Nous avons 2089 invités et 42 inscrits en ligne

CR: LPV FRANCHE-COMTE : Blancs étrangers & Rouges du Sud-Ouest

  • leteckel
  • Portrait de leteckel Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 2080
  • Remerciements reçus 2795
CR: LPV FRANCHE-COMTE : Blancs étrangers & Rouges du Sud-Ouest

Nous nous retrouvons à 6 le weekend dernier, c'est à dire en pleine canicule (oui il peut faire très chaud à Besançon) avec toute la difficulté de gestion de la température des vins (Rémy en tant qu'ordonnanceur a bien transpiré pour le coup).
Bon, disons le tout de suite, ça ne fut pas la dégustation de l'année : la faute aux thèmes ? A la chaleur ? Aux apports ?...sans doute un peu des trois.

C'est parti pour la série des blancs :

Vin n°1 : Egon Muller -Mosel Scharzhof - Riesling 2016
Robe très peu teintée. Nez peu expressif, légérement pétrolé. La bouche révèle quelques sucres résiduels mais l'acidité permet au vin de conserver une certaine fraicheur...malgré la température de service un peu haute. La longueur est juste correcte. Ce n'est pas grand, bien sûr, mais je trouve que c'est une jolie entrée de gamme...(avis pas forcément partagé car il me semble qu'autour de la table, ce n'est pas l'extase). A noter que ça ne fait que 9.5 ° d' alcool.

Vin n°2 : Chateau Dereszla - Tokaji Dry 2015
Robe jaune claire. Nez faible, fermé et de toutes façons pas très agréable. L'aromatique en bouche fait penser à un vin du sud (Marsanne / Roussanne ?), l'amertume un peu trop marquée aussi. Perso, ça me dérange. Bof pour ce 100 % Furmint.

Vin n°3 : Trésor de Georgie - Rkatsiteli (c'est le cépage) en jarre 2016
Robe de type vin de paille...et le nez aussi fait vin de paille, c'est surprenant. Le "plaisir" s'arrête là, c'est quasi imbuvable, sur un côté oxydatif (ou oxydé ?). "Ca déboucherait un chiotte", on dirait une mirabelle sans alcool.8-x :cartj:
L'apporteur dit qu'il ne l'a pas payé très cher : - de 10 €, mais c'est surtout loin de les valoir. Burk.

Vin n°4 : Dönnhoff - Felsenberg GG 2014
Après le précédent vin breuvage, ce vin parait miraculeux.
Robe très claire. Le nez est très frais, citronné. En bouche, on ressent un léger perlant pas désagréable du tout : c'est frais, équilibré, sur une aromatique fruité (pomme grany smith). C'est assez simple mais diablement efficace (avec forcément un effet de séquence très favorable)

Vin n°5 : Robert & Bernard Plageoles - VDF Verdanel 2011 (pirate donc)
Robe claire. Nez un peu fermé mais on y décèle quelques notes oxydatives. En bouche, c'est prégnant et il n'y a pas grand chose d'autre. Au réchauffement, une forte amertume vient même ajouter au déplaisir. Pas difficile à cracher. Bouteille à défaut, j'imagine, n'ayant jamais bu de vins de ce domaine.

A part le "Grand Vin de Géorgie" qui restera sans doute dans les anales de LPV FC comme le plus mauvais bu en 2019 (j'anticipe un peu mais je crois ne pas prendre de risque), cette série ne laissera pas un grand souvenir (à part le Dönnhoff qui sort du lot).

Les rouges :

Pas besoin de beaucoup parler des robes, elles sont toutes impénétrables…

Vin n°6 : Domaine BORDAXURIA - Irouléguy 2016
Robe violine qui fait très jeune. Nez de Syrah. Bouche fraiche, agréable, les tannins sont bien présents mais fins. C'est bon !

Vin n°7 : Mas Del Perié - La Roque - Malbec 2017
Nez sur les petits fruits rouges (Myrtille, Cassis..). La bouche est fruitée, très gourmande et pourvue d'une jolie acidité qui donne de la fraicheur au vin. Tannins fin. La longueur est correcte. C'est bien bon en l'état donc probablement à boire jeune.

Vin n°8 : Clos Troteligotte - Cahors - K lys 2012
Même région, même cépage, et pourtant un vin très différent du précédent.
Nez qui poivronne un peu, qui du coup orienterait vers Bordeaux. La bouche fait très jeune, c'est un peu boisé, aromatique sur les fruits noirs (Mûre). Tannins présents mais fin. Pas mal.

Vin n°9 : Domaine d'Escausses - Gaillac - La vigne mythique 2004
Nez pas très expressif qui ne s'ouvre pas à l'aération. La bouche est "douce" avec des tannins fondus mais, comme pour le nez, c'est peu aromatique. Bref, pas grand chose à dire sur ce vin "sans vices ni vertus".

Ainsi s'achève la série de rouges que j'appréhendais un peu, a fortiori par les fortes températures annoncées. Force est de constater que la plupart ne s'est pas révélé chaleureux et/ou alcooleux, certains même jouant sur la finesse et la fraicheur (dans la limite de ce qu'il est possible de faire dans le sud ouest :cheer: ).
Mention spéciale à Rémy qui a réussi à jongler entre le frigo et la pièce climatisée pour rendre buvable (presque) tous les vins.


ArnoulD avec un D comme Dusse
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, sideway, Moriendi, Vaudésir, Frisette, LoneWD, Kiravi
06 Juil 2019 18:57 #1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18684
  • Remerciements reçus 3767
certains même jouant sur la finesse et la fraicheur (dans la limite de ce qu'il est possible de faire dans le sud ouest :cheer: ).

C'est tout à fait possible de faire fin avec le cépage Duras, issu d'un croisement savagnin X tressot (cépage rouge de l'Auxerrois).
Eric
Mon blog
06 Juil 2019 19:03 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84121
  • Remerciements reçus 10075
"Les anales d'LPV Fécé", sacrée thématique ! :evil:
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: leteckel
07 Juil 2019 10:43 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6098
  • Remerciements reçus 3737

"Les anales d'LPV Fécé", sacrée thématique ! :evil:


Des vins SM, qui sentent le cuir!!!:woohoo:
Flo (Florian) LPV Forez
07 Juil 2019 11:40 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18684
  • Remerciements reçus 3767
J'aurais plutôt dit le cul d'poney ;)
Eric
Mon blog
07 Juil 2019 12:45 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck