Nous avons 1106 invités et 76 inscrits en ligne

Corse - Patrimonio --- dégustations des derniers mois

  • Messages : 26
  • Remerciements reçus 87

Ion a créé le sujet : Corse - Patrimonio --- dégustations des derniers mois

Bonjour

Les types de roches de Patrimonio sont assez divers. D'un point de vue géologique, l'appellation est situé approximativement à la frontière entre la Corse hercynniene (phase principale de formation il y a environ 320 millions d'années dans le carbonifère, granit et roche volcanique (rhyolite)) et la Corse alpine (formation commencée dans le Crétacé supérieur, vers 100 - 65 millions d'années). La Corse alpine a émergé de l’océan penninique, qui s'est déplacé sur certaines parties de la Corse hercynniene au cours de la formation des montagnes alpines. Il est constitué des pierres du fond océanique et de ses roches sédimentaires. Cette séquence sédimentaire est essentiellement constituée de schiste calcaire et des schistes lustrés; parfois aussi sablonneux. Enfin, il y a des zones (à l'ouest de la ville de Patrimonio) de grès calcaire, qui se sont formées à partir d'une ceinture de récifs coralliens au Miocène moyen (il y a environ 15 millions d'années) lors d'une élévation du niveau de la mer.



Vue vers la Golfe de Saint Florent.



Ici, vous pouvez le voir plus clair, au nord-est la Corse alpine, à l'ouest la Corse hercynnienne. Entre eux au nord (TE) le massif de la Tenda.

Carte geologique simplifiee de la Corse

Dans la zone de grès calcaire, Antoine Arena (et les fils), Clos Marfisi et Domaine Catarelli ont par exemple leurs vignes. Soit dit en passant, ces sols calcaires récifaux se sont formés en même temps que les sols calcaires de la région de Bonifacio. Au nord-ouest des villages d'Oletta et de Poggio d'Oletta, les sols calcaires prédominent sur le sol de schiste. Des vignerons tels que Yves Leccia, Domaine de Leccia, Muriel Guidicelli, Boccheciampe et Clos Signadore y ont leurs vignes.



Grès calcaire situe ici: [lien]

Au sud-ouest, à l'ouest du Lac du Padula, et dans le Désert des Agriates (Domaine Giacometti), il y a encore des sols à roche volcanique (Corse hercynniene).



Vue vers le Lac du Padula.

Il y a une carte claire sur le site web du Domaine Leccia [lien] .

Je pense que vous pouvez goûter une différence entre les vins : à mon avis, les vins de calcaire sont plus minces et ont une acidité plus distinctive. Je sens les vins du sud de l'appellation plus pleins et plus forts.

*****
Yves Leccia

Il décrit lui-même ses vins comme techniques et gastronomiques. Tout est retiré exclusivement dans le réservoir en acier, il est considéré comme un perfectionniste dans son travail, qui contrôle lui-même toutes les étapes de travail. Les vins sont facilement accessibles dès le plus jeune âge.

CR:Yves Leccia - E Croce - Patrimonio blanc 2014:
Vermentino, 13,5%, 20,80€

Jaune paille avec des stries. Le nez avec une bonne intensité: des fleurs et des minéraux, une subtile pêche de vigne et un peu de miel. Agréable et accessible.

Une légère acidité en bouche. Corps fort, riche en extraits en bouche pleine. Pas large ni lourd malgré la légère acidité. Fruits frais (agrumes, pêche, litchi), note amère notable et minéralité prononcée. Bonne longueur et intensité, débit élevé.

bon - très bon

La prétention de faire un vin gastronomique est claire. Le vin a un arôme très clair et propre sans grands secrets. Le vin s'ouvre très rapidement. Le vin est séduisant avec un débit élevé et est un très bon compagnon de repas. Pour m’impressionner vraiment, surtout en tant que soliste, il faudrait qu’il soit plus excitant ou plus délicat.

J'ai également goûté des vins blancs de 2017 et 2018 à la cave (Altru Biancu, Biancu Marinu et Patrimonio blanc), je ne sais pas exactement lesquels en particulier. Mais tous les vins dégustés avaient une chose en commun: les deux millésimes étaient très chauds, je n'aimais pas les vins. Le style accessible glisse dans l'ordinaire pour moi.

CR:Yves Leccia - YL rouge - IGP Ile de Beaute 2015:
80% Grenache, 20% Niellucciu, 13.5vol%, 14€

Rouge grenat foncé, assez transparent. Nez légèrement fumé, fruits plutôt frais (baies noires et cerise) avec une maturité rare et des herbes séchées.

L'acidité est assez fraîche, bien dosée au corps moyen et extraite mi-puissant. De beaux tanins maniables. Fruits clairs, frais, légèrement juteux. L’apparence mince avec pression, bien composé, bien équilibré. Vin de bouche, Pas très long, pas compliqué, mais pas simple.

bon - très bon

Je l'aime beaucoup, même du type d'un vin gastronomique, il se révèle facilement. Techniquement très habile, certainement avec du caractère.

CR:Yves Leccia - E Croce - Patrimonio rouge 2014:
90% Nielluciu, 10% Grenache, 13.5vol%, 17,30€

Rouge rubis, un peu plus fort. Presque aucun fruit, herbes fumées et séchées. Chocolat? Coquard prononcé et un peu métallique.

Très clair et élégant en bouche. L'acidité fine et fraîche, le corps léger avec de grands tanins formidables. Complètement sec. Cerise très claire avec une courte maturité. Légère amertume, bien équilibrée.

Très bon

Objectivement au moins un très bon vin. Quand nous avons bu le vin, tout allait bien d'une manière ou d'une autre, l'ambiance, le repas, etc. et malgré la distance temporelle, l'expérience ne me sort pas de la tête. C'était tout simplement délicieux. Plutôt moderne, quelque peu international, mais aussi reconnaissable en tant que corse. Techniquement très habile et contrôlé.

J'ai également essayé quelques autres rouges, O 'Ba et Era Ora, qui sont les mêmes dans le style mais un peu plus intenses, denses, plus puissants et plus extraits. Je ne les ai pas achetés, mais je dois reconnaître qu'Yves Leccia élabore simplement de très beaux tanins dans ses vins. Je suppose qu'il le fait par micro-oxydation, mais je ne le sais pas. Quand a l’arôme, ils sont assez simples, moins complexes.

CR:Yves Leccia - E Croce - Patrimonio rouge 2004:
13,5%, 33,60€

Livèche au nez, dans la bouche maggi et de la sauce de soja.

Mort depuis longtemps

J'ai acheté le vin à la cave en septembre 2019. Mais le vin était mort, on aurait dit qu'il avait été oxydé pendant des années. Le bouchon était en état parfait, ça ne ressemblait pas à un défaut de bouteille.



J'ai écrit deux fois à Yves Leccia avec des photos du bouchon et du numéro de lot, lui demandant s'il avait récemment goûté au millésime et si cela pouvait être un problème avec le lot ou le millésime. J'ai également demandé un remboursement. Je n'ai jamais eu de réponse ou de réaction aux e-mails.

Sur le site web, il indique un potentiel de conservation de 20 ans pour le rouge et de 15 ans pour le blanc. Dans ma perception le rouge 14 a maintenant atteint son apogée et y restera encore quelques années, mais il ne s'améliorera pas. Le blanc de 14 a déjà dépassé sa meilleure période de dégustation. C’est mon opinion.

*****

J'ai également bu récemment deux vins du Domaine Santamaria. Les vignes sont situées directement sur le lac du Padula.



Les vignes Niellucciu ont été plantées au début des années 1990 et se dressent jusqu'au rivage. Le tout semble plus idyllique que l'histoire, le Lac de Padula est un réservoir d'eau créé artificiellement à partir de 1991. Initialement pour l'agriculture, les besoins en eau potable de Saint-Florent sont désormais partiellement couverts par le réservoir.



CR:Domaine Santamaria - Patrimonio blanc 2017:
Vermentino, 13.5Vol%, 13,50€

Jaune clair. Le nez assez frais. Quelque chose vers la groseille, l'herbe, légèrement minérale. Assez atypique.

Une légère acidité en bouche. Corps assez complet et extrait puissant. Âpre-doux, fruité. Doux avec des arômes assez vagues (fruité, fruits à pépins, melon), masqués derrière la douceur. Mûr, mais pas trop, assez gras avec une structure générale quelque peu inharmonieuse.

ok

Le vin blanc ne m'a laissé aucune impression durable. Il est plutôt bien à boire, je le trouve en résumé assez atypique, peut-être un peu fabriqué. Un utilisateur écrit sur Cellartracker pour un autre millésime: ... tasted so Italian! Bien que je n’ai 1e) presque aucune idée du vin italien et 2e) cela ne s'applique certainement pas à beaucoup de vins du sud de l'Italie, mais: je pense que cet exclamation met le doigt sur l’affaire. Le vin correspond à mon stéréotype d’un vin à l’arôme de limonade, accessible, agréable du sud d’Italie. Pour moi, cependant, en ce qui concerne les vins corses, pas aussi positivement connotés que par l'utilisateur CT.

J'ai eu plus de plaisir avec le rouge, CR:Domaine Santamaria - Patrimonio rouge 2014:
Niellucciu, 13.5vol%, 15€

Rouge rubis avec stries. Le nez avec un peu d'alcool, des fruits mûrs (cerise, cassis), des épices à base de plantes et un peu de fumée / cendres. Assez chaud et gras, légèrement sucré.

Une acidité fraîche et vive en bouche. Met bien en valeur le corps puissant. Extrait clair avec l’impression de douceur au premier goût, puis de beaux tanins secs. Pourtant assez lisse et doux; assez plein. Fruitée de cerise, puis agréable et épicée. Bonne densité et intensité avec longueur. Opulent, mais pas trop gras.

bon - très bon

Je pense que le vin peut encore bénéficier d’une garde supplémentaire, je vois un certain potentiel. Maintenant avec une bonne accessibilité. Le vin n'est vraiment pas mauvais. Mais, nous avons goûté le vin à l'aveugle avec quelques autres corses rouges. Il faut dire, que par ex. la Morta Maio (Antoine Arena) ou la Patrimonio E Croce (Yves Leccia) de la même année, étaient de meilleure qualité en plus d'une classe ou plutôt de deux classes. Cependant, leur prix n'est séparé que de 3 €. Le Santamaria est plus puissant, mais ne peut égaler la délicatesse, l'élégance et la clarté des autres.

*****

J'ai également bu quelques vins de la famille Arena au cours des derniers mois. Entre autres, deux vins du cépage Biancu Gentile du millésime 2015, du père et du fils.

Sur la page d'accueil du CRVI, vous pouvez voir un résumé des propriétés de la variété indigène:

Biancu Gentile

Deux clones de la variété (n ° 988 et n ° 989) sont autorisés en Corse qui, comme tous les clones de la variété, sont issus de la collection historique des cépages du domaine Comte Abbatucci.

On y trouve deux types de vinification dans les vins.

CR:Antoine Arena - Bianco Gentile - Vin de Table 2015:

Fort jaune paille. Nez minéral prononcé, avec des fleurs blanches, abricot, coing mûr. Légèrement crémeux et noisette, mélasse et légèrement chimique.

Fine acidité, extrait moyen; néanmoins une apparence mince et simple. Agréable phénolique, complètement sec. Arôme de pomme mûre, de coing et de caractère minéral. Aussi un peu de pomme tombée et de carton humide. Bouche douce, bonne intensité et longueur. Plutôt introverti, très complexe et harmonieux.

Très bon

Le vin est caractérisé par une macération et un séjour plus longue sur lies fines. Les arômes fruités n'apparaissent que légèrement et il ne crée pas de tension. Retenu, mais très complexe; un vin sérieux, mesuré et calme. J'ai vu qu'il y a des dégustations d'Antoine Arena - Bianco Gentile - Vin de France 2015 dans le forum. Je ne sais pas si mon vin est différent, je pense probablement juste sur l'étiquette.

CR:Antoine-Marie Arena - B.G. - Vin de France 2015:

Jaune pâle, un peu pétillant. D'abord réduction au nez (poudre à canon), puis fleuri, un peu d'abricot (plutôt mûr) et minéral. Assez subtil, il gagne en intensité avec l'air.

L'acidité est douce. Corps assez ample, sensation en bouche douce. Extrait puissant avec une douce impression, ne semble pas complètement sec. Un peu d'astringence avec l'air, mais quelques contours et très accessible dans l'ensemble. Minéral en bouche, comme de la craie. Fruits à pépins mûrs. Bonne intensité et bonne longueur.

bon

Elevage en milieu reducteur, une note de calcaire d'une limpidité impressionnante en bouche. Plus d'extrait avec une douce impression, plus ample. Le vin est précis et bien équilibré. Moins de structure, plus d'accessibilité et de présence; un certain secret me manque. Je pense généralement que les vins d'Antoine-Marie diffèrent par leur style. Je les trouve plus accessible et un peu plus moderne.

Un autre vin de 2018, malheureusement représentatif typique du millésime.

CR:Antoine Marie Arena - San Giovanni blanc - AOP - 2018:
(Vermentino)

Jaune pâle. Nez assez indifférent, un peu de calcaire. Aux agrumes et poire fantaisie.

En bouche pour 12,5% d'alcool, un corps moyen assez riche en extraits. L'acidité fraîche n'est pas suffisante pour créer un équilibre. Impression douce et perceptible, arômes de fruits à pépins mûrs. La précision, la légèreté, la structure et l'intensité manquent.

pas bon

*****

Le Domaine Boccechiampe était autrefois l'un des vignobles qui cultivaient le plus de vignobles à Patrimonio, mais maintenant ils ont cédé beaucoup d'espace à d'autres vignerons et ne gèrent qu'environ 5 ha. Si je comprends bien, Niellucciu et Grenache, pas de vin blanc.

Tout dans le vignoble est probablement fait à la main, ils n'ont pas de machines pour le traitement. Les herbicides et engrais chimiques ne sont pas utilisés.
Le Grenache pousse juste à côté du domaine:



J’ai l’impression d’un rendement limité :



CR:Domaine Boccheciampe - Cuvée Aurélie 2014:
Niellucciu/Grenache (~1:1), 12,5vol%, 9€

Rouge rubis avec des bords rouillés. Au nez, le fruit a déjà quelque peu diminué. Un peu de cerise, avec des herbes clairement séchées. Oeillet, un peu violet, la tonalité plutôt chaude. Du vernis à ongles. Beaucoup de nuances, mais pas toujours agréables.

L'acidité fraîche, vive. Corps léger, extrait plutôt bas. Les tanins sont granuleux et secs. Cerise claire, aux herbes épicées. Finale courte, mais l'acidité assure un débit de boisson.

bon

Je pense que c'est un vin corse très classique. Simple et d’un certain charme rustique. L'opposé absolu du maquillage, d’opulence, de la technique et d’une accesibilité excessive.

*****
CR:Marie Francoise Devichi - Mme D - Patrimonio rouge 2015:
(Niellucciu, 13vol%, 8€)

Rouge grenat transparent. Au début réducteur-sulfureux au nez, mais ça disparaît complètement. Puis sucré, fruits rouges et cerise. Floral et végétal, herbes séchées. Tout pas tellement harmonieux.

L'acidité fraîche. Un corps doux et assez plein. Un peu d'acide carbonique. Cerise et raisin sec. Tanins fortement astringents avec de l'air et un ton amer assez prononcé qui donne l'impression d'une surextraction. Ce n'est pas vraiment mauvais, mais ça ne s’assortit pas tellement. La douceur, par contre l'amertume, des fruits frais, mais aussi des arômes très mûrs. Disharmonieux.

ok

*****

J'ai également bu deux vins du Domaine Leccia au cours des six derniers mois.

Yves Leccia s'est séparé de la cave familiale en 2004, avec les vignes de son père et les domaines achetés. Le Domaine Leccia était et est géré par Annette Leccia. Nicolas Mariotti Bindi a été maître de chai jusqu'en 2015 et, en plus du vin du Domaine Leccia, a également développé son propre vin dans la cave.

Depuis 2015, le fils d'Yves Leccia, Lisandru Leccia, est responsable de la vinification au Domaine Leccia et dirige la cave avec sa tante Annette Leccia. Nicolas Mariotti Bindi est désormais sorti du Domaine Leccia, il a désormais sa propre cave.

Le Patrimonio blanc de 2014 est toujours de la main de Nicolas Mariotti Bindi. Je l'aime mieux que le vin blanc d'Yves Leccia de la même année.

CR:Domaine Leccia - Patrimonio blanc 2014:
Vermentino, 13,5vol%, 17€

Jaune clair. Joli nez fin. Minéral et fleurs prononcés. Crémeux, alternant avec de la fumée, du foin, du miel, un peu d'agrumes. Frais, jeune et pur.

Opulent en bouche. Fortement extrait, substantiel. Âpre-doux, une petite note sucrée de tanins et d'extrait. Avec de l'air, les tanins acquièrent un peu plus d'adhérence, l'acide doux a un effet plus vif. Assaisonnement des herbes, quelques agrumes et fruits à pépins (abricot, abricot). De plus minéral fumé. Bouche douce et pleine, intense et concentrée.

très bon

J'aime ce vin. Pas encore de vrais signes de maturité, encore assez frais. Plutôt un poids lourd, puissant, mais avec suffisamment de tension pour ne pas avoir l'air gros.

CR:Domaine Leccia - Patrimonio rouge 2016:
Niellucciu, 13,5vol%, 15€

Grenat. Joli fruit cerise propre au nez avec des groseilles.

Une acidité vive et fruitée en bouche. Extrait moyen, structure mince et dense. Belle cerise et groseille avec une courte maturité. Avec des notes d'épices, un peu de réglisse. Tanins légèrement astringents.

Semble très jeune, l'acide n'est pas encore intégré de manière optimale. L'harmonie manque encore un peu

attente

Le vin est encore frais, vif et jeune. Il a besoin encore du temps, mais j'espère qu'il se développera bien.

*****

Les vignes du Domaine Giacometti sont situées dans le Désert des Agriate dans la zone du massif de la Tenda. Cette zone se situe à l'ouest de Saint-Florent et diffère géologiquement du reste du Patrimonio.

Le granit prédomine dans la zone du massif de Tenda. Si je comprends bien, lors de la formation des Alpes, ce qui est maintenant le nord-est de la Corse alpine a glissé sur des parties de la base granitique du corse hercynienne. Le granit de cette zone s'est également partiellement déformé métamorphiquement. Cette roche granitique a ensuite été exposée à nouveau par l'érosion et la tectonique.

CR:Christian Giacometti Fille et Fils - Cru des Agriate - Patrimonio rouge 2017:
(90% Niellucciu 10% Sciaccarellu, 14,5vol%, 10€)

Rouge foncé avec des reflets violets. Stries fortes. Fruits mûrs exposés au nez: fruits rouges (fraise, framboise). En plus un peu de menthol et de violettes.

Une acidité fruitée en bouche. Baies juteuses et mûres (mûre). Corps solide. De beaux tanins mûrs et secs créent une impression sèche sans trop de douceur d’extrait. Dense et intense, propre et aussi un peu chic. Bonne longueur.

Pas compote, mais pour moi un peu trop fruité et fort.

Déjà une grosse affaire. Je peux bien imaginer que le fruité se reprendra, vous devriez donner plus de temps au vin. Mais il ne répond pas vraiment à mes préférences.

Cheers -- Ion
#1
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, PBAES, gege, breizhmanu, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, Vaudésir, DUROCHER, Frisette, Fred1200, Damien72, Kiravi, Laurent V.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 323
  • Remerciements reçus 139

Moriendi a répondu au sujet : Corse - Patrimonio --- dégustations des derniers mois

Déchaîné Ion ! Après les vins du Liban, ceux de Corse. Merci pour ces comptes-rendus sur des régions moins régulièrement arpentées par les LPViens. :)
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26
  • Remerciements reçus 87

Ion a répondu au sujet : Corse - Patrimonio --- dégustations des derniers mois

J'ai ècrire de nombreux petits rapports sur les sujets sur une longue période en allemand. Maintenant, je viens de les résumer pour LPV et de les traduire (merci maman et google pour toute l'aide). Ce n'est pas normal que je puisse rapporter autant. Je suis heureux que l'effort en vaille la peine.

La semaine prochaine je pars en Alsace, voyons ce qu'il y a à découvrir.

Cheers, Ion
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 80988
  • Remerciements reçus 6426

oliv a répondu au sujet : Corse - Patrimonio --- dégustations des derniers mois

Merci du partage de ce travail remarquable, Ion ! :/:
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck