Nous avons 1985 invités et 20 inscrits en ligne

Domaine Gigou, Jasnières

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a créé le sujet : Domaine Gigou, Jasnières

Domaine Gigou

4, Rue des Caves
72340 LA Chartre-sur-le-Loir
Tél. 02.43.44.48.72



www.gigou-jasnieres.com





Bonjour,

A ma connaissance on n'a jamais parlé de ce vigneron. Qu'en pensez-vous? Je garde un très bon souvenir d'un Clos St Jacques 96, remarquable ! Par la suite j'étais moins convaincu, même si les vins ont toujours du caractère et qu'ils sont vinifiés avec respect vis à vis des millésimes. Rosé très sympathique, et rouges originaux, notamment en coteaux du Loir.

Bic
#1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5134
  • Remerciements reçus 1481

Olivier Mottard a répondu au sujet : Re: Jasnières, Joël Gigou

Bic,

J'ai en cave des cuvées 1995, 1997 et 1998.
J'ai récemment commencer à goûter les 1995.

L'acidité, assez tranchante en vin jeune, semble s'être intégrée au corps du vin.
J'avais carafé la bouteille comme le viticulteur me l'avait conseillé.
Je me rappelle (fin 2004) d'un vin aux aômes miellés, de fruits bien mûrs (coing, abricot).
La bouche était assez volumineuse et avec beaucoup de fraîcheur.

Il faudra que je fasse l'inventaire des cuvées car elles ne sont pas dans ma cave personnelle.

Cordaielement,

Olivier
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 795
  • Remerciements reçus 0

Gweno1 a répondu au sujet : Joël Gigou - Les bulles sarthoises

Ce n'est pas vraiment du Jasnières, mais Joël Gigou fait également de très bons pineau D'Aunis comme son coteaux du Loir.

Dans les vins inclassables, je nomme Les Bulles Sathoises du domaine de la Charrière.
Qulifié de Kir-royale-déjà-tout-prêt par Jolie-Maman, il s’agit en fait de Pineau D’Aunis vinifié selon la méthode traditionnelle. Vin rouge pétillant aux notes de petits fruits rouges et de poivre, qui met beaucoup de gaité à l’apéritif.
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 35
  • Remerciements reçus 0

carl ansquer a répondu au sujet : Re: Jasnières, Joël Gigou

bonsoir à tous
En tant que nouveau professionnel du vin, j'ai eu l'occasion lundi dernier de gouter aux vins de ce vigneron lors du salon des vins du val de loire qui, sont pour ma part très déroutants.
Vins qui jeunes font preuve d'une aromatique très décevante voir désagréable à la limite du manque de maturité: tout d'abord au nez aromes très végétaux( asperge) et non floraux ou fruité. En bouche peu de consistance et acidité tranchante mais ça c'est le chenin. Dans un deuxieme temps toujours en bouche, une amertume trop prononcé à mon avis.
Par contre heureuse surprise, les vins au vieillisement obtiennent une très belle palette et complexité aromatique. Une grande finesse digne d'un grand reisling

Cependant cela va etre dure d'expliquer à un client qu'il vaut mieux attendre au moins 5 à 7 ans pour qu'il s'ouvre et soit agréable à boire.
Dans ce cas je préfère opter pour des vins comme ceux d' Eric Nicolas(Dom de bellivière) et Benoit Jardin (Dom des maisons rouges)
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : CR: Jasnières, Joël Gigou SGN 1996

J'en ai dit un mot en janvier 2006 (cr par Pascal Perez)

CR: Jasnières – Domaine de la Charriere (Joël Gigou) – Sélection de Raisins Nobles 1996 :
PP16,5 – LG17

- Très beau fruit jaune (mandarine) et exotique (mangue). Grande impression de maturité.
- Ses qualités sont à rechercher du côté de la pureté de son fruit, de son équilibre sucre/acidité irréprochable et de sa grande longueur. Le sucre résiduel apparaît mesuré et son profil plus fuselé que volumineux. Du gras et de la fumée ont pu nous entraîner sur la piste d’un pinot gris alsacien. Bonne minéralité aussi.
- Accord sympathique avec les épices du ris de veau et, plus étonnamment, la lavande.

Accord :
- Ris de veau en croûte de pain d’épices, jus à la lavande :
Beau jeu de couleurs entre la blancheur un peu blafarde du ris, le roux/fauve de sa perruque d’épices et le turquoise, osé car peu usuel en cuisine, du cordon de jus.
En bouche, le ris fond, la croûte d’épices (très délicatement sucrée) crépite et le jus à la lavande vivifie la douceur des autres éléments.
Un plat construit de façon un peu plus académique, mais d’une harmonie et d’une réalisation technique parfaites.


Certains reconnaîtront le cuisinier ...;)
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 118
  • Remerciements reçus 0

dej a répondu au sujet : CR: Domaine Joël Gigou, Jasnières Clos St Jacques 1997

CR: JASNIERES CUVEE CLOS ST JACQUES 1997

Belle couleur jaune.
Nez fruité (pâte de coing, fruits exotiques, compote d'abricots, agrumes), le tout avec quelques notes de miel.

En bouche, l'attaque est vive, le milieu assez gras, avec une belle longueur sur la finesse.
On y retrouve surtout les agrumes et un coté minéral, presque salin.
Malgré un léger sucre résiduel, on est sur une dominante acide qui surprend après les arômes du nez.

J'ai pris un certain plaisir à boire ce vin qui n'est pas au bout de sa vie.....

Jean
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17771
  • Remerciements reçus 1597

Jérôme Pérez a répondu au sujet : CR: petite verticale des vins du domaine de la Charrière

petite verticale des vins du domaine de la Charrière.... avec une mention spéciale pour les vins du millésime 1996, clos Saint Jacques et Sélection de raisins Nobles.
lapassionduvin.com/h...

ou :

Le domaine de la Charrière est exploité depuis 1974 par Joël Gigou qui transmet en douceur ses douze hectares à son fils. Cet homme passionné et passionnant a des convictions et ne s’en cache pas : il milite pour un pineau d’Aunis pur et pour un chenin minéral et de garde. « Un grand chenin se doit de pétroler ! ». Il ne renonce pas pour autant à des élevages sous bois, mais ce sont des barriques anciennes, de chêne ou de châtaigner de contenances variées. Les vinifications se font par parcelles avec le haut de gamme de la maison dénommé « Clos Saint Jacques » en Jasnières. Le terroir est principalement argilo calcaire avec de nombreux silex sur un socle de Tuffeau. Quand l'année le permet, Joël Gigou produit un vin issu de raisins botrytisés, appelé Sélection de raisins nobles. N'attendez pas un vin ultra liquoreux, ce ne sera pas le cas : mais plutôt un vin à l'équilibre cristallin où les sucres flirtent délicatement avec la fraîcheur dans un équilibre qui n'appartient qu'aux vins septentrionaux.

La dégustation que j'ai choisi de décrire présente une sorte de mini verticale des vins de ce domaine dans la cuvée Clos Saint Jacques et fini en apothéose avec les vins de sélection de raisins nobles, notamment avec la très belle année 1996 qui méritait bien d'être la vedette de cette rubrique.

Clos Saint Jacques :

1997 : Or vert. Des arômes de fumée, de champignon. Jolie matière en bouche sur un fond de légère amertume. Citronné sur la finale, très long porté par cette fraîcheur. Bel exemple de Jasnières très traditionnel.

1996 : La robe est plus pâle encore, mais le gras affiché témoigne de la richesse du millésime qui s’exprime dès l’examen visuel. Des arômes fumés, pétrolés, de sous bois. Très belle matière, dense sous tendue par une grande fraîcheur. Superbe finale explosive, en queue de paon pour ce grand vin qui vieillit de manière admirable.

1989 : la robe est contre toute attente encore plus pâle : est-ce possible qu’il s’agisse d’un vin de 20 ans ? Le nez n’est hélas peu avenant, marqué par une certaine déviance. La bouche est fuyante à l’attaque puis marquée par une acidité cinglante.

1987 : une robe qui étonne par sa clarté : un vin de plus de 20 ans dans une robe de midinette. Or pâle. De arômes très typé de chenin, coing, miel et quelques notes pétrolées. La bouche est bâtie sur une trame vive : les saveurs minérales sont très présentes. Grande longueur sur des notes citronnées, très grande fraîcheur. Un vin surprenant.

1986 : Très joli nez très chenin sur des notes de pamplemousse et des arômes pétrolés. Une certaine amertume en bouche (de beaux amers), le vin se singularise par une très grande longueur. J’ai beaucoup aimé ce vin qui représente pour moi une sorte d’archétype de Jasnières.

1981 : la robe est là aussi bien pâle. Le nez est pétrolé mais exhale aussi des saveurs de champignon. En bouche ce vin est vraiment marqué par une acidité trop tranchante, très citrique et dérangeante.

Sélection de raisins nobles :

1988 : Nez très chenin, sur des notes d’aubépine. Grand volume pour un vin qui se goûte sec, contre toute attente. Très grande longueur autour d’une vivacité impeccable, grand équilibre.

1990 : nez de poire de coing, d’aubépine. Très belle bouche ciselée, à la sucrosité bien marquée, suave, une légère touche pétrolée, très grand équilibre. Un vin admirable de longueur et d’élégance.

1996 : superbe nez sur des notes d’encaustique et de fleur blanche. Grande complexité et grande finesse tant en nez qu’en bouche. L’équilibre est idéal entre les sucres et la fraîcheur. Longueur superlative, grand vin de chenin où la minéralité s’exprime autant que le fruit.

Quelle plaisir de regoûter les vins de ce domaine, surtout dans ces millésimes anciens, inédits pour moi, hormis le 1996 qui m’avait déjà fait forte impression ! La tenue de ces vins dans le temps est spectaculaire. Mais sans doute à Jasnières plus qu’ailleurs, la notion de millésime fait toute la différence. On retrouve cette notion de millésime dans la possibilité de produire, quand les conditions le permettent ces sélections de raisins nobles qui sont un ravissement : loin d’être des monstres de concentration, ils sont finesse et élégance, davantage dans un équilibre demi sec, mais nous sommes quelques uns à penser que c’est dans ce type d’équilibre, quand la vivacité est au rendez-vous que le chenin est le plus grand.

Jérôme Pérez
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2318
  • Remerciements reçus 505

letournaisien a répondu au sujet : CR: Domaine Gigou Jasnières, cuvée des trois clos 2000

CR: Domaine Gigou Jasnières, cuvée des trois clos 2000

Il faut parfois raconter ses déceptions.
Je me faisais un plaisir d'ouvrir cette bouteille, cadeau de mon épouse.
Malheureusement, après ouverture, le nez n'est pas net. Je me sers un verre. Bof, je décide de carafer. Après deux heures, patatra... le vin s'est oxydée.
Bouhouhou !

Julien
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1299
  • Remerciements reçus 0

monlogin99 a répondu au sujet : CR: Joël Gigou, Coteaux du Loir blanc 2008

CR: Coteaux du Loir blanc 2008

Acidité marquante. Nez sur la poire. Correct
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 588
  • Remerciements reçus 17

Cornalin a répondu au sujet : CR: Joël Gigou, Jasnières, les trois clos, 1996,

CR: Joël Gigou, Jasnières, les trois clos, 1996,

Ayant redécouvert cette bouteille, achetée sur place, il y a une bonne dizaine d'années, je l'abordais avec une prudence toute circonspecte vu son âge que j'envisageais comme canonique... Bon point toutefois, le bouchon se présente presque comme au premier jour....(tu)

Aspect : jaune évolué, vieil or, reflets orangés, limpide, brillant, gras. Nez : un rien chiffonné au premier abord, mais diablement complexe, au-delà d'une impression minérale, presque un peu pétrolée, le vin s'anime, pomme, coing, poire, livèche,un rien d'oxydation ou bien est-ce une nuance de botrytis ? le tout est vivifié par un agréable trait citronné. C'est fort complexe et ne manque pas d'une certaine noblesse. Bouche : l'attaque est ample avec un très léger sucre résiduel glycériné, l'évolution est très équilibrée et tout s'ordonne étonnamment bien, le gras voluptueux ( l'étiquette n'annonce pourtant que 12 °), l'acidité racée; si la matière ne semble pas d'une énorme ampleur, il y une tension tout au long de la bouche et la concentration est néanmoins bien là, ce que prouve la finale, très ample, minérale, d'une longueur bluffante, avec de beaux amers et une nuance saline. Le vin se goût comme un sec un poil tendre, dans la grande tradition ligérienne des chenins.>:D<

Au final, un vin qui est peut-être assez éloigné des canons oenologiquement corrects, mais très intéressant, à la fois mature surtout au nez, mais pétillant de jeunesse. BIEN +. Il doit encore m'en rester une bouteille, que l'on peut raisonnablement envisager dans les 5 ans. Il a parfaitement donner la réplique à trois commensaux pourtant pas faciles, en l'occurence un fromage d'Appenzell, un vacherin Mt d'Or et à un camembert... Comme je m'apprête à traverser prochainement la France d'est en ouest, en direction de la Mayenne et de la Manche, un arrêt au sud du Mans, sur les bords du Loir, du côté de la Charte sur Loire et Lhomme paraît s'imposer....

RV

HK
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 588
  • Remerciements reçus 17

Cornalin a répondu au sujet : Re: visite au domaine de la Charrière

Une douzaine d’années après un premier passage dans ce domaine, je l’ai revisité le 18 octobre dernier, à la faveur d’un déplacement dans l’ouest de la France, en route pour la Mayenne et la Manche. J’ai été chaleureusement accueilli avec beaucoup de patience par Mme Gigou. M. Joël Gigou fondateur du domaine en 1974, qui travaillait depuis quelques années avec son fils, a désormais formellement passé la main, tout en restant à proximité. L’arrivée progressive du fils aux commandes a déjà pris la forme d’étiquettes nouvelles pour certaines cuvées, l’ensemble de la gamme devant bénéficier d’un nouvel habillage dès 2010, ce qui donnera un coup de frais à la présentation très conservatrice des flacons. La famille Gigou travaille 13 hectares de vigne, dont 9 en Jasnières, «grand cru » des coteaux du Loir, à cheval sur les communes de Lhomme et de Ruillé sur Loir, et 4 en coteaux du Loir, en l’occurrence avec des vignes sur Marçon et Chahaignes. La cave est située dans la petite bourgade de la Chartre sur le Loir.

Globalement le climat de la vallée du Loir est nettement tourangeau et le sous-sol est essentiellement constitué de tuffeau. Comme en Touraine, les caves sont creusées dans cette même roche, la cave des Gigou n’échappe pas à la règle, avec un petit dédale de compartiments, bien sympathique. Dans les blancs, le chenin règne en maître absolu, tant en Jasnières qu’en coteaux du Loir. En rouge des coteaux du Loir, le cépage principal est le pineau d’Aunis, mais le gamay, le cabernet franc, le côt et le grolleau sont également présents. Le domaine Gigou ne travaille que le pineau et le gamay.

La dégustation a pour l’essentiel porté sur les 2008 et 2009, le 2010 n’étant pas encore à la vente. Curnonsky aurait dit que le Jasnières est le meilleur vin du monde trois fois pas siècle. Le réchauffement climatique montre toutefois de plus en plus ses effets, même dans ses régions « septentrionales » et le raisin arrive à maturité presque systématiquement, ce qui n’était pas le cas dans un passé pas si lointain, avec comme conséquence, une rondeur et parfois des sucres résiduels (SR), que j’avais peu ou moins perçus lors de mon premier passage.

Le coteaux du Loir 2008 blanc est un vin au nez frais, typé du cépage, propre, sec, avec un bel équilibre en bouche, de la structure et de la longueur. Très belle entrée en matière. Bien +.

Le coteaux du Loir 2009 blanc, est plus riche, moins expressif, avec une opulence en bouche qui se traduit pas un moins bon équilibre et un petit sucre résiduel (SR). Moyen.

Le Jus de Terre, Paradis, 2009, n’a pas obtenu l’agrément pour l’AOC, pour des raisons difficilement compréhensibles, il est donc vendu en vin de table. Le nez est très typé chenin, encore un peu sur la réserve, la bouche est grasse, ample, avec un petit SR, mais de bon équilibre et une touche saline. Bien +.

Le Jasnières, clos St-Jacques 2005, présente un joli nez à la fois floral, fruité et quelque chose de minéral, la bouche est ample, solidement structurée, presque sèche, l’équilibre est très bon. Il est déjà très avenant, mais pourra vieillir au moins un dizaine d’années. Très bien +.

Le Jasnières, clos St-Jacques 2008 est au nez dans une phase de fermeture et en bouche, s’il y a de la matière, l’alcool est un peu trop présent à mon goût. Un vin quelque peu dissocié en l’état et à revoir.

Le Jasnières, clos St-Jacques 2009, est fin, propre et net, expressif, la bouche est très ample, grasse, joliment structurée et l’équilibre est là malgré un SR sensible. Il paraît tailler pour une longue garde. Très bien.

Le Jasnières Duo Majeur 2008 est vinifié dans un autre esprit, soit deux ans en barrique, sans ouillage. Il en résulte un style très différent, presque jurassien…, avec un nez très expressif présentant un boisé noble, des notes de coing, une nuance de vin jaune, c’est complexe et intense. La bouche est ample, concentrée, un petit SR, mais contrebalancé par une acidité racée digne de certains rieslings ou savagnins, la finale est d’une grande longueur. Un vin un peu hors norme et ma foi fort convaincant, qui devrait aller loin dans le temps. Très bien ++. (tu)

Le Jasnières 2009, sélection de raisins nobles a un nez complexe, typé, bien marqué par le cépage et le botrytis. La bouche est très ample, grasse, finement structurée et équilibrée par une belle acidité, la liqueur glycérinée est très goûteuse, sans être lourde et la finale est d’une grande longueur. Voici un vin taillé pour une longue garde. Très bien ++. Ça tombe bien ma cadette est de ce millésime…>:D<

L’extrait de Jasnières 2005, une sorte de super sélection de grains nobles, est encore réservé au nez, très gras, onctueux, il est soutenu par une belle acidité et il y a en filigrane une belle minéralité. Encore un rien brut de fût, il devrait encore évoluer longuement pour s’exprimer davantage et manifestement il pourra aller très loin. Bien +, à revoir. A ce stade la sélection de raisins nobles est plus épanouie et plus digeste.

Le rosé 2010, coteaux du Loir, a un nez encore un rien retenu, voire un poil chiffonné, mais la bouche est très expressive, juteuse, dans un registre bien sec, il y a de l’ampleur, de la concentration, de l’équilibre, avec une touche saline et une très belle longueur. Très bien. Assemblage de gamay et de pineau, voici un rosé à envisager plutôt à table qu’à l’apéritif.

Le pineau d’Aunis 2008 est expressif, épicé, voire un rien sauvage, en bouche, on perçoit une certaine rusticité, des tanins très fermes, une trame acide sensible, une finale très marquée sur le poivre. Si le nez présente une belle typicité, la bouche est un peu plus à la peine et on aurait souhaité un poil de maturité en plus. Moyen.

Le Pineau d’Aunis 2009 présente des caractéristiques inverses, le nez est relativement muet, la bouche est ample, les tanins sont denses, on retrouve le poivre en final, mais l’ensemble manque singulièrement de niaque, de tension. Moyen.

Le pineau d’Aunis, l’ancêtre, 2009, est d’un tout autre calibre, issu de vieilles vignes de 100 ans, malheureusement produit à la hauteur que d’un petit millier de bouteilles. Le nez est typé et complexe, fruits noirs et rouges, une nuance épicée, poivre, quelque chose de sauvage, bien qu’encore réservé, il y a de la complexité et de l’élégance. La bouche additionne un peu les qualités des deux cuvées précédentes, typicité et maturité, mais sans les défauts, attaque ample, concentration, trame tannique serrée, mais sans rugosité, il y a de la fraîcheur, une grande longueur. Un vin assez hors norme, sans artifice, à la fois savoureusement rustique et racé, mais sans mauvaise astringence, d’une belle buvabilité. Il faudra l’associer avec des plats plutôt roboratifs. Il devrait aller loin dans le temps. J’ai beaucoup aimé, probablement LA découverte de cette visite et le vin qui m’a le plus marqué pas son authenticité et sa belle facture. Comme quoi ce cépage à la réputation modeste peut donner parfois de très bons vins. Très bien +++.X(

Le Gamay 2008, Cuvée Gigou’t, un beau gamay issu d’un terroir forcément très calcaire, au nez encore un rien réservé, mais complexe, fruité, un rien épicé, avec quelque chose de minéral, un peu sur le graphite. La bouche est ample, structurée, concentrée, un joli grain de tanins, avec une belle tension et une très bonne longueur. Un gamay sans concession, de haute expression et plein de personnalité, à boire ou à laisser évoluer sur 5-7 ans. Très bien +.(tu)

La bulle sarthoise, mousseux rouge de méthode traditionnelle, issu du millésime 2008, mais non indiqué. Quelqu’un l’a décrit dans un autre post sur LPV comme une sorte de kir royal prêt à l’emploi, ce qui me semble à la fois inexact et réducteur, il est vrai qu’il ne s’agissait probablement pas du même millésime. La robe est rubis assez intense, la bulle est moyennement fine, mais persistante, le nez est assez percutant, avec ces notes fruitées et épicées caractéristique du pineau d’Aunis. La bouche est assez sèche, malgré la vingtaine de grammes de SR, il y a une certaine vinosité, de la vivacité, un rien de rusticité (on perçoit un peu les tanins), une effervescence traçante tout au long de la bouche et la finale est à la fois tonique, épicée et de bonne longueur. Le tout donne un mousseux à la fois primesautier, frais et un tantinet rustique, dont les saveurs et la densité peuvent dérouter. Il ne correspond ni à un lambrusco italien, ni même à d’autres mousseux rouges voisins, bus ailleurs dans la Loire ou en provenance d’Europe orientale. Vu sa forte personnalité et son côté un rien sauvage, il me paraît davantage construit pour accompagner le repas que l’apéro et, de fait, il a été très adéquat ultérieurement sur un poulet rôti au four. Bien, une curiosité à découvrir.

J’étais venu surtout pour les blancs de Jasnières et au final, je suis aussi reparti avec une belle cargaison de rouges des coteaux du Loir… Bilan de la visite, une belle redécouverte d’un domaine plutôt garant d’une certaine continuité et de la tradition, avec des vins pour la plupart bien typés et de belles réussites. Si l’évolution climatique semble rendre les blancs plus tendres que par le passé (avantage ou inconvénient, cela dépendra du goût de chacun…), il semble très favorable aux rouges, à tout le moins aux deux cuvées particulières (Gigou’t et l’Ancêtre) d’une ampleur et d’une profondeur qui m’ont très positivement surpris. La bulle sarthoise est à l’évidence un vin à découvrir pour ceux qui recherchent des mousseux sortant un peu des canons œnologiquement corrects. En résumé, un domaine à (re)découvrir...

Hervé

HK
#11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 129
  • Remerciements reçus 1

Ben53 a répondu au sujet : Re: visite au domaine de la Charrière

Merci pour cet excellent CR
#12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1231
  • Remerciements reçus 1067

vivienladuche a répondu au sujet : CR: Joël Gigou Jasnières Clos Saint-Jacques Vieilles Vignes 1999

Ouvert hier soir et bu sur 24 heures : un Jasnières Clos Saint-Jacques Vieilles Vignes 1999 du Domaine de la Charrière - Joël Gigou CR:

Après un lot de 6 Clos Saint-Jacques 1995 tous refermentés en bouteille et inutilisables même pour la cuisine :X je décide de l'ouverture d'une bouteille de 1999 pour accompagner un Saint-Pierre sauce à la crème.

Je me souviens avoir acheté ce vin au domaine en 2002, j'avais souvenir d'un vin sec tendre.

10 ans plus tard, ouvert un peu au débotté 30 minutes avant service avec peu d'aération. Le bouchon est presque totalement imbibé...
La robe est d'un très bel or brillant, ça truffe fortement au nez, avec une pointe d'agrumes. La bouche est super tranchante, aucune perception des quelques sucres résiduels perçus il y a 10 ans à l'achat. C'est très droit, minéral avec des notes de craie et de calcaire humide et une très grosse trame acide. Belle longueur. La moitié de la bouteille est conservée pour ce soir.

La robe est toujours de ce bel or brillant (pas trop de raisons que ça bouge a priori), le nez a totalement changé avec des notes très marquées d'encaustique, puis de cire et de miel, une pointe d'agrumes ensuite (type orange très mûre, presque confite). La bouche a perdu un peu de son tranchant mais a gagné en ampleur, il y a une acidité plus équilibrée avec des notes légèrement miellées, de citron. Très belle longueur. Je pense que ce vin n'est pas du tout au bout de ses réserves et qu'il a encore de nombreuses choses à montrer au cours des prochaines années.
En tout cas je saurai préparer de manière appropriée les 5 bouteilles qui me restent.

Un bon Jasnières très traditionnel, marque de fabrique il me semble du domaine.
Bien ++
Je garde un très bon souvenir du 1997, largement décrit par d'autres LPViens et goûté également au domaine en 2002, mais dont je n'ai pas encore ouvert la moindre bouteille depuis.
Tous mes 1995 (achetés au domaine en 1996 juste après la mise en bouteilles) ont refermenté comme exposé en introduction...
Le 2000 goûté il y a 4 ans était très sec mais sans grande matière.

Bien amicalement

Vivien

imageshack.us/scaled...
#13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17771
  • Remerciements reçus 1597

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Re: Re : Joël Gigou Jasnières Clos Saint-Jacques Vieilles Vignes 1999

je suis heureux que l'on parle de temps à autre de ce domaine. Des vins très sincères qui ne friment pas.

Jérôme Pérez
#14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1231
  • Remerciements reçus 1067

vivienladuche a répondu au sujet : Re: Re : Joël Gigou Jasnières Clos Saint-Jacques Vieilles Vignes 1999

Cher Jérôme,

Je suis tout à fait d'accord avec toi. J'ai été très étonné de trouver un fil aussi pauvre sur ce domaine qui réalise de très bons vins dans le style épuré et traditionnel. Il faudra d'ailleurs que j'y retourne prochainement histoire de faire le plein de millésimes plus récents que la fin des années 1990...

Bien à toi

Vivien
#15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1231
  • Remerciements reçus 1067

vivienladuche a répondu au sujet : CR: Joël Gigou - Domaine de la Charrière - Jasnières Clos Saint-Jacques Vieilles Vignes 1997

Ouvert ce soir un peu au débotté pour accompagner une sole normande (sortie de cave 13°C, carafé et rafraîchi une trentaine de minute) :
un CR: Jasnières Clos Saint-Jacques Vieilles Vignes 1997 du Domaine de la Charrière - Joël Gigou

Une magnifique robe or lumineuse. Un nez très embaumant de cire, d'encaustique, de miel, ça ruche complètement, puis d'écorce d'orange confite, et enfin des notes minérales type coquille d'huître. En bouche, c'est voluptueux, extrêmement aromatique, miel, cire, zeste d'orange très mûr, le tout restant parfaitement sec, les quelques grammes de sucres résiduels présents à l'origine s'étant totalement fondus. Du gras et du volume associés à une très belle minéralité, le tout magnifié par une superbe acidité. Une grosse longueur. Excellent vin (tu) , loin d'avoir dit tout ce qu'il peut exprimer, au potentiel de garde encore immense. Totalement différent du 1999, qui est très droit, très minéral, très sec voire presque strict. Un vin qui s'est de suite totalement dévoilé après peu de délai d'ouverture. Bravo Monsieur Gigou!!!

Amicalement

Vivien
#16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 258
  • Remerciements reçus 0

Scotty le corsaire a répondu au sujet : CR: Domaine de la Charrière - Clos Saint Jaques 2010 - Jasnières

CR: Domaine de la Charrière - Clos Saint Jaques 2010 – Jasnières
Nez expressif et plaisant, frais, petits fruits blancs, pierre mouillée sur un fond un peu terreux.
Superbe équilibre en bouche, entre le gras qui l’arrondit, l’acidité qui l’étire et les sucres résiduels qui la prolongent. Le vin se goûte sec-tendre, sur un bon volume, il est bien salivant, la longueur est belle et laisse le palais bien net. C’est très bon.
#17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2607
  • Remerciements reçus 240

Raboso del Piave DOC a répondu au sujet : CR: Domaine de la Charrière - Jasnières 2011

CR: Domaine de la Charrière - Jasnières 2011 Le nez peine un peu à s'ouvrir puis est sur le pétrole, le vernis, on retrouve ce pétrole en bouche, mais il s'ouvre lentement sur du citron confit, la finale est très belle, plus fruitée et bien longue, l'alcool est globalement bien intégré même s'il ressort un chouia en finale (je pinaille un peu); dommage que le fruit s'exprime si peu en milieu de bouche.
Un jasnières peut-être à carafer ou à attendre à ce stade, mais j'en doute car sur 48h l'évolution n'est pas à son avantage et les notes de vernis prennent le dessus (et le carton mouillé au nez).
#18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 51
  • Remerciements reçus 0

nabo4000 a répondu au sujet : CR: Domaine Gigou - Jasnières St Jacques 2011

Bonjour,

bu ce week end sur un tartare de hareng fumé aux agrumes et herbes (un plat complètement raté qui a eu le mérite de tenir tête au vin),

CR: Domaine Gigou - Jasnières St Jacques 2011

bouteille épaulée 1 heure.

Nez d'abord sur le carton mouillé (identifié par madame), qui s'ouvre assez vite sur la confiture d'abricot, le miel voir le chouchen, les herbes fraiches (génépi). notes pétroleuses?

Bouche sur le miel, la verveine, le citron vert. Bel équilibre alcool/ acidité, beau amers en finale.

Un vin puissant, déroutant. J'adore!

A garder très longtemps.

sylvain
#19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 106
  • Remerciements reçus 1

Omar Buzet a répondu au sujet : CR: Domaine Gigou - Jasnières St Jacques 2010

CR: Domaine Gigou - Jasnières St Jacques 2010

Bouchon moyen.
Belle robe jaune tirant sur l'or.
Nez un peu réduit à l'ouverture, pas très net sur le chou.
A l'aération ça commence à fleurer bon le Jasnières : minéral et végétal, pierre à fusil et foin coupé, silex et verveine citronnelle.
Puis des zestes, du citron vert, des fruits plus jaunes plus au fond, des fruits secs aussi - noisette, arachide - un beau nez complexe et envoûtant !
La bouche fait la part belle aux agrumes - citron, pamplemousse - notes miellées, de coin ; bel équilibre entre un gras certain et une acidité étirant l'ensemble sur une belle longueur.
Longue finale sur de beaux amers.
Excellent vin, et qui en a sous le champignon !
J'ai urgence à en faire le plein, pourvu qu'il en reste encore...

Cordialement,

Sylvain
#20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 874
  • Remerciements reçus 196

lutembi a répondu au sujet : CR: Domaine Gigou -Coteaux du Loir, pineau d'aunis, 2011

CR: Domaine Gigou -Coteaux du Loir, pineau d'aunis, 2011

Le nez est assez végétal, notamment sur le lierre, le poivre, la framboise, pas opulent mais ne manquant pas de présence non plus. La bouche offre d'emblée une fraîcheur dans laquelle on retrouve cette impression végétale, c'est souple et fin, facile à boire, tendu. La finale, plutôt courte, voit remonter ces notes de poivre qui signent le cépage.

Un vin assez simple, tout de fraîcheur, qui ne plaira certainement pas à tout le monde, mais qui me ravit assez et que j'imagine à sa place pour des petits barbecues d'été.
#21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2095
  • Remerciements reçus 1053

jd-krasaki a répondu au sujet : CR: Domaine Gigou -Coteaux du Loir, pineau d'aunis, 2012

Bonjour
La même cuvée, millésime suivant celui du message ci dessus, CR: Domaine Gigou, pineau d’aunis, Côteaux du loir, 2012.
La robe est très légère, le nez bien poivré, avec une touche végétale (ronce cassée). La bouche est très légère, avec un petit fruité acidulé, et une finale amusante sur le clou de girofle; succès très mitigé autour de la table, j'aime beaucoup. Pour le panier de picnic, avec de la charcuterie.
JD

JD | Lutèce
#22

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 258
  • Remerciements reçus 0

Scotty le corsaire a répondu au sujet : CR: Domaine de la Charrière, Joël Gigou, Jasnières l'Extrait 2011

CR: Domaine de la Charrière, Joël Gigou, Jasnières l'Extrait 2011

Un très joli nez de chenin bien mûr et bien expressif à l'aération et au réchauffement, de mirabelle un peu compotée et de pomme granny, avec aussi et surtout de belles notes de tisane et d’herbes séchées pour la fraîcheur.

La bouche se goûte sèche. Elle est superbement équilibrée, avec une belle viscosité et un beau gras. La matière est pleine et soutenue par une acidité naturelle lumineuse, préservant beaucoup de mobilité et une jolie longueur. La finale se conclut sur de très fins amers salivants et herbacés. C’est une très belle bouteille, avec une race certaine.
#23

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 874
  • Remerciements reçus 196

lutembi a répondu au sujet : CR: Domaine Gigou - Coteaux du Loir, Pineau d'Aunis 2012

CR: Domaine Gigou - Coteaux du Loir, Pineau d'Aunis 2012




Robe très claire, d'une teinte rouge mais très translucide.
Le nez est frais, entre fraise sèchée et framboise, poivre, lierre, petite fumée froide, de la pierre mouillée, assez étonnant pais plaisant.
La bouche est à l'envi, avec une sensation de fluidité et de fraîcheur, d'une certaine gourmandise plutôt végétale, une impression d'infusion délicate, c'est très désaltérant avec un toucher assez minéral. Pas très long, mais on retrouve en finale les fraises et ce trait végétal.
Assez surprenant, mais j'aime bien ce vin fin, délicat et désaltérant.
#24
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: mgtusi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17771
  • Remerciements reçus 1597

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Domaine Gigou - Coteaux du Loir, Pineau d'Aunis 2012

merci pour ce CR sur des vins si rares.

toujours aussi kitsch les étiquettes de Gigou. Des vins très traditionnels, mais sans doute pas désuets.

Jérôme Pérez
#25
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: lutembi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 874
  • Remerciements reçus 196

lutembi a répondu au sujet : CR: Domaine Gigou - Jasnières - Duo Majeur 2008

CR: Domaine Gigou - Jasnières - Duo Majeur 2008

Soit dit en passant: Une bouteille concourant pour le trophée de la plus laide étiquette de vin...



Servi en accompagnement d'une tarte au citron meringuée (avec une petite pointe de gingembre)

Belle robe jaune doré, brillante, quelques reflets verts.

Premier nez sur la cire d'abeille, puis le miel. Viennent ensuite des arômes plus fruits exotiques, ananas rôti, oranges confites, raisins secs, frangipane. Très agréable nez riche, évolutif avec l'ouverture et le réchauffement. La bouche s'ouvre sur une douceur de demi-sec, petit sucre caramélisé, puis viennent rapidement de jolis amers qui filent vers l'acidité, se glissant rapidement tout autour de la langue. la matière est glycérinée, et le palais s'emplit de cet ensemble riche et salivant. La longue finale laisse apparaître des notes plus "champignonneuses" qui se mêlent aux arômes exotiques du nez.

Très joli vin, à belle maturité, bon compagnon de notre tarte au citron.

À noter que Joel Gigou a ensuite commercialisé ce vin avec une autre étiquette, plus classique et ressemblant à celles plus désuètes du domaine.
#26
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 874
  • Remerciements reçus 196

lutembi a répondu au sujet : CR: Domaine Gigou - Coteaux du Loir - Pineau d'aunis 2014

CR: Domaine Gigou - Coteaux du Loir - Pineau d'aunis 2014

Une très récente discussion sur la cuvée Rouge-Gorge de Bellivière m'incite à évoquer ce vin ouvert aujourd'hui.
Décidément je bois pas mal de vins du domaine ces temps ci...

La robe est rouge rubis, assez translucide et brillante.
On retrouve bien au nez les notes caractéristiques de poivre et de lierre du cépage, avec cerises et framboises en second plan, accompagnées d'un bouquet de roses séchées. La bouche est plutôt légère, désaltérante, minérale, avec une toute petite accroche tannique sur la fin. La finale voit revenir cette impression végétale, et se termine gentiment sur un pot pourri de fleurs sèches.

Un vin que j'aime toujours, millésime après millésime,. Ce n'est pas très complexe, mais son caractère marqué en fait toujours un compagnon digne d'attention.
#27

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 874
  • Remerciements reçus 196

lutembi a répondu au sujet : CR: Domaine Gigou - Jasnières Clos St Jacques 2008

CR: Domaine Gigou - Jasnières Clos St Jacques 2008

Il y a un monde fou on dirait qui boit du Gigou...
Pas grave, j'aime bien ces vins, et je suis content de vous les faire partager.



Robe jaune dorée assez soutenue, brillante.
Le nez s'ouvre sur l'encaustique, le cédrat, le silex mouillé, le coing. L'abord est gourmand, tentant, même s'il n'est pas dénué d'une certaine autérité.
L'attaque est assez tendre, saline, généreuse, puis le vin glisse gentiment entre acidité fine et petite amertume. En rétro viennent vite des notes iodées et pétrolantes.
Longueur moyenne.

Très joli, je suis bien content d'en avoir gardé une jusqu'ici.
#28
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Gibus, TIMO, joualle, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck