LPV Versailles et les Cocos du Rhône septentrional

    • Messages : 6372
    • Remerciements reçus 3138

    Jean-Loup Guerrin a créé le sujet : LPV Versailles et les Cocos du Rhône septentrional

    LPV Versailles et les Cocos du Rhône septentrional

    Ben oui, les Cocos et pas les cocons, donc j’élimine Condrieu et je retiens Côte-Rôtie et Cornas… !gné!
    En fait nous avons fait notre Marchés des vins d'Ampuis après avoir fait vieillir un peu les vins...

    Pour ce thème très pointu il nous fallait un expert : Philippe a donc été rapidement désigné-volontaire. ;)
    Et c’est de main de maître qu’il nous a concocté cette très belle dégustation, avec la complicité des participants-apporteurs. Il a lui-même plus que contribué car il avait retenu une bouteille pour chacun d’entre nous et, suite à des défections à cause de la grippe, il a compensé en piochant dans sa cave pour présenter une dégustation d’une construction réfléchie et cohérente. Résultat : il a apporté quatre bouteilles plus une de secours ! Les cinq ont été dégustées et ce n’était pas les moindres…
    Donc un grand merci à toi, Philippe, pour ta générosité, et un grand bravo pour tes choix. (tu)

    A part le premier vin qui se présentera seul en raison d’une absence de dernière minute, Philippe nous annonce qu’il y aura une Côte-Rôtie et un Cornas dans chaque paire, à chaque fois du même millésime : à nous de trouver la bonne appellation et le millésime. Nous avons été relativement bons sur la première question, en dehors des pièges, beaucoup moins sur la seconde.


    Before

    Poiré – Michel Préavoine – Domaine du Lieu Gosset
    Léger et assez fin, d’une bonne fraîcheur et à la légère sucrosité, ce poiré n’est pas démonstratif ni complexe mais agréable.
    Assez Bien +

    Un vin esseulé

    Domaine Christine Chambeyron-Manin – Côte-Rôtie – Côte Brune – 2011


    La robe très sombre ne paraît ni jeune ni évoluée.
    Très expressif, le nez développe un fruité concentré, plutôt sur les fruits noirs, mais allégé par de jolies notes florales et un soupçon d’épices.
    Sans manquer de matière, la bouche se montre franche et juteuse, avec des tanins souples. La finale est plus ferme et dense, et fait saliver.
    Très Bien +


    Paire n°1

    Domaine Alain Voge – Cornas – Les Chailles – 2012


    La robe très sombre possède encore quelques reflets violacés.
    Le nez est intense, sans plus, sur une aromatique de fruits noirs très mûrs saupoudrés de quelques épices.
    L’équilibre en bouche la rend très avenante, par sa rondeur, sa matière mûre et pleine et son toucher soyeux. Il ne lui manque que la complexité pour atteindre le niveau d’excellence.
    Très Bien +(+)

    Domaine Levet – Côte-Rôtie – La Péroline – 2012


    La robe très sombre hésite entre jeunesse et évolution.
    Très intense, le nez est très marqué par des arômes vanillés mais surtout grillés, presque de brûlé, qui masquent le fruit.
    La bouche est dense, on ressent la matière riche, mais c’est une forte amertume qui cette fois-ci vient gâcher le plaisir. La fraîcheur est belle, accentuée par des tains un rien végétaux.
    Dommage que ce vin ait été maquillé par un élevage sans doute trop prononcé.
    Le seul vin pas au niveau pour moi de la soirée. Mais peut-être que dans dix ans…
    Bien +


    Paire n°2 : un premier piège avec deux Cornas, mais quels Cornas !

    Domaine Robert Michel – Cornas – La Geynale – 2004


    Bouteille ouverte mais non épaulée pendant presque 24 h.
    La robe est noire et opaque, ne laissant transparaître aucun indice sur l’âge du vin.
    Intense et avenant, le nez mêle fort joliment arômes de fruits noirs et d’épices douces.
    La bouche s’appuie sur une grosse charpente, s’habille d’une matière dense à la légère rusticité et de tanins gras. La longue finale est bien salivante.
    Très Bien +(+)

    Domaine Auguste Clape – Cornas - 2004


    La robe noire fait encore assez jeune.
    Le nez est assez proche de celui de la Geynale, aussi bien en terme d’intensité que d’aromatique sur les fruits noirs. En cherchant bien, il s’en distingue par une touche chocolatée et une autre florale.
    La bouche est superbe, d’un profil tendu et frais, sans se départir d’une matière corsée et mûre. Le toucher est très fin et la très longue finale ravit par son retour salin.
    Excellent
    C’était clairement le plus « Côte-Rôtie » de la paire ! ;)


    Pour les vins suivants le plat de résistance arrive : il s’agit d’une côte de cochon au topinambour et à l’olive noire. Celle-ci se révèle en fait être de la tapenade, élément gustatif qui constitue, pour moi, un accord parfait avec la syrah du Rhône septentrional. Ce plat est un nouveau succès pour le Verre y Table !


    Triplette : à l’origine prévue comme étant une paire dont un intrus, celui-ci a été jugé inférieur à son niveau par Philippe qui a donc rajouté sa grande sœur prévue en réserve…

    Domaine Robert Michel – Cornas – La Geynale – 2006


    Bouteille épaulée un jour à l’avance et carafée une bonne heure avant dégustation.
    La robe presque noire a encore quelques reflets de jeunesse.
    Intense et fondu, le nez présente de beaux arômes de fruits noirs et d’épices, ainsi qu’une touche lardée à peine perceptible mais beaucoup plus présente à l‘ouverture de la bouteille.
    A la fois dense et fine, la bouche donne une impression de plénitude et de sérénité, avec son toucher de velours, ses tanins civilisés et sa finale pas très persistante mais salivante.
    Très Bien ++

    Domaine Bernard Faurie – Hermitage – Les Greffieux – 2006


    La robe est presque noire, ni jeune ni évoluée.
    Le nez affiche une grande intensité et très beau fruité franc dense, complexifié par des épices douces et une touche de violette.
    L’énorme matière en bouche en impose mais on y trouve aussi une grande acidité et une certaine finesse. Certains y ont trouvé un léger défaut, que personnellement je n’ai pas décelé.
    Très Bien ++

    Domaine Bernard Faurie – Hermitage – Les Bessards et Le Méal – 2006

    L’étiquette est la même et les deux vins ne se distinguent que par l’inscription sur la collerette.

    La robe présente la même densité et des reflets légèrement plus jeunes.
    Le nez est un peu moins intense (mais la bouteille a été ouverte juste avant service), très proche de celui des Greffieux, avec un soupçon en plus de finesse.
    C’est en bouche que les terroirs vont faire la différence, avec un équilibre magistral. Un léger perlant en attaque va vite disparaître à l’aération. Il ne subsistera qu’une très grande fraîcheur qui se combine à une belle étoffe au fruité franc et suave. L’ensemble est complètement fondu et serein, d’une persistance remarquable, la finale étant bien sapide sur le pruneau. C’est vraiment très beau !
    Excellent +
    Pour moi le vin de la soirée même si hors sujet !

    Paire n°3

    Domaine Rostaing – Côte-Rôtie – Côte Blonde – 2007


    La robe est simplement sombre, donc beaucoup moins que tous les autres vins de la soirée, et se dote déjà de reflets bien tuilés.
    Le nez puissant exhale des fruits compotés très avenants, d’une aromatique finement tertiaire avec également des fleurs fanées.
    La bouche est sur le même registre de l’élégance, toute en subtilité, de demi-corps et d’une belle allonge. Alors oui, on peut lui reprocher, comme certains l’ont fait, un manque de typicité à cause de cette matière plutôt déliée. Mais j’ai beaucoup apprécié, et au moins Matthieu avec moi, ce vin pour lui-même, rappelant un très beau pinot.
    Très Bien ++

    Domaine Auguste Clape – Cornas – 2007


    La robe très sombre fait plutôt jeune.
    Les épices dominent dans ce très beau nez complexe où l’on identifie des arômes lardés, du menthol et de la violette.
    La bouche de grande stature affiche une plénitude et une densité superbes, avec suffisamment d’acidité pour rafraîchir le tout. Le grain est d’une belle finesse, l’allonge très appréciable.
    Déjà Excellent (+) mais l’avenir est devant lui et je parie sur un supplément de complexité dans quelques années.


    Paire n°4

    Domaine Robert Michel – Cornas – La Geynale – 2005


    La robe est noire, sans reflets ni violacés ni tuilés.
    Intense, le nez livre des arômes de fruits noirs, en particulier le pruneau, mais aussi d’olive noire et une touche sanguine.
    La très belle matière est confortable, renforcée par des tanins encore solides. L’acidité bien présente est un deuxième gage de vieillissement et d’amélioration mais ce très beau Cornas s’apprécie déjà fort bien à table.
    Très Bien +(+)

    Domaine Jamet – Côte Rôtie – 2005


    La robe est un copier-coller de celle de La Geynale : noire, ni jeune ni évoluée.
    Le nez très intense est doté d’une réduction qui va s’atténuer au fur et à mesure de l’aération dans le verre sans jamais disparaître. Il dévoile du cuir noble sur un fond de fruits noirs.
    La bouche est dotée d’un jus fringant, notamment grâce à une trame acide. Le profil est droit et long, la matière pas très ample. On retrouve en bouche le style de la Côte Blonde de Rostaing mais le nez à ce stade empêche de l’apprécier plus. Bizarre : les autres bouteilles commentées sur le forum n’avaient pas ce problème de forte réduction.
    Très Bien + mais je suis confiant sur son avenir.


    Un after

    Domaine Bordatto – Vin de pomme moelleux – Mokofin – 2016


    La robe est à la fois très ambrée et peu dense.
    La pomme est prégnante au nez, teintée de quelques notes d’agrumes.
    La bouche présente un léger perlant, une formidable tension, une belle concentration fruitée, des sucres présents mais fondus et enfin une bonne persistance.
    Bien ++ / Très Bien

    Lors du service du before, Christophe avait dit à Vivien : « Au fait, toi qui connaît bien le domaine Bordatto, j’ai eu l’occasion de goûter tous leurs cidres et vins de pomme, et il y en un qui se détache et que j’ai beaucoup apprécié. Quand Christophe a précisé la cuvée, Vivien a souri intérieurement : c’était l’after qu’il avait prévu ! Les grands esprits se rencontrent toujours… ::turn::

    Mais revenons à cette superbe dégustation de Côte-Rôtie et de Cornas. Philippe a réussi à nous sortir des séries toutes appairées en termes de millésimes, des intrus de très haut niveau et même une mini-verticale de trois Geynale de Michel Robert et une autre de deux Clape.
    Un seul mot : chapeau ! :jump: Non, encore un autre : respect ! ::whooo::

    Pour notre prochaine dégustation nous serons plus éclectiques avec les pinots gris suivis par les satellites de Châteauneuf-du-Pape.

    Jean-Loup
    #1
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Benji, PBAES, docadn, Jean-Paul B., Sylv1, matlebat, Vougeot, reidge, bertou, podyak, bonaye, lutembi, daniel popp, LADIDE78, bibi64, Nol, TIMO, vivienladuche, Frisette, starbuck, leteckel, AgrippA, Pins, rudy.B, Damien72, ysildur, éricH, ClémentQ, otonosama07

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 515
    • Remerciements reçus 114

    bonaye a répondu au sujet : LPV Versailles et les Cocos du Rhône septentrional

    Très belle dégustation, mais pour la Geynale, ce serait plutôt le domaine Robert Michel plutôt que Michel Robert ...
    #2
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 6372
    • Remerciements reçus 3138

    Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : LPV Versailles et les Cocos du Rhône septentrional

    Oups, merci bonaye, j'ai un problème avec les doubles prénoms... Cela explique mais n'excuse pas l'erreur sur ce très bon vigneron.

    Jean-Loup
    #3

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1570
    • Remerciements reçus 266

    rkrk a répondu au sujet : LPV Versailles et les Cocos du Rhône septentrional

    CR: et vu de mon côté…

    Domaine Christine Chambeyron-Manin – Côte-Rôtie – Côte Brune – 2011 : j’ai moins aimé ce premier vin (peut-être pas fait pour se faire la bouche) – je l’ai trouvé assez rustique avec son fruité cuit et épicé et ses tannins fermes. A la fois sec et chaleureux. B

    Domaine Alain Voge – Cornas – Les Chailles – 2012 : un joli fruité sucré et élégant et une belle fraîcheur juteuse en bouche. TB

    Domaine Levet – Côte-Rôtie – La Péroline – 2012 : le vin a un fruité « moderne » mais il est aussi marqué par un boisé grillé. En bouche, le vin est frais mais plutôt asséchant. B

    Domaine Robert Michel – Cornas – La Geynale – 2004 : un vin intense et fruité (cassis) avec beaucoup de corps mais un peu rustique. B/TB

    Domaine Auguste Clape – Cornas – 2004 : beaucoup de fruit et de chair avec des tannins fins mais peut-être encore un peu fermé (une petite sensation de boisé à la bordelaise). TB

    Domaine Robert Michel – Cornas – La Geynale – 2006 : assez fruité et sucré (B/TB) – notes limitées à cause du débat sur les Faurie

    Domaine Bernard Faurie – Hermitage – Les Greffieux – 2006 : j’ai trouvé l’aromatique un peu bizarre au début et j’ai été gêné par des tannins un peu cartonneux. Alors : défaut ou pas ? Il y avait un beau fruit mais aussi quelque chose pas nette.

    Domaine Bernard Faurie – Hermitage – Les Bessards et Le Méal – 2006 : j’ai clairement préféré celui-ci avec son fruité fin et sa texture tendue aux tannins fermes mais fins. TB

    Domaine Rostaing – Côte-Rôtie – Côte Blonde – 2007 : j’ai beaucoup aimé ce vin avec son style typique de la Côte Blonde (légèreté) et de la vendange entière – aromatique élégante sur les fruits noir et belle tension bourguignonne. Un petit trait végétal mais pour moi pas gênant. C’est sûr qu’il était différent des vins costauds autour mais pour moi TB/EXC

    Domaine Auguste Clape – Cornas – 2007 : carafé deux heures, le vin a évolué dans le verre d’un fruité épais vers un fruité plus ouvert. Encore un peu fermé aromatiquement, le vin a une superbe texture charnue et tendue. TB/EXC

    Domaine Robert Michel – Cornas – La Geynale – 2005 : quelques notes un peu « artificielles » dans l’aromatique (menthol, acétate ?) mais une grosse matière. B/TB

    Domaine Jamet – Côte Rôtie – 2005 : gros vin encore jeune avec des notes animales et boisées mais aussi beaucoup de fruit, de richesse et de tannins. Très grosse impression en bouche.Déjà TB/EXC mais sans doute nettement mieux dans cinq à dix ans.

    En résumé : beaucoup de vins me paraissaient encore un peu jeune avec de belles matières mais des aromatiques encore un peu fermées. Certains vins ont été carafés, d'autres ouvert la veille, encore d'autres cinq minutes avant - cela peut jouer aussi sur les appréciations même si à 8 avec "seulement" 12 vins on avait plus de vin et de temps que d'habitude.

    Ralf
    #4
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: bertou, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, bibi64, vivienladuche, AgrippA, SOK

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 804
    • Remerciements reçus 18

    dufraisse@hotmail.fr a répondu au sujet : LPV Versailles et les Cocos du Rhône septentrional

    En effet, très belle dégustation et beau compte rendu !!!!

    J'adore les vins de chez Robert Michel, vous avez dégusté 3 Geynale, quel comparatif/différence pourriez vous faire entre ces vins ? Au niveau du stade d'évolution, gustativement, aromatiquement, complexité ect...

    Cordialement

    Insta: mathieu_dufraisse
    #5

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 6372
    • Remerciements reçus 3138

    Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : LPV Versailles et les Cocos du Rhône septentrional

    Pour moi les trois sont trop jeunes, avec des bémols :
    2006 peut se boire si on aère longtemps comme c'était le cas ici (un jour d'épaulement et une bonne heure de carafe).
    2004 est à attendre un petit peu plus (malgré son jour d'ouverture sans épaulement).
    2005 est à attendre obligatoirement (mais je n'ai pas noté sa préparation).

    Pour ce qui est des ressentis, voir les CRs.

    Jean-Loup
    #6
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: dufraisse@hotmail.fr

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1096
    • Remerciements reçus 700

    vivienladuche a répondu au sujet : LPV Versailles et les Cocos du Rhône septentrional

    bonaye écrit: Très belle dégustation, mais pour la Geynale, ce serait plutôt le domaine Robert Michel plutôt que Michel Robert ...

    A noter que Michel Robert a élevé de très bons chevaux qui lui ont permis de gagner de nombreux grands prix et d'être vice-champion du monde de saut d'obstacles, à défaut d'élever des Cornas... :DD

    Pour la Geynale 2004. Alors comment dire... Ouverte à 1h15 du matin pendant une insomnie, non épaulée conservée à 14-15° ::zinzin::
    Pour le coup de Bordatto avec Christophe, cela m'a vraiment scotché comme quoi des fois, chacun peut être plus qu'intuitif dans ses choix!!! :roll: ::dance::
    #7

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 853
    • Remerciements reçus 121

    lutembi a répondu au sujet : LPV Versailles et les Cocos du Rhône septentrional

    Bravo les amis pour cette très belle dégustation.

    J'ai déjà bu une partie de ces vins, ceux de Robert Michel, de Clape et de Faurie et je me retrouve très bien dans tes descriptifs Jean-Loup. Je plussoie sur la finesse des vins de Faurie. Ces trois là sont en tout cas dans mon panthéon personnel des vignerons du coin.
    Clape 2004 et 2007 sont deux superbes bouteilles.

    Bien amicalement,
    #8

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1695
    • Remerciements reçus 589

    dt a répondu au sujet : LPV Versailles et les Cocos du Rhône septentrional

    Merci Jean-Loup d'avoir lancé ce CR si vite.
    Je ferai le mien plus tard. Je voulais juste dire à quel point mon avis diffère totalement de ceux de certains de mes amis sur la Côte Blonde 2007 de Rostaing.

    J'ai déjà bu de grands vins de Rostaing, Côte Blonde ou Landonne mais aussi d'autres absolument indigents et bien loin de ce qu'on est en droit d'attendre du domaine.
    Ce 2007, s'il est représentatif de ce qu'on a bu hier soir, est pour ma part une déception totale. Nez floral certes mais affreusement végétal. Bouche légère mais gravement marquée par des notes de sous-maturité et une amertume excessive. Je ne sais pas ce que le domaine a voulu tenter mais c'est très loin des grandes Côtes blondes que j'ai eu l'occasion de goûter... En fait, on dirait un mauvais Bourgogne 2004.

    Denis
    #9

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4013
    • Remerciements reçus 1083

    Vaudésir a répondu au sujet : LPV Versailles et les Cocos du Rhône septentrional

    On avait bu La Geynale 2007 et 2005 en fevrier 2018 lapassionduvin.com/f...

    Cornas La Geynale 2007 Vincent Paris
    Robe plus claire, belle maturité et fraicheur associé au nez, en bouche c'est frais digeste, long , très harmonieux, très belle bouteille, très jeune aussi mais déjà abordable pour moi , c'est excellent ****(*) %tchin
    Cornas La Geynale 2005 Robert MIchel
    Robe très, très sombre, c'est dense, structuré, serré, structure tannique imposante, vraiment difficile à apprécier, Fabien qui a apporté cette bouteille ne la comprend pas ayant ouvert la même il y a 15 j et ne la reconnaissant pas, peut-être à la fin du repas c'est elle assagi mais en la goutant peu représentatif de ce qu'il avait bu. **

    La 2007 m'avait beaucoup plu tandis que la 2005 m'avait paru plus austère, bon après la lune, les feuilles, le flux et le reflux, Nostradamus ça compte beaucoup.

    Je vois que Vivien vous a ressorti son vin de pomme :jump:
    #10

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2728
    • Remerciements reçus 777

    tonioaja a répondu au sujet : LPV Versailles et les Cocos du Rhône septentrional

    Superbe série !
    Pas de volatile sur Clape ?

    Antoine (passionné tout court ).
    #11

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1570
    • Remerciements reçus 266

    rkrk a répondu au sujet : LPV Versailles et les Cocos du Rhône septentrional

    Aucune volatile ressentie sur Clape.

    Quant à la Côte Blonde:
    - je suis d'accord avec Denis que cette bouteille n'était pas au niveau des exceptionnels 1995 et 1999
    - c'est vrai que les vins de Rostaing peuvent être marqués par une verdeur forte (Landonne 2001)
    - mais j'ai bien apprécié ce vin et je ne vendrai pas mon stock (en vérifiant j'ai vu que j'en avais 3) à Michel malgré les soit-disantes ressemblances avec son millésime préféré.

    Ralf
    #12
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: tonioaja

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1695
    • Remerciements reçus 589

    dt a répondu au sujet : LPV Versailles et les Cocos du Rhône septentrional

    Et pourtant Ralf, tu mets la meilleure note de la soirée à ce vin :? :?
    J'avoue ne pas bien saisir comment tu peux estimer ce vin à ce point...

    Denis
    #13

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 655
    • Remerciements reçus 305

    David Chapot a répondu au sujet : LPV Versailles et les Cocos du Rhône septentrional

    Ben mes cochons, vous viviez bien à Versailles... Je vois des piliers de ma cave de Rhône Nord dans cette dégustation, Clape, Jamet, Faurie qui se révèlent avec les années. En toute objectivité, je pense que les vins de Rostaing sont prêts plus vite que ceux de ces 3 domaines, les 2007 sont selon moi très bons actuellement mais peut-être pas loin de leur optimal???
    Denis, je te contacte prochainement car j'ai des vins à te livrer :)
    David Chapot.
    #14

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 717
    • Remerciements reçus 302

    AgrippA a répondu au sujet : LPV Versailles et les Cocos du Rhône septentrional

    Un nouveau très beau thème de notre groupe, orchestré par Philippe que je remercie chaleureusement.
    Je n'ai pas pris de notes, les sentiments (personnels mais peut être aussi partagés par les camarades ?) qui se sont dégagés de la soirée ont été un niveau global très élevé ainsi qu'une appellation Cornas qui n'a rien cédé aux Cotes.
    Alors certes il s'agissait de très beaux interprêtes, mais cela confirme toute l'estime que j'ai de Cornas.
    Ajoutons à cela quelques pirates de haut vol, le tout laisse une fois de plus un superbe souvenir.

    Merci les amis ! (Et merci Philippe de ta générosité !)
    #15

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1695
    • Remerciements reçus 589

    dt a répondu au sujet : LPV Versailles et les Cocos du Rhône septentrional

    A mon tour de laisser mes impressions sur cette chouette soirée :)
    Quelques remarques succintes car je n'aipas pris de notes :

    Côte-Rôtie "Côte Brune" 2011 - Domaine Christine Chambeyron-Manin
    Un joli vin assez souple mais ça n'est ni très complexe ni très profond.
    Bien

    Cornas "Les Chailles" 2012 - Domaine Alain Voge
    Agréablement surpris par ce vin souple mais malgré tout assez profond. Joli toucher de bouche, belle complexité et longueur honorable. On le plaçait plutôt en Côte Rôtie...
    Très bien

    Côte-Rôtie "La Péroline" 2012 - Domaine Levet
    Il faudra regoûter ce vin qui m'a laissé l'impression d'un vin moderne avec un boisé insistant (grillé, goudron) et asséchant la bouche (amertume de type cacao amer). A voir comment ça peut évoluer avec le temps...
    Bien

    Cornas "La Geynale" 2004 - Domaine Robert Michel
    Cornas est assez vite identifié pour ce vin viril et costaud. Nez un peu viandé et tanins fermes. C'est intéressant mais ça appelle la table parce que c'est un peu sévère si bu sans accompagnement.
    Bien ++

    Cornas 2004 - Domaine Auguste Clape
    Là c'est la surprise avec ce Cornas à la fois généreux et accessible. Nez superbe, presque luxuriant. Bouche dense et séveuse avec de beaux tanins gras. Belle finale. Du tout bon.
    Très bien +

    Cornas "La Geynale" 2006 - Domaine Robert Michel
    Un joli vin malheureusement éclipsé par les très beaux Hermitage 2006 de Faurie bus en parallèle. Mais il ne faut pas s'y tromper, c'est une très jolie bouteille, rustique mais sans excès. Presque l'archétype du Cornas à l'ancienne.
    Très bien

    Hermitage "Les Greffieux" 2006 - Domaine Bernard Faurie
    Il y a eu débat sur ce vin, certains le trouvant légèrement déviant. Pour ma part, aucune sensation négative à l'encontre de ce vin profond avec une splendide arômatique évoquant le lard fumé, la violette et les épices. Je ne suis pas très fan de Faurie habituellement, mais là c'est vraiment remarquable!
    Excellent

    Hermitage "Les Bessards et Le Méal" 2006 - Domaine Bernard Faurie
    Peu de différences avec le Greffieux. Cette cuvée est peut être un poil plus complexe mais le volume, la qualité des tanins et la pureté du nez sont assez semblables.
    Excellent

    Côte-Rôtie "Côte Blonde" 2007 - Domaine Rostaing

    Mon coup de gueule de la soirée. J'ai déjà dit plus haut ce que je pensais de cette bouteille excessivement amère et végétale. Immense déception à la vue de l'étiquette...
    Moyen

    Cornas 2007 - Domaine Auguste Clape
    Quelle différence avec le vin de Rostaing. Le Clape est lui à la fois dense et presque suave avec une puissance sans dureté.
    C'est encore très jeune. Beaucoup de promesses pour ce vin qui devrait pouvoir tenir encore au moins 10/15 ans...
    Excellent

    Cornas "La Geynale" 2005 - Domaine Robert Michel

    Troisième Geynale de la soirée. Le 2005 s'inscrit dans la lignée des 2004 et 2006. Un vin sérieux, peut être plus dense que le 2006 déjà très bon. Il lui cède cependant en termes de finesse. Il est sans doute à attendre bien plus longtemps que le 2006.
    Très bien

    Côte Rôtie 2005 - Domaine Jamet
    Encore une bien belle bouteille. Je n'ai pas retrouvé le style Jamet (fraicheur dans l'équilibre et arômes de tapenade et violette). Là, on est plus sur un vin rond et dense, aux tanins gras. Je le trouve malgré tout très très bon et surtout accessible dès maintenant.
    Excellent

    Prochaine soirée avec du pinot gris et les satellites de Chateauneuf. Ce sera le 21 février.

    Denis
    #16
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, Frisette

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 5832
    • Remerciements reçus 955

    Marc C a répondu au sujet : LPV Versailles et les Cocos du Rhône septentrional

    Belle dégustation ! Je rejoins Denis sur la qualité des Rostaing 2007 avec cette amertume dérangeante et des matières loin d'être passionnantes...

    Marc
    #17

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 262
    • Remerciements reçus 118

    farandolier a répondu au sujet : LPV Versailles et les Cocos du Rhône septentrional

    dt écrit: Merci Jean-Loup d'avoir lancé ce CR si vite.
    Je ferai le mien plus tard. Je voulais juste dire à quel point mon avis diffère totalement de ceux de certains de mes amis sur la Côte Blonde 2007 de Rostaing.

    J'ai déjà bu de grands vins de Rostaing, Côte Blonde ou Landonne mais aussi d'autres absolument indigents et bien loin de ce qu'on est en droit d'attendre du domaine.
    Ce 2007, s'il est représentatif de ce qu'on a bu hier soir, est pour ma part une déception totale. Nez floral certes mais affreusement végétal. Bouche légère mais gravement marquée par des notes de sous-maturité et une amertume excessive. Je ne sais pas ce que le domaine a voulu tenter mais c'est très loin des grandes Côtes blondes que j'ai eu l'occasion de goûter... En fait, on dirait un mauvais Bourgogne 2004.

    Je suis preneur de vilain Bourgogne 2004 qui se goûterait comme cette Côte Blonde :-)
    #18

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 17539
    • Remerciements reçus 2420

    Eric B a répondu au sujet : LPV Versailles et les Cocos du Rhône septentrional

    Ca donne envie de la goûter, en tout cas, rien que pour savoir si on pencherait plus du côté de Jean-Loup que de Denis (ou l'inverse).

    Eric
    Mon blog
    #19

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 717
    • Remerciements reçus 302

    AgrippA a répondu au sujet : LPV Versailles et les Cocos du Rhône septentrional

    Les règles de notre groupe n'imposent pas de prise de position zX (!) mais je donne tout de même mon avis: la finesse de cette Côte Blonde 2007 ne m'a pas dérangé et je n'ai pas fortement ressenti de côté végétal ni d'amertume marquée. Donc l'analogie de Jean-Loup avec un Bourgogne me parle, et cette comparaison ne me semble pas déshonorante dans l'absolu !
    Il est en revanche exact que cette bouteille ne partageait pas grand chose avec ses consoeurs de la Côte, et que le Cornas de Clape dans le même millésime le dominait d'une bonne tête.
    #20

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1570
    • Remerciements reçus 266

    rkrk a répondu au sujet : LPV Versailles et les Cocos du Rhône septentrional

    Il y a certainement aussi un effet de séquence : certains l'ont trouvé maigre et végétal peut-être parce qu'il était entouré de vins costauds (après les Cornas et les Hermitage et en parallèle avec un Clape) - d'autres ont apprécié son côté ouvert et parfumé après tant de vins encore un peu trop jeunes et fermés.

    Dans l'absolu ce vin est certainement inférieur aux deux Clape ou aux Jamet (j'ai moins bien compris les Faurie) mais ce soir-là elle m'a apporté presque autant de plaisir (noté 16,5 contre 17, pour être précis - mais dans les comptes-rendus j'arrondis contrairement à Jean-Loup qui est d'une précision d'horloger).

    Ralf
    #21

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 4013
    • Remerciements reçus 1083

    Vaudésir a répondu au sujet : LPV Versailles et les Cocos du Rhône septentrional

    J'aimerai l'avis de Vivien qui a aussi bu La Landonne 07 avec nous.
    Stéphane
    #22

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1096
    • Remerciements reçus 700

    vivienladuche a répondu au sujet : LPV Versailles et les Cocos du Rhône septentrional

    Première session de l’année civile pour notre LPV "Galactiques" Versailles. Heureux de vous retrouver pour de nouvelles aventures!!!
    Une sélection ultra pointue et minutieusement concoctée une fois de plus par Maître Philippe. Bravissimo et un immense merci pour ton énorme générosité, car tu nous as plus que gâtés ce soir!!! (tu) (tu) (tu) :kiss: :kiss: :kiss:
    De superbes assiettes préparées par l’équipe du Verre Y Table.
    Bref, encore une soirée délicieuse !!! ::fz::




    LPV Versailles et les Cocos du Rhône septentrional



    Before

    La robe est or pâle. Le nez est très jus de poire. C’est tout aussi juteux en bouche, avec une fine acidité. C’est facile, frais, salin, agréable, avec quelques légers SR. Bien

    Il s’agit de : Michel Bréavoine – Domaine du Lieu-Gosset – Poiré de Normandie (Pont l’Evêque)



    Soirée cocos rouge sur rouge, donc rien ne bouge !!! ::dance:: ::dance:: ::dance::


    Vin n°1 :
    Belle robe grenat. Le nez est très floral, aérien, subtil, charmeur, généreux, épices, badiane, réglisse. Très jolie bouche en souplesse et fluidité, bien joli fruit, avec de la droiture en fin de bouche, avec des notes de poivre doux et un petit trait végétal en fin de bouche accompagnant toujours de jolies épices. Très bien (-)
    Il s’agit de : Christiane Chambeyron-Manin – Côte-Rôtie – Côte Brune 2011



    Paire n°1 :

    Vin n°2 :
    La robe est grenat sombre. Un nez de fruits noirs, de prune noire, de quetsche, de cerise noire, de violette. Très belle bouche large, très belle matière, un vin de belle évidence, très facile d’accès, avec une bonne complexité. Délicieuse finale sur la groseille et la violette, apportant une fine acidité et de la fraîcheur. Belle aromatique. Un vin facile à boire de joli jus, c’est très bon !!! Très bien +

    Vin n°3 :
    La robe est sombre. Le nez est goudronné, lardé, avec des fruits sombres, des notes boisées, grillées, presque brûlées. La bouche est tendue, assez austère en l’état, avec de l’amertume, bien que l’on y retrouve une vraie matière, de la fraîcheur et de l’acidité. Actuellement, ce vin est dominé par l’amertume et ne se trouve pas dans une phase idoine. Assez bien en l’état

    Il s’agit de :
    Alain Voge – Cornas – Les Chailles 2012
    Vignobles Levet – Côte-Rôtie – La Péroline 2012




    Paire n°2 :

    Vin n°4 :
    La robe est sombre, brunie, opaque, avec de la turbidité. Le nez est porté par le cassis, la prune. La bouche est de grand volume, assez terrienne, de belle concentration avec un superbe fruit un peu évolué. Un vin de belle plénitude, assez seigneurial campagnard, avec une belle texture à la fois aristocratique et rustique dans le bon sens du terme, présentant de belles épices et une belle longueur. C’est très bon. Très bien +

    Vin n°5 :
    La robe est grenat sombre, violine. Le nez est floral, très joliment fruité, avec une légère note de cacao. La bouche est plus féminine, avec une très jolie structure. Le vin est assez sphérique, racé, avec une superbe matière première, un jus salivant, de superbes notes de cassis, de fine violette, un jus très fin incluant une belle salinité, le tout porté par une superbe longueur. C’est délicieux. Très bien ++ / excellent

    Il s’agit de :
    Robert Michel – Cornas – La Geynale 2004
    Domaine Clape – Cornas 2004




    Triplette n°1 :

    Vin n°6 :
    La robe est noire. Le nez est marqué par de l’essence de violette, des notes de zan, presque un aspect oriental (réglisse, cannelle). La bouche est superbement réglissée, avec une très belle texture, un super toucher de bouche. La matière est ultra concentrée, très mûre, avec presque une sensation de sucrosité sèche, une grande densité, un aspect minéral terrien, superbe texture. Superbe longueur. Magnifique réalisation. Très bien ++

    Vin n°7 :
    La robe est sombre. Le nez est floral, fruité, fruits sombres, avec une légère touche métallique, ferreuse. Superbe bouche de magnifique harmonie, pleine, avec une matière dense mais pleinement amadouée, une superbe texture amenant un bel équilibre, très fines notes lardées, grande longueur. Absolument superbe. Très bien ++ / excellent

    Vin n°8 :
    La robe est rubis sombre, profonde. Magnifique nez de grande densité aromatique, alliant fruit (cassis), au lard et à la violette subtile. Incroyable texture en bouche, avec un magnifique jus de grande sapidité. Le vin est classieux, avec une grande tenue, une magnifique profondeur. Le vin reste pur dans son aromatique et sait conserver une vraie fraîcheur. Que voici un superbe jus de grande élégance, avec une subtile salinité et porté par une incroyable longueur. Somptueuse bouteille. Grand vin.

    Il s’agit de :
    Robert Michel – Cornas – La Geynale 2006
    Bernard Faurie – Hermitage – Greffieux 2006
    Bernard faurie – Hermitage – Bessards/Méal 2006




    Paire n°3:

    Vin n°9 :
    La robe est grenat claire, évoluée, orange. Le nez est évolué, lardé, herbacé, angélique, légère touche florale. Le vin est fin et élégant en bouche mais il manque cruellement d’allonge. La bouche est en demi corps, assez évoluée, avec une texture légère, florale, un fruit léger et quelques épices. En l’état, soit le vin souffre de l’effet de séquence, soit il présente un léger défaut. Ou encore il y a eu un gros problème dans la finition, au regard de l'autre vin apparié!!! Bien sans plus en l’état

    Vin n°10 :
    La robe est sombre. Le nez est finement lardé, cerise, une pointe de fumée. Un vin de grande structure et de profondeur. Le jus est superbe, de grande puissance, le vin est encore très jeune, avec des tanins encore un peu sensibles quoique parfaitement mûrs. Le vin est fait d’une aromatique précise et développée. Un vin d’immense longueur, à l’aube de sa vie. Superbe. Excellent déjà.

    Il s’agit de :
    R. Rostaing – Côte-Rôtie – Côte Blonde 2007
    Domaine Clape – Cornas 2007

    Quelle terrible désillusion à la découverte de l’étiquette du Rostaing !!! Mais aucun point de comparaison possible avec l’immense Landonne du même millésime goûtée deux semaines plutôt avec Stéphane à New LPV Paris. Plus que l’effet de séquence, la bouteille présentait potentiellement un défaut, et s’il n’y en avait pas, alors cela constitue une véritable déception pour ma part… :dash: :O! :unsure:



    Paire n°4 :

    Vin n°11 :
    La robe est grenat sombre, assez profonde. Un nez de grand parfum, avec du cuir, un superbe fruit (fraise, cerise, cassis) et un très fin fumé et de l’essence de violette. Magnifique bouche de grande complexité, encore un vin de grande jeunesse, de très grand volume, porté par une superbe acidité. La matière est dense et encore un peu compacte, mais le jus est de magnifique noblesse et de grande profondeur. Excellent déjà et certainement plus à l’avenir.

    Vin n°12 :
    La robe est identique au vin précédent. Le nez présente de belles notes de cuir noble, avec un peu d’animalité, une petite réduction mais au secouage, on retrouve un superbe fruit derrière et une subtile note de bacon. La bouche est très jeune encore, de grande vivacité, de grande concentration, de texture magnifique. Ce n’est pas complètement posé encore dans l’équilibre mais la matière et le jus sont là et c’est déjà un vrai délice. Un futur grand vin à l’aube de sa vie. A attendre très sereinement. Excellent déjà en l’état.

    Il s’agit de :
    Robert Michel – Cornas – La Geynale 2005
    Domaine Jamet – Côte-Rôtie 2005




    Extra ball susucre

    Vin n°13 :
    La robe est or. Le nez est axé sur la tarte tatin, le caramel, la pomme au four. La bouche présente de très belles notes de pommes acidulées, caramélisées, de tarte aux pommes à la cannelle, avec une superbe fraîcheur, un bel équilibre entre sucres et acidité. Un jus de très belle fraîcheur, de belle longueur et de belle subtilité. C’est très joli. Très bien +

    Il s’agit de :
    Domaine Bordatto – Vin de pomme moelleux – Mokofin 2016
    Quand même assez hallucinant cette histoire de connexion des pensées avec Christophe… J’en ris encore !!! :DD




    Le débrief



    C’est un pirate qui remporte la partie pour moi (Hermitage Bessards-Méal 2006 de Faurie, somptueux). (tu)
    A part la Côte Blonde 2007 de Rostaing (quel regret de n’avoir pas eu une seconde Landonne !!!), une très belle cohérence des vins d’un haut niveau qualitatif, des vins par ailleurs véritablement taillés pour une très longue garde.
    Une très belle soirée pour moi qui ne connais que trop peu les grandes syrahs du Rhône septentrional. %tchin


    A bientôt pour pinot gris / pinot grigio / Grauer Burgunder / Ruländer et satellites de Châteauneuf du Pape (cette dernière tranche promettant potentiellement d’être un vrai chemin de croix pour mon pauvre pdf…) :oops: :whistle: :unsure: ::spm::



    Portez-vous bien +++
    #23
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PBAES, Axone35, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Frisette, Med, jd-krasaki

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2104
    • Remerciements reçus 684

    matlebat a répondu au sujet : LPV Versailles et les Cocos du Rhône septentrional

    Salut Jean Loup,

    "Mais j’ai beaucoup apprécié, et au moins Matthieu avec moi, ce vin pour lui-même, rappelant un très beau pinot"

    Est-ce un autre Matthieu présent ce soir là ? Mais comme je ne vois pas d'autre CR de Matthieu, mon côté "paranoïaque", me fait dire que perso, je n'ai pas encore dégusté ce cru, je n'ai donc pas encore d'avis :-) Et si c'est pas moi, encore un Matthieu qui m'a l'air d'avoir bon goût ;-)

    Amicalement, Matthieu
    #24

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 6372
    • Remerciements reçus 3138

    Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : LPV Versailles et les Cocos du Rhône septentrional

    Eh non, Matthieu, mais j'ai rajouté à la confusion car il s'agit de farandolier (Mathieu, avec un seul t,) qui n'a pas eu le temps de faire un CR cette fois-ci.
    Il a juste posté :

    Je suis preneur de vilain Bourgogne 2004 qui se goûterait comme cette Côte Blonde.

    Mais c'est vrai qu'il a bon goût... comme toi. ;)

    Amicalement,
    Jean-Loup
    #25

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck