Nous avons 2477 invités et 37 inscrits en ligne

CR: Soirée de rentrée dans le Forez...Simple. Basique.

  • Messages : 5527
  • Remerciements reçus 2382

Frisette a créé le sujet : CR: Soirée de rentrée dans le Forez...Simple. Basique.

CR: Soirée de rentrée dans le Forez...Simple. Basique.

Voilà, c'est fait. On a officiellement, depuis hier, fait notre première soirée forézienne en 2018! Simple.
Vous me direz, et vous aurez raison: "il n'est jamais trop tard pour bien faire!" Basique.
En effet, nos emplois du temps de ministres, les impératifs professionnels, ou encore le rugueux hiver stéphanois auront eu raison du calendrier...jusqu'au 06 avril! Simple.
Et malgré une réception parisienne , se seront d'autres verres que nous supporteront, non sans jeter un oeil sur le déroulé du match. Basique.

Pour se faire, nous nous retrouvons 5, et comme souvent le plan-séquence se déroule chez JB. Simple.
La soirée sera comme à l'accoutumée frugale, joviale et musicale. Basique.
Le menu, léger cette fois, puisqu'il n'y avait pas de dessert prévu est simple:
- Samossas de chèvre/miel
- Tartare de saumon, mangue et pomme
- Risotto aux asperges
- Pâtes fraîches maison et "ragu" ("bolognaise") à la biche
- Plateau de fromage.

Basique.

Pour accompagner ce menu: 2 bulles, 2 blancs, 2 rouges. Simple
Dégustation à l'aveugle. Basique.

Vin 1: Henri Milan, VDF, Brut Rosé Nature, 2015
La robe est rosée, à la bulle fine. On a un nez très primaire, de groseille et de framboise, un peu vineux. La bouche est fraîche, fruitée, avec un peu d'agrume (orange sanguine) qui apporte une trame acide certaine et un côté un peu strict. Les amers sont très fins, on retrouve également un peu de marc de raisin, qui donne un côté "nature" au vin. Il y a peu de matière, c'est un peu court, mais c'est néanmoins plaisant, et permet de se faire la bouche. Assez Bien à Bien (14,5/20)

Vin 2: Dom Pérignon, 2009 Non à l'aveugle
Bulle initialement prévue lors de la précédente session , mais que je n'avais pas pu ouvrir pour cause de départ précipité.
La robe est or claire. L'effervescence paraît vive et importante. On a un nez précis de citron, de pralin, de fin grillé et d'amande. La bouche est ronde, large, gourmande et volumineuse, un peu grasse et crémeuse. Confortable en somme, malgré un sursaut crayeux qui tend le vin dans une finale de belle longueur, ce qui lui donnerait un profil en "goutte d'eau" ou de thromboélastogramme. On retrouve des fruits à chair jaune, assez charnus et riches qui permettent d'identifier un millésime solaire. La finale est longue, sur de très fins et nobles amers de zestes d'agrumes. L'ensemble paraît facile et est d'une grande lisibilité. Très Bien à Excellent (16,5/20)

Vin 3: Jacques Prieur, Meursault Charmes 1er Cru, 2010 Non à l'aveugle, carafé 1h30
Bouteille de secours. Initialement, je souhaitais accompagner mon risotto aux asperges d'un Châteauneuf du Pape blanc 2011 du Domaine du Vieux Télégraphe, qui s'est avéré oxydé lorsque je l'ai goûté chez moi avant de partir. Ne pouvant pas commettre un tel parjure, je me suis replié sur cette bouteille.
La robe est d'or. On a un nez de mandarine, avec un léger beurre. La bouche est grasse, volumineuse, avec une densité de matière certaine. L'accord avec le tartare lui donne initialement un peu de peps, grâce à la pomme et l'assaisonnement, mais au final, l'ensemble est un peu lourd. En aparté, le vin suivant aurait probablement été un meilleur partenaire pour le plat, excellent au deumerant.On retrouve un peu de citron, des fruits jaunes, un peu de grillé, et un élevage encore assez sensible mais pas discriminant de mon côté. La finale est longue. C'est pour moi Très Bien à Excellent (16,5/20), dans un style riche, opulent et qui représente bien l'image que l'on se fait du Meursault, et du terroir des Charmes en particulier, mais néanmoins à attendre encore. Une bouteille qui aura un peu fait parler autour de la table (je m'y attendais), puisque nous n'avons pas tous la même sensibilité à l'élevage.

Vin 4: Albert Boxler, Alsace Grand Cru, Sommerberg "E", 2009
La robe est d'or. On a un nez de verveine et de terpène ne faisant guère planer le doute quand à son origine. La bouche est tendue, un peu exotique et portée par des amers un peu réglissés. On est face à un vin également riche, mûr mais avec une tension supérieure au Meursault. La matière est dense, la finale est longue, avec des marqueurs de pain d'épice. L'ensemble est puissant, solide faisant penser à un gros IPN. C'est Excellent (17/20) et fait clairement évoquer le style Boxler, pour lequel j'avais déjà goûté 2 fois le 2009 "standard" qui était clairement moins bien abouti. Cette bouteille aurait dû être bue sur le plat précédent. Je serais quand même curieux de regoûter ce domaine, en particulier le Brand, sur des millésimes moins riches et plus tendus.

Vin 5: Giulia Negri, Barolo, La Tartufaïa, 2011
La robe est grenat foncée à reflets rubis. Le nez présente une volatile certaine, un peu haute, avec des notes de prune et à l'aération, du carambar. La bouche est longiligne, avec des tanins quasiment absents et un touché d'un beau velouté. L'ensemble est aérien, d'une grande fluidité. On retrouve des notes de caramel mou, un fond un peu chocolaté, et un peu de zan à l'aération. La finale est assez longiligne. C'est Très Bien à Excellent (16,5/20), avec un touché de bouche phénoménal. Je tiens le Barolo de bout en bout, et probablement le plus beau vin transalpin que j'ai eu l'occasion de croiser. Merci Cédric!

Vin 6: Rinaldi, Barbera d'Alba, 2014
La robe est grenat foncée, à reflets rubis. le nez est sur la mûre, des petits fruits rouges et noirs, un peu de ronce et de végétal noble. La bouche est plus souple, elle aussi peu tannique. L'ensemble est également assez fluide, un peu moins costaud, avec une belle digestibilité mais peut être un peu simple. Je partais en Languedoc, sur un millésime postérieur à 2010. C'est Bien à Très Bien (15,5/20)

Le line up


C'est sur ces deux vins rouges italiens que la soirée se termine, non sans une belle pause musicale, comme d'habitude. Simple.
Les vins se sont globalement bien goûtés, et à leur niveau supposé je pense. Basique.
A bientôt les amis, la fête est finie, mais à très vite, en espérant que l'on n'attende pas 4 mois, désormais, avant de faire la suivante!!!

Merci de m'avoir lu

Basique : OrelSan, 2017, La fête est finie, Wagram Music/3ème Bureau
Ce clip remarquable et récompensé, visionné lors de la soirée, est un clin d'oeil. Il a servi de trame à la rédaction de ce CR. Simple, Basique. ;)

Flo (Florian) LPV Forez
#1
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Julien Ko, Jean-Loup Guerrin, Cédric42120, Vaudésir, tomy63, Agnès C, starbuck, leteckel, jclqu, Damien72

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2746
  • Remerciements reçus 393

Cédric42120 a répondu au sujet : CR: Soirée de rentrée dans le Forez...Simple. Basique.

Bonjour à tous,
Merci pour l'ouverture du sujet Flo, (tu)
Effectivement ... cette soirée s'est fait attendre hélas bien trop longtemps...
Il nous reste plus qu'à enchaîner maintenant %tchin

CR: Comme à notre habitude, les vins sont bus à l'aveugle sauf un en ce qui me concerne !

Henri Milan, VDF, Brut Rosé Nature, 2015

Nez fruité sur le pomelos, la groseille, la cranberry ... notes soufrées, grillées en arrière plan.
En bouche, les bulles sont fines, un poil agressives. C'est un peu court, assez strict mais possède un belle pureté de fruit à dominance de pamplemousse et de petits fruits rouges. Final ponctué par de fins amers.
Jolie entrée en matière.

Bien +


Dom Pérignon, 2009

Nez complexe, précis à dominance de citron et de fruits blancs mais aussi de notes d'amandes fraiches, de plantes médicinales (verveine)... Sensation beurrée avec un léger rancio. Fond grillé/pierreux.
Bouche minérale, crayeuse, tendue. Beau coeur de fruits blancs citronnés. Bulles fines, impactantes. Très belle longueur tirant sur une fine pointe citronnée en final. Une bouche un peu serrée en son coeur mais qui aura su se dévoiler à l'aération, mais le meilleur me paraît à venir. Pas eu le même ressenti charnu et solaire que Flo.

Très Bien


Jacques Prieur, Meursault Charmes 1er Cru, 2010

Nez intense, séduisant sur les fruits blancs mûrs à l'accent exotique.... notes beurrées.
Bouche ronde, grassouillette, enrobée. Un vin qui s'est fait sans doute dominer par le plat, paraissant un peu mollasson et laissant ressortir un peu trop les amers du bois.
Beaucoup plus homogène bu pour lui-même, on ressent un beau volume. C'est massif, parfaitement construit, toujours rondouillard. Il y a du jus ! et il en faut pour supporter ce bel élevage bourguignon. C'est sans doute un peu jeune, j'étais sur le profil d'un Corton Charlemagne à l'aveugle.

Bien / Très Bien


Albert Boxler, Alsace Grand Cru, Sommerberg "E", 2009

Nez séduisant, intense, complexe sur de beaux fruits murs à dominance de fruits jaunes et exotiques... notes d'épices, de verveine, de zestes d'agrume et de terpène.
Bouche riche, mûre, racée. Gros volume tout en maîtrise. Aromatique massive et grosse densité de fruit parfaitement contrebalancée par une juste acidité. C'est complexe, du panier de fruits mûrs à la touche d'épices, de plante médicinale. Nobles amers en fin de bouche....petite pointe de thé vert en final.

Très Bien / Excellent


Giulia Negri, Barolo, La Tartufaïa, 2011 (pas d'aveugle en ce qui me concerne)

Nez intense, profond, séduisant, dominé par la liqueur de griotte, variant sur les petites baies noires. Légères épices. Sensation fraiche d'agrume. Légère volatile.
Bouche veloutée sur une belle densité de fruit. On retrouve ce concentré de fruits noirs mûrs. C'est long, encore marqué par l'élevage, sur fond empyreumatique. Pointe d'alcool et tannins légèrement collants en final.
Il y a du matos ! Vin sans doute taillé pour affronter les années.

Très Bien +


Rinaldi, Barbera d'Alba, 2014

Nez profond, séduisant, me rappelant le précédent. Sensation de liqueur dominée, ici, par la mûre... sur fond de chocolat, de café.
La bouche est moins concentrée, que la précédente mais tout aussi veloutée. C'est certes plus délié, mais agrémenté d'un côté racé, d'anchois entre animal et salinité.
Par analogie avec le précédent, je vote barolo mais dans un style plus light, épuré, minéral que le précédent, et sans doute bu à point.

Très Bien

Merci à vous,
Merci de m'avoir lu !

Cédric - LPV FOREZ
#2
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette, starbuck, leteckel

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5527
  • Remerciements reçus 2382

Frisette a répondu au sujet : Soirée de rentrée dans le Forez...Simple. Basique.

Concernant le Dom Pérignon, c'est plus un ressenti et une comparaison avec d'autres millésimes, qui me faisait évoquer ce côté solaire. Ce 2009 me rappelle un peu 2005 et 2003, bien moins 2006 ou 2002 par exemple.

Flo (Florian) LPV Forez
#3
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Cédric42120

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck