Quand PACA s’énerve chez Phil, juin 2019

    • Messages : 19928
    • Remerciements reçus 584

    enzo daviolo a créé le sujet : Quand PACA s’énerve chez Phil, juin 2019

    Ça faisait un moment qu’on ne s‘était pas tous retrouvé alors forcément à l’occasion de l’anniversaire de Phil, ça s’est lâché sévère sur le réputation des bouteilles servies. Surement trop mais forcément pas assez quand le moment de partage est aussi sincère et désintéressé.
    On a été reçu comme des rois, la paella de la mer, les moules de bidou dignes d’un vrai chef et les langoustines ultra fraiches d’Olivier ont fait de cette journée un moment intense de plus passé avec tous ces fous furieux.
    Tout à été goûté à l’aveugle comme toujours, on en a dit des conneries, comme d’hab, mais on s’est bien marré et malheureusement j’ai du partir à 19h00 ce qui m’a fait rater le sucre final.
    Un grand merci à nos hôtes, aux cuisto et à la bonne humeur de tous. (tu) (tu)



    Champagne Brut Bollinger Grande Année » 2007
    Joli nez avec un fin oxydatif, sur les épices, la noix, réglissé.
    La bouche est énergique, de belle vivacité et encore jeune. Pas très puissante, elle joue sur la finesse, sa bulle fine délicate et son équilibre soutenu par un joli gras avec une belle longueur finale sur des notes noisettées. Fond de verre complexe. Joli champagne. Très Bien +.

    Champagne Brut Bollinger Grande Année » 1997
    Nez nettement plus évolué sur des notes champignonnées de girolle.
    La bouche est plus oxydative avec des amers présents mais un bel équilibre et une chouette relance sur la finale. Là encore bulle très fine et bonne persistance mais j’avoue une préférence pour le premier. Très Bien.

    Champagne Brut Dom Pérignon Vintage 1988
    Nez evolué sur la morille, les agrumes, sans aucun oxydatif et beaucoup de netteté. Très beau.
    La bouche également non oxydative est dense, vive, assez gourmande et nettement plus corsée. Le vin fait encore jeune en bouche, il possède beaucoup de fraîcheur mentholée, un enrobage très légèrement boisé et une très belle persistance finale. Très joli champagne. Très Bien +.

    Champagne Extra Brut Domaine Selosse « Ambonnay le bout du Clos »
    Dégorgement 2013
    Nez oxydatif très intense, sur les épices (curry), champignonné.
    La bouche est jeune bien sûr, la bulle nombreuse, pas encore apaisée dans un gros volume d’ensemble. C’est très énergique, bien oxydatif en milieu de bouche, sur les agrumes en finale. C’est bon mais un peu too much à mon goût. Très Bien.

    Clos de Tart 1974
    Robe et nez très évolué sur un tertiaire marqué qui grâce à l’aération reprends vie sur les feuilles mortes, le pot pourri, l'écorce d’orange et une touche métallique.
    La bouche est plutôt gourmande, toute douce, fondue avec une acidité qui ressort un peu même si pas agressive pour autant. Les légers amers sont fins, ce n’est pas d’un gros volume mais c’est plaisant grâce à sa douceur tactile. Fond de verre parfumé sur la rose, le pot pourri. Plutôt sympa même si en phase descendante.

    Echezeaux Domaine Mongeard Mugneret 1989
    Passé une petite réduction, le vin s’ouvre sur un nez plein de fruit, floral également, ultra plaisant.
    La bouche poivrée à l’attaque est gourmande, de beau volume, énergique sur les fruits rouges avec une acidité haute mais ne gâchant en rien l’impression positive jusqu’à la belle persistance finale. Très beau vin. Très Bien (+).

    Bonnes-Mares Domaine Leroy 1955
    Ce vin est un ovni.
    Le nez ultra intense se propose sur les fruits noirs mûrs avec un côté camphré tel une côte rôtie, sur la prune, les épices douces, la boite à cigare. C’est très fin et particulièrement complexe, on y passerait de nombreuses minutes.
    La bouche est d’une largesse et d’une présence incroyable quand on découvre l’âge du vin. Sa densité à plus de 60 ans est proprement incroyable, c’est encore gorgé de fruit, riche, ultra gourmand et en même temps juteux et tactilement fondu. Sa maturité fait que je perçois même une touche confite et je ne peux m’empêcher d’imaginer quelle fût sa mâche et sa richesse sur la jeunesse qui devait le rendre difficilement buvable. Le volume en bouche est immense et en même temps il reste d’une grande fraîcheur et digestibilité, c’est ce qu’on nomme un équilibre d’école. Particulièrement long sur les fruits rouges, les épices douces. Quel vin magistral. Intemporel.

    Bâtard Montrachet Domaine Blain Gagnard 2011
    Nez mûr de fruit blanc, réglissé dans un ensemble peu expansif avec quelques notes mielleuses.
    La bouche possède une belle énergie à l’attaque, elle est salivante, dynamique et plutôt gourmande. Un joli gras soutient l’ensemble, ce n’est pas particulièrement dense ou puissant et la finale est juste correcte en terme de persistance. Plaisant mais quand on voit l'étiquette, il y a de quoi être déçu. Bien++/Très bien.

    Chevalier Montrachet Domaine Sauzet 2008
    Joli nez d’ananas qui évoque le Jurançon, puis un peu d’élevage vanillé, réglissé dans un ensemble quelque peu monolithique.
    La bouche est plutôt riche, gourmande, salivante et possède une superbe acidité avec toujours cette note d’ananas. Le volume est imposant, c’est long sur la finale avec pas mal de relance, vraiment très bon. Est-ce que cela correspond à ce type de grand cru, je ne sais pas mais ce vin m’a plu. Très Bien (+).

    Chablis Grand Cru Domaine Droin « Vaudésir » 1986
    Nez de café froid, metallique, fumé et c’est tout.
    La bouche est plutôt équilibrée sur les agrumes mais il y a peu de vin, sans allonge sur la finale avec des amers marqués. Clairement en fin de vie. Assez Bien +.

    Coteaux d’Aix en Provence Les Baux Domaine de Trévallon 1989
    Nez de poivron rouge, très cabernet, de vieux bois, herbacé, peu à mon goût.
    La bouche est plutôt austère mais possède un très bel enrobage tactile, c’est totalement fondu, très frais sur les fruits rouges avec une longue finale avec toujours ces notes végétales. Pas à mon goût mais ça reste une jolie bouche. Bien++/très Bien.

    Chateauneuf du Pape Château Rayas 2002
    Nez pur et mûr, sur les épices douces, l’orangette, le caramel. C’est très complexe et frais grâce à un trait vert de foin et sur les épices orientales.
    La bouche est riche, glycérinée, toute en finesse avec une impression de grande douceur. C’est salivant, sans alcool perceptible, d’une gourmandise +++. Le volume en bouche est énorme mais l’impression n’est que finesse et douceur. Ultra long sur les épices orientales. Fond de verre diabolique. Somptueux. Excellent.

    Saint-Joseph Domaine Chapoutier « Granit » 2012
    Nez anisé, très discret et peu complexe mais franc.
    La bouche est réglissée, de bon volume ; équilibrée avec une certaine gourmandise. L’acidité est présente, il y a de jolis amers mais le vin manque de niaque, de relance, ça le rend monolithique. Bonne longueur. Aucun défaut ni déplaisir mais pas mon style. Bien ++.

    Hermitage domaine Chave 1990
    Nez de beurre frais, d’amande avec une impression sucrée de maturité.
    La bouche est riche avec de gros amers mais sans alcool perceptible. Le volume est conséquent avec pas mal de gras mais aussi une belle énergie jusque dans la finale avec un peu de sucrosité et gourmandise. C’est bien fait, il y a une belle structure mais ça ne m’emporte pas. Parait encore bien jeune par contre avec aucun aspect oxydatif. Celui bu il y a 8 ans m’avait emporté, pas cette bouteille. Bien ++/Très bien.

    Sancerre Domaine Boulay « Monts Damnés » 2006
    Pas à l’aveugle.
    Nez sur les agrumes bien mûrs, pas très ouvert mais précis et avenant.
    La bouche est immédiatement impactante, salivante, gourmande et possède une énergie magnifique. C’est d’un grand équilibre, peu évolué et très mûr, bien loin du variétal de base. Longue finale sur les agrumes. Déjà délicieux mais mérite d’être attendu pour plus d’évolution aromatique tant c’est jeune encore.
    Très Bien +.

    Vosne Romanée 1er Cru Domaine Méo Camuzet « Les Chaumes » 2011
    Nez de griotte, fumé, épicé, avec pas mal d’élevage perceptible.
    La bouche possède un superbe tactile avec des tannins imperceptibles et un joli jus. Malgré un joli fruit sous-jacent, cela manque un peu d’éclat en raison d’un élevage appuyé, c’est dommage. Encore jeune, la finale est fruitée et élevée, tout comme le fond de verre. Pas d’idée sur son avenir. Bien ++/Très Bien.

    Chateauneuf du Pape Château Beaucastel 1999
    Nez confit, sur mûr, sur la myrtille, mûre avec un côté sanguin et une note d’évolution de girolle. Agréable.
    La bouche est magnifique, riche, gourmande, super juteuse aux tannins fondus qui donnent un aspect glissant au vin. C’est d’un grand équilibre, sans alcool et beaucoup d’impression de fraîcheur. Long et plein de fruit sur la finale, encore en plein plateau de maturité sur cette bouteille, ça vaut vraiment le coup de les attendre. Ça faisait un moment que je n’avais pas bu un Beaucastel aussi droit et précis. Un vrai régal. Très bien +/Excellent.

    Hermitage Domaine Jaboulet « La Chapelle » 1996
    Nez réduit au départ, puis sur des arômes de goudron et de fruits noirs.
    La bouche est juteuse, encore jeune avec une acidité haute et une finale un peu mordante sur les agrumes mais longue et salivante. Joli vin. Très Bien.

    Côte Rôtie Domaine Jamet « Côte Brune » 1999
    Nez séveux, profond avec un trait vert de vendange entière bien perceptible, sur l’olive noire également, assez envoûtant.
    La bouche est magistrale, dense, sur la VE, ultra juteuse et d’une ampleur peu commune. Le tour de force est que malgré cette matière énorme, les tannins sont de grande qualité, fondus. Le vin est encore bien jeune, avec une violence contenue et ultra long sur la finale épicée et sur l’olive noire. Très grand vin qui doit encore évoluer positivement. Immense plaisir. Excellent (+).

    Vin de Table Domaine Terre Inconnue « Los Abuelos » 2004
    Il fallait passer après la Cote Brune, mais ce vin bu maintes fois s’en est une fois de plus sorti à merveille.
    Le nez est enjôleur, sexy, sur le fumé, l’olive noire, les agrumes et une touche acétate.
    La bouche est séveuse, dense, fondue dans un gros volume d’ensemble. Il y a beaucoup de mâche dans ce vin et aussi une grande fraîcheur surement apportée par un peu de volatile. Le vin persiste longtemps en bouche et il est d’une grande gourmandise. Surement LE vin de ce domaine disparu. Superbe. Très Bien +/Excellent.

    Pays D’Hérault Domaine de la Grange des Pères 2012
    Alors là, je suis passé complètement à côté de ce vin.
    Le nez est amylique, sur le yaourt, le bonbon, même une note de noix à l’aération. Il se livre peu, pas chouette.
    La bouche est glissante, parait bien légère au regard du précédent, j’y perçois une touche végétale et un côté techno qui me dérange. Avec un peu d’aération, c’est plus juteux, toujours glissant et peu dense, sur la finesse. Finale avec des amers prononcés. Décevant. Effet de séquence ou bouteille en dessous ? Bien +.

    Bandol Domaine du Gros’ Noré 2007
    Nez sanguin, compact, peu évolué et causant.
    La bouche est alcooleuse, ultra dense et ultra tannique, brutale, avec de la sucrosité marquée et à mon goût pas buvable à ce stade. Assez Bien +.
    #1
    Pièces jointes :
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, PBAES, Gildas, docadn, Jean-Paul B., dt, Vougeot, aquablue, Galinsky, Axone35, Gibus, Marc C, HERBEY 99, olivyeah, bertou, chrisdu74, daniel popp, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, Cédric42120, TIMO, tonioaja, Nicolas Arlicot, Frisette, Med, starbuck, leteckel, David Chapot, david84, Gerard58, Damien72, vvigne, éricH, LudoR, Kiravi

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 5255
    • Remerciements reçus 2036

    Frisette a répondu au sujet : Quand PACA s’énerve chez Phil, juin 2019

    Mazette, quel niveau!!! Vous rigolez pas les PACA pour les anniversaires!!!:O! :O! :O!

    Flo (Florian) LPV Forez
    #2

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4619
    • Remerciements reçus 142

    aquablue a répondu au sujet : Quand PACA s’énerve chez Phil, juin 2019

    Oui flo, nous étions un peu énervés car nous nous voyons moins souvent. De façon générale, c'est certainement l'une des plus grandes dégustations de ma vie en Rouge et en Champagne, les blancs ayant été un peu en dessous.

    Pas de prises de notes mais mon tiercé sur les rouges:

    Bonnes Mares 55 de Leroy: un ovni comme le dit Laurent, à l'aveugle je lui aurais donné 25 ans..
    Cote Brune 99 de Jamet absolument magnifique
    Ex Equo Los Albuelos 2004 et La Chapelle 1996 : où l'aveugle permet de ne pas influencer l'avis avant les étiquettes.

    Les 4 champagnes étaient magnifiques, avec les 2 derniers au dessus des autres pour moi; et Selosse devant le Dom Perignon 1988, mais tout est affaire de goût..

    Quelques photos des bouteilles arrivent:

    La pièce jointe est absente ou indisponible



    La pièce jointe est absente ou indisponible



    La pièce jointe est absente ou indisponible



    La pièce jointe est absente ou indisponible



    La pièce jointe est absente ou indisponible



    La pièce jointe est absente ou indisponible



    La pièce jointe est absente ou indisponible

    #3

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 5869
    • Remerciements reçus 1018

    Marc C a répondu au sujet : Quand PACA s’énerve chez Phil, juin 2019

    Bonnes Mares 55 de Leroy, bin mes cochons !! Pour les vins de ce monde, je garde un très bon souvenir de Los Abuelos 2004. Je n'ai jamais retrouvé le même plaisir sur d'autres cuvées ou millésimes du domaine.

    Marc
    #4
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: enzo daviolo

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4619
    • Remerciements reçus 142

    aquablue a répondu au sujet : Quand PACA s’énerve chez Phil, juin 2019

    Nous le disions à table, marc: il a fait un miracle et ne l'a plus jamais reproduit à ce niveau depuis. C'est dommage car pour l'avoir bu 5 ou 6 fois, cette bouteille a toujours été magique !!
    #5

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1719
    • Remerciements reçus 651

    dt a répondu au sujet : Quand PACA s’énerve chez Phil, juin 2019

    Ouch c’est vrai que ça fait envie ! (tu)
    Le domaine terre inconnue ne produit plus ?
    Qu’est devenu Robert Creus ?

    Denis
    #6

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4619
    • Remerciements reçus 142

    aquablue a répondu au sujet : Quand PACA s’énerve chez Phil, juin 2019

    A ma connaissance il produit toujours denis, mais nous nous disions avec le groupe qu'on a jamais retrouvé la magie de ce Los Abuelos 2004 dans les millésimes suivants. J'avais également adoré Jus Soli 2002 par exemple..

    Ceci dit je n'ai pas gouté les millésimes récents, donc il faudrait regouter les derniers en date ..

    Arnaud

    Edit : je vois que Laurent parle de domaine disparu, il doit être mieux informé que moi . Mais il a au moins produit jusqu'en 2015..
    #7

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1438
    • Remerciements reçus 932

    leteckel a répondu au sujet : Quand PACA s’énerve chez Phil, juin 2019

    Série de dingues ! (tu) :woohoo:

    J'ai pas de Leroy 55 en cave mais du Gros’ Noré 2007 !
    Quand je lis ça "La bouche est alcooleuse, ultra dense et ultra tannique, brutale, avec de la sucrosité marquée et à mon goût pas buvable à ce stade", a fortiori venant d'un sudiste, je me dis qu'il y a 100 % de chances que ça ne me plaise pas.
    A votre avis, c'est un cas désespéré ou l'oublier en cave peut changer quelque chose à l'affaire ?

    Arnould.
    #8

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4619
    • Remerciements reçus 142

    aquablue a répondu au sujet : Quand PACA s’énerve chez Phil, juin 2019

    Arnould, à mon avis, attends le.. La série était dantesque et je pense que l'effet de séquence ne l'a pas aidé du tout.. Je serais moins dur que laurent, c'était en dessous des autres bouteilles mais ce n'était pas si mauvais que cela..

    Arnaud
    #9
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: leteckel

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 19928
    • Remerciements reçus 584

    enzo daviolo a répondu au sujet : Quand PACA s’énerve chez Phil, juin 2019

    Arnould,

    c'est un Bandol old style, donc rien ne dit que dans 15/20 ans cette énorme matière ne se sera pas fondue et qu'il deviendra plus civilisé, difficile de lire dans la boule de cristal avec ce type de vin. Par contre, effet après tous les rouges équilibrés que l'on a eus, il dénotait fortement.
    #10
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: aquablue, leteckel

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 3978
    • Remerciements reçus 322

    icna a répondu au sujet : Quand PACA s’énerve chez Phil, juin 2019

    Ca fait un bien fou de se retrouver presque tous ensemble pour un beau repas. Bidou a assuré aux fourneaux, pas de problème en cas de reconversion B)
    Le rythme des bouteilles étaient parfait car on a bien profité de chaque vin.

    Champagne Brut Bollinger Grande Année » 2007
    Le nez est brioché avec un peu de citron.
    La bulle est tres fine, on ne la sent presque pas. C'est assez ample et on retrouve le duo citron, brioché avec une touche oxydative. On a un peu d'amer sur une belle longueur salivante et gourmande grâce a une pointe sucrée. Très bien

    Champagne Brut Bollinger Grande Année » 1997
    Le nez n'est pas très éloigné du précédent mais plus sur la pomme et le citron.
    En bouche on a une bulle fine sur de la pomme, du raisin sec, du gateau anglais. C'est ample mais droit sur une belle longueur citronnée et salivante.
    Très Bien

    Champagne Brut Dom Pérignon Vintage 1988
    Le nez est sur le champignon et le citron'
    On a une bulle fine mais persistante, sur le champignon, la mousse avec un peu de caramel. C'est très complexe, assez vineux, gourmand, avec un sentiment de plénitude. La finale est très longue sur le citron avec des amers.
    Très Bien +

    Champagne Extra Brut Domaine Selosse « Ambonnay le bout du Clos »
    Dégorgement 12 mars 2013
    Le nez est puissant, un peu exotique avec de la crème de café.
    La bouche est magistrale, amle avec une attaque sur un côté oxydatif, café, moka puis on a une grosse tension sur le citron confit. Superbe longueur salivante et équilibrée.
    Excellent

    Clos de Tart 1974
    Le nez est sanguin, feuille morte, orange sanguine, un peu métallique.
    En bouche on a une acidité assez présente sur les fruits cuits, les feuilles mortes. La fin de bouche est assez homogène avec un peu d'orange sanguine, un peu d'épices sur une finale pas très longue.
    Bien


    Echezeaux Domaine Mongeard Mugneret 1989
    Le nez est sur le café, la torréfaction, la cerise, c'est aussi un peu floral et métallique.
    En bouche on a de la cerise, un peu d'épices, des fleurs, des fruits rouges. C'est frais avec une pointe glycérinée, un peu animal aussi avec des touches réglissées. La finale n'est pas très longue mais ample.
    Très Bien -


    Bonnes-Mares Domaine Leroy 1955
    A l'ouverture (environ 4h avant) le bouchon sent le fromage bien moisi.
    Le nez est fin sur la myrtille, avec un gros fruité, c'est parfumé, complexe et dense. Ca évolue vers le café.
    La bouche est bien pleine, juteuse, sur la cerise, du fruit et de la douceur. On a un vin harmonieux, du velours a son apogée. Très long.
    Excellent


    Bâtard Montrachet Domaine Blain Gagnard 2011
    Le nez est sur le citron meringué.
    En bouche on a du gras, du beurré puis du citron et une sensation crayeuse ainsi que des épices. C'est bon mais ça manque un peu de longueur et de dynamisme. ( effet de séquence? )
    Bien +


    Chevalier Montrachet Domaine Sauzet 2008
    Le nez est sur les fruits exotiques, l'ananas.
    La bouche est juteuse sur l'ananas avec un peu de coco. C'est un peu patissier avec du citron confit et de la richesse comme des SR qui auraient été intégrés. La finale est longue acidulée et tendue. Impossible a savoir d'où ça peut provenir.
    Très Bien +

    Chablis Grand Cru Domaine Droin « Vaudésir » 1986
    Le nez est sur le café, le caramel.
    En bouche on a du café, des agrumes, du citron, du caramel. C'est assez ample mais ce n'est pas harmonieux. La finale est sur le café amer avec du fumé et c'est un peu aqueux. RIP

    Coteaux d’Aix en Provence Les Baux Domaine de Trévallon 1989
    Le nez est sur le vieux bois mais surtout le poivron avec un côté vert, ça sent le cabernet a plein nez.
    La bouche est fraiche et soyeuse sur la cerise, le vieux bois, des épices douces, un peu de poussières. C'est assez riche avec une belle tenue. La finale est évoluée sur un côté un peu terreux, un peu old school.
    Très Bien -

    Chateauneuf du Pape Château Rayas 2002
    La robe est presque rosé.
    Le nez est fin sur les fruits rouges, les épices douces, c'est profond.
    En bouche on a des fruits rouges, des épices douces, de l'orange sanguine. C'est ample, glycériné et ça prend toute la bouche. Il y a une longue finale sur les épices douces, le poivre et de l'orange sanguine.
    Excellent

    Saint-Joseph blanc Domaine Chapoutier « Granit » 2012
    Le nez est beurré, riche et gourmand avec un peu de citron.
    La bouche est riche sur le beurre, un peu de caramel et de citron. La finale est équilibrée avec un peu d'amertume.
    Bien +

    Hermitage blanc domaine Chave 1990
    Le nez est sur le café, le beurre, le fumé.
    Labouche est riche et ample sur les fruits jaunes, le café avec un creux en milieu de bouche. La finale est assez fraîche et épicée mais ça ne m'emballe pas.
    Bien +

    Sancerre Domaine Boulay « Monts Damnés » 2006
    Le nez est frais, sur le citron et la verveine.
    En bouche c'est tendu, frais, limite un peu maigre car monotone. Il y a une longue finale tendue et crayeuse mais ça manque de fond (effet de séquence? ).
    Bien +

    Vosne Romanée 1er Cru Domaine Méo Camuzet « Les Chaumes » 2011
    Le nez est floral, un peu boisé.
    En bouche c'est classe, soyeux, juteux et frais. Il y a de la cerise, un peu de bois, un trait de vert et de l'acidité qui fait saliver. C'est trop jeune mais assez jouissif.
    Très Bien

    Chateauneuf du Pape Château Beaucastel 1999
    Le nez est floral sur l'encens, un peu animal au début puis ça souvre encore plus.
    La bouche est sur la crème de mûre, un peu de chocolat, de l'orange sanguineet un petit côté animal. C'est soyeux, juteux, glycériné, sanguin et complexe. légèrement astringent en milieu de bouche avec une longue finale ample et équilibrée.
    Excellent

    Hermitage Domaine Jaboulet « La Chapelle » 1996
    Le nez est expressif sur la cerise, un peu animal.
    La bouche est juteuse sur la cerise, les agrumes et un peu de café et de ronce. Ca se boit facilement avec de l'acidité présente qui fait saliver sur une longue finale.
    Très Bien +

    Côte Rôtie Domaine Jamet « Côte Brune » 1999
    Le nez est complexe sur le pain grillé, les fruits noirs et une impression suave. C'est complexe.
    En bouche c'est un peu tannique sur les fruits noirs avec un côté ronce. C'est ample, un peu sanguin avec une finale sur l'olive noire. C'est bon mais je ne suis pas sur la même longueur d'onde que la tablée qui s'extasie devant ce vin, je passe surement un peu a côté.
    Très Bien

    Vin de Table Domaine Terre Inconnue « Los Abuelos » 2004
    Le nez est sur un gros fruité avec du café, c'est puissant et sexy.
    La bouche est ample et juteuse sur la cerise. C'est bien mûr, riche et suave. C'est impressionnant de cohérence dans le bim dans ta gueule :). Très longue finale sanguine avec un combot pamplemousse/fraise.
    Excellent

    Pays D’Hérault Domaine de la Grange des Pères 2012
    Le nez est sur la cerise, le fumé, c'est frais et jeune avec un côté gourmand.
    La bouche est assez droite avec un trait vert. C'est ample sur les fruits rouges, jeune et juteux mais avec des tanins un peu secs. Longue finale salivante sur le pamplemousse.
    Très Bien -

    Bandol Domaine du Gros’ Noré 2007
    Le bez est assez discret sur les fruits frais.
    La bouche est sur le cassis, un peu de chocolat avec des tanins un peu dur, effet de séquence dévastateur pour ce vin, on pas envie de s'y intéresser.

    Jurançon Cauhape Noblesse du Temps 2011
    Le nez est sur la mangue, les fruits exotiques, l'abricot.
    La bouche est assez liquoreuse mais tout en fraicheur. On a du thé, de la verveine avec une longueur correcte. C'est bon, digeste mais pas marquant.
    Très Bien -

    Sauternes Yquem 1990
    Le nez est roti sur l'abricot sec avec un peu de truffe, c'est complexe et joli.
    La bouche est plus exotique, toujours sur des notes roties, il y aussi un léger côté menthe voir after eight, des fruits confits, du raisin sec, du miel. Il y a une longue finale épicée, il lui manque juste un peu de dynamisme.
    Très Bien

    Mon top en bulles : selosse bout du clos, dom pé 1988, bollinger 2007
    Mon top en blanc : chevalier sauzet 2008, yquem 1990, cauhape
    Mon top en rouge (hors Leroy): abuelos 2004, rayas 2002, beaucastel 1999

    On a eu une belle série de champagne pour mon plus grand plaisir (on aurait même pu en rajouter un ou deux de ce niveau là ) et une superbe série de rouges.

    Encore un très beau repas où on a pris notre temps (je suis parti après 20h et on commençait a peine les digestifs), d'ailleurs je serais bien resté la soirée qui s'annonçait top mais j'avais du monde a la maison (pas facile de remettre ça, je me suis contenté du domaine des tours 2014 sans manger :).

    A bientôt les amis.

    Quentin
    #11
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, PBAES, Jean-Paul B., aquablue, enzo daviolo, Gibus, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Frisette, leteckel, David Chapot, Kiravi

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 328
    • Remerciements reçus 14

    bis a répondu au sujet : Quand PACA s’énerve chez Phil, juin 2019

    Un super moment passé avec les copains chez l'ami Philippe. Merci pour l'organisation, le repas et pour cette ambiance conviviale !

    Champagne Brut Bollinger Grande Année » 2007
    Nez assez doux, brioché, pomme tatin. Bouche avec peu de bulles, c'est frais, assez vif avec un joli gras. Bien.

    Champagne Brut Bollinger Grande Année » 1997
    Nez de pomme/cidre, bouche plus crémeuse et moelleuse avec un léger oxydatif. Bien +.

    Champagne Brut Dom Pérignon Vintage 1988
    Le nez est plus puissant et intense avec un côté grillé et curry. La bouche est crémeuse, dense. Ca fait évolué avec un léger boisé. Bien.

    Champagne Extra Brut Domaine Selosse « Ambonnay le bout du Clos »
    Nez puissant et vif, un peu moins aromatique que le précédent. Par contre, la bouche est très différente des autres. C'est opulent, gras. Clairement la plus belle bouche. Ca finit sur le citron vert avec une légère amertume. Bien ++.

    Clos de Tart 1974
    Nez évolué, café, un léger côté végétal. La bouche est fraîche avec une acidité haute. Peu de tanins, belle texture, ce vin me touche. Bien ++ / TB-.

    Echezeaux Domaine Mongeard Mugneret 1989
    Un nez plaisant, épicé, herbes de provence, laurier. Bouche vive avec des tanins fermes et une acidité haute. Ca finit un peu court. Assez bien / Bien.

    Bonnes-Mares Domaine Leroy 1955
    Nez de fruits rouges, de sang, côté métallique. La bouche est très confortable, c'est riche, gras et glycériné. Belle longueur. Ca me fait penser à un grenache ou une syrah évolué. Quoi ça un pinot ? Incroyable de densité et de richesse. TB.

    Bâtard Montrachet Domaine Blain Gagnard 2011
    Nez de fruits jaunes. La bouche est grasse, huileuse, beurrée. Il est servi un peu chaud et cela m'a gêné pour l'apprécier complètement. Bien +.

    Chevalier Montrachet Domaine Sauzet 2008
    Nez plus frais et vif avec un côté crayeux. La bouche est traçante, tendue et mûre. J'aime beaucoup. TB.

    Chablis Grand Cru Domaine Droin « Vaudésir » 1986
    Nez sur le café/caramel. Ca ressemble au Werther's Original ! La bouche est un peu creuse avec une amertume prononcée, un peu trop vieux pour moi. AB.

    Coteaux d’Aix en Provence Les Baux Domaine de Trévallon 1989
    Nez de poivron entêtant et monolithique. J'ai craint le pire mais la bouche est moelleuse, mûre, c'est droit et équilibré et beaucoup moins austère que ce que laissait présager le nez. TB-.

    Châteauneuf du Pape Château Rayas 2002
    Nez d'encens sur la rose, les épices douces, très floral. Bouche soyeuse, équilibrée, dense, gourmande, tactilement jouissive. Ca rappelle tellement de souvenirs. TB+. (Merci Phil!)

    Saint-Joseph Domaine Chapoutier « Granit » 2012
    Nez boisé, opulent, vanillé. Bouche grasse, encore vanillée, avec des amers marqués, un peu lourdaud. Bien.

    Hermitage domaine Chave 1990
    Nez grillé avec une réduction assez tenace. La bouche est grasse, riche mais manque de relance. Petite déception. AB/B.

    Sancerre Domaine Boulay « Monts Damnés » 2006
    Nez exotique sur la mangue, l'ananas et la menthe verte. Très joli. La bouche est équilibrée et juteuse, enrobée, traçante. C'est super après les blancs costauds qui le précèdent. TB.

    Vosne Romanée 1er Cru Domaine Méo Camuzet « Les Chaumes » 2011
    Nez de rose, d'épices, avec un peu d'élevage. La bouche est classe sur les fruits noirs. je sens encore les traces d'élevage avec des tanins un peu fermes. B++.

    Châteauneuf du Pape Château Beaucastel 1999
    Archétype d'un Châteauneuf du Pape évolué. Ca part sur la figue, la datte, les herbes de provence, le jus de viande. La bouche est enrobée, avec une grosse persistance. TB.

    Hermitage Domaine Jaboulet « La Chapelle » 1996
    Joli nez, sanguin, olives noires. La bouche est juteuse, sans creux, mieux que dans mon souvenir. TB.

    Côte Rôtie Domaine Jamet « Côte Brune » 1999
    Un vin très parfumé, poivre, tabac et fruits rouges. La bouche est redoutable de jeunesse. Malgré sa gourmandise, les tanins demandent encore à se fondre, à mon avis. Terriblement jeune. TB.

    Vin de Table Domaine Terre Inconnue « Los Abuelos » 2004
    Ce vin est une potion magique. Le nez part dans tous les sens avec un côté balsamique et orange sanguine. En bouche, c'est concentré et gourmand, sans aucune lourdeur, le vin se relançant grâce à une acidité bienvenue. Aussi bon que dans mes souvenirs. TB+.

    Pas de note pour les deux vins suivants que j'ai à peine goûté étant sur le départ :
    Pays D’Hérault Domaine de la Grange des Pères 2012
    Bandol Domaine du Gros’ Noré 2007

    Encore merci pour ce bon moment. On s'est bien amusés. Encore bon anniversaire Philippe !
    PS : Tu vois Oliv que je l'ai fait ce CR ;-)

    Karim
    "In Vino Veritas"
    #12
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Jean-Paul B., Vougeot, Gibus, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Kiravi

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 80829
    • Remerciements reçus 6336

    oliv a répondu au sujet : Quand PACA s’énerve chez Phil, juin 2019

    Le pied de relire Karim sur LPV !! oo, :kiss:

    Reste plus que le Gildas nous ponde son CR de retard de la soirée de 1999 et demi et on aura fait grand chelem ! :oops:
    #13
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: bis

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 3978
    • Remerciements reçus 322

    icna a répondu au sujet : Quand PACA s’énerve chez Phil, juin 2019

    Manque plus que les CR d'Alain, Olivier, Sylvain, Manu, Bidou, Éric... :) (je parle même pas des autres)

    Quentin
    #14

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck