Nous avons 1437 invités et 61 inscrits en ligne

Week-end oenophile en côte chalonnaise

  • Messages : 279
  • Remerciements reçus 582

Garfield a créé le sujet : Week-end oenophile en côte chalonnaise

Avec un groupe d’amis, nous avions loué ce WE un joli gite à Givry, place forte de la viticulture châlonnaise , l’occasion pour moi de leur faire découvrir les vins bourguignons, avec l’objectif de rester dans un budget raisonnable, celui-ci ayant tendance à déraper dès qu’on approche de la Côte d’Or…

Pour le premier soir, un magnum de Givry 1er Cru Clos Marolle Domaine Pierre Ducret 2016. J’avais bien apprécié les 2014 de la même cuvée, avec en plus un tarif imbattable, les 16 sont un peu moins réussis avec un nez quand même agréable sur les fruits rouges mais une certaine rusticité en bouche et un manque de fondu qui limite le plaisir. Assez bien /bien

Au restaurant La Cadolle à Givry samedi midi (très bien d’ailleurs), une belle carte des vins de Givry (Joblot, Lumpp, Ragot, Cellier aux Moines notamment)
Givry 1er Cru Clos Jus 2016 Domaine Ragot. Une belle robe rouge, un nez sur la framboise/groseille, en bouche c’est très agréable, assez soyeux, pas très long mais gourmand. Bien +

Rully 1er Cru Grésigny 2017 Domaine Ninot. Un vin jeune mais séduisant, l’élevage est perceptible mais pas du tout gênant, en bouche on reconnait ce côté floral/végétal qu’on peut trouver sur les rully blanc, le vin est large et long sur une finale élégante sur les agrumes, c’est une belle bouteille déjà abordable dans sa jeunesse. Bien/Très bien

Dans l’après-midi nous avons fait une très belle dégustation au Château de Chamirey des vins de la famille Devillard : d’abord trois blancs

Château de Chamirey, Mercurey 2017 blanc : nez sur les fruits jaunes, en bouche c’est un vin tendu, iodé et salin, pas très long mais vraiment agréable. Bien +

Château de Chamirey, Mercurey 1er Cru la Mission 2015 : nez plus mûr sur la pêche rôtie, l’ananas, on sent l’année solaire ! en revanche la bouche est superbe de tension et de salinité, avec une très grande longueur, sans la lourdeur du millésime. Un très beau blanc du Sud de la Bourgogne. Très bien

Pouilly-Fuissé Domaine de la Garenne 2016 : le nez est encore plus marqué, sur le caramel, les fruits rôtis, on reconnaît la maturité poussée des raisins. La bouche est plus pataude que la Mission, moins d’élégance et de longueur. Bien

Puis 4 rouges :

Château de Chamirey, Mercurey 1er Cru Clos du Château 2014 : jolie robe grenat, nez avenant sur la framboise, en bouche un vin gouleyant, sans structure tannique évidente mais une belle buvabilité. Bien +

Domaine des Perdrix, Nuits Saint Georges 1er Cru Les Perdrix 2016 : nez très fortement réduit, nous avons tenté de maximiser l’aération dans les verres pour percevoir autre chose mais impossible. La robe est plus sombre que le précédent, en bouche on sent une belle matière et longueur mais l’élevage n’est pas du tout fondu et les tanins sont trop présents de ce fait, on sent un beau potentiel mais complètement endormi, à revoir dans dix ans. Très bien potentiellement, difficile à évaluer en l’état.

Château de Chamirey,Mercurey 1er Cru Les Cinq 2012 : un nez bien plus évolué sur la cerise kirschée, les épices, le réglisse. En bouche le vin est très souple avec des tanins fondus mais une aromatique quand même moins tertiaire que le nez. Assez étonnant une évolution aussi « rapide » en bouteille dans des conditions qu’on imagine idéales au domaine. Bien +

Domaine des Perdrix, Echezeaux 2016 : contrairement au nuits saint georges du même millésime, celui-ci est d’emblée avenant avec une robe très sombre, un nez sur la mûre/myrtille, un peu vanillé par l’élevage mais discret, en bouche un très beau vin assez large, joli fruits rouges et noirs, bonne longueur sur une finale minérale (craie ?). Un très bon vin, mais pas exceptionnel, je ne mettrais pas le prix demandé.

Crémant du Jura Domaine Rolet (NM) : nez typique des crémants de chardonnay, en bouche pas mal de sucres qui le rendent un peu lourd, Assez bien.

Pour terminer, une belle soirée sur le thème de la Bourgogne avec :

Chablis 1er Cru Vaucoupin Domaine Schaller 2017 : nez discret, floral et agrumes. En bouche le vin est assez vertical, sans développer une aromatique très marquée non plus, je n’ai pas trouvé les notes « coquilles d’huitre/iodées » des chablis, plûtot agrumes et tension. Un peu décevant cependant. Assez bien.

Pouilly Fuissé Clos Sur la Roche Domaine Saumaize Michelin 2017 : le meilleur blanc du WE, ce vin a tout d’un très bon premier cru (qu’il devrait afficher en 2019 je pense ?) avec un beau nez sur les fruits jaunes (un peu comme la Mission) et la vanille, mais c’est surtout en bouche qu’il impressionne avec un volume et une longueur assez exceptionnels, sur les fruits jaunes à nouveau, et ce sans lourdeur. Un grand vin en devenir je pense, Très bien/excellent.

Côte de Nuits Domaine David Duband 2016 : et le meilleur rouge du WE, plus étonnant vu le pedigree des autres rouges dégustés. Cette « entrée de gamme » du domaine est excellente : nez typique de la côte de nuits comme on l’aime sur les fruits rouges acidulés (framboises/groseilles), comme le Saumaize Michelin c’est vraiment en bouche qu’il fait la différence avec un toucher de bouche superbe, enrobant, long, très élégant sur les fruits rouges et une finale minérale. Je pense qu’à l’aveugle j’aurais pu signer pour un NSG 1er cru d’un bon domaine. Très bien / Excellent

Volnay Domaine Georges Glantenay 2017
: ce vin a souffert de l’effet séquence, intrinsèquement plutôt réussi mais assez simple. Nez sur la cerise burlat, en bouche c’est peu complexe, principalement du fruit mais sans la précision et l’élégance du précédent. Assez bien/Bien (et il est plus cher que le Duband !)

Crémant tasteviné Veuve Ambal (NM) : un peu comme le crémant du Jura, un nez typé blanc de blanc, mais trop de sucres pour apprécier la bouche qui manque de tension. Assez bien


Un beau WE malgré une météo peu favorable, un beau panorama de la production bourguignonne dans une gamme de prix entre 15 et 30 euros pour les vins de la soirée, la preuve qu'on peut se faire plaisir avec des appellations moins "prestigieuses" mais tout aussi qualitatives, une fois encore je constate que la qualité du domaine prévaut souvent sur celle (supposée) de l'appellation...

Charles
#1
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Ben, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, bibi64, Vaudésir, Frisette, starbuck, Pins, DaGau, Vesale

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck