Nous avons 1752 invités et 95 inscrits en ligne

Petite escapade bretonne gast-romantique

  • Messages : 1127
  • Remerciements reçus 1315

sebus a créé le sujet : Petite escapade bretonne gast-romantique

Voilà plusieurs mois que je salivais à l'évocation même de ce weekend sans les monsters, pour simplement profiter sans contraintes...

Nous débutons notre petit séjour au Château Richeux à Cancale, qui est un endroit un peu particulier pour ma compagne et  moi, puisqu'il correspond au premier restaurant gastronomique étoilé dans lequel nous avions dîné il y a déjà quelques années. Un moment assez magique dont je me souviendrai encore longtemps. Nous y sommes retournés depuis, mais nous n'avions jamais séjourné à l'hôtel. Ce fut donc l'occasion et nous avons été enchanté, l'endroit est magnifique et confortable, l'équipe est chouette et fidèle puisque nous avons affaire aux mêmes personnes qu'à notre première venue. Le service est détendu et les échanges agréables. C'est top. 

Bon, causons vin, un peu! Après quelques hésitations devant la belle carte des vins, notamment en Loire, notre choix pour le dîner s'est finalement porté sur le même vin que nous avions bu lors de notre première venue, millésime différent oblige. 

Domaine François Cotat, Sancerre, Les Monts Damnés 2017
La bouteille est ouverte et carafée en début de repas

Robe légèrement soutenue
Un très joli nez d'amande, minéral, et de notes d'herbes, qui s'ouvre sur de francs arômes d'agrumes, le citron légèrement confit et le pamplemousse Un nez qui donne envie d'y tremper les lèvres!
La bouche propose une attaque nette mais douce, au gras léger, le milieu se montre délicat, ce qui surprend, c'est que le volume et la densité sont loin d'être monstrueux, mais la finale est sacrément sapide et longue, de très fins amers étant là pour la porter. Ça dure sur l'amande et les agrumes. 

Un très beau vin qui nous offre un accord assez sublime sur la saint Jacques en tartare, un plat qui nous a emballé par sa fraîcheur et l'intéressant jeu de texture. Mais le vin a correctement accompagné les solettes et le plat de barbue. Moins à son aise sur la margate et son bouillon. 
Ma moitié, passé 2 ou 3 verres, me dit; C'est bon, j'ai mon quotat de vin pour ce soir! Du coup, je me retrouve seul avec mon Cotat de vin! :cheer:

Après un petit déj copieux et délicieux(non, je n'ai pas osé attaquer la journée avec un verre d'Amphibolite, proposé pour accompagner les huîtres) nous poursuivrons notre petit weekend à Saint-Malo, et plus précisément à l'hôtel restaurant l'Ar Iniz, qui est le genre d'établissement à requinquer le lpvien dépressif, souffrant d'être trop souvent au contact de cartes des vins aux tarifs élevés/prohibitifs/démesurés... au resto.
Ici, la carte est magnifique (300 références m'a t'on dit) et les prix sages. Cette carte a été élaborée par Cindy Schier, directrice de l'établissement et sommelière, avec qui les échanges ont été particulièrement savoureux. La cuisine est, quant à elle, gérée par son mari, Michael qui nous a régalé avec son équipe. 

Je débute l'apéritif avec un verre de blanc, ouvert minute
Château Revelette, Vin de France, Pur Blanc 2018

Robe légèrement dorée au léger dépôt perceptible 
Le nez est assez gourmand, de fruits jaunes murs et de notes céréalières un peu torréfiées.
Bouche à l'attaque nette, le volume apparaît léger, le socle de ce vin semble bâti sur l'amertume, on se dit qu'elle va exploser mais pourtant non elle reste en soutien, la finale est surprenante par son caractère astringent et donnant la sensation que le vin est tannique et goûte bien sec.. Belle persistance sur le fruité/céréalier. Une intéressante découverte.

On poursuit avec le rouge qui nous accompagnera tout au long du repas.
Château de Fonsalette, Côtes du Rhône rouge 2007  
Ouvert à 17h pour un début des hostilités à 19h. 

Robe grenat au disque tuilé
Le nez est beau, élégant et profond sur la fraise, les épices, des notes fraiches mentholées et des notes fleurs.
La bouche offre une attaque douce et suave, de la profondeur, je m'attendais a un vin riche et puissant, il n'en est rien, c'est délicat et fondu, avec une trame tannique imperceptible. La finale est intense et possède un belle allonge sur les arômes du nez dans jamais tomber dans l'excès d'alccol.
C'est vraiment délicieux. Madame se régale, moi tout pareil. La bouteille s'est vidée lentement mais sûrement.

Les accords maintenant; ça fait mouche sur le cochon ibérique qui ressemble à un caniche (j'ai oublié le nom) et le wagyu séché, il délaisse le gravlax de lieu jaune, on ne peut lui en vouloir, pas de mésentente mais pas de véritable harmonie avec le plat intitulé liégeois de cèpe, une petite tuerie! Il se plait à côtoyer un homard au satay, renforçant le caractère épicé du vin mais la grosse rouste, elle vient ensuite sur le ris de veau et son jus, gâteau de champignon, artichaut et carotte, un plat d'une parfaite justesse, qui révèle la délicatesse du vin, l'accord est quasi orgasmique. 

Pour l'anecdote, quand ma moitié a bu sa première gorgée de Fonsalette à l'apéro, elle m'a dit que ça lui donnait envie de manger des ris de veau. Je vous raconte pas la banane qu'elle avait quand elle a vu la dernière assiette salée arriver. MiaM!

En fin de repas, je demande à notre sommelière si je peux avoir un dernier verre de vin, qu'elle choisira pour moi. Elle me sers à l'aveugle un vin à la robe grenat à pourpre.
Le nez est très frais, mentholé, de fruits rouges et une pointe de fumée. Ce pourrait être dans dans un esprit nature mais c'est pur et net.
La bouche est fraîche, elle aussi, assez légère et accessible, acidulée et plutôt persistante. Je suis perdu (et fatigué aussi mais ça ne change rien car le jeu de l'aveugle est toujours une énigme compliquée) je pars sur un vin étranger ou un Languedoc d'altitude. Et ben bravo, en plein dans le mille! Me voilà paré pour les concours de dégustation à l'aveugle. C'est un Morgon 2016 du Domaine M Lapierre, version non sulfitée. C'est très bon et ça passe bien en fin de repas.

Un grand bravo et merci à toute l'équipe de l'AR Iniz pour ces bons moments passés.
Comme toutes les bonnes choses ont une fin, après une bonne nuit et un délicieux petit déj, il est temps de rentrer. 

Pour le déjeuner j'ouvre un Clos Veličane Pinot Gris 2018

Robe dorée aux reflets légèrement rosâtres
Le nez est expressif sur de franches notes de miel et de pomme 
Bouche à l'attaque nette dotée d'un léger gras, le vin se montre énergique avec cette montée en puissance de sa structure, la finale possède un beau dynamisme et une belle longueur miellée. Une belle découverte que ce vin slovène qui possède plus de complexité structurelle qu'aromatique à ce stade et qui nous donne un bel accord sur de l'églefin beurre noisette.

Merci de m'avoir lu.

Sébastien
#1
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, dfried, PBAES, Gildas, docadn, Jean-Paul B., Eric B, Axone35, Gibus, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, bibi64, TIMO, Selassie, Vaudésir, DUROCHER, armhell, vivienladuche, Frisette, leteckel, david84, otonosama07

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4592
  • Remerciements reçus 1762

Vaudésir a répondu au sujet : Petite escapade bretonne gast-romantique

Merci pour le CR Sébastien, alléchant.
Tu n'as pas testé le Pourquoi Pas à Dinard, belle vue et cuisine avenante juste avant qu'ils ne recouvent leur *.
Stéphane
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1127
  • Remerciements reçus 1315

sebus a répondu au sujet : Petite escapade bretonne gast-romantique

Non Stéphane, je n'ai pas testé. C'est qu'il me faut traverser la Rance et j'suis pô bon nageur, mais un jour, Pourquoi pas? ;)

Sébastien
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4592
  • Remerciements reçus 1762

Vaudésir a répondu au sujet : Petite escapade bretonne gast-romantique

Et on change de département %tchin MiaM!
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck