Nous avons 1693 invités et 73 inscrits en ligne

Un chassé-croisé… de bouteilles

  • Messages : 7184
  • Remerciements reçus 5712

Jean-Loup Guerrin a créé le sujet : Un chassé-croisé… de bouteilles

Un chassé-croisé… de bouteilles

Samedi 3 août à 12h30 : c’est le grand chassé-croisé sur les routes de France, avec le record de bouchons de l’année.



C’est aussi un chassé-croisé de bouteilles chez l’ami Patrick, avec des bouchons également, mais qui portent des noms bien sympathiques ou à découvrir. ;)

Nous sommes entourés d’amateurs éclairés et les vins sont accompagnés de gnam-gnam simples mais de qualité. Le programme est assez chargé, d’autant qu’il fait environ 30° même si nous sommes à l’ombre… donc allons-y !


Domaine Pierre-Marie Chermette – Beaujolais blanc – Collonge – 2016



La robe hésite entre paille et or.
Moyennement intense, le nez combine de beaux arômes floraux à une note anisée qui m’induira en erreur sur le cépage.
La bouche ronde et équilibrée possède une certaine fraîcheur, sans plus, et un boisé sensible pas complètement intégré. C’est sur la belle allonge et la finale sapide et agréable que je l’ai le plus apprécié (mais moins que les autres convives).
Bien +


Domaine Bohn – Vin de France – Char’Bhonnais – 2014



Il s’agit en fait d’un domaine alsacien qui produit, en plus de cépages classiques, cette cuvée de chardonnay.

La robe présente un bel or.
Le nez est doté d’une puissance étonnante, sur des fruits blancs et jaunes, même des fruits confits, et du miel. La bouche est enrobée d’un beau gras, sa matière s’affirme sans pesanteur, tenue par une belle acidité. J’y ai décelé une pointe d’oxydation fugace, avant une finale très salivante avec de l’allonge.
Très Bien

Une vraie belle découverte (tu) d’un domaine peu commenté sur LPV et pas encore sur cette cuvée.


Clos Lapeyre – Jurançon sec – Mantoulan – 2010



L’or de la robe est très brillant.
Très intense, le premier nez propose un grillé classieux avant de faire la part belle aux fruits jaunes et aux fruits exotiques.
L’aromatique de la bouche est voluptueuse et très impactante, sur des fruits exotiques et principalement de l’ananas. Elle est rehaussée par un léger boisé mais pas par des sucres résiduels (on est bien sur un Jurançon sec). Large et longue à la fois, elle est bien étirée par une acidité vertébrale.
Pour préciser le point de vue de Martino qui a commenté ce vin il y a une dizaine de jours, il n’est qu’au début de son apogée.
Très Bien +(+)

Ce doit être mon premier Mantoulan dégusté (mais pas lu !) et j’en suis ravi. :jump:


Domaine Fernand et Laurent Pillot – Chassagne-Montrachet 1er cru – Morgeot – 2014



La robe affiche une couleur paille.
Le nez très expressif est axé sur les arômes floraux, avec la violette notamment, mais une touche briochée et beurrée se laisse ressentir.
La bouche est dotée d’un joli gras qui enrobe le palis, mais tout en douceur et en finesse. Une matière riche et mûre permet d’intégrer l’élevage luxueux et une bonne vivacité soutient l’ensemble jusque dans le long final qui sait rester impactant.
Très Bien ++

Un domaine que je ne connaissais pas réussi un très joli vin sur ce beau terroir et dans ce grand millésime de blancs.

La progression des blancs a pour moi été parfaite : bravo Patrick ! On passe donc aux rouges…


Domaine Sainte Croix – Corbières – Magneric – 2015



La robe est sombre, aux reflets très violets.
Le nez intense est très avenant par son alliance de fruits noirs et d’épices, et une inflexion florale.
La bouche a des atouts avec un beau fruité et une bonne rondeur mais la vivacité est dans la limite basse et la finale de persistance honnête sans plus.
Sur des toasts à la tapenade, la bouche gagne en arômes épicés.
Bien +


Château Thivin – Côte de Brouilly – Cuvée Zaccharie – 2016



Le bord de disque très violacé gagne sur la robe sombre.
D’une belle intensité, le fruité franc et croquant se teinte de notes finement florales voire végétal. Mais attention : pas de notes de sous-maturité, plutôt un apport de complexité.
La bouche possède une chair juteuse au fruité acidulé. Dotée de tanins poudreux, presque complètement fondus, et d’une longueur respectable, elle donne une sensation de sérénité : l’épanouissement viendra dans quelques années.
Bien ++ / Très Bien


Domaine Ferreira-Peirazeau – Morey-Saint-Denis 1er cru – Génavrières – 1998



Cette étiquette m’a intrigué pour deux raisons : le domaine m’étai inconnu, mais je suis loin de tout connaître en Bourgogne (et ailleurs !) et le premier cru est « Genavrières » et non « Genevrières »… Après vérification, ce n’est pas une faute d’orthographe et c’est bien le nom de ce premier cru, contrairement à celui de Meursault.

La robe claire paraît très évoluée par ses reflets fauves.
Le nez est typique de celui d’un vieux Bourgogne, avec principalement de la rose fanée, du sous-bois et de fines notes animales, sur un fond de fruits compotés.
L’attaque est ronde mais c’est ensuite que cela part en quenouille avec une dissociation entre le fruité secondaire d’un côté et l’acidité de l’autre. Les deux arrivent cependant à se retrouver après avoir goûté au saucisson de compétition proposé pour accompagner ce vin.
Bien + pour ce vin qui a dépassé assez nettement son apogée mais beaucoup plus pour le très beau nez.


Domaine Saparale – Corse Sartène – Oenothèque – 2013



Cette cuvée haut de gamme est différente à chaque millésime, pouvant aller jusqu’à un monocépage de sciaccarellu ! Pour 2013 j’ai trouvé (merci Internet !) qu’il s’agit d’un assemblage de sciaccarellu et de niellucciu.

La robe claire est à peine tuilée sur la frange.
Intense et très fin, le nez exhale des arômes de cerise et de framboise, mais aussi de de thym et de fleurs.
La bouche associe un caractère friand en attaque à une chair dense et veloutée au fruité très pur pour offrir un ensemble très élégant. Elle gagne en ampleur en milieu de bouche avant de se clôturer en beauté sur une finale effilée toute en fraîcheur.
Très Bien ++

C’est pour moi le rouge au top de la dégustation. Je connaissais la cuvée casteddu, sur un autre millésime, à grande majorité de niellucciu. Déjà bien appréciée, je lui préfère encore plus cette cuvée qui indéniablement est très majoritairement sur le sciaccarellu (robe claire, nez et vin sur l’élégance m’ayant rappelé la Bourgogne comme la cuvé Faustine du Comte Abbatucci mais avec plus de classe).


Domaine Yannick Amirault – Bourgueil – La Petite Cave – 2010



La robe bien sombre a perdu ses reflets de jeunesse sans gagner encore ceux de vieillissement.
Le nez très intense développe une aromatique bordelaise, mêlant arômes balsamiques et tabac sur fond de fruits noirs.
La bouche est racée, étoffée et soyeuse, aux tanins apaisés et à la finale bien étirée.
Ce n’est pas « Le Grand Clos » mais c’est très réussi !
Très Bien +


Domaine Tempier – Bandol – 2009



La robe est assez sombre, aux reflets ni violets ni tuilés.
Le nez bien intense présente un fruité expressif, du cuir, des notes épicées et une pointe mentholée intéressante.
La bouche réussit un numéro d’équilibriste entre une certaine austérité qui provient du cépage principal (mourvèdre à 75 %) et la matière fruitée du millésime. Cela donne une belle rondeur, des tanins polis et une superbe acidité qui procure une certaine allonge jusque dans la finale savoureuse sur les épices et la réglisse.
Ce n'est aucune des cuvées parcellaires mais c'est bien bon !
Très Bien (+)


Mas Amiel – Muscat de Rivesaltes – 2015



La robe est paille.
Intense et élégant, le nez affiche une aromatique empreinte à la fois de classicisme (sur le raisin de muscat, bien sûr !) mais aussi de rose.
La bouche n’est pas trop sucrée, ce qui permet de mettre en avant sa délicatesse et son harmonie. Le volume est satisfaisant et de fins amers relancent la finale en lui procurant un supplément de dynamisme.
Très Bien

Voilà une bien belle dégustation, comme je les apprécie car elle nous a fait voyager et découvrir de nouveaux domaines ou de nouvelles cuvées. Elle montre également que l’on peut se faire grand plaisir sans aller forcément taper dans des grands crus.
Et nous n’avons pas vu le temps passer … ce qui n’était certainement pas le cas de ceux qui étaient dans un autre chassé-croisé ! :?
Merci Patrick ! (tu)

Jean-Loup
#1
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Vougeot, Gibus, sideway, peterka, Moriendi, TIMO, Frisette, starbuck, Gerard58, Damien72, ysildur, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 83673
  • Remerciements reçus 9471

oliv a répondu au sujet : Un chassé-croisé… de bouteilles

Whaou, ça, c'est de la belle sélection éclectique comme on les aime sur LPV !

Et j'aurais découvert un 1er cru en Bourgogne dont je n'avais jamais entendu parler...
Comme quoi, on apprend encore et toujours !
Merci Jean-Loup ! %tchin
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 229
  • Remerciements reçus 224

asoulier99 a répondu au sujet : Un chassé-croisé… de bouteilles

J'avais mal lu, je croyais que c'était la pause casse croûte sur la route des vacances....:woohoo:
Au fur et à mesure que je defilais le fil, je me disais il y va pas de main morte le Jean Loup quand il fait un casse-croûte sur les aires d'autoroute...
:)

J'ai découvert le domaine Fernand et Laurent Pillot il y a un mois sur leur Pommard 1er cru Clos des Vergers 2015....superbe...ton CR m'encourage à aller plus loin avec cette maison.

Alex
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5995
  • Remerciements reçus 3451

Frisette a répondu au sujet : Un chassé-croisé… de bouteilles

(tu) (tu) (tu)

Les Genavrières sont effectivement un 1er Cru assez méconnu et relativement petit (1,19 ha). Il est situé au dessus du Clos de la Roche, entre les Monts Luisants et les Chaffots. La racine éthymologique est identique avec les autres Genevrières que l'on trouve (Meursault, Aloxe Corton) et renvoie à un lieu ou les genévriers poussaient en nombre. La présence d'un "A" au lieu d'un "E" est probablement la résultante d'une déformation phonique d'un patois local.

Flo (Florian) LPV Forez
#4
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck