Nous avons 1379 invités et 80 inscrits en ligne

Soirée LPV Vaucluse "les extraterrestres vident la cave de David Vincent"

  • Messages : 372
  • Remerciements reçus 70

wincesurf a créé le sujet : Soirée LPV Vaucluse "les extraterrestres vident la cave de David Vincent"

Voilà à nouveau notre joyeuse bande LpvVauclusienne réuni pour une soirée « vide caveS ». Oui, avec un « S », car il s’agissait bien de faire un peu de place dans l’immmeeeeense cave de David et dans ma modeste cavounette. Me prénommant Vincent, le thème était tout trouvé !
"les extraterrestres vident la cave de David Vincent"

- Date : lors "d'une nuit sombre".
- Lieu : chez David, accès par "une route solitaire de campagne" (certains ont cherché un raccourci, ils ne l’ont jamais trouvé...)
- Le principe est de vider quelques OBNI issus des caves de David et de Vincent. OBNI comme "Objet Buvable Non Identifié". Donc, vous l'avez compris, dégustation à l'aveugle.

Pas de thème particulier, mais le souhait de David et de moi-même de proposer des vins de régions et de millésimes très hétéroclites, soit :
- 5 blancs (de secs à liquoreux)
- 5 rouges (dont 1 « pirate » apporté en douce par Mathieu)

Avec un petit jeu à la clé : chaque participant avait les infos sur les millésimes et les Régions par couleur, à eux de remettre tout ça dans l’ordre. A ce petit jeu, notre sommelier en chef a fait très fort !


Au repas, nous avions :
- Huîtres chaudes « deux façons »
- Soupe chaude de potimarron, kumbawa, gingembre, lait de coco, piment
- Volaille rôtie (chapon)
- Plateau de fromage
- Carpaccio d’ananas aux épices et rhum, glace vanille

Les blancs :

Vin N°1 : on débute avec un vin à la robe dorée et brillante engageante. Le nez de moyenne intensité est « pâtissier », cire, verveine, fruits exotiques pour certains. On est plus dans la « subtilité olfactive » que dans la démonstration, mais ce n’est pas déplaisant. En bouche, ce sont plutôt les agrumes qui dominent (citron, zeste d’orange), avec une pointe épicée. Là aussi, c’est un peu court arômatiquement, mais de beaux amères portent relativement bien le vin.
Riesling Fronholz 2013 – Domaine Ostertag
Noté 14,33/20 (note perso : 14)

Vin N°2 : la robe est plus soutenue que celle du vin précédent, plutôt « or vert de gris ». Au nez, certains évoquent le beurre aux algues (lacté et iodé ?), le foin, du fumé, des épices.
La bouche en surprend plus d’un, avec un côté « tourbé », et de liqueur de mirabelle. L’amertume en finale et le gras du vin apportent de jolies touches. Beaucoup ont jugé le vin très harmonieux. Personnellement, j’ai été plutôt gêné par le manque de fruits, mais ce n’est pas étonnant compte tenu de l’appellation et de son âge. Je l’ai plus apprécié au repas.
Hermitage blanc 1998 – Jean-Louis Chave
Noté 15.67/20 (note perso : 14)

Vin N°3 : on a là une robe dorée très soutenue. Le premier nez n’est pas engageant (poussiéreux), mais cela s’estompe au fur et à mesure de la soirée. Au nez, c’est plus « toasté-grillé » que « beurré-brioché », avec des notes de truffes. La bouche est déstabilisante, on sent le beau terroir, mais avec un peu de dénivelé (le vin est clairement en pente descendante)., l’oxydation est bien là mais heureusement soutenue par une acidité encore présente qui le tient encore en vie.
Bâtard Montrachet Grand cru 1997 – Domaine Henri Clerc
Noté 12,67/20 (note perso : 12)
Le vin est bien meilleur le lendemain, plus typique d’un beau chardonnay évolué, notamment avec de beaux amères en final (note perso : 14)

Vin N°4 : la robe orangée très étonnante laisse perplexes les dégustateurs… Les arômes sont séducteurs, sur la mangue, l’abricot, la cerise, le thé… La bouche est tout aussi déroutante, c’est tranchant, acidulé à l’image d’une bonne clémentine corse. C’est très bon, mais ça manque d’alcool (un propos que l’on tient rarement dans le groupe !) et de texture, l’attaque étant jugée légère et souple.
Riesling Auslese 1988 Mosel-Saar-Ruwer (Allemagne) – Domaine Willemshof
Noté 15,33/20 (perso : 17 : il faut dire que je suis fan des vieux Riesling allemands !).

Vin N°5 : robe dorée intense, le nez est tout autant (intense), épicé, fumé, ananas. En bouche, c’est la crème caramel qui domine, c’est grillé, rôti (ananas rôti), clou de girofle, un peu trop sirupeux à mon goût. Du coup, la finale est un peu pataude, on perd sa fraicheur pourtant présente en attaque. Un vin qui propose beaucoup de choses, mais qui manque d’harmonie.
Sylvaner Johannisberg 1990 (vin liquoreux) - Domaine du Mont d’Or (Suisse).
Noté 14.33/20 (perso : 14).

Les rouges :

Vin N°6 : robe clair claire, légèrement trouble. Des arômes de zan. Le vin a une belle mâche, de la fraicheur, du fruit (petit et rouge), peu d’astringence mais un petit côté végétal. Bref, un joli jus bien équilibré, qui reste cependant sans haute prétention.
Moulin-à-vent « Clos de Rochegrès » 2011. Château des Jacques
Noté 14.67/20 (perso : 14)

Vin N°7 : robe rouge carmin de bel éclat. Au nez, c’est d’une grande finesse, de l’élégance même, « féminin » diraient certains, avec ces arômes de fleurs séchées (potpourri) et de petits fruits rouges.
La bouche est fidèle au nez. Le vin bénéficie d’une belle longueur (on sent toutefois des petits tanins secs en fin de bouche). Si c’est peu exubérant, on sent toutefois la grande classe « en toute discrétion ». Le vin est en place.
Chambolle-Musigny premier cru 1990 – Joseph Drouhin
Noté 15.83/20 (perso : 15,5)

Vin N°8 : robe très foncée, encre violine. Au nez, pas de doute sur le cépage ! Violette, cassis/mûres, mais aussi « viandé ». En bouche, c’est très puissant, structuré, un peu de folie se dégage de ce vin ! Les tannins encore bien présents sont toutefois « assumés » (bonne mâche), même s’ils restent un poil asséchants en final.
Cornas la Sabarotte 2009 – Domaine Courbis
Noté 14.83/20 (perso : 15)

Vin N°9 : robe grenat au reflet brun. Au nez, on sent une pointe oxydative, rancio, cerises à l’eau de vie. En bouche, c’est chocolaté, le zan aussi, la tapenade, l’humus… L’attaque est souple, puis une belle amplitude.
Chateauneuf-du-Pape Vieilles vignes 1999 – Domaine de la Janasse.
Noté 16.67/20 (perso : 14. J’ai vraiment du mal avec l’oxydation des vieux grenaches !)

Vin N°10 : robe brune cuivrée, nez un poil poussiéreux (qui nous a fait hésiter un temps sur son état…). Les quelques heures en carafe ont permis d’estomper ce défaut, et en fin de repas, le vin proposait une bouche fondue, harmonieuse, des notes de tabac, d’orange sanguine. Ça reste toutefois un peu court, malgré un reste de fraicheur qui tient le vin en vie.
Saint Julien 1982 – Château Beychevelle
Noté 14,17/20 (perso : 16. Un peu « à contre-courant » avec mes collègues sur ces deux derniers vins !)






Merci à David de nous avoir de nouveau ouvert ses portes (de sa maison et de sa cave !).
Encore une belle soirée, malheureusement « en petit comité » (nous étions 5 sur les 10 du groupe).

Les vins « gagnants » de la soirée ont été en blanc l’Hermitage 98 de Chave et le Riesling Auslese 88, et en rouge le C9DP 99 de la Janasse et le Chambolle-Musigny 1er cru 90 de Drouhin

Personnellement, mes « coups de cœur » ont été le Riesling allemand 88 en blanc, et en rouge les Chambolle-Musygny 90 et le St Julien (Beychevelle) 82.

Vincent LPVVaucluse un jour, LPVVaucluse Toujours !
#1
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, dfried, mgtusi, Hubert, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, Cédric42120, Vaudésir, Frisette, leteckel, david84, Damien72, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11
  • Remerciements reçus 9

PATJOU a répondu au sujet : Soirée LPV Vaucluse "les extraterrestres vident la cave de David Vincent"

Tout d'abord merci à David de nous avoir reçu et merci à Vincent pour le compte-rendu.
Nous avons surveillé les petits doigts de main toute la soirée, mais il n'y a pas eu de signes particuliers.
Encore une soirée riche en émotions, j'ai beaucoup de mal avec les Bordeaux, mais je reconnaît que le Beychevelle 82 qui aurait du aller à l'évier au vu de son niveau et de son bouchon, m'a beaucoup plus.
Quelle finesse et quelle fraîcheur, et malgré l'état de la bouteille une bien belle surprise.
Et l'hermitage de Chave, tout simplement une confirmation de la qualité de ce vin.
Magnifique !!
Merci à tous et vivement la prochaine soirée.
Pat.
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11
  • Remerciements reçus 9

PATJOU a répondu au sujet : Soirée LPV Vaucluse "les extraterrestres vident la cave de David Vincent"

Je voulais ajouter que le C9P de La Janasse était superbe.
Tout à fait classique d'un Châteauneuf puisque nous l'avons tous reconnu, mais très très bien fait.
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 372
  • Remerciements reçus 70

wincesurf a répondu au sujet : Soirée LPV Vaucluse "les extraterrestres vident la cave de David Vincent"

J'ai eu plus de mal que vous avec la Janasse, pourtant mon Domaine préféré (avec Charvin) en C9DP.
Je suis un grand fan de la cuvée Chaupin, mais j'ai trouvé cette "vieilles vignes" assez caricaturale des vieux grenaches oxydés... Ce n'est tout simplement pas à mon goût.
C'est dur d'être le seul dans le groupe à avoir des problèmes avec ce cépage... Surtout quand on vit dans le Vaucluse !

Vincent LPVVaucluse un jour, LPVVaucluse Toujours !
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82023
  • Remerciements reçus 7482

oliv a répondu au sujet : Soirée LPV Vaucluse "les extraterrestres vident la cave de David Vincent"

wincesurf écrit: J'ai eu plus de mal que vous avec la Janasse, pourtant mon Domaine préféré (avec Charvin) en C9DP.
Je suis un grand fan de la cuvée Chaupin, mais j'ai trouvé cette "vieilles vignes" assez caricaturale des vieux grenaches oxydés... Ce n'est tout simplement pas à mon goût.
C'est dur d'être le seul dans le groupe à avoir des problèmes avec ce cépage... Surtout quand on vit dans le Vaucluse !


Je compatis !
Car je connais bien ce sentiment, seul contre tous......... :oops:
#5
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Delphinette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 842
  • Remerciements reçus 599

david84 a répondu au sujet : Soirée LPV Vaucluse "les extraterrestres vident la cave de David Vincent"

Merci Vincent pour ton compte-rendu. Une nouvelle fois, ce fut une belle soirée, même si nous étions en cercle restreint.

J'ai bien aimé le Riesling Fronholz 2013 du domaine Ostertag.
Son nez est assez discret sur des notes épicées et de citron verveine. En bouche par contre le jus est mûr et ample et s'exprime sur les agrumes frais agrémentés d'épices.
C'est propre et sapide, même si cela manque à ce stade d'un peu de complexité pour passer le seuil supérieur.

Concernant l'Hermitage blanc 1998 de Jean-Louis Chave, même si je manque sûrement d'objectivité, j'adore ce type de vin de gastronomie, riche sans être lourd avec ses notes de mirabelle et de tourbe, sa tenue en bouche, signe d'un vin structuré où le gras enrobe le jus sans l'écraser, et sa finale interminable.

Je n'ai pas été emballé par le Bâtard-Montrachet 1997 d'Henri Clerc.
Bien sûr, on sent que ce vin est racé, qu'il a du fond, mais la trace d'usure oxydative est tout de même trop présente à mon goût et ne correspond pas à l'idée que je me fais d'un terroir aussi prestigieux.

Comme Vincent j'aime les Riesling allemands et j'ai apprécié cet Auslese 1988 du domaine Willemshof, notamment son nez complexe sur la cire, les fruits de la passion, l'orange confite, le thé, la cerise et même quelques notes chocolatées.
La bouche exprime les notes acidulées du nez mais me paraît un peu courte.

J'ai trouvé le Sylvaner Johannisberg 1990 du domaine du Mont d’Or intéressant et complexe. Si j'avais été à l'aveugle, je serais probablement parti sur un vieux Chenin de Loire.
Je ne l'ai pas trouvé à proprement parler pataud mais je trouve que la bouche est un peu trop sage, qu'elle manque d'énergie, plus par manque de profondeur que d'acidité.

Entièrement d'accord avec Vincent sur le Moulin-à-vent « Clos de Rochegrès » 2011 du château des Jacques.

Quant au Chambolle-Musigny premier cru 1990 de Joseph Drouhin, les mots qui me viennent sont finesse, classe et harmonie. Ce vin ne sort pas ses gros sabots mais s'exprime tout en élégance et en délicatesse sur la fraise des bois et les fleurs séchées. Même la sensation sur la finale de tanins légèrement secs ne nuit pas à l'harmonie ressentie.
C'est un vin à maturité qu'il faut pouvoir accommoder avec un plat qui le met en valeur.

J'ai bien aimé le Cornas la Sabarotte 2009 du domaine Courbis qui fait preuve d'une belle buvabilité, même si je le trouve encore un peu jeune. Il ne présente pas le côté raide que peuvent présenter certains Cornas.
Ses tanins sont saillants sans être violents, la fraicheur est au rendez-vous et l'on sent poindre en bouche un végétal mûr qui donne de la mâche au fruit.
C'est un peu brut de décoffrage en l'état mais je pense qu'il lui faut juste du temps pour se patiner et gagner en complexité.

Concernant le Chateauneuf-du-Pape Vieilles vignes 1999 du domaine de la Janasse, personnellement j'ai beaucoup aimé. D'abord je n'ai pas du tout retrouvé le côté "oxydatif" des vieux Grenaches dans ce vin.
Soit, le nez était discret. Mais par contre la bouche...quelle classe ! Une matière fondue pleine de finesse, de fond et de personnalité avec ces notes de garrigues et superbement étirée par le zan...tout ce que j'aime.

Quant au Château Beychevelle 1982, il nous a pris par surprise ! On ne donnait pas cher de sa peau vu la manière dont il se présentait à l'ouverture !
Même son nez poussiéreux n'annonçait rien de très engageant...et pourtant il a fini par nous livrer ce qui lui restait. Alors bien sûr, le côté poussiéreux ne s'est pas totalement estompé, bien sûr que la finale était courte, mais la matière présentait suffisamment de complexité pour nous offrir un agréable moment.
Personnellement je trouve que c'est une belle fin pour une bouteille qui devait partir à l'évier !

David
LPV Vaucluse
#6
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, dfried, Hubert, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, BIBI N, leteckel

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17
  • Remerciements reçus 8

olivier.moulin a répondu au sujet : Soirée LPV Vaucluse "les extraterrestres vident la cave de David Vincent"

Je rage d'avoir été absent à cette soirée. Surtout pour goûter un Bâtards-Montrachet même si les commentaires sont un peu décevants sur un tel vin. Encore des vins de folie proposé par David! Une belle dégustation hétéroclite. Impatient de vous retrouver. Olivier
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck