Nous avons 1558 invités et 21 inscrits en ligne

CR:18 muscadets en 18 jours ! Oui Môssieur ! ::o

  • Vougeot
  • Portrait de Vougeot Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Enregistré
  • Messages : 3911
  • Remerciements reçus 1968
CR:
[size=x-small]Avertissement :
Ami lecteur : ce texte, dont j’assume l’entière responsabilité, est basé sur des faits réels – une dégustation – largement enjolivés et caricaturés. Chacun ayant sa propre échelle dans les degrés de l’humour, je te préviens, avant que tu ne parcoures ces quelques lignes, que le trait est parfois volontairement forcé pour rendre compte des âpretés de la dégustation. J’espère que tu sauras démêler le vrai du faux. En attendant, je te souhaite une meilleure lecture que ma dégustation
.[/size]


[size=medium]Semaine 1 :[/size]
Ah ! La Bretagne. Ses crêpes, son cidre, ses fruits de mer, ses bars de lignes ou portuaires… Voilà pour la carte postale.
Trois semaines face à l’océan permettent de méditer, de s’interroger sur le sens que l’on souhaite donner à notre vie.
« Que comptes-tu faire de tes vacances ? » s’interroge le LPVien en face à l’immensité de l’océan ?

L’œil fixé vers l’île de Groix, toute proche, l’amateur déraciné est perplexe. Il lui faut trouver un sujet qui en jette et qui attire – à défaut de la reconnaissance éternelle - au moins l’œil de la communauté. Quand soudain, trouant la voûte nuageuse, Bacchus, Saint Vincent et Saint Pierre m’apparaissent :
« Vougeo[size=medium]o[/size][size=large]o[/size][size=medium]o[/size]t ! Nous savons que tu as trop bien bu ces derniers temps ! Tes dégustations au sein de LPV Haute-Normandie ont été trop belles et tu dois revenir sur Terre ! Aussi, et même si tu dois y rester, tu goûteras tous les muscadets de propriétaires vendus autour de ton lieu de villégiature » me commandent-ils.

A genou et tête baissée, j’accepte immédiatement la sentence :
« Bien mes maîtres ! Je ferai comme vous le souhaitez, mais souffrez néanmoins que je m’autorise huîtres, poissons et crustacés pour accompagner ces vinai…vins » ?

Ne recevant pour réponse qu’un bon crachin breton et quittant la falaise qui m’accueillait sous les hourras des goélands argentés, me voici donc parti vers l’inconnu. Au total, ces 18 jours de vacances seront ponctués d’autant de bouteilles.

« Chic ! pensé-je aussitôt. Ces deux idiots (Saint Vincent à toujours été le moins bête de la bande) ne savent pas que j’adore le muscadet ! Ils pensent m’infliger une pénitence et voilà que je reçois une récompense. Ok les gars. Vous allez voir ce que vous allez voir ! Je vais entrer dans l’Histoire. Que dis-je ! A moi la présidence du comité de dégustation du Guide Hachette et une collaboration éternelle avec B&D ».

1er jour :
Rasé de près, l’œil vif et le cheveu propre, j’investis d’un pas vif et alerte le supermarché de Clohars Carnoët. Cette dégustation s’annonce passionnante et je suis remonté comme un coucou. Mon choix s’oriente sur le Domaine des Perrières 2008 du Philippe Augusseau (moins de 5 € et bouchon plastique).
Nez : peu expressif, vaguement « muscadet ».
Bouche : un peu poussiéreuse, salpêtre.
Equilibre moyen, manque de mordant. Pas beaucoup de notes sur ce vin anodin, voire terne, auquel j’accorde un royal 7/20.

2e jour :
L’échec relatif d’hier ne m’a pas plus démotivé que ça. Aussi, décidé-je d’ouvrir une bouteille des Mortiers 2008 du domaine Ménard Gaborit. (moins de 5 € et bouchon plastique).
La belle pastille « médaille d’argent au concours général agricole 2009 » me rassure :
« Avec cette estampille, nul doute : je suis en face d’une référence de l’appellation » !
Nez : un peu plus expressif, légèrement pêche blanche, vaguement « muscadet ».
Bouche : un peu moins poussiéreuse, « bonbon anglais », faible acidité, manque de vivacité. Faible longueur, finale un peu fumée.
Equilibre moyen, mais ce vin est légèrement meilleur que le premier. Allez : 9/20.

Cette entrée en matière calamiteuse m’inquiète tout de même :
« Et si cela devait mal se passer ? Il faut que je trouve une alternative crédible ».

Aussitôt dit, aussitôt fait : direction Moélan sur mer et le caviste le plus proche.

« Mon cher Môssieur, vous avez devant vous le futur rédacteur de l’étude la plus complète, la plus poussée, la plus impartiale et la plus irréfutable que quiconque ait jamais fait sur les muscadets de propriétaires. Aussi, je vous prierais de bien vouloir me céder céans votre meilleure bouteille de Sèvre et Maine ».
L’œil hagard et la bouche bée, le brillant détaillant breton consent à se départir, pour moins de 7 euros, d’une bouteille de Grande réserve du Moulin 2007, élaborée par Gadais Père et fils.
Nez : typique Muscadet, floral et citronné. Un peu fruit blanc, bonbon anglais.
Bouche : vive et perlante, mais un peu poussiéreuse, sur des notes d’humus, de champignon.
Finale iodée, avec une vague sensation d’être sur une plage à marée basse lorsque les algues sont chauffées par le soleil.
C’est de loin le meilleur des trois, mais faut bien reconnaître que ce n’est pas folichon. Allez ! 12/20.

Tout de même ! Ce muscadet de caviste reste moyen. Je décide donc de retenter le coup au supermarché de Clohars et jette mon dévolu sur un 2008 du Manoir de la Grelière, cuvée vieilles vignes réserve (50-100 ans) de chez Branger et fils. Pour moins de 7 euros, j’extrais un bouchon en liège et découvre :
un nez peu expressif, mais probablement le moins bonbon anglais des quatre,
la bouche la moins poussiéreuse des quatre, citronnée mais pas très vive,
une longueur plutôt correcte à défaut de casser la baraque.
J’accorde juste la moyenne. Pour le bouchon en liège.

Je n’en suis qu’à la quatrième bouteille et, déjà, le doute m’envahit. Et si cette « étude » devait se transformer en chemin de croix ? Il faut bien reconnaître que le niveau de ces quatre bouteilles n’est pas très élevé. Je n’aurai donc de cesse, par la suite, de dénicher la perle rare.

5e jour : l’œil n’est déjà plus très frais lorsque je décide de changer de détaillant. Terminée la supérette du coin, faut trouver du lourd ! Du gros ! Du volume ! Direction Quimperlé et son hypermarché.
« Alors, Michel-Edouard ? Qu’as-tu à me proposer ? » demandé-je au rayon qui m’accueille avec l’air du gars qu’est pas là pour rigoler.
« Un muscadet coteaux de la Loire « les pierres rousses » 2008 ? Mouais »… Pour moins de 5 euros, direction le caddie.
Nez : côté minéral plus appuyé.
Bouche : vive, avec du perlant, mais sans grande typicité. Seule une petite pointe fumée permet au vin de se hisser à la moyenne. 10/20 et des doutes. De plus en plus de doutes…

A l’aube du 6e jour, c’est au tour du Château de la Botinière 2008 d’y passer. Un vin arborant fièrement un vinalies d’argent 2009 doit être un gage de qualité d’un autre calibre que la feuille de chêne argentée testée trois jours plus tôt.
Nez : citronné et fumé, mais pas très expressif,
Bouche : poussiéreuse, citronnée, perlante.
Finale moyenne, acide et légèrement amère. J’aimerais bien mettre plus, mais je dois me résigner à accorder un 9.

Le temps passe aussi vite que les nuages dans le ciel breton et les premiers effets secondaires apparaissent : chute de cheveux, remontées acides, teint livide, libido en berne. Le principe des vases communiquant est démontré : plus le moral baisse, plus la prise de poids est importante. Je ressemble de plus en plus à une grosse andouille de Guéméné…Et nous n’en sommes qu’au début. Il reste encore deux looooongues semaines…

Pour moins de 5 euros, la Réserve 2008 du fief Cognard mise en bouteille au Château Thébaud me redonne un peu le moral. Une fois extrait le bouchon en plastique, le nez est finement citronné, un peu fumé, mais malheureusement peu expressif. La bouche, vive et acide propose un joli perlant et plus de matière que les vins dégustés précédemment. Et, contrairement à bon nombre de bouteilles, elle ne présente pas ce goût poussiéreux que j’assimile à un défaut. La finale, assez longue, s’achève sur une fine note fumée. J’accorde un bon 12,5 à ce vin qui est assurément, et de loin, le meilleur des sept.

La météo nous contraignant à troquer les maillots de bain contre les polaires, je tente de soigner le spleen qui m’envahit progressivement avec un Domaine de la Guimonière 2007, élaboré par Beauquin père et fils et acheté moins de 5 euros.
L’origine terroir de gabbro a dicté mon choix.
Nez un peu alcooleux et poussiéreux, pas très agréable, bouche acide mais, curieusement, plate et amère, avec un très léger perlant. Finale courte, un peu iodée, sur des notes de plage à marée basse.
C’est franchement moyen et ça ne vaut pas plus que 8/20. Bouchon plastique.

Pour soigner le spleen, tu repasseras…

Mais bon sang d’bonsoir ! Y’a pas un muscadet qui sorte du lot dans l’pays ?

Dernier essai avec le château La Gagnerie 2008, élaboré par Naulin père et fils. Moins de 5 euros et bouchon plastique.
Nez discret, bonbon anglais,
Bouche perlante à l’attaque, vive, iodée. Très légère amertume en finale. Est-ce bon ? Est-ce moyen ? Mes repères disparaissent les uns après les autres. J’accorde un 10 à cette bouteille, probablement par lassitude…

Semaine 2 :
En ce début novembre, le temps est franchement exécrable. Aussi, pour tuer le temps, décidé-je de faire un saut à Stang Vihan, quartier niché sur les hauteurs de Quimper où se situe, dit-on, une des plus belles foires aux vins de France. Effectivement…
C’est une véritable caverne d’Ali Baba qui accueille l’amateur : de grandes bouteilles et de grands noms côtoient, souvent sur plusieurs millésimes, des étiquettes moins prestigieuses. Je file au rayon muscadet et ressors avec trois flacons.

Les sanglots longs des muscadets d’automne blessent mon cœur d’une langueur monotone. Il pleut sur la ville comme il pleut sur mon cœur,... Dans quel état j'ère... Cependant, ces quelques flacons prometteurs me redonnent le moral.

J’attaque le 2004 du Domaine Bid’Gi (Bideau Giraud) avec confiance. C’est un muscadet vieilles vignes élevé en fûts de chêne et d’acacia.
D’emblée, le nez est très surprenant, sur un sauvignon bien mûr. Citronné et floral, il ne laisse pas d’interroger : rien de commun avec un muscadet. La bouche est vive et acide, mais avec du gras, construite sur une belle trame minérale. C’est un vin tendu malgré le passage en fût. La finale est très longue, sur de beaux amers iodés et minéraux.
Ce muscadet est totalement atypique, mais Dieu qu’il est bon ! Pour 5,50 € et un beau bouchon en liège, je recommande chaudement. 15/20.

Le 11e jour est consacré à la dégustation du Bid’Gi 2005. Le vin est bâti sur la même trame, tout aussi intéressante et atypique, mais se révèle moins expressif. Les arômes iodés se font un peu plus présents. Terminée le lendemain midi, la bouteille présentera des arômes fermentaires, un peu vieux cidre, pas très sexy. Offrant moins de gras que 2004, le vin est un peu plus sec et tendu. Bien que cela reste largement au dessus du commun, en l’état, j’accroche moins et ne mets que 14, mais j’aimerais bien voir ce que ça donnera dans un ou deux ans.

Tout de même ! Une belle découverte que ce domaine qui produit également une autre cuvée.

Ce 12e muscadet, c’est le Grand Mortier Gobin 2006, provenant d’un terroir composé d’orthogneiss, célèbre substrat magnifié, dit-on, par Guy Bossard au Domaine de l’Ecu. Elément relativement rare pour un muscadet, le vin titre 12,5°. Il se révèle vif et élégant, bâti sur un fruit bien mûr, perlant, simple, bien fait. Tout à fait l’idée que l’on se fait de cette appellation. A 5,99 €, je note 13/20.

En cette fin de 2e semaine, le moral revient. L’embellie sera néanmoins de courte durée, puisqu’il faut désormais s’attaquer au dur.

"S’attaquer au dur" : terme normand qui signifie à peu près « maint’nant qu’t’as fini ton cid’ bouché, va falloir taper dans la barrique, mon ga’ », ce qui peut se traduire par « tu as mangé ton pain blanc ».

Les femmes sont joueuses. Prenez la mienne par exemple. Revenue des courses, elle m’annonce fièrement m’avoir fait un cadeau et me présente une magnifique bouteille de Breizh Cadet 2008, « Terroir de Bretagne » élaboré par l’abbaye de Saint Radegonde et achetée à Guidel.
Dois-je en rire ou en pleurer ? Aurais-je oublié notre anniversaire de mariage ? Ai-je rincé ma baignoire ? La Check List étant OK, je suis obligé de faire le gars-qui-est-content-que-sa-femme-ait-pensé-à-lui, tout en me demandant si c’est du lard ou du cochon.
Nez très muscadet, classique, bouche vive et acide sur le bonbon anglais, avec un léger goût de poussière… C’est pas grandiose, mais ce n’est pas mauvais non plus. C’est moyen, mais je le note 18, au nom de nos 18 années de vie commune.
« C’est pas terrible, hein ? » me dit-elle avec le même rictus que Bernard Blier dans les Tontons Flingueurs, juste avant qu’il ne prenne son bourre-pif. « J’ai acheté cette bouteille parce que ça m’a bien fait rire de boire du Breizh-Cadet ». Marketing quand tu nous tiens...

En cette fin de semaine, je vais vivre le pire moment des vacances. Faut dire que j’ai fait ce qu’il fallait pour que ça se passe mal. Mettre moins de 3 euros dans un muscadet, c’est quand même pas une bonne idée. Mais bon ! Il faut vivre dangereusement, non ?
C’est tout de même incroyable cette propension qu’ont les hommes à se mettre en danger quand tout va bien. Une femme gentille comme tout, deux filles adorables, une maison de vacances, un boulot plutôt cool, une belle cave, un p’tit 4.20 qui marche du tonnerre …
Et bien non : faut prendre des risques.
Le fief des roy 2007 porte un congé sur lequel est inscrit la lettre N.
Je vous vois venir :
"Aaarrgh ! Un muscadet de négoce ! Il a rompu le contrat " ! Oui, sauf qu’il est mis en bouteille par le GAEC Roy, à la Haye Fouassière. Pas si facile à comprendre.
Mais faut pas être sorti du chai de la Romanée Conti pour sentir, une fois extrait le bouchon en plastique, un nez poussiéreux, une bouche poussiéreuse et acide qui font de ce vin un excellent auxiliaire de cuisine. Peu d’intérêt et la plus mauvaise note du classement : 6/20.

Semaine 3 :
Au lendemain de cette dégustation, le domaine Bid’Gi n’est qu’un lointain souvenir. L’expérience se poursuit avec une bouteille du Fief de la Brie 2008, du domaine Auguste Bonhomme. Nez citronné, avec une légère odeur de poussière. Bouche vive et perlante, en adéquation avec l’olfaction. Finale courte et acide. 8/20. Dans le genre Bonhomme, je préfère – et de loin - le domaine André Bonhomme à Viré Clessé…

Je me sens de plus en plus mal. Les gencives sont irritées, les dents commencent à se déchausser. Le teint livide, frappé par une crise de goûte, je rampe vers la cuisine et mets difficilement la main sur La Châtelière 2007 du négociant Gaston Rolandeau, mis en bouteille dans la région de production. Je n’ai plus toute ma tête, je ne fais même plus la différence entre le Bien (petit producteur) et le Mal (vilain négociant). Mais il faut savoir prendre ses responsabilités et je me dis que seul un muscadet de négociant pourrait me rendre mes esprits. J'attends un électrochoc salvateur. Seul point positif, j’évacue tous mes calculs depuis quelques jours. Et la douleur, intense, me fait oublier mes brûlures d’estomac.
Pour moins de 5 euros, ce vin offre un bouchon en liège reconstitué, un nez discret, classiquement poussiéreux. La bouche dévoile un très léger perlant, peu d’arômes, vaguement florale, avec une sensation aqueuse. 7/20. Au secours ! Aidez-moi ! Mais dans l'espace, personne ne vous entend crier...

Je ressemble désormais à un figurant du clip Thriller. Ou plutôt non : à Mickael Jackson lui-même. Les filles ont peur, ma femme me repousse, la plage se vide à mon arrivée. Dans un dernier élan d’amour et souhaitant sauver notre couple, je demande une faveur à ma tendre :
« Chérie : laisse-moi retourner à Stang Vihan. Notre survie en dépend ».

« Voulez-vous que j’appelle un médecin ? Ou Préférez-vous une Coulée de Serrant ? » ;););) s’écrie le vendeur en m’apercevant.

« Impossible ! J’ai une mission à achever et ma crédibilité en dépend ». Le gars verse une larme, me tape sur l’épaule et me glisse amicalement :
« L’année prochaine, allez passer vos vacances à Vittel »…

J’ignore, une fois de plus, les Beaucastel blancs, les Dauvissat et autres Huet pour filer droit vers l’estuaire de la Loire.
De retour du paradis, j’attaque, non sans appréhension, le L d’or de Pierre Luneau 2005 mis en bouteille par le Domaine Pierre de la Grange ; vin qui, comme l’indique l’étiquette, a été multi-médaillé dans les plus grands concours. Bref : enfin de quoi colmater mon ulcère. Moins de 5 euros et bouchon liège.
Nez iodé et citronné mais, avec des notes poussiéreuses, bouche poussiéreuse en attaque, mais vive, acide, citronnée, minérale. Plutôt pas mal. Finale un peu trop amère. Un muscadet honnête dont j’attendais tout de même plus. 11/20

En ce 18e jour, ça fait bien longtemps que je ne crois plus en Saint Pierre, Vincent ou Bacchus. Les pieds-nickelés ont dû bien rigoler en me voyant souffrir le martyr…

Je débouche la dernière bouteille. C’est un Fief cognard 2007 de Dominique Salmon, élevé en fût de chêne et bouché au plastique.
Le nez est immédiatement sur l’élevage, avec des notes de vanille un peu écœurantes et une très légère note poussiéreuse. L’attaque est mole. Manquant cruellement de vivacité, la bouche est sur la vanille prégnante, avec du gras, un peu molassonne, facile. On se demande où est passée la minéralité. C’est ambitieux, mais l’élevage dénature totalement l’idée qu’on se fait d’un muscadet. Le lendemain, les notes de vanille sont toujours présentes et n’emportent pas l’adhésion. 10/20 et fin de l’expérience.

Bilan :
1/ Cette « étude » est totalement partiale et manque d’objectivité dans la mesure où les bouteilles n’ont pas été dégustées à l’aveugle. Je me suis clairement laissé avoir par les étiquettes prestigieuses de producteurs que je ne connais pas.
2/ Il est totalement illusoire de trouver un bon muscadet en grande surface. De ce fleuve qui inonde les linéaires, surgissent néanmoins quelques rares ilots de qualité. Ainsi, les Bid'Gi ont été achetés chez M-E Lec...
3/ A quelques détails près, tous les muscadets se ressemblent. La faute au cépage ? Ils sont construits sur la même trame avec les mêmes défauts et les mêmes qualités :
- qualités : la vivacité, le perlant, la minéralité, l'iode, le fumé, le citron, le gras, la matière,
- défauts : le faux goût de poussière très fréquent (pourriture grise ?), plus ou moins présent, l'acidité parfois trop poussée, cet étrange goût de bonbon anglais (levures ???), parfois aqueux.
4/ Le prix n’est pas un critère de choix. J’ai acheté des muscadets à 12 € qui, gustativement, ne valaient rien du tout. A contrario, on peut trouver de jolies bouteilles pour 5 ou 6 euros.
5/ Cette étude est largement biaisée par le fait que les millésimes sont différents.
6/ Certains vins feraient passer de la soude caustique pour un véritable élixir.
7/ Une bonne dégustation de muscadet est obligatoirement accompagnée de Maalox, Rennie et autres anti-acide.
8/ Je suis toujours vivant, c’est l’essentiel.
9/ Vivement le 30 août chez Fred !
10/ Et toujours garder son humour !

Vincent
Vincent, parti découvrir d'autres horizons.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: breizhmanu
19 Aoû 2009 19:17 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18684
  • Remerciements reçus 3767

Réponse de Eric B sur le sujet Re: 18 muscadets en 18 jours ! Oui Môssieur ! ::o

Vincent,

Tu as réussi l'exploit à unir dans le même texte le génial et le pathétique.

J'ai bien compté : on arrive pas à 18 :S

Mais en tout cas, bravo pour cette performance, même si elle n'est pas des plus glorieuses (tu)
Eric
Mon blog
19 Aoû 2009 19:30 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3660
  • Remerciements reçus 2

Réponse de rzac23 sur le sujet Re: 18 muscadets en 18 jours ! Oui Môssieur ! ::o

Vincent, ton récit, complété par les incalculables MMS que l'on à échangé durant ces 3 semaine de dur labeur, est un monument de plaisir, d'humour et d'objectivité compte tenu de tes talents en matière de dégustation: Un régal.
Je te promet que le 30 on va te soigner :D

Toute mes condoléances à l'une des plus belle plume d' LPV.

Et vive la Bretagne !

Franck L. "Patatement vôtre"
LPV Haute Normandie.
19 Aoû 2009 19:51 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2814
  • Remerciements reçus 460
Merci 1000 fois Vincent pour ce roman-muscadet fort plaisant. C'est fou comme on se plait à se divertir du malheur des autres (:P).
J'observe que cette mission quasi-impossible t'aura peut- être aidé à contenir ton budget?!
Benji

PS mais alors, que boire avec les fruits de mer? 8-)
Benji
19 Aoû 2009 20:42 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20097
  • Remerciements reçus 1005

Réponse de enzo daviolo sur le sujet Re: 18 muscadets en 18 jours ! Oui Môssieur ! ::o

Ce type est fou mais dieu qu'il est drole!
tu peux pas rester là dessus, je t'envoie un lien pour gouter de grand muscadet!:D
19 Aoû 2009 20:57 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 146
  • Remerciements reçus 6

Réponse de reidge sur le sujet 18 muscadets en 18 jours ! Oui Môssieur ! ::o

Ce type est fou mais dieu qu'il est drole!
tu peux pas rester là dessus, je t'envoie un lien pour gouter de grand muscadet!

Et il n"a pas eu mal au crane apres tout cela !!!!
Chapeau...Respect
19 Aoû 2009 21:08 #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Vougeot
  • Portrait de Vougeot Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Enregistré
  • Messages : 3911
  • Remerciements reçus 1968

Réponse de Vougeot sur le sujet Re: 18 muscadets en 18 jours ! Oui Môssieur ! ::o

Eric B écrivait:
> Vincent,
>
> Tu as réussi l'exploit à unir dans le même texte
> le génial et le pathétique
.
>
> J'ai bien compté : on arrive pas à 18 :S
>
> Mais en tout cas, bravo pour cette performance,
> même si elle n'est pas des plus glorieuses
(tu)

Eric : On parie Une dédicace d'Amazing M... qu'il y en a bien 18 ? ;)

Amicalement,

Vincent
Vincent, parti découvrir d'autres horizons.
19 Aoû 2009 21:44 #7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18684
  • Remerciements reçus 3767

Réponse de Eric B sur le sujet Re: 18 muscadets en 18 jours ! Oui Môssieur ! ::o

Je viens de recompter : mea culpa ... et pas de pari, donc ;)

C'est qui Amazing M (uscadet)?
Eric
Mon blog
19 Aoû 2009 21:49 #8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Vougeot
  • Portrait de Vougeot Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Enregistré
  • Messages : 3911
  • Remerciements reçus 1968

Réponse de Vougeot sur le sujet Re: 18 muscadets en 18 jours ! Oui Môssieur ! ::o

Eric B écrivait:
> Je viens de recompter : mea culpa ... et pas de
> pari, donc
;)
>
> C'est qui Amazing M (uscadet)?

Je pensais plutôt au Médoc... ;)

Vincent
Vincent, parti découvrir d'autres horizons.
19 Aoû 2009 22:00 #9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2589
  • Remerciements reçus 124

Réponse de Gildas sur le sujet Re: 18 muscadets en 18 jours ! Oui Môssieur ! ::o

Enfin, tu l'as faite cette étude. Depuis le temps que tu nous la promettais B)

T'as pas du en foutre lourd à l'Agglo pour claquer une si petite prime trimestrielle ::o

Je comprends mieux maintenant ces SMS iodés.

Merci pour ce bon moment de poilade, c'était bon :)-D
Gildas
LPV Normandie
19 Aoû 2009 22:00 #10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Vougeot
  • Portrait de Vougeot Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Enregistré
  • Messages : 3911
  • Remerciements reçus 1968

Réponse de Vougeot sur le sujet Re: 18 muscadets en 18 jours ! Oui Môssieur ! ::o

enzo d'aviolo écrivait:
> Ce type est fou mais dieu qu'il est drole!
> tu peux pas rester là dessus, je t'envoie un lien
> pour gouter de grand muscadet!
:D

C'est curieux Enzo !
J'ai justement relu ton excellent CR sur le muscadet de Brégeon et son terroire de gabbro. J'aurais adoré ouvrir une bouteille de cette trempe.
Seul le Domaine Bideau Giraud sortait vraiment du lot. En tous cas et sur tes excellents conseils, je vais poursuivre mes recherches.

Amitiés !

PS : pas trop chaud, en ce moment, à Nîmes ? ::o
Vincent, parti découvrir d'autres horizons.
19 Aoû 2009 22:07 #11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20097
  • Remerciements reçus 1005

Réponse de enzo daviolo sur le sujet Re: 18 muscadets en 18 jours ! Oui Môssieur ! ::o

Bah comme partout je pense, mais disons que nous ça dure depuis 3 semaines à plus de 35C°:S
Et la Bretagne, en plus d'une gorge abimée par les muscadet, t'as pas attrapé froid au moins!?:D
19 Aoû 2009 22:15 #12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4657
  • Remerciements reçus 254

Réponse de aquablue sur le sujet Re: 18 muscadets en 18 jours ! Oui Môssieur ! ::o

Bien d'accord pour le muscadet de Bregeon (tu) Et bravo vougeot pour cette étude sérieuse et argumentée !!

Arnaud.
19 Aoû 2009 22:19 #13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Vougeot
  • Portrait de Vougeot Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Enregistré
  • Messages : 3911
  • Remerciements reçus 1968

Réponse de Vougeot sur le sujet Re: 18 muscadets en 18 jours ! Oui Môssieur ! ::o

Benji écrivait:
> Merci 1000 fois Vincent pour ce roman-muscadet
> fort plaisant. C'est fou comme on se plait à se
> divertir du malheur des autres
(:P).
> J'observe que cette mission quasi-impossible
> t'aura peut- être aidé à contenir ton budget?!

> Benji
>
> PS mais alors, que boire avec les fruits de mer?

> 8-)

Mon cher Benji.
J'en conviens, le muscadet présente cet avantage de ne pas coûter cher. Un peu comme la kro. Mais la quantité de bouteilles achetées n'a pas été sans conséquences sur mon budget. D'autant plus que, contrairement à ce que laisse entendre le gars qui mange avec le roi d'Espagne, j'ai pas eu de prime avant de partir en congés.

Que boire sur les fruits de mer ? Une dégustation parallèle (RZAC23 l'a évoqué plus haut) a démontré que le corton charlemagne se marie très bien avec le homard, le Pessac-Léognan relève le bar et que les huîtres s'accordent parfaitement avec un simple Dauvissat.:)o
Et s'il fallait compléter le tableau, nul doute qu'un sylvaner ou un riesling sublimeraient tous ces fruits de mer . ;)

Merci pour ton intervention et à bientôt.

Vincent
Vincent, parti découvrir d'autres horizons.
19 Aoû 2009 22:20 #14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8431
  • Remerciements reçus 24

Réponse de Anthony sur le sujet Re: 18 muscadets en 18 jours ! Oui Môssieur ! ::o

J'ai bien ri et c'est, je pense, l'essentiel. Merci !
Anthony
19 Aoû 2009 22:33 #15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 759
  • Remerciements reçus 44

Réponse de si le vin... sur le sujet Re: 18 muscadets en 18 jours ! Oui Môssieur ! ::o

J'en conviens, le muscadet présente cet avantage de ne pas coûter cher. Un peu comme la kro.

(:P)(:P)(:P) et dieu sait que la kro en vacances c'est indispensable. Certainement plus que la crème solaire.

le Pessac-Léognan relève le bar

Pessac Léognan en tôlier et le muscadet dans tout çà c'est le pilier de comptoir???

Sinon pour les accords la valsar çà se marie bien la galette saucisse. ;);)

Bien à toi qui donne de ton temps, de ta personne et aussi un peu de ta santé au nom de la passion. C'est beau comme un poster d'épagneul breton avec une bécasse dans la gueule.

PS: Pour ce qui est de l'Amazing Médoc, à quelle adresse j'envoie les dédicaces??? :D:D:D
20 Aoû 2009 08:39 #16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Vougeot
  • Portrait de Vougeot Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Enregistré
  • Messages : 3911
  • Remerciements reçus 1968

Réponse de Vougeot sur le sujet Re: 18 muscadets en 18 jours ! Oui Môssieur ! ::o

si le vin... écrivait:
>
> le Pessac-Léognan relève le bar Pessac Léognan en
> tôlier et le muscadet dans tout çà c'est le pilier
> de comptoir???


Nous sommes passés au 3e degré ! Excellent !(tu)

> Bien à toi qui donne de ton temps, de ta personne
> et aussi un peu de ta santé au nom de la passion.
> C'est beau comme un poster d'épagneul breton avec
> une bécasse dans la gueule.


A Stang Vihan, j'ai vu un Breton repartir avec une Mordorée. Et c'était pas en poster ! ;)

Amitiés,

Vincent
Vincent, parti découvrir d'autres horizons.
20 Aoû 2009 10:55 #17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 796
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Gweno1 sur le sujet Re: 18 muscadets en 18 jours ! Oui Môssieur ! ::o

Merci pour cette nouvelle fort drôle.
La prochaine fois, je te conseille de faire une étude des bières et/ou des whiskies bretons, tu seras plus agréablement surpris.
20 Aoû 2009 11:05 #18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 59
  • Remerciements reçus 0
Merci pour ce petit moment de plaisir!

Effectivement, jolie plume! (tu)

Bertrand
Bertrand
20 Aoû 2009 11:21 #19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Vougeot
  • Portrait de Vougeot Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Enregistré
  • Messages : 3911
  • Remerciements reçus 1968

Réponse de Vougeot sur le sujet Re: 18 muscadets en 18 jours ! Oui Môssieur ! ::o

Gweno1 écrivait:
> Merci pour cette nouvelle fort drôle.
> La prochaine fois, je te conseille de faire une
> étude des bières et/ou des whiskies bretons, tu
> seras plus agréablement surpris
.

Mais ce fut fait, ma chère Gweno ! Ce fut également fait !
Dans l'ordre d'apparition :
- toute la série des Britt (Trégunc est à un jet d'urine de mon lieu de vacances),
- toute la série des Coreff,
- la Telenn Du, la Gwinniz Du, la Blanche Hermine, la Bonnet rouge,

J'en ai également profité pour passer en revue :
- les cidres de Goalabré, dont la RVF vante la qualité (superbe cidre en AOC Cornouailles, effectivement),
- les cidres de Le Grevellec issus des vergers de Pen ar Ster, sur la commune de Clohars Carnoët,
- les cidres des vergers de Kermabo, à Guidel, dont le célèbre Royal Guillevic,

Et diverses autres bouteilles plutôt agréables provenant de la côte de Nuits, de la côte de Beaune, de Chablis, de l'Anjou, des Graves, de Sauternes, du Médoc, du Languedoc et du Rhône méridional. Mais ça, c'est une autre histoire...;)

Amitiés,

Vougeot
Vincent, parti découvrir d'autres horizons.
20 Aoû 2009 11:49 #20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3039
  • Remerciements reçus 6

Réponse de Jean-Christophe sur le sujet Re: 18 muscadets en 18 jours ! Oui Môssieur ! ::o

C'étaient des vacances de 3 mois, ou bien t'étais raide du matin au soir (sans mauvais jeu de mot)? :D
Bonne journée,
JC
Jean-Christophe
Liège, Belgique
20 Aoû 2009 12:16 #21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Vougeot
  • Portrait de Vougeot Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Enregistré
  • Messages : 3911
  • Remerciements reçus 1968

Réponse de Vougeot sur le sujet Re: 18 muscadets en 18 jours ! Oui Môssieur ! ::o

Jean-Christophe écrivait:
> C'étaient des vacances de 3 mois, ou bien t'étais
> raide du matin au soir (sans mauvais jeu de mot)?

> :D
> Bonne journée,
> JC

Bin... c'était juste des vacances normales, pourquoi ? Ni plus ni moins que quand je bosse ! :D

Amicalement,

Vincent
Vincent, parti découvrir d'autres horizons.
20 Aoû 2009 14:02 #22

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 796
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Gweno1 sur le sujet Re: 18 muscadets en 18 jours ! Oui Môssieur ! ::o

Aaaaah! Une Coreff rousse bien fraîche pendant les fezt noz ... et un petit Eddu à l'apéro, Y'a qu'ça d'vrai !
20 Aoû 2009 17:36 #23

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3558
  • Remerciements reçus 980

Réponse de didierv sur le sujet Re: 18 muscadets en 18 jours ! Oui Môssieur ! ::o

Je suis peut être en avance,mais je le classe déjà dans le Best of des post 2009
Didier
20 Aoû 2009 18:44 #24

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84121
  • Remerciements reçus 10075

Je suis peut être en avance,mais je le classe déjà dans le Best of des post 2009


Non mais là, t'as pas de mérite Didier !
Pour les Best Of, c'est super facile à anticiper et ça fait des années que ça dure !

Quand y'a marqué "Par Vougeot" sous un fil, tu peux miser, t'as toute les chances de ramasser ! (:P)

Il est fort ce Vincent, très fort ! (tu)

Oliv
20 Aoû 2009 18:54 #25

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3660
  • Remerciements reçus 2

Réponse de rzac23 sur le sujet Re: 18 muscadets en 18 jours ! Oui Môssieur ! ::o

Il est fort ce Vincent, très fort ! thumbs down


Et il est HAUT NORMAND !!!

Franck L. "Patatement vôtre"
LPV Haute Normandie.
20 Aoû 2009 19:41 #26

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Vougeot
  • Portrait de Vougeot Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Enregistré
  • Messages : 3911
  • Remerciements reçus 1968

Réponse de Vougeot sur le sujet Re: 18 muscadets en 18 jours ! Oui Môssieur ! ::o

oliv écrivait:
> Non mais là, t'as pas de mérite Didier !
> Pour les Best Of, c'est super facile à anticiper
> et ça fait des années que ça dure !

(tu)
>
> Oliv

Merci Oliv, c'est vraiment gentil de ta part.
Et tu ne crois pas si bien dire : Lundi prochain, ça fera trois ans que LPV m'a accepté !

[size=x-small]'vais p'têt' sortir un p'tit muscadet pour fêter ça...[/size]

Amitiés,

Vincent
Vincent, parti découvrir d'autres horizons.
20 Aoû 2009 21:51 #27

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1187
  • Remerciements reçus 1

Réponse de HERMES1167 sur le sujet Re: 18 muscadets en 18 jours ! Oui Môssieur ! ::o

Bonjour

C'est digne d'une épopée !!!! merci

C'est vrai qu'il est difficile (voir impossible) de trouver de très bons muscadets en supermarchés . Je te recommande de faire la même étude pour les alsaces, les conclusions seront proches ....

Je rédécouvre les muscadets( à plus de 40 ans) et il y en a des grands (si,si) c'est a dire , de garde , complexes, élégants et ne se limitant pas aux seuls huitres et autre plateaux de fruits de mers

Je te conseille

Michel Brégeon que j'ai visité recemment (quel phénomène:) à 4 € sa cuvée de base et 8 € son georgeois 2000 (en papier de soie s'il vous plait)
Luneau Papin , pour son L d'or à 8 € et excells
Jo Landron
Cordemais

Ces quatre la , savent faire de vrais muscadets ....Lorsqu'ils ont plus de 10 ans, je défie qui que ce soit de reconnaitre que ce sont des muscadets....Cela s'apparenterait plutot à des chablis, des meursault....
legoutduvin.hostblog.fr
"Le vin rend perceptible à l'homme la vraie saveur de la terre" Colette
21 Aoû 2009 11:56 #28

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 762
  • Remerciements reçus 0

Réponse de lanèfle sur le sujet Re: 18 muscadets en 18 jours ! Oui Môssieur ! ::o

Et ben voilà !
Voilà du post sur des producteurs sous-médiatisés. X(Ca augmente le ratio de producteurs de muscadet cités sur LPV.

J'ai bien ri n'empêche. Un grand moment !

Nous n’avons plus de grand homme mais des petits qui grenouillent et sautillent de droite et de gauche
avec une sérénité dans l’incompétence qui force le respect. Desproges
Le blog du rustre
21 Aoû 2009 16:32 #29

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 212
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Chenin76 sur le sujet Re: 18 muscadets en 18 jours ! Oui Môssieur ! ::o

"C'est vrai qu'il est difficile (voir impossible) de trouver de très bons muscadets en supermarchés . Je te recommande de faire la même étude pour les alsaces, les conclusions seront proches .... "

Oui et pour toute autre région...

Acheter ces vins au pifomètre (aussi rouge soit-il) en supermarché quelle "drôle" d'idée qd même, pourquoi pas La Foire Fouille...

On sait tous que 80 % des vins par AOC ne sont pas Buvables pour nos palais...

Se faire autant de mal même si au final tu en rigoles et les autres aussi...8-)...????????????

T'aurais sélectionner tes muscadets chez un caviste qui connait son métier, certes tu en aurais bu le double, mais au moins avec plaisir... B)

Bref... oui tu sais tout ça...

Tout ce que tu mérites c'est d'en boire un bon pour regretter d'avoir acheter toutes ces mauvaises mauvaises bouteilles...

Pouâââââ^...

Cordialement,

Olivier.
(Défenseur des vrais muscadets, les authentiques, ceux que tu boiras un jour ou l'autre Vougeot, Fais gaffe ça pourrait te tomber dessus très bientôt).
"Le gras c'est bon" Moi
21 Aoû 2009 17:06 #30

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck