Nous avons 1586 invités et 18 inscrits en ligne

CR: Dégustation Jurançon sec

  • bibi64
  • Portrait de bibi64 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 1684
  • Remerciements reçus 2906

CR: Dégustation Jurançon sec a été créé par bibi64

Préambule sur mes notations :
0 = raté
1 = médiocre
2 = correct
3 = bon
4 = très bon
5 = excellent
avec des demi points, des + et des – qui permettent d’affiner le jugement et de classer les vins entre eux.

Dégustation thématique sur les jurançon secs. Tous les vins ont été dégustés à l’aveugle. Les 6 premiers sont dans une gamme de prix 7-10 euros, les 6 derniers dans une gamme 15-22 euros.

CR: Vin de France, cuvée Unik 2016, domaine Bellegarde
Robe jaune pâle, légèrment grisatre.
Nez ouvert, sur le chèvrefeuille, la poire, et un peu de craie.
Attaque fraiche et légèrement perlante. La bouche présente une belle tension accompagnée d’une légère amertume qui arrive vite. La retro confirme le nez et permet de déceler en plus des notes citronnées. La finale est saline et assez longue. J’annonce que ca me rappelle le pur camaralet du domaine les jardins de Babylone. On enlève la chaussette, et on découvre la nouvelle cuvée 100% camaralet du domaine Bellegarde ! Je ne commence pas toujours comme ça mes dégustations à l’aveugle ::dance::
Conclusion sur ce vin : c’est bon, original. (Remarque: il est en vin de France car il na respecte pas le cahier des charges du jurançon sec qui impose un minimum de 50% de petit et gros mansengs)
Note : 3/5

CR: Jurançon sec Confluence 2016, domaine Nigri
Robe jaune verdatre, assez intense.
Nez ouvert sur les fruits de la passion, le chèvrefeuille et l’abricot. Au réchauffement quelques notes thiolées apparaissent.
En bouche, c’est frais et souple, avec un bel équilibre. La matière est en ½ puissance. Côté aromatique, on retrouve ce qu’on avait au nez mais aussi du pomelo. L’ensemble est assez long en bouche.
Conclusion : c’est bon, simple et frais, avec un plaisir immédiat. (Pour info, le cépage dominant est le gros manseng, complété par du camaralet et du lauzet)
Note : 3,5-/5

CR: Jurançon sec Camahor 2016, domaine Haugarot
Robe jaune dorée assez intense.
Nez discret, d’abord un peu soufré, puis boisé (bois et beurre) avec des notes de pêche pas mûre.
En bouche, l’attaque est ample et ronde. La matière est suave et dotée d’une belle fraicheur. C’est salivant. La gamme aromatique est dominée par la pêche, avec quelques notes végétale.
Des notes métalliques et de la réglisse font leur apparition dans une finale de belle longeur.
Conclusion : c’est bon, sans plus. (Pour info, 80% gros manseng, 20% petit courbu)
Note : 3/5

CR: Jurançon sec 2016, domaine Nomboly
Robe jaune dorée.
Nez ouvert, d’abord sur la noix fraiche puis sur un léger bouchon. Je gôute quand même.
En bouche, l’attaque est souple et fraiche. Il y a un bel équilibre, sur une grosse tension. Derrière le léger bouchon, la gamme aromatique est sur le citron, l’orange, la passion, avec un poil de cassis.
Conclusion : derrière le léger bouchon, ca a l’air très bien. A regouter.
Note : 3+/5

CR: Jurançon sec Renaissance 2016, domaine Bordenave Coustarret
Robe jaune dorée, légèrement verdâtre.
Nez fermé duquel ne filtre qu’une petite note minérale de pierre mouillée.
Attaque souple et vive, légèrement perlante. La matière est ample et bien équilibrée. Contrairement au nez, c’est très expressif en bouche : citron, coing, mangue et datte séchée.
La finale est très salivante et de belle longueur.
Conclusion : c’est très bien, dans un style vif. (Pour info, 80% de petit manseng et 20% de courbu).
Note : 4-/5

CR: Jurançon sec Brise d’Ambroisie 2016, Clos Laplume
Robe jaune dorée, légèrement verdâtre.
Nez ouvert, d’abord sur le chocolat et la myrtille (un vrai Balisto J), puis sur des notes thiolées.
Attaque souple et fraiche. La bouche est ronde et vive, sur la tension. Côté arômes, un côté alccol à polycopier arrive rapidement mais s’estompe pour laisser place à l’abricot, l amangue, la pomme et le miel. La finale est longue et acidulée.
Conclusion : c’est bon, mais ca part un peu dans tous les sens au niveau aromatique. (100% petit manseg).
Note : 3,5-/5

CR: Jurançon sec Marie Blanque 2014, Domaine Bellauc
Robe jaune dorée soutenue.
Nez ouvert et fondu, avec un joli boisé (noisette, grillé), un peu de pomme, de l’ananas, de la passion et du caramel crémeux. Très joli.
Attaque ample et ronde. La bouche est ample, concentrée, opulente, tout en alliant le gras et la vivacité. La retro confirme le nez mais de façon séquentielle : d’abord le miel, l’ananas et le coing, puis le grillé, le citron et la pomme.
La finale est complexe, avec une belle longueur.
Conclusion : c’est très bon. (100% petit manseng. Cerise sur le gateau, c’est un domaine en biodynamie).
Note : 4/5

CR: Jurançon sec 2014, Domaine de Souch
Robe jaune dorée.
Nez ouvert, assez simple, sur la pomme et le boisé.
Attaque souple et fraiche. En bouche, c’est fin et droit, avec un équilibre sur la vivacité. Côté arômes, on est sur la pomme, le citron, avec un léger grillé. Assez long en bouche.
Conclusion : un vin linéaire, sur la tension, dans un style d’il y a 15-20 ans.
Note : 3,5-/5

CR: Jurançon sec Cuvée Dentelle 2015, Clos Marie Louise (château Lapuyade)
Robe jaune dorée intense.
Nez ouvert d’abord sur le boisé et l’anis, puis sur l’amande amère, la noisette et le citron.
Attaque ample et souple. Belle matière, grasse, ronde, suave, avec une belle acidité pour équilibrer. La retro révèle de la vanille, du beurre, de l’abricot et du miel.
Finale sur la tension, associée à une très belle longueur.
Conclusion : c’est très bon, mais ca doit encore digérer un peu son élevage. (Domaine en biodynamie certifié Demeter)
Note : 4/5
Remarque : je suis reparti avec le fond de bouteille et ce vin était encore meilleur le lendemain.

CR: Jurançon sec La Part Davant 2016, Domaine Camin Larredya
Robe jaune dorée, assez intense.
Nez ouvert, d’abord sur le caramel et la passion, avec ensuite du miel et de la pomme.
Attaque ample et fraiche. La bouche est granuleuse, avec une grosse tension. La retro confirme le nez et permet de déceler aussi de la fraise et du boisé.
La finale est sur la tension, avec une très belle longueur.
Conclusion : c’est très bon. (50% gros manseng, 35%petit manseng, les 15% restants partagés entre petit courbu et camaralet)
Note : 4-/5

CR: Jurançon sec La Virada 2016, Domaine Camin Larredya
Robe jaune dorée.
Nez assez ouvert, d’abord boisé et épicé, avec ensuite l’abricot et la pêche.
En bouche, l’attaque est souple et ronde. Il y a une belle matière, ample, suave, bien équilibrée. La retro est dominée par la passion, l’abricot et le citron.
C’est finalement un vin assez longiligne, doté d’une rès belle longueur.
Conclusion : c’est très bon, élégant, déjà irrésistible zX .(1/3 petit manseng, 1/3 gros manseng, 1/3 petit courbu).
Note : 4+/5

CR: Jurançon sec cuvée Marie 2007, Clos Uroulat
Robe jaune dorée intense.
Nez ouvert, sur la noisette, la truffe, la pomme, avec un côté fumé et un boisé un peu végétal.
En bouche, l’attaque est souple et fraiche. C’est un vin élégant et bien, de très belle longueur. La retro est dominée par la truffe, la pomme, le coing et un boisé limite bouchon.
C’est finalement un vin assez longiligne, doté d’une rès belle longueur.
Conclusion : c’est bien, mais la gamme aromatique est moins sympa que sur les précédents.
Note : 3+/5
Ce vin un peu plus vieux avait pour but de montrer l’évolution des jurançons secs ; le corps et l’acidité de ces vins leur permet de vieillir tranquillment, mais personnellement je préfère la gamme aromatique qu’ils affichent dans leur jeunesse.


Cette série a montré que les jurançon secs ont bien évolué ces dernières années ; on trouve de moins en moins de vins un peu verts et trop acides. Ce sont désormais des vins mieux équilibrés (mais qui restent vifs), avec une gamme aromatique assez typique. Cette dégustation, qui était une sorte de « journée portes ouvertes en jurançon » avant l’heure (c’est le mois prochain), a montré que le millésime 2016 est bien né. Elle m’a aussi permis de découvrir 2 domaines que je ne connaissais pas et qui méritent le détour (Domaine Bellauc et Clos Marie Louise). Enfin, ce qui ne m’a pas surpris, la cuvée La Virada de Jean Marc Grussaute remporte ma préférence (mais avec de beaux challengers, et également des absents de marque, comme Clos Thou ou Lapeyre, qu’il me faudra donc aller voir au domaine %tchin )

Oenophilement
Bibi
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, dt, podyak, chrisdu74, daniel popp, Moriendi, LADIDE78, H. Seldon, Agnès C, Frisette, Med, LLDA, the_ej, Damien72
24 Nov 2017 00:03 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • bibi64
  • Portrait de bibi64 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 1684
  • Remerciements reçus 2906

Réponse de bibi64 sur le sujet Dégustation Jurançon sec

Pour compléter cette dégustation, je suis passé chez d'autres domaine référence comme Clos Thous, Clos Lapeyre ou domaine Bellegarde lors des journées portes ouvertes en Jurançon. Compte rendu ici. %tchin

Bibi
17 Déc 2017 00:57 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2021
  • Remerciements reçus 356

Réponse de daniel popp sur le sujet Dégustation Jurançon sec

sympa de nous faire découvrir, en parallèle des domaines de référence, les domaines Haugarot, Nomboly, Clos Laplume et Clos Marie Louise, dont je n'avais jamais entendu parler pour ma part. Ma dernière découverte en Jurancon, date du SVI de Paris, l'année dernière, le Clos Benguères, situé au SE de Moneim, dont le liquoreux Chêne Couché 2003 est une vraie tuerie ; je ne l'ai pas vu sur le programme des journées portes ouvertes. Ah dommage, que le Clos Lapeyre ne t'ait pas fait gouter son Magendia 2006, mais faire gouter autant de vieux millésimes, est déjà assez remarquable

Daniel
17 Déc 2017 18:55 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • bibi64
  • Portrait de bibi64 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 1684
  • Remerciements reçus 2906

Réponse de bibi64 sur le sujet Dégustation Jurançon sec

la cuvée Chêne Couché du Clos Benguères est effectivement une valeur sûre en moelleux.
Sur Monein, il y a aussi plein d'autres valeurs sûres que je n'ai pas eu le temps de passer voir cette année, comme le domaime Bordenave Montesquiou (et sa cuvée Grappe d'or qui est proche du Chêne couché de Benguères), le chateau Lafitte ou encore le domaine Malarrode.

Concernant Magendia 2006, je note ta remarque et j'essaierai de le trouver à l'occasion (j'ai gouté d'autres années comme 2004, 2005, 2008 et plus récent, mais pas 2006).
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Med
17 Déc 2017 20:15 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck