Nous avons 1907 invités et 52 inscrits en ligne

Châteauneuf-du-Pape : seigneur du Rhône et "Vin des Rois". Vinischool _ 11 février 2019

  • DaGau
  • Portrait de DaGau Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 1397
  • Remerciements reçus 989
Ne me demandez pas pourquoi cet intitulé "Vin des Rois", pas posé la question, j'en suis resté aux verres de vins de la soirée. Séance de découvertes animée par Pascal Vogt.

Dans la documentation fournie, une carte des terroirs de l'appellation. Les différences entre plusieurs sols de terrasses et galets roulés. Limite de la D192 (tracé E/W) : argiles rouges au N, vins profonds et plutôt denses (exemple des terrasses de la Crau, Vieux Télégraphe), sols moins argileux au S, moins de réserves en eau, calcaires solubilisés sous les galets. Au NE, terroir de sables et de safres (souvent sous une couche de 30cm de galets), Clos du Caillou, Château Rayas, et aux abords du village de Courthézon, la barrière naturelle de forêt, garrigues et taillis, ombres portées sur le vignoble. A l'W ('Barbe d'Asne'), zone déforestée, calcaire, terroir à vins blancs.
Au S, Sorgues, les ruines du château. Diversité sur l'ensemble de l'appellation, pivot calcaire, sols caillouteux, sommet à 128m, galets et argiles, sols plus froids calcaires et sables, amplitude thermique, précipitations, mistral (23 jours de vent en 4 semaines entre décembre 2018 et janvier 2019), sèche les vignes (et préserve les grains de grenache des moisissures), exigence du mourvèdre en viticulture pour sa fragilité spécifique.
Moyenne d'ensoleillement annuel 2800 heures. Précipitations massives et ponctuelles (orages d'été).
Treize cépages, cuvées d'assemblages ou mono cépages. Liberté laissée aux vignerons (identité de vins d'assemblage). Trois grenaches : gris, noir, blanc. Le mourvèdre (Beaucastel rouge). La roussanne, les picpouls gris, blanc et noir (Beaucastel blanc). Pour les rouges, le marqueur grenache noir qui donne du corps au vin, mourvèdre et syrah pour l'équilibre, cinsault pour alléger l'alcool. Quelques cuvées tout grenache : 'Barbe Rac' Chapoutier, Domaine de Marcoux. Pour les grenaches, le moment crucial, la semaine de floraison de la vigne. En 2017, vignes affectées par coulure, millerandage.
Des vins de qualité, rendements 35hl/ha. Des arômes richement fruités et épicés.

0# Robe dorée, de la transparence, de la lumière, de la couleur. Nez et bouquet en élégance, finesse. De l'équilibre, du volume. Du corps. Structure crémeuse. Rondeur fruits jaunes confits, amertume imperceptible, magnifique patine. Bon âge, sans marque appuyée.
CR: Château de Beaucastel blanc 2000.
Bonne aptitude au vieillissement vérifiée avec cette cuvée en blanc. On parle de l'intérêt de consommer ces vins dans les cinq premières années ou bien après une douzaine d'années de garde (éviter la fourchette 5-12 ans). Quel plat pour ce vin? Tajine de poulet pour amplifier les saveurs amandes, abricots. Pour moi un vin suffisamment fin pour se faire plaisir avec un turbot vapeur, une sole meunière, un bar en papillote, etc.

1a&b# Robe rubis, grenat (a), grenat orangé qui fait penser à un rosé de macération (b).
Fruits rouges compotés, fruits cuits, touche épicée. Persistence léger mentholé, pointe fraîcheur, douceur cacao, chocolat, lactique, crémeux (a).
Fruits, épices, poivre, sauvage, violette, floral, réglisse, café léger, sanguin (b).
CR: Domaine Charvin 2007 (a); CR: Domaine Jerôme Gradassi 2010 (b).
Les fruits rouges acidulés, secteur N de l'appellation : Charvin. Les baies noires, verdeur (vin en jeunesse), fraîcheur d'un millésime frais, moins de grenache, le mourvèdre pour un aspect dur, serré, droiture : Gradassi.

2a&b# Robe en épaisseur, de la matière, dépôt visible (a), mate (b).
Nez en puissance, frais. Bouquet en richesse, pruneau compoté, fruits cuits compotés, tabac blond, crémeux, lactique. Très jolie matière, sucrosité appuyée mais gourmande (a). Riche, un peu plus court mais belle longueur aussi et complexité sur un autre registre, pruneau séché, compoté, figué, tertiaire évolué cuir, bergerie, fumé, fruit marqué confit, poudré, réglisse, café (b).
CR: Domaine Pierre André 2005 (a); CR: Domaine Pierre Usséglio "Cuvée Mon Aïeul" 2003 (b).

2c# Robe colorée, brillante. Nez fruité. Bouquet soyeux, musc, marqueur syrah, élevage bien intégré. Fraîcheur et jeunesse, excellent équilibre.
CR: Domaine de Beaurenard, 'Boisrenard' 2006 (c).
Apport impromptu et très réussi d'un participant à la dégustation. Le fruit syrah qui évoque certains Languedoc à mes voisins, pourtant cette cuvée à 70% de grenache, élevage en fûts, vignes complantées, rendements minimes : 15 à 20 hl/ha, marqueur minéral.

Pause charcuterie fromage bienvenue. Vinadea, la maison des vins de Châteuneuf-du-Pape. La fête de la véraison début août. Les millésimes 1966, 1978, 1988-89-90.

La documentation propose cette classification de qualité des millésimes :
_ Excellent : 2016, 2015, 2010, 2009, 2007, 2005, 1998, 1995, 1990, 1985, 1978
_ Très Bon : 2012, 2006, 2004, 2003, 2001, 2000, 1999, 1989, 1988
_ Bon : 2014, 2013, 2011, 1996, 1994
_ Moyen : 2008, 1997, 1993, 1992, 1991, 1986 (et 2017 ?)
_ Faible : 2002, 1987

3a&b# Couleur brique, tuilée, bouquet tourbé, poivre, épices, tabac froid, rappelle un vieux Barolo, un Armagnac, évolué avec une belle acidité, touche orange sanguine (a). Robe brillante, moins évoluée, au nez et en bouche de la puissance, chair, longueur, poivre réglissé en fin de bouche, tendu, rien ne dépasse (b).
CR: Clos du Mont Olivet 2001 (a); CR: Château de Beaucastel rouge 2001 (b).

4a&b# Place à la dernière paire du programme, on évoque Henri Bonneau et son vieux chai viticole.
Dégradé orangé, robe d'aspect vin pas filtré, plus de matière à l'œil que son voisin, nez et bouche de vin évolué, cave, réglissé, tabac, thé noir très infusé, fruits cuits, au réchauffement très marqué animal et sous bois, nettement sur son plateau de maturité, finale très légèrement asséchante (a). Robe noire, encre, dégradé plus orangé, c'est viandé, très asséchant, tannique, la vache c'est serré! (b).
CR: Domaine du Pégau Cuvée Laurence 1998 (a); CR: Domaine du Vieux Télégraphe 1998 (b).
Un millésime 1998 aux tanins marqués, on évoque les quatre cuvées Pégau, réserve, Laurence (48 mois d'élevage) et 'Da Capo' (sélection).

Merci pour cette dégustation, première découverte de ces vins pour moi, j'y reviendrai avec plaisir. Un bon signe : pas si décalqué que ça après pareille série alors que pas tout recraché, agréablement surpris d'avoir gribouillé efficacement de quoi rédiger ce compte rendu.


17 Fév 2019 19:22 #1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21756
  • Remerciements reçus 5952
Châteauneuf du pape est sur une butte caillouteuse du miocène.

Et les buttes pleines de pierres sont difficiles à grimper, je n'apprendrai rien à personne.

Michel
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: daniel.gureghian
17 Fév 2019 19:31 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • DaGau
  • Portrait de DaGau Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 1397
  • Remerciements reçus 989
Grès dégradés.

(Ton) marteau Michel.

Il peut exister dans ces sables du Comtat Venaissin des matériaux plus grossiers appelés des grès rouges (exemple vignobles de Nalys-Grand Pierre ou de Vaudieu).

Les rois du Miocène :D ?

17 Fév 2019 19:33 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck