Nous avons 1615 invités et 43 inscrits en ligne

CR: Dégustation syrah, match France-Australie

  • bibi64
  • Portrait de bibi64 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2684
  • Remerciements reçus 8252
Dégustation thématique sur le cépage syrah, avec une comparaison de vins français avec des vins australiens. 5 vins pour chaque pays, avec des face à face pas forcément basé sur le prix mais plutôt sur le style supposé des vins (l’un de nos camarades de dégustation étant australien il s’est gentiment proposé de nous faire bénéficier de son expérience pour organiser ce match).
Les prix sont des prix cavistes (et j’ai converti les prix des vins australiens en euros).

Préambule sur mes notations :
0 = raté
1 = médiocre
2 = correct
3 = bon
4 = très bon
5 = excellent avec des demi points, des + et des – qui permettent d’affiner le jugement et de classer les vins entre eux.


CR: Côtes de Provence, Irrésistible 2015, Domaine de la Croix
15 euros. 90% syrah, 10% mourvèdre. Elevage en cuve inox.
Robe violacée, assez intense.
Nez ouvert, d’abord animal. Puis on décèle du poivré, de la violette et des fruits noirs. Un côté fumé associé à la réglisse annonce un caractère sudiste.
En bouche, l’attaque est ample. C’est puissant et tannique, avec un équilibre correct qui mériterait un poil plus de fraicheur à mon goût. En retro c’est très expressif : fruits noirs un peu compotés (notamment cassis), violette, fumé, graphite, poivre, et un petit côté terreux (façon cabernet franc). La finale est un peu végétale avec des tanins qui ressortent et une richesse alcoolique qui pointe le bout de son nez. Bonne longueur.
Conclusion : c’est un vin puissant, tannique, mais un peu végétal/austère pour le moment. Dégusté trop jeune et avec un probable potentiel d’amélioration dans les 2-3 ans à venir.
Note : 3/5


CR: Margaret River, Voyager Estate, Shiraz 2014
23 euros. 98% syrah, 2% viognier. Elevage 11 mois en fûts (88% des fûts issus de chêne francais, 1/3 des fûts neufs).
Robe violacée.
Nez ouvert, avec un léger boisé élégant qui enrobe du poivre, de la myrtille et de la mûre. Ca donne envie de goûter.
L’attaque est souple et fraiche avec un fruité qui s’installe vite. C’est une bouche en ½ puissance avec, fine, élégante, avec une belle fraicheur. En retro on retrouve les arômes du bouquet mais aussi des notes florales, du tabac, avec une touche de cèdre et de vanille. La finale est fraiche et aromatique avec des notes de graphite qui apparaissent et quelques tanins qui trament l’ensemble. Bonne longueur.
Conclusion : c’est un beau vin, bon à très bon.
Note : 3,5+/5


CR: IGP Côtes catalanes, Australe 2017, Domaine Le Roc des Anges
20 euros. 100% syrah, de vignes plantées en 2001 sur des schistes avec argiles et qui ont mis 14 ans à trouver leurs marques (d’où cette nouvelle cuvée).
Robe violacée, profonde, presque noire.
Nez ouvert, très fruité (myrtille, mûre), floral et épicé.
Attaque souple et fruitée. Belle matière, ample, soyeuse, avec une légère sucrosité et une belle fraicheur. En retro c’est intense, sur le fruit (décoction de mûre et myrtille) avec ensuite un léger fumé et des épices. La finale est fraiche et aromatique mais un peu chaude. Assez long en bouche.
Conclusion : c’est un beau vin avec beaucoup de fruit.
Note : 3,5/5


CR: Margaret River, Amelia Park, Shiraz 2014
23 euros. 98% syrah, 2% viognier. Elevage 11 mois en fûts (88% des fûts issus de chêne francais, 1/3 des fûts neufs).
Robe pourpre presque noire.
Nez ouvert, dominé par le boisé (bois neuf, grillé) puis avec des fruits noirs compotés et une note de menthol.
L’attaque est ample et fraiche. La bouche est puissante, ronde, presque suave, avec des tanins fondus..
Conclusion : c’est un beau vin, bon à très bon.
Note : 3,5+/5


CR: Cornas, Jouvet 2014, Domaine François Villard
29 euros. 100% syrah. Elevage 18 mois en fûts de 5 à 7 vins.
Robe pourpre, profonde.
Nez assez ouvert, gourmand et complexe, sur le chocolat, le poivre, les fruits noirs un peu compotés, la cerise, avec un peu de lardé et une touche animale.
Attaque ample et poivrée. Belle matière, ample, soyeuse, aux tanins fins, relevée par une belle fraicheur. La retro révèle une belle complexité, avec un ressenti un peu différent du bouquet : fruits noirs frais, cerise à l’eau de vie, cuir, lardé, poivre, violette et pivoine. La finale est fraiche et aromatique avec un petit côté fumé. Belle longueur.
Après réchauffement, on passe sur des notes de confiture de framboise.
Conclusion : complexe et frais. Incrachable, j’adore.
Note : 4,5/5


CR: Margaret River, Watershed, Shiraz 2014
18 euros. 100% syrah, élevage 18 mois en fûts.
Robe pourpre presque noire.
Nez ouvert, sur la noisette, les fruits noirs confiturés, la prune (limite eau de vie), et le café.
L’attaque est ample et ronde. En bouche, la matière est belle, soyeuse et fraiche, élégante, avec des petits tanins. La retro confirme le nez, avec un joli mélange de fruité et de boisé. La finale est fraiche, un peu tannique, sur le café et les fruits à l’eau de vie, légèrement alcooleuse.
Conclusion : c’est très bon.
Note : 4/5


CR: Côte Rotie, Château d’Ampuis 2014, Maison Guigal
70 euros. 93% syrah, 7%viognier. Elevage 38 mois en fûts neufs.
Robe pourpre, profonde.
Nez ouvert, fin, mélange de café, pruneau, fruits cuits, cuir, épices.
Attaque souple et droite. C’est un vin en ½ puissance, frais, droit, élégant, aux tanins soyeux. La retro est complexe et fondue : café, pruneau, cuir, épices céleri. Finale sur le café et le céleri, fraiche mais pas gourmande. Belle longueur.
Conclusion : très bon, droit et élégant mais pas encore gourmand. La gamme aromatique devrait s’améliorer avec l’âge (probable gros potentiel).
Note : 4/5


CR: Margaret River, Vasse Felix, Shiraz 2015
15 euros. 100% syrah, élevage 1 an en fûts de chêne français dont 8% neufs.
Robe bordeaux-pourpre.
Nez ouvert, alcooleux, un peu acétique, avec des fruits noirs. Peu engageant.
Attaque souple et fraiche. Bouche en ½ puissance, bien équilibrée, avec une petite chaleur alcooleuse qui se fait ressentir. La retro est sur les fruits noirs avec un léger fumé. C’est simple mais persistant jusque dans la longue finale où le café fait son apparition.
Conclusion : assez simple, bien fait.
Note : 3/5


CR: Côteaux du Languedoc, Syrah Léone 2008, DomainePpeyre rose
70 euros. 90% syrah, 10% mourvèdre. Elevage 3/4 en cuve et 1/4 en foudre pendant 2 ans minimum puis affinage en bouteille pendant plusieurs années. Le millésime 2008 est le dernier commercialisé.
Robe pourpre-brun au pourtour tuilé.
Nez ouvert, que je trouve étrange voire déroutant ; ça me fait d’abord penser aux croquettes pour chien, puis je trouve de la rose fanée (façon pot pourri) et des notes de pâté de campagne. Ça m’interpelle quelque peu…
Attaque souple et fraiche. Il y a une belle matière, dotée d’une belle fraicheur et tramée par des tanins à moitié civilisés. La retro, comme le bouquet, est atypique pour moi, mais sur des notes plus nobles : noix, rose fanée, léger café, puis pruneaux avec un peu de pivoine. La finale est fraiche et fine et associée à une très belle longueur.
Conclusion : un vin avec une belle matière et un bel équilibre mais avec une aromatique originale que j’apprécie moyennement. Et pour le coup je trouve cela très cher pour ce que c’est.
Note : 3+/5


CR: McLaren vale, D’Arenberg, The Footbolt Shiraz 2012
12 euros. 100% syrah, élevage 12 à 18 en fûts de chêne français et américains, dont certains neufs.
Robe pourpre noire.
Nez ouvert, sur les fruits noirs, avec une note claire de basilic et de menthol, puis un léger fumé.
Attaque ample et fraiche. La matière est belle, fraiche, avec des tanins corrects. En retro, on trouve des fruits rouges et noirs mélangés aux notes herbacées de basilic et de menthol comme au nez. En finale, ca évolue sur le café, la réglisse et le menthol avec une petite chaleur. Belle longueur.
Conclusion : bon à très bon. Une belle découverte à prix raisonnable.
Note : 3,5/5



Ce fut une dégustation très intéressante. Les oppositions n’étaient peut-être pas optimales en terme de duel, mais j’ai de toute façon l’impression que vouloir comparer les syrahs australiennes et françaises revient à comparer des torchons et des serviettes.

Je retiendrais que les syrahs australiennes, toutes fermées par capsule à vis, sont dans une même unité de style, avec de la rondeur, de la fraicheur et du boisé plus ou moins dosé.

En revanche, les syrahs françaises montrent une grande variété de style, même si l’échantillonnage était volontairement varié géographiquement. Le cornas Jouvet 2014 de chez F. Villard a surclassé tous les autres vins de la soirée, mais je serais curieux de revoir le Chateua d’Ampuis dans quelques années. Enfin, ma première rencontre avec la fameuse Syrah Léone m’a laissé perplexe…

Oenophilement
Bibi
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, oliv, PBAES, jean-luc javaux, bertou, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, o_g, Vaudésir, tonioaja, Nicoco, H. Seldon, Frisette, lugdunum, Damien72
12 Sep 2018 22:08 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 235
  • Remerciements reçus 30

Réponse de Lab sur le sujet Dégustation syrah, match France-Australie

Bonjour,
29 Euros pour le château d’Ampuis, c’est un prix très bas...
Amicalement
Lab
13 Sep 2018 11:32 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 22027
  • Remerciements reçus 6281

Réponse de mgtusi sur le sujet Dégustation syrah, match France-Australie

Hélas les bons vins australiens sont difficiles à trouver en France, et à peu près impossibles aux prix mentionnés.

Michel
13 Sep 2018 12:05 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6984
  • Remerciements reçus 6183

Réponse de Frisette sur le sujet Dégustation syrah, match France-Australie

Lab écrit: Bonjour,
29 Euros pour le château d’Ampuis, c’est un prix très bas...
Amicalement
Lab


Effectivement. On dirait plutôt le tarif d'une Brune et Blonde.

Flo (Florian) LPV Forez
13 Sep 2018 12:16 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • bibi64
  • Portrait de bibi64 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2684
  • Remerciements reçus 8252

Réponse de bibi64 sur le sujet Dégustation syrah, match France-Australie

Bien vu Lab, c'était 70 euros. J'ai corrigé dans le post.
Bibi
13 Sep 2018 15:17 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1481
  • Remerciements reçus 1670

Réponse de Krabb sur le sujet Dégustation syrah, match France-Australie

Pour les bons vins australiens il y a Australian wine rarities importateur à Strasbourg. Je me suis fourni chez lui pendant plusieurs années et ses prix sont bons. Il distribue de très bons domaines (Standish, rusden...)

Simon.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, mgtusi
13 Sep 2018 18:56 #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3865
  • Remerciements reçus 7668

Réponse de bertou sur le sujet Dégustation syrah, match France-Australie

Merci Bibi pour ce compte rendu !
Concernant les Syrahs australiennes, je remarque que hormis le d'Arenberg de McLaren Vale, tous les autres viennent de Margaret River. Une région bien plus connue pour ses vins de Cabernets et Merlot que ses Syrahs.
Je trouve qu'il y a une grande diversité dans ce pays entre les puissantes Syrah de Barossa Valley à la finesse des vins de Yarra Valley. Entre les vins extraits, boisés et bodybuildés aux vins non boisés et peu extraits. Le seul point commun est peut-être la souplesse des tanins comme tu le soulignes. J'ai rencontré peu de vins austères venant de ce pays.
En tout cas, bravo pour cette belle dégustation.

Cordialement,
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, bibi64
14 Sep 2018 07:48 #7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck