CR: Repas "étoilé" en Haute Loire!!!

    • Messages : 5255
    • Remerciements reçus 2036

    Frisette a créé le sujet : CR: Repas "étoilé" en Haute Loire!!!

    CR: Repas "étoilé" en Haute Loire!!!



    Rendre visite aux Whogshrog, c'est assurément un grand moment: on salive à l'avance, et on sait qu'on en aura plein les yeux et les papilles. Il n'y a donc pas besoin de grosse motivation pour se préparer, car on sait que l'on sera forcément au firmament, tant en terme d'amitiés, que de dégustation. Et se remémorer cette soirée en apesanteur (que je vous invite à relire tellement la notion de repas "étoilé" prend tout son sens) ne fait qu'amplifier ce sentiment.
    Deux jours après un premier repas étoilé , nous nous retrouvons donc 5 en Haute Loire: Mme et M Whogshrog, Fred (un de leurs amis sudiste), Jean Bernard et moi. Nous aurons une pensée spéciale pour l'ami Cédric qui n'a malheureusement pas pu se libérer, et qu'on a fait un tout petit peu saliver!!!zX

    Vous aurez l'occasion de vous en rendre compte au fil de la lecture, mais on a approché la perfection en terme de performance culinaire et gustative: des produits savoureux, des assaisonnements et des cuissons au top, une présentation dont pourrait s'inspirer de nombreux restaurateurs...et des accords mets/vins dignes des plus belles tables de France!(tu) (tu) (tu) Chapeau les artistes!

    Allez, on commence:

    Vin 1: Champagne Jacquesson, 1995 Dégorgement Tardif
    Dégorgement Février 2014
    La robe est jaune dorée. La bulle est très fine, presque indécelable. On est clairement sur un nez oxydatif, avec du marc de raisin, un peu d'alcool à brûler, du rancio, du tabac froid, un peu de pain d'épices: belle complexité, et on se doute que c'est un parti pris de la maison. La bouche est cistercienne, et tranche avec ce nez. On a une bulle inexistante. C'est très épuré. On retrouve une aromatique assez simpliste sur le citron et un peu de terpènes.La finale est longue, assez saline, il n'y a pas de dosage. Pour moi, il manque un peu de folie. Il y a une grosse bouche, mais avec une aromatique assez neutre finalement. C'est Très Bien à Excellent (16,5/20), je pensais un peu à Selosse, mais découvrir Jacquesson et l'interpréter de cette façon, ne me surprend pas (après une approche un peu similaire sur Avize 2000 ). Un domaine qui ne me correspond pas trop et que je ne souhaite plus faire rentrer dans ma cave.


    Verrine Melon-Sauternes en Espuma & Cuillère de Tartare de Maquereau, Céleri, Pomme Verte
    Beignets d'Encornets, Poulpe Grillé, Jus de Citron


    Vin 2: Domaine Coche Dury, Meursault, 2008
    La robe est d'or. Le nez est puissant, avec un élevage grillé et réduit, citronné, avec de la verveine et du pop-corn, laissant très rapidement évoquer le domaine Coche Dury. La bouche est ronde, grasse mais avec une très belle matière, à la fois mûre et tendue. Cette tension s'affirme au fur et à mesure de la dégustation, donnant une impression de profil en "larme" (ou thromboélastogramme). On retrouve du citron bien sûr, une pointe vanillée, des plantes médicinales et de l'herbe coupée. L'ensemble est très gourmand, un peu exotique à l'aération, avec un peu d'orange. Il y a une longue persistance sur le zest, très salivant. C'est Excellent à Exceptionnel (17,5/20), le millésime n'est pas surprenant...mais quel niveau pour un village...oo,


    Encornet Farci aux Légumes du soleil et Chorizo, Coulis au Chorizo


    Vin 3: Kollwentz, Tatschler, 2008, Burgenland (Chardonnay)
    La robe est jaune d'or. On a un nez typé, sur les plantes médicinales, le génépi, le cassis et son bourgeon, un peu de fruits rouges...et du poisson cru. La bouche est glycérinée, un peu poivrée et chaleureuse. La matière est ronde et tendue, avec des amers un peu secs et réglissés, et du lait de coco. C'est dense, solide mais l'ensemble ne me parait pas complètement en place, tous ces éléments s'imbriquant d'une drôle de façon. C'est un peu déstabilisant, (je ne sais toujours pas à l'heure actuelle si j'aime ou pas), même si en terme de construction c'est Très Bien (16/20). J'étais parti sur un sauvignon, dans le style Buisson renard de Dagueneau. On a évoqué également des blancs rhodaniens (Rayas, d'autres châteauneufs...), des vins à dominante de marsanne...


    Maquereau et Tomates à l'Ail, Sauce Vierge
    Petite Rapée & Sarrasson


    Vin 4: Domaine Armand Rousseau, Gevrey Chambertin, 2006
    La robe est rubis, un peu tuilée, avec une légère turbidité. Le nez est confit, avec de l'encens, du pruneau (très léger), des fruits rouges à l'eau de vie, de la framboise, de la fraise écrasée, du poivre, de la menthe coupée...Quel nez mes amis!!! :woohoo: Je mets d'ailleurs un moment avant de porter ce vin à la bouche tellement c'est envoûtant...On est selon moi dans la galaxie Reynaud, pas besoin d'aller chercher ailleurs. La bouche est toutefois un peu fluide et moins complexe, avec un léger creux en milieu, rendant cette matière plus esthète presque acqueuse, bien qu'une certaine capacité de relance soit présente en finale. Les tanins sont poudrés, avec une finale réglissée. Il y a une grosse longueur, un peu mentholée sur la fin. La bouche fait effectivement plus pinot. Je reste sur mon idée de Reynaud (Pignan, sur un vieux millésime?, des faux airs de Rayas 2006 ?). Quoi qu'il en soit, Excellent à Exceptionnel (17,5/20)...oo, et transcende lui aussi son appellation. Bravo à JB qui est resté sur le pinot du début à la fin.


    Nems de Pied de Porc et Escargots, Chantilly à l'Ail, Petite Salade d'Herbes Fraîches


    Vin 5: Nittnaus, Tannenberg, 2011, Blaufrankisch
    La robe est foncée, sur le grenat, largement plus opaque que le précédent. Le nez est fumé, sur l'encre, très extrait, avec des notes de baies noires et un côté un peu terreux. La bouche est fraîche, sur la confiture de cerise. Elle est longue, pleine à coeur et un peu confortable, la faisant paraître ronde, charnue et "moëlleuse". On retrouve une finale fraîche, sur le menthol (vendanges entières?). C'est très long, avec des tanins ultra fins. On grimpe encore un peu...Exceptionnel (18/20)...J'étais sur une très belle Côte Rôtie, évoquant Jamet, voire Gangloff.


    Pavé de Veau au Serpollet, Jus Corsé
    Canelloni Blette, Coulemelle, Chanterelle


    Vin 6: Domaine de Bellivière, VDF, Les p'tits vélos (2008)
    La robe est dorée, cuivrée. On a un nez sur l'olive verte et la purée de céleri, un peu de pomme au four, du raisin de corinthe et du chlore. La bouche est frisante, assez courte. La matière est moyenne, mais relativement charnue malgré tout, sur le raisin mûr. La finale est assez courte. Sans prétention autre que divertir, c'est Assez Bien à Bien (14,5/20).


    Riz au Lait de Coco, Mangue, Fruits de la Passion


    Vin 7: Domaine de la Ferme de la Sansonnière, VDF, Rosé d'un jour (2016)
    La robe est orange cuivrée, saumonnée. On a un nez sur la marmelade d'orange confite, un peu de rancio, et de framboise. L'aération révèle des notes de plus en plus prégnantes d'éponge, puis de savon et de vinaigre. On a une bouche doucereuse, creuse, avec un manque certain de matière. Pour moi, il ne fait pas de doute qu'il y a un défaut, probablement de bouchon. ED


    La Pêche Melba revisitée, Framboises et Pistaches, Quenelle de Glace à la Vanille


    Vin 8: Domaine Pierre Ménard, Coteaux du Layon, Cosmos, 2014
    Bu pour lui-même, en terrasse, en regardant les étoiles...
    La robe est d'or. Le nez est timide, sur le coing, la pomme granny. La bouche est riche, avec une grosse liqueur, contrebalancée par une grosse acidité. Il y a un peu de plantes et herbes aromatiques, un peu de poivre et de miel confit. L'ensemble est malgré tout relativement tendu et long, bien que la finale soit un peu pâteuse. J'aime bien, dans un style me faisant évoquer Pierre Bise, quoiqu'un peu moins précis. Très Bien à Excellent (16,5/20)


    Le Line-Up


    C'est ainsi que la soirée s'est conclue, des étoiles pleins les yeux et la tête...Quel festin! Je ne sais pas si c'est parce qu'à leur altitude, on est plus près pour les admirer, ou que la proximité géographique avec Régis Marcon leur donne envie de les lui prendre, mais en tout cas, elles sont aussi chez les Whogshrog! Tous les plats étaient excellents, bien présentés et avec des accords majeurs à chaque fois. J'ai particulièrement aimé le maquereau (en cuillère ou mi-cuit), la farce pleine de vie et de couleur de l'Encornet, le pavé de Veau, avec en particulier un jus d'une profondeur de goûts juste incroyable (qu'ils avaient commencé 15 jours avant!!!:woohoo: ) et le dessert (pêche melba) d'une fraicheur et d'une gourmandise remarquable.
    Merci encore aux compères d'hier pour ce merveilleux moment...A très vite.

    Merci de m'avoir lu.

    Flo (Florian) LPV Forez
    #1
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PBAES, Gildas, Sylv1, Vougeot, Julien Ko, LADIDE78, Cédric42120, tonioaja, 4fingers, starbuck, leteckel, jclqu, david84, LoneWD, Cristobal, ysildur, Jullux

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2714
    • Remerciements reçus 356

    Cédric42120 a répondu au sujet : Repas "étoilé" en Haute Loire!!!

    Merci pour le CR, Flo (tu)
    Ce fut cruel de suivre tout cela à distance...:unsure: zX
    Bel éclectisme et chapeau au cuisinier...(tu)
    Et les chats, dans tout ça, ils se sont tenus ? :whistle:
    Et la poêlée de champignon, c'est pour quand ? B)

    Cédric - LPV FOREZ
    #2

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 5255
    • Remerciements reçus 2036

    Frisette a répondu au sujet : Repas "étoilé" en Haute Loire!!!

    Bravo Nico!!!

    Depuis le temps que je vous le dit, qu'on mange étoilé chez les Whogshrog!!! (tu) (tu) (tu)
    (Vainqueur avec l'équipe de Jacques Marcon! ;) )

    Flo (Florian) LPV Forez
    #3

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck