Nous avons 1257 invités et 71 inscrits en ligne

CR: LPV fait son come B.A.C à Montauban pour la première de 2018 !

  • Messages : 2920
  • Remerciements reçus 1170

tonioaja a créé le sujet : CR: LPV fait son come B.A.C à Montauban pour la première de 2018 !

Nous nous retrouvons pour la première soirée de 2018 assez tardivement. Il faut dire que les huiles ont un emploi du temps d’agrégés en littérature médiévale polonaise …

Mes parents ont fait le déplacement à cette occasion mais je ne me suis même pas assis entre les deux. Ce n’était pas faute d’avoir envie mais étant arrivés en retard, les places avaient déjà été décidées…

Désolé pour les photos des plats, mais nous avons totalement zappé ...

Nous debutons avec les bulles.


CR: Barichel - Vino Frizante. 100% glera.
Nez rond, frais, sur la poire fraîche, notes de jus de pomme. Très aérien.
Jolie bulle, c’est frais et gourmand, aérien et assez léger. Finale légèrement briochée saline.
Jolie entrée en matière et belle alternative aux Champagnes pour un prix léger.
Joli


CR: Domaine Jean-Louis Denois - Bulles d'argile - Crémant de Limoux.
Dégorgement Août 2017. Chardonnay et pinot Noir. Prise de mousse effectuée grâce e à du jus frais de chemin Blanc.

Nez plus intense, assez complexe et traces d’évolution.
Brioche caramélisée, noix fraîche, un poil oxydatif plaisant.
Bouche salivante, vive, avec un peu de gras et finale revenant sur une acidité vive mais pas dérangeante.
Je pars sur un Champagne et à la levée de l’étiquette, grande surprise.

Entrée : Salade de champignons et de crevettes à la provençale.


CR: Domaine de Toasc- Bellet Blanc 2015
Non noté. ÉD bouchon flagrant.



CR: La Chablisienne - Chablis 1er Cru Côtede Léchet 2013
Nez assez mutique, réduction assez nette, notes agrumes.
En bouche, de la tension et un gras assez profond, qui persiste jusqu’en finale.
On perçoit une certaine réserve sur ce vin qui ne se livre pas totalement.
Surprise à la levée de la chaussette, car nous n’avions pas retrouvé l’identité classique des chablis.
Bien.



CR: Domaine du clos de la Vierge - Confidences du clos - Jurançon Sec 2013
Nez déstabilisant, des notes de jus d’ananas légères, d’algues marines, touche de marée, et de crevette fraîche …
Belle concentration en bouche, il y a du gras, c’est enrobé et presque légèrement tannique sur la langue.
L’acidité revient en finale et porte le vin sur une belle fraîcheur.
Bien + car moyen au nez malgré la jolie bouche.

Plat 1 : Gratin de poissons julienne de légumes


CR: Domaine Morey Coffinet - Bâtard Montrachet Grand Cru 2007
Température de service un peu fraîche, manquant d’aération.
Nez de beurre noisette, gateau à la noisette.
Bouche à l’ampleur imposante, c’est riche, mais le boisé ressort de manière un peu trop présente, et en devient presque écoeurant en finale.
Finale sur la fumée, des notes vanillées assez nettes.
Un vin frustrant car donnant l’impression d’une jeunesse insolente et loin de se livrer.

Regoûté en fin de repas, température ambiante.
L’équilibre n’a rien à voir, le boisé à disparu et l’on prend un énorme plaisir avec ce Blanc d’une amplitude et d’une complexité folle.
Un grand blanc.



CR: Domaine Laguerre - La Ciste - Côtes du Roussillon Blanc 2015
Marsanne, roussanne, rolle, grenache blanc et maccabeu
Nez germanique, pamplemousse, pointe de pétard mouillé.
On a quelques avis sur un Riesling mais ce n’est pas assez net au nez pour moi.
Bouche citronnée, végétal noble, belle tension mais la pointe de gras en milieu de bouche ne m'oriente pas sur le Riesling, sans pour autant savoir où le placer …
Jolie surprise !


Plat 2 : Rumsteak snacké jus d’échalotes monté au beurre



CR: Domaine Gros Frère et Soeur - Clos Vougeot Grand Cru - ''Musigny'' 2007
Robe qui tuile pas mal.
Nez très parfumé, ronce, fraise écrasée, pointe réglissée.
Tannins fins, belle finesse des Tannins en demi corps mais l’acidité prononcée qui démarre en milieu de bouche et se poursuit jusqu’en finale, rend le vin moins gourmand. Petite frustration car bien fait mais l’effet millésime doit jouer.
Bien +



CR: Domaine Anne et Hervé Sigaut - Chambolle Musigny 2010
Nez complexe, cerise, cassis, menthe poivrée, ricola cassis.
Bouche sphérique, très enrobée, Tannins très délicats malgré la concentration de la bouche, boisé très léger, très fondu.
Très bien

Plateau de fromages : Tomme de Vache, Tomme de Brebis, Reblochon, Maroilles,


CR: Domaine Pierre Gonon - St Joseph Rouge 2012
Débouché 4h avant et carafée 1h.
Le vin a demandé à ne pas être servi trop frais.
Nez fabuleux. Sanguin, olive noire, thym. On resterait dessus pendant des heures.
Bouche super gourmande, Tannins au toucher superbes, ça glisse tout seul. On retrouve ce cote olive noire et une finale poudrée.
J’adore.



CR: Tenuta San Leonardo - Vigneti-delle-dolomiti - San Leonardo 2011
Rouge sombre, impénétrable.
Nez pointe lactique, yaourt mûre, note de poivron très fin, muscade, épices douces.
La bouche dévoilé une grande matière mais un toucher superbe. C’est tout en douceur et c’est tres beau. Un Bordeaux qui ne fait pas Bordeaux. Aromatique n’est pas du tout boisée à outrance. Prune et cuir finissent le tableau en finale.
Très très belle découverte.


Dessert : Verrine de mascarpone biscuit au café


CR: Domaine des Schistes - Rivesaltes Solera
Robe orange claire, tuilée.
Nez de noix fraîche, rançio évident, écorce d’orange confite, Orange amère, notes torrefiées.
Bouche riche, huileuse, Tannins légers et poudrés, Orange amère, mais pointe alcooleuse en finale.
Bien



CR: Domaine Rotier - Vendange Tardive - Renaissance 2005
Robe caramel.
Nez tourbé, coing, abricot sec, fin rançio, note oxydatives.
Bouche concentrée, abricot sec, richesse perceptible mais pas de lourdeur, acidité présente, saline iodée. Grande longueur.
Avenir radieux.
Très beau.

Nouvelle soirée riche en découvertes, toujours un plaisir de se retrouver et d'avoir le confort de notre QG de l'atelier du tout et des saveurs. Merci à Dominique et à Toni !

Antoine. Passionné tout court
#1
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Sylv1, dt, Vougeot, jean-luc javaux, lucas_mir, Raboso del Piave DOC, Cédric42120, Vaudésir, Frisette, Med, starbuck, leteckel, jclqu, Pins

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11821
  • Remerciements reçus 1819

jean-luc javaux a répondu au sujet : LPV fait son come B.A.C à Montauban pour la première de 2018 !

Dégoûté en fin de repas, température ambiante
;)

jlj
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3893
  • Remerciements reçus 1932

Vougeot a répondu au sujet : LPV fait son come B.A.C à Montauban pour la première de 2018 !

Déçu pour vous à la lecture du commentaire sur le - pourtant ! - superbe Bellet blanc du Domaine de Toasc.
Pour en avoir bu quelques uns sur plusieurs années, c'est un très joli blanc qui gagne une superbe complexité avec l'âge. Un peu comme Simone.

Déçu pour vous à la lecture du commentaire sur le Clos de Vougeot Musigni 2007.
Mais j'ai bien peur que le vin soit un peu entre deux âges. Trop jeune pour être aimable, pas assez vieux pour étaler ses qualités.

Merci pour ce beau CR.

Vincent, parti découvrir d'autres horizons.
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 767
  • Remerciements reçus 983

ysildur a répondu au sujet : LPV fait son come B.A.C à Montauban pour la première de 2018 !

Bonjour,

merci pour ce beau CR!

Petite question, je comptais ouvrir sous peu une quille de Côte de Léchet 2013 de La Chablisienne. A vous lire, il est plutôt dans une période de fermeture? A attendre 1/2 ans?

Laurent

Laurent
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2920
  • Remerciements reçus 1170

tonioaja a répondu au sujet : LPV fait son come B.A.C à Montauban pour la première de 2018 !

D'après Raphaël qui a dégusté ce léchet il y a peu, il était beaucoup plus éclatant et ciselé.

Antoine. Passionné tout court
#5
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: ysildur

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2640
  • Remerciements reçus 293

Raboso del Piave DOC a répondu au sujet : LPV fait son come B.A.C à Montauban pour la première de 2018 !

Bref CR: j'ai piscine ce soir:

Barichel, Vino frizzante 100% glera
Pas à l'aveugle pour moi
Poire, pomme verte, touche fenouil, toutes petites bulles bien jolies, finale rafraîchissante.
Conforme à ce que j'ai goûté du domaine, j'aime beaucoup cette glera.

Domaine Jean-Louis Denois, Crémant de Limoux « Bulles d'argile »
Bulle un peu grosse, de jolies notes oxydatives, finale plus vanillée. Hyper sympa!

Entre ces deux vins, Antoine nous a sorti une bonne vieille daube ultra bouchonnée qu'il a préféré vous cacher.
zX

Domaine de Toasc, Bellet Blanc 2015
Bouchon

Par contre, les flacons bouchonnés des autres, il les oublie pas, le tonioaja.
zX zX zX zX zX

La Chablisienne, Chablis 1er Cru « Côte de Léchet » 2013
Pas à l'aveugle pour moi
Beaucoup mais alors vraiment beaucoup plus mûr et large que dans mes souvenirs où il s'était révélé cristallin et droit.
C'était alors un régal, là le vin est assez harmonieux, bon mais pas l'extase.

Domaine du clos de la Vierge, Jurançon Sec 2013 « Confidences du clos »
Bouche huîtres/betteraves, étonnant mais pas déplaisant, bouche racée, vanillée, exotique. J'aime beaucoup.

Domaine Morey Coffinet, Bâtard Montrachet GC 2007
Très bel équilibre, hyper efficace dans sa relative simplicité. Un chardo très élégant. C'est très bon.

Domaine Laguerre, Côtes du Roussillon Blanc « La Ciste » 2015
Des notes de pétrole qui me font penser à un riesling mais l'équilibre sudiste me fait partir sur du grenache. Beaucoup aimé!

Domaine Gros Frère et Sœur, Clos Vougeot GC ''Musigny'' 2007
Très joli vin qui pour moi a atteint son plateau de maturité, avec des notes d'humus, mais Christophe a beaucoup plus de recul que moi sur les vins du domaine/

Domaine Anne et Hervé Sigaut, Chambolle Musigny 2010
Plus simple et moins concentré, mais élégant et très digeste.

Domaine Pierre Gonon, St Joseph Rouge 2012
Nez olive et thym, j'avoue limite pharmaceutique mais ça me plaît.
En bouche c'est topissime, avec des notes de garrigue, d'olive noire, de thym trèèèès prononcées sans que le vin ne soit mou, au contraire.
Mon meilleur St Joseph à ce jour.

Tenuta San Leonardo, Igt Vigneti delle Dolomiti "San Leonardo" 2011
Pas à l'aveugle pour moi
Nez boîte à cigares, très léger poivron, gourmand, bouche enveloppante, superbe toucher, tabac grosse buvabilité, 1ère rencontre avec un vin du domaine et j'ai adoré.

Domaine des Schistes, Rivesaltes Solera
Digeste, pas exubérant, faudra que je me repenche sur ces soleras.

Domaine Rotier, Gaillac doux "Renaissance" 2015
Too rich for me! L'aromatique est agréable mais je trouve que l'équilibre n'y est pas.

La belle soirée! Il y avait du niveau, bel éclectisme.
Merci les gars!
#6
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: lucas_mir, the_ej, Pins

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 775
  • Remerciements reçus 620

Pins a répondu au sujet : LPV fait son come B.A.C à Montauban pour la première de 2018 !

Pour avoir déguster mon dernier CV 2007 du domaine Gros F&S ici: www.lapassionduvin.c... Bouteille magnifique...
Il n'y avait pas cette acidité, pas trés importante mais suffisament pour me déranger.
Et j'ai ressenti une fin de bouche légèrement poudreuse, elle n'avait pas un pet cette bouteille ? :oops:

Christophe
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 611
  • Remerciements reçus 233

the_ej a répondu au sujet : CR: LPV fait son come B.A.C à Montauban pour la première de 2018 !

CR: Barichèl - Vino frizzante
Nez léger de poire, avec sensation de sucre
Bouche fraîche sans excès, légère, à la bulle très fine et au sucre bien intégré, avec une fine amertume en finale.
Vin simple et efficace, une bonne entrée en matière

CR: Jean-Louis Denois - Bulles d'argile - Crémant de Limoux
Plus sérieux, plus complexe dès le nez : pomme, craie, levuré/pâtissier.
On retrouve les mêmes en bouche, qui manque peut-être un peu de vivacité pour aller plus loin (pas du tout le ressenti d'Antoine, c'est surprenant), d'autant que la bulle est très présente.
Avec un peu plus d'aération et un bulle moins prégnante, la complexité et la vinosité refont surface, et j'y prend plus de plaisir.

CR: Domaine du Toasc - Bellet blanc 2015
Pas senti le bouchon l'après-midi à l'ouverture, pas senti non plus le soir, j'ai juste trouvé le vin timide, je le croyais trop jeune ou fermé. Je suis manifestement bien moins sensible que mes comparses.
Par contre le lendemain, le doute n'est plus permis.
Alors oui, Vincent, c'est bien dommage que la bouteille ait été défectueuse, car l'équilibre en bouche est pour moi de très bon niveau entre fraîcheur, gras et puissance et je sentais poindre timidement de la poire, de l'abricot... Le vin le plus adapté à l'entrée je pense B)

CR: La Chablisienne - Chablis 1er Cru Côte de Léchet 2013
Le pétard se partage le nez avec la croûte de fromage et autres arômes minéraux.
La bouche présente un boisé intégré dans une matière mûre, associant à la fois vivacité et rondeur. Peut-être pas l'archétype du Chablis, mais bien agréable tout de même.

CR: Domaine du Clos de la Vierge - Confidences du Clos - Jurançon Sec 2013
Initialement, le nez est franchement perturbant (mais intriguant), entre le pneu, le fromage et l'algue. En y revenant plus tard dans le repas, il reste une touche terpénique, mais l'ananas prend le dessus.
La bouche est vraiment vive, et pourtant on sent derrière de la rondeur et de la puissance. Avec cette aromatique exotique (ananas, même si toujours un côté terpénique) et cette acidité marquée qui prolonge la finale, je penche pour un Jurançon.
Ce n'est clairement pas un vin facile à aborder, mais il a un sacré charme.

CR: Domaine Morey Coffinet - Bâtard-Montrachet Grand Cru 2007
Voilà qu'arrive du lourd : un nez intense, fortement boisé, légèrement terpénique pour moi.
La bouche est massive, puissante, grasse, tout en présentant une vivacité marquée pour faire un équilibre magistral, prolongé sur une longueur vraiment importante, mais encore trop marquée par le bois.
A revoir dans 10 ans car on sent clairement le super terroir.

CR: Domaine Laguerre - Le Ciste - Côtes du Roussillon Blanc 2015
C'est du jus de fruit blanc (pêche, poire), avec une vivacité de fou, et malgré tout de la puissance et de la densité, et une finale plus minérale que fruitée.
Impossible à situer pour moi, et bonne surprise.

CR: Domaine Gros Frère et Soeur - Clos Vougeot Grand Cru "Musigni" 2007
Nez superbe, fruité, floral. L'apporteur et la clarté de la robe me font crier au pinot, et pourtant, ce coquin de Christophe arrive à faire douter en parlant de Reynaud. C'est vrai qu'il y a des similitudes !
Une fois que j'arrive à décrocher du nez, je suis presque déçu de la bouche, comme je l'avais été avec la Pialade (tiens, encore une similitude). La bouche est très fraîche, fruitée, souple, avec une longueur très importante, mais je suis gêné par une touche de verdeur/amertume en finale.

CR: Domaine Anne et Hervé Sigaut - Chambolle-Musigny 2010
Nez frais et gourmand sur les fruits rouges, les herbes aromatiques (mélisse, calament, avec cette touche un peu mentholée).
Bouche intense, souple et pourtant tannique, acidité marquée (du pinot, quoi...) pour atteindre un bel équilibre haut perché.
Moins austère, plus gourmand que son prédécesseur, il emporte mes suffrages. Le millésime qui l'emporte sur le terroir ?

CR: Pierre Gonon - St Joseph Rouge 2012
Encore un superbe nez, complexe sur le coulis de fruits rouges et noirs, de l'olive noire (je ne l'avais pas identifiée, mais une fois qu'on le cite, c'est évident), une touche de fraîcheur (menthol et/ou acétique ?).
La bouche est à l'unisson au niveau aromatique, avec un toucher équivalent au Chambolle, auquel il apporte donc un soupçon de charme sudiste (pour qui y est sensible !).
2 vins de grande évidence.

CR: Tenuta San Leonardo - San Leonardo - Vigneti delle Dolomiti 2011
Celui-ci fait plus "classique", ou sérieux, avec son aromatique bordelaise qui trahit le cabernet et l'élevage. Pourtant, à ce classicisme presque d'école, il apporte un surcroît de fraîcheur, de souplesse et donc de légèreté. Moins gourmand et évident que les prédécesseurs, il n'en reste pas moins un bon vin de gastronomie qui fait merveille sur le bœuf (pour qui en avait encore !).

Enfin, voilà le sucre qui arrive. Moi qui suis réfractaire au café en cuisine, je me suis régalé : le gras, le sucre et le caramel prenant le dessus pour mon plus grand plaisir :)

CR: Domaine des Schistes - Rivesaltes Solera
L'intitulé du dessert appelle un VDN, de préférence oxydatif. La robe de ce vin laisse présager une bonne pioche.
Robe nettement tuilée/orangée.
Nez prégnant sur la noix de pécan (+ que la noix "simple"), le caramel, une touche de colle pas désagréable.
Bouche riche, hyper puissante (le mutage ne fait aucun doute), aux arômes du nez s'ajoute de l'orange confite.
Peut-être un poil excessif, mais tellement à l'aise sur ce dessert !

CR: Domaine Rotier - Gaillac doux "Renaissance" 2005
Changement de registre avec ce liquoreux qui, s'il est déjà nettement ambré, présente clairement plus des arômes botrytisés que de rancio : prune confite, coing, safran, miel.
La bouche présente un sucre important (miam !!!), mais une telle acidité que la bouche est nettoyée et qu'au final le vin est traçant, et très long, sur le fruit confit.
Cette dualité sucre/acidité est dantesque et hautement buvable::glou::

Encore une fois, une super soirée avec des discussions animées (pauvres autres clients du resto !!!), de bonnes tranches de rire, de super découvertes et un éclectisme très intéressant.

Jérôme
#8
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: lucas_mir, Raboso del Piave DOC, Frisette, leteckel, Pins

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1772
  • Remerciements reçus 1640

leteckel a répondu au sujet : LPV fait son come B.A.C à Montauban pour la première de 2018 !

C'est quand même dingue ce boisé après 10 ans chez Morey Coffinet...
Heureusement que l'élevage semble plus discret sur les derniers millésimes.

ArnoulD avec un D comme Dusse
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2920
  • Remerciements reçus 1170

tonioaja a répondu au sujet : LPV fait son come B.A.C à Montauban pour la première de 2018 !

Selon moi ce n'est pas tant laeration que la température de service trop fraîche qui a desservi le vin en premier lieu.

Antoine. Passionné tout court
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 444
  • Remerciements reçus 254

lucas_mir a répondu au sujet : LPV fait son come B.A.C à Montauban pour la première de 2018 !

J'oublie tout le temps de vous demander l'origine de ce "B.A.C." : Bourgogne Ariégeois & Cahors? Blagues Archi Capillo-tractées?
En tout cas, c'est avec plaisir que je retrouve la bande pour une nouvelle soirée, conviviale et riche en rires et découvertes (Boire avec les Copains?)...

Barichel, Vino frizzante 100% glera
Un nez sur la poire, la pomme qui m'évoque un peu le Mauzac. Légères notes anisées également. Bulles très fines, et bouche légèrement sucrée, douce mais fraîche. Caractère hautement apéritif. Belle découverte! Très bien.

Domaine Jean-Louis Denois, Crémant de Limoux « Bulles d'argile »
Une touche oxydative sur la pomme qui amène de la complexité, des notes patissières, mais une belle tension. Me fait penser à un Jacquesson. Encore une jolie découverte! Très bien.

Domaine de Toasc, Bellet Blanc 2015
Bouchonné, dommage!

La Chablisienne, Chablis 1er Cru « Côte de Léchet » 2013
Nez peu causant, réduit/ grillé, un peu de citron. Bouche agréable, large, et plutôt grasse. C'est bon et bien fait. La découverte de l'étiquette surprend, je n'ai pas retrouvé les marqueurs chablisiens.
La bouteille rebouchée et terminée lundi soir (apéritif et magnifiques côtes de veau du Ségala) retrouve un profil plus classique, avec davantage de calcaire et de tension.


Domaine du clos de la Vierge, Jurançon Sec 2013 « Confidences du clos »
Un de mes apports. Comme le Chablis, l'aération a transformé cette bouteille. A l'ouverture, le nez est explosif, exotique sur l'ananas, la mangue. Rebouchée, puis servie 4 heures plus tard, des notes marines, terpéniques masquent les fruits. La bouche élancée, vive est heureusement plus appétissante que le nez. Certains évoquent le riesling, Jérôme devine le Jurançon. Un peu plus tard dans la soirée, Jérôme y revient: les fruits, ananas en tête sont de retour. En dépit de la déception olfactive, j'aime beaucoup ce vin qui a un vrai caractère!
Comme pour le Chablis, fond de bouteille terminé deux jours après: je retrouve alors le profil aperçu à l'ouverture.

Domaine Morey Coffinet, Bâtard Montrachet GC 2007
Un boisé noble, très présent, mais une matière imposante, à même de l'encaisser. Malgré ces superlatifs, l'équilibre est là, c'est long et énergique. Mais effectivement, le boisé est prégnant. Antoine penche pour une température de service un peu fraîche, je suis d'accord; j'ajouterais un accord avec le plat pas optimal (mais cela a été le cas avec pas mal de blancs): une telle puissance appellerait davantage une belle viande blanche (veau, volaille), des ris ou un beau poisson, crémés et escortés de quelques morilles (c'est la saison!)... Potentiellement superbe, en l'état, bon (voire plus) mais frustrant.

Domaine Laguerre, Côtes du Roussillon Blanc « La Ciste » 2015
Mon deuxième apport. Un blanc que j'aime beaucoup, d'un domaine que j'adore, reconnu certes, mais à mon sens bizarrement peu commenté au regard de la qualité et du prix de la gamme. Mais bon, là, j'ai l'impression que je ne l'aide pas en le sortant après la grosse cartouche bourguignonne de Christophe. Au moins, ce n'est pas un chardonnay, la comparaison sera moins aisée...
Un joli nez, sur les fruits blancs, les agrumes, un peu fumé, caillouteux. En bouche, on retrouve cette richesse, c'est ample, avec une jolie énergie acide, minéral, salivant. Le plat ne colle pas tout à fait, mais le vin s'en sort bien. Encore une belle rencontre avec un vin de ce domaine, magnifiquement situé dans les Fenouillèdes, et qui confirme que les vins blancs du Roussillon me réussissent mieux que leurs voisins languedociens jusqu'à aujourd'hui.

Domaine Gros Frère et Sœur, Clos Vougeot GC ''Musigny'' 2007
Un très joli nez, qui évoque Reynaud à certains de mes voisins. Il manque juste l'orange sanguine et on pourrait s'y croire... Mais, bon, là c'est un pinot, c'est sûr: Antoine n'a pas sorti de Cahors, Christophe a forcément ramené du Bourgogne, sinon ce n'est plus LPV B.A.C. ;)
La bouche est à l'unisson mais une acidité certaine casse un peu la gourmandise promise par le nez. Manque de maturité? Un millésime froid peut-être? 2008? C'est 2007. Bien, mais frustrant au final car le nez promettait monts et merveilles...

Domaine Anne et Hervé Sigaut, Chambolle Musigny 2010
Nez moins charmeur, mais joli: cerise, un peu de fruits noirs. La bouche est raccord: toujours du fruit, c'est rond, avec un boisé intégré. Une fine acidité étire agréablement le vin, parfaitement équilibré. C'est très bon!

Domaine Pierre Gonon, St Joseph Rouge 2012
Nez sur la garrigue, la tapenade, sanguin.
En bouche, c'est du même tonneau: fruits rouges bien mûrs, olive, jus de viande, thym. Comme le toucher est au même niveau, c'est le bonheur, tout simplement. Complexité, énergie, équilibre, gourmandise: Rhône at its best! What else?
Après ça, Antoine, tu ne pourras plus nous ressortir de Cahors pétillant (cf Mas Del Perrier ;) )...

Tenuta San Leonardo, Igt Vigneti delle Dolomiti "San Leonardo" 2011
Pas facile de passer après le Gonon, mais celui-ci s'en accommode sans problème. D'abord avec un nez classe, presqu'aristocrate qui d'emblée envoie vers Bordeaux... Oui, mais c'est gourmand, mûr, sudiste quoi! Ca m'a fait la m^me impression qu'un Musar (je ne sais plus lequel) dégusté à l'aveugle chez mon caviste. Des marqueurs bordelais mais aussi méditérrannéens (prune notamment). En tout cas, c'est très beau, très bon. Dommage que je n'aie plus de bœuf à ce moment-là!!! Superbe découverte...

Domaine des Schistes, Rivesaltes Solera
L'intitulé du dessert, verrine de mascarpone biscuit au café, m'oriente directement sur ce vin que j'aime beaucoup, et qui répond parfaitement au café (aux noix aussi, aux fruits secs, au caramel, et aux marrons). Noix, orange confite, notes torréfiées... un beau rancio, exemplaire. Bouche riche, mais digeste... Je n'irai pas jusqu'à dire équilibrée, mais l'accord avec le dessert (un poil sucré à mon goût) est lui définitivement équilibré. Je le savais déjà (troisième bouteille bue depuis les fêtes, et la dernière), mais j'adore. Recommandé dans la foulée sur planetevin, pendant la FAV de printemps. Indispensable dans ma cave!

Domaine Rotier, Gaillac doux "Renaissance" 2015
Nez sur le coing, un peu évolué. C'est complexe, envoûtant. Bouche à l'identique, je trouve du miel, des fruits cuits (pomme, coing)... Je ressens une acidité, mais pas aussi marquée que Jérôme... C'est frais, équilibré... Dans la lignée de 2002, qui était peut-être un peu plus tendu... mais je l'avais bu plus jeune, et sur un dessert plus adapté (tarte Tatin) à mon goût. Excellent!

Encore une belle soirée, marquée -effectivement- du sceau de l'éclectisme, de la convivialité mais pas de la discrétion (comme d'hab ;) )...

Et, en bonus, un joli rhum dont j'ai oublié le nom (j'étais à pied, et j'ai moins craché que d'habitude)... Merci à tous!
#11
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Raboso del Piave DOC, Frisette, the_ej, Pins

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17949
  • Remerciements reçus 1802

Jérôme Pérez a répondu au sujet : LPV fait son come B.A.C à Montauban pour la première de 2018 !

coïncidence, j'ai ouvert un San Leonardo 2011 hier soir, sans avoir lu vos commentaires encore.
C'est vrai que c'est un bon millésime de SL, étonnamment abordable aujourd'hui mais qui possède le style du domaine et de cette cuvée.
Le 2010 est entré en hibernation, 2013 sera un millésime encore plus vif mais ce n'est pas encore prêt et 2012 n'existe pas, comme 2009. 2007 présente un profil assez semblable peut-être un poil plus gourmand mais partage avec 2011 cette immédiateté depuis sa sortie.
Nul doute que ce vin passera par des phases de fermeture avant sa maturité où il gagnera en étoffe, profondeur et complexité. Je suis heureux de lire des commentaires concordants sur ces vins que j'aime tant.

Jérôme Pérez
#12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2920
  • Remerciements reçus 1170

tonioaja a répondu au sujet : LPV fait son come B.A.C à Montauban pour la première de 2018 !

Initialement c'était Bordeaux-Ariege-Cahors.
Mais Toulouse et Albi ne sont pas représentés . ...
Dans un prochain Cr !

Antoine. Passionné tout court
#13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2640
  • Remerciements reçus 293

Raboso del Piave DOC a répondu au sujet : LPV fait son come B.A.C à Montauban pour la première de 2018 !

A y repenser, je pense que c'était la plus belle soirée qu'on ait faite, avec un niveau très élevé et très homogène.

Jérôme, c'est toi qui m'as donné envie de découvrir les vins du domaine. Merci!
#14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2920
  • Remerciements reçus 1170

tonioaja a répondu au sujet : LPV fait son come B.A.C à Montauban pour la première de 2018 !

Heureusement que Gonon était servi à l'aveugle, quelques personnes dont je tairai le nom ont pensé à la GDP, comme le domaine va fermer !

Antoine. Passionné tout court
#15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 775
  • Remerciements reçus 620

Pins a répondu au sujet : LPV fait son come B.A.C à Montauban pour la première de 2018 !

CR: Voici mes notes de ce bon moment de détente et de convivialité.

Barichel - Vino frizzante:
Nez de poire, léger en bouche. La bulle est fine. J’y trouve quelques sucres. C’est frais et rafraichissant.
Belle entrée en matière pour se faire le palais.

Domaine Jean-Louis Denois - Crémant de Limoux « Bulles d'argile »:
Un côté oxydatif qui crispe les papilles, sec et tendu sur la pomme, crayeux avec un joli boisé en finale.
A noter une mousse envahissante en bouche qui me gêne.

Domaine de Toasc - Bellet Blanc 2015:
ED, carton mouillé… :evil:

La Chablisienne - Chablis 1er Cru « Côte de Léchet » 2013:
Un boisé, grillé sur les agrumes, bouche assez large. Je ne le place pas sur chablis. :roll:

Domaine du clos de la Vierge - Jurançon Sec « Confidences du clos » 2013:
Nez sur la marée pas très séduisant. En bouche, ça trace, c’est rectiligne avec une fin de bouche qui file.
C’est pur et équilibré.

Domaine Morey Coffinet, Bâtard Montrachet Grand Cru 2007:
Ouvert 24h avant dégustation. A l’ouverture, c’est massif, puissant.
Au moment du repas, belle matière, la puissance de la veille s’est assagit, remarquable équilibre entre grillé et noisette.
Une pointe d’élevage est également présente. L’acidité structure le vin. Très joli.
Manque un poil de longueur si je devais lui trouver un hic.

Domaine Laguerre – Le Ciste - Côtes du Roussillon 2015:
Nez sur les fruits jaunes, ça pétarde, ça fais Riesling. La bouche est sur la pêche jaune, la mirabelle.
C’est riche et gras. Très joli découverte.

Domaine Gros Frère et Sœur, Clos Vougeot GC ''Musigni'' 2007:
Ouvert 3h avant dégustation. A l’ouverture, c’est beau, et en place.
Au moment du repas, le nez est magnifique sur le pot-pourri, la rose, les fleurs séchées.
En bouche, une légère acidité m’empêche de prendre le plaisir qu’on pouvait s’en faire avec un tel nez…
Assez déçu, d’autant plus que j’ai bu la même bouteille il y a quelques mois qui elle était magnifique.
Très, très légère finale poudreuse, liégeuse ? Suis-je le seul à l’avoir ressenti ? :dash:

Domaine Anne et Hervé Sigaut, Chambolle-Musigny 2010:
Ouvert 3h avant dégustation. A l’ouverture, c’est conforme à ce que fait le domaine.
J’adore ce domaine dont les vins me plaisent. Très beau village avec du volume.
Bouche sur le bourgeon de cassis, la réglisse. Tannins qui enrobent le palais, bel équilibre.

Domaine Pierre Gonon - St Joseph Rouge 2012:
Nez d’olive et de thym qui ne trompe pas sur l’origine et mon manque de recul sur cette région me font le placer en Languedoc.
La bouche est compacte, structuré sur des notes de garrigue, d'olive noire et de thym. Très digeste, joli.

Tenuta San Leonardo - Igt Vigneti delle Dolomiti "San Leonardo" 2011:
Je pars sur un Bordeaux, ça poivronne. Très beau touché de bouche sur le tabac blond. Excellent.

Domaine des Schistes, Rivesaltes Solera:
Nez sur l’orange amère, j’adore. La bouche riche est sur la noix caramélisée.
Un VDN sudiste qui se marie parfaitement avec la verrine au mascarpone.

Domaine Rotier - Gaillac doux "Renaissance" 2005:
Joli botrytis, puissant, bouche riche, mais je ne prends pas autant de plaisir que le 2011 bu il y a 2 ans...

De franche rigolade, c’est passé encore une fois trop vite.
A bientôt les copains. ::glou::

Christophe
#16
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: lucas_mir, the_ej

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck