Nous avons 1444 invités et 17 inscrits en ligne

Dégustation "Grosses quilles" chez LPV Franche Comté

  • LoneWD
  • Portrait de LoneWD Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 854
  • Remerciements reçus 1109
C'est devenu une habitude désormais, le mois de janvier est synonyme de bonne bouffe et de grosses quilles dans notre petit groupe de dégustation. Au programme ; 10 bouteilles avec 9 personnes autour de la table. A l'aveugle.

Sans trop tarder voici mes impressions :

Vin n°1 : Champagne Bollinger - Grande Année Rosé 2007



Joli nez, avec pour ma part une sensation très fine oxydative, petits fruits rouges.
En bouche la bulle est très fine, pleine de fraîcheur avec une pointe de sel en finale qui relance parfaitement ce vin au profil vineux. Très bien.
Une interrogation personnelle : est-ce que la couleur du vin dans le verre m'a amené ces odeurs de petits fruits rouges ? J'aurais bien aimé déguster ce champagne dans un verre noir :)



Vin n°2 : Domaine Dirler - Riesling Grand Cru "Kessler" 1997



Très beau nez pétrolé, belle intensité, quelques SR qui traînent également.
La bouche est plutôt timide au départ, mais le vin se déploie en finale avec de jolis amers. C'est assez rond dans l'ensemble, mais je trouve qu'il y a un décalage entre le nez (puissant) et la bouche qui manque un poil de complexité. Bien ++
Sacrée tenue tout de même pour ce vin de 22 ans !



Vin n°3 : Domaine Roulot - Meursault "Les Luchets" 2007



Au départ le nez est très discret, mais assez vite se dégage une sensation de pureté.
La bouche est très saline, possède une belle complexité (entre salinité et amertume), je lui trouve une certaine classe, une certaine élégance malgré une finale discrète. Absolument pas décelé d'élevage dans ce vin, et l'ensemble de la tablée part sur du chardo mais ce n'est pas d'une évidence folle je trouve au départ. A la levée de l'étiquette, on se dit que le vin ne fait absolument pas son âge ! Très bien.



Vin n°4 : Domaine Chanson - Corton-Charlemagne 2008



Nez sur la réduction, puis viennent des notes pâtissières, beurrées qui nous amènent rapidement sur un chardo bourguignon. Côte de Beaune ? La bouche est superbe, très large avec un équilibre magnifique entre un côté citronné bien prononcé et un profil très droit en début de bouche, le gras qui vient pointer le bout de son nez dans une finale très, très longue. Excellent !



Vin n°5 : Domaine Mac Sorrel - Hermitage Blanc 2011



Et puis vient le "drame" de cette série de blanc puisque cette Hermitage dès le nez est d'une hostilité rédhibitoire, sensation très puissante d'amers grossiers, odeur de poulailler. La bouche est du même acabit : très alcooleuse, pas en place avec des amers puissants. Imbuvable en l'état. Pour être honnête, je suis revenu dessus en fin de dégustation ; le vin était un peu plus en place mais aucun plaisir possible.
Comme c'est moi qui ai apporté la bouteille, je peux dire qu'à l'ouverture (10h - bouteille bue aux alentours de 13h30/14h), cela ne s'annonçait pas aussi catastrophique que cela, tant au nez qu'en bouche. Alors, bouteille bue (beaucoup) trop tôt ? Millésime compliqué ? Aucune idée.
A oublier :unsure:


On passe aux rouges.


Vin n°6 : Domaine Pierre Damoy - Chapelle Chambertin Grand Cru 2006



fleurs fanées/poivré au nez, des épices également. Cela pinote trèèès légèrement, mais ce n'est pas évident je partir sur du pinot.
Le vin en bouche est très fougueux, possède une belle énergie mais la finale est un peu dur, avec des tanins encore bien présents, globalement cela manque de finesse mais cela très un bon vin. Le côté terreux me fait penser à un Gevrey Chambertin (ou tout du moins, l'idée que je m'en fais ;) ).
Bien +



Vin n°7 : Domaine de la Grange des Pères 2012



Nez très végétal au départ, mais avec le temps il évoluera vers plus de fruits (noirs), les épices, le tabac. Très léger fumé.
La bouche est très belle, généreuse, sur la mure avec une certaine souplesse des tanins et une grande fraîcheur. Le tout est très bien équilibré et on se ressert facilement tant c'est bon, évident et complexe à la fois.
Excellent !



Vin n°8 : Domaine Michel Mallard - Corton Grand Cru Le Rognet 2009



Nez assez fermé, puis cela pinote (cerise, framboise), belle intensité.
La bouche est superbe de finesse malgré un élevage marqué mais qui se fond parfaitement. Beaucoup de fraîcheur dans ce vin, finale interminable sur les épices ! Excellent +



Vin n°9 : Château Pavie - Saint-Emilion Grand Cru 1988



Nez sur le café, le tabac.
Joli touché de bouche, c'est soyeux et cela se boit tout seul, les tanins sont discrets. Finale asséchante. Un Beau vin bien construit mais qui ne me procure pas d'émotion particulière.



Vin n°10 : Domaine de Souch - Jurançon "Cuvée de Marie Kattalin" 2005



Écorce d'orange, miel, acacia, fruits rôtis au nez, c'est frais et complexe.
Bouche concentrée possédant une sacrée acidité, c'est long, c'est frais. Franchement, superbe quille !
Excellent !


Toujours le même plaisir que de se retrouver une fois par mois pour partager ce genre de bouteille. J'ai trouvé que les rouges s'en sont bien mieux sorti que les blancs, avec pour moi la Grange des pères et Le Corton Le Rognet au dessus. En blanc à part l'accident Hermitage blanc, beaucoup de profils différents mais une préférence pour le Corton de Chanson.

Un grand merci à Matt' pour avoir ordonnancé la dégustation avec brio !

Prochaine destination : Côte de Beaune blanc et Côte de Nuits rouge :)


Rémy
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, PBAES, matlebat, HERBEY 99, bonaye, bibi64, TIMO, Vaudésir, tonioaja, Krabb, Frisette, starbuck, leteckel, jd-krasaki, Damien72, DaGau, éricH, Kiravi
06 Fév 2019 13:45 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4780
  • Remerciements reçus 2153

Réponse de Vaudésir sur le sujet Dégustation "Grosses quilles" chez LPV Franche Comté

Rémy,
Vous refaites la même en retirant les intrus B)
Stéphane
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: LoneWD
06 Fév 2019 17:53 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2080
  • Remerciements reçus 2795

Réponse de leteckel sur le sujet Dégustation "Grosses quilles" chez LPV Franche Comté

N'ayant pris aucune note lors de cette session festive qui s'est déjà déroulée il y a une quinzaine de jours, pas de CR cette fois pour ma part, juste des impressions sur quelques vins.

Le Bollinger - Grande Année Rosé 2007 est certes un bon champagne à la bulle fine et fraiche (sur lequel je n'ai pas ressenti de sensations oxydatives pour ma part) qui joue bien son rôle d'apéritif. Si j'ai bien compris son prix (entre 80 et 100 €), très franchement je trouve que ça ne les vaut pas ou en tout cas je ne les mettrai pas.
Je suis très content d'avoir bu ce Meursault "Les Luchets" 2007 de Roulot à l'aveugle car une nouvelle fois, non influencé par l'étiquette, je ne comprends pas l'engouement pour les vins du domaine : un bon vin, fin, sur des arômes de pierre à fusil, mais pas gourmand pour un sou, trop intellectuel pour moi.
Gourmand, le Corton-Charlemagne 2008 du Domaine Chanson l'était lui : l'archétype du chardonnay bourguignon, joliment élevé, expressif, puissant et bu à point (bien qu'il conserve du potentiel). Vraiment bien fait, a fortiori pour une maison de négoce. (tu)
L'Hermitage blanc 2011 de Sorrel...pouah :unsure: , no comment (défaut ou juste pas bon du tout, je ne sais même pas dire).
Pour les rouges, je mettrai le Corton Grand Cru Le Rognet 2009 de Michel Mallard sur la plus haute marche même si de mémoire la tablée eu du mal à reconnaitre le pinot, plaçant ce vin en Rhône nord, peut-être influencé que nous étions en connaissant l'apporteur (Matt). L'autre vin marquant fut le GDP 2012, que je ne buvais pas à l'aveugle mais dans lequel j'ai retrouvé la belle fraicheur qui m'avait plu lors d'une première rencontre, à l'aveugle celle là. Un très beau vin qui se boit parfaitement dès maintenant.
Et honte à moi, je n'ai pas reconnu le Château Pavie 1988 que j'avais bu à Noël, peut-être aussi parce qu'il est loin d'être inoubliable même si un peu au dessus du précédent. Moyen quand même.
Voilà une nouvelle année qui commence bien même si aucun vin ne m'a vraiment bouleversé, ce qu'on pourrait pourtant attendre d'une session "étiquettes".

La prochaine pourrait bien envoyer du "bois" :whistle: ...Cote de Beaune en blanc et Cote de Nuits en rouge.
ArnoulD avec un D comme Dusse
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette, LoneWD, Damien72
10 Fév 2019 20:13 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck