Nous avons 1423 invités et 28 inscrits en ligne

CR: Le CRD-LPV Belgique s'essaye aux blancs du Rhône Sud

  • Olivier Mottard
  • Portrait de Olivier Mottard Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 5522
  • Remerciements reçus 4539
NDLR : votre serviteur habituel ayant du déclarer forfait :( , ce compte-rendu est l'oeuvre d'Alfonso (A) et de Philippe notre champion du monde dégustation (PhH) .

Les rescapés du groupe étaient réunis chez Alain pour aborder une série de quelques Rhône blanc du Sud tous millésimes !
Before



Domaine des Escaravailles - Vin de France cuvée Le Grand Scarabée
(assemblage Roussanne, Marsanne, Viognier, Riesling, Gewurz, Muscat... )
A : une entrée en matière peu évidente !
Le nez est très parfumé, ça part dans tous les sens.
Des fruits blancs, des touches florales, c’est assez déroutant.
La bouche est tout en rondeur avec pas mal de sucre trainant par ci par là …
A ce stade, notre hôte, nous révèle que ce vin est dans le thème de la soirée…
On commence réellement mal !
Mais revenons sur le vin qui ne manque pas d’équilibre avec une acidité qui nous berce avec une petite amertume en fin de bouche pas déplaisante du tout !
C’est surprenant tout de même…. Je suis incapable de prendre une décision sur ce vin, je ne sais pas ce que c’est et si c’est réellement en Rhône Sud.
Ca fait très longtemps que j’en ai bu car je ne me souvenais pas de tel vin….
PhH : robe jaune pâle vers le paille.
Nez assez expressif, floral, fruits jaunes avec pointe exotique (ananas). Alcool perceptible.
Attaque grasse avec alcool, amertume, arôme de violette.
Bouche ample, riche et soyeuse qui ne peut renier son origine sudiste.
Proposé Viognier.


Place à présent à la dégustation.



1. Domaine Oratoire Saint-Martin - Cairanne Réserve des Seigneurs 2017
A : le nez est floral, sur les fruits jaunes avec des touches épicées et anisées.
La bouche n’est pas très causante et ça manque un peu de concentration même si ça se laisse boire gentiment !
PhH : robe jaune pâle vers paille, larmes grasses.
Nez plutôt discret sur les fruits blancs, plus minéral que floral.
Attaque amère, demi-corps, alcool mais avec un peu de fraîcheur quand même, un peu d’épices, fenouil.
Manque de fruits et de complexité, vin souple, assez court.
Pas mon goût.




2. Domaine Comte de Lauze - Châteauneuf-du-Pape, 2015
A : le nez est tout de suite plus concentré que sur le vin précédent.
On retrouve des fruits blancs mûrs, une touche un peu exotique, épicé et boisé.
L’attaque en bouche est franche avec beaucoup d’amplitude, doté d’un bel équilibre malgré une charge alcoolique assez prenante !
Une superbe finale, qui est un parfait mix entre la puissance et l’acidité, me donne un réel plaisir !
PhH : jaune pâle, larmes grasses.
Nez de pêche blanche, de miel, un peu de bois (à confirmer), fleurs.
Attaque boisée, des fruits blancs et jaunes, bouche soyeuse et de la fraîcheur malgré la présence d’alcool.
Beau corps ample, finale moyenne et sur de l’amertume.




3. Clos du Mont Olivet - Châteauneuf-du-Pape 2015
A : difficile de passer après le vin n°2.
Ce vin est plus taillé dans la finesse, moins exubérant de premier abord et, comme dirait un de mes amis à table, un coté plus féminin.
Avec toujours ce nez délicat de fruits et d’épices.
La bouche est un peu en retrait mais laisse entrevoir de belles choses !
Cas typique selon moi de l’effet de séquence ! A réessayer seul.
PhH : Robe pâle.
Nez discret sur le citron et les épices.
Bouche simple, peu expressive, pomme mûre, pêche blanche mais sans gourmandise, alcool, fraîcheur, petit corps et manque de complexité.
Pas au mieux de sa forme.




4. Château des Tours - Côtes du Rhône 2010
A : bon, ça commence mal, des arômes lactés au nez, style yaourt nature, c’est trop pour moi.
La bouche manque un peu de finesse et pour la première fois la sensation d’alcool prend le dessus.
Pas tout à fait en place. Je passe à côté de ce vin.
J’aime moins, je suis probablement le moins généreux avec ce vin que je ne comprends pas.
A regoûter dans de meilleures dispositions.
PhH : robe jaune vers le doré. Belle intensité.
Joli nez évolué sur la truffe.
Légère oxydation, lacté, tertiaire, beurre, tourbe, épices et léger bois.
Belle bouche ronde et soyeuse. Mêmes arômes qu’au nez.
Corps ample avec de la fraîcheur, amertume ménagée, longueur moyenne.




5. Domaine des Escaravailles - Côtes du Rhône Galopine 2012
A : le nez est sur le sirop de poire, des fleurs et aussi une touche quelque peu métallique, ce n’est quand même pas hyper expressif.
La bouche est assez large avec toujours cette sensation de fruits blancs mûrs.
C’est assez déroutant mais c’est plaisant !
La finale est moyenne, avec ce côté un acide/ amer persistant.
PhH : robe dorée.
Nez évolué sans oxydation, intensité assez forte.
Champignons, beurre, miel mais il reste un peu de fruits jaunes.
Attaque fraîche, suave, fruits jaunes, champignons, alcool, évolution, corps moyen.
Le vin gagne à l’aération.




6. Domaine de la Mordorée - Lirac La Reine des Bois 2011
A : le nez est très floral, toujours ces fruits mûrs mélangés aux épices (poivre blanc) et une légère touche boisée.
La bouche est un monstre d’équilibre, ce n’est pas un vin fluide, c’est assez costaud, c’est imposant mais toujours bien mesuré malgré une petite pointe d’alcool qui ressort mais qui n’est nullement dérangeante.
Un beau vin !
PhH : vin d’une belle couleur jaune paille, larmes grasses.
Floral, fruit blancs, miel, noix, intensité moyenne.
Bouche gourmande et fruitée, amertume, alcool avec fraîcheur, évolution, les épices (curry).
Miel, assez long.
Beau vin.




7. Domaine Bois de Boursan - Châteauneuf-du-Pape 2011
A : nez floral, de fruits (poire, pêche), tabac, boisée noble (cigare).
On a toujours envie de s ’y plonger ! C’est réellement fascinant.
La bouche est superbe aussi, élégante, une parfaite harmonie des saveurs qui nous emmène sur une finale en apothéose, même si il y a une petite pointe d’alcool, quoi de plus normal pour un sudiste. A
ssurément mon coup de cœur de la soirée dont l’équilibre est le mot d’ordre !
Superbe!
PhH : robe paille.
Boisé présent mais pas dérangeant, miel, beurre.
Bouche boisée, ample et riche avec un gros volume sans manquer de fraîcheur, un épointé d’amertume, évolution vers les fruits secs.
Equilibre ok, long, épices orientales.
Très beau vin.




8. Château de Beaucastel - Châteauneuf-du-Pape 2005
A : le nez est sur les abricots secs les dattes voire des fruits exotiques avec une note beurrée ! C’est assez plaisant.
La bouche est en constante évolution, les traces de l’âge se font ressentir mais c’est un subtil mélange de fraîcheur et d’évolution.
C’est moins conventionnel, c’est le style de bouteille que vous ouvrez en fin de repas et que vous dégustez en refaisant le monde avec un ou des amis !
J’aime beaucoup !
PhH : robe dorée, larmes très grasses.
Nez d’intensité forte, très mûr, sur le sirop de liège, les figues, les fruits jaunes, le miel.
Superbe bouche en rondeur et en puissance, fraîcheur, équilibre incroyable pour un vin du sud.
Très long, complexe à souhait.
La bouche fait référence au nez.
L’alcool est présent mais ne domaine jamais. Enorme !




9. Domaine de la Janasse- Châteauneuf-du-Pape cuvée Prestige 2005
A : ce vin est exactement l’inverse de ce que le vin précédent est !
Des arômes d’abricots, de dattes, vous passez aux arômes de noix avec une touche oxydative et une charge d’alcool quelque peu envahissante.
La bouche est complète également mais là, ce n’est pas mon style et je pense que chacun jugera ce vin en référence à ses standards de goûts !
Certes bien fait, mais difficile à apprécier dans mon cas !
Je suis mitigé mais je peux comprendre que ça puisse plaire.
PhH : robe dorée.
Dans la même famille que le précédent.
Noix, très légère oxydation, abricots secs, épices, beurre, truffe.
Belle bouche puissante, riche mais fraîche.
Très bel équilibre malgré l’alcool.
Magnifique complexité, très long.
Très beau vin.


A : voilà pour cette 118iéme dégustation du CRD-LPV Belgique !
J’étais parti pour une grande soirée solitude et au final quelques bouteilles agréables !
Merci pour la qualité des fromages et surtout la qualité des afters…
Je vous laisse juger : pas pris de notes, juste du plaisir.

Les afters

NDLR : voici le choc des images ... sans le poids des mots puisque je n'ai pas reçu de notes sur les afters. Juste le plaisir comme l'annonce l'ami Alfonso ! ::glou::



Domaine du Bel-Air - Bourgueil « Grand-Mont » 2011



Château Malartic Lagravière Pessac-Léognan 2002
(Oui, Alain, nous a refourgué cette vieille bouteille !
Et il a bien fait tellement que c’était plaisant !)




Domaine Rousseau - Charmes-Chambertin Grand Cru 2006



Château Fonsalette 2006



Domaine Jean-Louis Chave - Saint-Joseph 2010



Domaine Confuron-Cotetidot - Vosne-Romanée 1er cru Les Suchots 2007

A suivre, le CR sur les vins du Languedoc 2013 en rouge.

Olivier
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, oliv, alfonso, jean-luc javaux, Gibus, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, bibi64, TristanBP, supervedro, leteckel
23 Mar 2019 13:44 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 493
  • Remerciements reçus 221

Réponse de ClémentQ sur le sujet Le CRD-LPV Belgique s'essaye aux blancs du Rhône Sud

Vous étiez 7 et vous avez bu 16 bouteilles ?

edit : oups j'avais pas vu que le topic datait
29 Avr 2019 09:18 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Olivier Mottard
  • Portrait de Olivier Mottard Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 5522
  • Remerciements reçus 4539

Réponse de Olivier Mottard sur le sujet Le CRD-LPV Belgique s'essaye aux blancs du Rhône Sud

Bonjour Clément,

Oui pour le nombre de bouteilles.
Par contre, nous crachons. :)
Il faut tout de même reprendre la route après.

Olivier
29 Avr 2019 11:59 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck