Nous avons 1671 invités et 63 inscrits en ligne

LPV Versailles explore le Roussillon !

  • Messages : 7269
  • Remerciements reçus 6195

LPV Versailles explore le Roussillon ! a été créé par Jean-Loup Guerrin

Nous avions décidé de choisir un thème plus pointu qu’à l’accoutumée pour ce rendez-vous de février : le Roussillon. Et c’est Arnaud, fin connaisseur de cette région, qui a décidé de relever le défi… Je parle de défi car une bonne partie d’entre nous n’apprécie pas forcément cette région, mais nous sommes volontaires, à LPV Versailles, prêts à découvrir, élargir nos horizons et peut-être … faire évoluer nos préférences !

Une chose est sûre : notre petit groupe est très éclectique, par la diversité des caractères et des goûts de ses membres. Un peu comme la diversité des vins que nous avons la chance de déguster ! Une fois encore les avis ont été différents sur la plupart des vins mais cette fois-ci je pense que nous avons battu des records !

Une deuxième chose est sûre : malgré nos différences, nous prenons plaisir à nous retrouver, à échanger et à débattre !

Assez disserté, c’est parti :

1ère paire de blancs
Deux assemblages de grenache blanc, grenache gris et macabeu.

CR: Domaine Modat – Côtes du Roussillon – de-ci de-là – 2011
Robe paille plutôt soutenue.
Nez d’abord assez désagréable, sur des arômes de levures. Après agitation dans le verre, cela s’améliore vers un fruité plus présent qui apparait de-ci de-là ;) mais sans grande complexité.
La bouche est dense et possède un beau volume mais elle paraît fortement soufrée et en légère sous-maturité. La finale tendue est plus agréable.
ED ? Assez Bien +

CR: Domaine de l’Horizon – IGP Côtes catalanes – 2012
Robe paille.
Nez très intense de fruits jaunes, complétés par du grillé et une touche minérale.
La rondeur en bouche se double d’une belle amplitude. L’ensemble est également frais et agréable, d’une bonne longueur et s’achève sur une finale saline.
Bien ++ / Très Bien

2ème paire de blancs
Deux vins de mono-cépage macabeu.

CR: Domaine Olivier Pithon – IGP Côtes catalanes – Maccabeu – 2014
Maccabeu (ou maccabéo) est une autre écriture de ce cépage assez méconnu, sauf dans cette région.
Robe de couleur paille très claire.
Nez fortement soufré et légèrement lacté désagréable.
La bouche est tendue et très saline mais possède une très faible aromatique.
Assez Bien

CR: Domaine Roc des Anges – IGP Côtes catalanes – L’Oca – 2012
Robe paille.
Nez presque puissant, sur des fruits compotés confinant à l’exotisme, une pointe de minéralité et une fine oxydation (pomme) qui complexifie l’ensemble. D’autres ont trouvé cette oxydation prépondérante et donc rédhibitoire.
La bouche est pleine, au fruité marqué mais il est vrai sur des arômes de pomme plus prégnants qu’au nez. Une superbe tension lui redonne cependant de l’énergie jusque dans sa finale traçante.
Quel dommage que ce début d’oxydation (ou oxydation tout court pour certains) ait gaché un tel jus ! Bien +(+) en l’état.

3ème paire de blancs
Deux vins de mono-cépage grenache gris.

CR: Domaine de La Rectorie – Collioure – Argile – 2011
Robe dorée.
Nez très intense déroulant des arômes de fruits jaunes bien mûrs avec quelques notes de cire.
La matière impressionne en bouche par sa densité mais une amertume trop marquée et manquant de finesse empêche de plus l’apprécier.
Bien +

CR: Domaine Roc des Anges – IGP Côtes catalanes – Iglesia Viella – 2011
Robe de couleur paille bien claire.
Nez très intense qui offre de belles senteurs minérales, sur la roche mouillée, qui s’appuient sur un fruité noble.
La bouche est à l’avenant, d’une minéralité et d’une tension superbes, l’ensemble présentant un profil rectiligne très pur et la sapidité ressortant sur la finale qui donne envie de se resservir.
Très Bien +(+)

4ème paire de blancs
« Encore des blancs ? »
« Mais oui, Christophe, le Roussillon, ce sont des terroirs à blancs ! » zX Et puis il aurait été dommage de se passer de ceux-là...
Deux vins de l’élève et du maître…

CR: Domaine Le Soula – IGP Côtes catalanes – 2009
Robe dorée.
Beau nez généreux alliant fruits jaunes et fruits secs, aux accents grillés sensibles.
La bouche joufflue, bien ronde, est dotée d’un fruité bien mûr. L’élevage ambitieux s’intègre bien à cette matière riche ; il est toutefois sans doute aussi à l’origine de ces arômes amandés qui s’invitent dès le milieu de bouche pour s’exacerber en finale.
Très Bien

CR: Domaine Gérard Gauby – IGP Côtes catalanes – Coume Gineste – 2008
Robe d’une couleur paille plutôt soutenue.
Intense mais loin d’être puissant, le nez frappe par sa classe folle. La fine réduction s’ajoute aux fruits blancs, aux notes florales et anisées pour se fondre dans un ensemble irrésistible.
La bouche n’est pas en reste, volume, densité, grande sapidité et finesse conférant une sensation de plénitude. Mais ce n’est pas tout ! La tension salvatrice, la fine minéralité et la superbe persistance parachèvent ce grand vin à l’aube de son apogée. Et le bois ? Quel bois ? Il est tellement bien intégré que j’ai beau relire mes notes : je n’en trouve pas trace…
Pour moi un des deux vins de la soirée. Excellent

Triplette de rouges
Un vin de rattrapage et deux vins d’un même millésime, mais tellement différents par leur structure, ont finalement constitué cette triplette très éclectique.

CR: Domaine Le Soula – IGP Côtes catalanes – 2010
Robe sombre et évoluée.
Nez très ouvert, aux arômes chocolatés et d’un fruité très mûr. Il a rappelé à certains le nez d’un Châteauneuf-du-Pape ce qui les amenés vers du grenache, mais la majorité de l’assemblage est du carignan.
La bouche est relativement équilibrée, charnue et de bonne fraîcheur, d’un profil droit mais à la finale courte. Un bon vin à qui il manque de l’émotion.
Bien +

CR: Domaine Gauby - Côtes-du-Roussillon Villages – Vieilles Vignes – 2005
Robe sombre et jeune (incroyable, il a cinq ans de plus que le précédent !).
Le nez peu causant s’ouvre peu à peu sur des fruits noirs et de belles épices.
La bouche présente un équilibre axé sur la finesse, une matière assez fluide, une persistance intéressante et sapide.
Bien +(+)

CR: Domaine du Clos des Fées – Le Clos des Fées – 2005
Robe très sombre et assez jeune (même remarque).
Nez très intense sur des arômes de fruits noirs et plus sauvages de garrigue.
Enorme de densité, de matière fruitée, d’alcool et de bois, la bouche est vraiment too much ! On peut aimer et il y a encore cinq ans j’aurais mis une excellente note à ce vin.
Bien +

Je remarque qu’un assemblage des deux derniers, voire des trois vins aurait je pense donné un équilibre fort intéressant ! :woohoo:

1ère paire de rouges
Une même cuvée sur des millésimes très différents.

CR: Domaine du Casot des Mailloles – Vin de table – Visinum 2012
Robe assez claire et aux reflets tuilés marquant une évolution certaine.
Nez très avenant, d’une grande finesse, sur une aromatique très florale se mêlant à de petits fruits rouges et à de l’orange sanguine. Très inattendu dans cette région ! J’aime…
Avec la bouche, on passe de l’autre côté du miroir : c’est très concentré, sans manquer de finesse, avec un beau fruité, de la réglisse et une finale plus fraîche et élancée.
Très Bien +(+)

CR: Domaine du Casot des Mailloles – Vin de table – 2006
Robe assez sombre et évoluée mais moins que la précédente.
Nez d’une belle intensité, marqué par une pointe d’acétone sensible et une autre de réduction. Quelques fruits noirs et des touches cacaotées sont là pour remonter le niveau.
Après une attaque légèrement perlante, la bouche apparaît sous un jour plus favorable, d’une certaine harmonie, montrant tour à tour un beau volume, des petits tanins saillants et une finale plus pointue et tonique.
Bien + pour moi mais d’autres ont nettement plus apprécié !

Avec Philippe, nous avons vérifié trois fois qu’il n’y avait pas d’inversion entre les deux verres, ou entre les deux bouteilles… Mais non, le vin plus jeune en robe, en concentration et en tanins était bien le plus âgé ! :?
Comme quoi les indicateurs sont parfois trompeurs… mais l’honnêteté intellectuelle m’oblige à dire que pour les autres dégustateurs l’affectation des millésimes aux vins dans les verres semblait logique. :pinch:

2ème paire de rouges
Deux vins dans la force de l’âge.

CR: Domaine Gardiès – Côtes-du-Roussillon Villages – Les Falaises – 2000
Robe presque noire, aux reflets tuilés.
Nez puissant, présentant une aromatique très sudiste basée sur le chocolat, le grillé, les fruits noirs et quelques accents de garrigue. Il donne une impression de densité que l’on devrait retrouver dans le jus.
Effectivement la bouche est pleine, sur des fruits très compotés, et s’avère même un peu sucraillonne, avec des arômes de figue un peu écœurants. Elle manque clairement de fraîcheur mais la température de service n’a pas dû aider.
Bien, pour le nez et en tenant compte de l’effet température. Ceux qui me connaissent savent que je suis un éternel optimiste …

CR: Domaine Gauby – Côtes-du-Roussillon Villages – La Muntada – 2002
Robe sombre et dénotant un début d’évolution.
Nez très ouvert sur des fruits compotés allant même jusqu’à une touche d’oxydation, mais qui exhale aussi des notes goudronnées.
La bouche est assez équilibrée : on y retrouve les fruits compotés dans une chair fine et dense, mais là encore un manque de fraîcheur empêche d’atteindre le niveau attendu ; ce n’est pourtant pas un problème de température du vin, plus probablement d’un vieillissement prématuré sur cette bouteille. Corollaire de ce déficit d’acidité : une persistance honnête, sans plus.
Bien +(+)

Paire de VDN

CR: Château Mossé – Rivesaltes ambré – 1967
Robe claire d’un très bel ambré.
Nez intense qui exhale des arômes d’une grande complexité, d’oxydation bien entendu mais pas uniquement. On y trouve tour à tour de la noix, du céleri, du café, du pruneau, du raisin sec, l’ensemble s’appuyant sur un fond de fruits compotés. Superbe nez !
La bouche est dotée d’une liqueur magnifique, aux arômes secondaires (vinification) et tertiaires (vieillissement) très fins, à l’acidité structurante encore sous-jacente et à la longueur superbe.
Excellent
A 50 ans on est dans la force de l’âge ! :)

CR: Mas Amiel – Maury – 20 ans d’âge
Robe sombre aux reflets acajou.
Nez intense sur la cerise à l’eau de vie et les fruits compotés.
La bouche est bien équilibrée entre sucre, fruité et acidité mais présente un peu moins de tout que le vin précédent. Cela reste très beau, avec les mêmes arômes de cerise qu’au nez, complétés par des agrumes qui viennent affiner agréablement la finale.
Très Bien (+)

La première partie du défi a été relevée avec brio par Arnaud qui nous a concocté un programme d’enfer, au moins sur le papier, avec des paires savamment assemblées. (tu)
La deuxième partie, qui avait pour but inavoué de réconcilier certains réfractaires avec le Roussillon, n’a pas été couronnée de succès (td) , sauf pour les VDN mais je pense que tout le monde était convaincu sur les VDN du Roussillon avant cette soirée.
A cela j’avancerai plusieurs raisons :
- Certaines étiquettes stars étaient sans doute représentées par un échantillon défectueux (Roc des Anges – L’Oca et Gauby – Muntada).
- La température de la salle du restaurant était particulièrement chaude, ce qui a pu déranger certains vins … et certains dégustateurs.
- Le niveau d’exigence moyen de notre groupe est particulièrement élevé. Je peux le constater en comparant par rapport à d’autres groupes de dégustation auxquels je participe. Ainsi, je pensais avoir une bonne connaissance des bons vignerons de l’ensemble des régions françaises mais, au sein de LPV Versailles, je me sens presque néophyte... Et comme je suis un éternel optimiste, je dirai que c’est bien : cela me rajeunit ! ;)

Pour la prochaine fois, nous revenons aux basiques : ce sera la Rive Droite. Mais pas de la Loire, cela sera pour une autre fois…

Amitiés oenophiles,
Jean-Loup
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, rkrk, Xtof, LADIDE78, supervedro, Frisette
26 Fév 2017 11:19 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1419
  • Remerciements reçus 368

Réponse de jclqu sur le sujet LPV Versailles explore le Roussillon !

(tu)
A combien étiez-vous pour ces 19 quilles (si j'ai bien compté) ?
Tu évoques un comité "réduit" ^^
JC
LPV Lutèce
26 Fév 2017 11:32 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4344
  • Remerciements reçus 1956

Réponse de LADIDE78 sur le sujet LPV Versailles explore le Roussillon !

Merci Jean -Loup
pour ton CR, de cette dégustation , ta très bonne analyse générale de cette soirée

didier
Mal- voyant depuis 29 ans et passionné de vins comme vous tous
26 Fév 2017 11:48 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4779
  • Remerciements reçus 2153

Réponse de Vaudésir sur le sujet LPV Versailles explore le Roussillon !

Entièrement d'accord Jean-Loup avec tes ressentis sur Le Gauby VV et le Clos des Fées 2005 pour les avoir bus lors de soirées LPV.
Stéphane
26 Fév 2017 12:04 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7269
  • Remerciements reçus 6195

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet LPV Versailles explore le Roussillon !

JC, il y avait 17 quilles, tu ne comptes pas très bien ... ;)

Et nous étions 9 au lieu de 11.
Il ne restait pas tant de vin dans les bouteilles mais les crachoirs ont dû être vidés plusieurs fois... non parce que ce n'était pas bon mais parce que nous sommes consciencieux et voulons rester lucides jusqu'au bout ! :D

Jean-Loup
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jclqu
26 Fév 2017 13:35 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3558
  • Remerciements reçus 980

Réponse de didierv sur le sujet LPV Versailles explore le Roussillon !

Je parle de défi car une bonne partie d’entre nous n’apprécie pas forcément cette région, mais nous sommes volontaires, à LPV Versailles, prêts à découvrir, élargir nos horizons et peut-être … faire évoluer nos préférences !

Hello Jean Loup,
Quelle en est la raison?
Les cépages ?, le degré d'alcool ?, le type de vinification ? des a prioris ?
Didier
26 Fév 2017 15:22 #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18683
  • Remerciements reçus 3767

Réponse de Eric B sur le sujet LPV Versailles explore le Roussillon !

Les degrés d'alcool ne sont pas forcément très élevés ; Iglesia viella 2015 est à 12 % , et une bonne partie des vins de Roc des Anges ne dépassent pas les 13 %.
Eric
Mon blog
26 Fév 2017 15:25 #7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3558
  • Remerciements reçus 980

Réponse de didierv sur le sujet LPV Versailles explore le Roussillon !

Eric, je pose simplement la question en avançant quelques pistes .
Jean Loup nous répondra.
Personnellement je n'ai aucun à priori pour ou contre les vins de cette région. Pas plus que vis à vis des vins du Languedoc ou du Rhône sud dont la proportion des cépages (en particulier le trio GSM) dans les cuvées peut être très proche, au moins pour les rouges.
Bien malin celui qui peut reconnaitre ne serait ce que la région dans une dégustation à l'aveugle.
Didier
26 Fév 2017 18:18 #8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7269
  • Remerciements reçus 6195

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet LPV Versailles explore le Roussillon !

Hello, Didier et Eric !
Je ne peux parler à la place des autres mais la référence, quand on comparait des vins d'une même catégorie de prix, était souvent bourguignonne.
Je pense que la plupart des dégustateurs de notre groupe trouvent que les vins de Bourgogne voire du Rhône septentrional, ou encore des vieux Bordeaux ont un supplément de finesse.
Loin de moi l'idée, et loin d'eux également, de tirer des conclusions générales mais peut être qu'en moyenne...
Après ce supplément de finesse peut provenir de l'adéquation cépage-terroir et de la patte du vigneron bien entendu !

Jean-Loup
26 Fév 2017 21:37 #9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1869
  • Remerciements reçus 1163

Réponse de dt sur le sujet LPV Versailles explore le Roussillon !

Merci Jean-Loup pour ce compte rendu fidèle et évidemment merci à Arnaud qui nous a orchestré la soirée avec enthousiasme et brio.
Je goûte assez peu les vins de cette région et c'était donc instructif.

Mes deux blancs préférés étaient sans conteste le blanc 2012 de l'horizon (que je ne connaissais pas) et la cuvée Iglesia Viella 2011 du Roc des Anges.
L'horizon est plus sudiste mais marqué par un bel équilibre et une qualité de maturité et de texture enthousiasmante. Très très légère réduction pour ce vin plein de promesses.
Très bien.
Le Roc des anges est quant à lui plus frais, incroyablement salin. Il m'évoque la Begou de Magnon. Dans le style, c'est ce que je préfère dans le Roussillon.
Excellent.

Un petit mot sur la Coume gineste 2008 de Gauby. C'est frais, c'est techniquement parfait mais c'est quand même très réduit et ça masque le reste. Jolie bouche. D'esprit bourguignon je trouve.
Bien ++

Pour les rouges, ma préférence va aux deux vins du Casot des Mailloles sur la cuvée Visinum dans les millésimes 2006 et 2012 .
Alors c'est riche, puissant mais sans excès de maturité. On peut être résolument sudiste, revendiquer son soleil sans tomber dans la lourdeur et la surmaturité des arômes de figue.
Quand on pense que c'est vinifié sans soufre !! Le 2006 terminé le lendemain était encore plus abouti.
Très bien pour le 2012 et excellent pour le 2006.

Et puis un dernier mot sur le Rivesaltes ambré 1967 du domaine Mosse. C'était absolument remarquable. La complexité hors du commun nous offre un déluge d'arômes de liqueur et de fruits confits. C'est riche, entêtant et long en bouche. Ca ne fatigue pas. Un vin de fin de repas avec lequel il faudrait prendre son temps.
Excellent.

On s'attaquera le mois prochain aux vins du Libournais.
Denis
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin
27 Fév 2017 08:26 #10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1711
  • Remerciements reçus 627

Réponse de rkrk sur le sujet LPV Versailles explore le Roussillon !

CR: Voici mes notes pour apporter une troisième voix au débat (qui était particulièrement vif ce soir-là).

Domaine Modat – Côtes du Roussillon – de-ci de-là – 2011
Le vin est fruité et vif (équilibre chablisien) mais la finale « cartonneuse » m’a dérangé. AB
Domaine de l’Horizon – IGP Côtes catalanes – 2012
Un vin parfumé aux notes fumées, avec du gras et une acidité fine. TB
Domaine Olivier Pithon – IGP Côtes catalanes – Maccabeu – 2014
Le nez est marqué par des notes volcaniques (soufre ?). En bouche, le vin est gras, dense et vif mais peu parfumé. B
Domaine Roc des Anges – IGP Côtes catalanes – L’Oca – 2012
Un vin surprenant avec un beau fruit à l’ouverture (pêche) et un bel équilibre mais qui décline très vite dans le verre (notes de champignons). TB au début, puis B
Domaine de La Rectorie – Collioure – Argile – 2011
Un vin parfumé aux notes de fruits jaunes, de cire et d’herbes médicinales. Il est plus épais en bouche que les précédents. Un peu « sudiste » à l’ancienne. B/TB
Domaine Roc des Anges – IGP Côtes catalanes – Iglesia Viella – 2011
Je trouve des notes de cire et de gomme au nez mais un beau fruit en bouche. Le vin se distingue surtout par sa belle matière et sa longueur. TB
Domaine Le Soula – IGP Côtes catalanes – blanc – 2009
Toujours ces notes de gomme (quelqu’un dit « amande amère ») avec un vin plus épais et une finale un peu dure. B/TB
Domaine Gauby – IGP Côtes catalanes – Coume Gineste – 2008
J’ai noté « gomme, colle » au nez (je me répère, je sais). Mais j’ai beaucoup apprécié le fruité mûr en bouche, ainsi que l’équilibre et la longueur. TB/EXC
Domaine Le Soula – IGP Côtes catalanes – rouge – 2010
Je trouve ce vin à la fois sucré et vert (vendanges entières) et plutôt léger. B
Domaine Gauby - Côtes-du-Roussillon Villages – Vieilles Vignes – 2005
Mon rouge préféré avec une belle maturité (fruité noir intense), une matière solide et une belle fraîcheur. TB/EXC
Domaine du Clos des Fées – Le Clos des Fées – 2005
Le côté cacaoté et grillé me rappelle des Châteauneuf en année chaude. En bouche, le vin est chaleureux mais soyeux. B/TB

Domaine du Casot des Mailloles – Vin de table – Visinum 2012
Domaine du Casot des Mailloles – Vin de table – 2006

Gros désaccord sur ces deux vins que je n’ai pas appréciés. Pour moi, ils ressemblaient au Soula en bouche (fruité sucré, grosse acidité) mais le nez chimique (acéthone ? grosse volatile – surtout sur le 2006) m’a vraiment déplu. Cela m’a fait penser à du Barral, mais du Barral blanc.

Domaine Gardiès – Côtes-du-Roussillon Villages – Les Falaises – 2000
Le vin est marqué par le fruité mûr et le cacao, avec beaucoup de matière et un équilibre chaleureux. A l’ancienne mais j’aime bien. TB.
C’est les montagnes russes en termes de style entre le Clos de Fées, le Casot des Mailloles et Gardiès ce qui ne facilité pas l’appréciation.
Domaine Gauby – Côtes-du-Roussillon Villages – La Muntada – 2002
Le nez aux notes de cuir et de volatile n’est pas net (brett ?). En bouche, le vin est vif. B/TB
Château Mossé – Rivesaltes ambré – 1967
Très beau nez complexe avec encore du fruit et des notes de noix. En bouche, le vin est fruité, léger et un peu vanillé. Grande longueur. EXC

Mas Amiel – Maury – 20 ans d’âge
Beau nez sur la noix et un peu de fruit noir. Idem en bouche, avec un bon équilibre entre alcool et fraîcheur. Finale élégante sur la salinité. TB/EXC
En résumé, assez d’accord avec Jean-Loup pour les blancs mais peu pour les rouges.

Quant aux « a priori » je dirais que c’est une région difficile à cerner avec des différences de style énormes (entre très riche et très acide, on trouve tout) avec beaucoup de domaines récents (ou qui, comme Gauby, ont beaucoup changé). Quant aux cépages, il y a beaucoup de vins originaux, surtout en blanc.

Ralf
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin
28 Fév 2017 18:48 #11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2452
  • Remerciements reçus 50

Réponse de BARRET Philippe sur le sujet LPV Versailles explore le Roussillon !

Domaine Modat – Côtes du Roussillon – De-ci de-là – 2011
Soit la bouteille a un problème, soit le vin est raté… Réduction soufrée assez marquée, bouche serrée, manquant de maturité. Je penche plutôt pour un problème de bouteille car j'ai goûté ce vin nettement mieux (mais pas à l'aveugle).
Domaine de l’Horizon – IGP Côtes catalanes – 2012
Petite réduction grillée au nez et encore sensible en bouche. Joli toucher de bouche délicat, matière élégante, peu acide mais pas lourd, très bien fait mais manque peut-être un peu de folie.
Domaine Olivier Pithon – IGP Côtes catalanes – Maccabeu – 2014
Un peu les mêmes sensations de soufre et de manque de maturité que le vin du Domaine Modat ce qui me parait surprenant de la part d'Olivier Pithon (surtout le soufre). Sans doute une bouteille pas parfaite…
Domaine Roc des Anges – IGP Côtes catalanes – L’Oca – 2012
Nez assez puissant mais avec des notes nettement oxydatives La bouche a de la fraîcheur mais un déficit de saveur. Encore une bouteille à problème à mon avis…
Domaine de La Rectorie – Collioure – Argile – 2011
Un vin blanc très sudiste, "à l'ancienne", bâti sur la puissance et la maturité, finement oxydatif, mais avec un bel équilibre assez dynamique en bouche. Un style qui peut ne pas faire l'unanimité, mais le premier vin pour moi qui a vraiment quelque chose à dire.
Domaine Roc des Anges – IGP Côtes catalanes – Iglesia Viella – 2011
Nez réservé, très belle tension en bouche, une acidité mûre, une sensation "eau de roche", très dynamique, beaucoup d'élégance. Là on entre tout simplement dans le monde des grands vins blancs français.
Domaine Le Soula – IGP Côtes catalanes – blanc – 2009
Un autre vin au style assez sudiste, légèrement oxydatif, bouche riche, peu acide, grosse matière, mais beaucoup moins d'élégance et de finesse que le précédent…
Domaine Gauby – IGP Côtes catalanes – Coume Gineste – 2008
Là on entre dans le monde des très grands blancs. Nez délicat, tout en finesse florale et fruitée, une bouche qui n'en n'a pas l'air de prime abord, mais qui est très dense, un jus formidable mais très aérien, une longueur intense, un équilibre qui en fait à la fois un superbe vin de dégustation et un formidable compagnon à table. J'entendais certains à table parler avec des trémolos dans la voix de grands crus bourguignons dégustés lors de leur déjeuner. Désolé, mais je n'échange pas ce vin (fort cher d'ailleurs, soit dit en passant) contre 90% des blancs de la Côte de Beaune (encore plus chers !).
Domaine Le Soula – IGP Côtes catalanes – rouge – 2010
Un rouge très sudiste, un peu sucrailleux, très puissant, très solaire, mais manquant de finesse et d'élégance.
Domaine Gauby - Côtes-du-Roussillon Villages – Vieilles Vignes – 2005
Le nez est discret (fruits noirs), mais la bouche offre un équilibre remarquable, avec une belle maturité, mais sans aucune esbroufe, et avec une belle buvabilité pour un vin du sud. Joli vin mais pas au niveau d'un Coume Gineste.
Domaine du Clos des Fées – Le Clos des Fées – 2005
Le type même de vin sudiste que je ne supporte pas (plus). Too much en tout, en matière, en tannins, en alcool. Un style de catcheur ringardisé aujourd'hui par les rouges de la région du style qu'on peut boire sans risquer la saturation… Si on était à Bordeaux on dirait que c'est un vin Parkérisé !
Domaine du Casot des Mailloles – Vin de table – Visinum 2012
Domaine du Casot des Mailloles – Vin de table – Visinum 2006

Pour moi, les deux rouges de la soirée et un contraste saisissant avec le vin précédent. Ici on se régale dès le nez avec un fruité mûr et profond, mais élégant, floral (fleurs rouges), aérien. En bouche on ressent la puissance sudiste, avec un peu d'alcool, certes, mais une tension mûre qui rend le tout merveilleusement aérien sur un fruité et une longueur florale qui incitent à se servir verre sur verre ! Petit bémol sur le 2006 qui avait encore un peu trop de gaz, ce qui avait tendance à assécher un peu la finale. J'avais goûté des choses plus "tordues" de ce domaine, mais là il y a une vraie maîtrise.
Domaine Gardiès – Côtes-du-Roussillon Villages – Les Falaises – 2000
Là encore je retrouve un style à l'ancienne, datant des premières années où le Roussillon commençait à se faire une réputation, un style que j'ai aimé à la fin des années 1990 mais que je ne supporte plus vraiment aujourd'hui avec une matière extraite sans retenue, sèche et amère, un boisé ridicule, encore sensible après 17 ans de bouteille. Bof, bof !
Domaine Gauby – Côtes-du-Roussillon Villages – La Muntada – 2002
Bouteille à problème, une de plus, pas nette, peut-être des bretts, sec, sans charme. J'adore Gauby, mais c'est la troisième bouteille de Muntada que je goûte déviante, toute sur des millésimes du début des années 2000. De quoi semer un petit doute quand même sur cette cuvée à cette époque.
Château Mossé – Rivesaltes ambré – 1967
Mas Amiel – Maury – 20 ans d’âge

Je ne suis pas un grand fan de ce type de vin, le sucre me gêne toujours un peu et en plus on les sert fatalement en fin de dégustation quand les papilles saturent un peu… Malgré tout je préfère nettement le Mossé, dans un style très traditionnel, très tendu, très bois brûlé (un peu comme certains whiskies), avec une matière suave et tendue assez digeste pour un vin aussi riche. Le Mas Amiel fait évidemment beaucoup plus jeune, très grenache muté classique sur de notes de cerise noire très mûre et de noix, pas mal d'alcool aussi, plus saturant et moins complexe que le précédent.

Une belle soirée, avec une petite déception de ma part sur la moyenne des blancs que j'espérais supérieure, mais on a eu sans doute aussi pas mal de bouteilles à problèmes. Et après avoir goûté parmi cette armada quelques très grandes bouteilles, je ne comprends pas le mépris qu'affichent encore certains pour cette région ! ;-)

Philippe
Philippe
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin
28 Fév 2017 22:21 #12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1711
  • Remerciements reçus 627

Réponse de rkrk sur le sujet LPV Versailles explore le Roussillon !

Je suis décidément le seul à être passé à côté des Casot des Mailloles - certaines notes au nez ont visiblement provoqué un blocage...

A regoûter donc avec plus de temps et aération.

Ralf
28 Fév 2017 22:44 #13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck