Nous avons 1184 invités et 11 inscrits en ligne

LPV Lyon - 1 homme 1 vin

  • Marc C
  • Portrait de Marc C Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 6258
  • Remerciements reçus 2248

LPV Lyon - 1 homme 1 vin a été créé par Marc C

LPV Lyon - 1 homme 1 vin

Les planètes étaient presque alignées pour que je puisse enfin retrouver la bande des lyonnais pour une soirée 1 homme 1 vin. Coup de bol total la température est encore humaine à Lyon ce jeudi soir, nous permettant de profiter pleinement de la cuisine de l’Âme Sœur et de la douceur de la soirée. Ce fut aussi l'occasion d'accueillir Maxime (MB), Lyonnais de fraîche date.

Comme tout thème 1 homme 1 vin monté à l'arrache qui se respecte, tous les vins sont servis à l'aveugle dans un ordre... à l'aveuglette !

La bulle

Domaine Brigand, Crémant de Bourgogne Carte d'Or, 2006
Agréable tant au nez (fruits secs) qu'en bouche qui présente encore une bulle agréable. Surprise à la découverte du millésime pour ce crémant en pleine forme.

Les blancs

Richard Leroy, Vin de France les Noëls de Montbenault, 2015
Nez sur les fruits blancs, les épices avec des notes florales et une pointe fermentaire qui tend à disparaître à l'aération.
La bouche est absolument géniale. L'attaque est puissante, droite, on sent immédiatement la force de ce vin, sa densité. Changement de rythme à partir du milieu de bouche, le vin s'étire, prend de l'ampleur.
Finale incroyable de persistance avec une acidité salivante et une salinité qui tiennent la note.

Superbe, j'ai beaucoup aimé! Première fois que je goûte aussi bien un vin du domaine qui figurait jusqu'à présent dans mon panthéon des rendez-vous manqués !

Domaine Dominique Auroy, Vin de Tahiti blanc de Corail, Vendange Australe 2016
Nez écœurant sur le bonbon à la banane. Bouche fluide avec toujours cette aromatique affreuse.

La douche écossaise avec le précédent, et sans doute pas dû uniquement à une effet de séquence ! Superbe quille apportée par un professionnel bien connu du forum, comme quoi la banane est bien la signature de sa sélection :P

Domaine Antoine Sanzay, Saumur Les Salles Martin, 2017
Nez assez discret, difficile à lire. La bouche est simple dans un registre frais et efficace. L'aération et le réchauffement ne changeront pas grand chose à l'affaire.

Un bon vin mais à mon sens atteint par le syndrome du trop cher pour ce qu'il y a dans la bouteille (plus de 20€). Ça m'a rappelé mon expérience récente avec la cuvée YL de Leccia.

Domaine François Cotat, Sancerre les Monts Damnés, 2010
Nez simple sur l'herbe coupée et pas grand chose d'autre même en s'énervant du poignet. Bouche droite sur une matière légère qui finit sur une finale marquée par un végétal amer qui fait tirer la grimace.

Confirmation que Cotat reste une de mes grandes énigmes viniques...

Domaine Morey-Coffinet, Chassagne Montrachet 1er Cru Dent de Chien, 2013
Nez dominé par un élevage Côte de Beaunien qui laisse peu de doute sur la provenance. On perçoit un peu de fruit en arrière plan.
L'attaque est large avec une belle matière qui s'allonge et finit dans un registre effilé. La construction est jolie mais j'avoue ne pouvoir faire abstraction des notes d'élevage qui sont présentes tout du long et finissent par virer au caramel et à l'amer avec le réchauffement.

Pas fan de mon côté mais d'autres ont beaucoup plus apprécié.

Les Granges Paquenesses, Côtes du Jura La Mamette, 2016
Aromatique sur les fruits blancs accompagnés d'un léger fumé.
Très jolie bouche, la matière équilibre bien l'acidité pour donner une ensemble traçant sans creux. Bonne persistance finale.

Très belle découverte et mon deuxième blanc préféré de la soirée après le stratosphérique Montbenault.

Les rouges

M. Chapoutier, Ermitage Le Méal, 2000
Nez complexe évolué, expressif dès le départ , sur un mélange de fruits noirs, de notes sanguines, de thé, de fumée. Très très joli !
L'attaque est ample, volumineuse. Changement de registre en milieu de bouche avec une acidité plus marquée qui amène de l'éclat et fait ressortir les notes ferreuses, sanguines. La matière est dense avec une belle patine des tanins. On a vraiment la sensation d'un vin à point, harmonieux.
Très longue persistance sur la complexité du nez, avec peut-être un petit bémol sur quelques notes de sous-bois que j'ai trouvées moins intéressantes que le reste. Très légère sécheresse en dégustation pure.

Confirmation après la dégustation de JLJ que le vin est plus qu'au mieux en ce moment !

Maison Dominique Laurent, Bourgogne n°1, 2015
Nez sur la tarte aux fruits rouges avec suffisamment de fraîcheur pour ne pas verser dans le trop.
Jolie bouche fruitée, ronde, gourmande légèrement perturbée par une finale qui serre encore.

Très bien fait dans un registre de pinot facile d'accès.

Domaine Elian Da Ros, Côtes du Marmandais Chante Coucou, 2016
Nez animal, peu engageant. L'aération amènera les effluves de jus d' haricots verts crus que seul un amateur fou de fraîcheur ligérienne pourra transformer en nobles arômes de pivoine. La bouche est raide, tannique au possible.

Franchement plus que difficile en l'état...

Domaine François Gerbet, Vosne Romanée 1er Cru les Petits Monts, 2009
Nez avec un beau fruit rouge mais un peu unidimensionnel.
Bouche élancée sans vice ni vertu sur une matière qui semble à la limite.
Finale sur le fruit mais franchement chaleureuse comme cela m'est arrivé sur quelques 2009

C'est bon mais étonnamment peu évolué tout en laissant l'impression de boxer en-dessous de sa catégorie à la découverte de l'étiquette.

Fuligni, Brunello di Montalcino, 2011
Très joli nez, net, sur les fruits rouges, les épices, le menthol.
L'attaque est en ligne, dans un registre élégant avec un joli soyeux de tannins.
Cela se gâte sur la finale beaucoup trop ardente pour moi.

J'ai bien aimé sauf la finale, je serai curieux de le revoir sur un millésime plus frais.

Le liquoreux

Domaine du Clos Naudin, Vouvray moelleux, 2002
Goûté alors que je partais, souvenir d'un joli vin à l'aromatique très agréable sans grande réserve de puissance mais parfaitement à point.

Merci à tous et à la prochaine !

Marc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, PBAES, Jean-Bernard, mgtusi, aquablue, Gibus, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, TIMO, Vaudésir, sebus, Frisette, Med, LLDA, Gerard58, Damien72, DaGau, Kiravi, Garfield
23 Jui 2019 15:19 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11983
  • Remerciements reçus 2073

Réponse de jean-luc javaux sur le sujet LPV Lyon - 1 homme 1 vin

tous les vins sont servis à l'aveugle dans un ordre... à l'aveuglette !

Il me semble que le hasard n'a pas tellement bien fait les choses...
:whistle:
jlj
25 Jui 2019 18:32 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Marc C
  • Portrait de Marc C Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 6258
  • Remerciements reçus 2248

Réponse de Marc C sur le sujet LPV Lyon - 1 homme 1 vin

Oui et non car cela permet de goûter libéré des présupposés liés à l'ordre de passage. C'est aussi pas mal !

Marc
25 Jui 2019 18:43 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4363
  • Remerciements reçus 1233

Réponse de HERBEY 99 sur le sujet LPV Lyon - 1 homme 1 vin

Content pour le Noëls 15, j’aurai dû mettre ça plutôt que Volatile Valette :oops:
Pas de note de réduction pétaradante?
25 Jui 2019 18:49 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 540
  • Remerciements reçus 399

Réponse de Med sur le sujet LPV Lyon - 1 homme 1 vin

"L'aération amènera les effluves de jus d' haricots verts crus que seul un amateur fou de fraîcheur ligérienne pourra transformer en nobles arômes de pivoine"
Elle est fabuleuse celle-ci Marc ! Et en plus adaptable aux autres appellations que tu honnis... :jump: :jump: :jump:

Médéric
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Marc C
25 Jui 2019 21:00 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 802
  • Remerciements reçus 121

Réponse de MB sur le sujet LPV Lyon - 1 homme 1 vin

Je remercie toute l'équipe de LPV Lyon de m'avoir accueilli pour cette soirée sans thème et donc, au final, très éclectique.

Du franchement pas bon, avec le vin de Thaïti (mais ça ne m'étonne pas puisqu'il s'agissait d'une demi-découverte pour moi qui avait déjà goûté avec LPV 2 rives un vin d'ananas de Thaïti qui s'était montré aussi mauvais) au très très bon avec le Méal 2000 de Chapoutier qui était, pour moi, le vin de la soirée.

Entre ces deux extrêmes, je note parmi les jolis vins :
- Noëls de Montbenault, 2015 Leroy
- Les Salles Martin 2017 Sanzay
- Chassagne Montrachet 1er Cru Dent de Chien 2013 Morey-Coffinet (mon apport)
- Bourgogne n°1 2015 Dominique Laurent à l'excellent rapport Q/P (10 €)

J'ai également bien aimé le restaurant où, pour 34 €, nous avons 2 entrées (dont une pourrait presque passer pour un plat), un plat et un dessert.

Merci à toute l'équipe de m'avoir accueilli.
Amicalement. Maxime (LPV Lyon 2 - Les Avinturiers)
26 Jui 2019 12:18 #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 823
  • Remerciements reçus 96

Réponse de Ephemerophyte sur le sujet LPV Lyon - 1 homme 1 vin

Marc, à l'occasion n'hésite pas à me mettre dans la boucle d'une soirée Lyonnaise, on est qu'à une heure de route :)
Gautier
27 Jui 2019 08:52 #7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 28
  • Remerciements reçus 262

Réponse de beaujoloire.fr sur le sujet LPV Lyon - 1 homme 1 vin

Très succintement...
En blanc, plusieurs jolis vins, mais sans émotion particulière pour moi. Le Leroy était très bon, puissant avec une finale dynamique plus qu'intéressante, mais rien d'extraordinaire non plus (souvenir d'un 2012 bien au-dessus) ; Je ne l'ai pas trouvé supérieur à celui des Granges Paquenesses, d'une finesse exemplaire. Ce sont mes deux préférés, comme Marc, mais je n'ai pas eu le coup de cœur qu'il a eu pour le Leroy. Le Cotat était jeune, mais je ne suis pas inquiet pour lui, à revoir dans 10 ans (pas de défaut rédhibitoire pour moi).

En rouge, débuter par le très grand Méal 2000 était très dommageable aux autres qui passaient derrière, compliqué de leur trouver des qualités comparables… C'est le jeu... et j'ai trouvé que finialement c'est le "petit" Bourgogne" qui s'en est le mieux tiré, peut-être grâce à son très joli fruit, bien en avant. Le Vosne 1er Cru 2009 était vraiment décevant, manquant de densité et de caractère pour un vin de ce pedigree.

Cordialement,
Laurent
29 Jui 2019 17:14 #8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Marc C
  • Portrait de Marc C Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 6258
  • Remerciements reçus 2248

Réponse de Marc C sur le sujet LPV Lyon - 1 homme 1 vin, on recommence

Session de rentrée pour LPV Lyon avec à nouveau un thème 1 homme 1 vin qui nous aura bien fait voyagé. Il y en aura pour tous les goûts avec de sacrées extrêmes sur les rouges ! Tous les vins ont été servis à l'aveugle, ce qui a permis de vérifier quelques invariants...

Merci à tous pour cette belle soirée (il va falloir s'entrainer pour faire plus de bruit que les tables voisines, on ne s'entendait même plus déblatérer des imbécilités. En avant pour les notes et à la prochaine !


Dureuil-Janthial, Rully 1er Cru Gresigny Vieilles Vignes, 2015
Nez discret sur la fleur et la noisette. Belle bouche droite avec de la matière. Finale longue mais marquée par un boisé amer.

Très bien construit mais trop jeune pour l'instant

Meyer-Fonné, Riesling Schoenenbourg, 2012
Joli nez de riesling évolué. Bouche fuselée assez riche mais sans molesse. Très longue persistance.

J'ai bien aimé, par contre un peu surpris par l'évolution, j'étais parti sur un riesling du début des années 2000

Château Simone, Palette Blanc, 1999
Aromatique agréable, sur les herbes aromatiques, le citron confit. La bouche est moins convaincante avec une acidité trop en avant et une finale mangée par l'amertume.

Trop tard ?

Daniel & Julien Barraud, Pouilly-Fuissé La Verchère Vieilles Vignes, 2014
Nez mutique un peu plus expressif après agitation vigoureuse et réchauffement. Bouche rectiligne sur une belle matière se terminant sur une belle persistance.

Trop jeune comme le Dureuil mais avec une préférence pour le premier qui m'a semblé plus complet.

Domaine de Montcalmes, Coteaux du Languedoc Blanc, 2009
Nez pas très agréable sur le tabac froid. Bouche sans vie tout en étant peu lisible.

Le vin m'a semblé en bout de course, trop tard également ?

Domaine Macle, Côtes du Jura Cépage Chardonnay, 2014
Nez puissant sur les notes oxydatives. La bouche est impactante, dynamique avec de la matière. Longue finale.

Je ne connaissais pas cette version 100% chardonnay qui m'a bien plu. Il faudra que je compare en parallèle avec la cuvée classique.

Domaine Jacques Prieur, Meursault Clos de Mazeray Rouge, 2011
Nez de pinot avec un trait de vert marqué. Attaque OK mais l'acidité et la verdeur ressortent en milieu de bouche, sensation hélas prolongée en finale.

Un 2011 qui ne ment pas !

Domaine Prieuré Saint Christophe, Vin de Savoie Tradition, 2005
Aromatique évoluée sympathique mais la bouche est terriblement serrée avec des tannins verts. Finale sur une aromatique de vieux fût.

Pas emballant !

Château Simone, Palette rouge, 1999
Nez sanguin, sauvage avec un fruit encore présent. La bouche présente une belle matière avec des tannins polis. Il lui manque un peu de tenue pour être pleinement convaincante. Belle persistance avec une sensation un peu métallique.

Joli vin !

Domaine Dugat-Py, Pommard La Levrière Vieilles Vignes, 2007
Jolie aromatique avec des notes fumées, terriennes et fruitées. Bouche droite la matière n'est pas monstrueuse, on est sur un 2007, mais arrive à bien enrober l'acidité. Finale correcte.

Un joli village !

Simon Maye & Fils Pinot Noir Vieilles Vignes, 2012
Aromatique très fruitée, très riche qui m'a même fait penser à du Reynaud. On retrouve cette richesse en bouche.

Trop de richesse et trop de fruit pour moi, je passe, à voir si d'autres ont plus apprécié.

Domaine de Cristia, Châteauneuf-du-Pape Renaissance, 2010
Aromatique à nouveau sur un fruit riche mais sans cet effet de saturation qui m'a dérangé sur le Maye. La bouche est jeune mais l'équilibre est très prometteur.

J'ai bien aimé bien que trop jeune, j'aimerais le revoir avec 10-15 ans de plus avec un fruité plus assagi.

Marc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, PBAES, dt, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir
13 Oct 2019 18:35 #9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck