Nous avons 724 invités et 30 inscrits en ligne

LPV Lutèce à moins de 150km de Lyon

  • Messages : 1935
  • Remerciements reçus 750

jd-krasaki a créé le sujet : LPV Lutèce à moins de 150km de Lyon

Dernier opus LPV Lutèce en date, sur cette thématique curieuse...


LPV Lutèce à moins de 150km de Lyon



Vin n°1
Robe acajou, cognac.
Nez complexe d'orange amère, de pain d'épice, pain de sègle.
La bouche offre une jolie acidité et une liqueur douce avec un toucher de bonbon acidulé.
Jolie longueur.
C'est un Cantine Florio, Passito di Pantelleria 2014

Vin n°2
Robe saumonée légèrement trouble
Nez sur le bonbon arlequin, la pomme verte, le pamplemousse.
La bouche est fgranche, acidulée, tendue, on y retrouve l'aromatique simple de pamplemousse
C'est... la production maison, en primeur 2019, qui a survécu derrière un liquoreux. (mon apport)

Vin n°3
Robe pale
Nez poussiéreux, légèrement réduit, dur.
La bouche est explosive à l'attaque sur une tension rocailleuse et un fond gras discret.
Finale sympa. Il a besoin d'air celui là.
C'est un Domaine Labet, Côtes du Jura Lias 2016

Vin n°4
Robe pâle
Nez réduit, allumette, fumée, fond de grille-pain, note végétale.
La bouche, ronde reprend l'aromatique du nez
La finale est ardente.
Pas énormément de plaisir.
C'est un Guffens-Heynen, Mâcon-Pierreclos Chavigne 2014

Vin n°5
Ici la robe est plus dorée
Nez de pêche, de fenouil, de citron, beurre, orange fraiche.
La bouche offre une bonne acidité et de la richesse, c'est gras et ça chauffe presque un peu.
Très bien dans un style généreux
C'est un Georges Vernay, Condrieu Terrasses de l'Empire 2014

Vin n°6
Robe d'or pâle
Nez bien élevé sur la fumée, patissier, vanillé, caramel. On y trouve aussi des notes fruitées telle que citron et pêche, et des notes florales (chèvrefeuille)
La bouche est grasse, clairement patissière comme le nez mais toutefois salivante. Beaucoup d'ampleur dans ce vin au moins aussi généreux que son prédécesseur.
La fin de bouche s'englue un peu entre l'élevage ambitieux et le côté solaire.
C'est un E. Guigal, Hermitage blanc 2009 (mon apport n°2)

Vin n°7
Joli nez plaisant sur la pomme, la mangue verte, la pomme blette
En bouche on attaque sur un perlant léger, c'est acidulé avec des notes de pomme et de quinine.
La finale est décapante et tonique, avec une fine amertume et des notes de citron vert.
Très chouette dans un style sauvagement vif qui contraste avec les deux précédents.
C'est un Domaine de la Tournelle, Arbois Fleur de savagnin 2015

Passons aux rouges.

Vin n°8
Joli nez de fruit, c'est facile, légère note chaleureuse.
Bouche fraiche au fruité très mûr.
Sympa.
C'est un Jean-Marc Burgaud, Beaujolais villages Vignes de Lantignié 2018

Vin n°9
Nez de fraise chimique et de fourrure de renard mouillé
La bouche est perlante, légère, avec une attaque douceureuse.
La fin de bouche est sur la pelure de pomme de terre moisie. C'est ignoble et ça reste beaucoup plus longtemps en bouche que je ne le l'aurais aimé.
Horrible. C'est ça le goût de souris ? Et ça semble ne troubler que quelques personnes autour de la table. Y'en a même qui osent : "ça vieillira bien". Mon oeil, c'est pas bon c'est tout, et je reste poli à l'écrit.
C'est un Domaine Labet, Côtes du Jura Charrières 2018

Vin n°10
Robe grenat
Nez sanguin, animal, bacon, myrtille, cendre froide, légère note de goudron chaud.
La bouche est en finesse, droite et fraiche.
Très joli et à point.
C'est un Georges Vernay, Saint-Joseph Terres d'encre 2010

Vin n°11
Robe grenat sombre
Nez sur la cerise, le caramel, la vanille, le pruneau, avec un élevage luxueux que j'ai envie de qualifier de bordelais et un fruit tout de même un peu cuit.
La bouche est sur l'agrume et le fruit rouge. La matière est un peu creuse, courte en regard de l'aromatique perçue au nez, mais reste agréable dans son style sudiste évolué et facile d'accès.
A la levée de la chaussette je suis très surpris, je n'avais jamais goûté les vins du domaine et je m'en faisais une toute autre idée. Du coup je lui décerne un Bof.
C'est un Domaine Gonon, Saint-Joseph 2009

Vin n°12
Robe sombre.
Nez fin et subtil, avec un végétal doux, du poivre, on sent qu'il y a un fruit un peu masqué, de la cerise noire, de la fumée, menthe.
La bouche n'est pas immédiatement lisible, c'est serré et musclé mais il y a une certaine finesse soyeuse dans le toucher.
La bouteille semble très en dessous de ses capacités à terme.
C'est un Thibaut Liger-Belair, Moulin-à-Vent VV 2012

Vin n°13
Le nez offre un fruit noir légèrement lacté, des notes fermentaires, poivre, fumée, du lard fumé, on doit être de retour dans les syrahs, ici c'est probablement jeune et ce n'est pas goudronné.
La bouche est fine, svelte, énergique et élégante. Le tanin est mûr, fin et abondant.
On peut dire plutôt très bien.
C'est un Domaine Levet, Côte Rôtie Améthyste 2016

Vin n°14
Nez puissant, goudronné cette fois, voire brûlé. Il y a de l'aubergine qui s'exprime.
La bouche envoie des tanins denses avec une structure droite et sans aspérité.
Bien fait.
C'est un Maison Delas, Côte Rôtie Seigneur de Maugiron 2011

Vin n°15
Joli nez avec un élevage perceptible, des cranberries, du bonbon à la violette et une note alcooleuse. On est certainement encore sur une syrah.
La bouche est très large, intense, avec des tanins millimétriques.
C'est très chouette et ça se donne entièrement.
C'est un Vincent Paris, Cornas Granit 30 2010

Vin n°16
Nez sur le fruit noir confiuturé, élevage crémeux, fumée
La bouche est déliée, agréable, un peu aristocratique. Les tanins sont fondus, la matière est en demi puissance. bel équilibre d'ensemble.
Le vin est bien fait et complet mais sans coup de coeur pour moi.
C'est un Matthieu Barret, Cornas Billes noires 2012

Pour clore la série, un petit liquoreux servi en demi bouteilles

Vin n°17
Robe dorée pâle
Nez gourmand sur le caramel, l'anans confit, l'orangette et le kumquat confit
La bouche offre une fine amertume et une liqueur délicate.
Très joli.
C'est un Yquem 1997.

JD | Lutèce
#1
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, dfried, PBAES, mgtusi, Gibus, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, bibi64, sebus, leteckel, David Chapot, Yoannc, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 894
  • Remerciements reçus 814

sebus a répondu au sujet : LPV Lutèce à moins de 150km de Lyon

Bonjour JD,

Merci pour ce beau CR!
Nous v'là bons pour faire mâturer des pelures de pomme de terre et voir ce que ça donne! :D mais il est tout à fait possible que tu aies croisé le goût de souris...

Tu nous en dit plus sur ta production?

Amicalement.

Sébastien
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4110
  • Remerciements reçus 1164

Vaudésir a répondu au sujet : LPV Lutèce à moins de 150km de Lyon

On a bu le même Condrieu de Vernay, ce n'était pas du tout pareil.
Stéphane
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1935
  • Remerciements reçus 750

jd-krasaki a répondu au sujet : LPV Lutèce à moins de 150km de Lyon

Bonjour

sebus écrit: Tu nous en dit plus sur ta production?


J'ai un publi-reportage disponible ici : www.lapassionduvin.c... :)

En résumé, c'est un "gris" ou rosé produit comme un blanc de noir, à base de pinot noir agrémenté de xynomavro et de chasselas élevé en cuve inox dans la cuisine et très peu sulfité. Le terroir : argile sur lit sablonneux avec une pente douce est-sud-est, en bordure du plateau de Saclay. La pédologie se combine à merveille avec le microclimat d'un clos ceint de murs au nord et à l'ouest. Sur 2019 la production a atteint 12 bouteilles.

JD | Lutèce
#4
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, TIMO, sebus, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1935
  • Remerciements reçus 750

jd-krasaki a répondu au sujet : LPV Lutèce à moins de 150km de Lyon

Vaudésir écrit: On a bu le même Condrieu de Vernay, ce n'était pas du tout pareil.


Comme c'est moi qui ait emporté le fond de cette bouteille, j'ai même eu la chance de confirmer mon ressenti à tête reposée. Le vin n'avait pas beaucoup changé le lendemain, et il n'a pas eu le temps de voir le surlendemain :)

JD | Lutèce
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 666
  • Remerciements reçus 329

David Chapot a répondu au sujet : LPV Lutèce à moins de 150km de Lyon

Ta description du Poulsard sur Charrières de Labet me rappelle celle que j'avais faite en mars dernier ici :
- Domaine Labet Poulsard sur Charrières 2016 : couleur très claire, pelure d'oignon, sent fraise mais surtout la pomme. En bouche, le vin pétille, et présente un sucre résiduel notable. Reprise de fermentation.
Ce qui est surprenant, c'est que certains semblent apprécier... Misère.
David Chapot.
#6
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jd-krasaki

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 166
  • Remerciements reçus 158

mconstant a répondu au sujet : LPV Lutèce à moins de 150km de Lyon

Merci JD d'avoir posté en premier. Cela me permet de pouvoir mettre un nom sur les étiquettes bues (je ne note souvent pas l'étiquette et la cuvée bue et à la fin, je ne connais que le numéro du vin bu). Une thématique certes étonnante mais qui a permis de brasser un certain nombre de régions et d'avoir de belles surprises. 

En route donc pour cette dégustation 
Vin 1 : Cantine Florio, Passito di Pantelleria 2014
Arrivé en retard, je n'ai pas pris trop de notes de ce vin pour rejoindre mes camarades sur le vin 2. Je note donc un nez sur le raisin sec, un peu de pain d'épice et de la peau d'orange. On sent que l'on pourrait avoir affaire à un vin avec un peu de sucres résiduels ce qui est confirmé par la bouche qui est réglissée, avec des sucres assez présents. La bouche présente une certaine douceur qui n'est pas désagréable mais inhabituel pour être présenté comme premier vin.

Vin 2 : Production JD, primeur, 2019 (Ile de France)
Le nez présente un dominante sur le bonbon arlequin et la pomme chimique. C'est très différent de la plupart des vins dégustés habituellement. L'aération amène des agrume et de la pomme au nez et le style exubérant du bonbon arlequin se dissipe. La bouche présente une belle sapidité, sur des arômes d'agrumes majoritairement et une forte acidité similaire à la pomme verte tout en restant assez frais. Très sympa c'est chapeau bas que je fournis mes félicitations à JD. Par contre, le deuxième jour, c'est imbuvable et complètement oxydé...

Vin 3 : Domaine Labet, Côtes du Jura Lias 2016
Le nez est assez discret de prime abord avec du citron et un peu de miel à l'aération. En bouche, l'attaque est vive avec une bonne acidité et un équilibre fondé sur la tension. La longueur est bonne et on ne note aucun élevage. Un bon "premier" vrai blanc de la dégustation même si on sent le potentiel et que c'est encore un bébé. 

Vin 4 : Guffens-Heynen, Mâcon-Pierreclos Chavigne 2014
Le nez est dominé par un élevage bourguignon avec pêle mêle de l'alumette, de la pierre à fusil et des arômes fumés. La bouche possède un bon équilibre, des arômes de fumés en rétro et une longueur tout à fait honorable. On ne peut cependant se dire que le vin est encore fermé et que c'est ouvert trop jeune. Cela donne un vin qui possède certes des qualités mais qui se montre aujourd'hui encore peu expressif. Pour l'instant, pas convaincu par ce producteur...

Vin 5 : Georges Vernay, Condrieu Terrasses de l'Empire 2014
Le nez présente de la pêche jaune bien mure, un peu d'abricot ainsi que du citron, du fenouil voire même un côté crocodile Haribo et de l'orange. La bouche possède une attaque vive, une bonne acidité et permet au vin d'avoir une bonne persistance sur des arômes assez fruits jaunes (abricots notamment) tout en gardant un bon équilibre et possédant un gras certain.

Vin 6 : Guigal, Hermitage blanc 2009 
Le nez présente directement des arômes d'élevage avec du caramel, un côté caoutchouc brulé, du bois et de la pomme au four. La bouche possède une forte amertume, un peu de curry et de caramel en rétro et en finale. L'acidité reste élevé permettant de porter le vin pour lui donner une certaine complexité. Très dominé par l'élevage, je ne suis pas trop convaincu en l'état. 

Vin 7 : Domaine de la Tournelle, Arbois Fleur de savagnin 2015
Le nez possède un mélange de pomme verte et de menthol, presque réminescent des salades à base de mangue verte au Vietnam. C'est dans tous les cas assez intéressant. La bouche présente un petit perlant et des arômes d'agrumes tels que le pamplemousse. L'amertume est assez élevé portant le vin et lui permettant de posséder une certaine longueur. Dans tous les cas, un beau vin qui mérite encore d'attendre quelques années avant de se révéler.  

Vin 8 : Jean-Marc Burgaud, Beaujolais villages Vignes de Lantignié 2018
Le nez fait immédiatement penser au gamay jeune mais bien fait sur la cerise. La bouche est juteuse avec une bonne acidité malgré une petite chaleur ressentie en finale. Un vin très gourmand que j'imagine très bien pour les petits repas d'hiver avec les copains non amateurs.

Vin 9 : Domaine Labet, Côtes du Jura Charrières 2018
Le nez présente des arômes de fraise des bois ainsi qu'un côté nature avec des arômes animaux et du foin. Les choses se gâtent en bouche car cette dernière est assez creuse et l'on ne sent que l'amertume soutenue par une finale avec une sorte de goût de moisi. Je rejoins JD en signalant que je n'ai pas du tout apprécié ce vin et que cette bouteille avait un défaut.

Vin 10 : Georges Vernay, Saint-Joseph Terres d'encre 2010
Le nez présente des arômes de Syrah avec du fruits rouge (framboise), de la violette, du poivre et un peu de goudron. La bouche présente des arômes d'élevage avec un peu de bois mais surtout une bouche dominée par les fruits noirs (jus de mûre) et de beaux amers en finale qui permettent au vin d'avoir une longueur tout à fait correcte. Un vin qui m'a semblé très gourmand et bien fait (en même temps, après le précédent, tout aurait pu sembler gourmand). 

Vin 11 : Domaine Gonon, Saint-Joseph 2009
Par rapport au vin précédent, le nez est moins immédiat et présente des arômes de cendre froide, de pruneau et des fruits noirs. La bouche possède une attaque en mi-teinte, très légère sur les fruits noirs et de l'anchois. Les tannins sont cependant soyeux et l'ensemble est relativement équilibré sans être extraordinaire. Deuxième rencontre avec ce Saint Joseph si encensé, je ne suis pas transcendé et je trouve beaucoup plus mon bonheur aujourd'hui dans les Iles Feray.

Vin 12 : Thibaut Liger-Belair, Moulin-à-Vent VV 2012
Le nez est assez gourmand et fait penser au sud avec de l'anchois, de la garrigue et des fruits noirs. La bouche est encore jeune avec un peu d'épices, une forte matière présente et des fruits noirs. C'est très gourmand et je place en Côte Rotie ce superbe vin. Le concours à l''aveugle attendra car c'est finalement un beaujolais ! Un beau vin encore jeune mais qui promet. 

Vin 13 : Domaine Levet, Côte Rôtie Améthyste 2016
Le nez est encore une fois très jeune avec des arômes fermentaires (levures ?), des épices et du menthol. En bouche, on note des arômes de cerise noire, du réglisse et un peu d'épices. L'ensemble possède une belle finesse et laisse plutôt une bonne impression.

Vin 14 : Maison Delas, Côte Rôtie Seigneur de Maugiron 2011
Le nez présente dès le départ un ensemble alcooleux et des arômes d'élevage avec du café voire même de la glace mystère café. La bouche est assez intense, lourde avec une très grosse concentration et matière. On note beaucoup de tannins en bouche, assez rugueux comme du grain de café moulu. Trop jeune, il faut espérer que l'élevage se fondra et permettra de retrouver les arômes de Syrah car pour moi, c'est too much sur cette bouteille. Un cornas de l'ancienne école (ah non, en fait, on est en Côte Rotie...). 

Vin 15 : Vincent Paris, Cornas Granit 30 2016
Le nez fait très fraise des bois, on sent la violette qui ressort encore plus à l'aération. L'élevage est aussi présent avec des arômes de caramel. Cela fait très jeune mais reste agréable. La bouche est tout en finesse avec des tannins qui ressortent un peu mais sans accroche avec des arômes de fruits rouges. Très intéressant cette Côte Rotie (encore une fois raté, on est à Cornas...) mais un bon vin équilibré, fin qui se laisse approcher. 

Vin 16 : Matthieu Barret, Cornas Billes noires 2012
Dès que je porte le verre à mon nez, je suis subjugué par ces arômes de garrigue, de menthol, des petits fruits noirs sur le cassis ainsi qu'un petit côté métallique du plus bel effet. Cela fait un ensemble assez frais, très sympa tout en restant complexe. La bouche possède une belle attaque sur les fruits, une belle acidité qui porte le tout et une bonne longueur. Les tannins ne se font pas trop sentir et même si le vin est encore jeune, il est très bon. J'aime beaucoup et pour moi le vin de la soirée.

Pas note pour le liquoreux mais ce n'était pas un Yquem 1997 (dans mes souvenirs un 99 en Barsac mais pas plus d'infos). Dans tous les cas , une soirée très sympa avec un thème original qui nous aura permis de voyager et personnellement de me tromper dans les grandes largeurs sur les origines des vins.

Prochaine dégustation et pas des moindres le 19 décembre pour fêter dignement la fin d'année !

Bonne dégustation,
Matthias
#7
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, dfried, Vaudésir, leteckel, jd-krasaki, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1935
  • Remerciements reçus 750

jd-krasaki a répondu au sujet : LPV Lutèce à moins de 150km de Lyon

Désolé de la bouteille oxydée le lendemain, c'est très peu protégé. Voire pas du tout (le comprimé de sulfite s'est mal dissous...)
Ca m'indique qu'il va pas falloir tenter une garde jusqu'à l'été :)

JD | Lutèce
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck