Nous avons 1208 invités et 69 inscrits en ligne

CR: Trois 2016 pour un anniversaire!!!

  • Messages : 5840
  • Remerciements reçus 2983

Frisette a créé le sujet : Trois 2016 pour un anniversaire!!!

CR: Trois 2016 pour un anniversaire!!!

Les 3 ans de mon fils permettent de réunir parrain et marraine, et de faire le point sur ce millésime 2016 qui m'avait plu d'emblée à leur sortie, et fait assez rare, quelque soit la région concernée. J'ai donc ouvert 3 vins qui me tiennent à coeur issus de ce millésime.
Les 3 bouteilles sont ouvertes à 15 heures et goûtées. Vu leur présentation et leur expressivité, je les rebouche et direction frigo jusqu'au soir.

Domaine E. Guigal, Condrieu, La Doriane, 2016
Sortie du frigo 10 minutes et carafage pour le service.
La robe est jaune d'or. Le nez est assez envoûtant et complexe. On retrouve évidémment les marqueurs du viognier tels que la poire, l'abricot, un peu de floralité (fleurs blanches, violette), de l'amande, de la noisette grillée mais également un côté crème pâtissière, du pain d'épices...C'est très complexe. La bouche est initialement marquée par le pétard à l'ouverture dans l'après midi. Au service, on retrouve un gros volume tapissant, gras et crémeux, avec de beaux amers pour structurer cette bouche. La matière est très dense, puissante et concentrée, autour d'une aromatique aussi vaste que ce qui a été entrevue au nez, avec une petite prédominance de la violette, des épices et de beaux fruits jaunes charnus et mûrs. La finale est longue, finement grillée. Très Bien à Excellent (16,5/20), dans une belle fenêtre de buvabilité actuellement et dans la même veine que ce que j'avais goûté au Marché aux Vins d' Ampuis 2018

Domaine Morey Coffinet, Chassagne Montrachet 1er Cru, La Romanée, 2016
Sortie du frigo en même temps que la Doriane, aération lente d'environ 1 heure.
La robe est jaune bien plus claire que la Doriane, à reflets gris. Le nez est plus réservé, très finement fumé/grillé, mais s'ouvre ensuite tranquillement sur de belles notes d'agrumes, de citron, de verveine. La bouche est beaucoup plus fuselée, longiligne, avec une matière tout en dentelle, sans marqueur évident d'élevage au service (quelques amers réglissés à l'ouverture, qui auront disparu à l'aération). Les agrumes (pamplemousse, mandarine...) prennent leur envol avec le plat (salade de roquette/avocat/crevettes/pamplemousse et vinaigrette aux agrumes). Je lui trouve une certaine race, grâce à un équilibre de haut vol, avec une finale étirée sur un beau grillé et le poivre blanc. A garder sans doute mais déjà Excellent (17/20) et dans le même esprit qu'au domaine il y a 2 ans
L'accord avec l'entrée est au moins digne d'un 4,5+/5 pour faire plaisir à mon ami Jean Loup!!!

Domaine Pierre Gaillard, Côte Rôtie, Rose Pourpre, 2016
Sorti du frigo en même temps que les autres, aération lente d'environ 2 heures
La robe est grenat à reflets violine. Le nez est envoûtant, sur la crème de cassis, les baies rouges, la violette, de l'orange sanguine, un peu de fumé...Très primaire et addictif. La bouche est pleine, ciselée grâce à une franche acidité mais bien maîtrisée, avec un très léger gras rendant l'ensemble velouté. La trame tannique est d'une délicatesse hors norme. L'aromatique est la encore envoûtante, légèrement sanguine...Une eau de parfum que ce vin!!! Je retrouve totalement l'équilibre, la longueur et l'aromatique qui m'avaient déjà tant plu lors des Marchés aux Vins d' Ampuis 2019 et qui m'avait fait penser à une syrah qui pinotait. C'est une gourmandise, une véritable ode à la gastronomie, dont l'accord avec le Boeuf Bourguignon est top (on est sur du 4-4,5/5 dans l'échelle de notation Guerrinesque). Excellent à Exceptionnel (17,5/20) avec une garde certaine mais...pourquoi attendre???



Au total, une excellente soirée ou le fiston a été bien gâté, mais nous aussi!!! Ces 3 exemplaires se sont donc magnifiquement présentés dans un registre dont les maîtres mots auront été "Equilibre" et "Gourmandise". Pour conclure: un repas simple avec des proches, des bouteilles en pleine forme...What Else???

PS: Comme on me le marquait sur FB "3 bouteilles pour ces 3 ans...Put***, ils vont être bien ces 20 ans!!!":DD :DD :DD

Flo (Florian) LPV Forez
#1
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, podyak, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, TIMO, Vaudésir, supervedro, f.aubin, sebus, starbuck, leteckel, David Chapot, the_ej, Dag, Damien72, DaGau, Garfield, Vesale, supagweg

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5840
  • Remerciements reçus 2983

Frisette a répondu au sujet : CR: Trois 2016 pour un anniversaire!!!

CR: Trois 2016 pour un anniversaire!!!

Déjà 4 ans pour mon bonhomme! On ne déroge pas à la règle: encore quelques 2016 au programme, 3 cette année, comme l'an passée. Ouverture à 18 heures pour le premier blanc et le rouge, ouverture au dernier moment pour le second blanc.
Les blancs ont accompagné un copieux apéritif, le rouge un superbe boeuf bourguignon et gratin dauphinois.

Vins de Vienne, IGP Collines Rhodaniennes, Taburnum, 2016
Pas de modification majeure par rapport à ma dégustation au domaine d'il y a 15 jours.
On a une jolie robe d'un bel or qui commence à apparaitre. Le nez est beurré, avec des fruits à chair jaune, un côté épicé, pain d'épices, très complexe. La bouche est volumineuse et pleine, complexe, tonique, avec une aromatique de menthe, de chlorophylle, de verveine soutenue par un fin citron et procure un sentiment de plénitude. L'élevage se fait un peu sentir, avec un côté beurré et un joli gras. La finale est belle, enveloppante et relativement fraîche car servi un peu plus frais qu'au caveau. Il semble en pleine force de l'âge. Très Bien à Excellent (16,5/20)

Domaine Dureuil-Janthial, Rully 1er Cru, Les Margotés, 2016
La robe est jaune claire. On a un nez assez timide de citron, d'amande, de fruits blancs et chlorophylle. Il faut bien l'aérer et aller le chercher. La bouche est bien construite, fraîche, assez tonique, mais moins exubérante et enveloppante que le Taburnum. On est plutôt sur un registre de demi-corps, bien équilibré entre acidité et gras, avec une sensation de belle maturité, de sucrosité "sèche". On a toujours cette aromatique fine et délicate sur le citron, l'amande, la noisette grillée, un peu de menthe/chlorophylle. Toutes ces saveurs sont suggérées plutôt que franchement expressives. La finale est elle aussi plutôt dans un registre feutré, fine et délicate. Au total, c'est bien le terme délicat qui sied le mieux à ce vin. Très Bien + (16,25/20). Il peut, et doit probablement, attendre afin de gagner un peu en densité et texture. A l'heure actuelle, c'est un vin pour lequel on pourrait "passer un peu à travers".

Domaine de la Pousse d'or, Volnay 1er Cru, Clos des 60 Ouvrées, Monopole, 2016
Changement de registre complet avec ce vin là. On est face à une robe grenat brillante et relativement foncée pour du pinot noir. Le nez est puissant, sur la cerise burlat, les fruits noirs, un fond nuage lacté/vanillé et quelques notes épicées. L'ensemble paraît d'emblée mûr et concentré. La bouche confirme cette première impression, ou l'on a un très gros volume, dense et relativement puissant, pas très typé Volnay au premier abord. C'est effectivement mûr, assez riche je trouve, avec des notes de fruits noirs, de cerise burlat, de pain grillé, avec par contre un grain de tanin très fin. C'est long, finement épicé/fumé et marche du tonnerre avec le plat de résistance. La finale est longue, un tout petit peu chaleureuse. A attendre, mais un sacré vin en devenir, moins fin et floral de ce que j'ai l'habitude de goûter pour ce domaine. Très Bien à Excellent (16,5/20)



Au total, encore une belle soirée, et vivement le prochain anniversaire, il reste encore plein de 2016 à goûter!!!

Flo (Florian) LPV Forez
#2
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Jean-Paul B., Jean-Loup Guerrin, bibi64, Vaudésir, starbuck, leteckel, jd-krasaki, LoneWD, Kiravi, Garfield, Vesale, Bobo1, Paca72

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck