Nous avons 985 invités et 17 inscrits en ligne

CR: Top Chef: Finale 2019 dans le Forez!!!

  • Messages : 5696
  • Remerciements reçus 2683

Frisette a créé le sujet : CR: Top Chef: Finale 2019 dans le Forez!!!

CR: Top Chef: Finale 2019 dans le Forez!!!



Vendredi 03 mai 2019 s’est déroulée la VERITABLE finale de notre émission culinaire préférée : Top Chef 2019 ! La célèbre 6ème chaine hertzienne s’est bien gardée d’en faire la publicité, mais la réalité est là ! Alors, pour ceux qui souhaitent vivre la finale télévisuelle demain soir à partir de 21 heures, ne lisez pas ce compte-rendu…pour les autres, préparez-vous à vous régaler !!!

En effet, la chaine a délocalisé son studio du Près Saint Gervais en Seine Saint Denis, pour venir s’installer le temps de cette finale dans les contreforts du Forez. Le Jury est composé de 3 éminents membres : Nico ( qui sera le garant "étoilé" ;) ), Cédric et moi-même !

Les 3 membres du Jury!!!


Cette finale verra un candidat unique, notre cher JB, affronter l’exigeant jury forézien ! Le thème retenu pour cette dernière émission consistera en un enchainement d’accords mets et vins, ce qui est une nouveauté de cette saison (et probablement sur l’idée d’un certain Jean-Loup G ! ;) ), tout en revisitant quelques symboles de la gastronomie française ! Alors, JB arrivera-t-il à obtenir le titre tant convoité de Top Chef 2019 ??? La réponse dans quelques minutes !



Plat Numéro 1 : Il s’agit d’une mise en bouche. Langue de Veau, Fèves, vinaigrette persillée.


Plat Numéro 2 : Tagliatelles de Riz, Thon, Sèche, Poudreuse d’Orange




Vin 1 : Domaine Janisson Baradon, Champagne, Cuvée 7C, NM
Bu en Italesse Etoilé Sparkle
La robe est d’or, à la jolie bulle fine. On a un nez de pomme, d’agrume et d’anis. La bouche est nerveuse, portée par une belle tension motrice, avec une bulle finalement très peu impactante. Initialement, je trouve qu’il y a un petit creux par un léger manque de matière en milieu de bouche, mais elle reprend rapidement du volume et de la densité à l’aération. La finale est de nouveau dynamisée par une acidité franche qui la propulse vers un second envol. On retrouve de très jolis amers de zests d’agrumes (orange, citron vert). L’ensemble est très racé, presque caractériel, assez mûr, un peu vineux, pouvant faire imaginer un « Riesling avec des bulles »! Cela m’évoque en même temps Toulette et Tue Bœuf de Janisson Baradon. Je pars sur la cuvée des 7. C’est à minima Excellent (17/20) une nouvelle fois pour ce champagne peu consensuel et doté d’une vraie personnalité (qui peut ne pas plaire à tous), et nous fait dire que « Janisson Baradon c’est toujours bon !!! »
Accords impeccables avec les 2 plats, en particulier avec les tagliatelles.

Dans la seconde partie de l’émission, nous verrons, entre autres, comment le candidat arrivera à séduire le jury avec son interprétation du Pulled Pork…mais tout de suite, une page de publicité!!! ;)


Plat Numéro 3 : Filet de Barbue, Salade d’émincé de Chou, Gingembre, Citron Vert, Basilic, Sauce Soja et beurre de Yuzu de chez Bordier

Vin 2 : Domaine Overnoy, Arbois Pupillin, 2016
La robe est or citron. Le nez est finement fumé et pharmaceutique (colle de sparadrap), verveine, citron, citron vert, miel…C’est assez complexe mais également un peu déroutant. L’attaque en bouche est doucereuse et contraste fortement avec la vivacité ressentie au nez, ce qui le rend plus docile. On retrouve de la mandarine et de la réglisse, enrobé par une sensation de rondeur, sans gras. La finale est très sèche, franchement saline et salivante. Très Bien (16/20) pour cet ensemble franchement impactant et déroutant, je reste néanmoins dubitatif, sur cette bouteille, quant à l’engouement actuel envers ce domaine, et les prix pratiqués en Xème main . J’étais sur un vigneron nature, tantôt en Loire sur du chenin (Mark Angeli ?, Richard Leroy ? Nicolas Joly ?) ou sur du chardonnay chablisien de type De Moor.
Très Bon accord avec le plat.


Plat Numéro 4: Ris de Veau, Kumquat et Radis Glacé

Vin 3 : Domaine Gonon, Saint Joseph, Les Oliviers, 2014
La robe est d’or. On a un nez beurré, accompagné de noisette. La bouche, de gros volume, est un peu pommadée, très large, grasse, pralinée avec un fond de chlorophylle. On retrouve également une aromatique sur le rhum/raisin, la glace vanille/noix de macadamia et le caramel, témoins probablement d’un gros élevage, tout en restant relativement bien équilibré. La finale se conclue sur de gros amers. J’étais sur un Bourgogne de la Côte de Beaune (Meursault) sur un millésime riche et solaire. C’est Bien à Très Bien (15,5/20).
L’accord est vraiment top avec le Ris de Veau.


Plat Numéro 5 : Pulled Pork revisité, façon Kebab (sauce miel, cumin, vinaigre de cidre), Tomates Cerise confite à la crème de cassis


Vin 4 : Domaine Desjourneys, Moulin à Vent, Michelons, 2011
La robe est grenat foncée. On a un nez de prune, épices et d’agrumes (nectarine). La bouche est aérienne, fluide, presque aqueuse, un peu fade. Il n’y a ni longueur ni tanins. J’étais sur un Langhe, en Italie. Grosse déception que ce vin et (mauvaise) surprise à la levée de la chaussette, je reste un peu sceptique quant à une amélioration possible avec de la garde. Correct à Assez Bien (13,5/20)

Vin 5 : Domaine Bouland, Morgon, Corcelette, 2011 (Non à l’aveugle)
Suite à la déception concernant le vin précédent, décision est prise de comparer avec ce Morgon du même millésime.
La robe est grenat foncée. On a un nez de prune, plus animal et évolué. On retrouve des baies rouges et noires et une certaine forme de floralité, soutenue par un fond végétal. La bouche possède une matière plus dense, avec des tanins poudreux. Un peu d’hémoglobine se fait ressentir, accompagné d’épices poivrées. C’est plus long, avec une finale plus sèche, soutenu par un trait végétal (rafle ?) ce qui confère à l’ensemble plus de race. Il semble peu en place au total, et plutôt à attendre. Bien (15/20) seulement, et là aussi, une (petite) déception.
Les accords sont corrects sans être inoubliables avec cette réinterprétation sucrée/salée du porc.


Plat Numéro 6 : Côte de Bœuf maturée et ces rates

Vin 6 : Weingut Moric, Sankt Georgen, Burgenland, Blaufränkisch, 2009
La robe est grenat très foncée et opaque. On a un nez assez gourmand, sur la crème de myrtille, la suie, la violette, mais également sur la sciure de bois et l’orge. La bouche est tannique, un peu verte et dure ce qui lui donne un équilibre plutôt frais. Les tanins sont un peu anguleux dans ce jus qui parait un peu sévère mais plus structuré et « noble » que les vins précédents. L’ensemble est assez austère et comprimé. Bien à Très Bien (15,5/20), j’hésitais entre un cabernet girondin et une syrah un peu évoluée.

Vin 7: Weingut Bernard Huber, Spätburgunder, Malterdingen, 2012
La robe est grenat claire, très légèrement turbide, me faisant penser à un Reynaud. Le nez est parfumé, sur le sental, la pivoine, avec une grosse floralité et de la fraise, avec un côté très exubérant sur la chlorophylle du chewing-gum Hollywood et un soupçon d’agrumes. Je reste sur l’idée de Reynaud. Le nez est hyper complexe. La bouche est assez fluide, gouleyante et juteuse, assez fraîche. Cet ensemble est moyennement long, bordé par de fins amers. Au total, c’est plutôt délicat, avec ces mêmes notes de rose et de fraise sur un équilibre froid. Je maintiens mon avis premier (Pialade ?). Très Bien à Excellent (16,5/20). Etiquette découverte, j’y retrouve une certaine forme de parenté avec le Martin Wassmer goûté chez Guillaume l'an passé.
Les accords sont classiques avec le plat et fonctionnent bien.


Plateau de Fromage et Entremet Fruits Rouges
Vin 8: Weingut Martin Mullen, Trarbacher Huhnerberg, Riesling Spätlese, 2015
La robe est jaune claire à reflets gris. On a un nez explosif de citron vert, de terpènes, de fraîcheur et une pointe soufrée, ce qui laisse à présager une certaine digestibilité. La bouche présente un très fin perlant, avec toujours cette aromatique de citron vert et de zests d’agrumes, accompagnés d’un léger sucre résiduel. On a un superbe équilibre, pour cet ensemble léger et digeste, plutôt dans un style aérien. Excellent à Exceptionnel (17,5/20) pour ce vin qui ne laissait pas trop de place au doute : riesling allemand, de type spätlese ou auslese.


Le Line Up!!!


En conclusion, cette finale a été remportée haut la main par notre cher JB! Même si les vins ne se sont pas tous présenté sous leurs meilleurs auspices, ce fût encore un sacré moment d’oenogastronomie et de complicité entre le candidat et les membres du Jury ! Chers lecteurs, maintenant vous saurez, l’émission de demain soir ne sera qu’un Fake, car le vrai vainqueur a été désigné et se trouve dans le Forez !!!...Pas de doute JB, nous avons diné à la table d’un Grand Chef !!!
Mais ne propagez pas trop vite cette information, nous souhaitons le garder pour nous, et M6 a peut-être besoin d’audience !!!...



Merci de m'avoir lu...et désolé pour la qualité d'images, qui ne rend pas justice au Vainqueur! ;)

Flo (Florian) LPV Forez
#1
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, PBAES, tht, Jean-Bernard, matlebat, didierv, Gibus, podyak, chrisdu74, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, bibi64, Cédric42120, TIMO, Vaudésir, Krabb, vivienladuche, Agnès C, sebus, IH1456, starbuck, leteckel, Damien72, DaGau, éricH, Kiravi, MoiAp18, Garfield

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5670
  • Remerciements reçus 484

Jean-Bernard a répondu au sujet : Top Chef: Finale 2019 dans le Forez!!!

Merci Flo pour ce super Cr!
N'ayant pas pris de note je ne laisse que quelques impressions.

Vin 1 : Domaine Janisson Baradon, Champagne, Cuvée 7C, NM
J'ai déjà commenté ce vin dans la rubrique du domaine. J'ai trouvé cette bouteillec aussi enthousiasmante.
C'est vif voire nerveux et musclé, joyeux et aromatiquement pur. Face à des plats assez goûteux il a gardé le dessus, donc y a du matos, de la puissance. Super.


Vin 2 : Domaine Houillon-Overnoy, Arbois Pupillin, 2016
J'étais pressé de goûté ce millésime, après une très bonne (mais assez austère) cuvée 2014 bu fin 2018 avec l'ami Nico.
Là on est pas dans l'austérité, dans la bouche "laser" mais dans un truc un peu brouillon, tant au nez (typique nature)qu'en bouche.
Déception, comme ça arrive assez souvent sur les vins du domaine (mais quand c'est grand c'est grand).


Vin 3 : Domaine Gonon, Saint Joseph, Les Oliviers, 2014
Là aussi j'étais pressé de goûter ce vin. J'ai dû boire une fois cette cuvée y a une dizaine d'année, sans + de souvenir.
Bon ben c'est assez typique des blancs de la région, un poil lourd, un poil amer, pas très pur aromatiquement.
J'espérais qu'il se révèle en mangeant mais non. Pas ma came dommage.
Quand je vois au prix où ça se vend en deuxieme main je me marre... Mais tous les goûts sont dans la nature.
Dans la région, mais je suis très loin d(avoir tout goûté, seuls les blancs de Dard et Ribo me plaisent à table.


Vin 4 : Domaine Desjourneys, Moulin à Vent, Michelons, 2011
Là encore j'étais pressé de goûter cette parcellaire. C'est sans gourmandise, avec un végétal assez présent. La matière parait assez lègère (le contraire de ce que j'en avais lu).
Bref ça me parait fermé, genre mauvaise phase. J'ouvre la suivante (Bouland corcelette 2011)au débotté pour comparer.


Vin 5 : Domaine Bouland, Morgon, Corcelette, 2011 (Non à l’aveugle)
Connaissant beaucoup mieux les vins de ce domaine je me trouve conforté (certes sur deux bouteilles) dans l'idée de dire que les beaujo 2011 sont peut-être dans une phase ingrate en ce moment. En effet je trouve ce vin marqué par le végétal, peu de gourmandise également même si la bouche, assez dense et cylindrique, ne trahit pas trop le style maison.


Vin 6 : Weingut Moric, Burgenland, Blaufränkisch, "Sankt Georgen" 2009
Acheté en un seul exemplaire suite à un Cr de Peterka. Cela m'a paru assez fidèle au vin de blaufrankisch, à savoir: pas mal de notes boisées et autres dérivés de l'élevage; bouche en finesse, assez bourguignonne. Une note de volatile, selon moi, donnait du peps au vin. Pas mal mais manque de gourmandise, pas l'extase non plus.


Vin 7: Weingut Bernard Huber, Spätburgunder, Malterdingen 2012
Au débotté. Une bouche avec du jus et de l'énergie (telle que je l'avais trouvé sur 2011) mais alors très marqué par l'élevage au nez (vanille et compagnie).


Vin 8: Weingut Martin Mullen, Trarbacher Huhnerberg, riesling Spätlese 2015
Vin aérien comme dit Flo, mais ça n'empêche une sacrée persistance aromatique (preuve que ça n'est pas lié au degré d'alcool, ici 8°).
Ca se boirait à la choppe mais si ça n'a pas encore beaucoup de complexité.



Merci les amis d'être venus et de m'avoir donné l'occasion de m'éclater aux fourneaux. On s'est encore bien amusé!

JB
#2
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PBAES, tht, Gibus, podyak, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, Cédric42120, Frisette, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3291
  • Remerciements reçus 204

whogshrog43 a répondu au sujet : Top Chef: Finale 2019 dans le Forez!!!

Bonjour à tous,

merci Flo encore pour ce top CR, tu portes très très haut les couleurs de LPV Forez ici et maintien notre tradition des CR'S de notre petit groupe.

Merci également à JB pour le superbe repas : y a pas à dire JB est un homme de goût aussi bien pour les vins que pour la cuisine, c'est tjrs top en terme d'assaisonnement, de cuisson, d'accord, de recherche...merci mon ami :)

Quelques mots maintenant sur les vins de vendredi

Vin 1 : Domaine Janisson Baradon, Champagne, Cuvée 7C, NM

Y a pas à dire, les vins de Janisson nous régalent à chaque fois : le nez est précis, expressif, notes de pomme, fruits confits, anis.
La bouche est juste superbe, c'est d'un beau volume en attaque mais tout de suite derrière c'est énergique, avec un "flèche" acide au centre de la matière puis çà semble s'affaisser mais la bouche en remet une couche, comme une sorte de relance, avec tjrs cette sensation d'énergie et de vibration et c'est long long et intense.
C'est vraiment plein de vie, de peps, de sensations...je trouve çà juste top top top....et top ;)


Vin 2 : Domaine Houillon-Overnoy, Arbois Pupillin, 2016

Premier nez sur le cidre, brouillon qui gagne en précision avec l'air sur le miel et la verveine citron.
En bouche c'est le bordel, c'est presque dissocié malgré la belle matière et l'équilibre...j'ai noté "space" sur mes notes ;)
Bref raté quoi.

Vin 3 : Domaine Gonon, Saint Joseph, Les Oliviers, 2014

Nez expressif sur la noisette sèche , le pralin, le beurre rancio, le caramel au lait.
Bouche très très volumineuse, grasse, mais sans aucune structure, telle une mongolfière et trame amère (cépage + bois) , réglissée (le baton) qui perso me fait grimacer de déplaisir.

Le vin pour américaine que je trouve personnellement sans aucune classe et d'un emmerdement sans nom. La bouteille tu me l'offres, je la bois pas alors l'acheter au prix où çà s'envole n'en parlons même pas.

Vin 4 : Domaine Desjourneys, Moulin à Vent, Michelons, 2011

J'ai adoré le nez que j'ai trouvé profond, pur et profond sur les fruits à noyau, la cerise en tête mais la bouche donne la sensation de boire de la flotte : aucune structure, amertume végétale en trame et çà tourne court.
Bref pas joli joli.

Vin 5 : Domaine Bouland, Morgon, Corcelette, 2011

Exercice intéressant que de sortir un second 2011 après le raté précèdent...et bien on a clairement des points communs...même si c'est plus dense et concentré çà se boit aussi sur les amers et une sensation d'austérité.

CQFD ?


Vin 6 : Weingut Moric, Burgenland, Blaufränkisch, "Sankt Georgen" 2009

Bu comme JB : le nez est pas mal mais déjà çà sent le bois (j'ai dis spontanément çà *** le mauvais bordeaux) et en bouche le bois saccage le fruit pour moi, rend la bouche austère, développe de "sales" amers.

Par contre de ce que je commence à connaitre ce n'est pas une marque des Blaufrankish comme semble le dire JB mais bien d'un style d'élevage que je rencontre aussi chez Umathum (pas aussi marqué mais sur les Umathum bu j'ai tjrs trouvé que le bois "gâchait" le fruit). Par exemple le Preisinger bu ici lapassionduvin.com/f... il y a 2 mois où les vins de Nittnaus (ex lapassionduvin.com/f... ) n'ont aucune sensation d'élevage au contraire le fruit y est pur...l'antithèse de ce Moric de vendredi.


Vin 7: Weingut Bernard Huber, Spätburgunder, Malterdingen 2012

Plus de notes sur ce vin, on se demande bien pourquoi ;) mais souvenir d'une superbe nez qui, je rejoins Flo, a la complexité et la définition des vins de Reynaud mais une bouche à l'équilibre froid, plein de finesse (presque maigre mais le vin était froid) et de verticalité. Pas de souvenir de bois comme semble le dire JB pour moi et donc j'ai pris beaucoup de plaisir dans le genre élancé.


Vin 8: Weingut Martin Mullen, Trarbacher Huhnerberg, riesling Spätlese 2015

Nez qui pète le fruit exotique aux zeste d'agrumes, hyper défini, bouche avec un léger perlant mais juteuse, gourmande mais de la structure (certains diraient "minéralité" ;) ) et une buvabilité démoniaque.
Attention çà va au delà du vin de soif car y a du sacré vin là dedans et c'est topissime de finir là dessus.

Merci à tous de l'avoir lu et aux Foréziens de cette, encore une fois, soirée magique remplie d'une amitié indéfectible. Vivement la prochaine :)

Amicalement.
Nico
___________________________
Longue vie aux mangeurs d'étoiles...
20* : les vins de rêve / De 19,5 à 18* : les vins exceptionnels / De 17,5 à 16*: les vins excellents / De 15,5 à 13,5* : les bons vins / De 13 à 11,5* : les vins corrects / 11* et moins : les vins médiocres *A...
#3
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PBAES, tht, Gibus, podyak, Jean-Loup Guerrin, Cédric42120, Frisette, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8003
  • Remerciements reçus 883

hyllos a répondu au sujet : Top Chef: Finale 2019 dans le Forez!!!

J'ai un peu de mal à comprendre dans le CR un Moric quasi étouffé par le bois VS un Huber très bien. Alors que niveau bois, le Huber est nettement plus marqué.

La référence à Preisinger m'éclaire un peu vu qu'il produit des vins assez atypiques (et à mon sens austères au possible et souvent à la limite du pas mûr), clairement différents des autres mentionnés.

A mon avis, le dérangeant n'est pas à chercher dans l'élevage, mais peut-être une autre sensation qui n'a rien à voir avec ça.
#4
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Bernard

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5670
  • Remerciements reçus 484

Jean-Bernard a répondu au sujet : Top Chef: Finale 2019 dans le Forez!!!

Nico, si j'assimile les blaufrankisch a des vins assez élévés c'est au regard des quelques rares bouteilles que j'ai pu boire, je me suis effectivement mal exprimé, je ne pense pas que ce cépage produise spontanément des notes d'élevage.

J'ai pu regoûter un bon verre du Huber deux jours après et je confirme: bouche juteuse assez épanouie mais né très vanille/caramel (mais pas que).
Concernant le Moric on a eu un mini débat en le buvant... j'ai eu tendance à y voire moins de bois que l'ami Nico; certes les notes épicées peuvent venir de l'élevage, mais elles ne m'ont pas gêné et la matière ne m'a pas paru impactée. Le manque relatif d'éclat, de fruit est peut-être être lié à une mauvaise phase ou (c'est une question) au cépage?

Mais ça devient très théorique tout ça, il faudrait pouvoir en parler un verre à la main. %tchin

JB
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8003
  • Remerciements reçus 883

hyllos a répondu au sujet : Top Chef: Finale 2019 dans le Forez!!!

Le problème c’est que le Moric « de base » ne voit pas le bois neuf. Donc niveau impact de l’elevage... c’est difficile à concevoir. Surtout sur 2009. Quant au fruit, ça n’est pas une affaire d’elevage, sinon les chiliens ultra boisés ne sentiraient pas le cassis à plein nez.

2009 est un grand millesime en Autriche et les vins se sont vraiment beaucoup refermés. Ils sont bons mais ne livrent pas encore tout leur potentiel. Pour ce BF 2009, je l’ai goûté magnifique au domaine mais dans un verre Zalto Pinot noir, soit un monstre de 950ml, apte à aérer correctement ces vins. Tous les Moric que j’ai bu avaient besoin de ces très grands volumes pour s’exprimer.

Par ailleurs le Blaufrankisch n’est pas un cépage qui met en avant le fruit comme le zweigelt. Si vous faites un vin de qualité avec, on est nettement plus sûr l’epice. Le fruit croquant, c’est un peu HS ;). Mais en plus sur 2009, il faudrait encore 5 ou 10 ans pour que ça s’ouvre.
#6
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: o_g

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8003
  • Remerciements reçus 883

hyllos a répondu au sujet : Top Chef: Finale 2019 dans le Forez!!!

Mais pour dire très clairement le fond de ma pensée : Moric boisé et Huber pas boisé. C’est simplement une erreur de jugement.

Ici la seule et simple explication est un référentiel de dégustation erroné. (Ou alors des bouteilles vraiment pétées :D ).
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5696
  • Remerciements reçus 2683

Frisette a répondu au sujet : Top Chef: Finale 2019 dans le Forez!!!

Je fais toute confiance au référentiel de Nico. Pour ma part, sur le Moric, c'est surtout au nez que je l'ai trouvé boisé, d'ailleurs j'ai bien noté sciure de bois . Sensation que je n'ai pas retrouvé en bouche, par contre.

Flo (Florian) LPV Forez
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3291
  • Remerciements reçus 204

whogshrog43 a répondu au sujet : Top Chef: Finale 2019 dans le Forez!!!

Je t'attendais Mathieu ;)

La fiche de Moric sur ses 2007 a l'air quand même de dire que ( www.moric.at/2009_ve... ) le "Sankt Georgen" vieillit 20 mois en fut (, donc à moins que ce soit des futs en métal ;) ) , le vin voit le bois et le vin de vendredi était pour moi bridé par des amers peu nobles (le côté amer ligneux du baton de réglisse) qui pour moi sont clairement un marqueur d'élevage (comme sur les bordeaux peu mur).

D'ailleurs on a parlé de toi au cours de la dégustation. Avec JB nous commençons à avoir bu pas mal de vins autrichiens dont une grande partie vient de ma cave (Umathum, Kollwentz, Krutzler, Nitthaus, Preisinger, Schiefer...) et avec l'expérience j'ai tjrs été étonné (JB pourra participer) de remarquer qu'une des marques de fabrique de certains était un élevage que je qualifierais de "généreux" alors que dans un certain nombre de tes commentaires sur certains de ces vins (Umathum, Kollwentz, Krutzler) ce n'est pas quelque chose qui semble transparaitre alors que çà nous a sauté à la figure comme une marque de fabrique.

On goûte donc pas exactement pareil je pense ;)

Concernant Huber, je n'ai pas écris que le vin ne voyais pas le bois mais juste qu'il ne m'avait pas marqué (personnellement il m'impacte principalement quand il "touche" la bouche ce qui n'était pas le cas...).

Enfin 2 dernières choses :

- je commente sans aller voir la "fiche" du vin...mais sur ce Moric j'aurais été TRES TRES étonné d'une élevage en foudre ou cuve inox...
- les sensations de bois sont "compliquées" et çà peut être casse gueule effectivement, certains vins 100% futs neufs ne dévoilent pas particulièrement cet aspect (me vient spontanément l'exemple de Dugat en Gevrey où j'ai découvert les futs neufs lors d'une visite alors qu'en degustation je m'en étais jamais douté) et dans d'autres cas çà semble être saillant...maturité, type de chauffe du bois, qualité du "jus" etc sont forcément en cause mais je pense aussi que le dégustateur aussi sur certaines degustes on y est plus sensible que sur d'autres (accord avec la nourriture, ordre de dégustation etc...).

Amicalement.
Nico
___________________________
Longue vie aux mangeurs d'étoiles...
20* : les vins de rêve / De 19,5 à 18* : les vins exceptionnels / De 17,5 à 16*: les vins excellents / De 15,5 à 13,5* : les bons vins / De 13 à 11,5* : les vins corrects / 11* et moins : les vins médiocres *A...
#9
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5696
  • Remerciements reçus 2683

Frisette a répondu au sujet : Top Chef: Finale 2019 dans le Forez!!!

Oui, c'est vrai qu'on avait parlé de toi, Matthieu!!!Mais je ne savais pas comment le placer dans mon compte-rendu!!!

Flo (Florian) LPV Forez
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2756
  • Remerciements reçus 404

Cédric42120 a répondu au sujet : Top Chef: Finale 2019 dans le Forez!!!

Une soirée parfaitement bien décrite, avec les petits plats dans les grands !
Merci JB pour le travail en cuisine et son résultat qui nous a tous conquis.. Prochaine fois, c'est saucisson patate à la maison... ;)

CR:

Domaine Janisson Baradon, Champagne, Cuvée 7C, NM

Nez timide, séduisant mais d'une belle expression de fruits blancs avec des notes d'abricot, un fond crayeux et une touche de fenouil.
Belle attaque en bouche, c'est nerveux avec un petit creux au milieu mais parfaitement relancé pour une finale en queue de paon sur de fins amers. L'aération apportera de la puissance et désinhibe une belle maturité de fruit qui tardait à s'exprimer.

Très Bien ++


Domaine Houillon-Overnoy, Arbois Pupillin, 2016

Nez complexe, un peu brouillon sur le terpène/ l'écorce de citron avec une touche de plante médicinale et un fond d'hydromel.
La bouche est toute aussi déroutante, un "bordel organisé" au relief tortueux. Une belle rondeur de fruit s'étirant dans tous les sens. Finale plus sexy portée par une fine acidité et de fins amers (zest de mandarine)... touche de chlorophylle activant la salive. .

Perplexe mais pas indifférent; Bien +


Domaine Gonon, Saint Joseph, Les Oliviers, 2014

Nez opulent sur le coing, l'abricot sec, la mirabelle avec une touche de rhum raisin... ensemble sur fond de noisettes grillées.
Bouche, ample, enrobée avec une grosse maturité de fruit. Certes, c'est un peu lourd en l'état et je conçois ce boisé aux amers border-line mais je serais curieux de le recroiser dans quelques années car il y a pour moi le jus pouvant absorber l'élevage que je verrai bien se patiner dans le temps.
Difficile pour lui-même mais j'ai aimé avec le ris de Veau.

Bien + (à revoir)


Domaine Desjourneys, Moulin à Vent, Michelons, 2011

Nez séduisant, expressif sur les baies noires, la cerise noire avec une pointe de poivre, d'épice et de la fraicheur sur les agrumes.
Bouche présentant un beau jus, assez dense avec des notes végétales disgracieuses, inhibant tout plaisir (excès de rafle ?, sous-maturité ?). A l'aveugle, j'ai évoqué le côté obscur du cabernet.
Encore plus déçu à la vue de l'étiquette tant un 2009 ouvert par Raymond m'avait enthousiasmé il y a quelques années. (bonjour à lui, d'ailleurs !)
Comme Flo, plus que septique qu'en à l'amélioration de cette bouteille

Bof


Domaine Bouland, Morgon, Corcelette, 2011

Joli nez comme le précédent avec en sus des notes confiturées apportant plus de profondeur et de gourmandise.
La bouche est plus dense, et si la présence d'une phase végétale se confirme sur ce millésime, l'ensemble est plus digeste contrebalancé par une belle acidité légèrement volatile.
Je me projette déjà plus sur ce vin qui procure, lui, à ce moment T, un plaisir certes contenu, mais un plaisir tout de même!

Bien ++


Weingut Moric, Sankt Georgen, Burgenland, Blaufränkisch, 2009

Nez séduisant mûr, légèrement confituré sur les baies noires, avec un côté encaustique et des notes de suie, d'épices et d'orange sanguine.
Attaque franche. La bouche est longue, structurée, assez dense en son coeur et marqué par un élevage bien présent rendant l'ouvrage un poil sévère. Une jolie acidité volatile est bienvenue en finale et apporte du peps.
Il y a du matos et sans doute un avenir un peu plus séduisant.

Bien/Très Bien


Weingut Bernard Huber, Spätburgunder, Malterdingen, 2012

Nez plus aérien que le précédent, séduisant aux notes de fraises, de fleurs fanées et d'agrumes sanguins.
Bouche longiligne, élancée, juteuse sur les fruits rouges, les fruits à noyaux. Belle fraicheur intrinsèque. Final légèrement acidulé.
Plus en phase avec Nico, pas de sensation sudiste ni d'élevage excessif.

Très Bien ++

Weingut Martin Mullen, Trarbacher Huhnerberg, riesling Spätlese 2015


Nez séduisant sur les fruits blancs frais (pomme, poire) avec une touche florale et des notes plus mûrs de fruits exotiques.
La bouche est longiligne, tendue, assez pure, fruitée, juteuse à dominance de fruits blancs. Sucres délicats , parfaitement fondus. C'est digeste et parfaitement équilibré . J'adore !

Excellent

Merci à tous !
Merci de votre lecture !

Cédric - LPV FOREZ
#11
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Paul B., Jean-Loup Guerrin, Frisette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8003
  • Remerciements reçus 883

hyllos a répondu au sujet : Top Chef: Finale 2019 dans le Forez!!!

Frisette écrit: Oui, c'est vrai qu'on avait parlé de toi, Matthieu!!!Mais je ne savais pas comment le placer dans mon compte-rendu!!!


:D

Nan, mais j'avoue que voir du bois aussi négativement dans le BF de base de Moric (qui a ma connaissance ne passe pas en fût neuf), je comprends pas. Surtout avec Huber après, qui est un excellent vin, mais où, pour le coup, on a des notes d'élevage très nettes.

Je suis d'autant plus étonné que lisant d'autres CR, particulièrement de toi, Frisette, je remarque que tu n'es pas particulièrement rebuté (ou ne remarque pas particulièrement, je ne sais pas) par les élevages sous bois appuyés (je penses à des CR sur des GC bourguignons blancs). Donc là, ça me surprend et me fait penser que la question n'est pas celle de l'élevage (ce satané et diabolique élevage). D'autant que Moric, en terme d'élevage des rouges, de même que Kollwentz, sont exemplaires (voir ce que Th Mauss en a pensé à Prowein).

Après, je ne dis pas que le BF était bon ;) je dis juste que ce que vous mettez au compte du bois ne me semble pas venir de là. L'effet séquence, certains arômes spécifiques aux rouges autrichiens (qui peuvent sérieusement dérouter), l'effet millésime (les 2009 goûtent plutôt mal en ce moment), le contexte de dégustation, effets de groupe, les a prioris... beaucoup d'aspects peuvent contribuer à ces impressions. Je pense juste qu'accuser l'élevage est inexact. D'autant qu'on parle de Moric, dont les vins sont parmi les mieux réalisés d'Autriche. Des vins qui sont quasiment intuables. Quand on voit ce que donnent les 1999 de la région, on se dit que les 2009 mériteraient bien 10 ans de plus ;)

Modulo le fait que je n'ai pas goûté cette bouteille précise.
#12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5670
  • Remerciements reçus 484

Jean-Bernard a répondu au sujet : Top Chef: Finale 2019 dans le Forez!!!

C'est pas le Moric de base loin de là, sors toi cette idée de la tête :D

JB
#13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5670
  • Remerciements reçus 484

Jean-Bernard a répondu au sujet : Top Chef: Finale 2019 dans le Forez!!!

Après concernant le ressenti sur cette bouteille j avoue que je suis plutôt de ton avis, pas vraiment ressenti d elevage appuyé, voire d'élevage tout court sur la bouche, au nez oui (épices) mais je veux bien croire que je me trompe sur l'origine de ces odeurs.
Néanmoins je confirme ce que dit Nico, on s'est souvent fait la remarque ses dernières années en goûtant des vins autrichiens où allemand que tu avais commenté: on a(vait) l'impression que tu mentionnes rarement les notes d'élevage (et là je parle plus d aromatique que de qualité de bouche) .

JB
#14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3291
  • Remerciements reçus 204

whogshrog43 a répondu au sujet : Top Chef: Finale 2019 dans le Forez!!!

Matthieu, tu parles du Blaufrankish de base qui ne voit pas le bois neuf chez Moric, qu'en est il du Sankt Georgen ?

Et tu évoques Kollwentz...franchement désolé mais par exemple les Setz 2007 ce que j'ai bu chez Kollwentz était impacté négativement en bouche par l'élevage (le nez perso je m'en fous qu'il y ait des aromatiques liées au bois si il n'y a pas que çà) nonobstant la très grande qualité du jus , idem en blanc sur ses Tatschler (mais çà m'a moins gêné sur les blanc car la bouche était pas impacté pour moi)...

Amicalement.
Nico
___________________________
Longue vie aux mangeurs d'étoiles...
20* : les vins de rêve / De 19,5 à 18* : les vins exceptionnels / De 17,5 à 16*: les vins excellents / De 15,5 à 13,5* : les bons vins / De 13 à 11,5* : les vins corrects / 11* et moins : les vins médiocres *A...
#15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5696
  • Remerciements reçus 2683

Frisette a répondu au sujet : Top Chef: Finale 2019 dans le Forez!!!

hyllos écrit:

Frisette écrit: Oui, c'est vrai qu'on avait parlé de toi, Matthieu!!!Mais je ne savais pas comment le placer dans mon compte-rendu!!!


Je suis d'autant plus étonné que lisant d'autres CR, particulièrement de toi, Frisette, je remarque que tu n'es pas particulièrement rebuté (ou ne remarque pas particulièrement, je ne sais pas) par les élevages sous bois appuyés (je penses à des CR sur des GC bourguignons blancs). Donc là, ça me surprend et me fait penser que la question n'est pas celle de l'élevage (ce satané et diabolique élevage).


C'est vrai que tu as raison, du groupe je suis certainement le moins sensible et le plus tolérant aux marqueurs d'élevage sous bois. Dans ce cas précis, j'ai eu ces sensations au nez, mais pas en bouche il est vrai. D'ailleurs, sur ce vin, j'ai largement préfèré le nez à la bouche.

Flo (Florian) LPV Forez
#16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5696
  • Remerciements reçus 2683

Frisette a répondu au sujet : Top Chef: Finale 2019 dans le Forez!!!

A noter pour les autres groupes, que 100% des participants ont déposé un compte-rendu!!! ::dance::
"Qui c'est les plus fort? Évidemment c'est..."B)

Flo (Florian) LPV Forez
#17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8003
  • Remerciements reçus 883

hyllos a répondu au sujet : Top Chef: Finale 2019 dans le Forez!!!

whogshrog43 écrit: Et tu évoques Kollwentz...franchement désolé mais par exemple les Setz 2007 ce que j'ai bu chez Kollwentz était impacté négativement en bouche par l'élevage (le nez perso je m'en fous qu'il y ait des aromatiques liées au bois si il n'y a pas que çà) nonobstant la très grande qualité du jus , idem en blanc sur ses Tatschler (mais çà m'a moins gêné sur les blanc car la bouche était pas impacté pour moi)...


Tu réponds tout seul à ta question. Ce n'est pas l'élevage qui te gêne, c'est autre chose. Parce que pour le coup, ne pas sentir l'élevage prépondérant dans le Tatschler, je sais pas comment tu fais :) C'est 10 fois plus marqué (en bouche comme au nez) que les rouges.

A mon avis, tu le tolères certainement parce que c'est un Chardonnay et tu assimiles l'élevage dans le Chardo à son aromatique propre. Mais un Chardonnay non élevé, ça a un goût de Pinot blanc (on a plus l'habitude de ce vin sans trace de bois). C'est fleur, pomme... un Bourgogne blanc, c'est avant tout du bois. Et en ce sens Tatschler reprend remarquablement les codes.

Pour Setz 2007, en effet, je ne vois pas trop l'excès d'élevage... mais j'en ai en cave, je pourrai vérifier ça dans quelque temps.
#18
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: o_g

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8003
  • Remerciements reçus 883

hyllos a répondu au sujet : Top Chef: Finale 2019 dans le Forez!!!

Jean-Bernard écrit: Néanmoins je confirme ce que dit Nico, on s'est souvent fait la remarque ses dernières années en goûtant des vins autrichiens où allemand que tu avais commenté: on a(vait) l'impression que tu mentionnes rarement les notes d'élevage (et là je parle plus d aromatique que de qualité de bouche) .


Alors je ne sais pas si c'est vrai mais si tu vas voir mon CR de la cuvée 1947 de Thulon, ou celui de Air du Temps de Carrel, tu vas avoir des mentions sur l'élevage.

Je ne mentionne pas particulièrement autrement pour plusieurs raisons :

1/ les gens ne comprennent pas ce qui relève de l'élevage. Si je dis "bois" ici, c'est mal. Personne n'ira voir plus loin. Or si on cherche bien, le bois, il n'y a que ça sur beaucoup, beaucoup de vins. On parle de Bourgogne par exemple, bon, le bois c'est dominant dans cette région, la quasi totalité des vins des côtes sont marqués par le bois. Et dans les blancs, c'est étouffant. Ce n'est pas un mal d'ailleurs, mais ce que je veux dire, c'est que vous aimez le bois, sans savoir que c'est du bois. Du coup, insister sur les notes d'élevage sachant que je sais bien que ce que je veux dire n'est pas compris, est-ce nécessaire ? Je décris donc l'aromatique. Mais si je parles de vanille, cacao, coco, torréfié... c'est de l'élevage.

2/ En Allemagne, j'ai peu l'occasion de goûter des vins élevés en fût neufs, puisque ça ne concerne que les Pinots et les Chardo. Donc logique que je n'en parle pas. Récemment, les Pinot Gris 2017 de Wassmer, excellents au demeurant, présentent naturellement des notes d'élevage.

3/ Ce que certains expliquent par l'élevage n'est pas forcément de l'élevage. Les vins rouges autrichiens, particulièrement, ont des touchers de bouche radicalement différent des vins français. L'acidité et surtout les tannins (mais c'est lié), sont beaucoup, beaucoup moins présents. Du coup, nos référentiels sont bousculés. On sent des choses différemment et des choses qui ne nous plaisent pas tout le temps. L'élevage permet de se rassurer, d'avoir trouvé le truc mais ça n'est pas ça.

Récemment, l'excès d'élevage a bien régressé en Autriche (alors qu'il revient en France). Des vins comme ceux d'Iby (pas tous), sont totalement vierges d'élevage. Du coup, je le note forcément moins. Mais si vous voulez des vins boisés : les Vitikult du Mittelburgenland sont un bel exemple d'excès.

Par contre, il reste un préjugé sur le boisé des vins de l'Est. Mon expérience perso, c'est que quand j'ai fait des horizontales spécifiquement Autriche, j'ai eu des remarques sur le prétendu boisé (mauvais évidemment) des vins. Quand je passe les vins en pirate (en vrai pirate, pas quand quelqu'un se doute que c'est Autrichien), personne ne remarque de bois...

Ce que je dis sur le sujet en question, c'est que Moric et Kollwentz (surtout quand on me parle de Setz 2007... là, je comprends simplement pas, surtout quand on voit d'autres vins que vous appréciez et qui, eux, sont boisés), sur les vins cités, parler d'élevage sous bois catastrophique me semble excessif (pour le dire gentiment). Quant à Umathum, je pense également que le diagnostique bois est déplacé. Les derniers que j'ai ouvert étaient irréprochables sur ce point.
#19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2756
  • Remerciements reçus 404

Cédric42120 a répondu au sujet : Top Chef: Finale 2019 dans le Forez!!!

Bonjour Mathieu

A titre perso, que cela soit à tort ou à raison, je place également cette "sévérité" ressentie (quasi austère) sur le compte de l'élevage... Après, je n'ai pas le recul pour savoir si 10 ans suffisent à ce Moric pour s'ouvrir. D'ailleurs quelqu'un sait il à quand le géniteur situe son apogée ?

Après bien entendu, on n'est pas à l'abri d'une bouteille boudeuse mais j'ai pas le sentiment que cela soit irréversible...
A revoir sans doute dans quelques années ....

Cédric

Cédric - LPV FOREZ
#20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8003
  • Remerciements reçus 883

hyllos a répondu au sujet : Top Chef: Finale 2019 dans le Forez!!!

Cédric42120 écrit: A titre perso, que cela soit à tort ou à raison, je place également cette "sévérité" ressentie (quasi austère) sur le compte de l'élevage... Après, je n'ai pas le recul pour savoir si 10 ans suffisent à ce Moric pour s'ouvrir. D'ailleurs quelqu'un sait il à quand le géniteur situe son apogée ?


Pourquoi la sévérité d'un vin serait lié à son élevage sous bois ? Au contraire, je dirais. Ca n'est pas un marqueur de l'usage du bois. Peut-être de la limitation des soutirages, d'une matière sèche élevée, d'un élevage "réducteur". Mais je ne vois pas le lien avec l'élevage. La présence de tannins élagiques (tannins du bois), oui. Les aromatiques empyreumatiques, oui. Pour le Moric... ça, c'est toujours dur à diagnostiquer mais les 2009 sont vraiment pénibles à cerner en ce moment. J'en ai ouvert un ce printemps (Eichkogel 2009 de Kollwentz) et c'était bon mais pas épanoui aromatiquement. Et pas boisé ;)
#21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2756
  • Remerciements reçus 404

Cédric42120 a répondu au sujet : Top Chef: Finale 2019 dans le Forez!!!

C'est mon sentiment associant, à tort ou à raison, cette sévérité aux amers d'un élevage appuyé.... Après je ne connais pas ce domaine c'est pourquoi j'évoque la possibilité d'une bouteille boudeuse.... mais des notes d'élevage too mutch restent des notes d'élevages qu'elles enrobent un pinot, un gamay, un cabernet ou tout autre cépage venu de l'autre bout du monde...

Ajout: Il m'est bien arrivé de qualifier de "sévère", par exemple, un vin aux tannins serrés. Que cela soit clair, je ne fais pas une association systématique sévérité = élevage. B)

Cédric - LPV FOREZ
#22

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8003
  • Remerciements reçus 883

hyllos a répondu au sujet : Top Chef: Finale 2019 dans le Forez!!!

Je suis bien d'accord sur l'excès. Même si je pourrais demander "c'est quoi l'excès"... par ce que par exemple, un Meursault pas excessivement boisé, je crois que je ne connais pas :D (id est, le boisé fait partie intégrante de l'aromatique attendue).

Mais je dois dire que je ne comprends pas nécessairement ton association amer-élevage... ou austérité-élevage. Le fait est que la bouteille rendait mal et il est vrai aussi que Moric ne fait pas des vins charmeurs (ni Kollwentz, ni Umathum, d'ailleurs :D). Mettre ça sur le compte de l'élevage (sous entendu, le vigneron est une bille), ça me semble déplacé.

D'ailleurs quand je suis passé chez lui, on avait pris un pied immense sur les vins au domaine (en mettant 3h à déguster 3 vins, dans des calices immenses), quand on a regouté les vins le soir, dans des conditions plus rustiques (notamment des verres pas du tout adaptés et après avoir trimbalé le vin sur 120km)... on n'a pas pris la même claque. Mais on parlait de 2016 et 2013.
#23

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2756
  • Remerciements reçus 404

Cédric42120 a répondu au sujet : Top Chef: Finale 2019 dans le Forez!!!

Mettre ça sur le compte de l'élevage (sous entendu, le vigneron est une bille), ça me semble déplacé.

Non, Mathieu.. ça, c'est ton interprétation, je te laisse relire mon CR ;)

Cédric - LPV FOREZ
#24
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5670
  • Remerciements reçus 484

Jean-Bernard a répondu au sujet : Top Chef: Finale 2019 dans le Forez!!!

Honnêtement Matthieu, peu importe que tu mentionnes l élevage dans tes cr... Quand je sens dans Umathum du caramel [edit: et/ou de boîte à cigare, de cèdre...] je veux bien me planter en disant que c 'est de l élevage alors que cela n'en est peut être pas (quelqu un me corrigera ici et tout ira bien).... mais toi tu ne parles même pas de caramel (c est un exemple parmi d'autres).... d'où nos interrogations sur nos différences de ressentis, nos seuils de tolérance tout ça... sachant que toi tu en dégustes énormément et qu on prend donc ton avis très au sérieux. Bref pas de jugement de valeur négatif.

Par contre là tu es en train de nous dire que tu censures tes propres cr pour pas que tes propos soient mal interprêtés... je trouve ça tordu pour le moins ^^

Mais je concède que la discussion est compliquée, d'autant plus qu'au sein de notre groupe nous n'avons pas eu les mêmes ressentis sur les vins (sans parler des interprétations que chacun a développé sur la base de son ressenti et qui divergent, et divergent c'est beaucoup).

JB
#25

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5696
  • Remerciements reçus 2683

Frisette a répondu au sujet : Top Chef: Finale 2019 dans le Forez!!!

hyllos écrit: Mettre ça sur le compte de l'élevage (sous entendu, le vigneron est une bille), ça me semble déplacé.


Ce qui me semble déplacé, c'est que j'ai l'impression que c'est toi qui nous prend pour des billes! ;) (humour je précise!!!)

On était 4 à avoir eu des sensations globalement concordantes...et il me semble que l'on a tous une indépendance de jugement et des capacités d'analyses pas plus mauvaises que d'autres.

Flo (Florian) LPV Forez
#26

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3291
  • Remerciements reçus 204

whogshrog43 a répondu au sujet : Top Chef: Finale 2019 dans le Forez!!!

hyllos écrit:
Tu réponds tout seul à ta question. Ce n'est pas l'élevage qui te gêne, c'est autre chose. Parce que pour le coup, ne pas sentir l'élevage prépondérant dans le Tatschler, je sais pas comment tu fais :) C'est 10 fois plus marqué (en bouche comme au nez) que les rouges.


Relis bien et ne transforme pas, je ne dis pas que sur Tatschler je ne sens pas l'élevage prépondérant (on dirait un Meursault ;) ) mais juste que cela me gêne moins et ATTENTION je parle pas d'aromatique mais de sensation en bouche.

Pour être clair : personnellement l'aromatique du bois LORSQUE il n'y a pas que cela, lorsque cela surligne le reste ne me pose AUCUN problème mais alors AUCUN tant que tu n'as pas que çà...par contre ce qui me gêne c'est lorsque la bouche est touchée, principalement par la sensation que la bouche est en quelques sorte "bridée", notamment par les amers du bois, la sensation réglissée ligneuse que tu retrouves sur certains vins, le côté caramel brulé (celui qui a accroché au fond de la casserole) avec ses amers justement.

C'est de çà dont je parle pas de l'aromatique.

Il y a donc des vins où en bouche le bois prend le dessus où le "fruit" (le jus de raisin quoi) disparait tout ou en partie à cause de ce genre d'amer ou de brulé...et d'autres vins qui ont vu le bois neuf où çà ne se sent pas.

2 exemples me viennent : Claude Dugat déjà cité, les vins sont toujours "purs" en bouche alors que sur une grande partie de sa gamme sont 100% bois neufs (il m'avait dit j'utilise le bois neuf pour donner de "l'éclat" aux vins) et les blancs de Lalou Bize Leroy (d'Auvenay) qui sont 100% bois neuf et qui sont d'une très très grande pureté (pas l'ombre d'une amertume pas "noble") en bouche

Au passage çà peut clairement être des phases...ça m'arrive chez Pierre Morey, ces Meursault se boivent de temps en temps sur bois (bedonnant, amers à la saint jo de Gonon ;) ) alors qu'ils peuvent être d'une très très grande pureté dans d'autres phases.

D'ailleurs je suis assez étonné de voir à quel point le sujet des élevages dans tes propos ne porte que sur l'aromatique et pas de la bouche[/u] (tu n'est pas le seul d'ailleurs) car effectivement des arômes de bois, si tu en cherches tu en trouves (le bois neuf sent plein plein de choses très agréables d'ailleurs quand tu sens un fut...) dans les vins qui ont fut le fut mais des vins qui développent des amertumes et/ou des sensations de brulé (les amers qui vont avec aussi) qui passe devant la matière et le "jus"ce n'est pas toujours le cas certains c'est une phase, d'autres c'est toujours le cas et je le répète je parle de la bouche.

hyllos écrit: A mon avis, tu le tolères certainement parce que c'est un Chardonnay et tu assimiles l'élevage dans le Chardo à son aromatique propre. Mais un Chardonnay non élevé, ça a un goût de Pinot blanc (on a plus l'habitude de ce vin sans trace de bois). C'est fleur, pomme... un Bourgogne blanc, c'est avant tout du bois. Et en ce sens Tatschler reprend remarquablement les codes.


Tu vois tu ne parle que de l'aromatique, le bois mal "digéré" c'est en bouche surtout qu'il peut s'avérer gênant pour moi.

Par contre tu n'as pas répondu : "Matthieu, tu parles du Blaufrankish de base qui ne voit pas le bois neuf chez Moric, qu'en est il du Sankt Georgen ?"

Ca voit le bois ou pas Sankt Georgen ? Comme dis plus haut le domaine parle de 20 mois en fut, ils ont 20 ans les futs ?

Amicalement.
Nico
___________________________
Longue vie aux mangeurs d'étoiles...
20* : les vins de rêve / De 19,5 à 18* : les vins exceptionnels / De 17,5 à 16*: les vins excellents / De 15,5 à 13,5* : les bons vins / De 13 à 11,5* : les vins corrects / 11* et moins : les vins médiocres *A...
#27
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1651
  • Remerciements reçus 455

rkrk a répondu au sujet : Top Chef: Finale 2019 dans le Forez!!!

Je pense que le référentiel de Mathieu, à force de goûter énormément de vins non français, est différent du dégustateur français "normal", même aguerri par ailleurs.

Quant au bois j'ai eu une discussion similaire avec lui un certain temps (sur Umathum, je crois) - moi je trouvais le vin marqué par le bois, lui non. Et je ne confonds pas le goût du Blaufränkisch avec le bois - aucune sensation de bois sur Moric de base (12/13) et le Moric réserve (11), très Gamay pour les premiers et beau vin profond pour le deuxième.

Par contre j'ai assez mal goûté les derniers Moric en salon (2 fois) - je les ai trouvés assez acides et brouillon ("nature") - mais les bouteilles avaient peut-être mal voyagé. Un changement de style ?!

Par ailleurs il y a une différence dans le charme d'un vin lié au type du bois: le boisé de garde (à la bordelaise) donne des vins austères dans leur jeunesse tandis que le boisé sucré (à la Huber, boise "international") peut donner du charme (quand il ne provoque par l’écœurement par les notes de caramel).

Quant au Chardonnay, il a quand même plus de goût et de parfum que le Pinot Blanc - par exemple un Chablis de chez Louis Michel.

Voilà mes cinquante centimes... (trois schillings ???)

Ralf
#28
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Bernard, whogshrog43, Frisette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3381
  • Remerciements reçus 2556

starbuck a répondu au sujet : Top Chef: Finale 2019 dans le Forez!!!

Frisette écrit: A noter pour les autres groupes, que 100% des participants ont déposé un compte-rendu!!! ::dance::
"Qui c'est les plus fort? Évidemment c'est..."B)


Qui c'est les plus fort? Évidemment c'est les verres
Ils ont goûté, puis commenté
Allez,
Allez les verres

Sur LPV on les lit de loin
Ils sont fidèles nous les aimons bien
Ils font sauter les bouchons
Leur cuisinier est un vrai champion

Allez qui c'est les plus forts?
Évidemment c'est les verres

Quand ils débouchent leurs bouteilles
Hyllos vient leur donner des conseils
C'est qu'il s'y connait en verres
C'est leur meilleur supporter

Allez
Allez les verres
Allez
Allez les verres

Sylvain
#29
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Bernard, whogshrog43, Jean-Loup Guerrin, Cédric42120, Krabb, Frisette, the_ej

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5670
  • Remerciements reçus 484

Jean-Bernard a répondu au sujet : Top Chef: Finale 2019 dans le Forez!!!

Frisette: "On était 4 à avoir eu des sensations globalement concordantes..."

Pas vraiment d'accord :DD

JB
#30

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck