dans une dimension supérieure. C’est tout simplement monstrueux.
C’est un parfum qui s’exhale du verre, à la fois intense et complexe, subtil et fin. Un peu de réglisse et déjà beaucoup d’émotions.
Le toucher de bouche est une caresse. Les aromes sont très plaisants, sur le poivre, le pruneau et la grenadine.
Superbe vin qui procure une grosse émotion, j’ai quasiment les larmes aux yeux. Top. ****

Karim, à propos de nos deux tourtereaux : « Autant te dire que pour la sieste crapuleuse, il n’y aura pas beaucoup de sieste… ».

Domaine Zind Humbrecht, Alsace Pinot Gris « Clos Windsbuhl » 1998
Encore une claque ? Et oui ! Voilà un nez très aromatique dominé par les fruits exotiques. C’est complexe et très séduisant.
La bouche est construite sur un équilibre d’école avec une acidité parfaitement intégré.
Très belle liqueur, voilà un véritable bonbon, c’est très gourmand avec une finale très très longue. Superbe ***(*)

Château Suduiraut, Sauternes 1978
Nez flatteur sur l’orange confite et le caramel.
Les aromes en bouche sont à l’identique. Joli gras, avec un sucre encore bien présent et une densité un peu écœurante à partir du 2eme verre.
Voilà un vin qui a tout de même de beaux restes ***

Mon top 3 de la journée :

Barbarine 2010
Pinot Gris « Clos Windsbuhl » 1998
La Pialade 2008

Merci à tous pour cette très belle dégustation, ce fut encore une après-midi mémorable !

Sylv1
#4
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Jean-Loup Guerrin, david84

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83022
  • Remerciements reçus 8592

oliv a répondu au sujet : LPV PACA 40-Côte à Côte

Superbe série de vins (et de comptes-rendus ) !

Alors ces côtes de boeuf, une préférence ?
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 671
  • Remerciements reçus 149

Sylv1 a répondu au sujet : LPV PACA 40-Côte à Côte

Sans hésiter la dernière, d'une tendreté à convertir un vegan ! Hum....
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4176
  • Remerciements reçus 835

icna a répondu au sujet : LPV PACA 40-Côte à Côte

Pour les différentes viandes, tout était très bon mais la maturée au whisky m'a vraiment surpris et conquis (avec un petit whisky en accompagnement ça le fait!)
Niveau vin, avec les commentaires des copains je vois que je suis bien passé à côté de la syrare2005.

Quentin
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19991
  • Remerciements reçus 777

enzo daviolo a répondu au sujet : LPV PACA 40-Côte à Côte

Niveau vin, avec les commentaires des copains je vois que je suis bien passé à côté de la syrare2005.

t'es pas le seul, pas trop aimé ce vin encore trop marqué par son élevage, fait parti des vins dont je n'ai pas envie de me resservir.
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck