Nous avons 1579 invités et 40 inscrits en ligne

Les vins issus d'un terroir volcanique - Partie 1

  • Messages : 1113
  • Remerciements reçus 915

peterka a créé le sujet : Les vins issus d'un terroir volcanique - Partie 1

Nous entamons, avec un groupe émanant pour partie de LPV-BW, un nouveau cycle consacré aux vins issus des terroirs volcaniques en Europe. Je parle de cycle car la préparation du sujet avec Philippe, qui a lancé l’idée, nous a emmené sur des pistes bien plus nombreuses qu’attendu. Il y a donc plusieurs sessions prévues dont la première a eu lieu dernièrement.
Et quoi de plus normal de commencer par un terroir emblématique du thème s’il en est un : l’Etna.

La première dégustation nous conduit donc en Sicile et dans les îles avoisinantes. CR à lire dans la rubrique "Vins d' Italie" ICI

Pierre
#1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18017
  • Remerciements reçus 1838

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Les vins issus d'un terroir volcanique - Partie 1

thème passionnant.
En même temps très caractéristique de ce mouvement qui est en marche : on avait tendance à penser que la France grâce à la multitude de zones calcaires était la patrie des grands terroirs. On se rend compte qu'il y a d'autres grands terroirs ailleurs.

du reste la bibliographie s'étoffe en même temps. avec notamment :



une question : il y aura une session Tokaj et Somlo ?

Jérôme Pérez
#2
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yoannc

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11822
  • Remerciements reçus 1821

jean-luc javaux a répondu au sujet : Les vins issus d'un terroir volcanique - Partie 1

Je n'ai pas reçu le futur programme Jérôme, mais je vais demander à Pierre (ou Philippe K.) de te répondre (si Pierre n'est pas passé entre-temps...).

jlj
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1113
  • Remerciements reçus 915

peterka a répondu au sujet : Les vins issus d'un terroir volcanique - Partie 1

Oui Jérôme, c'est effectivement prévu pour une prochaine session.
Et merci pour le lien !

Pierre
#4
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jean-luc javaux

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2727
  • Remerciements reçus 38

Go6s a répondu au sujet : Les vins issus d'un terroir volcanique - Partie 1

peterka écrit: Oui Jérôme, c'est effectivement prévu pour une prochaine session.

Alors j'attendrai fébrilement ce CR :)

Gaultier (62)......................Amateur de vins liquoreux rares ou hors-normes !
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1113
  • Remerciements reçus 915

peterka a répondu au sujet : Les vins issus d'un terroir volcanique - Partie 2

La deuxième partie de ce thème de dégustation consacré aux terroirs volcaniques nous dirige vers la Hongrie.
La zone volcanique hongroise s’étend comme une sorte de dorsale partant du nord-est et la région de Tokaj pour rejoindre le nord du lac Balaton. On peut globalement distinguer quatre régions viticoles vraiment significatives : Tokaj (en orange sur la carte), Eger (en beige sur la carte), Badacsony et Somlo (toutes deux en bleu ciel sur la carte au nord du Lac Balaton). Eger est plutôt complantée en cépages internationaux, les trois autres davantage vouées aux cépages autochtones.

Sur base de cette dégustation et en matière de vin blanc sec, les crus de Somlo et Badacsony présentent énormément de caractère et de tension, caractère qui parfois peut confiner à une certaine rusticité alors que les crus de la région de Tokaj se montrent plus affinés et plus élégants sans perdre ni leur intensité ni leur fraîcheur. Mais les trois régions ont leur charme propre et proposent manifestement des crus à rechercher.
Les commentaires de dégustations sont disponibles ICI

Prochaine session sur l'Allemagne et l'Autriche...

Pierre
#6
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, starbuck

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3291
  • Remerciements reçus 204

whogshrog43 a répondu au sujet : Les vins issus d'un terroir volcanique - Partie 2

Merci infiniment Pierre pour ces nouvelles contributions que je lis, comme la plupart de tes écrits, avec énormément de plaisir (tu)

Amicalement.
Nico
___________________________
Longue vie aux mangeurs d'étoiles...
20* : les vins de rêve / De 19,5 à 18* : les vins exceptionnels / De 17,5 à 16*: les vins excellents / De 15,5 à 13,5* : les bons vins / De 13 à 11,5* : les vins corrects / 11* et moins : les vins médiocres *A...
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1113
  • Remerciements reçus 915

peterka a répondu au sujet : CR: Les vins issus d'un terroir volcanique - Partie 3 - Allemagne et Autriche

La troisième partie de ce thème nous conduit donc en Allemagne et en Autriche...
Pour ces deux pays, on aurait beaucoup de mal à trouver, dans le paysage, ces cônes caractéristiques aux flancs couverts de vignes typiques de la Sicile ou du lac Balaton. En Allemagne, à l'exception de la zone de la Kaiserstuhl (sous-région de Baden en Allemagne), on n'y trouve même pas de région dont les sols seraient volcaniques à 100%. Et encore même dans cette zone précitée, c'est plutôt le sous-sol qui présente cette origine alors que le substrat est fréquemment couvert d'une bonne couche de loess. Les deux autres régions concernées par le sujet sont Rheinhessen (pour le seul vignoble de Siefersheim tout à l'ouest) et Nahe (où le terroir varie de vignoble à vignoble et même au sein d'une même parcelle).

En Autriche, la nouvelle appellation Vulkanland DAC prend une partie pour le tout; c'est loin d'être homogène mais la dénomination peut s'expliquer par le fait que c'est la seule région autrichienne à présenter cette caractéristique volcanique.

En tout état de cause, il y a suffisamment de terroirs considérés comme volcaniques dans ces deux pays pour en faire une session propre.

La dégustation
CR:
On commencera par les rouges :
Winkler-Hermaden Olivin 2015 (Vulkanland DAC - Autriche)

Premier abord sur l’élevage (chicorée grillée), pas intempestif mais présent avec une dominante toastée qui demeure tout du long, puis chocolat, fruit noir, épices (clou de girofle) avec aussi une petite note florale à l’aération.
La bouche est ferme, concentrée, assez austère avec des tanins granuleux mais mûrs. Il y a du jus en arrière-plan qui peine à s’exprimer. Finale saline avec des amers marqués. Longueur correcte. Vin solide avec de l’accroche et pas mal de réserves. A attendre.

Frauwallner Eruption Rot 2015 (Vulkanland DAC - Autriche)

Bouquet bien plus expressif, presque éthéré. Elevage fumé / lardé discret et de classe. Arômes de cerise, de cuir, d’humus et de tabac noir. C’est aéré et élégant.
La bouche présente une matière fine et fondue grâce à de beaux tanins souples. C’est frais, savoureux et bien équilibré. Touche de caramel en rétro. Bonne persistance. Vin déjà ouvert à la minéralité terrienne

Wagner-Stempel Spätburgunder "R" (Reserve) 2011 (Rheinhessen – Allemagne)

Le bouquet combine les fruits (cerise, mûre, prune au sirop) et les épices (surtout poivre noir) de manière harmonieuse. L’élevage est parfaitement intégré.
La bouche propose beaucoup de fruits bien mûrs. Elle est suave et pleine avec des accents légèrement rustiques. C’est assez extrait et du coup moins juteux mais les tanins ne sèchent pas. Belle persistance. Vin solidement en place et à point auquel il manque peut-être un peu d’élan pour donner du tonus à cette belle matière.

Salwey Oberrotweiler Henkenberg “Sperber” Spätburgunder GG 2013 (Baden - Allemagne)

Nez expressif et frais. Derrière un élevage aux tonalités épicées (clou de girofle), on perçoit de beaux fruits rouges (groseille, cerise) et noirs (mûre) avec des notes plus végétales (genre écorce fraîche et bouquet garni) et une pointe de tabac.
On retrouve ce beau fruit en bouche. C’est pur, élégant, fumé, pointu avec une mâche qui s’appuie sur des tanins fins un peu verts. Longue finale juteuse et salivante. Ensemble dynamique vraiment très plaisant. Très beau vin.

Franz Keller Oberrotweiler Eichberg Spätburgunder GG 2016 (Baden - Allemagne)

Bouquet discret mais très élégant sur les fruits rouges acidulés (groseille, airelle). Subtiles notes mentholées et florales d’un bel effet. L’élevage aux notes fumées / épicées est particulièrement fin quoique bien présent encore.
La bouche présente une très belle finesse malgré quelques angles. Beau grain de tanin. Le jus fait preuve d’une acidité fruitée mûre mais acidulée encore renforcée par une touche végétale. Aucune verdeur mais énormément de ressort. Finale saline avec une belle persistance fruitée. Ensemble très tonique mais qui doit absolument prendre de la bouteille. Grand potentiel.

Puis les blancs secs :

WZG Königschaffhausen Grauerburgunder Vulkanfelsen 2017 (Baden - Allemagne)

Nez très expressif sur les fruits blancs et jaunes bien mûrs (melon, pêche, abricot) avec une touche florale ainsi qu’une très discrète pointe fumée.
Pointe de gaz à l’attaque puis milieu de bouche rond et large avec un peu de résiduel vite gommé par une très belle fraîcheur fruitée. Banane bien mûre en rétro et longueur très moyenne mais nette. Vin bien construit, immédiat et séducteur que l’on boit sans trop se poser de questions.

Platzer Sauvignon Blanc Klassik Aunberg 2017 (Vulkanland DAC - Autriche)

Curieux premier nez sur le poulet grillé avant que ne s’affirment les senteurs plus classiques d’agrumes et de fruits exotiques (banane, kiwi) avec des nuances végétales (buis) et florales (ortie blanche).
La bouche propose une très belle fraîcheur renforcée par un léger perlant. C’est assez élégant et bien équilibré. Fin de bouche très minérale qui n’empêche toutefois pas le caractère variétal du vin de prendre l’ascendant. Manque un peu de longueur et de fond pour un parcellaire.

Holger Koch Weissburgunder *** Selektion 2017 (Baden - Allemagne)

Nez peu disert. A l’agitation, on décèle des arômes discrets et fins de fruit blanc (pêche, mirabelle, raisin frais) avec du miel et de la menthe fraîche.
La bouche est ferme et ronde à la fois ; concentrée presque tannique. Du coup, c’est un peu austère tout en ne manquant ni de fruit ni de fraîcheur. Finale sur les fruits secs de longueur correcte. Vin tout en subtilité mais bien peu bavard. On perçoit quand même une élégance potentielle qui devrait s’affirmer avec le temps. Pinot blanc à la personnalité propre.

Frauwallner Weissburgunder Vom Buch 2015 (Vulkanland DAC - Autriche)

Pierre à fusil marquée au premier nez. Ensuite les épices dominent (poivre blanc, anis, gingembre) et prennent le pas sur un fond nettement plus fruité (pomme, agrumes). L’aération y ajoute des senteurs plus boisées.
La bouche est étonnamment ronde et lisse, presque crémeuse, mais avec du fruit et une belle fraîcheur. Ensemble très dynamique à la personnalité affirmée. Retour des arômes d’élevage épicé en fin de bouche avec une belle persistance.

Holger Koch Grauburgunder *** Selektion 2017 (Baden - Allemagne)

Bouquet d’intensité moyenne mais profond. Fruits blancs (pomme, mirabelle) et caillou chaud dominants avec des nuances de fumée et de tourbe. Touche boisée discrète et fleurs des champs.
Bouche dense et concentrée mais déliée. C’est aéré, net, précis et fin avec une grosse fraîcheur. Le vin est calé sur sa structure et donne une impression de classe et de sérieux. Finale sur la rafle. Grande longueur. Ce cru n’est clairement pas un vin de nez mais quelle personnalité aux antipodes des standards du cépage ! Excellent.

Reinhold und Cornelia Schneider Ruländer Spätlese Trocken *** “R” 2017 (Baden - Allemagne)

Bouquet séducteur de belle intensité sur les fruits très mûrs (abricot, poire, ananas) mais aussi des senteurs plus pointues de silex, de poivre blanc et de tabac blond.
La bouche présente du volume avec une pointe de sucre qui ajoute au charme immédiat. C’est frais, rond et fruité avec une finale où se révèle un élevage un peu résiné qui doit encore se fondre. Bonne longueur. Vin charmant presque évident, finalement assez complexe, mais sans le fond et la classe du précédent.

Wagner-Stempel Siefersheimer Riesling Vom Porphyr 2011 (Rheinhessen – Allemagne)

Clairement terpénique au premier nez, le vin évolue vite vers les fruits exotiques (fruit de la passion, mangue), le pamplemousse, l’abricot et de fines notes de miel de fleurs. C’est riche et mûr, assez complexe avec des nuances discrètement plus minérales en arrière-plan.
La bouche est dense, épanouie, droite et puissante avec un très beau fruit mûr. Grande longueur avec des amers puissants et salivants. Un vin de caractère, large d’épaule et à point, qui pourrait supplanter pas mal de Grosses Gewächs. Excellent.

Gut Hermannsberg Riesling Vom Vulkan 2016 (Nahe – Allemagne)

Bouquet délicat et expressif sur l’amande, les agrumes (pamplemousse, citron vert) et les fruits blancs (poire à cuire). Par-dessus, surnagent des senteurs de fleurs et de crème pâtissière.
La bouche est cette fois longiligne, avec un léger perlant qui se mêle à une acidité rafraîchissante. Vin vertical et ciselé avec de l’énergie malgré sa finesse et son apparente légèreté. En revanche, on aurait attendu davantage de longueur mais cela reste un bien beau riesling.

Winkler-Hermaden Sauvignon Blanc Hochwart 2014 (Vulkanland DAC - Autriche)

On commence par des notes lactées (qui ne s’estomperont que lentement pour dévoiler davantage de finesse). Ensuite viennent des senteurs marquées d’ananas frais puis de fruits à noyau (prune blanche) et de miel de fleurs.
En bouche, c’est ferme, acidulé et presque vert avec une amertume prégnante. Notes végétales (légumes) en rétro. Fin de bouche âpre et crayeuse et finale persistante sur les amers. Aucun marqueur du cépage. Vin au caractère affirmé avec de la substance mais qui donne peu de plaisir en l’état. A revoir.

Frauwallner Sauvignon Blanc Vom Buch 2015 (Vulkanland DAC - Autriche)

Bouquet expressif floral et fruité (groseille à maquereaux, citron, ananas, compote de rhubarbe) avec des notes végétales et mentholées. On perçoit également un côté empyreumatique marqué entre la pierre à fusil, l’eucalyptus et le grillé de l’élevage.
Le vin propose un joli fruit à l’attaque et un milieu de bouche délié mais dense et concentré. Beaucoup de fraîcheur et bel équilibre. Persistance minérale importante avec retour d’un boisé un peu grillé en rétro. Le caractère variétal est escamoté, ce qui renforce l’attrait de ce joli vin.

Von Racknitz Riesling Schlossböckelheimer Königsfels 2013 (Nahe – Allemagne)

Bouquet assez complexe, évolué, sur l’abricot et les fruits blancs (principalement pêche). Pomme au four. Notes plus empyreumatiques de cire et de térébenthe.
La bouche est fruitée et juteuse ; charpentée et énergique tout en conservant délicatesse et élégance. C’est très classe. Finale très sèche aux amers un peu durs (surtout après longue aération) qui contrastent un peu avec le milieu de bouche sans provoquer de déséquilibre majeur. Très joli vin.

Dr Heger Riesling Achkarrer Schlossberg GG 2015 (Baden - Allemagne)

Bouquet presque féminin, élégant et déjà épanoui, sur les fruits mûrs, abricot et agrumes. On décèle également des notes d’amande et de fumée.
Par contraste, la bouche propose une grande tenue, puissante, dense et volumineuse. C’est frais et juteux avec du menthol en rétro. Finale salivante avec des amers marqués un peu rustiques. Gros potentiel en fonction de sa structure mais l’ensemble apparaît assez peu défini voire brouillon malgré de beaux arômes.

Dönnhoff Riesling Schlossböckelheimer Felsenberg GG 2013 (Nahe – Allemagne)

Bouquet séduisant et complexe sur les fruits blancs (coing, mirabelle) et les fruits exotiques (ananas). Notes florales délicates. Touche végétale (herbe coupée, menthe fraîche, quelqu’un parle de chlorophylle…) et pointe fumée.
La bouche, plutôt concentrée, est dans le même registre, toute en verticalité. Le fruit est élégant et juteux. L’ensemble fait preuve d’un équilibre parfait entre charpente et délicatesse. Finale sur la cire avec des amers de classe évoquant le botrytis. Grande persistance salivante. Excellent.

Schäfer-Fröhlich Riesling Bockenauer Stromberg GG 2015 (Nahe – Allemagne)

Bouquet compact et réservé mais pas mutique avec des notes marquées de fumée et une minéralité exacerbée. Derrière, pas mal de fruit (lime, pamplemousse, pomme granny, citron) et des nuances plus végétales.
La bouche est pleine et concentrée avec une acidité fruitée d’école conférant du jus et de la tension à l’ensemble qui dispose d’une colonne vertébrale d’acier. Malgré tout cela reste élégant. Salinité énorme en finale et grande longueur. Vin au grand potentiel évident mais qui demeure un peu austère en l’état. A attendre quelques années.

Wagner-Stempel Riesling Siefersheimer Heerkretz GG 2011 (Rheinhessen – Allemagne)

Bouquet complexe et expressif aux abords fumés et terpéniques s’associant ensuite avec des senteurs d’agrumes confits, de menthol, de fleurs jaunes, de fruits secs, de cire et de miel.
La bouche impose sa puissance et sa matière d’une grande densité. Cela demeure toutefois frais et fondu grâce à un équilibre magistral. Le vin joue la carte du fruit épicé plutôt que celle de la salinité. Amers de grande classe et grande longueur. Grand vin à point

Dönnhoff Riesling Niederhäuser Hermannshöhle GG 2011 (Nahe – Allemagne)

Bouquet élégant et profond sur les agrumes mûrs, les fruits exotiques et les fleurs blanches. Notes de cailloux et de terpène. Nuances végétales (foin, cresson et germes de poireaux) et, assez curieusement, de framboise.
L’attaque est d’une netteté et d’une précision étonnante et la suite en bouche énergique et salivante sans être tranchante. C’est désaltérant comme de l’eau de roche et construit comme une cathédrale gothique. Finale tonique sur le citron confit de grande élégance et persistance énorme. Très grand riesling.
(A noter que le Lage Hermannshöhle n'est pas totalement volcanique, certaines parties comportant des schistes et du calcaire. Mais la grande qualité du terroir méritait qu'on lui consacre une place.)

Suite prochainement sans doute en Italie

Pierre
#8
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Jean-Bernard, bertou, podyak, Jean-Loup Guerrin, mauss.th, tomy63, sebus, Frisette, starbuck, leteckel, Jullux, DaGau, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11822
  • Remerciements reçus 1821

jean-luc javaux a répondu au sujet : Les vins issus d'un terroir volcanique - Partie 3 - Allemagne et Autriche

Pierre nous accueille ce dernier vendredi pour la 3ème séance de dégustation de vins à terroirs volcaniques.
La soirée portera sur l'Allemagne et l'Autriche, avec, dans ce thème 5 vins rouges et 16 blancs.

En qualité de mise en bouche, et même mise en bouche de qualité, Pierre nous sert à l'aveugle un beau vin effervescent:
la bulle est très fine, pas de grosse effervescence.
Nez sur le miel, les fleurs blanches et les fruits, tels que la pomme, la poire.
C'est bien sec, élégant, voire distingué. Pinot blanc!
Schäffer-Fröhlich, brut 2014

En route pour la dégustation; j'essaierai d'être le moins prolixe possible.
Les vins sont bien entendu servis à l'aveugle et deux par deux en général.

CR:

Les rouges:

1-- Weingut Winkler-Hermaden, Olivin 2015
Robe assez foncée, légèrement brunâtre sur le disque.
Nez sur le cuir; quelques effluves floraux.
Le vin, strict, voire austère, a du mal à se donner; les tanins sont très présents, sans être asséchants et la fin de bouche est sur des amers très marqués et des épices, comme la girofle.

2-- Weingut Frauwallner, Eruption Rot 2015
Par rapport au "1" la robe est plus dans les nuances violacées.
C'est très mûr, le boisé n'est pas encore tout à fait intégré. Baies noires, cacao et belle structure.
Si c'est bien mûr, il y a une belle fraîcheur dans ce vin et c'est de bon équilibre.

Les deux vins de ce prochain duo ont des robes plus claires.

3-- Weingut Wagner-Stempel, Spätburgunder "R" 2011
L'aromatique est sur les petits fruits rouges, suivis d'épices et d'un boisé noble.
Si c'est de belle structure, c'est suave, très fin, élégant; bonne longueur.

4-- Henkenberg "Sperber" Spätburgunder GG 2013
Sur le voisin, le boisé est plus perceptible.
Il y a un côté végétal à ce vin, avec du "vert" au nez, de l'eucalyptol; cerise et poivre complètent la palette finalement assez complexe.
Je décèle du grillé, des fruits noirs et un peu de gaz carbonique qui accentue encore la très belle fraîcheur.

5-- Weingut Franz Keller, Spätburgunder Eichberg GG 2016
Dernier des rouges, ce beau vin est servi seul.
Sa robe est encore plus claire que ses deux copains précédents.
Nez sur les petits fruits rouges, essentiellement la groseille (un petit côté grenadine) et les épices, le poivre.
En bouche, tout d'abord une sensation de "douceur", puis suivent les tanins bien présents.
Un vin net, de belle structure, avec une acidité plutôt vivace, et donc à attendre en toute confiance en vue de la révélation future...

On passe donc aux blancs:

6-- Königschaffhausen Grauerbürgunder Vulkanfelsen 2017
Très aromatique et plus mûr que le copain de jeu; sur les fruits blancs, la pêche, un peu de pamplemousse et ensuite, surtout le melon.
La bouche est ronde, tout en douceur, sur l'aromatique melon. Très sympa.

7-- Platzer Weinhof, Sauvignon blanc klassic 2017
Ici le nez est une bombe, c'est très fort; et sur le buis, l'ortie blanche; c'est très (voire trop) "sauvignon".
En bouche, après une pointe de sucres, suit la fraîcheur, cela part un peu dans tous les sens.
C'est finalement sympathique quoiqu' assez baroque.
Ceci dit, deux vins intéressants dans la gamme de prix (7-10 euros)

8-- Weingut Holger Koch Weissbürgunder Selektion 2017
La robe est jaune, intensité moyenne, assez claire.
Nez sur le miel principalement. Belle bouche mûre, un peu tannique, avec pas mal d'amers en finale. C'est subtil, fin et frais, sur les fruits blancs, la mirabelle ou la pêche. Finale sur des fruits secs. Très bon rapport Q/P que ce vin.

9-- Weingut Frauwallner Weissburgunder Vom Buch 2015
La robe est plus claire, avec des reflets verdâtres.
Nez d'abord, et de façon assez violente, sur la pierre à fusil, la fumée.
En bouche, c'est "épais", ample; il y a une belle matière mûre, de la structure et un dynamisme certain.
Deux vins de pinot blanc, bien faits, mais dans des registres bien différents. Intéressant.

10-- Weingut Holger Koch, Grauburgunder Selektion 2017
La robe est d'un jaune plus intense; et d'un jaune tirant très légèrement vers l'orange ou le brun très clair. (sorry pour le manque de précision).
Il y a un peu de sucres, sur le miel et les fruits blancs mûrs comme poire et pomme; c'est très minéral et le tout est tiré par une acidité bienvenue.
Très bel équilibre pour ce vin tout en précision et en finesse; quelques fruits secs s'ajoutent pour une finale persistante.

11-- Weingut Schneider, Rülander spätlese trocken "R" 2017
Robe jaune claire aux reflets verdâtres.
Ananas surtout, pomme et melon.
La bouche est ronde, crémeuse, mais c'est assez confus.
De même l'acidité apporte une certaine fraîcheur mais l'ensemble manque un peu de précision.
Sans doute n'ai-je pas bien compris ce vin, ou bien il ne se présentait pas très bien.

12-- Weingut Wagner-Stempel, Riesling Vom Porphyr 2011
Dans ce prochain duo, le premier présente de nouveau une robe plus jaune; cela fait plus évolué. Les deux nez ne prêtent en tout cas à aucune confusion; on vient d'entrer "en riesling"...
Très beau nez, sur les hydrocarbures puis ensuite viennent des fruits exotiques.
C' est très minéral, il y a plus de sucres que dans le "13", c'est plus riche, plus rond et plus compact. Magnifique finale sur les fruits exotiques.
Un très beau riesling, plus prêt que son copain d'un soir.

13-- Gut Hermannsberg, Riesling Vom Vulkan 2016
La robe est d'un jaune léger, bien plus clair que le "12".
Nez sur les hydrocarbures, floral, et sur un fruité d'agrumes (zestes). Mais plus léger.
En bouche aussi, c'est plus léger, c'est aussi plus vert, avec un côté végétal.
Sur les fruits à noyaux, avec de beaux amers de pamplemousse en finale et une belle longueur, ce vin doit se mettre encore en place probablement.
Mais deux beaux vins de riesling, avec une préférence pour le premier en l'état.

14-- Weingut Winkler-Hermaden, Klöcher Hochwart, Sauvignon 2014
Nez sur l'ananas et les fruits de la passion; un côté lacté aussi pour ce vin au nez plus discret.
En bouche, un peu de sucres puis surtout des amers; c'est assez rustique, la bouche s'écroule assez vite et il tient difficilement la comparaison avec son voisin et compatriote.

15-- Weingut Frauwallner, Sauvignon Vom Buch 2015
Robe jaune, légère, reflets gris.
Nez très expressif, minéral, sur la pierre à fusil, le silex, diminuant assez vite au cours de la dégustation pour laisser place à des fleurs, un côté végétal type eucalyptus, des fruits jaunes à noyaux.
En bouche, c'est riche, puissant même, mais sans manquer d'élégance; très bel équilibre.
Belle finale fraîche marquée par la groseille à maquereaux.
Même pays, même cépage mais tout à fait différents et pas photo pour moi.

16-- Weingut Von Racknitz, Schlossböckelheimer Königsfels Riesling 2013
Ces deux vins ne laissent non plus aucun doute sur le cépage.
Des hydrocarbures bien spécifiques, de la fumée, puis des agrumes, des fruits jaunes.
En bouche c'est droit, ferme, ample, de belle matière.
Un superbe vin, mûr, complexe, long en bouche.
Finale sur de beaux amers d'agrumes pour ce beau riesling au bon rapport Q/P .

17-- Weingut Dr Heger, Ackharrer Schlossberg Riesling GG 2015
Des hydrocarbures puis fumé et quelques agrumes.
Il ne fallait pas perdre de temps car ce vin s'est vite refermé, au point d'être tout à fait éteint aromatiquement avant la fin de la (courte) dégustation.
Je n'ai pas noté grand chose du coup, hors que c'était mûr en première bouche, avec quelques sucres et une acidité assez verte derrière.
Décevant vu le pedigree; mauvaise passe?
Nette préférence pour le "16" sur cette paire de riesling.

18-- Weingut Dönnhoff, , Schlossböckelheimer Felsenberg Riesling GG 2013
Robe d'un beau jaune doré.
Au nez un peu d'hydrocarbures pas trop prégnants, quelques notes d'agrumes et de fruits jaunes à noyau.
En bouche, encore quelques sucres puis l'acidité d'agrumes et ananas qui équilibre avec une belle matière; bonne longueur.

19-- Weingut Schäffer-Fröhlich, Bockenhauer Stromberg Riesling GG 2016
Robe très brillante.
Nez tout d'abord très désagréable, sur la croûte de fromage (et même plus...).
Ensuite, une fois cette aromatique désagréable éliminée, surviennent des notes superbes d'agrumes, de fleurs blanches, de rose, de fruits de la passion.
La bouche est douce, en finesse; c'est juteux, avec une superbe acidité, de l'exotisme.
Un vin très harmonieux, délicat et à la belle finale florale.
Deux beaux vins de riesling avec , une fois l'aération survenue, un boentje* pour ce second.
*: pour mgtusi: on traduira par coup de cœur...

20-- Weingut Dönnhoff, Niederhäuser Hermannhöhle, Riesling GG 2011
Nez sur les agrumes, les hydrocarbures, le silex.
En bouche, c'est citronné, puis sur les fruits jaunes à noyau; il y a quelques grammes de sucres mais c'est superbement équilibré par cette acidité citrique (agrumes).
C'est un beau vin, très minéral, avec une finale sur les amers et un côté salin bien rafraîchissant. Avenir assuré encore pour quelque temps?

21-- Weingut Wagner-Stempel, Heerkretz Riesling GG 2011
Après un peu de réduction, beau nez sur les fleurs et fruits blancs (poire, pêche).
En bouche, c'est frais, élégant, à point; ce n'est pas un vin qui joue sur la puissance mais c'est très bon. Très belle évolution en tout cas au cours de la dégustation.
Deux très beaux vins avec une préférence pour le Dönnnhoff mais un Wagner-Stempel très intéressant.

Voilà!
Je passe sur les beaux afters pour lesquels je n'ai plus noté...
Troisième étape très intéressante, avec, surtout des vins de riesling très jouissifs, par leur qualité globale et leurs équilibres; mais ce n'est pas très étonnant pour ce qui est des vins allemands.
Merci comme toujours à Pierre pour l'organisation, ses connaissances incroyables de chaque domaine, chaque terroir ou chaque appellation et pour leur accueil à tous les deux!!
Merci évidemment aussi aux patients et compréhensifs lecteurs.

jlj
#9
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, peterka, Jean-Loup Guerrin, DUROCHER, sebus, Frisette, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1113
  • Remerciements reçus 915

peterka a répondu au sujet : Les vins issus d'un terroir volcanique - Partie 4

La totalité des vins de cette session provenant d'Italie, on retrouvera ce fil ICI , dans la section consacrée à l'Italie.

Pierre
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck