Nous avons 1649 invités et 60 inscrits en ligne

LPV Franche Comté - Blancs du Jura et rouges du Rhône

  • Messages : 787
  • Remerciements reçus 787

LoneWD a créé le sujet : LPV Franche Comté - Blancs du Jura et rouges du Rhône

Nouvelle rencontre du groupe de dégustation samedi 9 décembre. Comme à notre habitude, nous nous sommes retrouvés sur les coups de midi avec un repas tiré du sac autour de dix bouteilles, toutes dégustées à l'aveugle (sauf pour nos apports respectifs). Ce devait être une dégustation des blancs du Jura ouillés ou pas, Tophe nous aura tous bien eu, à un moment ou à un autre ;)
Encore un très beau moment de partage et de discussion, dans une ambiance décontractée qui nous va si bien.

Vin n°1:
Beurré très léger au nez avec une pointe d'agrume, c'est citronné. Puis viendra la pomme.
La bouche semble coincée entre deux chaises ; on hésite entre ouillé et oxydatif, tantôt sur les fruits secs ou sur un côté citronné prononcé. C'est un peu déséquilibré avec un peu d'amertume en final. Finale courte. AB
On part tous sur un chardo ouillé, malgré mon ressenti sur des notes d'agrumes...
CR: Domaine de la Loue - Arbois Savagnin 2009 (ouillé)


Les deux vins suivants ont été dégustés en parallèle :

Le vin n°2 possède un nez puissant, ciré et miellé et une bouche traçante et puissante qui emporte bien tout ce volume vers une longue finale. Un vin généreux, gras, très direct dans le sens ou il n'y a pas à aller le chercher, il se livre facilement. Le vin n°3 quant à lui a un nez beaucoup plus fin et met du temps à s'ouvrir (citronné/beurré). Une bouche que je qualifierais de "saline", sur un profil nettement plus tendu et subtil que son comparse. C'est très beau, j'ai une petite préférence pour la générosité du premier vin.
Vin n°2 : CR:Domaine de la Pinte - Savagnin 2008 (ouillé - 5ans en foudre et 1/2 muids)
Vin n°3 : CR:Domaine Rijckaert - Savagnin "Grand Elevage Vieilles Vignes" 2008 ( 24 mois sur lies de fermentation, avec bâtonnage des fûts à 1 ou 2 reprises et ouillage régulier)

L'une des bouteilles étant mon apport, je me doute qu'il y avait là une comparaison entre 2 savagnins ou un même millésime mais force est de constater que ce n'était pas évident pour tout le monde, j'aurais aimé être totalement à l'aveugle aussi. Belle leçon.


Vin n°4:
Quel nez intense d'agrumes macérés avec un côté orange sanguine qui, en fermant les yeux m'amènerait sur un domaine des Tours de chez Emmanuel Reynaud tant le profil aromatique me parait similaire...
La bouche n'est pas en reste : énorme acidité traçante bien aidée par une matière qui l'est tout autant, on retrouve les agrumes mais également des épices, une finale en queue de paon. L'équilibre entre acidité et amertume (car il y en a) est magistral. Magnifique bouteille.
CR: Domaine de la Tournelle - Solstice 2005 (savagnin ouillé vinifié en surmaturation, élevé 24 mois en fut)

Petit bilan à mi-parcours, Tophe nous aura fait une dégustation de blancs jurassiens uniquement axée sur les savagnins ouillés et ce fut une sacrée réussite avec des profils assez différents bien qu'une trame acide marquée, des notes d'agrumes et un côté ciré en font pour moi les marqueurs de ce cépage (c'est très personnel et bien sûr je suis persuadé que je me tromperai d’innombrables fois à l'aveugle ;)).


On poursuit avec les rouges :


Vin n°5:
Nez exubérant, complexe, sur l'orange sanguine, les agrumes et les épices (quel transition avec le nez du vin précédent !).
La bouche est "fluide", presque un peu légère mais le milieu et la fin de bouche montre plus de caractère, de matière. C'est épicé, avec beaucoup de persistance et de douceur au niveau des tanins. Grosse persistance en bouche. Ça se boit très facilement et je devine le style Reynaud, je tente La Pialade... 2011 ? Bingo... Pour une fois que ça marche :) Très bien.
CR: Emmanuel Reynaud - Côtes du Rhône "La Pialade" 2011


Vin n°6:
Nez intense, mure, noyau de cerise, un peu de boisé également.
Bouche assez douce dans un premier temps mais la suite se durcit, le boisé prend le dessus et cache/gâche un peu tout le vin et laisse totalement disparaitre le fruit. Pas mon style. Moyen.
CR: Alain Graillot - Tandem 2014 syrah du Maroc


Vin n°7:
Très beau nez mentholé avec des notes d'olive.
La bouche est d'une grande fraîcheur, on retrouve ce côté mentholé perçu au nez, d'une grande buvabilité. Le vin possède un touché de bouche très délicat, je dirais même soyeux sans pour autant être dénué de matière, loin de là. Grosse finale avec toujours cette fraicheur mentholée. Excellent.
CR: Domaine Coursodon - Saint-Joseph "L'Olivaie" 2007


Vin n°8:
Aie, nez très poussiéreux, déviant.
La bouche est totalement déliée, déséquilibré avec des amers rédhibitoires. Bouchonné.
CR: Domaine Charvin - Chateauneuf du Pape 2005


Vin n°9:
Nez verrouillé, fermé.
La bouche est très lourde, large également, c'est vraiment un vin costaud ou l'on perçoit tout de même des arômes chocolatés, lardés. La finale arrive tout en puissance, sans fruits et sans concessions. J'ai eu du mal, je pense que ce n'est déjà pas trop mon style de vin et, peut-être est-il est trop encore trop tôt pour cette bouteille. Moyen.
CR: Domaine Beaurenard - Chateauneuf du Pape "Cuvée Boisrenard" 2006


Vin n°10:
Joli nez plein de fruit, cerise et framboise, légère volatile.
C'est très agréable en bouche, très doux avec un bel équilibre et belle complexité aromatique. Ça se boit très facilement, j'aime beaucoup.
CR: Domaine Gilphine - Les Grains de l'Amitié vendange oubliée 2010 (100% grenache)



Ainsi se termine cette belle dégustation où j'ai nettement préféré les blancs avec tout de même une mention pour le Saint Joseph de Courdoson qui m'a impressionné par sa fraîcheur et sa "facilité".
Merci de l'avoir lu, rendez-vous mi-janvier pour les vins de fêtes :jump:

Rémy
#1
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Vougeot, letournaisien, leteckel, jclqu

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck