Nous avons 3327 invités et 61 inscrits en ligne

Le club « Amphores » fête ses 25 ans !

  • Messages : 6689
  • Remerciements reçus 3939

Jean-Loup Guerrin a créé le sujet : Le club « Amphores » fête ses 25 ans !

Amphores, c’est mon club de dégustation de cœur ! oo, oo, oo,

Tout a commencé au début des années 1990 par des cours d'œnologie suivis à l’Université Populaire de Bourges, cette formidable association qui permet à tous de s’initier ou de se perfectionner dans des domaines aussi divers que les langues, les bouquets japonais, les vitraux de la cathédrale ou le fonctionnement de l’Union Européenne...

Il y avait en gros par an une session sur les cépages en automne et une sur les régions de France au printemps. Les professeurs Michel et Claude commençaient toujours par de la théorie mais il y avait aussi de la pratique ! %tchin

Nous étions quelques-uns à redoubler, plusieurs années de suite :roll: :? , pour parfaire nos connaissances théoriques … et pratiques… ;)
Mais pour aller plus loin nous avons proposé de créer un club, Amphores, qui se réunit donc dix fois par an depuis 1994.

A l’occasion de la venue sur Bourges de son président historique, l’ami Michel, le nouveau président, l’ami Bernard, a proposé d’utiliser notre traditionnelle séance « découvertes » du mois d’octobre pour fêter ce 25ème anniversaire.
Il s’agit donc d’une dégustation mixant découvertes et valeurs sûres.


Franck Bonville – Champagne – Grand cru – Blanc de blancs



La robe est de couleur paille.
Moyennement expressif, le premier nez est axé sur le grillé qui disparaît au profit de fruits blancs et de fleurs blanches, égayés par une touche anisée et une autre briochée.
La bouche est plutôt fluide, sans grande matière, mais sur la finesse, animée d’une certaine tension. La bulle est évanescente, l’aromatique plus citronnée qu’au nez et l’amertume de la finale assez revigorante.
Bien ++


Château du Retout – Vin de France – Le Retout blanc – 2016



Il s’agit du vin blanc concocté par un domaine du Haut-Médoc.

La robe arbore un or clair.
Le nez bien intense allie les fruits jaunes aux fruits blancs et une note crayeuse intéressante, malheureusement annihilée par une touche de vernis.
La rondeur de la bouche est certainement plus due à l’élevage, bien perceptible, qu’à l’assemblage très improbable, le fruité étant moins présent qu’au nez. La longueur n’est pas négligeable mais sur une amertume peu confortable.
Une vraie découverte, mais plus encore un OVNI que je n’ai pas bien compris…
Assez Bien +


Domaine Georges Vernay – IGP des Collines rhodaniennes – Le pied de Samson – 2016



La robe oscille entre paille et or.
Le nez ne renie pas son cépage, le viognier, par ses arômes prégnants d’abricot, complétés par une touche de violette mais aussi nuancé par des agrumes et de la mirabelle.
Une bonne rondeur en attaque laisse rapidement la vedette à une certaine minéralité empreinte d’une sapidité florale. Celle-ci tourne malheureusement à une gamme végétale assez amère sur la finale, ce qui empêche de conclure cette bouche sur une bonne impression.
Bien +


Domaine François Cotat – Sancerre – Monts Damnés – 2010



La robe est dotée d’un or clair.
Très intense, le nez affiche une belle aromatique sur les fruits exotiques teintés d’un côté crayeux, d’une note de coquille d’huître et d’une autre citronnée : un ensemble furieusement chablisien !
La très grosse matière de la bouche est à la fois charpentée et sapide, habillée d’un beau gras et mobilisée par une acidité qui ressort dans la longue finale saline : magnifique !
Très Bien ++ / Excellent
J’ai adoré une nouvelle fois ce vin !



Domaine de La Belle Croix – Vin de France – Vin rouge de la Vigne à Paul – 2018



La robe très sombre est bien jeune, avec de beaux reflets violacés.
Le nez doté d’une belle puissance et d’une bonne concentration exhale des fruits noirs, de la cerise burlat et des touches chocolatées et de pruneau. On ressent déjà de l’alcool : c’est du sud !
La bouche n’est pas en reste : capiteuse, charpentée et d’un fruité riche. Fort heureusement une certaine vivacité vient tempérer l’ensemble fougueux et même le dompter dans la finale plus élancée et un peu plus austère.
Bien +(+)
Un autre OVNI car ce vin a été produit à Mehun sur Yèvre, tout près de Bourges, donc pas au sud du tout (mais on est sur 2018), dans un secteur où la vigne était reine avant le phylloxéra. Et une sacrée découverte pour tous les berruyers présents, sauf un ou deux…


Domaine Michel Gay et Fils – Aloxe-Corton – Vieilles Vignes – 2014



La robe assez claire ne dévoile aucun indice de jeunesse ni de vieillissement.
Le nez très intense s’exprime d’abord sur des arômes fumés, puis sur de la cerise nuancée de framboise : c’est très classique mais non moins attirant !
La bouche joue dans l’élégance mais ne manque ni de corps ni de fond. La belle fraîcheur, renforcée par un fruité acidulé, se prolonge dans la finale nette et dynamique.
Très Bien


Château Grand Corbin-Despagne – Saint-Emilion Grand cru classé – 2010



La robe noire paraît encore bien jeune !
Bien ouvert, le nez combine des arômes de fruits noirs, notamment de cassis bien sûr, de bois précieux et de cuir noble, tirant sur l’animal pour certains. Des touches vanillées et mentholées viennent complexifier l’ensemble.
C’est l’énorme carrure associée à une belle étoffe qui frappe en bouche, avec un fruité encore un peu compact. Des tanins gras et la charge alcoolique (14,5 °, mais pas gênants) vont dans le même sens mais une vivacité bienvenue affine un peu la fin de bouche, allongée par une fraîcheur mentholée. C’est très bon mais cela devrait encore s’améliorer lorsque le milieu de bouche se sera libéré.
Très Bien +


Domaine Les Aurelles – Languedoc Pézenas – Solen – 2012



La robe bien sombre laisse apercevoir une teinte tuilée sur les bords du disque.
Le nez est un régal, pas tant par son intensité que par sa complexité olfactive, associant les gammes fruitée, florale, empyreumatique (café) et animale (cuir et note giboyeuse).
La bouche combine un grand volume et une belle concentration avec une acidité qui apporte élan et tonus. La finale est fantastique par son aromatique délicieuse et d’une rare délicatesse, qui persiste très longuement…
Très Bien ++ / Excellent
Pour moi, mais pas pour tous, ce vin élevé longuement en cuves est un grand vin !


Domaine Dirler-Cadé – Alsace Grand Cru Spiegel – Vendanges Tardives – Gewurztraminer – 2012



La robe est parée d’un bel or.
D’une grande intensité, le nez est caractéristique d’un gewurztraminer, avec des arômes de mangue, de litchi et de rose, mais il développe aussi des notes muscatées.
L’harmonie de la bouche est remarquable, déroulant un équilibre entre ses différentes composantes : le sucre ressenti comme très inférieur aux 121 g / l de sa fiche technique, l’aromatique très pure, l’acidité non prégnante mais sous-jacente et les amers de la finale plus nobles que pour la plupart des gewurztraminers. On est loin des VT pommadées mais j’aurais souhaité encore plus de peps pour le transcender.
Très Bien +


Voici donc la fin d’une série très éclectique qui nous a fait découvrir des vins insoupçonnés et apprécier de belles choses.
La nombreuse assemblée a apprécié et notre ancien président s’est dit très heureux de la continuité du club et de son succès.
Vive Amphores ! :)!


Jean-Loup
#1
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, dfried, PBAES, Gildas, Jean-Paul B., LADIDE78, bibi64, Cédric42120, TIMO, Vaudésir, vivienladuche, Lucas57, f.aubin, Frisette, leteckel, Damien72, ysildur, DaGau

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82015
  • Remerciements reçus 7476

oliv a répondu au sujet : Le club « Amphores » fête ses 25 ans !

Quelle belle sélection ! (tu)
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck